Guide de lecture Comics VF : semaine du 1er Janvier 2018

Edito : et voilà c’est reparti pour une nouvelle année de folie, de sorties comics de tous les côtés, alors que de nouveaux éditeurs pointent le bout de leur nez et que la concurrence s’annonce plus acharnée que jamais. Je peux d’ailleurs déjà répondre à une question qui doit trotter dans la tête de quelques éditeurs, le lectorat arrivera-t-il à suivre ? 

La réponse est bien évidemment : non, même pas en rêve. Je suis désolé mais quand on arrive à un stade où même les gens qui suivent de près comme moi commencent à saturer sous les annonces de futures nouvelles sorties, c’est que oui, il y a un problème. Un problème de riche bien évidemment. Mais un problème qui va engendrer un massacre réel dans les librairies, car beaucoup de titres de bonne qualité vont aller mourir au champs d’honneur…

Et étant donné que l’année 2018 sera marquée par un nombre record d’adaptations comics au ciné et au niveau TV, à mon sens cette années sera celle de la saturation complète du public…Mais de manière générale, la guerre entre les différents pourvoyeurs qui débuté ces dernières années et qui va s’intensifier va clairement amener une évolution rapide du marché du divertissement. Nous n’en sommes qu’au début, et nous voyons déjà l’ampleur prises par les évènements…

DELCOURT COMICS

SPAWN RENAISSANCE TOME 4

spawnRennaissanceT4Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 17.95€/304 pages

Scénario : Todd McFarlane

Dessin : Szymon  KUDRANSKI

Sollicitation :  Après avoir collaboré avec son partenaire d’Image Comics, Erik « Savage Dragon » Larsen, Todd McFarlane reprend les rênes de sa série fétiche pour un nouvel arc narratif. Pour l’occasion il reprend également ses crayons…

Le nouveau costume de Spawn commence à se constituer. Reste à savoir si Al sera  en mesure de maîtriser les pouvoirs qu’il renferme. Il est pourtant bien décidé à se lancer dans une croisade contre le mal encore présent sur Terre, à commencer par les semeurs de mort que sont les dealers de drogue. Il fait face à ses plus grands et mortels ennemis… Sans parler des nouveaux qui ne manquent pas de surgir !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. En tout cas, Delcourt propose ce tome avec un rapport nombre de pages / prix des plus intéressant ! voire quelque peu étrange étant leur grille de prix habituelle, je vous conseille de vérifier avant de passer à l’achat…

Verdict : pour les fans de Spawn

INVINCIBLE TOME 22 – REBOOT ?

invincibleT22Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 15.95€/144 pages

Scénario : Robert Kirkman

Dessin :  Ryan Ottley

Sollicitation :  Mark Grayson, alias Invincible, exilé sur une autre planète avec Eve et leur bébé, a retrouvé ses pouvoirs. Mais ce n’est pas pour autant que les problèmes qu’il rencontrait sur Terre se sont évanouis pour autant. Loin de là…

Pendant que Mark, Eve et Terra s’acclimatent à leur nouvelle vie sur Talescria, Thraqq a échappé à ses poursuivants. Si les problèmes d’Invincible se résumaient à cela, tout irait bien. Il perd à nouveau ses pouvoirs… Et Omni-Man, son père qui avait par le passé assassiné les Gardiens du Globe afin de conquérir la Terre, est dorénavant en situation d’y parvenir. Comment Mark peut-il l’en empêcher ?

Avis : en premier lieu, avant d’attaquer mon avis sur le  contenu concret de ce nouveau tome, un point à préciser, malgré le titre de ce tome, non Robert Kirkman n’a pas cédé aux sirènes du reboot/relaunch. En fait, ce serait même plutôt le contraire, si l’on sait lire entre les lignes de l’intrigue principale de ce tome, on se rend compte que l’un des propos de base est une critique assez virulente des reboots et de manière générale de la tentation à laquelle cède un peu trop facilement les deux gros éditeurs du bon gros coup de balai continuel et répété.

A savoir, envoyer la continuité se faire voir, et donner un faux sentiment de nouveau départ constant en glissant sous le tapis toute mention à une histoire précédente. Ainsi, c’est presque un cours que donne Kirkman ici, en donnant l’impression qu’il utilise la technique du retour aux sources, qu’affectionne les comics, pour en fait en tirer des conséquences très lourdes, qui ne peuvent avoir un impact…que grâce à tout le travail de préparation, construction effectué au cours des 10 dernières années.

Et c’est là le second point que je voulais aborder : préparer votre petit coeur sensible, car la conclusion de ce tome va sacrément vous secouer. Kirkman confirme ici qu’il est un des rares scénaristes qui parvient à émouvoir ses fans, à les faire souffrir en même temps que ses personnages traversent l’enfer. Bon, on le savait déjà grâce à Walking Dead vous me direz…mais voire ça dans un titre de super-héros n’est guère commune.  Car comme je l’ai dit plus haut…encore une fois l’intrigue en place va faire drastiquement évoluer le statut quo…oui, encore une fois, cela devient une habitude, je sais, étant donné que Kirkman depuis une vingtaine d’épisodes a pris un malin plaisir à faire exploser toutes les bases connues de la série.

Le début du tome montre d’ailleurs bien combien la série a évolué depuis ses débuts…et ce n’est pas fini, alors que nous allons entrer en France dans la dernière ligne droite de la série; Et oui, Kirkman et Ottley ont en effet décidé de briser le dernier tabou d’une série de super-héros : y apporter une fin. Bref, accrochez vous aux branches, car entre temps, le titre va continuer de ressembler à des montagnes russes émotionnelles, et je vous aurai prévenu, mais préparez les mouchoirs pour la fin de ce tome…

Verdict : à posséder !

HELLBOY TOME 16 – LE CIRQUE DE MINUIT

hellboyT16Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 15.50€/128 pages

Scénario : Mike Mignola

Dessin : Duncan Fregedo & Gary Gianni

Sollicitation :  Mike Mignola a magistralement conclu les aventures de Hellboy. Cela ne l’empêche pas de se pencher sur des aventures inédites alors qu’il était encore vivant, secondé par la maestria de Duncan Fegredo et de Gary Gianni.

