Guide de lecture Comics VF : semaine du 19 août 2020

Edito : bon, alors tout d’abord, désolé…Si vous vous êtes rendus dans votre librairie habituelle, vous avez pu constater que la plupart des titres Panini prévus cette semaine sont en fait sortie la semaine du 12/08. D’après ce que j’ai pu voir, j’ai pu constater que Venom tome 1 de Cates, le Punisher Soviet, le Ghost Rider, le Deadpool, le Old Man logan, le Star Wars, Buffy ou encore Hit Girl étaient déjà disponibles dès la semaine dernière. Donc, désolé, je me suis basé avant tout sur les sollicitations de Panini…mais je tenais quand même à vous prévenir sur ce sujet ! 

Et ce n’est pas le seul problème, puisque de nouveau un certain nombre de titres chez Panini sont repoussés ! j’ai l’impression que la gestion des sorties août est compliqué chez l’éditeur !

Info de la semaine : Les sorties des titres suivants sont donc reportées :

* ABSOLUTE CARNAGE 2 au 2 septembre (en même temps que le 3, donc)

* ADAM WARLOCK par Starlin au 9 septembre

* CAPTAIN AMERICA et AMAZING SPIDER-MAN T01 (DELUXE) au 16 septembre 

Sorties de la semaine : malgré des sorties repoussées, beaucoup de choses à ne pas rater cette semaine : 

  • chez les éditions Stara, l’intégrale consacrée à Zap Comix ! 
  • chez HI Comics, The savages shores et la suite des Tortues NInjas !
  • chez Panini, le retour de Garth Ennis sur le Punisher avec Punisher Soviet, le début de la réédition du run de Cates et Stegman sur Venom et la suite de la réimpression des intégrales X-Men !
  • enfin chez Urban, le retour du Ascender de Lemire et Nguyen et le Flash rebirth de Williamson !

Émissions de la semaine : deux émissions au programme cette semaine : 

  • mercredi, un nouveau Freaxity, où Steve et Laure vont nous parler cette semaine de séries TV horrifique !
  • jeudi, un nouveau Comixweekly qui se rapproche toujours plus de la 500e émission, où nous parlerons des sorties VO de la semaine et des dernières informations disponibles !

DELCOURT COMICS

SPAWN – RENAISSANCE TOME 7

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 15.95€/

Scénario : Todd McFarlane

Dessin :Jason Shawn Alexander

Sollicitation : Todd McFarlane et Jason Shawn Alexander ont su renouveler les aventures de Spawn, à l’aube de la publication du 300e numéro de la série. Monstres, fantômes et autres créatures bizarres sont sublimés par les ambiances sombres et glauques rendues par le dessin d’Alexander.

Spawn vient d’attraper sa première victime alors qu’il continue à rechercher les responsables de la mort de sa femme. Dans cet album, prélude au Spawn #300, notre héros doit décider s’il va laisser un de ses ennemis vivre jusqu’à ce qu’il puisse obtenir les réponses qu’il veut… Mais s’il le laisse vivre, des milliers d’innocents mourront à la place. Que faire et que choisir ?

Avis : pas vraiment d’avis, à part pour signaler que nous approchons apparemment de l’épisode 300 en VF qui devrait être publié sans doute dans le prochain tome. Apparemment Mcfarlane a bien relancé la série avec ce numéro anniversaire…c’est peut être le moment de remonter à bord, qui sait ? 

Verdict : à retenter !

À lire avant : je pense que l’on arrive à un bon point d’entrée 

DELIRIUM EDITIONS 

JUDGE DREDD – AFFAIRES CLASSEES TOME 5

Date de sortie : 20 août  2020

Prix : 35€/392 PAGES 

Scénario : John WAGNER, Alan GRANT, Kelvin GOSNELL

Dessin : Brian BOLLAND, Mick McMAHON, Steve DILLON, Ian GIBSON, Brett EWINS

Episodes : 

Sollicitation : Voici enfin le cinquième volume des grandes histoires classiques de JUDGE DREDD, personnage le plus populaire de la BD punk britannique! Avec les sagas emblématiques de l »Enfant-Juge » ou celle du personnage culte de CHOPPER, dans « Un-American Graffiti », retrouvez le meilleur de cette série au ton unique et typiquement British!

Avis : alors que n’ai jamais lu de Judge Dredd et que je porte un intérêt limité au personnage, voilà que je me surprends à interroger mon budget pour savoir s’il y a encore de la place pour un autre bouquin. Ce à quoi, mon budget (surnommé “le trou noir”) me répond avec délicatesse et gentillesse “mais pXXX t’as perdu ta XXX de boule ou quoi ? non, non et encore non !!! mais ? non !!!…mais ! non ! mais il y a une partie dessinée par Brian Bolland ! ….laisse moi regarder …NON !!!…pfff…Donc il semblerait que je ne puisse me le procurer, même si l’envie est bien là devant ce parterre de talents réuni pour l’occasion. Mais nous savons tous que je devrais craquer à un moment donné…Plus sérieusement, Judge Dredd fait partie des monuments des comics anglais qui a vu nombre d’auteurs y faire leurs premières armes, il fait clairement partie des incontournables…donc oui, il faudra que j’y passe un jour, c’est comme ça…et vous aussi !

Verdict : bientôt…bientôt (comment ça, cela sonne comme une menace ? …oui ?)

