Tops et Flops de la semaine

Top 5 de la semaine

5 – Magneto 4, de Cullen Bunn & Jamie Hernandez, grand dieu que j’aime cette série !!! pour moi c’est vraiment la grande surprise Marvel de ces derniers mois. Bunn transforme le titre en une espèce de série policière mutante dans laquelle Magneto enquête dans chaque épisode sur un crime différent commis contre un ou des mutants. Et ce tout en explorant l’univers des X-Men et de leurs ennemis…mais aussi le passé du personnage qui revient le hanter de manière régulière. Je ne sais pas comment Bunn fait pour m’accrocher de la sorte, mais la vache ce titre devient vraiment addictif ! Snifff, j’en chialerais presque tellement c’est bon !

MAGNETO #4

4 – Velvet 5, de Ed Brubaker et Steve Epting, la série d’espionnage se poursuit en nous révélant des pans extrêmement importants de la vie et du passé de Velvet …en lien direct avec les problèmes qu’elle rencontre aujourd’hui. Le titre reste tout simplement formidable et encore une fois on attend la suite avec impatience. Oui j’évite de trop m’attarder car je ne veux pas spoiler ce qui se passe dans cet épisode qui contient des révélations très importantes pour l’intrigue générale. 

VELVET #5

3 – Uncanny X-Men 21, de Brian Michael Bendis et Chris Bachalo, c’est bon vous vous êtes remis du choc ? oui je classe un titre signé Bendis dans mon Top 5 (au passage l’épisode de Powers Bureau était aussi génial !!!) et c’est on ne peut plus mérité. Comme je l’ai écrit, Uncanny X-Men était clairement le parent pauvre de la reprise des titres mutants par Bendis. Là où All New X-Men avait juste pour mission évidente de nous casser les castagnettes façon festival espagnol de castagnettes, Uncanny X-Men était juste la série habituelle vide de Bendis…tout a changé suite à Battle of The Atom avec une série d’épisodes aussi riches que bien construits !!! avec cet épisode, Bendis poursuit la confrontation entre les X-Men et le SHIELD…avec un mystérieux vilain qui tire les ficelles dans l’ombre. C’est juste passionnant, alors que Magneto fait son apparition, que l’intrigue avec Dazzler connaît un développement bienvenue et que Beast, enfin, décide d’arrêter de se comporter comme le sombre connard qu’il est !!! Je ne sais pas ce qui arrive à Bendis, mais qu’il continue comme ça ! 

UNCANNY X-MEN #21

2 – Invincible 111, de Robert Kirkman et Ryan Ottley, HOLY SHIT !!!!!!!! Kirkman avait prévu du sang et des larmes avec cet arc et bien il n’a pas menti !!! la trahison de Robot entraîne la mort d’un personnage de premier plan avec cet épisode et …la mutilation d’un autre !!! Le scénariste ne prend vraiment pas de gants avec le cast de personnages qu’il a crée et leur fait un Walking Dead dessiné par Ryan Ottley qui s’y connaît en scènes bien gores !!! On se doutait bien qu’il ne fallait pas rater cet arc et bien on avait raison !!! 

INVINCIBLE #111

1 – Saga 19, de Brian K.Vaughan et Fiona Staples. Les auteurs reprennent la petite vie des personnages là où ils l’avaient laisser. La série n’a rien perdu, bien au contraire…l’action n’est pas trop présente, mais est importante en termes de vie personnelle des différents personnages…et Vaughan balance une bombe à la dernière page qui m’a fait crier (comme je pense tous les autres lecteurs ) un bon gros Noooooooooo !!!! POURQUOIIIIIIIII !!!!! Je ne sais pas ce que j’ai fait aux deux auteurs, ils ont apparemment décidé de briser mon petit cœur de fan (car c’est bien évidemment dirigé contre moi !)

SAGA #19

– la bonne blague et le flop de la semaine : Original Sin 2, de Jason Aaron et Mike Deodeto. A la lecture du premier épisode de ce crossover qui va tout changer au cours des 18 heures avant le prochain crossover Marvel, je me suis dit « c’est normal qu’il se passe pas grand chose, c’est le premier épisode, le scénariste pose le cadre et les acteurs ».

