Guide de lecture Comics VO : semaine du 22 Février 2017

DC COMICS

ACTION COMICS #974

AC_Cv974_587fb14ce0c836.75059370Prix : $2.99

Scénario : Dan Jurgens

Dessin : Patrick Zircher

Sollicitation : « Mild Mannered » part two! The mystery of the human Clark Kent unravels! Lois stalks Clark’s trail, but all signs point to something big on the horizon. Even the relative safety of their upstate farm can’t protect Superman and his family from the threat they never expected: Clark Kent?!

Avis : cela fait un moment maintenant que Dan Jurgens joue avec le mystère se cachant derrière le faux Clark Kent. On pouvait espérer avoir la réponse plus tôt, au moment où le scénariste y avait consacé un petit arc pour permettre à Superman de faire des recherches sur le sujet et le personnage…sans réel résultat, si ce n’est plus de questions et de mystères.

De fait, je suis assez dubitatif sur le fait que le scénariste soit décidé cette fois à tout dévoiler. Je pense plutôt à quelques nouvelles fausses pistes…matinées de quelques révélations bien mystérieuses ici ou là. Bien évidemment les choses prennent un tournant assez étrange étant donné que Lois a accepté …un rencard avec le fameux Clark…pour pouvoir elle même faire quelques …recherches…

On peut effectivement se demander comment son Superman de mari va le prendre…alors que lui même essaye de sauver Lana Lang de l’implosion et qu’un ennemi de Superman, réintroduit par Dan Jurgens dans la mini série Lois et Clark s’intéresse de près au repaire secret du héros.

Pas mal de choses à suivre en même temps et espérons quelques réponses pour récompenser notre patience alors que le titre s’apprête comme son confrère à rentrer dans le crossover Superman Reborn. Y aurait-il un lien avec le fameux Clark ? nous allons bien vite le savoir !

Verdict : Check it

DEATHSTROKE #13

DSK_Cv13_ds1Prix : $2.99

Scénario : Christopher Priest

Dessin : Joe Bennett & Mark Morales

Sollicitation : « Twilight » part two ! In order to obtain criminal evidence against his ex-wife, Adeline, Deathstroke helps Raptor and the Red Lion steal an aircraft carrier! But, will Slade use the evidence to convict Adeline or to save her? Meanwhile, haunted by a terrible decision, Deathstroke’s son Jericho is losing his grip on his own sanity.

Avis :difficile de réellement donner un avis sur ce nouvel arc, d’autant plus que Priest ne conçoit en réalité que de faux arcs. A savoir qu’il se plie à cette méthode narrative en apparence de segmenter en arcs le titre,  puisque c’est comme cela que les comics sont formatés de nos jours, mais en réalité il ne raconte qu’une seule et même histoire avec un début, un milieu et une fin.

Cela se comprend quand on remarque que l’ensemble des intrigues avancent petit à petit d’épisode en épisode sans se soucier réellement que l’on soit dans l’arc X ou Y. On voit ainsi l’intrigue se resserrer autour de l’ex-femme de Slade, alors que la fille de ce dernier vient d’apprendre que c’est elle qui cherchait à la tuer et que Deathstroke recherche de son côté les preuves pour la faire tomber.

Dans le même temps, l’intrigue  autour du fils de Deathstroke prend un tournant de plus en plus dramatique. Une de ses actions pour cacher une de ses relations passées, ses mensonges à sa fiancée, commencent à le rattraper d’une bien étrange manière. Donc vous le voyez, même si l’intrigue s’enrichit avec de nouveaux éléments, Priest continue en réalité sur sa lancée de numéro en numéro.

Bref, si comme moi vous adorez, le titre reste toujours aussi bon. Si vous ne supportez pas (ce qui pose question sur votre bon goût), passez votre chemin.

Verdict : Buy

JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #1

jla1Prix : $2.99

Scénario : Steve Orlando

Dessin : Ivan Reis & Joe Prado

Sollicitation : Meet the Extremists — self-proclaimed saviors from another Earth, they thirst for peace, prosperity and total submission to the will of their leader, Lord Havok! How can the newly assembled JLA stop this group of misguided maniacs before the Extremists unleash their own unique — not to mention dangerous! — brand of law and order on our chaotic world?

Avis : pour le moment, je ne peux que constater que Steve Orlando fait un presque sans faute sur le titre. Si l’on pouvait espérer que l’épisode Rebirth s’achève sur un truc un peu plus marquant (à titre personnel, j’étais convaincu que Batman allait révéler qu’il n’assembait ses gens que parce qu’il les considéraient dangereux et qu’il voulait les garder à l’oeil de près en les manipulant…mais non rien de tel), il a tout de même bien mener sa barque.

S’il y a une chose qu’il a bien réussi à mettre en place, c’est sans aucun doute et d’ores et déjà d’une part les caractérisations de ses personnages, qu’il maîtrise parfaitement si bien qu’il est impossible de ne voir que de clones multipliés par 7. Avec des personnages comme Lobo ou Black Canary qui ne peuvent déjà pas se piffer, une Vixen arrogante comme pas deux ou une Killer Frost plus ambiguë que jamais. on sent qu’il y a de l’électricité dans l’air.

