Guide de lecture Comics VO : semaine du 17 décembre 2014

DC COMICS

BATMAN #37

BATMAN #37Scénario : Scott Snyder

Dessin : Greg Capullo

Sollicitation : The ultra top-secret Batman arc known only as « Endgame, » continues – it’s a story arc so steeped in mystery, all we can tell you is the title!

Avis : alors que nous arrivons à la 3e partie de l’arc Endgame, il faut bien dire que Snyder, cette fois, ne déçoit pas dans son utilisation du Joker. Autant son pitch pour Death of The family s’était révélé assez maigre, autant ici, il semblerait bien que le Clown ait un plan.

En tout cas ce qu’il nous en a montré jusque là était assez impressionnant. Après avoir possédé la Ligue, il vient de vaincre Batman avec une facilité déconcertante, avec en prime une révélation inattendue. Le Joker se planquait à la vue et sus de tous, y compris de Batman qui avait avalé l’appât, la ligne la cane à pèche…

Pour une fois on est vraiment désarçonné car on ignore complètement ce qui va se passer ensuite. Et il faut dire que le scénariste s’est tellement lâché sur les deux premières parties que l’on peut se demander ce qu’il nous réserve pour le reste de cet arc en 6 parties.

Snyder reste formidablement bien accompagné par un Greg Capullo de plus en plus à l’aise avec l’univers de Batman et qui nous présente des mises en pages magnifiques. Qu’ils continuent comme ça !!!

Verdict : BUY

BATMAN AND ROBIN #37

BATMAN AND ROBIN #37Scénario : Peter Tomasi

Dessin : Patrick Gleason

Sollicitation : Batman vs. Darkseid! The penultimate chapter of « Robin Rises » is here! Can Batman bring Damian Wayne back from death? Concluded in this month’s

Avis : enfin !!! Peter Tomasi aura su bien nous faire attendre la bataille HellBat/Darekseid. Cela fait maintenant deux épisodes que notre bon vieux Batounet se trouve sur Apokolips et massacre tout ce qui se trouve sur son chemin pour retrouver le cadavre de son fiston. La rencontre avec Darkseid était non seulement attendue, elle était inévitable.

Est-ce que Batman, même armé de son armure de l’enfer, a une seule chance ? soyons honnêtes et cessons de jouer les fanboys : bien sur que non. Darkseid et Batman se trouvent dans deux catégories différentes et toutes les armures du monde ne pourront rien y changer. Mais pour Batman, la question n’est pas tant de gagner que d’obtenir ce qu’il veut. Et à ce titre, je doute que quoique ce soit puisse l’arrêter.

Au cours des précédents épisodes, Tomasi a bien développé et poser la détermination du héros tout comme le prix à payer pour l’utilisation de son armure. Celle-ci n’est pas toute puissante et détruit son utilisateur à petit feu. C’est donc fondamentalement un combat entre la volonté du héros et la faillite inévitable de son corps. Ah et il a des renforts qui arrivent, mais on s’en fiche, on veut juste voir Batounet se bastonner avec Darkseid…Oui quelque fois, c’est assez primaire, mais quand c’est bien amené …

Verdict : BUY

MULTIVERSITY THUNDERWORLD #1

MULTIVERSITY THUNDERWORLD #1Scénario : Grant Morrison

Dessin : Cameron Stewart

Sollicitation : The fifth chapter of the greatest adventure in DC Comics history is here!
Acclaimed for their collaborations on BATMAN AND ROBIN, SEAGUY and SEVEN SOLDIERS OF VICTORY: THE MANHATTAN GUARDIAN, superstar writer Grant Morrison and renowned artist Cameron Stewart deliver some magic to THE MULTIVERSITY with a breathtaking journey to  Earth-5 – A.K.A. Thunderworld!
With a single word, Billy Batson transforms from boy reporter for Whiz Media into the world’s Mightiest Mortal – Captain Marvel! Along with the other members of the Marvel Family, Captain Marvel battles dastardly villains like Mr. Mind and the Monster Society of Evil! But now, his greatest foe has attacked the Rock of Eternity – the source of the Marvel Family’s power – and it could mean the end of reality as we know it! What impossible villains are Sivana teaming up with who could spell doom for the Multiverse? From where did Sivana’s children get their newfound super powers? And what does the appearance of one mysterious comic book mean for the heroes of Thunderworld?
Find out all that and more in this exciting issue that acts as chapter five of THE MULTIVERSITY.

