Guide de lecture Comics VF : semaine du 08 décembre 2014

URBAN COMICS

 

SANDMAN TOME 5

SandmanDate de sortie : 12 décembre 2014

Prix : 35€/400 pages

Épisodes :

Scénario : Neil Gaiman

Dessin :

Sollicitation : Morphée a accompli l’irréparable, et déjà, les conséquences s’en font sentir. Secoué par un cataclysme, l¹univers tremble et se convulse. Pour échapper à ces violents soubresauts du temps et de la météo, des voyageurs venus de mondes et d’époques disparates trouvent refuge pour la nuit dans une étrange auberge à la fin des mondes et attendent l’éclaircie en échangeant des histoires de toutes sortes, qui portent peut-être en elles l’avenir de Morphée et des Infinis.

En contraste avec ces événements, deux facettes exotiques du Sandman, deux interventions extraordinaires dans les siècles passés : la Bagdad des contes d¹Haroun Al-Rachid et le Japon féodal, où le Rêve se mêle aux légendes et à la magie. Une dernière respiration de l’histoire avant la conclusion de la série.

Avis : comme l’indique la sollicitation, la fin de cette merveilleuse série commence à se faire sentir. En fait, on pouvait déjà la voir arriver en fond dans le dernier tome, au cours de la quête de Morphée et Délire pour retrouver Destruction. Et destruction il y a eu mais surtout changement, mais c’est un peu la même chose…

Depuis le premier tome, Gaiman joue avec son personnage, et surtout le fait évoluer de volume en volume, d’épisode en épisode. Même quand il n’est qu’une ombre dans le récit, l’histoire qu’il traverse va l’affecter et l’éloigner un peu plus de l’être égoïste et replié sur lui même que nous avons vu dans le passé.

Bien évidemment, ce qui emporte nos cœurs de lecteur est la force des histoires de Gaiman, presque plus puissantes que son personnage. Toujours d’une originalité incroyable, elles représentent un voyage toujours différent dans l’imaginaire de son auteur.

Des années après sa conclusion, Sandman reste un chef d’œuvre indémodable et on ne peut qu’être ravi et se jeter sur l’édition présentée par Urban, riche en bonus et qui restera sans doute comme l’une des éditions les plus complètes de ce monument de la BD.

Verdict : A POSSEDER

PRÉSIDENT LEX LUTHOR

Président Lex LuthorDate de sortie : 12 décembre 2014

Prix : 22.5€/272 pages

Épisodes : President Lex TPB : ADVENTURES OF SUPERMAN #581, PRESIDENT LUTHOR SECRET FILES, SUPERMAN: LEX 2000, SUPERMAN #162-165, SUPERMAN: MAN OF STEEL #108-110, and ACTION COMICS #773

Scénario : Jeph Loeb, Greg Rucka

Dessin : Ed McGuinness, Mike Wiriengo

Sollicitation :  Ennemi juré de Superman depuis des années, Lex Luthor cache derrière une façade de businessman humaniste un esprit aussi machiavélique que brillant. Sa dernière lubie ? Devenir le Président des États Unis ! Une campagne sans précédent est lancée, qui voit les plus grands héros de la Terre divisés face à ce candidat inédit !

Avis : Urban poursuit la réédition en VF du run Loeb/McGuinness sur la franchise Superman du début des années 2000. Cette fois ils publient l’une de leur plus importante histoire : l’élection de Lex Luthor à la présidence des USA. Non ce n’est pas un spoiler, c’est arrivé il y a plus de 10 ans…Sans doute l’une des histoires les plus ambitieuses de cette époque non seulement pour Superman mais aussi pour tout l’univers DC, car tous les auteurs vont intégrer cette idée dans leur plan.

Ce TPB reprend la campagne de Luthor jusqu’à son élection. A ce titre, les scénaristes assez malins vont aller jusqu’à puiser dans le run de John Byrne pour enrichir l’ensemble en faisant appel à certains personnages qu’il avait crée alors. Bien entendu, le creuset du récit est la division que va entraîner la campagne de Luthor dans le pays et dans la communauté des super-héros, certains décidant de le soutenir…

Je suis assez content de voir Urban s’attaquer à ce run. Comme je l’ai déjà expliqué, après les grandes sagas des années 90, la franchise Superman était un peu à plat commercialement et créativement parlant. Loeb, Kelly, McGuinness et d’autres au début des années 2000 ont permis de remettre le grand bleu en forme pour attaquer ce nouveau millénaire…enfin jusqu’a leur départ…

Verdict : à lire.