À lire avant : les précédents tomes

EDITIONS STARA

ZAP COMIX 

Date de sortie : 20 août  2020

Prix : 39€/516 pages 

Scénario : Robert Crumb, Gilbert Shelton,  S. Clay Wilson, Victor Moscoso, Rick Griffin,

Dessin :Robert Crumb, Gilbert Shelton, S. Clay Wilson, Victor Moscoso, Rick Griffin,

Episodes : 0, 1 à 9

Sollicitation : En 1968, un inconnu appelé Robert Crumb auto édite le premier numéro de Zap comix, qu’il vend lui-même dans un landau de bébé sur les trottoirs de San Francisco. Les autres collaborateurs apparaissent dans les numéros suivants, le démoniaque S. Clay Wilson, le surréaliste Victor Moscoso, le mystique Rick Griffin, le satiriste Gilbert Shelton, le dandy Robert Williams, le champion du prolétariat Spain Rodriguez. L’Histoire est en marche. 

Le mouvement underground prend son essor et Zap comix va lui servir de modèle. Toute la bande dessinée d’auteur, jusqu’à nos jours, trouve son point d’origine dans Zap, son incroyable liberté de ton – parfois plus choquante aujourd’hui qu’il y a cinquante ans –, son mépris complet des conventions, et la démonstration, faite page après page, que la bande dessinée est un mode d’expression aussi fécond que la littérature ou que l’art. Les dessinateurs de Zap deviendront aussi célèbres que des stars du rock.

Le fait est que la revue présente une harmonie paradoxale entre la verve satirique d’un Robert Crumb ou d’un Gilbert Shelton et les expérimentations graphiques d’un Victor Moscoso ou d’un Rick Griffin, entre le maniérisme poussé jusqu’aux limites de la lisibilité d’un Robert Williams et le réalisme cru d’un Spain Rodriguez.

Les surprises sont permanentes. Rick Griffin, qui est un Jesus Freak, et qui dessine des madones et des symboles de l’ésotérisme chrétien, voisine avec S. Clay Wilson, sata – niste et décadentiste déclaré, qui calligraphie avec abandon des scènes d’orgies et de massacres

mettant en scène des démons, des lesbiennes et des pirates. Le même S. Clay Wilson dessine des histoires de motards, alors que Spain Rodriguez, qui est un ancien blouson noir d’un gang de motards de Buffalo, passe du sujet des bikers à des récits de science-fiction, dont il est entiché.

De façon incroyable, Zap n’avait jamais été traduit en français. Ses premiers numéros sont aujourd’hui difficilement trouvables, et des exemplaires en bon état atteignent des cotes ahurissantes. Nous présentons dans ce volume les neuf premiers numéros de Zap (+ le n° 0), dans une version méticuleusement restaurée, traduite et relettrée. Après un demi-siècle, cet obus littéraire à gardé tout son pouvoir explosif.

Avis : sans aucun doute l’un des événements de la semaine, voire du mois, voire carrément du second semestre 2020 tout entier, la sortie cette semaine de cette intégrale qui reprend les premiers numéros de Zap Comix, magazine légendaire des années 70 qui a vu s’épanouir la fine fleur de l’underground du comic-book américain de l’époque et a permis de redonner un bon gros coup de fouet à toute la scène comics indépendante. 

Mes connaissances sur les comics underground étant particulièrement limitée, et par là j’entends qu’elles ressemblent à un gigantesque abysse dans mes connaissances comics générales, je suis très curieux de découvrir ce tome qui est en plus tout simplement énorme : plus de 500 pages du meilleur de l’indépendant américain, rempli d’auteurs qui ont marqué l’histoire de la BD en général. 

Bref, un bon gros incontournable qui sera sans doute l’une des claques de la rentrée. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien – indépendant dans tous les sens du terme !

HI COMICS

THESE SAVAGE SHORES 

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 17.90€/176 pages 

Scénario : Ram V 

Dessin : Sumit Kumar 

Sollicitation : Sur les rives de l’Indus, les jours sont brûlants, et les nuits, pleines de crocs.

 1766. Deux siècles après l’arrivée du premier navire européen sur les côtes de Malabar et l’implantation des colons à Calicut, la Compagnie des Indes cherche à protéger ses intérêts économiques sur la Route de la Soie.

Un vampire embarque sur un bateau de la Compagnie, dans l’espoir de redémarrer de zéro sur ces nouvelles terres prometteuses. Mais il comprendra vite que les rives de l’Indus abritent des démons et des créatures légendaires bien plus anciennes et plus puissantes que lui.

A la croisée du drame historique et du thriller fantastique, These Savage Shores est une dénonciation brillante du colonialisme et de ses ravages, servie par un dessin d’excellence et une sensibilité remarquable.

Avis : comme je l’ai indiqué dans un précédent article, The Savage Shores qui débarque cette semaine fait sans aucun doute partie des titres les plus attendus du second semestre. Précédé d’une réputation plus que flatteuse, le titre bénéficie en outre d’un soin particulier par l’éditeur pour offrir un bel écrin pour la série.

Cela faisait un moment que j’entendais parler de la série, depuis grosso modo le début de l’année, mais j’ai compris pourquoi le titre avait tant fait sensation aux USA l’année dernière quand une preview du bouquin a été publié récemment. En l’espace de quelques pages j’ai complètement été happé par la force du récit et la beauté de la partie graphique. 

L’idée de base de confronter fantastique européen et indien, au travers de vampires bien anglais qui se retrouvent confrontés à des créateurs du folklore indien, est déjà fascinante à la base. Mais le tout situé au XIXe siècle, paroxysme de l’impérialisme européen, donne une saveur bien particulière au récit que j’ai hâte de découvrir. Ce qui est avant tout intéressant au fond est que si nous connaissons bien désormais la situation des sociétés européennes de cette époque…celle de l’Inde est beaucoup plus mystérieuse ! et donc donne une saveur très particulière au récit, très différente des histoires à tendance steampunk habituelles.

