Guide de lecture Comics VF : semaine du 6 Octobre 2014

Delcourt Comics

 Star Wars tome 03. Princesse et Rebelle

SWDate de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 13,95€/96 pages 

Scénario : Brian Wood

Dessin : Stéphane Crety & Julien Hugonnard-Bert

Sollicitation : Contre toute attente, la Princesse Leia vient d’annoncer son intention d’épouser le Prince d’Arrochar, une lointaine planète du système. Les Rebelles perdent une Princesse mais ils y gagnent un monde où installer leur nouvelle base, loin de la menace de l’Empire. Mais les choses ne sont peut-être pas si simples… Suite de la série qui se situe après La Guerre des étoiles, écrite par Brian « DMZ » Wood.

Avis : 3e tome de Star Wars version Brian Wood. Toujours pas d’avis, puisque je ne suis pas la série. Mais c’est drôle car j’ai l’impression de reconnaître des noms du côté de l’équipe chargée des dessins…nooooonnnn ce doit être mon imagination…

Verdict : pour ceux qui suivent. 

Velvet  tome 01. Avant le crépuscule

VELVETDate de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 16,95€/128 pages 

Scénario : Ed Brubaker

Dessin : Steve Epting

Sollicitation : Velvet est l’assistante du Directeur d’une agence de renseignements. Officiellement du moins. Lorsque le plus grand agent secret du monde est tué en mission, elle se trouve engluée dans un imbroglio de mystères et de meurtres. Envoyée sur le terrain, dans un milieu qu’elle avait abandonné, son propre passé lui revient alors en pleine figure. Heureusement pour elle, elle n’a rien perdu de ses talents.

Avis :entre Black Widow et Velvet on peut dire que nous avons notre dose de récit d’espionnage cette semaine ! mais au delà d’un genre commun, on ne pourrait trouver d’histoires et de séries plus différentes ! Tout d’abord saluons l’histoire d’amour entre Ed Brubaker et Delcourt qui se poursuit. En fait on peut aussi parler d’histoire d’amour entre les séries creator owned de Brubaker et le public (français comme US). Bien que je regrette le rapport quantité/prix, puisqu’il me semble que ce premier tome reprend le découpage américain avec  seulement les 5 premiers épisodes. L’édition a intérêt à être soignée pour ce prix, avec bonus et tout le toutim !

Sur le fond, Brubaker revient à un genre qu’il affectionne. Et il démontre ici qu’il le maîtrise toujours aussi bien. Il nous offre, en compagnie de Steve Epting, un voyage dans le monde de l’espionnage des années 70. Après l’assassinant d’un de leurs agents, les services secrets anglais partent à la recherche d’une taupe en leur sein. Velvet à priori simple secrétaire au passé un peu obscure décide de faire ses propres recherches. Et celle qui apparaissait aux yeux de tous comme une sorte de Miss Moneypenny en bien plus sexy se révèle un agent expérimenté aux contacts multiples et aussi mortelle qu’efficace. Démarre alors une traque aux 4 coins du globe pour découvrir la vérité.  Le scénario de Brubaker est redoutable, sombre et maîtrisé. Le personnage de Velvet est tout simplement fascinant et le monde des ombres dans lequel elle évolue offre un potentiel d’intrigues quasi sans fin.

Au dessin, Steve Epting livre ici son travail le plus réussi. Croyez moi si vous le trouviez inspiré sur Cap. Il est ici bien bien meilleur. Cette réussite tient en grande partie tout de même au travail de colorisation de Elizabeth Breitweiser. Son travail est indissociable de la réussite de la série, tant il contribue à la création de l’ambiance graphique si particulière de l’époque et du genre.

En somme une réussite totale, vivement recommandée !

Verdict : à posséder !

