Geexity #16 : Doctor Who – Saison 1 [Série TV]

J’ai décidé de me lancer dans une aventure extra-ordinaire, hors du temps et l’espace, une aventure qui va me tenir occupé pendant un assez long  moment. En effet, nous sommes partis sur 7 épisodes d’On Ne Lit Pas Que Des Comics ! Un par saison de cette série qui déchaîne les passions : Doctor Who !

Doctor-Who-ep-01-christopher-eccleston-23002348-640-368

La première saison, en fait n’est pas réellement la première saison. En effet, Doctor Who est une série qui existe depuis… 1963 ! Après 26 saisons, la BBC (chaîne publique anglaise), décide d’arrêter la série pour mieux revenir en 2005 ! Et c’est la que le succès est au rendez vous. Car honnêtement, chers Whoviens (fan de Doctor Who), qui connaissait vraiment la série Doctor Who Classique ? Pas grand monde… Pourtant, en Grande Bretagne, cette série est une institution ! Un peu comme Plus Belle La Vie chez nous ! Toute la famille regardait, c’était même un programme pour les enfants qui était diffusé le dimanche matin afin de leur apprendre l’histoire.

On ne va pas s’étaler sur le passé, car même si je connais grosso modo l’histoire du Docteur, je n’ai jamais regardé un épisode des Classiques. Je vais donc m’atteler à vous parler de la nouvelle série, celle qui a démarré en 2005. Sept saisons à l’heure actuelle, composée de 13 épisodes chacune + un épisode spécial Noel (sauf en 2009, mais nous y reviendrons !). Ce qui fait de Doctor Who la série qui dure le plus longtemps car cette année 2013 marquera le cinquantième anniversaire !

Pour cette première saison donc, nous avons Christopher Eccleston, plus communément appelé Nine car il est la 9° interprétation du Docteur, qui reprend donc ce rôle afin de relancer la série. Un proverbe anglais dit qu’on n’oublie jamais son premier docteur (merci JHB pour le dicton !). Et c’est vrai, même si pour moi, il n’est pas la meilleure interprétation du Docteur, c’est lui qui vient poser les bases et c’est avec lui que l’on fait connaissance en premier. On va nous présenter ici l’histoire du Docteur, ses plus grands ennemis (enfin une partie vous vous doutez bien). Par contre, il faut se replacer dans le contexte de l’époque pour pouvoir apprécier la série : 2005, chaîne publique anglaise, peu de moyens, effets spéciaux au rabais et très cheap… Une fois passé cela, c’est que du bonheur !

 

Episode 1 : Rose

doctor who rose billie screencap big trail

Dans cet épisode, nous faisons la connaissance de Rose, jolie petite blonde londonienne, qui va devenir la compagne du docteur pour cette saison. Nous allons également rencontrer Mickey, le petit ami de Rose et Jackie, sa maman. Orpheline de père, Rose est vendeuse dans un grand magasin lorsque celui-ci se fait attaquer par des mannequins en plastique… C’est à ce moment là que le Docteur intervient avec son légendaire « RUN ! ». Car oui, le Docteur aime courir, et il vaut mieux être en bonne condition physique pour le suivre ! De cet épisode va découler le début de cette relation très forte entre le Docteur et sa compagne. Sans jamais franchir le pas, ils deviendront inséparables et comme disait Johnny et Sylvie « Si ce n’est pas de l’amour, ça y ressemble ! »

 

Episode 2 : La Fin du monde

lafindumonde

Maintenant que le Docteur a sa nouvelle compagne, il lui donne le choix : voir le passé ou le futur. Rose choisit le futur et il l’emmène 5 milliards d’années plus tard, le jour de la destruction de la Terre. Une cérémonie est donnée en l’honneur de ce jour funeste dans un vaisseau stationné non loin et bien évidemment, rien ne va se passer comme prévu. Parmi les invités, nous faisons la connaissance de la Face de Boe et de Lady Cassandra O’Brien. Ces deux personnages, notamment le premier seront des « regular », c’est à dire qu’ils n’interviendront pas uniquement dans cet épisode. Si la Face de Boe est présent régulièrement durant les 4 premières saisons, Lady O’Brien quant à elle reviendra en début de deuxième saison.

 

Episode 3 : Des morts Inassouvis

1x03-The-Unquiet-Dead-doctor-who-4650816-1024-639

Après avoir visité le futur, le Docteur décide d’emmener Rose dans le passé, au Noël 1869 à la rencontre de Charles Dickens. Les morts reviennent à la vie et le nouveau trio va enquêter sur ce phénomène étrange. Ici, la série renoue avec son passé historique, à savoir la rencontre de personnage réels dans leurs environnements de base. Nous avons un Charles Dickens en mal d’inspiration qui va être aidé par le Docteur. A noter également la présence d’Eve Myles qui interprétera un autre rôle quelques années plus tard en tant qu’héroïne d’un des spin off de Doctor Who, la charmante Gwen Cooper dans Torchwood !