Comme vous pouvez le voir, je suis impatient de mettre la main dessus et de lire le bouquin jusqu’au bout !

Verdict : à découvrir !

À lire avant : rien – récit indépendant

Lien Pages previews

LES TORTUES NINJAS TOME 11 – LEATHERHEAD 

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 15.90€/

Scénario : Tom Waltz, Kevin Eastman, 

Dessin :

Sollicitation : Ami ou ennemi ? Un nouveau mutant vient semer le trouble chez les Tortues !

Mike, Donnie, Raph et Leo essaient tant bien que mal de s’habituer à leur nouveau statut de leaders du clan Foot. Et si le Technodrome appartient au passé, les quatre frères décident de retourner sur l’île de Burnow pour réanimer les Utroms restés sur place après sa destruction. Un choix lourd de conséquences pour les Tortues, qui donne lieu à une rencontre inattendue avec un nouveau mutant : Leatherhead.

Tandis que Splinter est en proie aux machinations de la terrible Kitsune, pourront-elles faire confiance à ce mystérieux nouveau venu ?

Avis : autre série très attendue cette semaine, avec la suite très rapide des Tortues Ninjas. Je me suis passionné pour ce run depuis le début de l’année et je ne le regrette pas, le travail est constamment excellent et on sent bien que l’on est embarqué dans un récit de grande envergure qui va s’étaler jusqu’à l’épisode 100. Après quoi, le titre est repris par l’excellente Sophie Campbell qui fait des merveilles sur la série ! j’ai hâte que cela arrive en VF pour en parler…

Mais il y a encore de la route à faire avant d’y arriver et avant cela, nous allons aborder ici une sous intrigue annoncée à la fin du précédent tome, le retour sur l’île de Burnow, ancien site du Technodrome…car on doute fort que Krang ait vraiment disparu ! J’ai hâte de voir comment les auteurs vont développer les différentes sous intrigues. Entre les tortues qui restent divisées par la décision de Splinter de reprendre le clan Foot…ce dernier qui lutte contre son influence…et d’autres menaces qui grandissent dans l’ombre…les héros ont de quoi faire !

Les personnages sont dans un vrai nid de vipères et on sent que la situation peut basculer à tout moment ! ce run sur  TMNT reste passionnant et très riche et vraiment recommandé ! 

Verdict : à lire !

À lire avant : vous pouvez commencer au moins à partir du tome 8. 

PANINI COMICS

ULTIMATE SPIDER-MAN : LA MORT DE SPIDER-MAN

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 60,00 €, 672 pages

Scénario : Bendis, 

Dessin :Bagley, Lafuente, Pichelli

Episodes : US Ultimate Comics Spider-Man (2009) 1-15 et Ultimate Spider-Man (2000) 150-160, publiés précédemment dans ULTIMATE SPIDER-MAN (V2) 1-12)

Sollicitation : Marvel Omnibus, 

Suite au tsunami qui a failli détruire New York, Spider-Man est aimé de tous, ce qui n’empêche pas Peter Parker d’avoir des ennuis au lycée, dans ses petits boulots et dans son rôle de Spidey ! Mais le pire reste à venir, car un ennemi plus terrible que les autres pourrait bien signer la dernière bataille du héros. Cet album regroupe pour la première fois en librairie cette saga charnière de la carrière de Spider-Man, version Ultimate.

Avis : alors que par le passé, nous étions nombreux à critiquer la collection omnibus de Panini, en particulier en raison de sa grille tarifaire, les décisions prises récemment en la matière par l’éditeur ont en grande partie corrigé la situation. Et nous en avons l’illustration avec cet omnibus présenté au prix de 60€ pour un peu moins de 700 pages. L’année dernière, un tel bouquin nous serait revenu a 70€….

Et vu que l’éditeur en annonce encore plusieurs d’ici la fin de l’année, j’ai l’impression que l’éditeur essaye de compenser la disparition des Marvel Icons en s’appuyant désormais plus sur les Deluxe et les Omnibus…Personnellement, si cela permet d’avoir des bons gros morceaux de bons comics réédités ou édités pour la première fois à un bon prix : je ne vais pas me plaindre ! D’autant que l’âge avançant…les omnibus me tentent de plus en plus (mais j’attribue cette dérive à la chaîne Near Mint conditions…ils vont me ruiner !). 

Au programme de cet omnibus…ben comme le titre l’indique les dernières aventures de Peter Parker version Ultimate…avant le passage de flambeaux à Miles Morales…bien que Peter ne restera pas “éloigné” très longtemps pour des raisons que Bendis n’a jamais clairement exprimé…la faute à la fin de l’univers Ultimate et je pense aussi un certain niveau de paresse de sa part. 

Le tome en question contient environ 25 épisodes et marque surtout deux époques assez différentes de la série. D’un côté le relaunch de la série post Ultimatum où je pense Bendis a essayé d’adopter un ton plus léger par rapport à cet event très sombre (et mauvais), alors que Peter se retrouve pris dans une guerre des gangs et une maison devenue très occupée, puisque Bobby Drake et Johnny Storm crèchent chez lui, en même temps que Gwen Stacy ! 

Visuellement également, c’est plus léger avec un David Lafuente au dessin, qui dispose d’un trait très cartoony parfait pour une ambiance globalement légère centrée sur un Mysterio devenue étrangement bien plus néfaste. Un point qui sera en réalité résolu plus tard dans le cadre de la première mini série Spider-Men, que je vous conseille de lire ensuite si vous voulez avoir le fin mot de l’histoire. 

