Guide de lecture Comics VO : semaine du 23 décembre 2020

Edito : pendant que la VF est en pause (mais revient dès la semaine prochaine), nous nous concentrons donc sur les sorties VO qui elles ne ralentissent pas en fait ! je pensais que cela se calmerait sur les dernières semaines du mois…En général, c’est ce qui se passe, mais en fait…non. Il y aura normalement un peu moins de choses la semaine prochaine, mais pour vous donner un exemple, les années précédentes, il n’y avait pratiquement pas de sorties single la semaine de noël. Là…on dirait presque une semaine normale. C’est dire combien l’année 2020 a bousculé les habitudes de chacun. Donc, du coup, il y aura bien des guides de sorties la semaine prochaine. 0 pause !….

Au passage, vous noterez la faiblesse des titres sélectionnés chez DC et l’absence de TPB/GN chez eux…c’est parce que j’ai de plus en plus de mal à savoir quoi sort quand chez eux. J’utilise chaque semaine plusieurs références, dont leur site…et chacune me dit quelque chose de différent en termes de programme de sorties !

Sorties de la semaine : quelques sorties importantes cette semaine : 

  • chez Boom la suite de Something is killing children ! et un nouvel opus de Klaus !
  • chez Image, encore du James Tynion IV et double dose de Jeff Lemire !
  • chez Marvel, la suite de King in Black et  beaucoup de Conan !

Émissions de la semaine : deux émissions au programme de la semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous écouter en direct à partir de 21h soit  notre chaîne You Tube soit  notre Discord que je vous invite à rejoindre également et sur lequel une petite communauté est en train de se créer à grande vitesse où nous partageons un peu toutes nos geekeries  :

  • mardi, un nouveau podcatch, toujours avec Jonat et Steve qui parlent…ben catch !
  • et mercredi de manière exceptionnelle, nous avancerons le Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine ! Attention, car il s’agira du dernier Comixweekly de l’année, le prochain épisode sera l’année prochaine. Nous aurons cependant encore quelques autres émissions spéciales d’ici la fin de l’année ! Nous vous tenons au courant !

BOOM ! STUDIOS 

SOMETHING IS KILLING CHILDREN #13

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : Werther Dell’Edera

Sollicitation : The monsters in Archer’s Peak have surrounded the school where Erica and Tommy make their last stand. Even if the House of Slaughter can save them, will the price of their help be too high?

Avis : suite de ma série préférée “en dents de scie”, où désormais pour chaque épisode, je me demande si James Tynion IV était réveillé lors qu’il écrivait le scénario où s’il s’est contenté de dire à son artiste “20 pages de dialogue que je déciderai plus tard, avec un peu de monstre dedans,…au mois prochain !”. 

Plus que jamais, ce titre est représentatif du côté très inégal de Tynion IV en tant qu’auteur, où il peut une semaine nous sortir un XXX de chef d’oeuvre comme certains des premiers numéros de cette série ou encore le récent épisode de Department of Truth et la semaine suivante, nous sortir un épisode comme le Batman 105 de la semaine dernière, qui est sans doute l’un des plus médiocres produits au cours de la dernière décennie sur le titre. 

Si l’on revient sur SIKTC, au sein même de l’arc en cours qui a débuté dans le 11, ça été mouvementé, avec un épisode 11, bien lent avant un réveil intéressant dans le 12 ! Qu’est-ce que ce sera cette fois ? Venez vous aussi jouez à la roulette russe créative ! J’espère que les deux mois de pause que l’auteur va avoir avec Future State chez DC,  vont lui permettre de se reposer un peu, car il est clairement carbonisé. 

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

KLAUS HC LIFE & TIMES OF SANTA CLAUS

Prix : $24.99/

Scénario : Grant Morrison 

Dessin : Dan Mora 

Sollicitation : The smash-hit from superstars Grant Morrison (Green Lantern, Happy!) and Dan Mora (Once & Future) returns with this special collection of holiday-themed stories.

* Klaus must help an absentee dad-turned-snowman make amends before melting away for good. And probably before he’s defeated by a pantheon of Norse Gods and their minions. All in a day’s work for Santa Claus.

* And then see Klaus in the role of father himself, as he takes in Joe Christmas as an infant, and guides him through all of life’s wild adventures in a holiday calendar-inspired comic, presented in the widescreen tradition of Grant Morrison ‘s 2001 New X-Men Annual.