Deux récits distincts sont proposés dans cet album. Un très jeune Hellboy s’enfuie  loin du B.P.R.D et échoue entre les griffes de démons de l’Enfer, regroupés dans un bien mystérieux cirque… Dessin de Duncan Fegredo. Hellboy reprend la mer, après un naufrage sur une île, et croise la route d’un vaisseau fantôme. Il est fait prisonnier par l’équipage qui veut le vendre à un cirque. Dessin de Gary Gianni.

Avis : et oui, ce n’est pas parce que le destin de Hellboy est désormais scellé et que nous connaissons la conclusion de son existence, que Mike Mignola en a pour autant fini avec sa création, et il semble bien décidé à ajouter quelques éléments à la vie de son personnage. Bien évidemment, désormais, tout devra se situer dans le passé et s’intéresser à des épisodes encore inconnus. Et…il y a de quoi faire, puisque techniquement, la vie de Hellboy s’est tout même déroulée sur un peu plus de 6 décennies. Nous en avons déjà vu un peu dans des mini séries sur les débuts du BPRD, mais rien de plus. Là c’est du Hellboy tout seul…Enfin, pas tout seul, puisque il retrouve un de ses artistes les plus doués, avec Duncan Fregedo. Je suis ravi de revoir l’artiste sur le personnage, car les parties de la série qu’il a illustré sont parmi mes préférées.

Verdict : à lire.

PANINI COMICS

KIOSQUE

AVENGERS 7

AVENGERS 7Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 5,90 €, 128 pages

Episodes : US Avengers 7, Champions 7, Invincible Iron Man 7, Uncanny Avengers 23, Avengers 1.4-1.5

Sollicitation : La revue accueille les aventures d’Ironheart dans la série Invincible Iron Man de Bendis et Caselli. Les Avengers et les Champions seront aussi de la partie (par Waid/Whitley/Noto et Waid/Ramos) ainsi que les Uncanny Avengers pour le dernier numéro signé Duggan et Larraz. Plus les deux derniers épisodes de la saga des Avengers du passé, par Waid et Kitson.  

Avis : pas d’avis,  à ce stade je dois vous avouer que je ne suivais plus aucune des séries Avengers…d’autant moins tenté que l’on va bientôt rentrer dans les inévitables ties ins à Secret Empire…A noter que Invincible Iron Man débarque dans ce mag…parce qu’apparemment, il fallait la caser quelque part. Je ne sais pas si cela a vraiment un sens d’un point de vue thématique, mais surtout elle est maintenant séparée de sa série compagnon…

Verdict : pour ceux qui suivent encore.

 

DEADPOOL 8

DEADPOOL 8Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix :5,90 €, 128 pages

Episodes : US Deadpool 31, Spider-Man/Deadpool 12, Unbelievable Gwenpool 15-16, Cable 1, Deadpool kills the MU Again 1

Sollicitation : DEADPOOL passe à 128 pages ! Secret Empire commence avec un premier épisode de Deadpool signé Duggan et Lolli, suivi d’une aventure avec Spider-Man par Scheer, Giovanetti et Nauck. Plus trois nouvelles séries : Deadpool Kills the Marvel Universe Again, Unbelievable Gwenpool et Cable.  

Avis : bon personnellement, je ne lis pas Deadpool (chacun ses goûts sur ce coup), mais juste deux mots pour évoquer l’arrivée du titre Cable dans le mag. Une série qui connaît une existence mouvementée, puisque Marvel vient d’annoncer aux USA la 3e équipe créative pour le titre en …moins d’une dizaine d’épisodes ! et oui, ne vous accrochez pas trop au boulot de James Robinson, puisqu’il ne restera que le temps du premier arc, pour laisser la place à Ed Brisson qui a semble-t-il tellement convaincu Marvel (ou trop de boulot à assumer en même temps ?) qu’il n’a également pas duré plus d’un arc.

Une idée générale reviendra cependant au cours de ces deux “runs”, l’importance des voyages temporelles dans les intrigues. Ce thème sera même au centre des choses, pour le meilleur et souvent pour le pire, les deux arcs en question n’étant pas plus lisible l’un que l’autre. De toute évidence, comme pour le reste de la ligne, Marvel essaye de renouer avec la popularité que connaissait  Cable dans les années 90, et si possible avant l’arrivée de Deadpool 2 au ciné qui va exposer le personnage aux masses. Pour l’instant, on ne peut pas dire qu’ils aient vraiment réussis…

Verdict : bof

SECRET EMPIRE 1 (sur 5)  

SECRET EMPIRE 1Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 5,90 €, 128 pages

Episodes :  US FCBD 2017 : Secret Empire, Secret Empire 0-1, Secret Empire : Brave New World 1 (I) et 2 (II), Captain Marvel 5

Sollicitation : Le début de la saga de Nick Spencer dans une mini-série qui bouleverse l’univers Marvel : Captain America est un agent de l’Hydra, il vient de vaincre les Avengers et est devenu le leader des États-Unis. Qui pourra l’arrêter ?

Avis : lancement cette semaine de l’event Secret Empire. Et autant vous le dire, voilà un truc qui à l’image de toute l’idée autour de Captain Hydra, va diviser les fans. Mon avis sur l’ensemble est…très très mitigé. En fait, mon avis se distingue en plusieurs parties :

  • en premier lieu, les premiers épisodes, en particulier les numéros 0 et 1 regroupés ici qui sont…très très bons. Sans doute parmi les meilleurs écrits par Nick Spencer depuis le début de son run sur Captain America. C’est dense, riche, sombre, bien mené, palpitant, riche en rebondissements. Très sincèrement, ce début d’event tient toutes les promesses faites par les débuts de Cap Hydra et le scénario exploite à fond tout le potentiel d’une telle idée. Il y a presque un plaisir pervers à voir l’univers Marvel s’effondrer devant ses yeux, victime le plus souvent de sa propre bêtise…
  • en second lieu…le bon gros ventre mou, qui va débuter…dès l’épisode 2 pour aller jusqu’ à la fin. De fait, sans spoiler, disons simplement que Spencer installe un nouveau statut quo…et s’endort dessus. Il essaye de l’exploiter mais se laisse distraire par d’autres intrigues, notamment la suite de la confrontation entre les super-héros encore debouts et Cap Hydra qui va se révéler incroyablement poussive. Dans l’ensemble, on s’ennuie de plus en plus d’épisode en épisode, alors que Spencer tente comme il peut de rallumer l’étincelle, quitte à faire appel à des “ficelles” d’une grande stupidité. Bref, on tourne pas mal en rond, et compte même des contradictions.
  • la conclusion bien forcée…Sur la fin, Spencer essaye de reprendre les choses en main, pour tenter de faire triompher sa vision des choses, avant que Marvel ne fasse n’importe quoi avec. Et….cela ne tient pas debout. On comprend les intentions de l’auteur, notamment en terme de thématique générale et d’évolution d’un certain personnage, mais comme il a passé l’essentiel de l’event à faire autre chose que vraiment préparer la conclusion qu’il avait en tête, le lecteur est obligé de faire preuve de grandes largesses d’esprit pour faire passer les choses.