ORIGINAL SIN #2

Oui il ne se passe pas grand chose, du moins rien dont nous n’avions connaissance avant la sortie de l’épisode et oui le scénariste a décidé de ne pas finir sur un cliffanger mais sur un truc bien plat…A la lecture de ce second épisode je me suis surtout rendu compte :

  • que de manière évidente Marvel comme Jason Aaron ont compté trop large avec 8 épisodes, car encore une fois il ne se passe pas grand chose …du moins disons surtout que l’intrigue n’avance pas de manière très rapide pour un truc censé être énorme
  • qu’en plus, Jason Aaron fait tout pour combler un max et ne rien révéler avant les derniers épisodes
  • que tous les ties ins annoncés ne font que vider de sa substance un peu plus une histoire bien creuse. Il est bien évident que tous les fameux secrets qui vont tout changer ne peuvent pas être révélés dans la mini principale pour la simple et bonne raison qu’à ce moment, il n’y aurait pas d’intrigue, juste une série de flashblacks…Mais ici on n’a ni vraiment l’un comme l’autre…
  • que le seul truc qui m’ait fait marrer est qu’Aaron ramène quelques personnages crées par Morrison dans une mini série vieille de presque 15 ans et que ce sont qui ne l’ont pas lu ne comprendront pas qui sont les personnages présentés…étant donné qu’il n’y a aucun élément de présentation…
  • en fait si il y a une autre blague, la dernière page…sérieux Marvel…sérieux…
  • que le 3e épisode est la dernière chance que je donne à ce machin…Ce n’est pas fondamentalement mauvais, mais comme souvent dans les crossovers Marvel, la plupart des épisodes font un peu remplissage avant la grande baston de fin qui ne fait que mettre en place le nouveau statut quo …qui ne dure jamais très longtemps…
  • en gros…attendez le TPB…dans l’intervalle ça fait presque pitié…

 

– l’ironie de la semaine : Mark Waid se barre de Hulk au moment où je commence à apprécier son travail sur le titre. Alors que le scénariste m’avait largué au bout de quelques numéros lors du précédent relaunch,  avec des épisodes d’une platitude assez indigne pour un scénariste de ce calibre, le nouveau relaunch a crée un nouveau statut quo intéressant, bien que transitoire. Ajoutez à cela le dessin toujours efficace de Mark Bagley, et boum on a une série que j’ai envie de suivre pour la première fois depuis des années…Et bien évidemment c’est là qu’on apprend que Waid s’en va après l’épisode 4…Je ne sais pas trop ce que vaut Gerry Duggan qui reprend la série (je ne lis ni Deadpool ni Nova), donc à voir…

HULK #3

– les miracles de la semaine :

  • la résurrection du Thor de Jason Aaron : après une série d’épisodes aussi consternants que peu intéressants, il semble que l’arc en cours qui confronte Thor à Roxxon dans le présent et Thor Vs Galactus dans le futur entre dans une phase bien plus accrocheuse..Enfin, Jason Aaron arrête de nous faire la morale sur « la pollution c’est pas bien et des avocats peuvent stopper Thor », pour revenir à ce qui a fait le succès de sa série « tiens mais pourquoi tu projettes ta tête contre mon marteau ? ». Il y a encore du chemin à parcourir mais la dernière page annonce du gros dans les prochains épisodes !!!

THOR GOD OF THUNDER #22

 

  • X-Men de Brian Wood est ….lisible ???? ce fut un choc pour moi également alors que je lisais les deux derniers épisodes écrits par Wood…Après avoir chié la conclusion de son dernier arc, et notamment la résolution du cas Arkea, Wood revient à ce que j’avais apprécié dans les premiers épisodes : bonne maîtrise de la continuité, qui amène des caractérisations qui sonnent juste associées à une intrigue de fond avec pas mal d’action. Bref il y a du mieux alors que Wood est sur le départ. Il s’en va en résolvant sa dernière intrigue en cours, avec l’origine de Shogo (le bébé recueilli par Jubilee).

