Unspoken VO : Uncanny X-Men 5

Crédits :

Scénario : Kieron Gillen

Dessin : Greg Land

Éditeur : Marvel Comics

Avis : Après Wolverine and The X-Men la semaine dernière, c’est au tour de Uncanny X-Men de faire face aux conséquences des évènements survenus dans la saga Dark Angel Saga qui a agité la série Uncanny X-Force pendant de long mois, et les X-Men vont trouver plus que ce à quoi ils s’attendaient, en gros des problèmes comme d’habitude !

Après un 1er arc, qui selon moi était complètement raté, et un épisode solo pas mal du tout bien qu’un peu verbeux, Kieron Gillen lance donc son second arc, avec un 1er épisode qui tend à essayer de donner un peu plus de place au développement des personnages, un aspect qui avait été négligé dans les précédents épisodes, au profit de l’action pure, et essentiellement du blabla incessant de Sinister.

Scénario : d’entrée de jeu le scénario répond à une question que je me posais en lisant la Dark Angel Saga : comment diable se fait-il que ni les Vengeurs, ni les X-Men ne soient intervenus étant donné l’ampleur des dégâts.

Je rappelle qu’une arme nucléaire a quand même rasé une ville américaine de la carte ! et bien la réponse est simple, tout cela s’est déroulé … hier ! En fait c’est même Psyloque, qui fait partie de X-Force et a participé à cette petite randonnée en nature qu’a représenté la « Dark Angel saga », qui apporte l’information sur l’émergence de « Tabula rasa ». En effet sous le dôme crée par Archangel pour relancer l’évolution, la vie a continué à vitesse accélérée et ce en dépit de la conclusion de la saga (j’essaye comme je peux de pas spoiler).

Bref : gros dôme, un tas d’espèces vivantes dedans apparemment très très méchantes, donc X-Men aller sur place dézinguer du monstre.

Ah là là, le temps compressé chez Marvel, mais Captain America, que Scott appelle pour lui dire qu’ils vont sur place, explique quand même que les dégâts occasionnés lors de Fear Itself ralentissent la diffusion de l’info.

En gros Betsy demande aux X-Men de Cyclope de nettoyer derrière X-Force, sans lui révéler l’existence de la dite équipe ni la nature réelle des récents évènements … Personnellement j’espère que cela va vite amener à une confrontation entre les deux personnages, au cours de laquelle Scott apprendra que X-Force existe toujours.

Si l’on se concentre sur l’histoire, on constate qu’à peine arrivé sur place, Gillen utilise l’exploration des lieux pour séparer les différents membres de l’équipe et ainsi développer un peu leurs relations. Ce qui nous permet de constater que Hope aime bien draguer Namor, que Magneto aime toujours les jeux psychologiques, et que Storm aimerait bien que Cyclope  change d’avis quant au Schism entre les mutants. Car oui Storm aligne deux mots dans cet épisode, youhou. On a encore droit à son voeux de non violence teinté d’éclairs (trop bien…).

Selon moi, c’est la petite discussion entre Magneto, au courant de l’existence de X-Force, et Psyloque qui est la plus intéressante. La jeune femme a en effet été assez éprouvée lors des événements récents, et c’est le seul moment dans cet épisode où elle veut bien le montrer. Cet aspect n’apparaît que peu au début de l’épisode, où elle se permet même de faire une petite blagounette sur le pouvoir d’ubiquité de Wolverine.

Enfin on a droit à l’entrée en scène du vilain annoncé dans le teaser présenté à la fin de Uncanny X-Men 1. Et la première chose que je me suis dit c’est « mince ils ont recyclés War Machine comme ennemi des X-Men!!!…. attends non c’est pas lui, mais qu’est-ce que ça lui ressemble ». Faut dire faire l’erreur est facile quand on nous présente un gars en armure avec des grosses armes, et notamment une superbe mitrailleuse sur l’épaule.

Dans l’ensemble on retrouve les forces et faiblesses de Gillen, à savoir de bons dialogues, mais une histoire assez faible, dont on ne voit pas trop où elle va.

Dessin : oui je sais, je sais Greg Land, beaucoup n’aiment pas son style photo réaliste. Personnellement, il ne me gène que dans certains scènes d’action où l’on a l’impression que les mouvements sont trop figés, ou dans les expressions faciales des personnages, qui sont souvent un peu trop poussées.

Je constate avec plaisir que les progrés que j’avais constaté lors des épisodes tie in de Uncanny X-Men à Fear Itself se poursuivent ici, et que le dessinateur gomme peu à peu les défauts que j’ai relevé plus haut. Encore une fois, j’aurais apprécié que le dessin représente l’épreuve qu’a été la « Dark Angel saga » pour Betsy, qui ne m’apparaît ni fatiguée, ni marquée.

Liens Utiles :

Site de Kieron Gillen

Note : 7/10 – il y a encore des défauts, mais pour le moment on reste loin du très mauvaus 1er arc, oui je continueai à dire que c’était mauvais jusqu’à ce que j’ai converti l’ensemble de la planète.

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.