Guide de lecture Comics VF : semaine du 17 octobre 2017

DELCOURT COMICS

SOLO TOME 3 – LE MONDE CANNIBALE

soloT3Date de sortie : 18 octobre 2017

Prix : 16.95€/128 pages

Scénario : Oscar Martin

Dessin : Oscar Martin

Sollicitation :  C’est le combat final pour Solo. Dans une ultime épreuve de force, le plus grand des guerriers va devoir affronter les pires des ennemis pour secourir l’amour de sa vie.Revenant d’une chasse peu fructueuse, Solo rentre dans son camp pour découvrir que Lyra a été enlevée par les humains. N’écoutant que  son courage, le héros va alors s’embarquer dans une course désespérée et suicidaire pour sauver celle qu’il aime. En chemin, il affrontera de nombreux adversaires mais se découvrira également un précieux allié, un disciple…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict :  pour ceux qui suivent

GLENAT COMICS

LADY MECHANIKA TOME 4

LADY MECHANIKADate de sortie : 18 octobre 2017

Prix : 14.95€/160 pages

Scénario : Marcia Chen

Dessin : Joe Benitez

Sollicitation :  La pulpeuse Lady Mechanika revient pour deux nouvelles aventures !

Dans Les Garçons perdus de West Abbey, Lady Mechanika enquête sur la mort d’enfants « indésirables » à Mechanika City. Une affaire qui lui provoque de douloureuses visions. S’agit-il de souvenirs qui refont surface après tant d’années, ou de simples cauchemars ?

Dans La Dama de la Muerte, Lady Mechanika part en voyage dans un petit village au Mexique au moment de la fête des morts. Mais les festivités deviennent littéralement mortelles lorsque survient un mythique démons des cavaliers de l’Apocalypse !

Véritable best-seller chez Glénat Comics, Lady Mechanika est un cocktail détonnant d’action, de fantastique, d’aventure et de steampunk développé par la maestria graphique de Joe Benitez.

Avis :suite de la sympathique série Lady Mechanika toujours superbement illustrée par un Joe Benitez graphiquement inspiré et qui n’épargne pas sa peine, comme peut l’attester le niveau de détail parfois hallucinant de certaines pages. Niveau scénario, cela ne vole pas bien haut, mais le résultat fait que l’on passe toujours un bon petit moment de lecture sans se fatiguer les neurones tout en prenant plein les mirettes. En outre, le fait que l’équipe créative sache jouer avec le genre Steampunk me plaît assez.

Verdict : à lire.

SHUTTER TOME 1 – ERRANCE

SHUTTERDate de sortie : 18 octobre 2017

Prix : 15.95€/144 pages

Scénario : Joe Keatinge

Dessin : Leila del Duca

Sollicitation :  Préparez-vous à vivre l’aventure de votre vie !

Descendante d’une dynastie de grands explorateurs, Kate Kristopher est une véritable célébrité. Elle a passé sa vie à visiter des contrées lointaines, à combattre des créatures fantastiques, à la recherche de trésors tous plus fabuleux les uns que les autres. Aujourd’hui, Kate s’est rangée et occupe plutôt son temps à dédicacer les récits de ses péripéties qui se vendent comme des petits pains. Mais alors qu’un secret de famille refait surface, cette vie aventureuse qu’elle croyait derrière elle pourrait bien la rattraper…

Joe Keatinge (Marvel Knights : Hulk, Glory) et Leila Del Duca nous plongent dans l’épopée formidable d’une Lara Croft des temps modernes, mêlant la fantasy urbaine de Fables au mystère de Y : le dernier homme.

Avis :  où le titre qui suscite chez moi une réaction assez …partagée. En effet, j’ai commencé à lire le titre en VO au moment de sa sortie, en raison de son scénariste, Joe Jeatinge, alors auréolé de son succès sur Glory (que je vous recommande de nouveau et disponible en un seul volume en VF chez Delcourt, allez y c’est vraiment très bon). De fait, l’auteur avait gagné un sacré crédit chez moi et j’étais prêt à plonger dans sa série suivante.

Et sur le papier, Shutter avait de sacrés arguments pour me convaincre : un univers de fantasy aux possibilités quasi infinies, un personnage féminin ayant eu une vie de dingue avec son paternel et officiellement à la retraite avant ses 30 ans et enfin une partie graphique on ne peut plus efficace. Mais, malheureusement, il y avait …un certain écart entre mes attentes et la réalité.