PANINI COMICS

HORS COLLECTION : BLACK WIDOW 1

BLACK WIDOW 1Date de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 14.95€/144 PAGES 

Épisodes  All-New Marvel Now! Point One 1(Black Widow) ; Black Widow (2014) 1-6, inédits

Scénario : Nathan Edmonson,

Dessin : Phil Noto

Sollicitation :Black Widow est un membre emblématique des Avengers ainsi qu’un agent du S.H.I.E.L.D. Elle veut aujourd’hui se racheter de son passé d’assassin pour le KGB. Infiltrée en Russie, elle fait face à un redoutable criminel et découvre un complot à l’échelle planétaire !

Avis : arrivée cette semaine de la dernière série en date consacrée au personnage de Black Widow. Un personnage qui a le vent en poupe alors que sa renommée augmente à chaque film. Le lancement d’une nouvelle série dans le cadre du All New Marvel Now semblait donc tout à fait logique. Bien que je doute que la série connaisse une vie longue, elle demeure de grande qualité.

Il ne faut en effet pas se méprendre sur mon commentaire. Le titre est pas mal du tout. Mais connaissant le marché des comics actuel, déjà surchargé en séries. Connaissant la manière dont Marvel vogue d’un event à l’autre et délaisse les titres qui ne s’y intègrent pas. Le titre a donc peu de chances de dépasser l’épisode 25. En attendant il nous reste donc une bonne série.

D’une part du côté du scénario, c’est plutôt solide. Bien que je ne sois pas très enthousiasmé par le style Edmonson, il délivre tout de même des histoires efficaces et surtout une caractérisation vraiment intéressante de Black Widow. Comme tous les scénaristes depuis la sortie d’Avengers au cinéma, il s’inspire au départ de la caractérisation adoptée par Joss Whedon. A savoir celle d’une personnage en quête de rédemption après des années passées à commettre les pires horreurs à travers le globe. Elle continue tout de même à vivre dans une zone morale grise alors qu’elle accepte n’importe quel boulot pour alimenter un fond pour ses victimes.

Le cast reste très limité et Edmonson a la bonne idée de ne pas nous assommer avec des arcs à rallonge. En fait il adopte l’approche inverse. Chaque épisode aborde un travail différent, un ennemi différent et un enjeu différent pour Natasha. Cela permet d’instiller un rythme très rapide, compatible avec des histoires d’espionnage. Et dans ce genre là, Edmonson est tout simplement redoutable.

D’autre part, côté dessin, c’est là la véritable valeur ajoutée. Il y a longtemps que nous savons que Phil Noto est un fan de ce personnage, et il laisse parler son affection avec ce qui est sans aucun doute son meilleur travail à ce jour. A ce titre il a modifié légèrement son style avec un trait moins marqué, des encrages quasi absents et des jeux avec la couleur très réussis. On sent qu’il a vraiment réfléchi à la manière dont il voulait représenter ce personnage.

Dans l’ensemble, le titre est une réussite et je vous le recommande donc.

Verdict :à lire.


MARVEL MONSTER : CABLE / DEADPOOL 1

CABLE DEADPOOL 1Date de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 29.95€/320 PAGES 

Épisodes  : Cable/Deadpool 1-14, inédits

Scénario : Fabian Nicieza, 

Dessin : Mark Brooks, Patrick Zircher

Sollicitation :Les mercenaires mutants Cable et Deadpool font désormais équipe et forment un duo de choc ! Mais peuvent-ils se supporter et se battre côte à côte sans devenir fous ? Action, aventure, humour, espionnage et multiples coups de feu sont au programme de ce premier album explosif !

