Guide de lecture Comics VF : semaine du 23 Novembre 2015

DELCOURT COMICS

BIRTHRIGHT TOME 1

birthright-01-le-retourDate de sortie : 25 novembre 2015

Prix : 16.5€/144 pages

Scénario : Joshua Williamson

Dessin : Andrei Bressan

Sollicitation : Lorsqu’Aaron emmène Mikey jouer dans le parc en rentrant de l’école, il ne se doute pas un seul instant qu’en le perdant de vue quelques secondes, sa vie va être bouleversée. Mikey disparu, Aaron, rongé par le remords, sombre dans l’alcool et la famille entière se désintègre. Mais un an plus tard, une  sorte de Conan fait irruption dans leur vie et pourrait bien être leur fils perdu, Mikey…

Avis : c’est donc cette semaine que débarque chez Delcourt la très attendue série Birthright, un des derniers succès d’Image. Delcourt continue donc, sans se faire prier, à faire son marché chez Image, même si l’on constate que la concurrence de ce point de vue est de plus en plus acharnée, notamment avec Urban et Glénat.

On peut constater que ces derniers ont une politique d’auteurs connus assez bien affirmée, qui jusque là a somme toute plutôt bien fonctionner. Pour l’instant Joshua Williamson est encore bien moins renommé qu’un Rucka avec Lazarus ou un Remender avec Deadly Class, mais il commence à se faire un nom avec plusieurs titres dans des genres très différents.

Delcourt avait ainsi déjà tenté l’aventure avec lui avec Ghosted et apparemment l’expérience a été suffisamment réussie pour publier son dernier titre en date. Une série que je vois avec plaisir débarquer en VF puisqu’elle s’aventure dans un genre encore trop peu présent à mon goût dans les comics : la fantasy.

Alors que la SF est désormais sur-représentée de tous les côtés au point que l’on frise l’overdose, on voit que  la fantasy essaye depuis un an ou deux de se faire une place dans le bouillonnement créatif qui agite la scène indé comics. A ce titre, Birthright se distingue des codes assez arrêtés de la fantasy en les embrassant de prime abord, pour mieux nous surprendre en les tordant par la suite.

Ainsi, le scénario de Williamson propose plusieurs gros twists dès le premier épisode qui accrochent le lecteur, car on se rend vite compte que tous les codes traditionnels sont ici inversés , si bien que très vite on comprend qu’il faut tout simplement s’attendre à l’inattendu. . Une vraie bonne surprise servie par un dessin de très bon niveau.

Verdict : à posséder.

GLENAT COMICS

LAZARUS TOME 3

501 LAZARUS T03[BD].inddDate de sortie : 25 Novembre 2015

Prix : 15,95€/160 pages

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Michael Lark

Sollicitation : Jusqu’où peut aller l’intérêt de la famille ?

Alors qu’un conclave est mis en place, les principaux leaders des différentes familles, leurs conseillers et, plus dangereux, leurs Lazares – ces champions surhumains liés aux familles qui les ont créés –, se retrouvent au même endroit. Et c’est au cœur d’une délicate danse de mondanités que se décide rien de moins que la domination du monde. Très vite, deux camps émergent pour décider qui suivre : Jakob Hock ou Malcolm Carlyle. Forever, le Lazare de la famille Carlyle, commence à mettre en doute sa fidélité envers sa famille et son père, lorsque celui-ci lui demande de tuer son propre frère : Jonah.

Découvrez le troisième arc de Lazarus, la série de Greg Rucka et Michael Lark acclamée par la critique et primée par le New York Time, dans lequel les auteurs nous font découvrir plus avant la profondeur et la complexité des enjeux politiques qui régissent la dystopie qu’ils ont créé.

Avis : troisième tome de la série de Greg Rucka et Michael Lark…et sans aucun doute le plus important de la série pour le moment. Avec ce 3e arc, les auteurs commencent d’abord par apporter un nombre très important d’informations sur le monde post-apo dans lequel évolue notre héroïne,…mais pas seulement.

Ainsi, de nombreuses révélations sont présentées et de nombreux nouveaux personnages sont introduits alors que les grandes “familles” qui se sont partagées le monde au fil des guerres et qui ont crée ce monde se réunissent en conclave. Une réunion qui va amener un énorme chamboulement du statut quo. Je vous conseille de vous accrocher, car le titre prend à partir de cet arc une direction complètement inattendue…du moins une direction que l’on attendait pas si tôt.

Ensuite, outre l’aspect plus “global” de cet arc, les choses deviennent aussi beaucoup plus personnelles pour Forever, alors qu’elle apprend des choses sur certains membres de sa famille…sympathisent avec d’autres Lazarus et fait des rencontres importantes si bien que sa vie personnelle prend vite une part aussi importante que les gros évènements qui bousculent le monde de la série. Cela devient bien entendu bien plus croustillant lorsque les deux se rencontrent…ou plutôt se fracassent…

Parmi l’ensemble des nouvelles séries publiées par Glénat, si beaucoup sont de qualité, Lazarus fait clairement partie du haut du panier et représente une lecture indispensable !!!

Verdict : à posséder – le tome qui change tout !

URBAN COMICS

HIT tome 1

HITDate de sortie : 27 novembre 2015

Prix : 10€/

Épisodes : Hit #1 – #4

Scénario :

Dessin :

Sollicitation :1955. Si le célèbre baron du crime Mickey Cohen purge bien sa peine en prison, la police de Los Angeles s’avère toujours incapable à débarrasser ses rues des gangsters frayant aux limites de la légalité. Dans le plus grand secret, les autorités constituent une unité spéciale chargée de faire disparaître les fauteurs de troubles, et ce, par tous les moyens. Harvey Slater est l’un de ces lieutenants dont le devoir est de servir, protéger… et tuer, au besoin.