INJUSTICE TOME 1 +  JEU PC

InjusticeDate de sortie : 12 décembre 2014

Prix : 20€/192 pages

Épisodes :INJUSTICE: GODS AMONG US Vol. 1 : #1-6

Scénario : Tom Taylor

Dessin : Jheremy RAAPACK

Sollicitation : Avec plus de 500 000 exemplaires vendus, le jeu vidéo INJUSTICE – GODS AMONG US est entré dans le cercle très fermé des jeux de combat les plus joués au monde. Découvrez la série tirée de cet univers alternatif où les héros de DC COMICS subissent le joug d’un Superman devenu dictateur. Manipulé par le Joker, Superman tue la mère de son enfant à naître : Lois Lane. Fou de rage, l’Homme d’Acier s’en prend directement au Clown Prince du Crime et l’arrache des mains de Batman pour lui ôter la vie. Cet assassinat de sang-froid marque le début d’une ère sombre pour les héros de la Ligue de Justice. Une ère où chacun devra choisir soigneusement son camp : rejoindre la croisade aveugle de Superman contre le crime ou entrer en rébellion aux côtés de Batman.

Avis : rendons à César ce qui à César, en l’occurrence à Tom Taylor et rendons hommage à son travail qui aura permis à une simple adaptation comics d’un jeu vidéo de devenir un petit phénomène d’édition numérique qui en est à sa 3e saison. Chargé à la base de simplement écrire un comic-book accompagnant le jeu vidéo Injustice, il aura réussi à passionner des milliers de lecteurs et à percer dans l’industrie pour se faire un nom. Et ce n’était pas gagné d’avance, car nous connaissons tous le sort habituel de ces adaptations en temps normal. Produit à la va vite, sans réel intérêt de l’éditeur qui fait juste cela comme un passage obligé.

Au final, Taylor aura rendu un récit couillu, secouant pas mal l’univers DC et ses personnages, alors que Superman décide d’abandonner ses principes et de nettoyer la Terre des criminels. Avec pour seul opposant, Batman et ses supporters. En fait, nous avons là une espèce de Civil War à la DC, qui aurait été publié dans un comic-book non prévu par DC. De fait, la grande force de Taylor est que comme son histoire se passe sur une Terre parallèle, il peut d’une part faire ce qu’il veut et d’autre part exploiter l’ensemble de l’univers DC et faire des connexions ingénieuses entre ses personnages.

Verdict : à lire.

JUSTICE LEAGUE SAGA 14

Justice League SagaDate de sortie : 12 décembre 2014

Prix : 5.6€/

Épisodes : JUSTICE LEAGUE #29, JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #13, FLASH #29, GREEN ARROW #29, SUICIDE SQUAD #29, EARTH-2 #19

Sollicitation : FOREVER EVIL : LE RÈGNE DU MAL CONTINUE ! Cyborg et les Metal Men face à la Société Secrète, par Geoff JOHNS et Doug MAHNKE ! Stargirl à la rescousse de Firestorm, par Matt KINDT et Eddy BARROWS ! OMAC contre l’Escadron Suicide : dernier round, par Matt KINDT et Jim FERN ! Flash et Deadman enquêtent sur l’histoire de Central City, par Patrick ZIRCHER et Brian BUCCELLATO ! Nouvelle recrue pour les héros de Terre 2 : Aquawoman, par Tom TAYLOR et Nicola SCOTT ! Et quatrième partie de la Guerre des Outsiders, par Jeff LEMIRE et Andrea SORRENTINO !

Avis : comme d’habitude, les épisodes à ne pas rater sont ceux de Justice League et Green Arrow, à la surprise générale.

GA tout d’abord, où cela va chauffer dans cet épisode alors que Jeff Lemire reprend sur le cliffanguer de malade sur lequel il a achevé la série le mois dernier. Bon, le scénariste s’en tire un peu facilement de celle-la, mais attention car la tension ne va pas diminuer alors que les morts importantes vont commencer à s’empiler !!! Un arc dont j’ai déjà dit tout le bien que je pensais récemment dans un Unspoken et je maintiens mon avis. La série reste excellente et c’est donc avec encore plus de regrets que nous avons vu cette équipe créative partir peu après la fin de cet arc.

Ensuite, on passe à Earth 2, comme annoncé, Tom Taylor enrichit pas mal son cast alors que son intrigue continue de grossir sous la menace d’un Superman passé à l’ennemi. Je vous l’ai déjà dit, mais le scénariste va peu à peu mettre de côté le cast développé par James Robinson pour imposer le sien, bien plus diversifié et moins traditionnel.