 

Episode 4 et 5 : l’Humanité en Péril et Troisième Guerre Mondiale

Sanstitre17copie

Premier épisode double de la série et premier épisode qui montre clairement les dangers des voyages temporels ! Voulant revoir sa mère, Jackie, et son petit ami, Mickey, Rose demande au Docteur de revenir à Londres, mais celui-ci, voulant atterrir 3 mois après leur départ, se trompe et ils arrivent 1 an après ! Jackie est morte d’inquiétude et Mickey a vu sa vie détruite car il a été soupçonné d’avoir kidnappé Rose, et ce même par Jackie ! Pendant ce temps, un vaisseau spatial s’écrase en plein centre de Londres, détruisant une partie de Big Ben au passage et s’échouant au milieu de la Tamise.

Le Premier Ministre est introuvable et certains membres du gouvernement anglais prennent le pouvoir par la force des choses. Mais voilà, les Slitheens, race alien « métamorphe » ne sont pas loin. Outre les quiproquos dus à leur voyage prolongé, le Docteur et Rose se verront aidés par un nouveau personnage récurrent de cette saison, Harriet Jones, simple députée qui va prendre du galon. A noter également dans l’épisode 4, la présence de Naoko Mori qui incarne le Docteur Sato et qui, à la différence d’Eve Myles dans l’épisode précédent, conservera le même rôle dans la future série Torchwood.

 

Episode 6 : Dalek

doctor-who-season-1-6-dalek

Ahhhhhhhh, l’épisode 6 ! Enfin ! C’est l’épisode que j’avais le plus envie de revoir lors de ce second visionnage ! L’apparition des Daleks, ennemis légendaires du Docteur, qui provoqua l’extinction de leur race et contre qui les Seigneurs du Temps firent leur guerre finale ! Arrivé dans le bunker d’un richissime collectionneur d’artefacts aliens, le Docteur et Rose vont découvrir que sa dernière acquisition est un Dalek… encore vivant. Malgré les avertissements du Docteur, le collectionneur continue de le torturer afin de le faire parler et avec l’aide involontaire de Rose, le Dalek se libère et commence à faire régner la terreur. Nous faisons donc ici la connaissance des célèbres Daleks. Même si vous ne connaissez rien à l’univers du Docteur, vous avez forcément aperçu un Dalek en peluche ou sur un T-Shirt, ou entendu le célèbre cri « EX-TER-MI-NA-TE » ! Ils sont magnifiques, ils sont quasi indestructibles et ils vouent une haine sans relâche au Docteur qui les a exterminé il y a de nombreuses années. Nul besoin de vous dire qu’on retrouvera ces aliens belliqueux tout au long de la série !

 

Episode 7 : Un jeu interminable

doctor-who-107

Certainement un des épisodes les plus faibles de la saison mais qui reste malgré tout indispensable pour mieux comprendre la fin de celle-ci. Le Docteur et Rose, accompagnés d’un stagiaire de l’épisode précédent dont Rose s’est éprise, Adam, atterrissent sur le Satellite 5 en l’an 200 000. Ce satellite est immense et est hiérarchisé en étages, le 500° et dernier étant celui de la promotion ultime, mais mystérieusement, ceux qui sont promus ne redescendent jamais. A noter la présence de Simon Pegg (Hot Fuzz, Shaun of the Dead !) en tant que méchant principal. On peut également apercevoir la Face de Boe dans les télévisions du début de l’épisode !

 

Episode 8 : Fêtes des Pères

Fête_des_pères

Dans cet épisode, Rose demande à revoir une dernière fois son père, mort renversé par un chauffard alors qu’elle n’était qu’un bébé. Mais bien sur, elle va empêcher sa mort et bouleverser le cours du temps. Elle qui croyait que son père était un homme parfait va vite se rendre compte qu’entre son père et sa mère, rien ne va plus. Pour la première fois, la série explore les paradoxes temporels avec le changement de continuité et les problèmes que cela implique. Des créatures vont apparaître afin de se nourrir de ce paradoxe. Nous faisons donc la connaissance du père de Rose, Pete Tyler, qu’on sera amené à revoir durant le show. Plusieurs pistes sont données, on apprend notamment que Rose et Mickey se connaissent depuis leur plus tendre enfance, lorsque Rose prend son téléphone portable, elle n’entend qu’une phrase « Watson, come here, I need you » qui est la première conversation téléphonique entre Alexandre Graham Bell et son assistant en 1876. A noter pour les fans de comics que cet épisode est écrit par Paul Cornell (Captain Britain and the MI-13, Demon Knights) et que ça ne sera pas sa seule participation à la série.