Avis : Annoncé en début de mois, la sortie du titre a été repoussé comme vous avez pu le constater à la toute dernière semaine du mois de novembre. Étant une grosse feignasse, j’ai tout simplement repris l’avis que j’avais formulé au début du mois…

Le développement effréné de l’offre comics en VF a pour grand avantage d’assurer l’arrivée dans notre pays des bouquins dans des genres de plus en plus diversifiés…Il a aussi pour inconvénient que de plus en plus souvent, on se retrouve devant des oeuvres dont on ne connaît rien, notamment les auteurs.

C’est le cas ici, avec Hit, titre dont je n’ai pas du tout entendu parler, que je ne connais absolument pas et dont les auteurs ne me disent rien…Bien entendu, il reste le pitch, passablement attrayant quand on aime les polars bien noirs, avec ici une ambiance années 50, mise en avant.

Comme pour pas mal de choses qui sortent cette semaine, cela va être question de disponibilité financière…et envie de découvrir de nouvelles choses, hors des sentiers battus…reste que l’un accepte assez mal l’autre !

Verdict : à tester.

INFINITE CRISIS TOME 4

INFINITE CRISISDate de sortie : 27 novembre 2015

Prix : 28€/

Épisodes : INFINITE CRISIS #1-4 + SECRET FILES, JSA CLASSIFIED #1-4, DAY OF VENGEANCE SPECIAL

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Phil Jimenez

Sollicitation : La Tour  de Garde de la Ligue de Justice a été détruite dans une explosion ! Le Rocher d’Éternité a chuté sur Gotham City ! La guerre spatiale entre Rann et Thanagar a été interrompue par une anomalie cosmique ! L’attaque des OMAC n’a été repoussée que pour un temps ! Et la Société Secrète des Super-Vilains prépare une évasion de grande ampleur ! Tous ces événements tragiques conduisent trois anciens surhommes à faire leur retour afin de rectifier la situation, que les héros l’acceptent ou non !

Avis : 4e tome de la longue saga Infinite Crisis et on entre enfin dans le dur avec les 4 premiers épisodes du crossover qui forment la première et sans doute meilleur partie de cette mini série évènement.

C’est vraiment dans ces numéros que tout le travail de mise en place que l’on a vu intervenir dans les précédents volumes paye alors que l’univers DC se trouve assailli de tout côté au point que les super-héros ne savent plus où donner de la tête… Des héros trop occupés en outre à se diviser et se disputer entre eux pour pouvoir prendre en charge la situation ! Plus que jamais on a ici le sentiment d’un plan bien huilé, construit et développé...à une exception près.

En effet dans ces premiers épisodes l’identité des responsables de ce XXX est révélée et …disons que leur arrivée dans l’histoire a suscité des critiques assez justifiées à mon sens…au vu du ridicule de certaines scènes…

Au delà, le reste tient bien la route.

Verdict : à lire –

WONDER WOMAN TOME 6

WWDate de sortie : 27 novembre 2015

Prix : 15€

Épisodes : WONDER WOMAN #30-35 + SECRET ORIGINS #6

Scénario : Brian Azzarello

Dessin :  Cliff Chiang

Sollicitation : Devenue Déesse de la Guerre, Diana doit désormais livrer la dernière bataille contre l’Olympe, dirigée par le Premier Né ! Ce dernier convoite l’enfant de Zola… ou du moins son pouvoir… et est prêt à tout pour rompre définitivement les liens avec sa famille !

Avis : conclusion de l’un des rares bons relaunchs DC du New 52, avec un Brian Azzarello et un Cliff Chiang déchaînés qui profitent de ces derniers épisodes pour d’une part mettre à terme à l’intrigue du premier né et d’autre part résoudre enfin certains mystères qui traînaient depuis rien moins que le premier numéro !

Voilà un run en tout cas qui aura réussi à réinventer non seulement le personnage de WW mais aura aussi considérablement élargi le cast évoluant autour d’elle. Plus que tout autres les auteurs, ils auront réussi à donner une grande famille à Diana…bien dysfontionnelle et tarée …mais bon c’est un peu le cas de toutes les familles.

L’approche de Azzarello aura été assez personnelle au final, avec 35 épisodes assez isolés dans l’univers DC, c’est à dire ne faisant jamais appel au reste de l’univers DC pour exister. Ce qui a pu créer des effets étranges par moment, notamment avec le début de la relation de WW avec Superman mentionnée à aucun moment par le scénariste.

Un auteur qui je pense avait d’autres projets du côté vie personnelle de l’héroïne, notamment avec le personnage d’Orion…Voilà en tout cas un run que je vais personnellement regretté…même s’il n’était pas parfait, avec en particulier des longueurs parfois assez rageantes…mais qui aura redonné un vrai souffle créatif au personnage…

On a aussi pu constater assez rapidement en parallèle des discordances dans la caractérisation du personnage entre le titre d’Azzarello et la série Justice League par exemple. Alors que le premier avait tendance à décrire un personnage adulte et mature, cette WW avait tendance à subir une lobotomie avant de rentrer au QG de la League…

Profitez en bien donc, car le run suivant est bien moins inspiré et tend à reprendre la WW seconde version…

Verdict : à posséder

A propos Sam 2067 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Lazarus et Birthright immanquable ! Un buy pour toute personne aimant les comics.
    Lazarus qui signe un grand tournant dans la série et les dessins de Lark sont vraiment super !
    Hit me tente beaucoup surtout avec un prix de 10€
    Et wonder woman dernier tome de cette superbe série avant la venue des Finch qui est pour moi un gros pass

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.