Guide de lecture Comics VF : semaine du 21 Février 2017

AKILEOS

QUEEN AND COUNTRY INTEGRALE TOME 3

QC-3Date de sortie  : 23 FÉVRIER 2016

Prix :29.5 EUR,432 pages

Episodes :

Scénario :Greg Rucka

Dessin : Chris Samnee, Mike Norton, Brian Hurtt, Rich Burchett

Sollicitation : Ce troisième et dernier volume regroupe les tomes 6 et 7 de la série, ainsi que les deux tomes de la série Declassifié, qui relate les premiers pas des principaux protagonistes dans les services secrets, scénarisés par Greg Rucka.

Avis : Akileos réédite cette semaine dans un format intégrale la conclusion de l’une des mes séries préférées ! je vous renvoie vers ma chronique sur cette série de très grande qualité qui reste bien des années après sa lecture un coup de coeur absolu et l’une des raisons pour lesquelles j’apprécie tant Greg Rucka !

Je vous préviens cependant avant de vous attaquer à ces épisodes que vous risquez d’être perdu à un moment dans la lecture. Comme je l’indique dans ma chronique, il y a un vide très important non traduit entre le tome 6 et le tome 7 de la série. Et s’il reste inédit en VF, c’est pour une bonne raison, les événements qui surviennent dans cet intervalle ne sont jamais parus sous format comics mais uniquement en roman.

On a tendance à l’oublier ces jours-ci étant donné que la production de Rucka est très orientée comics, mais à la base il est un auteur de roman, entre polar et thriller. Dans le cas présent, il a écrit à ce jour 3  livres dans le cadre de la série Queen and Country…qui contiennent aussi les évènements les plus importants de la vie de son héroïne.

Et peu sont aussi importants que ceux présentés dans The gentleman’s game qui apporte une nouvelle vision sur ce personnage, son passé et ses relations. Si lire en VO ne vous rebute pas, je vous le conseille fortement car c’est plus qu’un complément important à la série ! d’autant plus que si la série comics s’achève ici, les deux autres romans publiés par Rucka continuent la série bien au delà dans le cadre des livres Private Wars et The Last run.

Si comme moi, vous êtes venus à être passionnés par le personnage de Tara Chace, c’est un peu des incontournables…

Verdict : à posséder !

BLISS COMICS

DIVINITY II

DIVINITY-IIDate de sortie : 22 février 2017

Prix : 13.95€/136 pages

Scénario : Matt Kindt

Dessin : Tervor Hairshine

Sollicitation : À l’apogée de la Guerre Froide, l’Union Soviétique est déterminée à gagner la course à l’espace. Elle se lance dans une mission secrète incroyablement ambitieuse : envoyer trois cosmonautes aux limites de l’univers connu, là où personne n’est jamais allé. Orphelins triés sur le volet, entraînés tels des communistes modèles, interdits de fonder une famille, ils se sont perdus dans l’espace et ont rencontré quelque chose d’Inconnu… quelque chose qui les a changés. Oublié par l’histoire officielle, Abram est le premier à retourner sur Terre, de nos jours, s’écrasant dans le désert australien. Ceux qui l’ont rencontré le considèrent comme un dieu. Ils disent qu’il peut plier la matière,l’espace et même le temps à sa volonté. Mais malgré ses pouvoirs, sa seule obsession est l’amour qu’il avait caché à ses supérieurs et l’enfant à naître qu’il n’a jamais pu rencontrer. C’est maintenant à Myshka, la femme co-pilote du groupe, de retrouver le chemin de la Terre. Mais contrairement à Abram, elle n’a aucune famille secrète. Elle croit toujours en l’idéal communiste. Et elle compte bien remplir sa mission : restaurer la gloire soviétique.

Avis : je vais faire relativement court sur ce second volet de la série Divinity, car je ne pense pas être la personne la mieux placée pour en parler de manière objective, car si vous vous souvenez de mon avis, sur le premier volet, vous savez d’ores et déjà que j’ai tout simplement détesté.

