[TV-Show VO] The Cape

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de Comics dans le sens propre du terme. Je vais vous parler de la série américaine The Cape. Pourquoi me direz-vous ? Je vous répondrai tout d’abord par un tonitruant « PARCE QUEEEEEEEEEEEEEE » ! Et, après avoir fumé ma clope pour me calmer, je vous dirai simplement, sans crier « parce que »… Parce que c’est une série sur un super héros. Parce que c’est la série censée remplacer Heroes. Parce que, cette série a tout d’une grande ! Mais avant d’en parler plus en détail, je vous laisse regarder la bande annonce :

 
Parlons tout d’abord de l’équipe qui est derrière cette série. Le créateur et scénariste principal de cette série n’est autre que Tom Wheeler, créateur également de la série Empire. Vous ne le connaissez pas ? Moi non plus. Ca tombe bien, je n’ai pas besoin de m’étendre dessus (chut Bunny…). Il est accompagné au scénario par William Wheeler (son frangin certainement) et Craig Titley. Mais oui, ce même Craig Titley qui a scénarisé Scooby Doo, Treize à la Douzaine 2 et Percy Jackson ! Alors bon… Vous me direz, ces mecs, on les connait pas, on ne sait d’ou ils sortent et le peu qu’on a entendu parler d’eux, c’était pour Scooby Doo et Percy Jackson… Et je répondrai, laissons sa chance au produit ! Et, honnêtement, vous passeriez à coté de quelque chose si vous ne lui laissiez pas sa chance !

Au casting, pas de grosse tête d’affiche, mais des visages bien connu. Nous avons tout d’abord dans le role principal David Lyons (E.R., Day One, Mange, Prie, Aime…) qui a bien pris en muscle depuis la dernière fois que je l’ai vu dans E.R. ! Le visage féminin est incarnée par l’actrice préférée des geeks, celle dont (et ca n’engage que moi) le charisme n’a d’égal que celui d’une huître asthmatique, Summer Glau (Sarah Connor’s Chronicles, 4400, Big Bang Theory…). Nous retrouvons également James Frain en vilain de service, Keith David en mentor attitré et Martin Klebba en… personne de petite taille dont l’importance n’est pas encore prouvé mais que vous connaissez forcément car c’est la personne de petite taille hollywoodienne la plus connu. Chez nous, on a Passe-Partout et Mimi Mathy, chez eux, ils n’ont que Martin Klebba… Qui est le plus chanceux ?

Voila pour le casting. Intéressons-nous maintenant à l’histoire. Tout d’abord, voici le pitch officiel : « L’officier Vince Faraday était un bon flic essayant de nettoyer sa ville de la corruption généralisée. Victime d’une machination et laissé pour mort, il est obligé de s’enfuir et de se cacher, loin de sa femme et de leur enfant. S’inspirant du comic préféré de son fils, il décide de devenir « The Cape », un super-héros faisant régner la justice dans les rues, effrayant les criminels de tous genres. A la recherche du parrain de la pègre qui l’a voulu mort, Vince rêve de retrouver un jour sa famille… » Faut avouer que lu comme ça, c’est pas folichon. C’est la toute la surprise de la série.

Car c’est léger, frais, les acteurs sont convaincants (mention spécial à Keith David et David Lyons). On a devant soi les débuts d’un super héros, la mise en place de sa mythologie. Alors oui, on se rapproche plus d’un Batman que d’un Superman, les références sont nombreuses et variées, elles raviront les fans de comics, de SF, les geeks quoi ! On s’interesse à un homme normal, comme toi et moi (et eux plus tout ceux qui sont seuls…), qui n’a pas de super pouvoirs, qui ne doit son héroïsme qu’à la force de sa volonté et son entrainement (et une cape un tant soit peu magique).

Grâce à mon cousin américain, je n’ai pu voir que les 3 premiers épisodes, le 4° ne devrait pas tarder (la Poste, c’est plus ce que c’était !), et j’ai vraiment envie de savoir la suite. Je ne sais pas encore si une chaîne francaise a acheté les droits, mais dès qu’elle sera diffusée, jetez-vous dessus.

Au niveau audience, c’est pas excellent, mais ce n’est pas un bide non plus. Le premier épisode, diffucée sur NBC, a réalisé un score de 9 millions de téléspectateurs, mais il faut reconnaître qu’en face il y avait les indétrônables Desperate Housewives, Brothers & Sisters et les Simpsons… Espérons qu’elle trouvera son public car ca serait dommage de se priver de cette série.

Info de dernière minute (03/02/2011): Suite aux chutes d’audience (5 millions pour le dernier épisode), la chaine NBC vient de commander moins d’épisodes que prévu. La série passe donc de 13 épisodes à 10…. Ca sent le rouchich moi je vous dis !

A propos Nonö 101 Articles
Chroniqueur régulier ayant lui aussi un humour à deux balles, il participe principalement au site au travers des Unspoken, et fait également partie de l'organisation du Lille Comics Festival. Il a aussi un chapeau.

1 Comment

  1. Bon, j’ai vu, enfin, pour être honnête, je me suis forcé à voir les deux premiers épisodes que ton cousin d’Amérique m’a généreusement envoyé.
    J’ai vraiment eu du mal. C’est Ultra-Simpliste à mon gout, mal écrit et vraiment (pour le moment en tous cas) pas intéressant. Heureusement que le jeu d’acteur n’est pas mauvais, ce qui aurait fait sombrer irrémédiablement cette série dans les limbes.
    C’est comme ça que j’ai malheureusement perçu cette série, comme à l’aire d’avoir fait la majorité du public amerloque.
    Je souhaite pour ceux qui aiment cette série qu’elle va continuer, car il y a beaucoup d’arrêts en ce moment. Ce que je trouve injuste.
    PS: J’ai aussi laissé tomber « No Ordinary Family » qui s’embourbe dangereusement dans la comédie et le vaudevillesque.
    Julius.

Répondre à Julius Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.