Guide de lecture Comics VO : semaine du 03 Décembre 2014

ANGELA ASGARDS ASSASSIN #1

DC COMICS

ACTION COMICS #37

ACTION COMICS #37Scénario : Greg Pak

Dessin : Aaron Kuder

Sollicitation : The spread of evil supernatural forces in Smallville continues to get worse – and Superman has no way to stop it. Will this damnation contamination spread to the rest of the world?

Avis : Greg Pak continue son petit arc bien sympathique qui a ramené Supie à Smallville alors qu’il doit semble-t-il faire face à une menace inédite apparemment de nature magique, un de ses faiblesses et la fin du dernier épisode semblait bien montrer son impuissance, alors qu’il apparaissait que toute la ville tombait entre des mains bien sinistres. La ville et une bonne partie de ses habitants de toute évidence possédée à la manière du village des damnés…C’est toujours un plaisir de lire le run de Greg Pak et Aaron Kuder sur la série, surtout maintenant que Doomed est passé et que les auteurs peuvent revenir à leurs intrigues.

Ainsi on voit que le scénariste a développé son propre cast autour de Supie avec une présence apparemment permanente de Lana Lang, revue et corrigée façon New 52 et plus bad ass, et Steel qui revient donc de manière récurrente dans une série régulière Superman. Ce qui à mon sens est sa place normale.

Côté graphique, j’ai pu constaté à la lecture du dernier épisode qu’Aaron Kuder avait progressé de manière remarquable ces derniers mois. Son style est désormais moins brouillon qu’avant, il dispose d’un trait plus net et clair. Par contre sa représentation du costume de Superman ne fonctionne pas du tout. C’est là qu’on voit que le mélange de couleurs imaginé par les auteurs originaux était le bon choix. Ce bleu d’une pièce ne fonctionne pas du tout.

Verdict : BUY

GREEN ARROW #37

GREEN ARROW #37Scénario : Andrew Kreisberg, Ben Sokolowski

Dessin :Daniel Sampere, Jonathan Glapio

Sollicitation : Blood will be shed when Green Arrow faces off against the assassin known as Merlyn!

Avis : suite de la série TV Arrow version comics ! elle même adaptée d’un comics appelé Green Arrow !!! hein vous comprenez rien ???? mais c’est très simple. Le comic-book a désormais clairement mis le cap vers « oncopieàmortlasérieTVland ».

Les auteurs ont insufflés au comic-book en deux épisodes des idées proches de l’ambiance du show TV + des personnages bien connus de la série. Le cast implanté par Lemire a été passé par pertes et fracas, même s’ils restent mentionnés (avec peut être une petite chance de retour, remercions la nature cyclique des comics…).

Même si beaucoup d’éléments du show TV ont migré vers le comic-book, de manière assez astucieuse, les auteurs sont également allés cherchés du côté de l’histoire du bouquin pour faire à nouveau appel à certains personnages disparus avec le relaunch. Ainsi Mia a fait son petit retour lors du dernier épisode, avec une caractérisation certes un peu différente. Autant être clair, je regretterais à jamais le run de Lemire et Sorrentino. Et cette prestation ne lui arrivera jamais à la cheville. Mais dans l’ensemble, cela reste lisible. Au moins ce n’est pas une catastrophe même si les débuts ont été compliqués.

Verdict : Check IT.

WOLF MOON #1

WOLF MOON #1Scénario : Cullen Bunn

Dessin :Jeremy Haun

Sollicitation : Don’t miss the start of this new 6-issue miniseries! WOLF MOON is a horrific werewolf hunt unlike any other. When Dillon Chase’s family was slaughtered by the wolf, his life was forever changed. Dillon sets out to destroy the creature, but he soon learns that lycanthropy is far more insidious than the legends ever said. With each full moon, he draws closer to the monster – and with each full moon, he becomes more aware that in order to stop the wolf, he must kill a human being and become a fearful monster himself.