* Collects Klaus and the Crying Snowman #1 and Klaus and the Life & Times of Joe Christmas #1.

Avis : comme chaque année, Morrison et Dan Mora se retrouvent pour un nouveau one shot spécial Klaus. Alors que Mora a littéralement explosé en 2020, multipliant les projets de tous les côtés, nous avons plutôt vu Morrison se retirer progressivement. 

Nous savions déjà que Green Lantern serait son dernier comic-book chez DC, mais il semblerait qu’il veuille prendre une bonne grosse pause comics pendant un moment. Ou sa retraite. Je signale que Morrison a atteint ses 60 ans cette année. Oui, je sais ça fait mal. Comme tout, en 2020. Mais je pense plutôt qu’il veut se consacrer à d’autres projets dans les années à venir. 

Comme toujours la série Klaus reste dans l’ensemble très sympathique à lire, avec des aventures à tendance super-héroïque du …Père Noël…oui, mais c’est écrit par Morrison du coup, c ‘est assez fun, avec des hommages appuyés dans tous les coins. 

Chances de publication en VF : on peut s’attendre à ce que Glénat Comics publie la suite…en principe. Je leur souhaite de revenir en forme l’année prochaine, même si je crains que les comics ne soient en fait réabsorbés par la maison mère Glénat. Espérons que je me trompe. 

Verdict : Check it  

DARK HORSE COMICS

TPB/GRAPHIC NOVEL

SEEDS TP

Prix :  $19.99

Scénario : Ann Nocenti 

Dessin : David Aja 

Episodes : 

Sollicitation : The hotly-anticipated eco-fiction tech thriller-meets-love-story from the award-winning, visionary team of Ann Nocenti (Daredevil, Ruby Falls) and David Aja (Hawkeye, Immortal Iron Fist)!

The bees are swarming. What do they know that we don’t?

In a broken-down world, a rebellious group of ruthless romantics have fled a tech-obsessed society to create their own . . . and a few cantankerous aliens have come to harvest the last seeds of humanity.

When one of them falls in love with a human, idealistic journalist Astra stumbles into the story of a lifetime, only to realize that if she reports it, she’ll destroy the last hope of a dying planet.

How far will she go for the truth?

« The perfect book for these deeply imperfect times. » – Matt Fraction

  « Beautifully drawn, cleverly constructed and very satisfying. » – Frank Quitely

Avis :  ah ben enfin ! Plusieurs années après le lancement de son premier épisode, la série Seeds par Dark Horse publiée dans le cadre du sous label de Karen Berger, s’achève et voit la sortie de son TPB. Je vois que le premier numéro était sorti en 2018 et était une lecture particulièrement fascinante…mais non achevée. 

Comme toujours avec Ann Nocenti, c’était vraiment original et honnêtement inracontable, mais le fait que plusieurs années après sa sortie, je m’en souvienne encore, en dit long sur l’impact du bouquin. Le tout bien évidemment sublimé par David Aja qui a donné à l’ensemble une identité propre, très éloignée de ce qu’il a fait par le passé. 

Si vous voulez lire quelque chose de vraiment différent, dans le ton, le traitement et l’aspect visuel, c’est à vraiment essayer. 

Chances de publication en VF : tout est possible à ce stade. J’aurais tout de même tendance à dire assez bonnes. Nous avons tout de même de grands noms à la barre, notamment David Aja au dessin, qui demeure un artiste bien connu des lecteurs. Mais je verrais plutôt cela chez un Hi Comics (qui a publié un autre titre issu de l’écurie Karen Berger, à sa savoir Invisible Kingdom) ou un Glénat Comics s’ils perdurent. 

Verdict : Buy

 DC COMICS

LEGION OF SUPER-HEROES #12

Prix : $3.99

Scénario : Brian Michael Bendis 

Dessin : Ryan Sook 

Sollicitation : The battle for New Krypton is on! This powerhouse issue features the Legion confronting the greatest challenge of any era! With New Krypton on the verge of destruction at the hands of one of Jon Kent’s deadliest foes, the young hero may have to make the ultimate sacrifice to save his friends, his family, and his heritage — but it could lead to the start of a monumental new chapter in the future of the DC Universe! Long live the Legion!

