Unspoken VF : Iron Man – Le Diable en Bouteille

Le Diable en Bouteille

Crédits :

Scénario : David Micheline, Bob Layton

Dessins : John Romita Jr.

Encrage : Bob Layton

Éditeur US : Marvel Comics

Éditeur VF : Panini Comics

Edition : Marvel Gold, contient les épisodes Iron Man 120 à 128 paru entre mars et novembre 1979.

Le Diable en BouteilleLa série : Le Diable en bouteille fait partie de ma « Liste » et de ces évènements qui réécrivent un personnage. Une saga dont on parle et qui reste dans l’imaginaire collectif de ceux qui lisent des comics et qui sont attachés à un certain super-héros. Au même titre que « Arme X » pour Wolverine ou encore « l’Envol du Phénix » pour les X-Men, cette saga pose les bases du Iron Man que l’on connait encore 30 ans plus tard. Car oui, le Diable en Bouteille à plus de 30 ans ! Et son influence se fait encore sentir maintenant.

Scénario : Attaqué sur le plan personnel aussi bien que « professionnel », Tony Stark est sur le point de sombrer dans l’alcool. Trimbalé aux 4 coins du monde, ces 9 histoires sans rapport apparent entre elles vont former un tout. La trame de fond, bien évidemment l’addiction à l’alcool de Tony Stark qui devient de plus en plus prononcée. Pas encore reconnu en tant qu’Iron Man, le monde entier pense encore qu’il est le garde du corps du milliardaire. James Rodhes n’est pas encore War Machine, Namor est un ennemi au même titre que Justin Hammer…

On assiste à la lente descente aux enfers d’un Tony Stark qui n’a plus d’emprise sur sa vie. Le meurtre d’un haut dignitaire causé par l’armure, ses bâtiments qui se rebellent contre lui, l’armure qui devient incontrôlable, ses amis ne lui font plus confiance, il prend le costume aussi saoul qu’un pochtron a 20h au café du coin et il en arrive même à virer Jarvis, son fidèle majordome. Tous ces éléments vont faire en sorte que Tony Stark perde entièrement confiance en lui et en ses capacités..

Le Diable en BouteilleSi on passe le coté kitchouille de l’histoire (ben oui, c’était il y a 33 ans quand même !), c’est une montée en puissance organisée par David Micheline et Bob Layton de toute beauté. Au début, on se demande vraiment le rapport entre les histoires et avec le titre du recueil. Oui, il boit, mais Tony est connu pour ça. Pas de quoi fouetter un chat. Et à la dernière histoire, on comprend ce que les auteurs ont mis en place depuis 7-8 numéros. La fin, par contre, est un peu vite expédiée.

Dessins : John Romita Jr. … Ah ben la, c’était bon ! Pourquoi a-t-il voulu faire évoluer son style vers le cubisme ? Les dessins sont dynamiques, fluides et l’encrage de Bob Layton est de toute beauté. Certaines pages devraient même être utilisées comme enseignement dans les écoles d’art. Le story-telling est quant à lui « daté » mais on se plonge dans cette histoire avec une certaine délectation et, moi qui ne suit vraiment pas un grand fan du style de ces années là, ca m’a donné envie d’aller voir la suite avec la même équipe !

Edition : Décidément, cette collection de rééditions de grandes aventures à petit prix est un réel succès ! 9 épisodes pour moins de 16€, avec les couvertures originales, ce serait vraiment bête de passer à coté si on ne l’a pas déjà dans sa collection ! Toujours, par contre, le petit bémol au niveau du papier glacé, qui boit les traces de doigts, mais « osef » !

Avis : Un Absolute Buy ! Une saga de ce calibre à ce prix là, ne vous posez même pas de question ! Si vous aimez la « Tête de Fer » et que vous voulez approfondir son histoire, ce recueil est incontournable !

A propos Nonö 101 Articles
Chroniqueur régulier ayant lui aussi un humour à deux balles, il participe principalement au site au travers des Unspoken, et fait également partie de l'organisation du Lille Comics Festival. Il a aussi un chapeau.

1 Comment

  1. UN indispensable d’Iron man sans aucun doute. On a du mal à croire que c’est la même personne qui dessine ça et avx…
    J’avais du le lire dans strange à l’époque mais je pense que je vais me le reprendre. 

Répondre à Kaostorm Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.