A un tel point que la série va être quelque peu  surchargée en personnages à un certain moment. Ce n’est pas un mal en soit, sauf que comme le nombre de personnages à suivre va devenir de plus en plus important, la progression de l’intrigue générale va en pâtir au fil des mois. Si bien qu’il faudra pas moins de 12 épisodes à Taylor pour arriver au bout de son histoire.

Au final, je pense que cela passera bien en format TPB, mais en lecture single, il faut bien dire que vers le 7/8e épisode, on commence un poil à se lasser de voir l’histoire un peu stagner.

Verdict : à lire pour GA et Earth 2 comme d’hab.

SUPERMAN SAGA 12

SUPERMANDate de sortie : 12 décembre 2014

Prix : 5.6€/

Épisodes : Action Comics #30, Batman/Superman #9-10, Superman #30, Superman/Wonder Woman #7 et Worlds Finest #21

Sollicitation : UN NUMÉRO PRÉLUDE À DOOMED : LA SAGA QUI VOIT LE RETOUR DE DOOMSDAY, par Greg PAK, Aaron KUDER, Scott LOBDELL et Ed BENES ! Dernière manche du combat opposant Superman et Wonder Woman à Faora et Zod, par Charles SOULE et Paolo SIQUEIRA ! Les dernières parties de Premier Contact, la rencontre entre Huntress, Power Girl, Superman et Batman, par Greg PAK, Jae LEE, Paul LEVITZ et R.B. SILVA ! Et un récit de Jeff LEMIRE et Karl KERSCHL qui voit Atom et Superman au secours de Batman !

Avis : avec ce numéro, nous assistons au lancement d’un crossover qui va occuper pas mal de séries Superman dans les mois qui viennent. Doomed, qui voit le retour de Doomsday ou sa première apparition…je ne sais plus trop avec le New 52, va en effet traverser Action Comics, Superman, Batman Superman et Superman Wonder Woman pendant les 4 à 6 mois qui viennent. Oui c’est super long…mais ce ne fera que décroitre au fil du temps.

Principalement avec l’arrivée de Geoff Johns et John Romita Jr sur la série Superman à partir du numéro 32…qui ne tiendra absolument aucun compte du déroulement de Doomed. Il lancera ses propres intrigues, sans préciser si elles prennent place avant ou après Doomed et reviendra à quelque chose de plus traditionnel en termes d’intrigues. C’est un peu l’arrivée de Johns sur Superman qui a coupé toute envie chez moi de poursuivre la lecture de ce crossover. De toute évidence, Superman est sous ce scénariste le titre principal de la franchise. A partir du moment où il n’en tient aucun compte…pourquoi les lecteurs devraient-ils  lui accorder leur attention ?

Ce qui est bien dommage, car si l’on ne comprend pas bien si Death Of Superman est bien arrivé ou pas, le début de Doomed est assez efficace et différent de son illustre prédécesseur. Les scénaristes ont semble-t-il compris que rabâcher Death of ne serait pas vraiment bien accueilli.

Verdict : à suivre.

FOREVER EVIL 7

Forever EvilDate de sortie : 12 décembre 2014

Prix : 5.6€/

Épisodes : FOREVER EVIL #7, FOREVER EVIL : ROGUES REBELLION #6, FOREVER EVIL : A.R.G.U.S. #6, FOREVER EVIL AFTERMATH: BATMAN VS. BANE #1

Sollicitation : FOREVER EVIL : LE RÈGNE DU MAL PREND FIN ! Le mystère du prisonnier du Syndicat est enfin révélé, Lex Luthor et Batman seront-ils de taille face à ce nouveau rapport de force, par Geoff JOHNS et David FINCH ! Steve Trevor contre Cheetah pour le lasso de Wonder Woman, par Sterling GATES et Neil EDWARDS ! Fin de partie pour les Lascars face à Grodd, par Scott HEPBURN et Brian BUCCELLATO ! Et le retour de Batman à Gotham face à l’imposant Bane, par Peter TOMASI et Scot EATON !

Avis : conclusion de Forever Evil cette semaine avec ce numéro. Je suis en train de rattraper mon retard, après la lecture du premier tome sorti en librairie qui reprenait les 4 premiers épisodes. Et je dois me joindre aux critiques, ce n’est pas franchement extraordinaire. Il ne se passe pas grand chose dans ces épisodes, y compris dans les ties-ins de Justice League, et j’ai surtout eu l’impression que Geoff Johns gagnait du temps en attendant la conclusion.

Beaucoup de remplissage donc, mais d’après ce que j’ai compris, il vaut mieux ne pas rater la conclusion qui va amener pas mal de changements au sein de la Justice League. La question est dès lors, fallait-il en passer par deux crossovers juste pour ça ?

Verdict : à lire pour finir.

A propos Sam 2070 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.