Avis : et oui, un peu de DC cette semaine et tout ça pour parler de la Legion de Bendis. Oui, moi aussi ça me fait mal…et ce alors que l’avenir de la série n’est pour l’instant pas confirmé. En effet, la série n’est pour l’instant pas positionnée comme faisant partie du lot des titres revenants en mars. Un manque d’informations inquiétant alors que le sort de Bendis chez DC reste encore en suspens à ce stade et surtout pour la seule série Légion en plus de 5 ans. 

On sait désormais que l’auteur reprend la Justice League en mars…mais il a perdu la plupart de ses autres séries. Je ne m’en plains pas, puisque je ne le lisais plus. Je constate juste que le coin Bendis de l’univers DC qui s’était déployé ces dernières années a désormais disparu. 

Certes, je sais, la Légion écrite par Bendis n’est pas très bonne. Et oui l’auteur s’est un peu, beaucoup, torché avec la continuité. Et…ben en fait, c’est tout ce que je voulais dire, c’est pas très bon, mais cela reste tolérable pour des nouveaux lecteurs comme moi qui ont faim de Légion. Donnez moi de la Légion, classique, nouvelle, peu importe, mais donnez m’en. DC, qu’est-ce que vous XXX, bordel à XXX !!! 

Je ne sais même pas du coup si le scénariste pourra conclure de manière décente quoique ce soit si c’est le dernier épisode. J’espère me tromper et que DC confirmera le retour de la série en bonne et due forme quitte à dégager Bendis. Ne vous gênez pas pour nous, hein ? 

Verdict : Check it

IMAGE COMICS

DEPARTMENT OF TRUTH #4 

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV

Dessin : MARTIN SIMMONDS

Sollicitation : How can a journalist ethically report on a story that they know can’t possibly be true? As packages with proof of impossible stories keep arriving on one reporter’s doorstop, sent by a mysterious entity known only as Q, one reporter must find the answer themselves. JAMES TYNION IV (Something is Killing the Children) & MARTIN SIMMONDS (Dying is Easy) send the Department of Truth after the Fourth Estate.

Avis : tiens, je parlais plus haut de la qualité incroyable atteinte par departement of truth avec son précédent épisode…qui était sans doute l’un des meilleurs trucs écrits par James Tynion IV au cours de sa carrière et qui a définitivement fait de cette série une des perles de l’année 2020. 

Il est parvenu à toucher à des sujets ultra-sensibles dans l’actualité, surtout américaine, de manière très réussie, et particulièrement bouleversante pour le lecteur. Déjà, avec le premier numéro, on sentait qu’on tenait quelque chose de spécial, mais cela n’a fait que se confirmer par la suite et en fait, le titre ne fait que s’améliorer. 

Cette fois, autre sujet ultra-sensible qui va toucher au cœur du sujet, alors qu’un journaliste va découvrir des faits impossibles que le department of truth est censé contenir. J’ai hâte de voir le résultat en tout cas, en n’espérant que nous ne connaîtrons pas les variations de qualité observées sur les autres séries de Tynion IV. 

Verdict : Buy

FAMILY TREE #10

Prix : $3.99

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin : Phil Hester 

Sollicitation : « FOREST, » Part Three

In the present, the Hayes and their new ally make their getaway. In the future, Josh makes a perilous choice to protect his family as Loretta learns more about the Arborists and their felling plan.

Avis : bon et bien, nous savons désormais pourquoi la série avait un rythme de progression de l’intrigue aussi rapide : le titre est en fait en 12 épisodes ! Lemire et Hester ont très habilement décidé de ne pas jouer les prolongations et de raconter une histoire en lui donnant la longueur appropriée. Tant mieux, pas de ventre mou ! Par contre…Jeff, tu nous as un peu menti mon ami. 

Où sont mes séquences dans le futur ? Moi, qui pensais que la série allait basculer uniquement sur une histoire située dans un futur …”vert”, on continue de voyager entre les deux périodes, passé et futur. Alors je suis certain que c’est pour ménager ses effets et surtout ses révélations, mais j’aurais aimé que l’auteur situe intégralement l’action dans ce futur pas vraiment post apo…mais pas vraiment idéal non plus. 

Mais comme je l’ai dit, cela lui a permis de se ménager quelques surprises tout au long du chemin, comme ce bon gros cliffanguer à la fin du précédent épisode. Ah, ça Lemire sait gérer ses effets, le bougre. Du coup, les trois derniers épisodes s’annoncent chargés. 