Avis :Panini publie donc cette semaine en Monster les premiers épisodes de la série Cable/Deadpool. Cela va paraître étrange, mais à une époque, Deadpool avait du mal à se vendre. De même pour Cable (bon ça, ça surprend moins…même si le personnage a pu soutenir une série tout au long des années 90. Une fois la décennie finie, le succès est parti voir ailleurs si quelqu’un avait de plus gros flingues). Quelqu’un chez Marvel a donc eu la bonne idée de réunir les deux personnages dans une même série, en se disant que les deux audiences allaient s’ajouter l’une à l’autre…

Le succès n’a a pas été énorme, mais a permis au titre de subsister pendant plusieurs années, ce qui dans le marché des comics actuel est un petit miracle en soit…Pour cela ils avaient confié le scénario à un habitué des X-Men en la personne de Fabien Nicieza qui a tenu la barre jusqu’au bout il me semble. Inutile de me demander un avis sur le fond, car je n’ai jamais lu un épisode de cette série, mais apparemment ceux qui connaissent ont apprécié. A voir si cela reste encore pertinent aujourd’hui et si vous êtes fans de Deadpool à ce point.

Verdict : pour les affamés de Deadpool.

MARVEL DARK : DEADPOOL – LA NUIT DES MORTS-VIVANTS

DEADPOOL - LA NUIT DES MORTS-VIVANTSDate de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 12.95E/96 PAGES 

Épisodes  : Night of the Living Deadpool 1-4 ; Deadpool (2008) 25(II), inédits

ScénarioCullen Bunn, Duane Swierczynski, 

DessinRamon Rosanas, Philip Bond

Sollicitation :Deadpool sort du coma et découvre que l’apocalypse a eu lieu en son absence ! Les zombies ont envahi le monde et le mercenaire disert espère ne pas finir dans leurs estomacs. Une mini-série inédite, vibrant hommage au filmLa Nuit des morts-vivants de George A. Romero. Avec en complément, le bref récit Frappe aveugle.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Par contre je trouve le prix relativement cher pour si  peu de pages. Je veux bien comprendre que Deadpool soit une bonne grosse vache à lait pour Panini, mais il faudrait éviter d’abuser. 

Verdict : pour les fans de Deadpool.

MARVEL ICONS : DAREDEVIL PAR FRANK MILLER 2

DAREDEVIL PAR FRANK MILLER 2Date de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 35.5€/400 PAGES 

Épisodes : Daredevil (1964) 182-191, 219-220, 226 ; Marvel Graphic Novel 24 (Daredevil: Love and war), publiés précédemment en MARVEL CLASSIC : DAREDEVIL – L’INTÉGRALE 1982, 1983 et MARVEL GRAPHIC NOVEL : DAREDEVIL – GUERRE & AMOUR

Scénario : Frank Miller, Dennis O’Neil, K

Dessin : Klaus Janson, David Mazzucchelli, Bill Sienkiewicz

Sollicitation :Seconde partie de la prestation de Frank Miller sur Daredevil ! L’homme sans peur poursuit son combat contre la pègre new-yorkaise. Sur sa route, il va affronter le Punisher et déjouer les machinations du Caïd et de laMain. Retrouvez en complément le somptueux graphic novel Guerre et Amour.

Avis : suite du run magistral et historique de Frank Miller sur le personnage de Daredevil avec la publication de sa dernière année sur le titre…mais pas de ses derniers travaux. En effet en regardant la composition de ce tome, on est à la fois heureux et perplexe devant les choix de Panini.  Tout d’abord on est ravi de voir que le Love & War produit avec Sienkiewicz fait partie du lot. Mais ensuite on est quelque peu déçu que le tome ne contienne pas l’excellent et ultra connu Born Again.

J’en avais précédemment parlé dans une critique, mais cet arc reste un des points culminants, non seulement dans l’histoire de DD, mais aussi dans la carrière de Miller. S’il n’est pas exempt de défauts, cet arc conserve une aura particulière, une qualité qui a traversé les décennies. Je ne vais pas m’étendre trop longtemps sur le sujet, mais étant donné l’importance de ces épisodes, on peut être surpris de ne pas les voir repris ici. Et ce d’autant qu’il s’agit là du second et dernier tome de DD par Miller. Il est difficile dès lors de présenter cette collection comme tout le travail de Miller sur le personnage, si le plus célèbre en est exclu.

