Guide de lecture Comics VF : semaine du 17 Août 2015

DELCOURT COMICS

INVINCIBLE TOME 16 – Histoires de Famille

INVINCIBLEDate de sortie : 19/08/2015

Prix : 15.95€/

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Ryan Ottley

Sollicitation : Pendant que les parents d’Invincible partent vivre sur la planète Talescria, suite à l’affrontement contre les Viltrumites, un nouveau péril vient menacer la Terre. Et pourrait même signer l’anéantissement de toute vie ! Nolan et Oliver vont devoir tout faire pour arrêter Allen l’alien, qui croit agir comme il convient. Est-ce que cela signifie que sa fin est proche. ?

Avis : à peine la guerre Viltrumite achevée, les premières conséquences se font déjà sentir et elles vont avoir des effets dévastateurs sur Mark Grayson tant au niveau physique que psychologique ! En effet comme vous avez pu le voir dans le dernier tome, les Viltrumites survivants se sont installés, sous la menace, sur Terre dans la plus grande discrétion, le temps de faire …un max d’enfants pour remonter leur armée..

Un plan qui met quelque peu mal à l’aise tout le monde et notamment l’ami d’Invincible, Allen l’alien nouveau dirigeant de la coalition des planètes qui a aussi mis la main sur le virus qui décima autrefois les Viltrumites !!!

Bref l’enjeu de ce tome est bien la diffusion ou pas de ce fameux virus…qui risque également de tuer les humains au passage…Avec le recul (nous avons dépassé l’épisode 120 aux USA), on voit comment de main de maître Robert Kirkman s’est servi de la Viltrumite War comme d’une base pour construire toute une série d’intrigues s’enchaînant de manière logique …et impitoyable pour le personnage.

Si vous trouviez qu’Invincible en avait déjà chié jusque là, ce n’est rien comparé à ce que lui réserve les numéros à venir. Je l’ai déjà dit et je le répète, mais Invincible reste le meilleur titre de super-héros du marché, mix imbattable de tradition et de modernité, alors que Kirkman semble s’amuser à prendre tous les risques avec son univers !

Verdict : à posséder

CLONE TOME 4 – QUATRIEME GENERATION

clone-04-quatrieme-generationDate de sortie : 19/08/2015

Prix : 15.5€/

Scénario :  David SCHULNER,  Aaron GINSBURG,  Wade McINTYRE

Dessin : Juan Jose Ryp

Sollicitation : La mission de Luke Taylor pour dévoiler la vérité derrière le programme des clones n’a eu pour conséquence que la mort de ses amis. Il doit dès lors prendre de nouvelles mesures radicales pour protéger les siens et lui-même. Malgré cela, il ne peut s’empêcher de se demander : qui sera le prochain à mourir en son nom. ? Jusqu’où seriez-vous prêts à aller pour protéger votre famille ?

Avis : conclusion, pour l’instant, de la géniallissime série Clone qui nous aura fait battre le palpitant à 300 à l’heure avec chaque nouveau tome. Je précise « pour l’instant » car le scénariste nous aguiche depuis des mois, un possible retour du titre en comics, ou son arrivée en série TV.

Cela fait en effet un petit moment que le créateur du titre et quelques co-scénaristes bossent sur cette adaptation, même avec l’arrêt, qui semble prématuré, de la série comics…Et comme toute adaptation de série TV en cours de montage, cela peut se planter à n’importe quel moment.

On espère donc qu’en attendant les auteurs ne nous laisseront par sur une fin en forme de cliffanguer bien cruel (comme ils en ont l’habitude), qui nous fera collectivement hurler à la lune…Il faut dire que pour des clones, on s’est attaché à toute cette petite troupe désormais persécutée pour leurs différences…

Le titre aura réussi à se distinguer au delà de son pitch de départ assez classique, grâce à un rythme dantesque, certains des meilleurs twists que j’ai vu et un amour évident pour faire souffrir le personnage principal…