 

X-MEN #14

– le film sur lequel j’ai des réserves mais c’est ma faute j’en suis sûr : X-Men Days of Future Past. Mais comme je le dis, c’est ma faute, car j’ai commis une grave erreur avant l’aller voir le film, j’ai relu l’arc d’origine..et plus le temps passe, plus je trouve que ces deux épisodes approchent juste la perfection, sachant ménager l’horreur du futur avec des passages intimes consacrés à des personnages désespérés, l’action dans le futur et le présent et bien évidemment le final qui amène plus de questions que de réponses…Alors que le film….que dire …on sent que les scénaristes ont à la fois voulu revenir aux racines de la franchise du cinéma (avec l’amitié/opposition Xavier/Magneto) que Singer a pu exprimer ses sentiments vis à vis de Wolverine dans une scène qui j’en suis sûr aura ravi nombre de jeunes femmes hétéro et d’hommes gays (dans la mesure où le derrière de Hugh Jackman est leur type de derrière bien évidemment… je passe beaucoup de temps sur le derrière de Jackman dites donc !!! cette scène m’aurait elle troublé jusqu’au plus profond de mon être ???!!!) et le fait est que le film a pour lui de nombreuses qualités. Les séquences dans le futur sont sombres et désespérées comme elles sont censées l’être, celles dans le passé sont bien construites autour d’un Xavier plus exposé que jamais et il y a la récompense des dernières minutes…

XMEN

Mais…je reste réservé :

  • d’abord parce que j’ai été contraint de voir le film en VF …alors que pour ces gros films je préfère la VO, même si pour une fois le doublage n’a pas été chié et que les doubleurs ont fait du bon boulot (pas comme d’autres…), donc pas la faute du film…
  • le fait que cela se passe encore dans le passé me dérange…bien sûr il y a ma répulsion pour cette décennie maudite que furent les années 70…mais il y a aussi le sentiment que cela fait retcon, avec l’utilisation de personnages de 3e rang chez les X-Men. Et soyons clairs, j’aime ces personnages, mais où sont LES X-MEN !!! Storm a deux minutes (puissantes, mais que deux minutes). Je dirais bien que cela est dû à la grossesse de Halle Berry…mais le fait est que Storm est sous utilisée depuis le premier volet de X-Men…Scott et Jean sont morts…Nightcrawler reste aux abonnés absents, quant à Kitty Pride, elle sert ici surtout de deus ex machina …bien qu’Ellen Page reste excellente dans le rôle. Ahhhh qu’il aurait été bien de l’avoir dès le début de la saga !!!
  • la caractérisation de Mystique me pose problèmes à deux égards, d’un point de vue psychologique elle n’a rien à voir avec le personnage indépendant et manipulateur des comics. Ici comme dans First Class elle est toujours cette jeune femme coincée entre Magneto et Xavier…avec qui elle est censée avoir une relation frère sœur ridicule …(je suis toujours hanté par cette séquence avec Xavier et Mystique enfants…rarement vu un truc aussi risible…). Mais le problème est aussi physique. Sans rien dévoiler la nature des pouvoirs de Mystique est un point important de l’intrigue…sauf qu’apparemment les grands génies aux manettes ont confondus ses pouvoirs et ceux de Darwin (vous savez le personnage censé s’adapter à tout et qui meurt comme une merde dans le premier volet…oui je l’ai toujours pas avalé celle là…)…
  • le design des sentinelles…qui est …dans le passé comme dans le futur…difficilement acceptable…Il manque cette démesure des sentinelles de Kirby qui ont survécu 5 décennies dans les comics. Difficile de passer derrière le King…
  • la conclusion, je ne spoile pas du moins juste un peu…disons que ma fin idéale au vu du titre du prochain volet, X-Men Apocalypse, aurait été Wolverine se réveillant dans l’ère d’Apocalypse dans une scène qui aurait fait écho au début du film, sauf qu’au lieu des mutants massacrés, ce serait les humains, créant ainsi un dilemme : comment sauver tout le monde ??? ce n’est pas ce que nous avons eu, et oui j’ai vu la scène post crédits…qui tease bien …
  • je dirais bien les contradictions dans la continuité…mais bon…cela devient tout de même comique quand dès le postulat du film…Singer contredit des éléments mis en place dans X1 et X2..ahhh Hollywood…


