Unspoken VF : Spider-man 143 – Leçon de vie

Je sépare les épisodes 650 à  652 et 654, car le dernier n’a pas de rapport avec l’histoire principale du mag, car centrée sur le nouveau Venom.

Amazing Spider-man 650 à  652 

Scénario : Dan Slott

Dessin : Humberto Ramos et Stefano Caselli

Avis : Après le très bon démarrage du mois dernier de Big Time sur Spidey, j’étais impatient de voir si le scénariste Dan Slott allait confirmer. Et bien oui.

On retrouve donc Peter dans sa nouvelle vie, dans un moment assez difficile alors que le nouveau Hobgoblin est sur le point de lui trancher la tête ! le pauvre spidey étant paralysé par le rire sonique du méchant. Tout de suite je me rends compte que ce petit résumé fait très histoire old school ! en fait on se rend compte que Dan Slott adopte un style narratif pas du tout décompressé, bien au contraire, je dirai que chacun des épisodes qu’il rédige est particulièrement dense, et fichtre ça fait du bien d’avoir besoin de plus de 5 min pour arriver au bout d’un épisode !

Ce qui me plait le plus dans ces « nouveaux-anciens épisodes », est que le scénario ménage parfaitement bien tant la vie personnelle de Peter, que son côté Spidey, tout en manifestant un malin plaisir à faire en sorte que les deux rentrent en collision ! comme à la grande époque en somme. Peter décroche un nouveau boulot, il ne faut pas attendre longtemps avant que son lieu de travail soit attaqué par un super-vilain. Et bien sûr derrière cette attaque il y a tout un complot, ou du moins un certain Caîd bien connu qui fait son retour dans les titres Spidey.

D’ailleurs ces épisodes c’est un peu « chronique de retours » avec Smyhte, qui il me semble avait le nom de Spider-slayer et non d’anti spider qui pour moi ne fonctionne pas, mais aussi le scorpion débarrassé de Venom qui revient. Mais le plus intéressant reste sans aucun doute le nouveau Bouffon, incarné par Phil Urich. Je trouve vraiment malin de la part du scénariste d’en faire une version dark de Peter. Il bosse au Bugle, gagne sa vie en prenant des photos de lui en Hobgoblin, et comment rater cette référence de Dan Slott quand Phil appelle Ben Urich : oncle Ben ! J’ai hâte de voir comment Slott va développer ce personnage dans les mois à venir.

Côté vie personnelle de Peter c’est aussi sympa, puisque ses collègues de travail découvrent qu’il aime bosser en tenue d’adam, qu’il peut enfin inviter sa famille à dîner, et qu’il a enfin un boulot qui lui plaît. Ce ne sont que des petits détails, mais à la fin de l’épisode 650 quand Peter dit que demain il bosse, on sent enfin que le vrai Peter est de retour, c’est à dire un perso adulte et surtout qui évolue, à l’inverse des régressions connues ces dernières années. Pour moi c’est ce qui a toujours fait le charme des séries Spidey, voir avant tout le personnage de Peter évoluer au fil des années.

Si le mois dernier je n’appréciais pas beaucoup certaines pointes d’humour un peu grasses de Slott, ici je trouve cela parfaitement adapté. Bien évidemment on ne peut pas aussi échapper au triangle entre Peter/MJ/ Carlie Cooper, nouvelle copine de Peter. Le scénariste place ainsi certaines petites scènes très amusantes, comme lorsque Peter et Carlie parlent science et que MJ ne capte rien, et qu’elle même place une référence à une célébrité dont Peter et MJ n’ont jamais entendu parler. Et puis le fameux coup de la porte en pleine face restera pour moi un grand moment comique !

Tout cela est donc très old-school, mais vous savez quoi ? tant mieux, enfin du spidey avec des histoires ! bon, oui il y a le costume Tron, mais c’est sympa quand même. Et puis quel intérêt de bosser dans un labo avant gardiste si Peter n’invente pas de nouveaux gadgets sympas ?

A ne pas rater !

Amazing Spider-man 650 & 654 

Scénario : Dan Slott

Dessin :Paulo Siquiera

Avis : par contre je suis un peu moins enthousiaste sur le nouveau Venom. En fait ce qui me dérange dès le départ c’est pourquoi lui ? le scénario essaye de l’expliquer à plusieurs reprises mais sans jamais me convaincre, bien que la chute soit intéressante. Ces quelques pages ne sont là que pour poser la future série Venom, avec le cast, et le pitch de la série. A voir dans quelques mois en VF, mais à priori ça peut être intéressant.

L’autre petite histoire du 650, est sur l’anti spider, et vient juste nous rappeler qui est le personnage, et nous indique comment il s’est « procuré » McCargan pour refaire de lui le scorpion dans l’épisode suivant. Je dirai que ces quelques pages sont assez utiles car il s’agit d’un personnage qu’on a pas vu depuis un moment, donc revenir un peu sur ses origines et ses motivations permet de donner plus de poids à ses futures apparitions.

Sympa, mais l’intérêt principal réside dans les épisodes centrés sur Spidey.

Bilan du magazine : je suis à nouveau ravi de lire et d’acheter le mag spider-man, et c’est avec plaisir que je reviendrai le mois prochain ! je vais même peut être lire la série Venom du coup.

A propos Sam 2067 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. youpi , c’est bien spiderman 143
    j’ai eu peur de mettre emballé le mois dernier.
    Franchement bonne lecture, les dessins et la construction des pages fournisse un aspect dense au comics, le scénario est bien old school
    c’est vraiment ma meilleur lecture du mois pour le moment.
    J’ai grave flippé pour  » Black Cat « , et le nouveau bouffon franchement il est bien, non.
    l’anti parker par excellence.

    un comics bien dense,
    Panini publie quand même 4 épisode de la série
    pour 4 EUROS franchement bravo flashForward.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.