C’est après le départ de Lafuente que les choses redeviennent plus sérieuses notamment avec le retour de Bagley au dessin, à partir du 150 de mémoire. Avec le retour de l’artiste avec qui il avait collaboré pendant plus d’une centaine d’épisodes, Bendis livre ici l’intrigue la plus importante de l’histoire de la série. C’est réellement un tournant qui va sérieusement tout changer…du moins pendant un temps…et aussi une des dernières bonnes histoires signées Bendis …Après cela tout ce qu’il a fait sur le titre m’a paru bien fade en comparaison. 

Si vous vous intéressez à l’univers Ultimate c’est clairement un indispensable !

Verdict : à posséder !

À lire avant : avoir une bonne connaissance de l’histoire de Ultimate Spider-man peut aider à bien comprendre les enjeux. 

LES GARDIENS DE LA GALAXIE 1

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 32,00 €, 320 pages

Scénario : Bendis, 

Dessin :McNiven, Pichelli, Francavilla

Episodes : US Guardians of the Galaxy (2013) 0.1, 1-10 et Guardians of the Galaxy: Tomorrow’s Avengers 1, publiés précédemment dans PANINI 20 ANS : LES GARDIENS DE LA GALAXIE et MARVEL NOW! : LES GARDIENS DE LA GALAXIE 1-2)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Alors qu’ils ne sont pas censés s’approcher de la Terre, les Gardiens de la Galaxie vont braver cette interdiction et accueillir un nouveau membre : Iron Man! Les héros vont protéger Londres d’une invasion Badoon, rencontrer la mystérieuse Angela et affronter les armées de Thanos.

Avis : après avoir parlé d’un bon comic-book signé Bendis, l’univers recherche l’équilibre et donc maintenant nous allons parler de l’un de ses pires boulots chez Marvel, je parle bien entendu de son run sur Guardians of the Galaxy dont Panini débute la réédition en deluxe cette semaine…. Ou comment il a transformé un titre qui ne se vendait pas ou peu mais était adoré par une petite communauté de fans (dont moi) et l’a transformé en l’ombre déformée et horriblement métamorphosée de son passé glorieux…mais qui s’est mis à vendre…Quel monstre !

Oui, il faut bien le reconnaître, la version Bendis, qui a fait tout son possible pour se rapprocher de la version ciné, quitte à changer les caractérisations historiques des personnages comme Star Lord, pour que cela passe, a aussi été le plus grand succès avec cette équipe depuis le run de Jim Valentino sur la série au début des années 90. Oui, cela  fait mal à entendre. 

Outre les caractérisations historiques foulées au pied, il a aussi sorti des intrigues aussi plates que sans intérêt. Ce n’était même pas mauvais, cela respectait avant tout la définition du bouquin moyen où l’auteur principal n’en a clairement pas grand chose à faire et ne fait qu’empiler des idées sans en développer aucune, fait passer les épisodes comme s’il ne se passait rien et fait exploser un ou deux trucs de temps en temps pour faire comme s’il arrivait quelque chose. 

Oh et ai-je parlé des guests ? tout au long de son run, Bendis a cru bon d’intégrer des personnages extérieurs bien connus, comme Iron Man au début, puis Carol Danvers, Ben Grimm…pourquoi ? mais parce que !!! pour ne rien en faire bien évidemment ! on aurait pu penser qu’il chercherait à bousculer un peu l’équilibre de l’équipe, d’explorer la dynamique du groupe. Mais en général, le schéma était le même : le personnage intègre le groupe, quelques scènes d’action, se plaint que les GoG sont nuls, disparaît d’un épisode sur l’autre sans donner d’explication en dehors de ta gueule, ou y a un relaunch donc voilà…

Oh, ça c’est beau. Fidèle à ses habitudes, Marvel lui a refilé la crème des artistes, notamment Steve Mcniven sur ce premier tome…mais grand dieu que cela n’a aucune énergie, aucun peps. Comparé au run de Abnett et Lanning, c’est presque une insulte. 

Verdict : à éviter 

À lire avant : rien – ne le lisez pas, allez plutôt lire le run de Abnett et Lanning, ça c’est bien. 

LES GARDIENS DE LA GALAXIE : L’INTÉGRALE 1993

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 35,00 €, 280 pages

Scénario : Gallagher, 

Dessin :West, Doran

Episodes : US Guardians of the Galaxy (1990) 32-39, Annual 3 et Marvel Comics Presents 134 (Major Victory), inédits)

Sollicitation : Marvel Classic,  

Nouveau volume de l’INTÉGRALE consacrée aux Gardiens de la Galaxie, avec un contenu intégralement inédit en France ! Charlie-27 affronte un Badoon qui a le pouvoir de Captain Universe et les Gardiens Galactiques reviennent, avec un hôte du Phénix et un Ghost Rider dans leurs rangs !

Avis : autre intégrale consacrée à l’équipe et qui aborde ici le début de l’ère post Valentino. Etant donné que je n’en ai jamais entendu parler, je vais éviter de donner un quelconque avis…mais n’oubliez pas que c’était les années 90, après le départ des fondateurs d’Image…donc pas grand chose de glorieux à attendre. 

Verdict : pour les complétistes. 

À lire avant : la précédente intégrale avec le vrai début de cette nouvelle équipe créative. 