Bref, dans l’ensemble, ma perception de l’event se résume en quelques mots : très bons débuts, le reste à chier et à oublier…ce qui est aussi la position de Marvel en ce moment aux USA qui fait son possible pour faire oublier ce cauchemar de relations publiques….quitte à aller trop loin dans l’autre sens, je trouve…

Verdict : le gâchis de l’année 2018 en VF…quoique y a Legacy derrière en VF…

 

SPIDER-MAN 8

SPIDER-MAN 8Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix :5,90 €, 128 pages

Episodes :  US Amazing Spider-Man 25 (III) et 27, Spider-Man 15-16, Scarlet Spider 1, Amazing Spider-Man : Renew your vows 6, FCBD 2017 : Spectacular Spider-Man

Sollicitation : 128 pages ! Spider-Man est toujours aux prises avec Norman Osborn (Slott/Immonen), tandis que Miles Morales a affaire à sa mère (Bendis/Kudranski/Bazaldua). Plus une nouvelle aventure de la famille Parker (Conway/Stegman) et le lancement des séries Scarlet Spider et Peter Parker, The Spectacular Spider-Man par David/Bagley et Zdarsky/Siqueira.  

Avis : comme pour les précédents mois, je ne peux pas vraiment évoquer les évènements intervenant dans Amazing Spider-Man puisque cela fait quelques temps maintenant que je n’ai pas lu un seul épisode du run de Slott. Je peux cependant évoquer le Scarlet Spider de Peter David ou encore de l’arrivée de Spectacular Spider-Man.

Tout d’abord Scarlet ou…la déception de l’année 2017. Très sincèrement, je ne sais pas trop ce qui est arrivé à Peter David sur ce titre, mais j’ai vraiment l’impression qu’on lui a filé ce titre entre les pattes et qu’il ne savait pas trop quoi en faire au départ. Au bout de quelques épisodes et l’arrivée de Will Sliney au dessin, j’ai tout de même le sentiment qu’il a commencé à retomber sur ses pieds. Mais le premier arc illustré par Mark Bagley ? c’est un peu un bon gros bordel, où le scénario essaye de capitaliser sur …l’état mental très particulier de Ben au début de la série issu de la conclusion de Clone Conspiracy.

Bref, une grosse déception, d’autant plus que Mark Bagley n’est pas…vraiment intéressé par ce qu’il fait. On sent bien qu’il en a un peu assez d’être appelé pour bosser sur la franchise Spider-Man, ce qui peut se comprendre quand on réalise qu’il a plus de 250 épisodes au compteur dans la franchise sur plus de 20 ans. On peut imaginer  qu’il veuille passer à autre chose et dans le cas présent, on sent qu’il est là pour rendre service à Marvel, mais qu’il n’est pas à 100%. De fait, il ne reste que le temps du premier arc avant d’aller voir ailleurs.

Concernant Spectacular, au départ j’ai ressenti l’arrivée du titre comme un bol d’air frais, étant donné que l’on ressent tous une certaine lassitude avec le travail de Slott sur le personnage et le ton employé par Zdarsky aide beaucoup à donner l’impression de lire enfin quelque chose de différent. Ensuite…et bien, au delà des premiers épisodes j’ai lâché l’affaire, car je ne voyais pas vraiment ce que cela apportait en plus par rapport à Amazing. Heureusement, le scénario prend assez vite une direction intéressante, d’un point de vue plus intime que les gros scénarios de Slott. C’est une série compagnon à fort potentiel si Zdarsky parvient à trouver sa place sur la durée, avec son ton propre, ou plutôt sa propre valeur ajoutée.

Verdict :  à lire

 

X-MEN RESURRXION 3

X-MEN RESURRXION 3Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix :5,90 €, 128 pages

Episodes :  US X-Men Gold 4-5, X-Men Blue 4-5, Old Man Logan 22, All-NEw Wolverine 20

Sollicitation : Guggenheim et Silva organisent une confrontation entre les X-Men de Kitty Pryde et de nouveaux adversaires, tandis que les X-Men adolescents poursuivent leur saga sous l’égide de Bunn et López. Cependant, Old Man Logan se retrouve face à Hulk et au Wendigo (par Lemire et Nguyen), et  Wolverine doit faire face à un virus mortel (par Taylor et Kirk).   

Avis :très sincèrement, j’ai du passer 5 bonnes minutes à me creuser la cervelle pour parvenir à me souvenir ce qui se passait dans ces épisodes d’X-Men. Voilà à quel point ils m’ont marqué. Dans Gold, Guggenheim fait dans l’original …en ramenant de vieux ennemis pour 14 000e fois…dans un arc avec autant de tension, qu’un centenaire entamant sa 18e sieste de la journée…Comme pour Blue, qui se sent obligé de nous ramener encore une version d’un griffu, parce que toute équipe mutante sans griffu ne fonctionne pas…n’a strictement aucun intérêt. Le seul truc de qualité ici est l’épisode de Wolverine, qui n’est même pas le meilleur de la série, qui débute un arc très sympa, mais encore une fois, rempli de bons moments bien trop décompressés. Bref, désolé, mais le mag va continuer d’être assez pauvre.

Verdict : bof

 

LIBRAIRIE

ALL-NEW IRON MAN 2 (sur 2)

ALL-NEW IRON MAN 2 (sur 2)Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix :22,00 €  , 208 pages,

Scénario :Bendis,

Dessin : Deodato Jr

Episodes :US Invincible Iron Man (2015) 6-14 publiés dans  ALL-NEW IRON MAN & AVENGERS 4-12 et IRON MAN & AVENGERS 1

Sollicitation : Iron Man et War Machine font équipe avec Spider-Man pour une enquête en Asie, tandis que Tony Stark embauche Mary-Jane Watson pour diriger les affaires courantes ! Des épisodes en lien avec Civil War II.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. A noter que ces épisodes servent d’après ce que j’ai compris de prélude à Civil War II, notamment au regard du rôle de War Machine dans tout ce machin.

