Unspoken VO : Incredible Hulk 1

Crédits :

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Marc Silvestri

Couverture : Marc Silvestri

Éditeur : Marvel Comics

Avis : voici donc le relaunch de la série Incredible Hulk signé par une équipe créative à priori acclamée, le seul problème de cet épisode est qu’avec toute la pub faite autour de cette opération tant par Marvel que par l’auteur lui même, nous savons à l’avance tout ce qui se passe dans cet épisode. De fait mon principal reproche est l’absence totale d’une quelconque surprise.

Scénario : on le sait Jason Aaron est capable du meilleur, comme de choses très moyennes, et malheureusement cet épisode est dans la seconde partie. En gros on nous présente la nouvelle vie de Hulk séparé de Banner et qui a choisi de vivre sous la surface de la terre avec une tribu de moloïdes.

C’est alors qu’il connaît enfin un semblant de paix qu’on vient le chercher, car Banner pose problème, et là on a une séquence sur un Banner qui apparemment a perdu la raison et s’amuse à faire des expériences pour tenter de recréer Hulk…voilà fin de l’épisode.

Il est difficile de dire si j’ai aimé ou pas étant donné le peu de choses que contient cet épisode. Je dirai tout de même que l’épisode a des qualités. La première est d’être accessible dans sa première partie, centrée sur Hulk et sa réticence à croire qu’il peut vivre tranquillement. Dans ce cadre, pas la peine de connaître la continuité de la série, tout est très simple, idem pour la personne qui vient demander l’aide de Hulk, puisqu’il s’agit d’un nouveau personnage.

Le problème est le peu de choses qui nous sont révélées dans cet épisode. Que fait Banner qui inquiète les autorités ? ces expériences ? mais d’après ce qu’on voit il vit retirer dans un coin perdu, donc loin de toute attention extérieure. L’autre problème, qui surgit quand on connaît un peu la continuité, est surtout la psychologie des personnages. La question qui m’est venue est surtout pourquoi Banner veut récupérer Hulk alors qu’il a voulu s’en débarasser pendant des années ?

Beaucoup de questions donc, et aucune réponse, tout cela donne un épisode assez frustrant, creux et tout simplement vide. En outre j’ai toujours du mal avec ces relaunch qui ont tendance à ne pas vraiment tenir compte de ce qui précède. Le scénariste ne fait aucune mention de tout ce qui a été construit ces dernières années. Je ne parle pas de faire référence à un obscur épisode de Hulk paru il y a 20 ans, mais le fait est que les précédents auteurs  ont énormément enrichi l’univers de Hulk ces 3 dernières années, notamment en terme de personnages crées et/ou modifiés, et que là on a l’impression que tout cela n’existe plus.

Dessin : l’autre déception de cet épisode après le scénario. Marc Silvestri a toujours été un très bon dessinateur, et il est reconnu à juste titre pour sa créativité, et je n’ai pas ressenti cela dans ce numéro. Ses compositions de pages sont assez basiques, des éléments comme les robots par exemple sur lesquels il est d’habitude à l’aise sont représentés de manière basiques et sont peu détaillés. Dans l’ensemble un épisode assez pauvre sur la partie graphique.

Couverture : là par contre on retrouve l’inspiration de Silvestri, avec une composition à priori simpliste, mais qui présente les choses de manière impressionnante comme doit l’être une série Hulk.

Note : 7/10 – un premier épisode assez pauvre, il faut qu’ Aaron que Silvestri relèvent la barre dans les prochains épisodes, et surtout insuffle plus d’idées dans leur boulot. Pitié surtout, pas de décompression.

A propos Sam 2061 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.