En effet, on ne peut nier que le titre met des plombes à démarrer, comme si avec ce contexte riche, les auteurs se demandaient un peu quelle histoire raconter, et une fois que celle-ci finit enfin par démarrer…vers la fin du premier arc, on s’est enfilé plusieurs épisodes donnant une certaine impression de vide. Du coup, je ne peux pas vraiment vous conseiller ce titre sans vous avertir.

Certes, j’ai cru comprendre que cela s’améliore par la suite, mais le premier arc est réellement faiblard et est occupé essentiellement par de la mise en place…elle même assez pauvre étant donné le résultat final. Le titre souffre donc clairement d’un sérieux problème de rythme qui sera peut être gommé par une publication en TPB ?

Verdict : à tester

PANINI COMICS

 

JE SUIS THOR

JE SUIS THORDate de sortie : 18 OCTOBRE  2017

Prix : 22,00 €,  320 pages,

Episodes :US Journey Into Mystery (1952) 83, Thor (1966) 126-128, 249-250, 362, 366, 380, 383, 493, Thor (1998) 2, Thor (2007) 1, 8, Thor : God of Thunder (2012) 18 et Thor (2014) 1, précédemment publiés dans les albums THOR : L’INTEGRALE 1962-63, 1966, 1986, 1986-1987, BEST OF : THOR – SI ASGARD DOIT PERIR, MARVEL ICONS : THOR 1, MARVEL SELECT : THOR 1, MARVEL NOW : THOR 3, MARVEL NOW : MIGHTY THOR 1 et la revue AVENGERS (V1) 3

Scénario :

Dessin :

Sollicitation : Découvrez les récits les plus importants de la carrière de Thor ! Cet album exceptionnel retrace les origines du héros, ses combats mémorables contre son demi-frère Loki et beaucoup d’autres aventures.  

Avis : avec la sortie de Thor Ragnarok au cinéma la semaine prochaine en France, Panini applique sa désormais traditionnelle politique d’édition en la matière, à savoir : le tapis de bombes ou plutôt le tapis de publication qui couvre les murs de librairie ! du coup, un bon paquet de sorties Thor cette semaine…et Hulk la semaine prochaine, les deux personnages étant à la fête dans ce 3e volet des aventures de l’asgardien.

Pour l’occasion, nous avons donc bien évidemment droit à la traditionnelle anthologie, parfaite introduction au personnage pour tout nouveau lecteur qui voudrait tenter le coup au sortir de la salle de ciné. Nous avons donc ici les plus grandes périodes : de Jack Kirby à Walter Simonson, en passant par un épisode signé Warren Ellis (qui avait signé un arc en 4 parties juste avant Onshlaught/Heroes Reborn), aux runs plus récents, avec du Dan Jurgens (voire plus bas), du JMS, et bien évidemment du Jason Aaron.

Une histoire riche qui fait que l’on continue de se demander : mais pourquoi le run de Simonson n’est pas réédité en VF par Panini en cette occasion? pourquoi le run de Jurgens, ou Fraction, mais pas celui qui est largement le plus célébré ? étant donné que les marvel classiques sont difficiles à trouver, une petite réédition en Icons ne serait pas malvenue à mon sens…

Verdict : à lire

 

NOUVEAU  MIGHTY THOR 1  

MIGHTY THOR 1Date de sortie : 18 OCTOBRE  2017

Prix :30,00 €   280 pages,

Épisodes :US Mighty Thor (2011) 1-12, précédemment publiés dans les revues AVENGERS (V4) 1-6 et THOR (V2) 1-4

Scénario :Fraction,  

Dessin :Coipel, Ferry, Larraz

Sollicitation : Il y a dans le trésor d’Asgard un artefact qui pourrait rassasier Galactus, le Dévoreur de Mondes. Lorsque le Silver Surfer vient réclamer l’objet et qu’Odin le lui refuse, Thor est partagé entre son devoir de fils et celui de héros.    