Avis : alors je ne sais pas trop comment Cullen Bunn s’y prend, mais il lance cette semaine encore un nouveau projet. Alors qu’il empile les séries chez Marvel et DC, qu’il conserve Six Gunth chez Oni Press, qu’il vient de lancer brides of helheim chez le même éditeur (qui au passage est très bon), le voilà avec cette mini série qui vient alimenter le label Vertigo. On connait  déjà son goût, au travers de ses autres projets, pour le fantastique, horrifique. Il continue dans cette veine ici en s’attaquant au genre loup-garou. Un genre difficile car réellement éculé désormais, qui n’a pas vu de réelles innovations depuis un moment.

De toute évidence, le scénariste adopte ici une approche moins noir/blanc, bien/mal, alors que le personnage est confronté à des dilemmes moraux pour abattre le lycanthrope responsable de la mort de sa famille, lorsqu’il comprend que cela implique de tuer un être humain qui’ n’a aucun contrôle sur ce qu’il vit et la bête qui l’habite. J’ai hâte de voir si Bunn va réussir à présenter tout cela de manière plus fraîche. Autre point à surveiller, le dessin. Je ne suis pas un grand fan du style de Jeremy Haun, mais comme cela fait un moment que je n’a rien lu avec son nom sur la couverture, je me demande s’il a évolué en bien.

Verdict : Check It

IMAGE COMICS

BIRTHRIGHT #3

BIRTHRIGHT #3Scénario : Joshua Williamson

Dessin : Andrei Bressan

Sollicitation : After a standoff in the police station, the Rhodes family is on the run from the law, and for their lives. And just what horrors did Mikey survive while he was away?

Avis : la géniale série de fantasy de Joshua Williamson poursuit cette semaine son premier arc. De toute évidence, le scénariste va continuer la structure de récit adoptée jusqu’ici, à savoir se concentrer sur le présent avec le retour de Mikey adulte dans notre monde, sa confrontation avec sa famille qui pour certains ne le reconnaissent pas et les autorités qui n’avalent pas une seconde toute son histoire de grande aventure dans un autre monde et les raisons de son retour. Et d’autre part l’insertion de flashback sur la vie de Mikey dans ce monde fantasy et la manière en fait dont son enfance s’est déroulée sans sa famille.

Sur le papier je ne serais guère fan de ce type d’approche, car cela a pour conséquence de ralentir un tantinet la progression du récit. Mais dans le cas présent, cela marche de manière redoutable. Les flashbacks ne sont jamais gratuits et apportent toujours quelque chose à la compréhension de l’histoire située dans le présent et ne font qu’enrichir le récit.

Les personnages sont bien écrits et la situation assez sur-réaliste bien amenée. Apparemment, avec cet épisode on va voir Mikey pas content qui casse du flic…Après toute une vie à péter du démon, j’ai hâte de voir cela.

Verdict : BUY

CHEW #45

CHEW #45Scénario : John Layman

Dessin : Rob Gullory

Sollicitation : « CHICKEN TENDERS, » Conclusion!
The aftermath of last issue’s shocking events, and an ending that’s even MORE shocking. Plus, this issue comes with a WRAPAROUND TRI-FOLD COVER, starring everybody’s favorite government secret agent cyborg rooster, POYO!!!

Avis :bon au moins les auteurs n’ont pas menti. Le dernier épisode change en effet pas mal de choses. A ce titre, je ne peux rien en dire sous risque de spoiler. En fait ce qui me marque le plus avec la sortie de cet épisode, outre le fait que les auteurs nous annoncent que ce qui s’est déroulé dans le dernier épisode n’était rien comparé à ce qui se passe ici, ce qui me fait craindre le pire pour tout le cast, est le fait que la fin de la série est désormais bien proche.

En effet après la sortie de cet épisode, il ne restera à Chew qu’une quinzaine d’épisodes, soit au regard de la série depuis son lancement, à peine 3 arcs. Oui vous avez bien lu, la fin est donc de plus en plus proche, comme la mort de toute évidence.