Avis :nouvel opus dans la saga Multiversity de Grant Morrison et encore une fois il change complètement de registre, nous rappelant par la même toute la richesse du DC Universe. Je me demande si les responsables édito DC sont vraiment prêts à prendre en compte les conséquences de Multiversity dans leurs plans au final.

Il me semble bien qu’ils vont y être contraints, non pas par bonne volonté mais parce qu’ils sont en train de se faire déborder par la qualité du travail de Morrison qui livre ici ses meilleurs scénarios depuis…oh la vache au moins son All Star Superman !!! lui que l’on avait connu très très fatigué sur son Action Comics est revenu ici à un niveau stratosphérique avec des idées plus qu’avancées en termes d’histoire, de narration, de concepts…

Cette fois, Morrison s’attaque à des personnages avec lesquels DC a toujours eu du mal pour les intégrer dans son univers, à savoir la famille Marvel. Mais de mon point de vue, je pense que cette réticence vient de leur problèmes à gérer le personnage de Superman en parallèle. Comme ils ne savent plus trop quoi faire avec le grand bleu, son homologue tout en rouge a aussi des problèmes. En attendant je suis curieux de voir comment Morrison va gérer ce personnage crée à l’origine comme une copie de Superman.

Verdict : BUY

SANDMAN OVERTURE #4

SANDMAN OVERTURE #4Scénario : Neil Gaiman

Dessin : J.H.Williams III

Sollicitation : In an asylum in the City of the Stars, Morpheus comes face to face with the creature at the center of the war that will destroy the universe. Time is running out…

Avis : pas vraiment d’avis sur la série. Je préfère lire la mini en VF, car je sens que si je l’essaye en VO, je ne vais pas capter grand chose. Déjà que mes très pauvres capacités intellectuelles ont du mal à suivre Gaiman en VF…

En tout cas, voilà un projet attendu, très attendu qui aime se faire attendre. Il aurait sans doute été préférable que Gaiman finisse ses scripts avant d’annoncer la série car mine de rien, voilà deux ans que DC se traîne le machin…

Je comprends que l’éditeur ait voulu capitaliser sur la réputation à la fois des auteurs et de la série, mais ces retards ne sont pas très sérieux pour quelque chose d’aussi prestigieux.

Verdict : BUY bien entendu.

WONDER WOMAN #37

WONDER WOMAN #37Scénario : Meredith Finch

Dessin : David Finch

Sollicitation : Superman arrives on Paradise Island to support Wonder Woman in her darkest hour, but their bond may be breaking apart! No time for Diana to think, though, as a mythological force seemingly tied to Wonder Woman’s role as War attacks the Amazons!

Avis : c’est juste moi où à chaque fois que la relation Superman/Wonder Woman est évoquée depuis qu’elle a été lancé, c’est pour la menacer d’y mettre un terme ? non mais sérieusement, reprenez toutes les sollicitations de la série Superman/Wonder Woman et ajoutez celle-ci + celles de Justice League de Johns et bam, vous verrez que la menace de la rupture est quasi constante…alors qu’en fait, ils n’ont pas franchement grand chose ensemble. Quelques bisous, quelques déclarations bien senties et c’est à peu près tout. Tout cela reste bien chaste …

Pour le moment, je pense difficile d’émettre un jugement sur le travail des Finch sur la série. Avec un seul épisode au compteur, on peut voir qu’ils restent coincés pour l’instant entre la gestion de l’héritage du run d’Azzarello et les consignes de DC qui est de rapprocher le personnage de sa version dans Justice League. Peu importe que la version d’Azzarello ait toujours été bien meilleure. On peut constater que les apports du précédent scénariste n’ont pas disparu, même si la nouvelle famille de Diana s’est faite moins présente dans le dernier épisode au profit d’une apparition de …la justice league.