Bref il faudra que je revois le film en VO et en mettant mon cerveau en veille pour cesser de tiquer. Au rang des bons trucs : les 5 min de Quicksilver, le cameo de Claremont (biennnn Fox) et même de Len Wein…


SPOILER 


[spoiler]Bon je tiens pas, la fin m’a plu, sauf que bien évidemment cela efface toute la première trilogie et seule la continuité First Class compte avec les retours de Jean, Scott et Xavier….manifestement Singer n’a toujours pas compris le personnage de Cyclope puisqu’il a une seule  réplique et continue de passer pour un crétin comparé à Wolverine …sérieux Brian ….
Donc adieu, trilogie X-Men, adieu X-Men 3 (ouiiiiiii), adieu X-Men origins (ohhhh ouiiiiii) et même The Wolverine sorti…l’année dernière…à la limite il aurait mieux valu repousser ce dernier et sortir Days of Future Past d’abord… cela leur aurait permis de ne pas se chier dessus…la bonne nouvelle est que cela leur permettra de refaire la Dark Pheonix saga sans insulter le spectateur[/spoiler]
A propos Sam 2116 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

19 Comments

  1. On m’a proposé d’y aller hier, et j’ai refusé. Apparement j’ai bien fait. Comme dans les comics, les Xmen sont le faire valoir de Wolverine alors je m’en fous complétement.
    Et tout fout le camp : Bendis assure, Aaron déconne. Et tout ça après Le Pen aux européennes…

    • Oui il est dans le film, dans les séquences du futur. Il a un petit rôle.
      Je te conseillerai tout de même d’aller le voir, comme l’indique Marti, même si Wolverine reste prééminent, notamment en termes de scènes avec ses fesses à l’air, le film est plus centré sur Xavier et McCavoy s’en sort vraiment bien. Il reste juste à espérer que le prochain film reviendra vers les personnages maltraités depuis le départ : Scott, Jean et Storm… parce que quand on arrive au point de donner du temps d’écran à Ink….c’est qu’on commence à racler les fonds de tirroir

  2. Iceberg est bien dans le film pour les séquences dans le futur, on a même enfin droit au « vrai » Iceberg de glace qui surfe en utilisant ses pouvoirs. Je ne spoile rien, c’est dans la bande-annonce, et je vais tâcher de ne pas spoiler dans ma petite critique qui suit.

    Si Wolverine est à nouveau la figure centrale, les X-Men ne sont pas ses simples faire-valoirs pour autant, plus le film avance plus le jeune Xavier arrive à égalité avec lui, et le film se retrouve pour une grosse partie centrée sur le trio q’ils forment avec Beast. Mystique et Magneto ont également droit à une importance grandissante à mesure que l’intrigue avance.

    Quant on est fan de comics, on se retrouve toujours avec une double-grille de lecture (ou plutôt de visionnage pour le coup), celle du fan de comics et celle du spectateur, auxquelles pour une saga s’ajoute celle du spectateur qui a vu et connaît bien les opus précédent.

    Pour ce qui est de la fidélité aux comics tout ça, je suis revenu depuis très longtemps des déceptions du type « mais c’est pas comme ça dans les comics ! ». Si une idée nouvelle présentée dans le film est bonne et/ou respecte l’esprit globale du matériel original, ça me va. De ce côté-là j’ai été très satisfait, même si le fan-service poussé peut par moment vous distraire de votre visionnage puisque vous cherchez la référence plutôt que de suivre avec attention ce qu’il se passe (par exemple dans la scène de combat d’ouverture, le fan de comics pourrait être plus concentré sur « qui est qui, quel design a été adopté » plutôt que de suivre précisément le déroulement de l’affrontement).

    Si vous voulez essayé de raccrocher les wagons avec dans la continuité des films vous risquez de vous arracher les cheveux aussi, tout est complexifié, on se demande bien comment certaines choses ont pu se passer dans la timeline de base pour arriver au point de départ de X-Men premier film du nom. Si X-Men 3 est évoqué le grand bafoué reste X-Men Origins: Wolverine je trouve, mais je ne m’étendrai pas là-dessus de peur de spoiler.