Verdict : pour ceux qui veulent suivre le run de Bendis…

 

ALL-NEW LES GARDIENS DE LA GALAXIE 2

ALL-NEW GOGDate de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 15,00 €  , 120 pages,

Scénario :Bendis,

Dessin : Schiti

Episodes : US Guardians of the Galaxy (2015) 6-10 publiés précédemment dans les revues ALL-NEW LES GARDIENS DE LA GALAXIE 5-9

Sollicitation : Les Gardiens de la Galaxie se séparent en duos pour attaquer les Badoons sur tous les fronts. L’occasion pour les différents membres de l’équipe de mieux se connaître. Nous assisterons au retour d’Angela !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie de la suite du run catastrophique de Bendis sur les GoG…

Verdict :  pour les fans, pour les autres, à éviter;

 

ALL-NEW THOR 2

ALL-NEW THOR 2Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 17,50 €   152 pages,

Scénario : Aaron,

Dessin : Dauterman  

Episodes : US Thor (2016) 6-11 publiés précédemment dans les revues ALL-NEW IRON MAN & AVENGERS 6-12

Sollicitation : Retrouvez un récit mettant en scène le fils d’Odin et Loki, ainsi que la suite des aventures de Jane Foster en Thor face à Roxxon et l’Exterminatrix. En prime : découvrez les secrets de Mjolnir !

Avis : suite de la réédition du run de Jason Aaron sur Thor, avec ici le second tome de la période post Secret Wars, sans doute l’une des plus inspirées. Comme je l’ai déjà dit, ces numéros marquent un retour de forme particulièrement marqué de la part de l’auteur qui après un premier run sur Jane Foster en tant que nouvelle Thor dans l’univers Pré Secret Wars peu réussi a su parfaitement rebondir ici.

Alors que la guerre entre les 9 mondes a réellement débuté dans le tome précédent, elle va se poursuivre ici…en entraînant d’autres conflits et affrontements dans sa trainée. C’est ainsi que Jason Aaron ramène sur le devant de la scène Roxxon pour un arc où la compagnie va se confronter à un certain nombre de ses rivales qui veulent aussi mettre la main sur les richesses des autres mondes !

A cette occasion, Jason Aaron en profite pour ramener sur le devant de la scène nombre d’éléments et surtout de personnages qu’il a soit lui même crée soit réintroduit. On pense ainsi au nouveau silver samouraï présent lors de son run sur Wolverine ou encore Exterminatrix, création de Grant Morrison, ramenée au moment d’Original Sin qui revient ici faire des siennes !

Et avec tout cela, Aaron amène le SHIELD dans le mix, alors que l’organisation s’intéresse fortement à l’identité réelle de la nouvelle Thor ! tout cela donne un arc vraiment fun et bien mené qui monte régulièrement en puissance, alors que Aaron continue de mêler intrigue présente et flashback dans le passé lointain, notamment la période Viking de Thor ou encore…les origines véritables de Mjolnir !

Cela fait un moment que Jason Aaron entretient le mystère autour du marteau et ici il va enfin apporter des réponses !

Verdict : à posséder


AVENGERS : L’AFFRONTEMENT 1 (sur 2)  

AVENGERS L'AFFRONTEMENT 1Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 15,00 € , 128 pages,

Scénario : Spencer, Duggan, Waid

Dessin : Kubert, Stegman, Bagley

Episodes :  US Avengers Standoff : Welcome to Pleasant Hill 1, Avengers Standoff : Assault to Pleasant Hill Alpha 1, Uncanny Avengers (2016) 7, All-New All-Different Avengers (2016) 7 publiés précédemment dans les revues ALL-NEW AVENGERS 6-7

Sollicitation : Bucky Barnes revient sur Terre et découvre que le S.H.I.E.L.D. fait subir un lavage de cerveau aux super-vilains, avant de les enfermer. Alors que les Avengers demandent des comptes à Maria Hill, les plus grands héros de la Terre vont subir le même sort que les victimes de cette technologie interdite.

Avis : suite de la réédition des différentes séries Avengers ici, avec un crossover important pour la suite, puisqu’il sert en réalité de pierre fondatrice au run de Nick Spencer sur Steve Rogers : Captain America. Je ne l’ai personnellement pas lu, mais d’après ce que j’ai compris, seules les parties écrites par Spencer valent quelque chose et dans l’ensemble, le crossover est avant tout à lire au regard des retombées qu’il va engendrer. Bref, si vous voulez capter d’où vient toute l’intrigue autour de Cap Hydra, c’est ici que les choses commencent réellement. A noter d’ailleurs, que la série autour du “nouveau” Steve Rogers sera réédité en librairie en début d’année également juste après le crossover.

Verdict : pour ceux qui suivent.

 

DAREDEVIL PAR WAID/SAMNEE 2

DAREDEVIL PAR WAID SAMNEE 2Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 36,00 €   336 pages,

Scénario :Waid,

Dessin : Samnee

Episodes : US Daredevil (2011) 22-36 publiés précédemment dans les revues MARVEL KNIGHTS (V2) 12-15 et MARVEL SAGA HS 1-2

Sollicitation : Foggy Nelson doit se battre contre un ennemi sournois et terriblement dangereux : le cancer, tandis que Matt Murdock découvre une machination qui remonte jusqu’au plus haut niveau de la police et de la justice new-yorkaise.

Avis : suite et fin de la réédition du run de Mark Waid sur Daredevil dans la collection Marvel Icons dans ce second tome…Mais une réédition qui ne comprend pas la totalité du run de Waid, puisque l’auteur a signé des épisodes supplémentaires publiés dans dans la collection 100% Marvel. Vous suivez encore ? Tout cela parce qu’aux USA, au terme de l’épisode 36, Marvel a jugé bon de relancer le run, Waid profitant de l’occasion pour transporter l’action à San Francisco pendant une courte période. Et que en parallèle en France, ces épisodes ont d’abord été publiés dans le mag Marvel Knights ressucité pour l’occasion, avant de disparaître et que la suite revienne en librairie…

Dans les deux tomes Marvel Icons, nous avons donc la période New Yorkaise. Si vous voulez la suite, il faudra aller voir du côté de la collection 100 % Marvel, les volumes étant encore disponibles, du moins il me semble.