Un autre tome a été annoncé, mais  le prochain par Miller concerne Elektra. Personnellement, j’avais réussi à mettre la main sur Born Again lors de son édition dans une collection précédente, mais à mon sens cela doit faire partie de ces sagas, qui doivent TOUJOURS être disponible. Elle définit plus que toute autre histoire le personnage et influence encore aujourd’hui les auteurs quand ils bossent sur le personnage !

A part ça, niveau histoire, le tome reprend là où nous avions laissé Matt Murdock.  C’est à dire au fond du trou après le meurtre brutal d’Elektra par Bullseye. Un évènement clé dans la vie du personnage…en fait des deux personnages, puisque nous le savons aujourd’hui, elle n’est guère restée décédée bien longtemps. Cette mort va tout de même avoir pour conséquence de secouer profondément Murcodk qui va partir dans une spirale de violence inédite. Fini le gentil héros souriant alors qu’il frôle de plus en plus la limite entre super-héros et cinglé ultra violent. C’est tout son univers qui  s’enfonce dans la violence et en cela il est bien le reflet de son époque. A ce titre ses rencontres avec le Punisher ou sa vengeance contre Bullseye apparaissent  comme des enchaînements logiques.

Verdict : à posséder, un morceau d’histoire !

BEST OF MARVEL : DEADPOOL – LES ORIGINES

DEADPOOL - LES ORIGINESDate de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 23.4/192 pages 

Épisodes  Deadpool: The Circle Chase 1-4 ; Deadpool (1994) 1-4, publiés précédemment dans STRANGE 304-311

ScénarioFabian Nicieza, Mark Waid, 

Dessin : Joe Madureira, Ian Churchill

Sollicitation :Découvrez les toutes premières aventures de Deadpool datant de 1993 et 1994. Au sommaire, deux mini-séries complètes où le mercenaire se lance dans une quête de romance, d’argent et de destruction ! Il est également la cible d’un ennemi qu’il pensait avoir tué des années auparavant…

Avis : avec le succès actuel de Deadpool tant aux USA qu’en France, ce n’était qu’une question de temps avant que l’on ne replonge dans ses premières apparitions comics. Alors que la réédition du run de Joe Kelly sur le titre se poursuit encore, Panini réédite donc les premières mini séries accordées au personnage dans la période connue comme …les années 90. Je n’ai jamais lu ces épisodes et ce n’est pas pour le scénario que vais aller y jeter un oeil.

Ce n’est pas une critique de Nicieza et Waid, mais il faut se souvenir que l’époque était très particulière tant pour les X-Men que pour les comics. En général le scénario n’était pas trop poussé tant qu’on avait notre dose de gros muscles, de flingues, de mercenaires et de gentes demoiselles aux poumons bien développés. Non ce qui m’intéresse, outre les demoiselles, c’est bien entendu la partie graphique avec des jeunes Joe Mad et Ian Churchill. Leur présence fait que je vais au moins aller consulter le tome.

Verdict : à voir…


MARVEL DELUXE : HULK 1

HULK 1Date de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 28.5€/256 pages 

Épisodes : Hulk (2008) 1-9 ; King-Size Hulk 1, publiés précédemment dans MARVEL HEROES (V2) 12 à 16, 18 et 19, 21 à 24

ScénarioJeph Loeb, 

Dessin : Ed McGuinness, Art Adams, Frank Cho

Sollicitation :La saga World War Hulk vient de s’achever et un nouveau Hulk rouge fait son apparition. Mais qui est-il réellement ? Les plus grands héros sont incapables de le maîtriser ! Seul le véritable Hulk semble en mesure de l’affronter et la bataille s’annonce explosive !