    D’un point de vu strictement spectateur sans aucune considération venant des comics ou des films précédents, certains points de l’intrigue m’ont gêné. Tout d’abord le futur apocalyptique qui nous est présenté me paraît trop peu expliqué, tout est sombre et désolé comme si une catastrophe nucléaire avait eu lieu, l’intrigue reste flou sur les forces derrière les Sentinelles (les humains sont toujours aux commandes ou non ?), et la survit des derniers X-Men face aux Sentinelles du futur depuis des années me paraît un peu surréaliste, d’autant que leur botte secrète semble récente. D’ailleurs cette botte secrète est quand même un deus ex machina plus gros que le Blob jamais vraiment expliqué non plus. Concernant la mission de Wolverine, là aussi je trouve ça un peu fumeux, puisqu’on a l’impression que la chose qu’il doit empêcher aura des répercussions immédiates alors que l’on sait par les précédents films X-Men que non (désolé pour le côté nébuleux, mais je ne veux vraiment rien dévoilé). Enfin, si j’adore Peter Dinkelage je n’ai pas trop compris quelle était la plus-value apporter par son rôle. Sans vouloir être réducteur, quand on décide d’avoir un personnage atteint de nanisme dans une intrigue il y a une idée motrice derrière (comme pour son rôle dans Game of Thrones), alors qu’ici il n’en est rien, le personnage n’est absolument pas fouillé, il est juste méchant pour être méchant, là où on aurait pu jouer sur la corde (un peu cliché certes) de l’être brisé qui veut se faire accepter en contrant une menace encore plus différente des autres que lui. Enfin, certaines règles du voyage dans le temps me paraissent ici un peu maltraitée pour les besoins du scénario, notamment sur la différence entre l’avancée de l’intrigue dans le passé et dans le futur alors qu’ils sont censés être synchrones.

    Je suis très critique mais globalement j’ai passé un très bon moment, les acteurs sont pour la plupart excellent et la réalisation impeccable, Brian Singer est passé maître dans la chorégraphie de combats opposants des êtres aux pouvoirs délirants. L’humour fait également mouche à chaque fois, je pense notamment à la scène qu’évoque Sam dans laquelle j’ai plus vu une référence à Terminator qu’un simple plaisir pour les yeux d’une partie du public. Et la scène post-générique, aaaah !

  3. //attentionjesaispassic’estunspoil//

    Je me rappelle au début d’un viel homme(blanc) qui porte la marque de Bishop (le M). Quel peut-être son lien, étant donné que Bishop est noir ?

    • Dans le futur de Bishop (dans les comics) les mutants sont marqués d’un M sur le visage. L’idée a été reprise sans être véritablement exploitée, voire expliquée, ici, laissant au spectateur un peu au fait de la chose s’imaginer que Bishop a pu s’échapper d’un camp de prisonniers… C’est l’un de ces petits trucs qui auraient pu être perfectibles très facilement dans le film.

  4. « la caractérisation de Mystique me pose problèmes à deux égards, d’un point de vue psychologique elle n’a rien à voir avec le personnage indépendant et manipulateur des comics.  »

    Sérieux, faut arrêter avec ça. C’est une adaptation. Cela n’a rien à voir avec un film. Le personnage de Msytique est raccord avec le personnage de Mystique DANS LES FILMS. Les comics n’existent pas. Ils apportent juste des personnages et un background, mais ils n’existent pas. C’est un film et je le juge en tant que tel.

    C’est la même chose avec beaucoup d’autres œuvres d’ailleurs : Game of Throne, Harry Potter, Sam : An Angry Guy – The Movie, etc. Je trouve que c’est complètement superfétatoire de TOUJOURS se référencer à l’œuvre d’origine : « Han mais non, Tyrion, il n’est pas comme ça à la page 36 du tome 3 ». Faut arrêter d’être réac’.