Verdict : Buy

GIDEON FALLS #27 

Prix : $7.99/80 pages 

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin : Andrea Sorrentino 

Sollicitation : SERIES FINALE

« THE END »

The mind-bending conclusion to the Eisner Award-winning series by New York Times bestselling writer JEFF LEMIRE and artist ANDREA SORRENTINO (the creative team behind Green Arrow and Old Man Logan), with the talents of Eisner Award-winning colorist DAVE STEWART!

An oversized (80 page!) giant of a story where all the universes of « Gideon Falls » finally converge. Can the combined forces of this rag-tag band of adventurers be enough to stop the Laughing Man and his limitless legions of evil?!

Avis : autre série signée Jeff Lemire qui elle s’achève cette semaine ! Et oui, j’évoque avant tout de nouveau la série dans mon guide VO car c’est la fin de cette excellente série, que je suis avant tout en VF, parce que je préfère vraiment profiter des planches de Sorrentino dans un grand format tel que proposé par Urban. C’est en tout cas une sacrée série qui s’achève, les deux auteurs ont vraiment réussi leur pari d’une série à tendance horreur fantastique. Les idées développées étaient vraiment fascinantes, avec une mythologie qui se dévoilait d’épisode en épisode. J’espère donc que nous aurons cela assez vite en 2021 en VF…

Verdict : BUY !

MARVEL COMICS

DOCTOR DOOM #10

Prix : $3.99

Scénario : Christopher Cantwell 

Dessin : Salvador Larroca 

Sollicitation : « THE CRACK OF DOOM » CONCLUDES…

Following a painful self-inflicted disaster on the Moon, Doctor Doom suddenly finds himself back on Earth…but an Earth he recognizes only from dreams and visions, where a very different Victor Von Doom is the benevolent savior and leader of humanity. As our embittered and embattled Doom finally comes face to face with his peaceful alter ego, he’ll be forced to decide: Should he take the lessons of this better world in order to save his own?

Avis : dernier épisode pour la très sympathique série consacrée à Doom. Après un départ très réussi, j’avais poursuivi la série en TP qui m’avait conforté dans mon opinion sur la qualité du titre.

Le scénariste réussissait à proposer une histoire intéressante avec un Doom vraiment cloué au pilori remontant peu à peu la pente et déchiré entre son déclin présent et les visions d’une autre vie, bien plus heureuse. Malheureusement, ces qualités n’auront pas suffit à sauver la série. Comme beaucoup d’autres séries Marvel ces derniers temps, elle s’est fracassée sur le plafond de verre des 10 épisodes.

On se consolera prochainement avec un épisode spécial Doom/Iron Man, écrit par le même auteur, dans le cadre de King in Black et qui servira de tie in au gros machin. Etant donné que Cantwell écrit les deux séries (Doom et Iron Man), on peut s’attendre à ce qu’il essaye de récupérer certains de ses plans à cette occasion…

Maintenant, il faut souhaiter que l’auteur ait tout de même eu le temps pour achever ses intrigues principales de manière satisfaisante. 

Verdict : Check it 

KING IN BLACK #2

Prix : $4.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Ryan Stegman 

Sollicitation : HAIL TO THE KING!

Avis : suite du gros event de Donny Cates et Ryan Stegman. Et après un démarrage canon dans le premier épisode, le premier tie in dans Venom a donné quelques inquiétudes sur la suite. En effet, le tie-in était l’exemple même de l’épisode complètement inutile qui n’apporte absolument rien, donnant le sentiment que le scénariste avait un peu grillé toutes ses cartouches dans le premier épisode de son event et que toute la chair de son histoire était réservée pour la mini série centrale. 

Cela donne d’autant moins envie d’aller voir le milliard de ties ins prévus par Marvel à cette occasion. Au-delà, comme l’event n’est qu’en 5 épisodes, on peut se dire que le machin ne trainera pas vraiment et que l’on pourra conserver un bon rythme sur l’ensemble. Nous avons bien eu la confirmation de ce dont nous nous doutions depuis un moment,  dans le premier épisode, à savoir que Knull est surpuissant, écrasant même certaines des plus grandes puissances de l’univers. 