Verdict : à posséder

URBAN COMICS

BATMAN SAGA # 40

batman-saga-40Date de sortie : 21 Août 2015

Prix : 5.6€/

Épisodes : BATMAN #38, DETECTIVE COMICS #38, BATMAN AND ROBIN #37, BATGIRL #38, GRAYSON ANNUAL #1

Sollicitation : GOTHAM AUX MAINS DU JOKER PAR SCOTT SNYDER ET GREG CAPULLO ! Anarky, deuxième partie, par Francis MANAPUL et Brian BUCCELLATO ! Batman contre Darkseid, par Peter TOMASI et Patrick GLEASON ! Une nouvelle romance compliquée pour Barbara, par Cameron STEWART, Brenden FLETCHER et Babs TARR ! Et Dick Grayson vole au secours d’Helena, kidnappée, par Tim SEELEY, Tom KING et Stephen MOONEY !

Avis : wow, je ne lis pas grand chose dans ce mag au final…à peine Batman et Batman & Robin !!! comme quoi…et ce alors que chaque titre va dans sa propre direction. DC  a évité de multiplier les ties ins à Endgame (intrigue du moment dans Batman) dans chaque série cette fois…Non, non point cette fois…non cette fois il me semble qu’ils ont plutôt produits des one shot spéciaux …c’est beaucoup mieux en somme…

Tant mieux, puisque Batman & Robin est en train d’amener à son terme une de ses intrigues les plus ambitieuses, alors que l’affrontement avec Darkseid débute vraiment ici…

Bien évidemment sur le papier, cela ne s’annonce pas vraiment bien pour notre batounet chéri, même avec son armure qui en fait le Hellbat adoré des foules (quel design !!! accompagné de cris de joie de lecteurs digne de filles de 13 ans devant le dernier boy’s band en date). Si Darkseid a clairement l’avantage, en plus il joue à la maison, Batman a un plan de son côté…Des épisodes assez enthousiasmants, assez fun sur le fond, mais qui ne néglige pas une petite place pour l’émotion alors que Batman essaye de ramener son fils, dans une quête apparemment perdue d’avance.

Ensuite, du côté de Batman, l’affrontement entre le Joker et Batman prend un tournant assez plat avec les épisodes actuels. Alors qu’il cherche de l’aide, il en apprend plus, à priori sur la nature du Joker, dans un jeu de révélation assez grandiloquent. Après des débuts très effiaces, Endgame connaît à partir d’ici une certaine perte de jus assez dommageable. Cela reste très plaisant à lire, mais il faudra attendre les derniers épisodes de l’arc pour voir une remontée, avec un final qui met en place de gros changements dans le Bat-verse.

Verdict : à lire

SUPERMAN SAGA # 20

superman-saga-20Date de sortie : 21 Août 2015

  • Prix : 5.6€/

Épisodes : SUPERMAN #37, ACTION COMICS #38, BATMAN/SUPERMAN #17, SUPERMAN/WONDER WOMAN #14 et SUPERGIRL #37

Sollicitation : Superman contre Ulysse : le destin de la Terre est en jeu, par Geoff JOHNS et John ROMITA Jr ! Supergirl apprend à connaître ses nouveaux équipiers, par K. PERKINS, Mike JOHNSON et Emanuela LUPACCHINO ! Superman, Steel et Lana contre l’invasion de Smallville par Greg PAK, Jae LEE et Aaron KUDER ! Batman et Superman enquêtent sur l’identité du « Joker » de l’Homme d’Acier, par Greg PAK et Ardian SYAF ! Le couple que forment Superman et Wonder Woman à l’épreuve de Wonderstar par Peter TOMASI et Doug MAHNKE !

Avis : pas vraiment d’avis sur ce nouveau numéro de Superman…qui ne m’intéresse guère. Nous arrivons déjà vers la fin du run de Geoff Johns, qui part au 40, et toute son intrigue autour du nouveau personnage d’Ulysse ne m’a jamais intéressé…

En outre j’ai beaucoup de mal  à accorder de l’importance aux épisodes publiés ici, étant donné les gros changements de statut quo qui vont intervenir dans quelques mois en VF ..

Le seul épisode que j’ai lu est le Action Comics, qui lui vaut le coup, malgré le côté assez classique de son intrigue. Comme je l’ai dit le mois dernier, Aaron Kuder est vraiment la révélation de cette série et son travail en fait l’un des meilleurs artistes travaillant chez DC en ce moment.

