Guide de lecture Comics VF : semaine du 20 mars 2019

Edito : et c’est reparti pour une nouvelle semaine de sorties en VF qui comme vous pouvez le constater est bien plus légère que d’habitude. Outre le fait que nous sommes survécus aux déluges de sorties signées Panini qui prennent place sur les deux premières semaines de chaque mois, nous avons un cas rare, une semaine sans sorties Urban Comics. Leurs derniers titres sont en effet prévus pour la semaine prochaine, avec pas mal de Justice League au programme, mais nada cette semaine. Il faut remonter à loin pour avoir un tel cas de figure car en général, ils essayent toujours d’avoir au moins un ou deux titres chaque semaine. Bon, on ne va trop se plaindre, car il reste des choses intéressantes cette semaine et cela laisse un peu de place aux éditeurs moins importants.

Sortie de la semaine : j’en retiendrai une, le Eternal Warrior de Greg Pak chez Bliss Comics. Pas le titre parfait, mais une aventure très agréable à lire.

Emission de la semaine : deux émissions sont prévues cette semaine toujours sur Mixlr :

  • jeudi, vers 21h, le Comixweekly qui revient sur les sorties VO de la semaine, avec un peu d’infos mêlées à tout ça !
  • vendredi, toujours vers 21h, le Comixity qui reviendra sur les sorties VF du mois de mars, et boudiou, il y a de quoi parler ce mois-ci !

BLISS COMICS

BRITANNIA : LES AIGLES PERDUS DE ROME

Date de sortie : 22 mars 2019

Prix : 17€/112 pages

Episodes : Britannia : Lost eagles of Rome 1-4.

Scénario :  Peter Milligan

Dessin : Robert Gill

Sollicitation :  À LA RECHERCHE DES AIGLES PERDUS DES LÉGIONS ROMAINES…

L’aigle, porté fièrement au-devant de chacune des légions romaines, est bien plus qu’un emblème : c’est le symbole de Rome, l’incarnation de la puissance impériale. Et pourtant, dans les forêts brumeuses de Germanie, l’impensable est arrivé : des hordes barbares ont écrasé trois des meilleures légions… et capturé leurs aigles. Voyant son autorité menacée par cette humiliation, l’empereur Néron envoie Antonius Axia, le Déceleur, et Achillia, la championne des gladiateurs, à la recherche des reliques volées, quel qu’en soit le prix. Mais en levant le voile sur les circonstances de cette déroute, leur enquête va prendre un tour inattendu…

Peter Milligan signe avec Robert Gill (Book of Death) une nouvelle enquête du plus grand détective de Rome, qui le mènera, avec Achillia, des bas-fonds de Rome jusqu’aux rives du Nil.

Avis : 3e volet des aventures de Antonius Axia toujours écrit par Peter Milligan qui perd ici malheureusement Juan Jose Ryp au dessin, pourtant l’un des arguments de poids de la série. En effet, il me semble que l’artiste a quitté l’éditeur autour de cette période, donc il ne faut pas s’attendre à le revoir de si tôt sur un de leurs titres, bien que l’on ait pu noter ces derniers temp que justement Valiant faisait son possible pour recruter de nouveaux auteurs.

Sur le fond, cela représente tout de même une de mes inquiétudes, car Robert Gill, s’il n’est pas un mauvais dessinateur, est très loin d’être au même niveau que Ryp. Mais au delà, il y a la question de la logique visuelle, car cet artiste dispose d’un style très différent…Il va donc falloir reprendre nos marques ici.

Ensuite, mon autre inquiétude vient du scénario. Si j’avais été agréablement surpris par le premier volume, qui justement se déroulait sur les terres de Bretagne antique au temps de la conquête romaine,  je dois bien dire que le second m’avait quelque peu déçu par son intrigue assez légère, malgré tout le potentiel mis en place, alors que l’on s’intéressait un peu plus près aux relations de pouvoir compliquées qui existait à Rome…

Là aussi, nous retrouvons de nouveau une intrigue à potentiel, alors que nous allons de toute évidence, partir pour les forêts germaniques pour retrouver un symbole bien particulier, les aigles des légions perdues…On voit que Milligan continue de bien utiliser l’histoire réelle de Rome, ici l’un des plus grands désastres de l’histoire militaire de Rome, pour nourrir son récit.  

On s’amusera tout de même à noter que le titre continue de s’appeler Britannia, alors que de toute évidence, Milligan va justement s’amuser à envoyer son enquêteur un peu partout dans l’empire…

Verdict :  à lire

ETERNAL WARRIOR  : CHRONIQUES DU GUERRIER ETERNEL

Date de sortie : 22 mars 2019

Prix : 30€/312 pages

Episodes : Eternal Warrior (2013) 1-8, Eternal Warrior : Days of Steel #1-3 et le one-shot Eternal Warrior : Awakening.

Scénario : Greg Pak, Peter Milligan et Robert Venditti

Dessin : Trevor Hairsine, Robert Gill, Cary Nord &  Renato Guedes

Sollicitation :  DE L’AUBE DE L’HUMANITÉ À L’AN 4001 : LES CHRONIQUES DU PROTECTEUR DE LA TERRE

Gilad Anni-Padda est le Guerrier Éternel, le protecteur de la Terre. Par la voix de son messager, le géomancien, la planète lui dicte ses ordres. Mais après des milliers d’années à lui obéir, à verser le sang pour elle, Gilad doute. Et s’il n’était qu’une arme manipulée par une maîtresse qu’il ne comprend pas ?