Verdict : Check It.

IMAGE COMICS

ALEX + ADA #11

Scénario : Jonathan Luna, Sarah VaughnALEX + ADA #11

Dessin : Jonathan Luna

Sollicitation : Ada needs to find a balance between freedom and safety. Alex’s friends have opinions on his relationship with Ada.

Avis : début d’un nouvel arc pour cette merveilleuse série particulièrement appréciée par votre serviteur et son cœur d’artichaut…Dans le précédent arc, la relation entre les deux personnages a été testé, alors qu’Ada cherchait ses marques maintenant qu’elle venait d’atteindre un état conscient.

Maintenant que les deux personnages se sont rapprochés, on résolu leurs problèmes et ont sauté le pas, la menace extérieure sur leur idylle se fait plus précise, alors que le monde vient frapper à leur porte. La peur des androïdes conscients se répand à grande vitesse et tout cela pourrait rapidement tourner au drame.

Les auteurs savent bien jouer avec nos émotions alors que le lecteur que je suis attend avec angoisse chaque nouvel épisode …

Verdict : BUY

 

MARVEL COMICS

ALL NEW CAPTAIN AMERICA #2

ALL NEW CAPTAIN AMERICA #2Scénario : Rick Remender

Dessin : Stuart Immonen

Sollicitation : The new Hydra has formed, comprised of the most ruthless villains of the Marvel Universe as the great infiltration continues!  Cap uncovers the ultimate goal of the new Hydra but is it too late to stop them? Cap and Nomad’s new partnership is put to the ultimate test as they race to uncover The Sect of the Unknown!

Avis : en toute sincérité, je n’ai qu’une seule chose à dire sur la nouvelle série de Captain America : j’ai été abasourdi par les bonnes critiques qu’a récolté le premier épisode. Oui vraiment cela m’a foutu sur le cul de voir un peu partout un concert de louanges pour un numéro dont le scénario tenait fondamentalement sur un post it…et encore un post it très petit …et je crois qu’il y aurait eu encore de la place…

Comprenons nous bien, ce n’était pas non plus une purge. C’était un bon moment de lecture, très rapide, et visuellement c’était réellement magnifique. En outre autre qualité, Remender tient bien le personnage de Sam Wilson et parvient à bien le distinguer de Steve Rogers, mais l’intrigue en elle même aurait pu occuper les 5 premières pages de l’épisode, je n’aurais pas vu la différence…

Ce qui est vraiment étonnant, car Remender est plutôt du genre à écrire des choses assez denses et ce dès le numéro 1…bien que dans le cas présent, cela aurait pu être l’épisode 26 du volume précédent, cela ne m’aurait pas choqué…donc j’espère qu’il va peu alimenter son scénario qui pour le moment crie famine.

Verdict : Check it.

AVENGERS AND X-MEN AXIS #8

AVENGERS AND X-MEN AXIS #8Scénario : Rick Remender

Dessin : Leinil Francis Yu

Sollicitation : ACT III: NEW WORLD DISORDER
THIS IS IT! THE BATLE ROYALE OF YOUR DREAMS–THE ASTONISHING AVENGERS VS THE UNCANNY X-MEN FOR THE FATE OF NEW YORK!

Avis : nous arrivons vers la conclusion de l’event du semestre de Marvel. Un event qui partait bien mais qui s’est avéré un peu décevant à partir du début d’Inversion. En fait on peut même dire que toute cette partie a un peu gâché la lecture. A partir de là on est passé à quelque chose de bien moins intéressant qui tire en plus en longueur.

C’est bien dommage de voir tout le travail de préparation de Remender parasité par des interférences édito. Mais le scénariste porte aussi une part de responsabilité. A croire qu’il est plus doué pour gérer des intrigues d’ampleur dans ses propres séries que dans ce format mini série event.