Je dois dire que je n’avais pas accroché à la première partie du run de Waid et c’est vraiment avec la période San Francisco que mystérieusement, j’ai pu commencer à apprécier le travail du scénariste. La lecture du premier tome Marvel Icons était donc en partie une (re)découverte, confirmant les propos de Steve m’indiquant que le ton apparemment léger des débuts était en réalité trompeur, Waid mettant certaines des idées les plus tordues que j’ai pu voir dans un comics Daredevil…voire un comics tout court. Le cas du coyote restera gravé dans ma mémoire pendant longtemps !

Bref, je pense être plus à même désormais d’apprécier ces numéros, surtout alors que Waid entame certains des épisodes les plus émotionnels de son run.

Verdict : à lire

 

DOCTOR STRANGE ET LES SORCIERS SUPREMES 1 (sur 2)

DOCTOR STRANGE ET LES SORCIERS SUPREMES 1 (sur 2)Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 15,00 € 136 pages,

Scénario :Thompson,

Dessin : Rodriguez

Episodes : US Doctor Strange and the Sorcerers Supremes (2016) 1-5, inédits)

Sollicitation : L’heure est grave. Merlin réunit autour de lui le Docteur Strange et des Sorciers suprêmes venus de toutes les époques. Mais même avec une telle équipe, il n’y a aucune garantie de réussite. Les mages pourraient tout à fait échouer et par conséquent, condamner l’univers.

Avis : au moment du lancement de son univers post Secret Wars, Marvel a été pris d’une frénésie assez étrange, à savoir lancer une pelletée de spin offs sur chaque titre ayant un semblant de succès. Et alors que la réussite du Strange de  Jason Aaron était encore fragile, l’univers du bon docteur n’a pas échappé à cette vague de titres de courte durée qui s’est vite effondrée sous son propre poids, peu de lecteurs ayant les moyens d’acheter 4 séries Doctor Strange et les copains, 8 titres Deadpool, 15 titres Avengers, et 6 titres Black Panther. Qui l’aurait cru ?

Du coup, Panini peut se permettre de publier en deux tomes, cette série régulière annulée au bout de 12 épisodes consacrés aux nombreux collègues de Strange. La durée de la série est assez triste car je dois dire qu’après l’épisode spécial consacré à ces personnages dans le dernier tome paru en VF de Strange, j’étais assez curieux de justement les découvrir. Mais alors qu’il aurait été sage de se lancer dans un arc tour du monde, justement pour les développer dans la série régulière avant de leur accorder leur propre spin off,  Marvel les a lancé vers un sort funeste sans aucune rampe de lancement…

Bref, cela sent le bon gros gâchis d’avance. Je ne sais pas trop si je vais me pencher sur le titre, même si je suis tenté de voir si la série a réussi à capitaliser sur le boulot d’Aaron pour continuer d’enrichir le monde de la magie Marvel.

Verdict : à tester

LES GARDIENS DE LA GALAXIE : MÈRE ENTROPIE

LES GARDIENS DE LA GALAXIE MÈRE ENTROPIEDate de sortie : 03 Janvier 2018

Prix : 18,00 € , 120 pages,

Scénario : Starlin,

Dessin : Davis

Episodes : US Guardians of the Galaxy : Mother Entropy (2017) 1-5, inédits)

Sollicitation : Les Gardiens de la Galaxie et Pip le Troll sont les derniers remparts pour la survie de l’univers face à l’apparition d’une nouvelle entité cosmique. Nous sommes donc foutus. Un récit complet par deux légendes des comics : Jim Starlin et Alan Davis.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict :  pour les fans de Starlin…bien que la présence de Davis au dessin donne sacrément envie !

 

MOON KNIGHT 3 (sur 3)

MOON KNIGHT 3 (sur 3)Date de sortie : 03 Janvier 2018

Prix :14,00 € , 112 pages,

Scénario :Lemire,

Dessin : Smallwood

Épisodes : US Moon Knight (2016) 10-14, inédits)

Sollicitation : Le moment de vérité est venu : qui est Moon Knight ? Qui est Marc Spector ? Le héros va-t-il réussir à dompter sa folie ou sombrera-t-il dans les machinations de Khonshu ?

Avis : suite et et fin très attendue du run de Jeff Lemire sur Moon Knight. Un run court, mais au cours duquel le scénariste a su bien se lâcher et défier les attentes concernant le personnage, poussant jusqu’à l’extrême l’aspect santé mentale perturbée de Mark Spector retirant tant au héros qu’aux lecteurs tout sens de la réalité. En effet toutes les perceptions décrites sont celles du personnage …et aucune ne s’est avérée fiable depuis le départ ! Bref, avec ce tome, il va falloir assurer un minimum de certitude !

Sur le fond, je dirai même qu’avec Lemire nous sommes sans doute aller au bout de ce qu’on l’on pouvait faire avec la psychée brisée de Spector et je pense qu’il va falloir laisser cette partie de l’univers du personnage reposer un moment avant d’y retoucher. C’est la direction que semble prendre le successeur du scénariste, l’excellent Max Benis, qui en quelques épisodes a su tous nous convaincre qu’il savait ce qu’il faisait ! Bref, rassurez vous Moonie va continuer à exceller après le départ de Lemire !

On ne peut qu’être ravi que le personnage jouisse depuis quelques années de runs successifs qui dans l’ensemble se sont révélés très bons. Peu de personnages peuvent en dire autant…

Verdict : à posséder !

 

URBAN COMICS

BATMAN REBIRTH 8

batman-rebirth-8Date de sortie : 05 Janvier 2018

Prix : 5.9€/176 pages

Episodes :  BATMAN #16, DETECTIVE COMICS #950 et #951, ALL STAR BATMAN #6, NIGHTWING #14 et #15

Sollicitation :  La Ligue des Ombres est à Gotham !

Bruce Wayne passe quelques instants de détente dans un fast-food avec les autres justiciers de Gotham. Ce qu’il ne sait pas, c’est que Bane s’apprête à se venger après l’assaut de Santa Prisca, par Tom KING et David FINCH. La série Detective Comics fête son 950e épisode, consacré en grande partie à Orphan, une jeune héroïne en quête d’elle-même. De leur côté, Azrael et Batwing échangent des informations sur leurs méthodes respectives. Enfin, dans une séquence de flash-back, Red Robin s’interroge sur la raison qui pousse Batman à se préparer à la guerre. L’épisode suivant, qui marque l’arrivée de la Ligue des Ombres, lui fournit une partie de la réponse, par James TYNION IV, Marcio TAKARA, Alvaro MARTINEZ, Eddy BARROWS et Christian DUCE. Tandis que Duke Thomas est confronté au Sphinx, Batman affronte Mister Freeze, par Scott SNYDER, JOCK et Francesco FRANCAVILLA. Installé à Blüdhaven, Nightwing affronte Mister Nice et trouve une bonne raison de rester dans la ville, par Tim SEELEY et Marcus TO.