Avis :  il y avait bien des choses à rééditer sur Thor cette semaine, mais je dois bien avouer que le run de Matt Fraction sur le personnage n’est pas vraiment le premier qui me serait venu à l’esprit. En fait étant donné mes sentiments bien connus pour le scénariste, ce serait même plutôt le dernier…voire j’aurais complètement zappé…mais je ne bosse pas pour Panini et apparemment entre Simonson et Fraction, il ont pris leur décision…

Que dire à part…chiant ? je me souviens encore de ce premier arc prometteur sur le papier, superbement illustré par Olivier Coipel, qui malgré un sacré potentiel était …et bien oui chiant à lire, comme pas permis. Comment rendre un affrontement entre les asgardiens/silver surfer /Galactus pénible à lire ? demandez à Fraction, il y est parfaitement parvenu. Comme je le dis il y a pourtant de l’idée, mais l’exécution est tellement lente, qu’elle asphyxie le récit.

Quant au reste, Fraction ramène Loki, version enfant qui fera la joie de Kieron Gillen pendant quelques années, lors de son passage sur Journey Into Mystery. A part cela pas grand chose à signaler,sauf qu’au terme de cette première année, Fraction, se lançait dans Fear Itself, ce qui en dit long sur le niveau général…

Verdict :  ….non.

 

THE MIGHTY THOR : RAGNAROK  

THE MIGHTY THOR RAGNAROKDate de sortie : 18 OCTOBRE  2017

Prix :18,00 €  , 136 pages,

Épisodes :US Mighty Thor (1966) 272-278 précédemment publiés dans les revues THOR (1983) 15, OMBRAX SAGA 245-249 et 1 inédit

Scénario : Roy Thomas,

Dessin : John Buscema

Sollicitation : Les machinations de Loki, le Serpent de Midgard, la mort de Balder et l’arrivée d’un nouveau Thor. Alors que Ragnarok, la fin des dieux, menace Asgard, Thor et ses alliés doivent faire face à une succession d’événements bouleversants.     

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. En tout cas, sacrée équipe créative ! au passage faites attention à qui est en charge de la traduction, on a parfois de mauvaises surprises sur les Vintage.

Verdict : pour ceux qui connaissent.

THOR : L’INTÉGRALE 1968  

THOR L'INTÉGRALE 1968Date de sortie : 18 OCTOBRE  2017

Prix : 32,00 €   264 pages,

Épisodes : US Mighty Thor (1966) 148-159, précédemment publiés dans les revues THOR (1977) 10-12, THOR LE FILS D’ODIN (1979) 1 et MARVEL CLASSIC (V1) 7

Scénario : Stan Lee

Dessin : Jack Kirby

Sollicitation : Dans ces nouvelles aventures du Dieu du Tonnerre, Thor doit affronter le Démolisseur, la déesse de la mort Héla (incarnée au cinéma par Cate Blanchett), Mangog, Ulik ou encore le Destructeur.  

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Du bon gros classique du temps où Jack Kirby écrivait les lettres de noblesse du personnage et de la série.

Verdict : à lire.

 

NOUVEAU   THOR PAR JURGENS/ROMITA JR 1  

THOR PAR JURGENS ROMITA JR 1Date de sortie : 18 OCTOBRE  2017

Prix : 36,00 €  , 448 pages,

Episodes :US Mighty Thor (1998) 1-16, Peter Parker : Spider-Man (1999) 2, précédemment publiés dans les albums BEST COMICS : THOR 1-4

Scénario :Jurgens,

Dessin :Romita Jr  

Sollicitation : Thor doit affronter trois panthéons avec des alliés aussi inattendus qu’Hercule ou le Destructeur ! Le début d’une nouvelle ère pour le fils d’Odin, alors qu’il prend une nouvelle identité de mortel.  

Avis : avec la sortie du prochain Thor, il était inévitable que Panini s’attaque à des runs bien précis. Ayant déjà réédité à mort celui de JMS à peu près dans toutes leurs collections et ne voulant apparemment pas toucher à celui de Simonson, pour je ne sais trop quelle raison (oui, je vais me plaindre à ce sujet un certain nombre de fois), il ne restait dans la catégorie “récent et important” que celui de Jurgens.

Certes, je ne vous le cacherai pas, le travail de Jurgens sur Thor n’est pas franchement ma période favorite, mais on ne peut lui retirer une chose : il a su relancer le personnage à un moment où personne ne voulait y toucher…Cela vous rappelle quelque chose ? oui, c’est ce qui est arrivé…une fois Jurgens parti. Marvel a préféré à la fin de ce run mettre le titre en pause quelques temps pour trouver le bon pitch de relance.