Avec un pitch de départ réellement bon, le titre avait tout pour me séduire…si ce n’était l’exécution par un Matt Kindt en mode automatique sans idées et qui amenait une conclusion complètement ratée, nous disant en substance, je range les jouets maintenant  pour préparer la suite. Elle tombait en effet de manière abrupte après une sacrée montée en puissance au fil des épisodes et semblait complètement déplacée.

Bref, pour moi un ratage dans les règles, qui fait que non cette fois, je n’irai pas voir la suite. Valiant s’est un peu grillé avec moi sur ce coup…

Verdict : à éviter.

DELCOURT COMICS

RACHEL RISING TOME 7 – Tu n’es que poussière

racheRisingT7Date de sortie : 22 février 2017

Prix : 14.5€/128 pages

Scénario : Terry Moore

Dessin :Terry Moore

Sollicitation : Ultime album de ce récit fantastico-horrifique imaginé et réalisé par Terry Moore, le créateur de Strangers in Paradise et d’Echo. Les secrets qui entourent le retour de Rachel, mais aussi la petite Zoé, sont-ils en passe d’être révélés ?

Rachel parvient à sauver in extremis la vie de Zoé, et retrouve la trace de Malus, le démon, en scrutant les yeux de sa dernière victime. C’est en revanche Lilith qui est confrontée à celui-ci et devra se battre pour préserver le futur de l’Humanité. Un final époustouflant pour cette superbe série !

Avis : décidément cette semaine, c’est à la mode de terminer des séries ! puisqu’outre Queen and Country au début de cette chronique, vous verrez plus bas que Tony Chu, Checkmate, mais aussi Batman & Robin arrivent à leur dernier tome et donc enfin, Rachel Rising  ! Une telle coïncidence est tout de même assez étrange…

Dans le cas de Rachel Rising, Terry Moore amène ici à sa conclusion les intrigues les plus importantes de la série avec le combat final contre Malus et bien évidemment la révélation de l’identité du meurtrier de Rachel. Une révélation que je vous trouve à la fois réussie et anticlimatique.

Réussie, car sans rien spoiler, il s’agit d’un personnage déjà aperçu dans la série…mais qui était passé inaperçu ! et anti-climatique car les retrouvailles entre les deux personnages manquent sans doute un peu d’impact, bien que Moore en metteur en scène avisé sache ménager ses effets pour terminer en beauté.

Au passage, un conseil, faites bien attention de tout lire jusqu’au bout…notamment les dernières pages. Car il y a un petit addendum  d’une page tout simplement hilarante et qui nous promet de revenir dans l’univers de Rachel dans l’avenir…car tout n’est pas résolu. Je pense notamment aux prophéties concernant Zoe qui restent à résoudre dans l’avenir…

Verdict : à posséder

TONY CHU TOME 12 – LE DERNIER REPAS

tonyChuT12Date de sortie : 22 février 2017

Prix : 16.5€/160 pages

Scénario : John Layman

Dessin : Rob Guillory

Sollicitation : Ultime album de la série consacrée à l’agent fédéral Tony Chu, le « cibopathe » capable de recevoir des impressions psychiques de tout ce qu’il ingère. Au menu, de fracassantes révélations… qui vont bouleverser l’ordre universel des choses !

Tony Chu parvient enfin à boucler son enquête, révélant la vérité au sujet de cette grippe aviaire qui a tué des millions d’individus. Mason Savoy, son ex-mentor, également cibopathe et aussi meurtrier, l’a suivi au bout de cette quête… Mais vient de trouver la mort. Tony n’a qu’une solution pour connaître toute la vérité. Il doit manger Savoy…

Avis : la sortie de ce tome marque la fin de toute une époque, et oui rien que ça ! tant le titre Chew a été un des marqueurs décisifs de la renaissance créative d’Image au tournant des années 2010, amenant la diversification vers d’autres genres qui est aujourd’hui la marque de fabrique de l’éditeur.

Juste avant, avec  Walking Dead, il démontrait qu’il était possible de sortir un creator owned …qui était un réel succès à la fois commercial et critique sans pour autant être  une simple copie d’un des titres de super-héros publiés par Marvel ou DC, ou un autre titre de bad girl marqué par les années 90.

Avec Chew, il persévérait dans cette voie en s’éloignant des genres à succès pour créer quelque chose de tellement original que l’on en trouvait la contrepartie nulle part ailleurs.