Avis : avec la réédition de Age of ultron à un prix complètement délirant, nous avons ici l’autre bonne blague de Panini en ce mois d’Octobre. Avec aussi la réédition de Universe X à 66€. L’éditeur a en effet décider d’entamer la réédition du run de Jeph Loeb sur la série Hulk. Il y a fort fort longtemps, voyez vous mes chers enfants, Sir Jeph Loeb était un très bon scribe. Oh ça oui. Il nous régalait avec ses Long Halloween, ses Dark Victory et j’en passe et des meilleures. Et puis il revint encaisser des chèques chez Marvel dans les années 2000 et tout a basculé. Fini le grand scribe d’autrefois. Bonjour les scénarios dignes d’un film de Michael Bay. Avec en outre le même succès inexpliqué.

De manière continue, Loeb s’adresse au plus petit dénominateur commun pour construire ses histoires. Un peu de mystère. Beaucoup de bastons mises en scènes par un très bon artiste. Quelques scènes chocs pour faire parler. Et puis voilà, emballé c’est pesé. La profondeur s’est faite la malle, emportant avec elle intelligence et finesse. Avec Hulk, Loeb avait de toute évidence envie de faire au départ un titre léger, pas prise de tête, qui changeait un peu. Le tout est bien dessiné et on est vaguement intrigué par le Red Hulk.

Je ne peux dire que c’est bon. Mais au vu du travail final, la manière dont cela a mené à World War Hulks et le complot que masquait l’apparition du Red Hulk…. Il y a  tout de même de l’idée et de l’ambition. L’exécution est juste digne d’un comic pour  gamins de 10 ans.

Verdict : à ….vous de voir.

MARVEL DELUXE : IRON MAN 4

IRON MAN 4Date de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 28.5€/312 pages 

ÉpisodesInvincible Iron Man (1968) 500-509, 500.1, publiés précédemment dans MARVEL ICONS (V2) 9 à 16

Scénario : Matt Fraction, 

Dessin : Salvador Larroca

Sollicitation :Pourquoi Iron Man serait-il le seul à bénéficier de son incroyable technologie ? Le Docteur Octopus désire en profiter et, pour cela, il attire l’attention de Tony Stark… en menaçant de tuer des millions d’innocents ! Puis, dans une aventure liée à Fear Itself, Iron Man affronte la Gargouille Grise qui transforme les parisiens en statues de pierre.

Avis :je ne vais revenir sur mes positions concernant Matt Fraction, et son travail sur Iron Man. J’ai détesté, du début …jusqu’à ce que j’arrête de lire. En attendant 4e tome en Deluxe, avec tous les épisodes ties ins à Fear Itself, et bien entendu ce merveilleux arc avec Octopus…Ah là là, merci de me rappeler ces épisodes tout simplement nuls. Par ailleurs, il me semble que certains des ties ins à Fear Itself demandent d’avoir le crossover à côté pour tout comprendre. Donc attention.

Verdict : Non,juste non. Pour les fans de ce run.

MARVEL CLASSIC : NICK FURY – L’INTÉGRALE 1965-1967

NICK FURY - L'INTÉGRALE 1965-1967Date de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 29.95€/288 pages 

Épisodes  : Strange Tales (1951) 135-153(Fury) ; Tales of Suspense (1959) 78(Cap) ; Fantastic Four (1961) 21, publiés précédemment dans VENGEUR 7, 8, 10 à 14, 18, MARVEL CLASSIC : CAPTAIN AMERICA – L’INTÉGRALE 1964-1966 et MARVEL CLASSIC : FANTASTIC FOUR – L’INTÉGRALE 1963

Scénario : Stan Lee, Dennis O’Neil, Roy Thomas, 

Dessin : Jack Kirby, Don Heck, Jim Steranko

Sollicitation :Les aventures de l’agent du S.H.I.E.L.D. Nick Fury enfin rééditées ! Au sommaire de cet album, pas moins de dix-neuf numéros extraits de la série Strange Tales. Ces récits sont l’œuvre des célèbres Stan Lee et Jack Kirby. Découvrez par ailleurs les premiers épisodes encrés par le talentueux Jim Steranko.