Et bien quand Jurgens est arrivé en 98, c’était déjà le problème de la franchise, comment relancer le personnage  alors qu’il était un peu dans une impasse créative. On se souvient que juste avant Onslaught et Heroes Reborn, Warren Ellis avait tenté un traitement radical pour essayer de reformater l’ensemble afin de le moderniser, mais la greffe, un poil trop extrême n’avait pas prise.

Et au moment de Heroes Return, Marvel n’avait pas résolu l’équation et se trouvait en fait à la même étape qu’avant tout ce bordel avec le personnage. C’est là que Jurgens entre dans le problème et propose une solution simple, déjà appliquée  tous les autres personnages lors du relaunch Heroes Return : un bon gros retour aux sources et dans le cas présent, la période Jack Kirby.

Dans ce contexte, le choix de Romita Jr pour la partie graphique, avec son trait massif et ses formes angulaires s’impose rapidement. Après cela, Jurgens crée une menace que n’aurait pas renié le King, avec les Dark Gods (mmmm n’aurait-il même pas utilisé cette idée ailleurs…dans un autre univers….nannnn !!!) et nous ramène le bon vieux statut quo du corps partagé alors que Thor se retrouve dans un nouvel hôte…

De fait, tout le travail de Jurgens sent le classicisme à plein nez …sans doute ce qui était nécessaire pour relancer le personnage à l’époque, mais qui reste problématique au regard de mes goûts personnels. Je pense en effet qu’il est toujours préférable de continuer à faire avancer les choses plutôt que de regarder dans le rétroviseur en permanence (d’où mes soucis avec les X-Men..).

Au delà, ne nous le cachons pas, la première année du run est sans doute la meilleure, alors que Jurgens repose toute la mythologie et passe Thor à la moulinette, installant les Dark Gods comme menace crédible…avant que l’on n’en entende plus parler par la suite…

Verdict : à lire

 

THOR : RAGNAROK  

RAGNAROKDate de sortie : 18 OCTOBRE  2017

Prix :17,50 €  , 152 pages,

Épisodes : US Thor (1998) 80-85, précédemment publiés dans l’album BEST COMICS : THOR

Scénario : Avon Oeming,

Dessin :Di Vito  

Sollicitation : Le cycle éternel de Ragnarok décrit la naissance, la mort et la résurrection des dieux Asgardiens. Un cycle auquel Thor veut mettre fin. C’est une décision lourde de conséquences, puisqu’elle pourrait signer la disparition du panthéon d’Asgard.  

Avis : tiens j’en parlais plus haut, la fin du volume de Thor lancé par Dan Jurgens est présentée ici, avec l’équipe créative de l’époque, à savoir Michael Avon Oeming, un fan  de mythologie qui offre une conclusion appropriée au personnage, le temps de le faire dormir un peu, qu’il récupère de tout le cycle Jurgens.

Pour cela, l’idée de Oeming est assez …intéressante et en fait passablement impertinente en réalité. Il pose une question simple : pourquoi le Ragnarok ne cesse de revenir. Pourquoi Thor doit il l’affronter encore et encore depuis le lancement de la série. Comme il ne pouvait pas répondre que les scénaristes n’avaient pas d’autres idées en tête, il a trouvé une autre porte de sortie.

L’ensemble est assez sympa, un bon hommage et surtout une manière de briser le cycle…enfin dans la mesure où les comics le permettent puisque l’on sait tous qu’un jour prochain, un auteur en manque d’inspiration  nous le ressortira …

Verdict : à lire

 

THOR : RAGNAROK – PRÉLUDE DU FILM

RAGNAROK - PRÉLUDE DU FILMDate de sortie : 18 OCTOBRE  2017

Prix : 9,95 €  96 pages,

Episodes :US Thor Ragnarok Prelude 1-4, inédits

Scénario :Pilgrim,

Dessin :Giles  

Sollicitation : Revivez les précédentes aventures cinématographiques de Thor, Hulk et Loki dans cette adaptation en bande-dessinée de l’Incroyable Hulk et de Thor – Le Monde des Ténèbres.  

Avis : ah ah ah ah ahahahahaaha, non mais sérieusement, pourquoi ils continuent à produire ces machins ? et maintenant, ils les font en version librairie ? à 10€ au lieu du prix kiosque !!!! aah ah ah ah ah ahahahahaahahahah, je me suis pissés dessus !!! aha ha ahh grand dieu des comics, au moins Panini a le sens de l’humour !!!!