Même si la série est un peu laissée de côté ces derniers temps par les lecteurs, éclipsée par les centaines de projets tous plus sexy les uns que les autres lancés par Image ces dernières années, je conserve un grand attachement pour elle, qui je trouve n’a jamais perdu en qualité et n’a jamais transigé là dessus. Bref ne passez pas à côté car le compte à rebours est désormais lancé

Verdict : BUY

TOOTH & CLAW #2

TOOTH & CLAW #2Scénario : Kurt Busiek

Dessin :Ben Dewey

Sollicitation : After the shattering disaster last issue, the Great Champion of ancient legend is reawakened. And things get worse. Plus! A special variant cover by ALEX ROSS, painting more animal-people at once than he ever has before!

Avis :à peine quelques semaines après le lancement de la série et leur numéro 1 massif (50 pages pour 3$), les auteurs reviennent pour la suite tant attendue d’un titre qui a très bien commencé. Comme je l’ai dit, j’avais pas mal de réserves avant la lecture du numéro 1.

Mes réserves tenant à la présence de Busiek au scénario, un auteur avec lequel j’ai souvent eu du mal. Mais je commence à me demander si je ne devrais pas reprendre ce qui ne m’a pas plus de sa part, car de fait entre Superman Secret Identity et cette série, j’ai lu d’excellents travaux de sa part en l’espace de très peu de temps. Donc je commence à me dire « c’était moi ??? ».

Avec cet épisode, nous allons pouvoir voir comment le monde a changé après le désastre du dernier épisode. En voulant relancer la magie dans un monde ou elle disparaissait de manière inéluctable, nos bons vieux mages au corps d’animaux ont provoqué un désastre sans précédent, anéanti une de leurs villes et peut être donné le pouvoir à une race qui ne les porte guère dans leur cœur après des siècles de mauvais traitements. Bref une série riche et passionnante.

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

ALL NEW X-FACTOR #17

ALL NEW X-FACTOR #17Scénario : Peter David

Dessin : Carmine Giandomenico

Sollicitation :AXIS TIE-IN!  The X-Factor team, having stolen the nuclear football from the President, now has to handle a direct attack on Serval Industries courtesy of Longshot and Sunfire. Meanwhile, Quicksilver is kidnapped under extremely mysterious circumstances.

Avis :yeahhhhhh, avant de clôturer ce volume de All New X-Factor, plus que quelques épisodes à se mettre sous le dent, Peter David, ramène sur le devant de la scène quelques personnages qu’il avait développé dans le précédent volume de la série. Bon en fait un seul, en la personne de Shatterstar (mais où est donc Rictor ???).

Bien évidemment le personnage, ainsi que Sunfire qui se joint à la fête, sont victimes d’Inversion et ne sont donc pas vraiment eux mêmes. En effet ils sont bien sûr là pour récupérer des mains d’X-Factor, le fameux football, à savoir la commande de l’armement nucléaire américain. Et ce au moment où le président se dit que lancer une attaque nucléaire contre la Russie est vraiment l’idée du siècle, ben oui, ce sera sans conséquences ??? L’histoire est classique, mais comme d’habitude, David gère cela de telle manière qu’on ne peut qu’adhérer.

Ah au passage, M. David, vous nous avez annoncé que Danger allait enfin s’envoyer en l’air. Attention hein, vous nous avez fait des promesses !!!

Verdict : BUY

ANGELA ASGARDS ASSASSIN #1

ANGELA ASGARDS ASSASSIN #1Scénario : Kieron Gillen & Marguerite Bennett

Dessin : Phil Jimenez &Stephanie Hans

Sollicitation :  All her life, Angela — the finest warrior of Heven — was raised to hate Asgard with every fiber of her being.And now Angela knows the truth about her identity: She is Thor’s sister. She is an Asgardian  Cast out of her home and wanting nothing to do with Asgard, Angela must now strike out on her own!  But what does Angela have that both Asgard and Heven want? And why are they so eager to get it?  Visionary writers Kieron Gillen and Marguerite Bennett team with the legendary art team of Phil Jimenez and Stephanie Hans to finally throw the spotlight onto the Marvel Universe’s most dangerous inhabitant!