    « Je suis toujours hanté par cette séquence avec Xavier et Mystique enfants… »

    Et pourquoi pas ? Si c’est bien filmé, crédible, que ça sert complètement le propos du film et que l’alchimie entre les deux acteurs est bonne ? Hein, pourquoi pas ?

    • Yeahhhh débat !!!

      « Sérieux, faut arrêter avec ça. C’est une adaptation. Cela n’a rien à voir avec un film. Le personnage de Msytique est raccord avec le personnage de Mystique DANS LES FILMS. Les comics n’existent pas. Ils apportent juste des personnages et un background, mais ils n’existent pas. C’est un film et je le juge en tant que tel. »

      Je n’ai strictement aucun problème avec le fait que ce soit une adaptation et que du coup il y est des modifs. Mon propos est qu’un le personnage dans le comics est bien pluuuuuussss intéressante et que deux le personnage dans le film se définit de par trop par rapport à ses relations avec des hommes (magneto et Xavier). Ils essaient d’en faire une femme en mission mais au final on en revient à Xavier et Magnus…

      « Je suis toujours hanté par cette séquence avec Xavier et Mystique enfants… »

      Et pourquoi pas ? Si c’est bien filmé, crédible, que ça sert complètement le propos du film et que l’alchimie entre les deux acteurs est bonne ? Hein, pourquoi pas ?

      Mon problème n’est pas avec l’existence de la scène en elle même, mon problème est que c’est filmé avec les pieds pour un résultat absolument ridicule, on dirait presque un truc de parodie …

  5. « Mon propos est qu’un le personnage dans le comics est bien pluuuuuussss intéressante »

    Et qu’est ce que ça change ? Ya eu 10000 issues de comics pour développer Mytisque. Elle apparait dans 5 films. Tu auras TOUJOURS des personnages plus développées dans le matériel de base (Harry Potter, Tyrion Lannister, etc) qu’à l’écran.

    Je trouve que ce type de comparaison inutile. Ok, elle est plus développée sur papier. So what ? Ça n’a rien à voir avec le film.

    « on problème n’est pas avec l’existence de la scène en elle même, mon problème est que c’est filmé avec les pieds pour un résultat absolument ridicule, »

    Là, c’est une question purement subjective. Comme beaucoup de choses d’ailleurs. Je ne peux rien dire. Je peux juste indiquer que First Class est le X-Men le mieux filmé de la saga et que Matthew Vaughn est un VRAI réalisateur qui sait faire des plans. Cette scène ne m’a absolument pas choqué.

    • Je rejoins Sam pour la scène entre Mystique et Xavier enfants,je la trouve un poil trop naïve, enfin ce qui me dérange surtout c’est que comme par hasard une Mystique enfant qui sort d’on ne sait où cambriole la maison où vit Xavier enfant, le genre de heureux hasard qui me hérisse déjà les poils dans les comics mais que je ne pardonne pas dans les films. Surtout qu’on aurait pu nous sortir une excuse un peu bidon mais passable comme Xavier qui l’a détecté inconsciemment et l’a guidé jusque-là Sans compter que le petit Xavier a l’air d’être tout seul dans son grand manoir, alors qu’à cet âge-là il doit bien y avoir quelqu’un avec lui, et que donc l’arrivée de Mystique ne peut pas passer inaperçue. J’ai eu le malheur de ne pouvoir voir DoFP qu’en VF, et le double de la scène est immonde en plus.

      La caractérisation de Mystique me chiffonne aussi, non pas pour une comparaison avec son homologue papier (d’ailleurs moi je trouve que c’est raccord, depuis dix ans Mystique a souvent oscillé entre le bien et le mal) mais parce que ce n’est pas très raccord avec ce qu’on a dans les films originaux où sa relation avec Xavier est inexistante… Encore une fois on va dire qu’ils ont comme dans les comics, avec ici un gros retcon :p

      Je fais quand même une certaine différence entre les adaptations de comics et celles de bouquins comme Harry Potter et GoT : dans un premier cas on va mélanger plusieurs histoires qu’il faut en plus transposer parfois des dizaines d’années après leur création alors que dans le second c’est une transposition plus ou moins fidèle d’une histoire complète dont on ne change pas le cadre. Mais je suis tout-à-fait d’accord avec toi pour protester contre ceux qui hurlent à la mort lorsqu’il y a des petits changements, entre ceux qui sont obligatoires pour des questions de format (on ne raconte pas une histoire à l’écran comme sur le livre : question de rythme, pas de bulle de pensées, pas de possibilité d’explication sur trois pages…) que tout simplement d’envie de modifier des choses en mieux, avec en plus pour HP et GoT la bénédiction des auteurs originaux.