Avis : à part NIghtwing qui termine un arc peu passionnant, j’ai même personnellement survolé les deux derniers épisodes du mois dernier, toutes les autres séries débutent de nouveaux arcs :

  • Batman : ou le moment où j’ai du faire une pause dans le run de Tom King sur Batman. Si les derniers épisodes parus en VO m’ont plus contenté en tant que lecteur, je ne peux pas dire que les débuts de la nouvelle confrontation Batman/Bane m’ont séduit. Je vais même vous dire : j’ai arrêté de lire la série après cet épisode 16 tellement j’en avais plein le cornet de l’approche du scénariste sur ce personnage. Voire en fait c’est toute la tonalité de l’épisode et du run qui m’est sorti par tous les pores de la peau…

    Ce premier épisode présente en effet une tendance accrue à prendre les lecteurs pour des débiles et Batman en premier lieu…Je comprends que le scénariste ait voulu alléger un peu l’ambiance avant de lancer ce nouveau combat…mais on bascule par moment presque dans la caricature. Et je ne parlerai pas de cette dernière page, à laquelle personne de raisonnablement intelligent ne peut accorder un quelconque impact tant l’effet cherché est mal géré.

    Bref, un début d’arc qui m’a personnellement rebuté.
  • Detective Comics : après le faux pas du mois dernier, avec deux épisodes sans intérêt censés préparer le terrain à la nouvelle série Batwoman, j’espère un retour à la qualité habituelle que le scénariste a installé sur le titre depuis son arrivée. Ici il gère à priori une nouvelle menace qu’il a introduite dans son premier arc, avec cette fameuse Ligue des ombres. En parallèle et comme d’habitude, James Tynion IV va creuser un peu plus ses personnages, et je suis ravi de le voir consacrer du temps à Cassandra Cain, injustement ignorée lors du New 52, revenue avec Batman & Robin Eternal mais qui reste désormais à reconstruire, dans le cadre de la nouvelle continuité que DC lui a conféré.
  • All Star Batman : entame un arc que j’ai trouvé assez étrange, mais c’était le but recherché par Snyder qui modifie de manière importante son style narratif, pour s’adapter au cheptel d’artistes prestigieux qui vont se succéder sur les prochains épisodes. Snyder retrouve en effet l’incroyable Jock pour le début de cet arc, avec un épisode qui va s’intéresser à Mr Freeze. Visuellement, c’est bien évidemment superbe, enfin si vous êtes fan de Jock (ce qui est le cas, si vous avez un minimum de goût…) et qui va lancer Batman dans une quête au travers du globe.

Verdict : à lire

JUSTICE LEAGUE REBIRTH 8

justice-league-rebirth-8Date de sortie :  05 Janvier 2018

Prix : 5.9€/184 pages

Episodes :  JUSTICE LEAGUE #14, ACTION COMICS #970, #971 et #972, THE FLASH #14 et #15, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #12 et #13

Sollicitation :  Les Lascars reviennent à Central City !

Coincés sous des milliers de tonnes de gravas, les membres de la Ligue de Justice en profitent pour faire le point, par Bryan HITCH. À l’autre bout de l’Univers, Lex Luthor est condamné par L’Call et Zade, mais Superman exige un procès, par Dan JURGENS, Pat ZIRCHER et Stephen SEGOVIA. Flash découvre les limites de sa relation tendue avec Gregory Wolfe, le directeur du pénitencier d’Iron Heights, et comme si cela ne suffisait pas, les Lascars sont de retour à Central City, par Joshua WILLIAMSON et Carmine DI GIANDOMENICO. Dans l’espace, les Green Lantern s’allient à leurs anciens ennemis, les Yellow Lantern, afin d’affronter Larfleeze. Leurs exploits nourriront les contes et les légendes pendant des générations, par Robert VENDITTI, Ethan VAN SCIVER et V. Ken MARION.

Avis : bon, à ce stade on arrive aux épisodes que je n’ai personnellement pas lu en VO, donc mon avis sera avant tout basé sur les derniers épisodes et les trajectoires prises par les séries :

  • Justice League : ravi de voir que Hitch dessine l’épisode du mois…mais pas franchement qu’il continue d’assurer le scénario (encore une quinzaine de numéros à tenir avant son départ au 31). Très sincèrement, on ne peut pas dire que de ce point de vue on note une quelconque amélioration. C’est toujours aussi dépourvu de tension ou d’intérêt…
  • Action Comics ; je n’ai globalement rien à faire de cet arc sur le jugement de Luthor par…on n’en a en fait rien à faire des clichés vivants inventés par Jurgens pour cet arc. Le titre continue en ce qui me concerne de peu m’intéresser et ce nouveau run de l’auteur sur le personnage se révèle jusque là assez décevant dans l’ensemble.
  • Flash : Williamson commencerait-il à s’améliorer ? sans être transcendant j’ai bien apprécié les derniers épisodes en particulier le dernier. Le problème reste tout de même que Barry Allen reste peu intéressant dans l’ensemble et que le scénariste ne parvient pas à changer cela…Et quand je vois qu’avec ce numéro, il se contente d’aller exploiter des vieilles idées du run de Geoff Johns sur Flash…ben ça donne pas vraiment envie.
  • Hal Jordan et Green Lantern Corps : ou le titre qui pour l’instant surprend en bien. Cela reste assez basique, mais le retour des concepts de Johns dans le titre a clairement fait du bien et Venditti a de toute évidence choisi de privilégier des intrigues musclées avec un certain sens du spectacle et de la mise en scène. Cela reste assez bas du front mais jusque là cela fonctionne.

Verdict : bilan mitigé pour l’instant, la qualité venant plutôt de Flash et GL et encore là, il y a des réserves.

