Unspoken VO : Aquaman 3

Crédits :

Scénario :Geoff Johns

Dessin : Ivan Reis

Couverture : Ivan Reis

Éditeur : DC Comics

Avis : après deux épisodes très sympatiques de la nouvelle série Aquaman, la principale complainte que l’on pouvait adresser au titre était un manque de substance. Un défaut que Geoff Johns tente de résoudre dans cet épisode en nous livrant quelques éléments sur la nouvelle race des Trench, tout en continuant à développer le passé du héros.

Scénario : nous avions laisser Aquaman en fâcheuse posture à la fin de l’épisode précédent, prêt à servir de plat principal aux piranhas sur pattes que sont les Trench, mais heureusement pour lui il a une femme qui botte des fesses comme personne, et en plus il a la peau plus dure que la moyenne ! Très vite la poiscaille comprend qu’ils n’arriveront pas à les tuer aussi facilement et partent avec le plus de nourriture possible, comprenez le plus d’humains.. Il est donc temps d’avoir des réponses sur qui sont ces gusses, et pour les obtenir le héros va se tourner vers quelqu’un de son passé qu’il aurait préféré éviter.

Comme pour les précédents, cet épisode se lit assez vite, et les révélations attendues sur les Trench ne sont pas vraiment à la hauteur, puisque le spécialiste que va voir Aquaman ne nous dévoile rien de vraiment fracassant, à part : ils doivent se nourrir comme c’est pas permis pour survivre. Vous voulez dire qu’ils cherchent avant tout à se nourrir, ce qu’on avait compris depuis l’épisode 1, et tu prends 10 pages en plus pour nous dire ça ????

En outre, malgré le fait qu’ Aquaman, et surtout sa femme, ait sauvé la peau de pas mal de monde lors de l’attaque de nos si gentils hommes-poissons, les autorités continuent à traiter Arthur plus bas que terre, et en substance lui disent « retourne sous la flotte parler aux poissons, et diriger Atlantis, le royaume qui n’existe pas pour les humains…oh et bien sur tu n’es intervenu que pour avoir une bonne image auprès des médias hein ? ». Si le fait que le héros était déconsidéré dans les premiers épisodes était assez drôle, je dois dire que l’idée a perdu de son effet maintenant, et que sa répétition m’ a plus ennuyé qu’autre chose.

Vous l’aurez compris on avance pas des masses, encore une fois, avec cet épisode. En outre j’ai eu comme l’impression que Geoff Johns a oublié comment finir ses épisodes, car on ne peut pas dire que la dernière page de ce numéro laisse sur une image spectaculaire ! pas de cliffanguer final, pas de révélation, pas d’image choc, non rien du tout.

Va falloir rappeler au scénariste qu’ici c’est pas la TV, et qu’on finit pas un épisode d’un arc en cours, comme on finit un épisode TV avant la coupure pub (et encore je pense que les scénaristes savent ménager des effets pour donner envie au téléspectateur de revenir après la pub).

L’épisode reste sympathique, mais à part la révélation sur le passé d’Aquaman, rien de vraiment transcendant. Au moins il nous reste Mera, qui est bien mise en avant.

Dessin : comme habitude de ce côté c’est un sans faute, on sent le dessinateur vraiment à l’aise avec ces personnages et le scénario lui donne maintes occasions de briller.

Note : 7,5/10 – un épisode sympathique, mais il est vraiment temps que l’intrigue avance, surtout qu’il ne reste que deux épisodes à cet arc…

A propos Sam 2070 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.