  6. Le film a des soucis, des facilités scénaristiques, des manques, mais j’ai passé un très bon moment au cinéma. Il se fait détruire totalement sur d’autres sites, et je comprends pas trop le bash…

    C’est vrai que le futur aurait pu être plus expliqué, c’est dommage. En même temps pour le coup le comics est quand même pas super clair non plus hein. Peut etre était ce un pue compliqué en un seul film? je ne sais pas.

    Mais bon film sinon, bons acteurs, bonnes astuces de réalisation, une mise en scène sypa sur les combats…

    Pour parler du précédent film de super héros que j’ai vu, Thor 2, celui-ci est bien meilleur pour moi. Il prend plus de risques, se casse parfois la gueule, mais a tout de même beaucoup plus de saveur que le film de Marvel Studios!

    • La grande différence avec le film que cites, la franchise Thor, est que cette dernière s’inscrit clairement comme un gros truc de divertissement qui n’appelle pas à se prendre la tête et n’est la métaphore de rien de sérieux, sinon de l’histoire d’amour controversée et passionnée entre un homme et son marteau et Nathalie Portman qui ne cesse de s’interposer.

      Alors que les films X-Men, comme le comics, ont toujours eu plus d’aspirations, de fait les attentes sont plus élevées, d’autant que les X-Men comptent plus d’histoires mythiques et a une place plus spéciale que Thor.

  7. SPOIL !

    Peut-on vraiment considérer que The Wolverine a été effacé ? Il reste dans la mémoire de Logan puisqu’il a gardé la mémoire de toute cette vie là. Du coup si on peut considérer que la trilogie n’a pas existé dans le sens historique du terme il est clair qu’elle a existé dans ce qui construit Wolverine.

    Non ?

    • Tout-à-fait, le cheminement mental de Logan n’est pas effacé. Reste maintenant à voir si les événements des films restent valables dans les grandes lignes ou pas, tout dépendra de quand se situeront les prochains longs métrages. Pour X-Men: Apocalypse, on sait déjà que l’action sera la suite des X-Men du passé modifié avec une action située dans les 80’s, mais rien ne nous dit que le très probable 3e opus consacré à Wolverine ne se passe pas à la suite de son retour dans le futur (ou présent, suivant le point de vue qu’on adopte :p).

    • En ce qui me concerne, je considère The Wolverine effacé car une grande partie du film repose sur le fait [SPOILER] que Logan a du tuer Jean à la fin de Last Stand et du coup s’est exilé en conséquence.
      Jean plus morte, Wolverine pas exilé, pas de film…
      Wolverine Origins sera clairement modifié. L’implantation de l’adamantium est bien intervenue, mais clairement Logan n’était pas volontaire comme dans ce film stupide…

      • A la fin de DoFP, Wolverine a de nouveau les cheveux gris, ce qui laisse supposer que le gros de The Wolverine s’est produit… et c’est tout-à-fait possible, car que Wolverine soit exilé ou non ça ne change rien au fait que Yashida a pu lui faire son offre et qu’il l’a accepté, s’en suivant toute l’aventure qu’on connaît (d’ailleurs sans exil Yukio a dû avoir beaucoup moins de mal à le retrouver), avec juste les rêves sur Jean en moins.

        Wolverine Origins est modifié avant même que Wolverine voyage dans le temps, puisque normalement Wolverine rencontre Stryker au Viet Nam… C’est une des grosse incohérences provoquées par le film au même titre que First Class remettait en cause le flashback de Xavier et Magneto rencontrant la jeune Jean dans X-Men 3…

Répondre à Synock Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.