Avis : la franchise GoG s’étend un peu plus cette semaine avec le lancement d’une série consacrée à Angela. On connaît tous l’histoire assez singulière de ce personnage créée par Neil Gaiman lors de son passage sur Spawn dont il a fini par récupérer les droits après d’interminables batailles judiciaires. Après cela il a décidé de vendre les droits à Marvel, parce que Fuck it et sans doute pour faire un petit doigt d’honneur à Todd McFarlane…et un gros chèque…un très gros chèque…Après cela elle fut intégrée à l’univers Marvel à l’occasion de la conclusion complètement ratée de Age of Ultron.

Le même Bendis l’a ensuite intégré dans le cast de ces Gardians of Galaxy. De manière réussie ? je n’en sais toujours rien. Il a bien posé le mystère de ses origines, expliquées ailleurs au passage…son amitié assez marrante avec Gamorra et …ben je crois que c’est tout. Bon ne soyons pas trop durs avec Bendis qui n’ a eu que quoi ? une bonne douzaine d’épisodes avec ce personnage ??! Autant dire rien pour lui….Étant donné la popularité de cette franchise en plein décollage, Marvel a donc décidé de lui accorder une série à son nom, avec comme scénariste Kieron Gillen…dont nous savons tous ce que je pense. Et au vu des commentaires vous êtes nombreux à partager mon opinion peu favorable envers ce scénariste.

Vous me direz, il reste les couvertures de Stéphanie Hans et le dessin de Phil Jimenez. Oui, la partie graphique est du solide. Mais vu le scénariste, je ne pense pas qu’il faille s’attendre à grand chose.

Verdict : Check iT, parce que je suis gentil comme tout le monde le sait.

IRON FIST LIVING WEAPON #7

IRON FIST LIVING WEAPON #7Scénario : Kaare Andrews

Dessin : Kaare Andrews

Sollicitation : The REDEMPTION arc begins!Can the broken hands of Danny Rand re-form to IRON FISTS? There’s a hostile takeover of Rand Tower. VERY hostile. Young Danny Rand discovers the mechanical heart of K’Un-Lun!

Avis : retour de la série Iron Fist après une pause consécutive à la conclusion de son premier arc. L’auteur, qui fait tout sur le titre, revient donc pour un second arc qui de toute évidence, va correspondre à la renaissance du héros, et ce après qu’Andrews ait anéanti ou corrompu toutes les facettes de son existence.

Avec ce nouvel arc, j’espère que la caractérisation de Danny Rand va évoluer, en mieux j’entends…Parce que je ne sais pas pour vous, mais l’espèce de gamin autiste, colérique en pleine phase anale qui envoie tout chier parce que hé « mois je suis un rebelle », j’ai eu personnellement du mal.

D’autant plus que le personnage avait été décrit avec plus de maturité dans le passé. Ou du moins pas comme un connard…enfin pas autant. Enfin vous voyez ce que je veux dire. C’est bizarre, je sens que je suis mal placé pour parler de ça.

Verdict : Check It

A propos Sam 2136 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. J’ai moi aussi eu du mal avec Busiek pendant un temps. « Astro City » m’a réconcilié avec lui, avant que je ne découvre sa petite merveille absolue : « Arrowsmith » !

  2. Tu ne mets pas assez en valeur la série sur Angela, elle n’est pas qu’écrite par notre Kieron Gillen adoré puisque l’inénarrable (que celui qui a dit « illisible » se dénonce !) Marguerite Bennett ! Non, ne vous crevez pas les yeux tout de suite, les dessins devraient être réussis, eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.