  Dans le même temps, l’event n’est pas fini et la conclusion, qui interviendra dans l’épisode 9, peut encore sauver l’ensemble si elle se montre à la hauteur. En attendant les X-Men restent les plus impactés, la révélation sur Scarlet Witch dans le dernier épisode est sans aucun doute importante mais si elle est confirmée elle se révélera comme une idée stupide (et je suis gentil) et les Avengers restent en embuscade pas loin. Tout cela donne quand même une impression de gros bof.

Verdict :BoF

MOON KNIGHT #10

MOON KNIGHT #10Scénario : Brian Wood

Dessin : Greg Smallwood

Sollicitation : Moon Knight’s latest mission- BREAK INTO THE UNITED NATIONS BUILDING! Can he possibly deal with the consequences of these actions?

Avis : et oui je reparle de Moon Knight à l’occasion de la sortie de ce 10e épisode toujours sous l’égide du scénariste Brian Wood. J’avais lâché l’affaire un peu après l’arrivée de Wood, car s’il présentait des idées dans la lignée de Ellis et des histoires de qualité, mon cher anglais fou me manquait. La lecture de l’épisode 9 m’a remis dans le bain et m’a rappelé que lorsque Wood veut bien se sortir les doigts du cul, il peut se montrer ambitieux, voire carrément bon.

Je suis vraiment curieux de voir comment il va enchainer avec son histoire alors que notre cher Moonie vient de se faire dépouiller par sa psy. La base de sa psyché vient d’être promptement dérobé alors qu’il semble bien que Konshu ait choisi un nouvel avatar en la personne de sa psy…Une psy bien décidée à abattre un dictateur responsable de la mort de sa famille. Et il faut bien dire qu’il est difficile de le lui reprocher. Nous avons donc un conflit de pouvoirs et moral qui est vraiment bien mis en scène par le scénariste mais aussi l’artiste. Certes Smallwood n’est pas Schalvey mais il sait se montrer à la hauteur de la tâche.

Verdict : BUY

SPIDER-WOMAN #2

SPIDER-WOMAN #2Scénario : Denis Hopeless

Dessin : Greg Land

Sollicitation : SPIDER-VERSE TIE-IN  Spider-Woman & Silk get split up leaving Silk alone on her suicide mission.  Spider-Woman doesn’t look like she’s in better shape, undercover in the most dangerous place in the multiverse!

Avis : bien que descendu ici ou là par la critique, j’ai personnellement bien aimé le premier épisode de la nouvelle série Spider-Woman.

Oui le titre est pour l’instant avant tout un tie in à Spider-Verse….et alors ? c’est une bonne histoire, et cela permet d’inscrire le personnage dans une dynamique, lui qui a souffert de runs peu inspirés par le passé. Pour une fois, Marvel tente de ne pas passer à côté de l’occasion. En effet, si le personnage de Spider-Woman a connu un revival réussi au début des années 2000 avec le lancement de New Avengers, la maison d’édition a du garder le personnage au frigo pendant un temps pour cause de préparation de Secret Invasion.

Difficile en effet de promouvoir une série sur un personnage…qui était alors  un imposteur ! mais ce n’était pas la fin des ennuis, puisqu’ensuite, Marvel a voulu sortir  la série des années après dans le cadre d’une initiative cross media légèrement pourrie…qui a dégouté Alex Maleev du personnage. Après 7 petits épisodes la série bien vide de Bendis s’achevait bien piteusement, alors que le potentiel était clairement là. Cette fois, Marvel semble décider à faire connaître à la franchise Spidey une petite période d’expansion la plus rentable possible.

Je suis bien évidemment curieux de voir le contenu de la série post Spider-verse, en gros sur quoi Hopeless va faire reposer la série une fois le gros crossover évacué. A ce moment, je pense qu’on pourra vraiment juger la série.

Verdict : Check It.

A propos Sam 2063 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.