Voici le récit de ses aventures passées et futures, chroniquées par Greg Pak (Planet Hulk), Peter Milligan (Britannia) et Robert Venditti (X-O Manowar), et illustrées par Trevor Hairsine (Eternity), Robert Gill (Book of Death), Cary Nord (Conan) et Renato Guedes (Bloodshot Salvation).

Avis : ahhh voilà un titre issu de chez Valiant que je suis ravi de voir débarquer en VF. En effet si je me montre assez distant avec les titres Valiant, peu m’ayant séduits au fil du temps, les épisodes de Greg Pak sur Eternal Warrior font partie des rares qui reçoivent de ma part un avis très favorable. Ce qui n’est guère étonnant au fond. Pak est à la base un très bon auteur qui en général s’illustre de manière très positive sur tout ce qu’il touche, à part les X-Men, en raison de la malédiction mutante qui touche tout bon auteur dès qu’il s’approche à moins de 50km d’un titre avec des X-Men dedans…

Sur le fond, Pak ne révolutionne rien, alors qu’il montre un Gilad qui a décidé au début du récit de dire un bon  gros XXX à la planète et qui a pris sa retraite, laissant sa place à sa fille…complètement allumée, ce qui va un peu ouvrir les portes de l’enfer sur la planète, la descendance de Gilad n’ayant guère son efficacité ou tout simplement son intelligence. Du coup, il doit reprendre le boulot pour essayer de sauver ce qui peut être sauvé…mais pour combien de temps ?

Bien que trop courte, cette série s’avère une très bonne surprise, alors que Pak illustre très bien je trouve la nature cyclique de la mission de Gilad…On regrettera juste deux points. D’une part comme je l’ai dit, le côté très court, Pak devant résoudre son intrigue assez vite, alors qu’elle avait clairement du potentiel pour être plus durablement développée. Et d’autre part…la partie graphique est assez inégale. Si les débuts sont assez bons, assurés par Trevor Hairsine, cela part en couille vers la fin de la série, alors que le titre est repris de manière moins efficace par d’autres.

Le titre peut être pris de manière isolée dans l’histoire du personnage et de l’univers Valiant, puisque le statut quo installé à la fin ne sera pas vraiment repris par les autres auteurs par la suite. C’est donc paradoxalement plus abordable, puisqu’il n’y a rien à savoir et il n’y aura pas vraiment de suite à aller chercher. Je n’ai par contre pas lu la mini Days of Steel ou le one shot  Awakening, donc je ne peux vous dire ce que cela vaut.

Verdict : à lire

DELCOURT COMICS

LOBSTER JONHSON TOME 4

Date de sortie : 19 mars 2019

Prix : 15.95€/144 pages

Scénario : Mike Mignola & John Arcudi

Dessin : Toni Zonjic

Sollicitation :  Lobster Johnson est une série dérivée de Hellboy . Ce personnage de pulps a été créé par Mike Mignola dans un des premiers numéros de Hellboy . Il s’agit d’un héros qui lutte contre la pègre et les nazis dans les années 30.

L’histoire secrète du Lobster va enfin être révélée ! Au cours d’un match de catch, l’arbitre est roué de coups et tué par deux boxeurs pris de folie. Lobster Johnson tente d’arrêter le terrible duo, mais, à la suite d’un malentendu, devient l’ennemi public numéro 1. Est-ce qu’il sera capable de laver son nom et sa réputation, tandis que l’ensemble des forces de police sont sur ses talons ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. En tout cas, je vois que Mike Mignola continue de se faire plaisir avec cette création de Lobster Johnson, qui rend hommage aux pulps d’aventure des années 30/40.

Verdict : pour ceux qui suivent.

HI COMICS

RICK & MORTY TOME 4

Date de sortie : 20 mars 2019

Prix : 15.90€/128 PAGES

Sollicitation :  Les aventures de Rick & Morty ne s’arrêtent jamais ! Et cette fois encore, Rick Sanchez et son petit-fils Morty explorent les limites du temps, de l’espace et de la morale. Piégés au coeur d’un cartel interplanétaire, aux prises avec des artistes de la drague interstellaire, coincés sur une planète délirante et hypocondriaque, Rick et Morty enchaînent les mésaventures… et ruinent l’existence de tous ceux qu’ils approchent. Rien ne sera plus pareil après le passage de la tornade Rick and Morty !

La série phare enfin en BD !

Venez pour les blagues, restez pour la dévastation de votre âme.

Rick and Morty accueille, dans ce quatrième volume, Kyle Starks, nommé aux Eisner Awards, le temps d’un épisode hilarant, avant de rendre la main à CJ Cannon et son équipe brillantissime.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Malgré le fait que j’adore la série animée, je ne me toujours suis  pas penchée sur la version comics, qui remporte aux USA, comme en France un énorme succès.

Verdict : pour ceux qui suivent.

A propos Sam 2116 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.