SUICIDE SQUAD REBIRTH

suicide-squad-rebirth-7Date de sortie :  05 Janvier 2018

Prix : 5.9€/184 pages

Episodes :  SUICIDE SQUAD #11, JUSTICE LEAGUE OF AMERICA: ATOM REBIRTH #1, JUSTICE LEAGUE OF AMERICA: KILLER FROST REBIRTH #1, JUSTICE LEAGUE OF AMERICA: THE RAY REBIRTH #1, JUSTICE LEAGUE OF AMERICA: VIXEN REBIRTH #1, JUSTICE LEAGUE OF AMERICA REBIRTH #1, HARLEY QUINN #12, DEATHSTROKE #11

Sollicitation :  La Ligue de Batman !

La Suicide Squad poursuit Rustam tandis qu’Amanda Waller est abattue dans une ruelle de la Nouvelle-Orléans, par Rob WILLIAMS, John ROMITA Jr. et Eddy BARROWS. Après les événements du cross-over « La Ligue contre l’Escadron », Batman assemble une nouvelle Ligue de Justice, composée de héros moins divins et plus proches des gens normaux, par Steve ORLANDO et Ivan REIS. Les différents membres ont droit à leur propre aventure en solo : Atom (par Steve ORLANDO et Andy McDONALD), Killer Frost (par Steve ORLANDO, Jody HOUSER et Mirka ANDOLFO), Rayon (par Steve ORLANDO et Stephen BYRNE) et Vixen (par Steve ORLANDO, Jody HOUSER et Jamal CAMPBELL). De son côté, Harley Quinn règle ses comptes avec le Joker, qui pensait pouvoir revenir impunément dans sa vie, par Jimmy PALMIOTTI, Amanda CONNER et John TIMMS. Enfin, à Chicago, le mystérieux justicier Creeper affronte un Deathstroke plus vindicatif et violent que jamais. Mais est-ce bien Deathstroke ? Voilà une question à laquelle Christopher PRIEST, Denys COWAN et Bill SIENKIEWICZ vont devoir répondre.

Avis : l’évènement du mois dans le mag c’est bien évidemment l’arrivée de la série Justice League of America signée par Steve Orlando, accompagnée d’un certain nombre de one shots préparatifs. Ceux-ci s’intéressent d’un peu plus près aux différents membres de cette nouvelle formation de la JLA composée par Batman à la suite du crossover Justice League/Suicide Squad.

Quel bilan pour cette nouvelle équipe ? sur le fond, c’est assez partagé. En effet, les one shots laissaient augurer du meilleur mais la suite n’a pas vraiment été à la hauteur des attentes. Alors que le scénariste développe bien ses personnages de manière individuelle, la sauce a par contre beaucoup plus de mal à prendre quand l’équipe se forme et on en vient très vite à se demander concrètement ce que ce titre apporte et son intérêt global est remis en question.

De fait, j’ai personnellement lâché le titre assez vite en VO, car ce que présentait le scénariste ne me passionnait guère…et que je n’ai guère apprécié la gestion du titre par DC.. La série en effet était initialement annoncée comme illustrée par Ivan Reis qui assure en fait…le premier numéro, avant de faire une pause et de revenir uniquement pour la fin de l’arc. Par la suite sa présence est assez sporadique et ne participe pas à stabiliser les choses de ce point de vue.

Cependant, d’après ce que j’ai compris, après une premier année de piètre qualité, le titre semble avoir trouvé un peu ses marques ces temps-ci aux USA, sauf que j’ai envie de dire trop tard et que j’ai l’impression que DC ne va pas tarder à débrancher le titre…De manière générale, toute la franchise Justice League a clairement besoin d’être reprise en main …

Verdict : bof

GREEN LANTERN REBIRTH TOME 1

green-lantern-rebirth-tome-1Date de sortie : 05 Janvier 2018

Prix : 17.5€/192 pages

Scénario : Robert Venditti

Dessin :  Rafa Sandoval & Ethan Van Sciver

Episodes :  Hal Jordan and the Green Lantern Corps vol.1: Sinestro’s Law (Hal Jordan & the GL Corps Rebirth + #1-7)

Sollicitation :  Le Corps des Green Lantern a disparu et l’univers est désormais sans défense.

Sans opposant, le corps de Sinestro impose sa loi aux quatre coins de la galaxie et est à présent dirigé par Soranik Natu, la propre fille de Sinestro. Mais Hal Jordan, qui vient de passer une année en exil, est bien décidé à reprendre les choses en mains et se forge un nouvel anneau afin de rendre la justice à travers la voie lactée.

Avis : réédition rapide du premier arc de la nouvelle série  Hal Jordan and the Green Lantern Corps période Rebirth, puisque celui-ci s’est achevé en kiosque il y a à peine quelques mois, mais bon, on ne va pas se plaindre que Urban soit un peu plus offensif sur cette franchise qui a été mise à mal en VF ces deux/trois dernières années.

SI vous avez lu mon avis sur la suite de la série un peu plus haut dans le mag Justice League Rebirth, je vais alors profondément vous choquer en …faisant preuve de cohérence par rapport à moi-même (cela a tout de même donné lieu à quelques négociations intérieures tendues) et en vous recommandant le titre.

Si on peut regretter que Venditti ne soit pas parti au moment du Rebirth, ces errements après sa reprise du titre derrière Johns ayant conduit nombre de lecteurs, dont moi, à abandonner la franchise, il faut bien lui accorder qu’il a bien su rebondir avec ce relaunch. En même temps, je crois que DC ne lui a guère laissé le choix sur la manière.

En effet, si le scénariste s’est distingué pour quelque chose depuis son arrivée sur le titre, ce fut …pour s’être débarassé aussi vite que possible de toute la mythologie apportée et développée par Johns au cours de son long run. Et bien pour le Rebirth, on lui a clairement demandé …de faire exactement l’inverse.

Du coup, retour en force des idées de Johns pour ce premier arc…mais pas vraiment de l’inspiration Johnsienne. En effet ce premier arc remet en scène une confrontation entre le Green Lantern Corps, qui revient d’un autre univers, et le Sinestro Corps qui a su occuper la place en son absence. Au delà…et bien pas grand chose.

Comme je l’ai déjà dit plus haut, le titre prend ce pitch et s’appuie ensuite sur de grosses séquences d’action, un bon plein de splash pages et pas grand chose de plus. Du coup, on a notre dose d’action, mais cela reste bien plus superficiel qu’à l’époque Johns, comme un vague écho…

Verdict : à tester ou reprendre.