Verdict :  à éviter avec tout ce que vous avez dans le ventre !!! voire faites un doigt d’honneur au machin si vos yeux ont le malheur de se poser dessus !!!

 

X-MEN : L’INTÉGRALE 1993 (II)  

X-MEN L'INTÉGRALE 1993Date de sortie : 18 OCTOBRE  2017

Prix : 32,00 €   296 pages,

Episodes : US X-Men (1991) 17-24 et Uncanny X-Men (1963) 298-300, précédemment publiés dans les revues X-MEN (SEMIC) 9-12 et SPECIAL STRANGE (SEMIC) 91-93

Scénario : Lobdell, Nicieza

Dessin :Kubert, Romita Jr, Peterson

Sollicitation : Après les événements dévastateurs du Chant du Bourreau, les X-Men reprennent du service. Ils partent notamment en Russie pour retrouver Illyana, la sœur de Colossus. Betsy Braddock revient également, une question se pose alors sur l’identité de Psylocke.  

Avis : suite de la réédition des épisodes des X-Men du début des années 90…à savoir entre deux crossovers dans le cas présent. En effet, à peine le chant du bourreau terminé, les deux scénaristes Scott Lobdell et Fabien Nicieza n’ont eu que quelques mois pour souffler avant de se lancer dans le gros truc suivant : Fatal Attractions, qui occupera donc sans aucun doute le prochain tome.

Une époque donc riche en évènements, …même si elle n’a pas été de tout repos pour les auteurs de toute évidence, et devait susciter la même lassitude chez les lecteurs que de nos jours avec les events à répétition et les changements de statut quo permanents. Bien que dans le cas des X-Men, j’ai tout de même le sentiment que Lobdell et Nicieza géraient mieux les choses alors.

Dans le cas présent, le tome sera occupé pour la série Uncanny X-Men, par l’anniversaire de la série qui fête son 300e épisode, avec un affrontement contre les Acolytes…mais surtout la découverte de l’action de Stryfe avec la libération du virus Legacy. Du  côté du titre X-Men, j’ai surtout le sentiment que Nicieza s’est concentré sur l’évacuation des intrigues des Image Boys, notamment celles tournant autour de Psylocke…

Le tout en coinçant un retour d’Omega red (qui a sans doute fait plaisir à Steve, tant on connaît sa passion mortelle pour ce personnage qu’il aimerait voir disparaître à tout jamais). Dans le même temps, on a les vrais débuts de LA romance des années 90 chez Marvel, à savoir Rogue et Gambit, alors que l’autre couple mythique Scott Summers/Jean Grey rencontre des difficultés…

Bref, un bon gros tome de transition, qui reste une agréable lecture tout de même.

Verdict :   à lire

URBAN COMICS

BATMAN – LA NUIT DES MONSTRES

batman-8211-la-nuit-des-monstresDate de sortie : 20 octobre 2017

Prix : 15€/152 pages

Épisodes :Batman Rebirth #7-8 + Detective Comics #941-942 + Nightwing Rebirth #5-6

Scénario : Steve Orlando

Dessin : Riley Rossmo

Sollicitation :  Alors qu’une tempête aux allures de catastrophe naturelle approche de Gotham City, Batman, Batwoman, Nightwing et leurs jeunes coéquipiers se préparent à affronter une armée de monstres titanesques, aux ordres d’une puissance inconnue.

Avis : mmmm, est-ce que Urban ne voudrait pas induire les lecteurs en erreur cette semaine sur ses sorties Batman. En effet d’un côté nous avons la nuit des monstres, réédition d’un crossover récent dans les séries Batman tout à fait dispensable et de l’autre Batman & les monstres, que j’ai par contre bien envie de découvrir…

On me traitera de cynique, mais je dirais bien que oui. L’éditeur étant bien conscient que le crossover présenté ici ne vaut pas grand chose, et certainement pas une réédition en librairie. On a ici présenté le plan d’Hugo Strange et ce qu’il a obtenu de Bane à l’issue du premier arc de Tom King sur Batman, après avoir rendu Gotham et Gotham Girl cinglés.