Quant à cette conclusion à proprement parler …et bien comment dire …cela fait maintenant quelques semaines que je l’ai lu en VO et très sincèrement même maintenant, je ne sais pas trop quoi en penser. Autant elle apparaît logique au regard des évènements et révélations qui surviennent dans ce tome, autant …il est difficile de la trouver réellement satisfaisante.

Je préfère vous prévenir à l’avance : on est loin du happy end. On le sait, le titre n’a jamais hésité à tuer des personnages importants, et…il continue ici, et comme ce sont les derniers épisodes, les auteurs se lâchent ! Je sens assez clairement que c’est le genre de fin, dont on va parler pendant un moment, ne sachant pas trop comment l’aborder.

Ce n’est même plus vraiment la question de bonne ou mauvaise…c’est même la question de comment on est censé l’appréhender en tant que telle. Cela reste tout de même un incontournable du mois de février et je dirai même de ce début d’année 2017, tant Chew est une série importante dans le paysage comics.

Verdict : à posséder

URBAN COMICS

JUSTICE LEAGUE UNIVERS HS 4

JUSTICE LEAGUE HS4Date de sortie : 24 février 2017

Prix : 5.9€/168 pages

Épisodes :US GREEN LANTERN #47-52

Sollicitation :  UN RÉCIT COMPLET DE GREEN LANTERN ! Après un exil spatial, Hal Jordan revient sur Terre et retrouve sa famille à Coast City, mais est poursuivi par son double maléfique : Parallax ! Par Robert VENDITTI, Billy TAN, Rafael SANDOVAL, et Martin COCCOLO !

Avis : pas vraiment d’avis, alors que j’ai tout fait pour éviter ces épisodes en VO, et que Robert Venditti décide ici de faire preuve d’une originalité confondante en ramenant Parallax sur le devant de la scène…!!! yeaaahhhh, revenir dans les années 90, pour GL, c’est la meilleure idée du monde !

Il est tout de même étrange de constater que depuis sa reprise de la série, Venditti n’a fait au fond que chercher à s’éloigner/détruire le plus possible l’héritage de Johns en faisant autant que faire se peut autre chose…Quoi donc ? on ne sait pas trop ! tout ce qu’on a vu pour l’instant, c’est la piètre qualité de l’ensemble…

Je sais que beaucoup veulent l’acheter pour soutenir GL en France, mais croyez moi, attendez plutôt la période Rebirth. Ce n’est guère original, mais au moins les idées de l’ère Johns reviennent en force.

Verdict : à éviter.

CHECKMATE TOME 2

checkmate-tome-2-42585-270x443Date de sortie : 24 février 2017

Prix : 28€/

Episodes :Checkmate #16-31

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Jesus Saiz, Joe Bennett

Sollicitation :  Tout au long de sa carrière, Amanda Waller a utilisé le chantage, la pression et l’extorsion pour mener à bien ses basses oeuvres. Convaincue que la fin justifie les moyens, elle n’a eu de cesse d’opérer dans l’ombre, se servant des secrets et faiblesses de ses collaborateurs. Mais aujourd’hui, Amanda a peut-être trouvé un adversaire à sa mesure en la personne de Sasha Bordeaux, la reine noire de Checkmate !

Avis : ahhhh Urban, il faudra un jour que je fasse un bon gros poutou tout mouillé au staff edito pour leur programme de sorties. Oh, je sais, je sais, on leur casse du sucre sur le dos pour l’absence de certaines séries, ou la prédominance des titres Batman dans leur catalogue, mais quand je vois des choses comme Checkmate arriver en France, j’ai tendance à beaucoup leur pardonner.

Bien évidemment, c’est du Greg Rucka, donc c’est du très bon, vous avez pu le constater à la lecture du premier tome. D’autant plus que dans le cas présent, ce tome contient sans doute certains de mes arcs favoris, notamment la lutte contre Amanda Waller qui atteint ici de nouveaux sommets ! Nous avons droit à un vrai jeu du chat et de la souris, alors que chaque camp au sein de Checkmate tente de faire tomber l’autre !