DEADPOOL : IL FAUT SOIGNER LE SOLDAT WILSON

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 18,00 €, 104 pages

Scénario : Swierczynski, 

Dessin :Pearson

Episodes : US Deadpool: Wade’s Wilson War 1-4, publiés précédemment dans PANINI 20 ANS : DEADPOOL)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Deadpool raconte ses origines devant une commission du sénat américain, ainsi que ses missions aux côtés de Bullseye, Silver Sable et Domino. Mais Wade est-il un narrateur très fiable ? L’album le plus vendu de Deadpool revient dans une édition MARVEL DELUXE, pour le grand plaisir de ceux qui veulent découvrir ce héros.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie 

Verdict : pour les fans de Deadool. 

À lire avant : peut se lire de manière indépendante 

GHOST RIDER : LE ROI DE L’ENFER

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 17,00 €, 112 pages

Scénario : Brisson,

Dessin : Kuder, Frigeri

Episodes : US Marvel Comics Presents (2019) 6 (Ghost Rider), Ghost Rider (2019) 1-4 et Incoming (2019) 1 (Ghost Rider), inédits)

Sollicitation : 100% Marvel, 

Johnny Blaze est désormais le roi de l’Enfer. Aussi est-il de son devoir de ramener des démons qui ont fugué sur Terre. Au cours de son voyage, il va rencontre l’autre Ghost Rider: Danny Ketch! Ed Brisson (Old Man Logan) et Aaron Kuder (Les Gardiens de la Galaxie) s’attellent à cette nouvelle ère pour l’Esprit de la Vengeance, en lien avec les actuels épisodes d’Avengers.

Avis : je ne vais pas donner un avis détaillé, à part pour vous avertir que le titre à d’ores et déjà été annulé avec son épisode 7 aux USA…et apparemment Steve m’a indiqué que la série s’achevait sur un cliffanguer non résolu. C’est vraiment dommage, car j’ai l’impression que Brisson cherchait à faire une synthèse de toute l’histoire de Ghost Rider en ramenant les deux héros classiques les plus appréciés des fans : Johnny Blaze et Danny Ketch. 

Cela faisait un moment que l’on voyait les fans réclamer leurs retours…pas assez apparemment au vu des ventes. Mais je pense que nous sentons tous qu’il y a quelque chose à faire avec cette mythologie du Ghost Rider, il manque juste la bonne idée, le bon concept pour donner une nouvelle direction forte à cette série. 

Donc désolé, malgré tout l’amour que j’ai d’habitude pour le travail d’Aaron Kuder, qui assure la partie graphique de quelques épisodes, je ne vais pas vous recommander une série sans véritable fin. À noter qu’au delà de Ghost Rider, pas mal de séries Marvel sont en train d’être annulées ou mises en pause, donc attendez vous à voir beaucoup de séries de ce genre en un ou deux tomes …

Verdict : série non achevée aux USA avant son annulation – donc pas vraiment recommandée en dehors des fans complétistes du personnage qui mériterait vraiment d’avoir une nouvelle série sur la durée !

À lire avant :rien – début et fin rapide de cette nouvelle série. 

OLD MAN LOGAN : LE CHASSEUR ET LE CHASSÉ

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 20,00 €, 160 pages

Scénario : Brisson, 

Dessin :Roberson, Manna

Episodes : US Old Man Logan 39-45, publiés précédemment dans X-MEN EXTRA (2019) 4-6)

Sollicitation : 100% Marvel, 

Trois récits complets impliquant le vieux Logan qui doit protéger Glob, un élève de l’école, et affronter deux des plus grands chasseurs de l’univers Marvel : Le terrible Bullseye et le sauvage Kraven. Des épisodes signés Ed Brisson (Extermination).

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. J’ai personnellement arrêté la série après le départ de Lemire et comme la franchise mutante est passée à autre chose, ramenant au passage le Wolverine original…le titre perd en intérêt du coup. 

Verdict : pour ceux qui suivent

À lire avant : les précédents tomes, au moins pour le run de Brisson…

PUNISHER : SOVIET

Date de sortie : 19 août  2020

Prix :  18,00 €, 136 pages

Scénario : Ennis, 

Dessin :Burrows

Episodes : US Punisher: Soviet 1-6, inédits)

Sollicitation : 100% Marvel,

Le Punisher apprend qu’il est redouté par la mafia russe suite à des expéditions punitives qu’il n’a pas commises. Il rencontre alors son pendant soviétique… le début d’une belle amitié ? Garth Ennis (The Boys) revient à son personnage fétiche, en compagnie de Jacen Burrows (Moon Knight), pour une saga complète réservée aux lecteurs avertis.

Avis : et oui, tout arrive, comme il l’avait promis à la fin de Punisher Platoon, Garth Ennis avait encore quelques petites histoires à raconter avec le Punisher en vedette. Il avait également en projet un comic-book avec Goran Parlov, qui a du être reporté suite à son attaque l’année dernière, dont il semble au passage bien se remettre (en espérant que cela continue sur la bonne voie !). 

Au programme cette fois, nous retrouvons le Punisher à l’époque moderne en chasse bien évidemment contre un nouveau gang russe particulièrement résistant, car utilisant des méthodes et stratégies très avancées…sauf pour un autre opposant. Alors que ce gang échappe au Punisher, il semble ne pas pouvoir échapper à un autre prédateur, issu de Russie bien décidé à avoir la peau du chef de gang en question pour des raisons …assez sanglantes et personnelles. 