Verdict : bof

JUSTICE LEAGUE SAGA # 22

justice-league-saga-22Date de sortie : 21 Août 2015

Prix : 5.6€/

Épisodes : JUSTICE LEAGUE UNITED ANNUAL #1, FLASH #35, GREEN ARROW FUTURES END #1, JUSTICE LEAGUE DARK ANNUAL #2, et EARTH 2 #26

Sollicitation : Deux récits-doubles tirés des Annual : la Ligue de Justice Unifiée contre la Légion des Super-Héros par Jeff LEMIRE et Neil EDWARDS ! John Constantine face à l’incarnation de la Maison des Secrets par J.M. DeMATTEIS et Klaus JANSON ! Barry Allen face à son moi du futur par Robert VENDITTI, Van JENSEN et Brett BOOTH ! Jeff LEMIRE et Andrea SORRENTINO lancent leurs dernières flèches dans Green Arrow, cinq ans dans le futur ! Et baroud d’honneur pour les héros de Terre 2, par Tom TAYLOR et Nicola SCOTT !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie…mais apparemment, pas de Justice League de Geoff Johns ici. Ce qui fait très peur étant donné qu’apparemment même après que j’ai arrêté de lire le titre, Jeff Lemire n’a jamais réussi à faire décoller son Justice League United qu’il a vite quitté d’ailleurs. Il se montre par contre toujours aussi bon sur l’épisode de Green Arrow.

En lien avec la série Future’s end, le numéro peut cependant être lu de manière indépendante (si vous ne lisez pas le titre) ou complémentaire (si au contraire vous lisez le titre). Ceux qui auront lu le run de Lemire sur GA depuis le début y verront une sorte de conclusion assez sympathique, bien que l’on sente qu’il avait encore d’autres histoires pour ce personnage et tout l’univers qu’il avait mis en place. 

Je ne connais pas l’avenir du titre dans Justice League Saga, mais il faut savoir qu’après Lemire, la nouvelle équipe créative va dégager tout ce qu’il avait mis en place pour essayer de se rapprocher du show TV…avant d’être dégagée elle même pour laisser la place au scénariste  Ben Percy qui revient actuellement vers quelque chose de plus proche de ce que faisait Lemire, mais avec ses propres intrigues. A ce titre Percy,  se montre bien meilleur que les tacherons qui ont succédé à Lemire…

Verdict : à part l’épisode de Green Arrow pas grand chose à signaler ici

THE ACTIVITY TOME 1

the-activity-tome-1Date de sortie : 21 Août 2015

Prix : 10€/136 pages

Scénario : Nathan Edmonson

Dessin :  Mitch Gerads

Épisodes : The Activity vol.1 #1-5

Sollicitation : Les temps changent, et avec l’évolution brutale des moyens de communication, les conflits internationaux prennent une toute autre ampleur. Les États- Unis comptent aujourd’hui dans leurs rangs une force spéciale parfaitement adaptée à cette nouvelle donne : l’Intelligence Support Activity. Les agents qui la composent ont pour objectifs d’assister, rectifier, et effacer au besoin toutes traces des missions que leurs collègues de la NSA, duFBI et de la CIA n’auraient pas menées à bien.

Avis : Urban continue donc sa politique très maligne de proposer des tomes 1 à bas prix, mimant en cela Image qui fait de même depuis plusieurs années maintenant pour booster la popularité de ces TPB.

Donc bien évidemment, à 10€, ce premier tome est attractif…sauf que le pitch semble assez peu original sur le fond, avec une nouvelle histoire de barbouzes pris dans des conflits internationaux. Cependant, Edmonson a la capacité de sauver cette base car il a démontré à de nombreuses reprises qu’il était justement très à l’aise avec les histoires d’espionnage ou d’équipe Black Ops.

Donc à voir. Le premier tome n’engage à rien, bien que personnellement je commence à vraiment faire attention aux séries que je commence…tellement la liste est désormais longue et que l’avenir s’annonce chargé (un conseil regardez tout ce qui sort en octobre/novembre et commencez à pleurer…ah la la, on a la vie dure, nous les lecteurs de comics…et le compte en banque vide aussi…).