Le résultat ne va pas se faire attendre ici, avec en outre l’arrivée de nouveaux personnages issus encore une fois du cast très large que peut proposer l’univers DC. On voit ainsi les scénaristes parvenir à repêcher des personnages de 2e ou 3e rang qui peuvent briller ici, éloignés des projecteurs et des couleurs criardes des super-héros.

Un excellent tome qui marque malheureusement la fin de la série. Heureusement, en vrais pros les auteurs ont su amener les intrigues principales à leur conclusion. Ainsi outre le cas Waller, sera également présentée la résolution de l’affaire Cobra. On se souvient que dans le tome 1, Checkmate avait pris de gros risques pour infiltrer un agent…qui va ici tomber sur les réelles intentions de l’organisation. A ce titre, Checkmate aura besoin de l’aide de pas moins que Superman pour en venir à bout !

La bonne nouvelle du mois est bien entendu que c’est aussi de manière générale  un mois très Greg Rucka, avec la sortie du premier tome de son run sur Wonder Woman des années 2000 intervenu la semaine dernière et comme vu plus haut la fin de la réédition de sa série Queen and country . Donc vous voyez : gros poutou mouillé !

Verdict : à posséder !

BATMAN & ROBIN TOME 7

batman-robin-tome-7-42583-270x413Date de sortie : 24 février 2017

Prix : 22.5€/

Épisodes : Batman & Robin #35-40 + Annual #3 + Secret

Scénario : Peter J.Tomasi

Dessin :  Patrick Gleason, Andy Kubert  & Jose Juan Ryp

Sollicitation : Engoncé dans une armure conçue et fabriquée par ses équipiers de la Ligue de Justice, Batman se rend sur Apokolips pour défier Darkseid et ramener à la vie son fils, Damian. Mais le retour de ce dernier sera des plus surprenants : Robin est désormais l’un des plus puissants héros de l’Univers ! Saura-t-il user de ces nouveaux pouvoirs avec sagesse ?

Avis : conclusion du run de Peter J.Tomasi et Patrick Gleason sur Batman & Robin, avec leur arc le plus spectaculaire, alors que Batman usant de l’armure Hell-Bat, décide de faire une descente sur Apokolips pour récupérer non seulement le corps de son fils mais aussi pour assurer…sa résurrection ! en effet Batman, semble bien décidé à rendre la vie à son fils grâce à l’artefact découvert dans le tome précédent.

Pour cela il devra faire face aux hordes d’Apokolips, ainsi qu’à Darkseid en personne ! est-ce qu’un humain même aussi bien armé a réellement une chance contre une telle puissance adverse ? A cela, les auteurs apportent une réponse parfaite pour un personnage comme Batman qui n’a pas vraiment sa place dans un tel cadre : non, mais ça l’empêche pas d’essayer et surtout de se servir de sa tête pour essayer de s’en sortir.

C’est aussi une bonne occasion pour réunir toute la Bat-family autour d’un objectif commun, alors que Tomasi brille encore une fois dans la description des relations fortes mais dysfonctionnelles de cette famille très particulière.

Un tome donc d’un très bon niveau, même si clairement les parties sur Apokoplips sont les meilleures. Les parties postérieures sont moins intéressantes, et l’annual est sans intérêt malgré le trait de Ryp…qui à la surprise générale, s’avère peu adapté à l’univers de Batman. Il aurait sans doute fallu lui donner un Batman en milieu urbain pour que cela fonctionne, mais le script de Tomasi va dans une toute autre direction…

On préférera donc les parties dessinées par Gleason, qui donne une dimension mythique à la visite de Batman sur Apokolips. C’est lui qui permet à l’armure Hell-Bat d’avoir un tel écho auprès des fans et donne à cet arc des dimensions visuelles tout simplement épiques !

Verdict : à lire !

 

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Sam: Ton commentaire sur Chew me ravit. Car j’ai ressenti la meme chose que toi a la lecture du dernier single a sa sortie. Neanmoins. A la relecture du TP, je dois avouer que cette fin m’a beaucoup plus satisfait qu’a l epoque. Cette fin est on ne peut plus logique et sans vouloir reveler ce qu’on y voit, je comprend parfaitement la réaction de Tony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.