Avis :  excellente idée de la part de Panini que cette réédition qui reprend notamment le travail de Jim Steranko sur Nick Fury. L’artiste n’a au final pas signé tellement d’épisodes que cela, mais il a tellement marqué son époque que nombre de ses idées sont demeurées dans l’univers Marvel telles qu’il les avait pensé. Que ce soit en termes de personnages mais aussi et surtout de designs. Le SHIELD tel que nous le connaissons aujourd’hui doit presque tout à Steranko, qui est le genre d’artistes rares réellement inventifs 

Verdict : un classique à posséder. 

MARVEL CLASSIC : SPIDER-MAN – L’INTÉGRALE 1982

SPIDER-MAN - L'INTÉGRALE 1982Date de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 29.95€/320 pages 

Épisodes  : Amazing Spider-Man (1963) 224-235, Annual 16, publiés précédemment dans STRANGE 181 à 188 et STRANGE SPECIAL ORIGINES 223, sauf 234-235 inédits

Scénario : Roger Stern, 

Dessin : John Romita Jr

Sollicitation :La série Amazing Spider-Man fait son grand retour en intégrale ! Retrouvez les épisodes 224 à 235 (dont 2 inédits en France !) ainsi que le seizième annual. Peter Parker va notamment affronter le Fléau, le VautourFoolkilleret la Tarentule ! Assistez aussi à la première apparition de Monica Rambeau.

Avis : un grand « enfin » se fait entendre partout en France et dans le monde devant l’arrivée de ce tome. En effet cette semaine débute enfin la réédition du run de Roger Stern sur Amazing Spider-Man. Long d’à peine deux ans, ce run a profondément marqué à l’époque de sa sortie et surtout a permis de bousculer un peu les choses. Nous pensons notamment à la saga du Hobgoblin qui a passionné en son temps et a assuré une certaine revitalisation de la franchise en début d’années 80.

Si le scénariste n’a pu aller au bout de ces plans avec ce personnage, il reste tout le travail de mise en place accompli entre temps qui mérite sans question possible d’être relu aujourd’hui. Reste malgré tout la couverture ignoble choisie par Panini pour illustrer ce tome. Sérieusement Panini ? vous pouviez pas trouver pire ? c’est à se demander s’ils veulent que ça se vende ! En tout cas après avoir autant entendu parler de ce run, j’ai personnellement hâte de le découvrir.

Verdict : à posséder.

MARVEL SELECT : WOLVERINE – LE MEILLEUR DANS SA PARTIE

WOLVERINE - LE MEILLEUR DANS SA PARTIEDate de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 16.95€/288 pages 

Épisodes  : Wolverine: The Best There Is 1-12, publiés précédemment en MAX : WOLVERINE – LE MEILLEUR DANS SA PARTIE 1 et 2

ScénarioCharlie Huston, 

Dessin : Juan José Ryp

Sollicitation :Doté d’une faculté de récupération illimitée, Wolverine est pratiquement invincible. Mais ce facteur guérisseur et ses os recouverts d’adamantium font de lui la cible d’un redoutable individu nommé Winsor. Ce dernier va tester les limites de Logan et évaluer son endurance de la plus horrible des manières.

Avis : non, non non non et non !!!! nom de XXX Panini, j’avais presque réussi à effacer de ma mémoire l’existence de cette série !!! pourquoi ramener à la surface cet immonde souvenir…que dis-je ce traumatisme !!! mon esprit ne s’en est jamais remis…sniff…Non je ne parle pas des litres d’hémoglobines qui ponctuent cette série. Et non je ne parle pas du porno gore qui définie cette série.