Autant le dire d’emblée, ce n’est pas la meilleure histoire de Ennis sur le Punisher, celui-ci jouant un rôle assez secondaire dans le récit, dominé par ce nouveau personnage et son histoire qui va nous ramener dans les années 80 au moment de l’invasion de l’Afghanistan menée par l’URSS. Et j’ai beau ne pas être sensible…je préfère prévenir d’avance que certaines scènes mises en scène ici ou là peuvent choquer…

Ennis fait alors ce qu’il fait de mieux : un bon gros récit de guerre où le Punisher n’est qu’un accessoire pour l’histoire que le scénariste veut raconter. Malgré tout, cela demeure sans doute la meilleure histoire du Punisher depuis…ben depuis la dernière histoire sur le personnage signée Ennis ! les méchants sont des monstres et de beaux enfoirés et la pitié n’est pas un sentiment que Frank ni son nouvel “ami” ont en réserve…

C’est au final une bonne petite mini qui aurait pu être un arc mineur dans le Punisher Max d’Ennis. Du point de vue graphique, c’est efficace, le boulot de Jacen Burrows est très propre…peut être un peu trop. Je suis tellement habitué à des styles plus rudes, plus sales sur le Punisher qu’au final, Burrows est presque trop lisse, même quand il dessine les horreurs commises par les différents personnages. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien – peut se lire de manière indépendante. 

STAR WARS 11

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 18,00 €, 136 pages

Scénario : Gillen, 

Dessin :Unzueta, Broccardo

Episodes :  US Star Wars 62-67, publiés précédemment dans STAR WARS (V4) 1-3)

Sollicitation : 100% Star Wars, 

Leia et les Rebelles réunissent leur allier pour peaufiner leur plan. La planète Shu-Thorun va-t-elle devoir payer pour les trahisons de sa Reine ? Dernier volume de la saga tissée par Kieron Gillen depuis le volume 7, qui conclut toutes les intrigues laissées en suspens.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars 

À lire avant : au moins les 3 précédents tomes, pour avoir le run de Gillen bien en tête. 

VENOM 1

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 18,00 €, 144 pages

Scénario : Cates, 

Dessin :Stegman

Episodes : US Venom (2018) 1-6, publiés précédemment dans VENOM (FRESH START) 1-3)

Sollicitation : 100% Marvel, 

Eddie Brock découvre l’existence de Knull, le dieu des symbiotes, et va devoir mener le combat le plus difficile de sa vie avec l’aide de Miles Morales! Découvrez les débuts du tandem artistique d’Absolute Carnage, Donny Cates et Ryan Stegman, ainsi que les prémisses du crossover.

Avis : autre grosse sortie de la semaine, le début de la réédition du run de Donny Cates et Ryan Stegman sur Venom, ou l’une des meilleures surprises de ces dernières années ! les deux auteurs ont réussi à prendre le personnage d’Eddie Brock et de son symbiote et de bâtir voire rebâtir entièrement à la fois toute la mythologie du symbiote, mais aussi la vie d’Eddie Brock ! 

Ce qu’ils sont parvenus à faire est tout simplement stupéfiant : transformer une série Venom en…une bonne série, voire carrément l’une des meilleures publiées par l’éditeur et l’une des plus importante pour l’univers Marvel ! les événements mis en branle dans ce premier arc vont en effet avoir des répercussions sur tout le monde ! 

Au programme de ce premier arc, nous allons en effet en apprendre beaucoup sur l’histoire des symbiotes, leur arrivée sur Terre avec des conséquences bien réelles dans le présent et l’avenir proche ! l’introduction d’un bon gros nouveau vilain dans l’univers Marvel, qui va faire sacrément parler de lui ! Cates remodèle avec une facilité déconcertante tout ce que l’on savait sur les symbiotes en un tout cohérent, ne reniant rien !

Outre un scénario ultra-efficace, bourré d’action et d’adrénaline…signalons le travail ahurissant de Ryan Stegman au dessin : nom de dieu des comics, c’est beau ! c’est dynamique, on en prend plein les mirettes à chaque page ! Stegman s’est imposé avec quelques autres, comme Dauterman, comme l’un des meilleurs artistes de Marvel, mais aussi de l’industrie des comics en général !

Bref, Venom est une énorme claque, un bon gros plaisir coupable ultra recommandé !

Verdict : À POSSÉDER 

À lire avant : rien – vous pouvez commencer ici !

WHAT IF? 3

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 32,00 €, 280 pages

Scénario : 

Dessin :

Episodes :  US What If? X-Men Age of Apocalypse, Newer Fantastic Four, Secret Invasion, World War Hulk, Spider-Man Grim Hunt, Dark Reign, Wolverine Father, House of M, Fallen Son, Spider-Man Back in Black, Secret Wars et What If? 200, publiés précédemment dans X-MEN 129, MARVEL SAGA 5, MARVEL UNIVERSE (V3) 2-3, SPIDER-MAN (V4) 18 et AVENGERS (V3) 5-6)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Et si la Sorcière Rouge avait annulé les pouvoirs de tous les super-humains à la fin de House of M? Et si, après Civil War, c’était Mary Jane et non Tante May qui avait reçu une balle ? Et si Wolverine avait sauvé son enfant en tuant le Soldat de l’Hiver? Cet album parcourt un grand nombre d’univers parallèles aux concepts intéressants, sur le thème d’une série animée qui sera diffusée sur Disney+ en 2021 !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je dois dire que j’ai toujours eu un intérêt très limité pour les What if…

Verdict : pour les amateurs de l’exercice. 