HARLEY QUINN REBIRTH TOME 1

harley-quinn-rebirth-tome-1Date de sortie : 05 Janvier 2018

Prix : 15€/168 pages

Scénario : Amanda Conner & Jimmy Palmiotti

Dessin :   CHAD  HARDIN,  JOHN TIMMS

Episodes :  Harley Quinn Rebirth #1-7

Sollicitation :  À qui feriez-vous appel si des zombies menaçaient de ravager votre ville ?

Qui d’autre que la plus délurée des psys pourrait vous sortir de l’enfer, sinon la délirante Harley Quinn, la reine de Coney Island ? Car l’impertinente Dr Harleen Quinzel semble prête à éliminer tous ceux qui se dresseraient sur son chemin… vivants ou morts… pour garder son petit coin de paradis intact !

Avis : bon sur ce coup, on va faire court (oh siiiiii), pour une bonne raison,  j’ai lu les premiers épisodes de cette version Rebirth de la série Harley Quinn, et cela peut se résumer un seul mot : illisible. Il apparaît assez vite que Conner et Palmiotti sont complètement grillés sur ce titre et de toute évidence sont avant tout restés au moment du relaunch pour faire plaisir à l’éditeur. Au delà, leur boulot sur cette série est juste devenu pénible à lire, voire par moment juste pathétique…On sent en effet qu’ils n’ont plus vraiment d’idées et qu’ils ne font que jongler qu’avec des concepts et les dizaines de personnages qu’ils ont introduit (qui alourdissent considérablement la lecture d’un récit déjà pas très fin…)

Verdict : à éviter.

MANHATTAN PROJECTS TOME 1

manhattan-projects-tome-1Date de sortie :  05 Janvier 2018

Prix : 35€/472 pages

Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Nick Pitarra

Episodes : MANHATTAN PROJECTS vol.1 : #1-15

Sollicitation :  Einstein, Oppenheimer, Fermi, Feynman.

Jonathan HICKMAN et Nick PITARRA réécrivent l’Histoire et imaginent cette Ligue des Scientifiques Extraordinaires au service de projets plus fous les uns que les autres !

Octobre 1938. Le président Roosevelt reçoit une lettre d’Albert Einstein l’informant des progrès des savants allemands en matière de physique nucléaire. Dans quelques mois, les nazis pourraient disposer de la bombe nucléaire. Suite à cette révélation, le président américain décide la création du Projet Manhattan et rassemble les plus grands esprits scientifiques, chargés de contrer les avancées de l’ennemi ; projet qui aboutira quelques années plus tard à la création des premières bombes atomiques. Voici pour l’histoire officielle… Et s’il ne s’agissait que d’une partie de la vérité ? Si le Projet Manhattan avait servi d’écran pour occulter la création de nombreux autres projets encore plus fous et encore plus dangereux pour l’Humanité ? Et si la bombe atomique n’était que la plus modeste de leurs créations ?

Avis : la sortie de ce premier tome de Manhattan Projects peut là aussi se résumer en un mot…ou plutôt deux : PUTAIN ENFIN !!!! dire que cette série était attendue en VF est un peu la lapalissade de la décennie. Il faut dire que le parcours du titre fut compliqué. Après un premier tome paru chez Delcourt, éditeur initial de Hickman en France, le titre semble être tombé dans une sorte de no man’s land.

Apparemment, il y a aurait eu bisbille entre l’auteur et l’éditeur VF autour des droits et après cela ? et bien pas de mouvement pendant des années alors que le titre se poursuivait sans trop de problèmes en VO. Après cela, alors que Urban enchaînait les titres de l’auteur en VF, une ressortie fut annoncée une première fois…pour disparaître elle aussi dans les limbes de la damnation éternelle.

Mais cette fois-ci en principe c’est bon…à priori, normalement…si on croise toutes les parties de nos corps qui peuvent se croiser. Si l’on fait sa prière régulière au  dieu des comics et que la fin du monde n’intervient pas d’ici la fin de la semaine…et si nous n’avons pas une mauvaise surprise dans les prochains jours…Oui, je suis prudent…je vous encourage également à l’être.

Mais sur le fond, est-ce que cette série en vaut la peine ? et bien OUI !!! on le sait, Hickman est un scénariste à part dans le monde des comics, qui a su pondre certains des titres indés les plus originaux du marché, à l’image d’un East of West, Nigthly News ou encore Pax Romana. Et sincèrement Manhattan Projects fait partie du haut du panier de sa production.

Le scénariste nous pond une fiction historique complètement délirante en s’intéressant au projet Manhattan, cellule créée par les USA au début de la seconde guerre mondiale pour assurer la conception de la bombe atomique…Une cellule aux fonds quasi illimités qui accueillait en son sein certains des plus grands scientifiques du 20e siècle.

Hickman reprend ce fait historique en y apportant un tout petit twist de rien du tout : et si tous ces gens étaient complètement cinglés ? mais vraiment complètement totalement et irrémédiablement cinglés ? et si le projet Manhattan ne s’était pas contenté de la bombe ? s’ils s’étaient aventurés beaucoup, mais alors beaucoup beaucoup plus loin ? quelle aurait été la limite ? la réponse est simple : aucune !

On entre ainsi, dans un monde complètement déjanté où toutes les idées et concepts sont permis, du fait de la puissance réunie entre les murs de cette institution. Hickman s’est clairement fait plaisir avec cette série et a pu développer certaines de ses idées les plus intéressantes pendant plusieurs années et surtout les plus dingues.

Le titre est cependant en pause depuis un peu plus de 2 ans aux USA maintenant. Hickman et Pitarra n’excluent pas une suite, mais après 29 épisodes en VO, soit deux tomes en VF au vu de la formule de publication choisie par Urban, et alors que Hickman a connu ces derniers temps beaucoup de mal à tenir ses délais sur ses autres séries, je ne crois pas que cela soit leur priorité.

Pas d’inquiétude cependant, les intrigues principales sont résolues. Cependant, il y a clairement des choses qui restent à explorer.

Verdict : À POSSÉDER

 

A propos Sam 1775 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. J’ai du mal à adhérer à la politique d’Urban sur le fait de proposer JLA sur le mag Suicide Squad… pourquoi ne pas proposer ça dans un HS plutôt que dans un mag qui n’a pas de lien ? Ca devient vraiment dommage je trouve. Du coup je ne lirai pas (surtout si les critiques ne sont pas très bonnes)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.