Verdict : à tester

KID ETERNITY

KID ETERNITYDate de sortie : 21 Août 2015

Prix : 15€/168 pages

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Duncan Fregedo

Épisodes : Kid Eternity TPB

Sollicitation :  Humoriste en difficulté, Jerry Sullivan broie du noir. Il s’est déjà fait à l’idée de la mort, et va bientôt en apprendre bien plus sur elle qu’il ne l’aurait souhaité. Rescapé d’un terrible accident de voiture, Jerry va faire la connaissance d’un étrange personnage appelé Kid, récemment échappé des Enfers et en route pour une mission d’importance cosmique que lui aurait confié les forces du Paradis eux-mêmes. Mais pour mener à bien sa mission, Kid aura besoin de Jerry pour libérer quelques-unes des figures les plus emblématiques de l’Histoire.

Avis : c’est écrit par Morrison, donc ça part dans l’escarcelle de suite…oui je sais mes critères de choix sont assez prévisibles…bien que dans le cas présent, j’ai quand même peur de ce que je vais découvrir, étant donné que cette mini a été écrite à une période où Morrison “expérimentait” avec tout plein de substances prohibées avant de se mettre à écrire, afin d’ouvrir les portes de son esprit ou toute autre connerie hippie de mes deux…et personnellement j’aime savoir ce que je lis…

De fait le pitch s’annonce bien barré et à en autre le bon sens d’être illustré par Duncan Fregedo…De ce point de vue , j’espère que cela sera plus abouti que sur Enigma, car c’est en voyant ces planches que j’ai préféré reposer le bouquin plutôt que de perdre la vue…J’aime beaucoup les travaux de Fregedo sur Hellboy, mais ses boulots chez Vertigo dans les années 80…sont plus difficiles d’accès. Oui, on va le dire comme ça…

Verdict : à posséder

FAIREST TOME 4

fairest-tome-4Date de sortie : 21 Août 2015

Prix : 15€/144 pages

Scénario : Mark Andreyko

Dessin : Shawn McManus

Épisodes : Fairest: Of Men and Mice #21-26

Sollicitation : Cendrillon, l’espionne la plus branchée de Fableville est rappelée en service pour démêler le vrai du faux d’une affaire séculaire remontant au célèbre bal de minuit, dont elle ne se souvient que trop bien. Une menace rôde dans la petite communauté des fables, un danger mi homme-mi rongeur aussi redoutable que déterminé. Cendrillon saura-t-elle affronter les fantômes de son passé et empêcher le funeste dessein réservé à la petite ville ?

Avis : et bien décidément Cendrillon est très mise en avant ces derniers temps dans l’univers de Fables. Il est bien évident que Bill Willingham a bien compris le potentiel du personnage qu’il a ré-imaginé et que cela a une fâcheuse tendance à inspirer les auteurs…enfin, disons qu’ils pondent de plus en plus d’histoires sur elle, mais qu’elles sont de qualité variable.

Ainsi, si les minis signées Chris Robertson étaient très sympathiques, inversant de manière assez ironique les poncifs Jamesbondien, je dois dire que le one shot paru récemment m’a assez fortement déplu…même si les conséquences sont intéressantes.

Cette fois, le bien connu Mark Andreyko a une chance d’explorer le passé du personnage. On a déjà eu quelques aperçus, notamment sur le sort de la bonne fée de Cendrillon…qui n’était pas si bonne que ça…et notamment une certaine nuit où elle a rencontré un certain prince charmant…Voilà une bonne occasion d’en apprendre plus sur le genre de personne qu’elle était avant de devenir la bad-ass implacable qu’elle est devenue.

Verdict : à lire

BATMAN & ROBIN TOME 3

BATMAN & ROBINDate de sortie : 21 Août 2015

Prix : 14€/160 pages

Scénario : Peter J.Tomasi

Dessin : Patrick Gleason

Épisodes : Batman and Robin #15-17 + Batman and Robin annual #1

Sollicitation : Durant la vicieuse attaque du Joker, Damian Wayne fut capturé par le Clown Prince du Crime et dut faire face à une version sardonique et effrayante de son propre père, Batman… Un duel qui fit ressortir la peur et l’angoisse de ce fils maudit face à l’héritage imposant qui est le sien. Car Damian n’aspire en son fort intérieur qu’à remplacer dans quelques années son père en tant que protecteur de Gotham.