Non je parle de cette scène bien particulière dans le premier épisode. Oui cette scène. Oh par tous les dieux des comics, elle refuse de disparaître…Cette scène…où l’on voit…ahhhh je ne sais pas si je vais y arriver. Sois fort Sam. Tu as survécu à Matt Fraction. Tu as survécu à John Byrne sur Spider-Man. Tu as survécu aux années 90. Et aux années 80. Tu peux dépasser …Wolverine en train de danser…Nonnnnnnn pourquoi ? pourquoi ???? Marvel, qu’est-ce qu’on vous a fait ! monstres !!!

Verdict : pour les masos…

MARVEL GRAPHIC NOVEL : X-MEN – NO MORE HUMANS

X-MEN - NO MORE HUMANSDate de sortie : 8 Octobre 2014

Prix : 17.5€/120 pages 

ÉpisodesX-Men: No More Humans, inédit

Scénario : Mike Carey, 

Dessin : Salvador Larroca

Sollicitation :Les X-Men découvrent que les êtres humains du monde entier ont soudainement disparu. Qu’il s’agisse de gens ordinaires ou de héros tels que les Avengers ou les Quatre Fantastiques, tous se sont mystérieusement volatilisés. Les X-Men vont alors enquêter, espérant trouver le moyen de ramener les homo sapiens sur Terre. Mais certains mutants ne souhaitent pas leur retour…

Avis : après les Avengers et Spider-Man, les X-Men ont également droit à leur graphic novel ! pour l’occasion Marvel a rappelé des gens qui ont longtemps travaillé sur la franchise en la personne de Mike Carey et Salvador Larocca. Malheureusement le résultat est loin d’être à la hauteur des attentes. Sur le fond le scénario touche à des questions intéressantes avec la disparition des humains de la surface du globe. Mais au fond ces questions et surtout les réponses, nous les connaissions depuis longtemps depuis House of M, qui montrait déjà un monde dominé par les mutants.
 
Donc de ce point de vue, la seule nouveauté c’est la division des X-Men qui permet de diversifier les points de vue et d’être une source de débats internes. Ou dans le cas présent de pas mal de parlotte. Mon souci principal avec ce GN est que si l’idée de départ est fort séduisante, le traitement se révèle en fait incroyablement prévisible. Et ce notamment en raison du vilain choisi pour s’opposer aux X-Men…euuurghhh, il aurait mis au fond d’un trou pendant quelques siècles, j’aurais pas dit non…
A la limite, au vu résultat j’aurais préféré qu’il le file à Bendis. Oui je sais, oh hérésie. Mais je sais que le bonhomme est plus à l’aise avec ce format, puisqu’il construit tout en arc. Ce qui pose souvent problème puisqu’il allonge inutilement des intrigues qui devraient et pourraient tenir en deux épisodes. Mon argument ici, est que si Bendis avait signé ce GN, il aurait pu l’intégrer dans son run, tout en en faisant un stand alone.

Le scénario de Carey se révèle de manière assez décevante vraiment plat. Les surprises sont rares et le rythme assez lent. J’ai vraiment eu le sentiment que ce scénario manquait d’ambition au vu du pitch et que tout cela était bien trop ennuyeux. Bref ce n’est pas atroce non plus, mais on pouvait espérer largement mieux d’un tel scénariste.

Verdict : Passable.

DVD/BR

X-MEN DAYS OF FUTURE PAST

Date de sortie : 8 Ocxmen_days_of_future_past_affiche_09tobre 2014

Synopsis :  Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants.

Avis : sortie cette semaine en DVD/BR du dernier opus des X-Men au cinéma. Si le film est incontestablement un succès et si les critiques ont été assez positives dans l’ensemble, je reste personnellement assez réservé.

Non je ne parle pas des multiples trahisons au comic book original. Quand on va voir une adaptation comics au ciné, ce n’est certainement pas pour retrouver exactement le bouquin retranscrit à l’écran, cela n’aurai aucun intérêt.

Non je parle de la qualité du film en lui même qui m’a laissé dubitatif à de nombreux moments. Que ce soit la menace mise en scène, avec des sentinelles pas vraiment terrifiantes à mon goût et bien trop petites. Que ce soit encore les personnages. Malgré la bonne mise en scène de personnages comme Magneto ou Xavier, les membres les plus importants restent absents.

