Guide de lecture Comics VF : semaine du 24 Novembre 2014

URBAN COMICS

BATMAN SAGA 31

BATMAN SAGA #31Date de sortie : 28 Novembre 2014

Prix : 5,6€

Épisodes : Batman #28, Batman and Aquaman #29, Detective Comics #29, Batgirl #29 et Secret Origins #2

Sollicitation : LA PREVIEW EXCLUSIVE DE BATMAN ETERNAL, L’ÉVÉNÉMENT DE 2015 ! Break dans le récit situé en l’An Zéro, lorsque Scott SNYDER et Dustin NGUYEN offrent un aperçu de l’avenir du Chevalier Noir ! Le final de Gothtopia par John LAYMAN et Aaron LOPRESTI ! Une nouvelle saga de Peter TOMASI et Patrick GLEASON qui lancent Batman dans une quête pour ressusciter Robin ! Batgirl et l’Ergot contre les chasseurs de vampires par Gail SIMONE et Fernando PASARIN! Et un récit de Ray FAWKES et Dustin NGUYEN tiré de Secret Origins !

Avis : je préfère vous prévenir, ce numéro de Batman saga est sans doute le moins engageant depuis des mois !!! Tout d’abord crime de lèse majesté, pas de Zero year !!!! inutile de dire que j’ai fort pleuré lorsque cela s’est produit lors de la publication américaine. En réalité, il s’agissait à la base de donner plus de temps à Greg Capullo pour dessiner l’épisode 29 qui compte plus de pages.

Pour l’occasion Snyder et DC ont décidé de faire de la pub pour Batman Eternal, la série Weekly qui débarque bientôt en VF, situé dans le présent. L’épisode donne un aperçu du nouveau statut quo crée par Eternal. Et le mot à retenir ici est sans doute …aperçu. Si Snyder nous livre tout de même une information capitale quant à l’évolution d’un personnage du cast de Batman, le reste de l’épisode n’est guère intéressant, le scénariste ne pouvant livrer trop de choses sans risquer de trop spoiler.

Au final un épisode sans grand intérêt et qui ne donne guère envie de lire Eternal et ce alors que le weekly est une lecture tout à fait réussie.

On continue dans le vide avec l’épisode de Batman and …qui ce mois-ci associe Batman et Aquaman, alors que notre héros part à la poursuite de Ra’s Al Ghul. Vide car en réalité, Tomasi exploite très peu ce team up. Aquaman vient surtout taper des trucs dans le visage et puis c’est tout. Tout cela est très superficiel, tout comme la plupart des team up que connaîtra la série dans les prochains mois. Étant donné que la série est rééditée en librairie en ce moment, autant le prendre en format TPB…

Ensuite fin très prévisible du run de John Layman qui clairement est en mode automatique et ne se foule pas trop pour son dernier épisode sur Detective Comics. Bref comme vous le voyez un numéro sans grand intérêt de manière générale.

Verdict :  à classer…

Y LE DERNIER HOMME VOLUME 5

Y tome 5Date de sortie : 28 Novembre 2014

Prix : 28€

Épisodes : Y THE LAST MAN The Deluxe Edition vol.5 : #49-60

Scénario : Brian K.Vaughan

Dessin : Pia Guerra

Sollicitation : Ultime chapitre de la quête de Yorick ! Brian K. VAUGHAN et Pia GUERRA mettent un point final à l’une des séries de S-F qui a marqué l’histoire des comics et donné au label Vertigo ses plus belles pages.

Yorick et l’agent 355 touchent au but ! Alors que le jeune homme s’apprête à retrouver Beth, son amour perdu, les responsables à l’origine de la disparition des hommes avancent désormais à visage découvert. La quête de Yorick sur cette Terre peuplée de femmes s’achève sur une note dramatique et particulièrement inattendue.

Avis : et voilà nous y sommes, c’est cette semaine qu’Urban achève la réédition de la merveilleuse série Y The Last man de Brian K.Vaughan. Une fin qui des années après sa parution me touche encore. Une fin que je peux considérer encore aujourd’hui comme l’une des meilleures conclusions de séries que j’ai jamais lu. L’auteur met un terme au voyage de son héros de manière mémorable, touchante, émouvante et parfaitement juste.

De manière très ingénieuse, il résout l’ensemble des intrigues en cours, avant de livrer un épisode final parfait où il s’attarde sur le destin de tous les personnages importants de la série. De manière évidente, Vaughan livre une conclusion qui peut diviser, mais en réalité, si l’on regarde l’ensemble de la série, on peut remarquer que les graines de cette fin étaient présentes tout au long de ce voyage.