Avis : alors que le Joker est de retour dans Batman Saga, nous avons ici des épisodes ties ins à la précédente saga de Snyder avec le Joker, publiés dans Batman & Robin. Et si Death of the Family était déjà décevant dans Batman, elle est également loin d’être glorieuse dans la série de Peter Tomasi.

Le pauvre scénariste fait avec ce qu’on lui donne, c’est à dire pas grand chose au vu de la maigreur du scénario de la saga de Snyder, et fait presque pire, en fait, que le scénariste en chef de la franchise.  Ces épisodes qui voient Damian partir à la poursuite du Joker sombrent assez rapidement dans la malsain et le pur remplissage. Il s’agit de faire dans le choquant et le tordu sans réelle valeur ajoutée par rapport au reste de la saga de Snyder.

Ces épisodes ties ins à mon sens ne valent pas grand chose, à l’inverse de l’annual de Batman & Robin publié ici, magnifique hommage à la relation père/fils sur laquelle Tomasi s’est concentré depuis le début du New 52.

Le scénario apporte un mélange réussi entre émotion et pur fun, alors que Damian envoie son paternel dans une chasse aux souvenirs de ses parents à travers le globe et en profite pendant ce temps pour assumer son rôle de Batman dans Gotham.  Je garde un très bon souvenir de cet annual, mais je ne vois pas comment Urban arrive à 160 pages avec 3 épisodes de la série régulière et l’annual, certes plus long que des épisodes normaux mais tout de même (plutôt 120 pages je pense, faites donc gaffe si vous décidez de le prendre tout de même…)

Verdict : à éviter

EAST OF WEST TOME 4

east-of-west-tome-4Date de sortie : 21 Août 2015

Prix : 15€/160 pages

Scénario : Jonathan Hickman

Dessin :  Nick Dragotta

Épisodes :

Sollicitation : Babylon, la Bête de l’Apocalypse, fils de la Mort et de XXX, a été relâché sur le monde. Guidé par son compagnon robotique, il s’apprête à découvrir la valeur de la vie humaine et à décider du destin de la planète. Parallèlement, alors que la guerre entre les différentes nations du continent américain est sur le point d’éclater, les motivations de chacun des leaders se dévoilent au grand jour.

Avis :de manière claire un tome de transition, où Hickman fait le point sur ses personnages, leurs motivations, leurs objectifs et les actions qu’ils vont mener pour relancer son récit dans la phase suivante. On voit ainsi le scénario se concentrer essentiellement sur Babylon, enfant d’un cavalier de l’apocalypse et d’une humaine, qui après des années de réclusion est désormais libre …du moins en partie puisque ses perceptions restent esclave de l’IA qui l’accompagne

 Ce qui est un gros problème quand votre rôle est de détruire le monde parce qu’il est censé être pourri et que l’on vous trompe sur tout ce que vous voyez ou entendez…Mais Hickman n’oublie pas les parents de Babylon alors que leur relation va prendre un tour…inattendu dans ces pages.

Alors que dans le tome 3, Hickman orchestrait le début de la guerre entre les nations américaines et libérait Babylon, il se concentre ici de nouveau sur ses personnages. Cela peut donc donner l’impression d’être moins riche en apparence, mais le développement des personnages est réellement réussi, si bien que l’histoire reste passionnante.

 Donc le titre reste une réussite à tout niveau.
Verdict : à posséder

PREACHER TOME 2

PREACHERDate de sortie : 21 Août 2015

Prix : 28€/424  pages

Scénario : Garth Ennis

Dessin :  Steve Dillon

Épisodes : Preacher Book Two #13-26

Sollicitation : Le voyage épique du révérend Jesse Custer et de ses acolytes se poursuit, des belles demeures de San Francisco au cœur des Alpes françaises ; sans oublier, bien sûr, quelques passages obligés dans les bars poisseux de la Grosse Pomme. La route vers le Dieu fugitif est longue et pavée d’embûches, les mauvaises surprises se succèdent, et parmi elles, le kidnapping du cinglant Cassidy par le Graal ne simplifie en rien la progression du groupe.