À lire avant : rien – histoires auto-contenues sans lien avec la continuité

X-MEN :L’INTÉGRALE 1984

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 35,00 €, 304 pages

Scénario : Claremont, 

Dessin :Romita Jr, Windsor-Smith

Episodes : US Uncanny X-Men 177-188, nouvelle édition)

Sollicitation : Marvel Classic, 

Réédition très attendue de la huitième INTÉGRALE consacrée aux X-Men, alors que les X-Men affrontent de vieux ennemis comme le Fléau, Mystique et la Confrérie des Mauvais Mutants. Forge et Rachel Summers font par ailleurs leur première apparition !

Avis : voilà une intégrale X-Men tout simplement indispensable à tout fan des mutants, avec certains des meilleurs épisodes du run Claremont publiés ici ! oui, encore, mais il faut dire qu’il y a une paquet de bons épisodes dans ce run ! au programme, Storm perd ses pouvoirs et rencontre Forge (avec Lifedeath publié ici !), Colossus largue Kitty suite à Secret Wars et Wolverine va lui donner son avis sur la question en se servant du Juggernaut pour infliger une leçon cinglante, Roque qui a maille à partir avec le SHIELD, les Wraiths et la confrérie de la partie et énormément d’évolutions de personnages en perspective ! 

En termes de ton, on voit que l’évolution amorcée dans les deux précédents tomes,  par Claremont se renforce ici, avec des histoires plus sombres, plus matures, plus adultes de manière générale, et des personnages qui vont …en chier de plus en plus. On entre clairement dans une ère plus sombre pour les X-Men qui n’ont pas alors besoin de menace d’extinction permanente et répétée pour imposer aux lecteurs une tension maximale !

Au niveau de la partie graphique, nous perdons ici Paul Smith, parti après l’épisode 175, et gagnons tout d’abord John Romita Jr qui signe sans aucun doute l’un de ses meilleurs travaux dans les années 80 (avec DD). Je trouve personnellement qu’il exprimait ici un talent bien plus affirmé que ce soit dans la représentation des personnages, mais aussi dans sa mise en scène ! 

Mais bien évidemment l’artiste qui marque cette intégrale, c’est Barry Windsor Smith qui dynamite complètement ce que l’on pensait alors possible dans le comics mainstream de super-héros, avec un trait bien plus réaliste, incroyablement détaillé, travaillé, et surtout maîtrisé. Il signera au final uniquement quelques épisodes (Lifedeath I et II et UXM 205), mais qui restent parmi les épisodes les plus marquants de l’histoire de la série et de la franchise !

Par contre, comme d’habitude…attention à la traduction !

Verdict : à posséder !

À lire avant : tout le run de Claremont à partir de 1975 !

BUFFY CONTRE LES VAMPIRES 2

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 18,00 €, 128 pages

Scénario : Bellaire,

Dessin : López

Episodes : US Buffy the Vampire Slayer (2019) 5-8, inédits)

Sollicitation : Fusion Comics, 

Buffy doit choisir entre son devoir de Tueuse de Vampires et ses amis. Choisira-t-elle d’arrêter Drusilla et Spike qui souhaitent ouvrir la Bouche de l’Enfer, ou de sauver Alex avant sa transformation en vampire ? Le destin du monde dépend de ce dilemme.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Comme déjà indiqué, je n’ai pas du tout accroché à ce reboot de la franchise Buffy. 

Verdict : pour ceux qui ont aimé le premier tome et cette nouvelle approche. 

À lire avant : le premier volume. 

HIT-GIRL : EN INDE

Date de sortie : 19 août  2020

Prix : 16,00 €, 96 pages

Scénario : Milligan, 

Dessin :Sampson

Episodes : US Hit-Girl Season Two 9-12, inédits)

Sollicitation : Fusion Comics, 

À son arrivée en Inde, Mindy découvre qu’un gang mutile des enfants pour les forcer à devenir des mendiants et les exploiter. Hit-Girl se lance alors dans une traque sanglante pour les venger. Fin du tour du monde de l’héroïne, signé Peter Milligan (Venom Vs Carnage).

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans du personnage ou du Millarworld. 

À lire avant : au moins les deux précédents tomes, même si j’ai l’impression que l’on peut lire chaque tome de manière indépendante. 

URBAN COMICS 

ASCENDER TOME 2

Date de sortie : 21 août  2020

Prix : 14.50€/ 128 pages 

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin : Dustin Nguyen 

Episodes : Ascender #6-10

Sollicitation : Blessé, Andy est capturé par la Mère et ses sbires, pendant que sa fille, la petite Mila, continue sa route vers un possible vaisseau pour quitter la planète en compagnie de Tesla. Mais elle ignore que son père est en vie et que la Mère est à ses trousses pour récupérer Bandit, son chien robot, qui représente la seule menace contre le pouvoir de la Mère. Le temps est compté…

Avis : ahhhh que ce serait un bon mois de sorties comics, sans un bouquin signé Jeff Lemire ? je vous le demande ! parce que je ne crois pas que cela puisse exister ! surtout quand nous avons une suite attendue ici avec le tome 2 de Ascender, suite de Descender…qui part dans une direction complètement différente ! alors que la première série évoluait dans un environnement purement SF, les auteurs ont décidé avec cette suite de dire “fuck it, on veut faire de la fantasy maintenant, on dégage les vaisseaux spatiaux et la technologie futuriste, et boom de la magie partout à la place !”

Et je pense que tout autre auteur aurait eu de grandes chances de se planter, mais Lemire et Nguyen ? même pas peur, ils ont transformé l’essai dans le tome 1 avec une facilité déconcertante, en se concentrant sur l’enfant de deux personnages importants de Descender qui n’a pas connu d’autre monde ! et ils arrivent tant bien que mal à survivre dans ce nouvel univers jusqu’à ce que Bandit, le petit chien robot adorable de Descender, ne refasse surface 10 ans après la disparition de tous les robots de la galaxie !