Bref, Steve Orlando se débarrasse de cette sous intrigue et permet aux auteurs des différentes séries Batman de souffler le temps qu’ils s’habituent au rythme bimensuel de leurs titres. Ce n’est dans l’ensemble pas mauvais, ni une purge, c’est juste…sans réel impact. C’est oublié dès la dernière page tournée et ce n’est clairement pas le genre de trucs que l’on a envie de relire par la suite…

Verdict : dispensable.

BATMAN & LES MONSTRES

batman-amp-les-monstresDate de sortie : 20 octobre 2017

Prix :28€/352 pages

Episodes :Batman and The Monster Men #1-6 + Batman and the Mad Monk #1-6

Scénario : Matt Wagner

Dessin : Matt Wagner

Sollicitation :  Au début de sa carrière, le Chevalier Noir s’opposa aux manigances du professeur Hugo Strange, un psychiatre doublé d’un scientifique dément, à la tête d’une armée de monstres mutants difformes.

À cette même époque, Batman devint également la cible du Moine Fou, une créature de la nuit aux pouvoirs surhumains. Deux affrontements qui allaient créer la légende du Chevalier Noir, et entamé la relation de couple que Bruce Wayne tenta de mener de front avec la riche héritière Julie Madison…

Avis : réédition de deux mini séries avec ce volume signées par Matt Wagner, auteur d’un run légendaire sur Green Arrow et un travail de longue haleine sur sa création Grendel, qui reviennent sur les débuts de Batman. Je pense que c’est à intercaler entre Year One et Long Halloween en gros.  J’ai personnellement envie de les découvrir, même si ce n’est pas indispensable, car cela m’a l’air bien sympa.

Verdict :  à tester.

BLACK HAMMER TOME 1

black-hammer-tome-1Date de sortie : 20 octobre 2017

Prix : 10€/200 pages

Episodes :Black Hammer #1-6

Scénario : Jeff Lemire

Dessin :  DEAN ORMSTON

Sollicitation :  Arrachés à leur univers de super-héros par une crise multidimensionnelle, les champions oubliés de Spiral City vivent désormais telle une famille dysfonctionnelle, prisonniers du quotidien paisible d’une petite bourgade américaine.

Avis : énorme, énorme offre de la part d’Urban cette semaine qui nous propose le premier tome de Black Hammer de Jeff Lemire pour à peine 10€. Comme d’habitude, me direz vous…attendez ! vous avez vu le nombre de pages !!! ahhhh, comment donner encore plus envie de lire la série en VF.

Une série que j’avais débuté en VO, mais que par manque de temps, je n’ai pu poursuivre et qui me faisait constamment de l’oeil. Vous pouvez être sûrs que je vais me jeter dessus, d’autant qu’elle est la preuve que quand Lemire veut, il peut écrire des séries de groupe, il suffit juste que cela ne soit pas trop dans le genre super-héroïque.

On l’a vu chez DC avec Justice League Dark et United, chez Marvel avec les X-Men. Lemire et les équipes, cela ne prend pas même avec de bonnes idées d’histoire. Avec Black Hammer, pourtant on dirait bien que l’auteur a enfin trouvé la bonne formule pour dépasser ce blocage.

Avec un pitch de départ qui est un hommage énorme de Lemire à Crisis of Infinite Earths, le scénariste s’interroge sur le sort des personnages disparus à cette occasion, ceux qui ont été effacés de la continuité ? et s’ils avaient atterris ailleurs ? incapables de revenir ?  Lemire nous plonge dans le quotidien de ces personnages à part, vivant en secret, loin de tout.

Il explore chacun d’entre eux de manière approfondie et l’on voit combien le scénariste est un fan de l’univers DC, en ayant bien entendu quelques twists et surprises sous le coude pour nourrir son intrigue.  Bref, une vraie découverte à faire, avec un Lemire au sommet…pour un rapport nombre de pages/prix tout simplement imbattable !

Verdict : à posséder

A propos Sam 2063 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Les Batman de Matt Wagner sont excellents, dans la veine effectivement de Long Halloween. Pour Black Hammer j’ai trouvé ça très bon mais en tant que lecteur fidèle d’Astro City, ça ne m’a pas non plus paru hyper original.

    • Ahhh astro city, autre série dont on espère que Urban reprendra la publication un jour…
      ON vient d’avoir Unwritten, donc à ce stade, tout peut arriver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.