Je comprends que ce film est situé avant l’époque de Scott, Jean ou Ororo. Mais le fait que les X-Men que l’on veut suivre, c’est eux.  En fait, où exactement sont les X-Men dans ce film ? dans le futur pour se faire massacrer…

Au rang des qualités, le fait que Wolverine bien que présent, ne soit pas omniprésent est un soulagement. On retiendra également le travail très réussi de James McCavoy en Charles Xavier traumatisé qui reprend peu à peu le dessus. Ou encore la prestation toujours parfaite de Michael Fassbender, bien que son rôle dans cet opus soit moindre que dans le premier First Class. Je n’ignore bien évidemment pas les retours de Patrick Stewart ou Ian McKellen toujours au top.

Mon propos est en fait le suivant : nous avons là un film X-Men agréable à mater. Mais nous ne tenons pas encore LE film X-Men. Etant donné l’histoire de la franchise, le nombre mémorable d’intrigues quasi légendaires aujourd’hui, les personnages ultra charismatiques. Nous pouvons et devons avoir beaucoup, beaucoup mieux. Je ne sais pas si je verrais cela de mon vivant, après tout entre la création de Batman et la sortie de Dark Knight il y a quelques décennies…mais on peut toujours rêver.

Verdict :  à voir.

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. La couverture de l’Intégrale de Spidey est en effet très moche, mais je trouve qu’ils ne s’en sortent guère mieux pour le choix fait sur le Deluxe du Hulk de Loeb, là aussi ils sont loin d’avoir pris la meilleure… Déjà que la partie graphique est ce qu’il y a de mieux dans cette série…

    Cable & Deadpool me ramène des années en arrière quand j’étais encore un jeune lecteur, je vais avec plaisir enfin découvrir cette série ! Il me semble que c’est là qu’apparaît Bob, Agent of Hydra, soit un ajout de poids dans la mythologie de Deadpool ! Les derniers épisodes sont d’ailleurs centrés sur le mercenaire bavard avec la disparation de Cable, le titre devenant un genre de Marvel Team-Up où d’autres personnages remplacent le fils de Cyclope à chaque épisode.

    J’ai déjà poussé ma gueulante précédemment sur le site concernant l’absence d’un tome 3 pour DD par Miller, je leur ai posé la question sur FB et ait eu droit à un sobre « c’est possible ». Si je ne dis pas de bêtises il ne manque que l’arc « Born Again » et la mini-série « The Man Without Fear », deux classiques de chez classique pour le personnage que l’on peut lire indépendamment du run (même si ça en rehausse la saveur que d’avoirs lu les autres épisodes de Miller avant), peut-être une sortie en Best-Of par la suite ? Moi je les ai déjà dans d’autres formats, mais je suis tout de même déçu de cette absence… Pour les complétistes ultimes, il faudrait aussi rajouter Spectacular Spider-Man #27-28 où Daredevil apparaît, des épisodes présents dans certains recueil comme l’omnibus de Panini épuisé depuis quasiment sa sortie.

    Le run sur Nick Fury de Steranko avaient été annoncés en Marvel Best Of il y a belle lurette, à l’époque où la collection avait débuté il me semble, avant d’être purement et simplement annulé. Il faut sans doute dire merci aux films, voir à la série Agents of SHIELD, pour que cet affront soit réparé avec carrément une Intégrale pour la série.

  2. Bonjour à tous,
    Pour DD, visiblement l’arc « Born Again » sort chez hachette collection – d’ici 1 ou 2 mois; C’est le tome 12 de Marvel comics: La collection de référence pour 12,99€.
    Perso, je suis heureux de savoir que je vais pouvoir le lire mais j’enrage un peu de devoir l’acheter dans cette collection qui je trouve très moche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.