Commençait alors une course poursuite entre Andy, avec sa fille et Bandit, et tous ceux voulant récupérer ce dernier pour le détruire. Et cela donnait un premier tome bigrement réussi et très agréable, où l’on reconnaissait les personnages, mais dans un univers complètement transformé ! et nous laissant sur un bon gros cliffanguer ! que demander le plus à part la suite. 

Verdict : à lire 

À lire avant : au moins le tome 1, mais lisez Descender également, ce sera sans doute plus clair. 

BATMAN : DETECTIVE TOME 3

Date de sortie : 21 août  2020

Prix : 22.5€/240 pages 

Scénario : Peter J.Tomasi 

Dessin : Doug Mahnke 

Épisodes : Detective Comics #1008-1017

Sollicitation : Après avoir protégé Gotham de l’énigmatique Chevalier d’Arkham, et son armée de fantassins fanatiques, le Chevalier Noir pensait avoir gagné un peu de répit.

C’était sans compter sur ses adversaires de toujours. Alors que Deadshot s’en prend à Lucius Fox et Bruce Wayne en personne, Mr Freeze tente de réveiller sa femme Nora de sa stase glaciaire…

Avis : pas vraiment d’avis. En ce qui me concerne, j’ai complètement laissé tomber le run de Tomasi avec le début de son second arc avec Arkham Knight…Aucune des histoires qu’il a présenté par la suite ne m’a attiré et …comment dire…j’ai vraiment l’impression d’un scénariste qui n’a pas vraiment grand chose d’intéressant à dire sur le personnage ou la série et qui se laisse gentiment porter. 

Verdict : bof

À lire avant : les deux premiers tomes, mais pour les complétistes. 

FLASH REBIRTH TOME 9

Date de sortie : 21 août  2020

Prix : 28€/320 pages 

Scénario : Joshua Williamson 

Dessin : Howard Porter, Rafa Sandoval,  Scott Kolins 

Episodes : Flash #70-81

Sollicitation : L’histoire est désormais bien connue.

Membre de la police scientifique de Central City, Barry Allen menait une vie bien tranquille… jusqu’au jour où, en contact avec des produits chimiques, il se fait électrocuter par un éclair ! Sortant du coma dans lequel cet incident l’a plongé, il se découvre des capacités hors norme : il court à présent plus vite qu’une balle, plus vite que le son. Apprenant peu à peu à maîtriser ses nouveaux pouvoirs, il va également devoir faire face aux criminels qui sillonnent les rues, et il découvre bientôt qu’il n’est pas le seul à avoir des capacités spéciales.

Avis : à peine quelques mois après la sortie du tome 8, Urban enchaîne avec ce tome 9 qui nous propose la Year One de Flash, version Barry Allen ! les episodes 70 et 75 retrace en effet les débuts de Barry mais sous un autre angle, puisque Williamson en profite pour d’une part nous révéler que certaines choses étaient demeurées cachées sur ces origines pourtant bien connues et d’autre part, introduire dès le départ de la vie de Flash, tous les nouveaux concepts qui animent depuis quelques temps le run de Williamson. 

C’est une réinterprétation des débuts de Barry franchement très réussie qui est tout à fait accessible à de nouveaux lecteurs et pose les bases des prochaines intrigues qui vont agiter la dernière phase du run de Williamson. Je dis la dernière, car l’auteur a révélé qu’il allait bientôt quitter la série aux USA après plus de 100 épisodes sur le titre, soit l’un des runs les plus longs depuis Mark Waid et Geoff Johns !

Un run avec lequel j’ai eu du mal au départ, mais qui me séduit de plus en plus depuis Flash War. C’est pour moi l’arc qui a donné un second souffle à la série, une nouvelle direction passionnante, dont au final les épisodes présentés ici sont la suite logique. Bref, le Flash de Williamson c’est bien et ça va le rester jusqu’au bout j’ai l’impression. 

Verdict : à lire !

À lire avant : au moins tout à partir de Flash War !

A propos Sam 2041 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

6 Comments

  1. Ce guide de plus en plus fourni sent fort la rentrée !

    Pour moi ce seront Ascender, Venom, Star Wars, et une option sur Zap Comix que l’émission dde Comicsphere m’a donné envie de découvrir :
    http://comicsphere.fr/episodes/zap-comix

    Je te rassure, les Judge Dredd me font de l’œil depuis un moment. Je vais m’en vouloir s’ils deviennent indisponible sans les avoir pris.

  2. Dredd c’est une de mes plus grosse attente de l’année <3
    Je vais aussi prendre Ascender, TMNT et Flash (la couv est magnifique)
    Le reste on verra plus tard, j'ai fait pas mal d'achats en occase ce mois-ci encore ^^
    Merci pour le guide

  3. Aaargggh, moi qui m’étais juré de ne pas acheter de Panini en neuf voilà que Punisher, Venom et Buffy me font de l’œil.
    Dredd est vraiment génial depuis la première intégrale

  4. ayant backé le projet Zap Comics sur Ulule, j ai la chance d’avoir déjà le bouquin en ma possession. Le livre est imposant, l’édition est très soignée et la traduction au niveau. Par contre les lecteurs potentiels doivent être prévenus, certaines planches ne sont pas à mettre entre toutes les mains, tant certains « gags » sont sexuellement TRES explicites. A bon entendeur

  5. Pour moi ce sera l integrale 5 de Judge Dredd. Delirium fait des éditions de très belle qualité. Je relis regulierement notamment la saga de la terre maudite, excellent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.