Et c’est l’autre élément, d’autre part, que le scénariste a déjà bien installé ce sont les relations entre les personnages. On n’est même pas arrivé à la page 1 officielle du premier épisode que l’équipe est déjà traversée de tensions de tous les côtés ! si bien que la question n’est pas tant de savoir si cela va péter, mais bien quand et avec quelles répercussions.

Je suis d’autant plus impatient de découvrir ce que Orlando a sous le coude, qu’il nous promet un retour à des arcs plus courts et plus rentre dedans, citant des références comme Authority ou la JLA de Morrison. Comparée à la Justice League bien fade de Hitch, ce titre fait figure de combinaison gagnante pour l’éditeur !

Verdict : BUY !

IMAGE COMICS

OLD GUARD #1

OldGuard-01_cvrPrix : $3.99

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Leandro Fernandez

Sollicitation : Eisner-winning writer GREG RUCKA (LAZARUS, BLACK MAGICK, Wonder Woman) and critically acclaimed artist LEANDRO FERNANDEZ (THE DISCIPLINE, Deadpool, Punisher: MAX) team up together to introduce THE OLD GUARD, the story of old soldiers who never die…and yet cannot seem to fade away.
Trapped in an immortality without explanation, Andromache of Scythia—“Andy”—and her comrades ply their trade for those who can find—and afford—their services. But in the 21st century, immortality is a hard secret to keep, and when you live long enough, you learn that there are many fates worse than death.
OFFERED AGAIN

Avis : comme vous avez pu le remarquer je suis quelque peu en rogne après Greg Rucka ces derniers temps. C’est d’ailleurs pour cela que je ne cite pas l’épisode de Wonder Woman qui sort cette semaine. Sa prestation sur le titre étant on ne peut plus décevante à ce jour.

Vous ajoutez à cela : les retards sur Lazarus, pour ceux qui l’auraient oublié, les auteurs avaient fait une pause de 6 mois avant le dernier arc justement pour éviter les retards, résultat, on attend l’épisode 26 depuis presque 4 mois maintenant (il devrait sortir le mois prochain).

Dans le même temps, la suite de Black Magic a été reporté de avril à juin. Oui, mais Sam, WW est bimensuel, ça pompe du temps !!! oui, c’est vrai…comme sortir un 3e creator owned alors qu’on n’est déjà pas foutu de sortir les deux autres dans les temps…Tout cela prend une direction assez peu professionnelle qui ne me plait guère.

Malgré tout, et parce que je suis esclave de l’auteur, cela ne m’empêchera pas d’aller bien évidemment me jeter sur cette nouvelle série sur laquelle Rucka retrouve encore une fois un vieux compère. Fernandez et lui ayant déjà travaillé avec succès sur Queen and Country, ainsi que sur Wolverine.

On y retrouve tous les thèmes chers à l’auteur, qui ont fait son succès, et pour lesquels on l’apprécie : personnages féminins en vedette bien développés, thèmes souvent liés à l’actualité, avec cette fois un cadre légèrement différent alors que le titre va aller plus loin vers la SF, avec des personnages immortels traversant les siècles et surtout les guerres.

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

ELEKTRA #1

elektra1aPrix : $3.99

Scénario : Matt Owens

Dessin : Alec Morgan

Sollicitation : Casino Battle Royale!
Running from her tumultuous past, Elektra attempts to lose herself in a vibrant sea of neon, noise and anonymity: Las Vegas. But how long can a former ninja assassin really hope to escape the vortex of violence that encompasses her life…especially when there’s a new player in Sin City that has her in his sights for his newest game? Enter: Arcade.

Avis : on continue cette semaine, avec la politique récente de Marvel de développer des titres solos consacrés à des spin offs de Daredevil…pour je ne sais trop quelle raison à part occuper un plus les linéaires, parce que de toute évidence l’éditeur n’a toujours pas compris que sortir trop de choses en même temps était nocif tant pour le marché, que son image et au final son chiffre d’affaires.

Puisque comme d’habitude, Marvel n’apprend jamais, ou ne veut tout simplement pas retenir la leçon jusqu’à ce que ses ventes se cassent la gueule…nous continuons donc à avoir notre ration de titres qui seront annulés au bout de 12 épisodes. Le plus triste dans tout ça n’est pas tant pour le portefeuille du lecteur, qui ne peut plus suivre depuis surtout au vu de la politique de prix de Marvel, mais bien les auteurs qui se cassent le XXX à sortir des bons bouquins pour les voir crever au bout de quelques épisodes.

On repart donc sur une nouvelle série Elektra, la 117e ou 118e, je ne sais plus trop à ce stade. Je suis tout de même curieux de savoir ce qui a suscité cette envie de Marvel de sortir ces titres, car je n’ai pas particulièrement l’impression que le titre Daredevil en lui même bénéficie d’une popularité gigantesque…Ce que je peux comprendre au vu de la lecture du premier tome du run de Charles Soule sorti en VF il y a quelques mois.