Avis : suite de la réédition par Urban de la mythique série de Garth Ennis, qui est d’ailleurs bien mis en valeur par l’éditeur alors que son run sur Hellblazer se poursuit la semaine prochaine en VF. A ce titre on peut continuer d’espérer d’autres séries de l’auteur en VF (allez Urban, publiez Hitman, c’est du DC, allezzzzzzzzzzz siouplaitttttttttt)…

En ce qui me concerne, le rachat du premier tome (je disposais des 7 premiers épisodes publiés par Panini) aura été une “bénédiction” (si vous me pardonnez l’expression), car lors de ma première lecture, je n’avais pas vraiment accroché à Preacher.

Mais les épisodes 8 à 12, avec la grand mère la plus terrifiante de l’histoire m’ont conquis !!! encore une fois, Ennis prouve qu’il peut écrire certaines des histoires les plus terrifiantes qui soit et qu’elles restent terriblement efficace plus de 20 ans après leur première publication.

Avec ce second tome, l’odyssée de nos personnages s’internationalise quelque peu, montrant qu’ils sont prêt à aller loin pour botter les fesses du créateur.

Verdict : à posséder

A propos Sam 2091 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

7 Comments

  1. C’est aussi à partir du deuxième arc que j’ai accroché aux aventures de Jesse Custer.

    « période où Morrison “expérimentait” avec tout plein de substances prohibées avant de se mettre à écrire, afin d’ouvrir les portes de son esprit ou toute autre connerie hippie de mes deux…et personnellement j’aime savoir ce que je lis… » : Cet homme a t’il un jour arrêté la drogue parce que la plupart de ce que j’ai lu de lui reste au delà de mon niveau de compréhension….

    « Invincible » : A chaque escapade chez Gibert, je prends les 3 premiers volumes et les repose. Parce que je trouve les dessins des deux premiers arcs atroces et plein d’aliens partout. Et à chaque fois, en te relisant je me dis que j’ai eu tort….

    • Ahh le dessin des premiers, il faut faire attention, car ils étaient assumés par Cory Walker qui est parti après l’épisode. C’est avec Ryan Ottley que le titre a commencé à se construire une identité visuelle. Au début il marchait dans les traces de Walker, mais au bout d’un moment il s’est complètement approprié la série; Le mélange old school/ultra violence bien gore mais fun vient de lui.

      C’est normal que tu aies ses sentiments sur les 3 premiers tomes, le titre s’est vraiment construit sur la durée.

    • Franchement j’avais hésité longtemps mais je t’assure : vas-y les yeux fermé !!

      C’est un réel bonheur cette série et de mémoire aucun autre comics m’a autant surpris avec une foule de rebondissement plus hallucinants les uns que les autres en restant toujours cohérent.

      Et pour compléter l’univers de Invincible je te conseille les 2 tomes de TechJacket également.

  2. Tu as bien tord Invincible est vraiment le titre de super héros qui fait du bien loin des titres Marvel et Dc. Il faut passer le premier tome et les dessins de cory Walker (de mémoire) mais des l’arrivé de Ryan Ottley c’est que du bon niveau dessin pour ma part.
    The Activity est très bon et sublimé par les dessins de mitch gerards!
    East of West est toujours aussi bon !
    Kid Eternity me tente vraiment mais vais je rentrer dans les délires de morrison c’est une autre histoire !
    Après c’est quelques semaines de pause chez les éditeurs les dernières semaines de août vont faire mal .. et avec les prochains mois qui vont pas ralentir niveau sortie, je me suis préparé mentalement à faire chauffer ma carte bleue (si on peut encore appeler chauffer..)

  3. C’est assez marrant de voir que pour chacun des deux hits de Robert Kirkman que sont Invincible et Walking Dead le dessinateur original se barre vite pour laisser sa place à un second qui ne décolle plus ensuite.

    Le 3ème TPB VO de Batman & Robin fait également 160 pages avec le même contenu… ainsi que l’épisode 17 de Batman (la fin de Death of the Family me semble-t-il) qui n’est pas annoncé dans ce tome. Urban a du faire une erreur dans son communiqué.

Répondre à Matt Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.