Encore une fois, l’auteur nous dit que l’histoire de la série n’était pas tant celle du dernier homme que celle de Yorick (oui ce n’est pas la même chose), ou comment un jeune homme au cœur de gamin devient adulte et affronte la vie avec tout ce qu’elle comporte comme joies et souffrances.

Verdict : à posséder

LA LEGENDE DE DARKSEID

DarkseidDate de sortie : 28 Novembre 2014

Prix : 22,5€/256 pages

Épisodes : Legends #1-6 + Jack Kirby’s Fourth World #2-5 + Superman #3 + Adventures of Superman #426 + Action Comics #586

Scénario : John Ostrander, Len Wein  & John Byrne

Dessin : John Byrne

Sollicitation : Tyran incontesté de la planète Apokolips, Darkseid est le plus redoutable adversaire que la Ligue de Justice ait dû affronter. Désireux de ternir à jamais la réputation des légendes de la Terre, il envoie ses âmes damnées à l’assaut des grands médias, pour une campagne de calomnies attisant la haine du public à leur endroit.

Avis : si John Byrne a derrière lui une longue carrière, on peut sans problème juger que les années 80 furent sa décennie. C’est au cours de cette période qu’il aura livré ses travaux les plus inspirés, les plus novateurs, les plus connus. Jugez plutôt, il a ainsi débuté les années 80 sur Uncanny X-Men en achevant son run avec Chris Claremont sur la série. A eux deux ils auront transformé une série d’arrière garde de Marvel en porte étendard, en vache à lait commerciale.

Désirant voler de ses propres ailes et posséder un contrôle plus abouti sur son travail, il passe ensuite plusieurs années sur la série Fantastic Four en tant que scénariste et dessinateur. Et encore aujourd’hui, ce run est jugé par les puristes comme l’un des plus grands jamais connus par la célèbre équipe.

Il passa ensuite la seconde partie de la décennie chez DC à réinventer et ré-populariser Superman. Et c’est une petite partie de ce travail que nous voyons en partie rééditer en France cette semaine. En effet si ma mémoire est bonne la mini série Legends, présentée dans ce tome,  a déjà été édité dans notre pays, mais je ne sais plus si ce fut par Semic ou  Panini.

Peu importe car à l’époque de la sortie, je n’étais pas autant versé dans cette période du DC universe qu’aujourd’hui. En effet, assez étrangement, la lecture du New 52…me donne surtout envie de lire les épisodes post Crisis (post 86) du précédent univers DC. Sans nulle doute parce qu’il apparaît aujourd’hui bien plus cohérent que ce que fait DC aujourd’hui….notamment en ce qui concerne le personnage de Superman.

Si le précédent reboot DC avait sauvé Superman, le présent n’a fait qu’aggraver la situation. Cela va un peu mieux en ce moment, mais de manière claire, il reste un de ces personnages sur lequel il reste beauuuuucoup de travail, rien que pour éclaircir une continuité bien vide pour le moment. De fait l’un de mes espoirs pas du tout secret est de voir Urban s’attaquer à l’énorme run de Byrne sur Superman. Si ce tome est un teste, vous avez intérêt à être des millions à l’acheter, oui j’ai bien dit des millions !!!. Papa veut sa came !!!

Autre raison pour moi d’aller me jeter sur ce tome, outre l’auteur et  la période : Darkseid !!! comme le laisse apparaître mon avatar, il s’agit de mon super-vilain favori tout univers confondu. Il se trouve ici en partie réinventé par Byrne et j’ai grande envie de lire cela.

Verdict : à posséder

A propos Sam 2088 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Legends a en fait été publié par Semic et Panini. Très bonne histoire au demeurant, et s’il n’y avait pas déjà 10 000 sorties mensuelles intéressantes j’aurais pu me laissé tenté par cette nouvelle édition qui contient tous les trucs en plus signés John Byrne qui a redéfinit le personnage après Crisis.

    Je te rejoins sur la conclusion d’Y, le dernier homme, c’est fabuleux ! J’avais lu les 5 ou 6 derniers tomes d’une seule traite le temps d’une journée, j’en étais sorti tout ému par la montée en puissance qui s’opère au fur et à mesure que l’on s’approche de la conclusion, je pense notamment au traitement de l’Agent 355 qui me touche encore maintenant rien que d’y penser. Bravo Brian et Pia ! Si vous n’aimez pas Y, vous n’avez pas d’âme ! (Hein Bunny ? :p)

Répondre à Marti Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.