Je pense que comme moi, nombre de lecteurs n’ont guère apprécié tant le style que l’approche du scénariste sur le personnage et n’ont guère poursuivi au delà des premiers épisodes. Du coup lancer ces spin offs en rafale alors que le titre mère n’est guère populaire relève réellement de l’étrange…

Verdict : Check it ?

HULK #3

hulk201600300aPrix : $3.99

Scénario : Mariko Tamaki

Dessin : Nico Leon

Sollicitation : Jen’s life is finally settling into a rhythm: She wakes up, goes to work, helps her new clients, goes home, watches a cooking video, and goes to sleep. But when a murder rocks the life of one of her newest clients, how will Jen react? Is there more to the situation than just Jen Walters, lawyer, can handle? Will she need the Hulk to get herself out of this jam?

Avis : voilà ce qui s’appelle une série qui se construit lentement ! après deux épisodes, on ne peut pas vraiment dire que l’on ait vraiment beaucoup avancé dans l’intrigue, alors que l’essentiel peut être qualifié sans que cela soit péjoratif de belle grosse mise en place.

On sent bien que plusieurs cartes sont sur la table, alors que le personnage de Jennifer Walters veut reprendre une vie la plus normale loin de toute Hulkerie, tout en gérant son stress post traumatique qui menace de l’engloutir régulièrement et surtout de faire sortir une version de sa contrepartie verte bien différente.

De fait, Mariko Tamaki fait monter lentement la pression de ce côté là, jouant avec l’effet Docteur Jekyll/Mister Hyde à fond les ballons. Un élément traditionnel des séries Hulk en général qui était absent des différentes séries consacrées à Jennifer Walters, car celle-ci avait toujours été bien plus en paix avec cette partie d’elle même.

Son “Hulk” intérieur étant en réalité juste elle même en vert…et bien moins inhibée…Pas une personnalité séparée comme son célèbre cousin. On sent donc qu’ici les choses ont évolué et que la scénariste compte faire monter la pression jusqu’au point de rupture qui libérera la bête…

Un titre que j’apprécie pour l’instant, mais qui appelle un peu plus d’idées et de sous intrigues pour vraiment passer de stade “ok, sympa” à “indispensable”.

Verdict : Check it

IVX #5

IVX2016005-DC11-LRPrix : $3.99

Scénario : Charles Soule & Jeff Lemire

Dessin : Javier Garron

Sollicitation : It’s Karnak vs. Fantomex in the world, as Medusa and her team attempt to liberate their secret weapon — Black Bolt. Storms are brewing as the X-Men make their move on the remaining Terrigen Cloud — will they be able to destroy it before it ends their entire species?

Avis : avant dernier épisode, tenez bon les gars, la fin est proche, subissez pendant que moi j’évite tout stress, ou crise de rage en évitant le machin ! ahhhh que c’est reposant, vous n’avez pas idée.

Verdict : PASS – j’ai un mot de mon docteur, si si sérieux !

MIGHTY CAPTAIN MARVEL #2

CAPMARV2017002-DC11-LRPrix : $3.99

Scénario : Margaret Stohl

Dessin : Ramon Rosanas

Sollicitation : For someone like Carol Danvers, being super famous isn’t exactly enjoyable — she’d rather be focused on her job as commander of Alpha Flight Space Station than worried about who’s playing her on the new Captain Marvel TV show.
So when her crew discovers that a shady character is hunting for alien refugee children, Carol jumps on the case.

Avis : est-ce que quelqu’un chez Marvel va se décider à nous proposer une caractérisation cohérente du personnage de Carol Danvers ? parce qu’à ce stade, j’ai quelque peu du mal à suivre, malgré les relaunchs successifs ! Entre le personnage facho bien à droite décrite dans Civil War II et la passionara de gauche, farouche défenderesse des réfugiés aliens, on a un peu l’impression qu’elle souffre de schizophrénie !

Remercions au passage Margaret Stohl pour cette parabole extraordinairement subtile avec cette intrigue qui voit un flot de réfugiés aliens débarquer sur Terre pour fuir une flotte de guerre chitoris . Grand dieu de l’inspiration et de la créativité que c’est fin, ce parallèle avec l’actualité ! j’ai presque failli défaillir devant l’intelligence du propos.

Si cela était supporté par un scénario intéressant et prenant on le pardonnerait comme un simple élément de contexte, sauf que pour l’instant c’est réellement mou du genoux. Après un épisode 0 auquel j’avais décidé de pardonner sa médiocrité car il était juste là pour reposer la présenter et la présenter à de nouveaux lecteurs, l’épisode 1…ne faisait guère mieux ne créant ni envie de suivre la série ou simplement d’apprécier le personnage.

Un personnage qui je le constate n’est pas vraiment décidé à se remettre en cause à un quelconque moment…un peu comme si la scénariste voulait enterrer dans les tréfonds des mémoires des lecteurs les récentes décisions de son personnage…

Verdict : Check it, sans doute mon dernier épisode

A propos Sam 2088 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Euh… Orlando il fait plus que s’inspirer de JLA là, non ? La sollicitation c’est exactement le premier arc de Morrison avec les Martiens Blancs

Répondre à Harle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.