 


Episode 9 et 10 : Drôle de mort et Le Docteur Danse

CaptainJackAgain-747212

Second épisode double et premier écrit par Steven Moffat, qui deviendra par la suite le showrunner de la série. Le Docteur et Rose suivent un vaisseau violet (la couleur universelle du danger selon le Docteur !) et atterrissent en pleine seconde guerre mondiale. Alors que le conflit fait rage, Rose repère un enfant appelant sa maman et s’éloigne du Docteur. C’est là qu’elle fera la connaissance du mystérieux Capitaine Jack Harkness interprété par John Barrowman et qui sera par la suite le personnage principal de Torchwood. Jack va accompagner le Docteur et Rose jusqu’à la fin de la saison mais reviendra également dans le show sous forme de guest. Ce double épisode n’est pas extraordinaire mais il se laisse tout de même regarder. C’est également un épisode clairement destiné aux adultes car les allusions sexuelles sont légions. Jack étant bisexuel, il drague à la fois Rose et le Docteur.

 


Episode 11 : L’Explosion de Cardiff

ob_3a6c4b400cf0ea8b1687a558658f0d20_4-hypmatt-jpg

Le Tardis, comme tout vaisseau spatial, a besoin de recharger ses batteries. Et quoi de mieux que la faille temporelle qui traverse Cardiff ? Alors que Mickey rejoint le trio (Jack les accompagne désormais !), ils vont découvrir qu’un des Slitheens des épisodes 4 et 5 a survécu et qu’elle est maintenant le Maire de Cardiff. Et bien sur, elle va tout faire pour à nouveau faire exploser la terre. Les dialogues entre le Docteur et Jack sont exquis, la Slitheen devient un peu plus humaine et c’est tout ce qu’il y a dire sur cet épisode.

 

Episode 12 et 13 : Le Grand méchant Loup et A La Croisée Des Chemins.

doctorwhos1ep13280x158

Double épisode qui clôture la saison et j’espère pour vous que vous avez été attentif durant celle-ci car le plus grand mystère de cette première saison va être résolu ! Vous avez certainement aperçu les mots Bad Wolf, récurrents dans quasi chaque épisode, vous vous êtes interrogés sur le pourquoi, le comment de ce graffiti et ou appellation qui revient systématiquement ? Alors accrochez-vous ! Ce final est excellent, je ne vais pas révéler l’intrigue, sachez juste que notre trio arrive à nouveau sur le Satellite 5 de l’épisode 7, mais cette fois ils vont chacun participer à un jeu télévisé mortel : le Docteur dans un loft où les éliminés meurent désintégrés, Rose dans Le Maillon Faible où les éliminés meurent désintégrés et Jack dans une espèce de Nouveau Look pour une Nouvelle vie ou les animatrices robots n’hésitent pas à charcuter les candidats afin de les rendre plus beaux… Mais qui se cache réellement derrière tout ce bazar ? Si je vous dit EXTERMINATE ? Et oui, les Daleks font leur grand retour et ils ne sont pas contents !

Nous assistons également dans ce dernier épisode à la fin de l’incarnation de Christopher Eccleston qui fait place à la toute fin à… DAVID TENNANT ! La fin de cet épisode est juste magnifique. Le discours de Nine à Rose est bourré d’émotion, quant à l’arrivée de David Tennant, elle augure de très bons auspices pour la suite du show !

 

Voila, j’en ai fini avec cette première saison. J’espère qu’elle vous a donné envie de découvrir cette série ou alors de revoir cette première saison ! A très bientôt pour la suite !

A propos Nonö 101 Articles
Chroniqueur régulier ayant lui aussi un humour à deux balles, il participe principalement au site au travers des Unspoken, et fait également partie de l'organisation du Lille Comics Festival. Il a aussi un chapeau.

4 Comments

  1. Merci pour cette excellente présentation de la première saison ! Les épisodes sont assez inégaux et les tous premiers sont loin d’être les meilleurs, mais une mythologie très se (re)construit tout du long et on s’amourache très vite du Docteur et de Rose. Christopher Eccleston est juste excellent en Docteur traumatisé par la guerre, à la fois sympathique et inquiétant, et si l’on peut regretter de ne pas l’avoir vu plus longtemps dans le rôle sa transformation à la fin de la saison est parfaitement logique et aura même un écho avec ce qui se passe à la fin de la saison 4.

    • On va sans doute enfin reparler de l’énorme ellipse de la guerre du temps dans l’épisode spécial 50 ans du 23 novembre… Et sans doute avoir un aperçu de ce qu’il s’est passé. Je crois avoir lu cependant qu’Eccleston ne serait pas présent. 🙁

      • Et non, sauf surprise pas d’Eccleston dans le special 50 ans… Mais c’est clair que ça fait plaisir qu’ils reviennent enfin à nouveau sur la Time War, élément important de l’époque Russel T. Davis que Steven Moffat a mis de côté, mais bon il fallait aussi qu’il trouve sa voie et se détache de son prédécesseur.

Répondre à frank123 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.