La symbolique de certaines défaites cachant même selon moi un petit message méta bien senti qui signait la fin d’une certaine ère pour Marvel débutée au début des années 2000. Je n’en dirai pas plus…En tout cas en attendant, je me demande comment Cates va résoudre la situation mise en place. J’espère qu’il nous épargnera le deus ex machina…bien que techniquement les dieux aient déjà été vaincus…

Verdict : Buy

KING-SIZE CONAN #1

Prix : $6.99

Scénario : Richard Thomas, Kurt Busiek, Chris Claremont, Kevin Eastman, Steven S. DeKnight

Dessin :  Steve McNiven, Pete Woods, Roberto de la Torre, Kevin Eastman, Jesus Saiz

Sollicitation : BY CROM, YOU’VE NEVER SEEN A CELEBRATION LIKE THIS – MARKING 50 YEARS OF CONAN THE BARBARIAN IN COMICS!

Revelations, surprises and savage action prevail in the all-new KING-SIZE CONAN! In 1970, Roy Thomas brought CONAN THE BARBARIAN, a creation of author Robert E. Howard, to Marvel Comics. With art by the incomparable Barry Windsor-Smith, CONAN THE BARBARIAN #1 introduced the Hyborian Age to a whole new audience, paving the way for decades of comics and Conan’s conquest of pop culture.  

Now get ready to celebrate 50 years of CONAN with an oversize special spanning the breadth of Conan’s life and times by the most dazzling array of creative talent ever assembled in one book to tread the jeweled thrones of the Earth!  

Experience Roy Thomas and Steve McNiven’s all-new prelude to that original story from 1970!

Thrill to a tale of revenge by Kevin Eastman (co-creator, Teenage Mutant Ninja Turtles), writing and drawing his FIRST Marvel story!  

Chris Claremont and Roberto de la Torre team up to unveil a turning point in Conan’s career as a mercenary!

Kurt Busiek and Pete Woods recount an early brush with sorcerous forces that will shape Conan’s destiny!

Conan and Bêlit sail together again for the first time since the 2019 relaunch, with Jes s Saiz illustrating the Marvel Comics maiden voyage of Steven S. DeKnight (Netflix’s DAREDEVIL writer/director/showrunner)!

The perfect introduction for new fans, and an essential adventure for die-hards, this is the can’t-miss CONAN comic of the decade!

Avis : alors ça la vache, c’est de la belle équipe créative, nom de nom, que dis je nom de Crom ! Comme je l’ai déjà dit, l’année 2020 est celle où je suis tombé sous le charme de Conan (de ses comics du moins, espèces d’obsédés), et après plusieurs mois de pause de la série régulière, on dirait que Marvel est décidé à essayer de rattraper le retard pris cette année. 

Enfin quand je parle de retard, je parle du côté de séries modernes, car entre temps, l’éditeur ne s’est pas privé côté omnibus et epic collection des runs classiques. Nous voyons également qu’ils commencent à rééditer les runs publiés par Dark Horse à un rythme assez incroyable. C’est donc une belle période pour être un fan de Conan…moins pour le portefeuille. 

Je dois dire que Steve Mcniven sur du Conan en plus, cela donne vraiment envie, d’autant plus que depuis quelques années, on l’a vu de plus en plus être influencé par Barry Windsor Smith, autre dessinateur historique du personnage. Et je pense que dans le cas présent, il ne va pas se priver de se lâcher de ce côté là. Donc cela va être clairement magnifique. 

Au-delà, on retrouve une histoire signée Kurt Busiek ! Celui qui a signé l’un des meilleurs runs modernes revient pour une petite histoire ! Chris Claremont aussi sur Conan, c’est inattendu. Bref une belle brochette de talents !

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

AVENGERS WEST COAST EPIC COLLECTION TP VISION QUEST

Prix : $39.99/488 pages 

Scénario : John Byrne, Steve Englehart, Mark Gruenwald 

Dessin : Al Milgrom, Tom Morgan 

Episodes : Collecting WEST COAST AVENGERS (1985) #38-46 and ANNUAL #3, AVENGERS WEST COAST #47-52 and ANNUAL #4, and material from AVENGERS SPOTLIGHT #23.

Sollicitation : John Byrne transforms the West Coast Avengers! The team must survive showdowns with the Defiler and the Night Shift – and Mockingbird is haunted by the terrible specter of the Phantom Rider! Then John Byrne takes charge – and the legendary writer/artist immediately leaves his mark on the Whackos with a startling transformation for the Vision! As the team grapples with what’s happened to their old friend, Vision’s wife, the Scarlet Witch, descends into darkness – and learns shocking revelations about her children! Amid the chaos, the U.S.Agent muscles his way onto the roster, the Great Lakes Avengers assemble and a Golden Age legend blazes his way back from the grave! 

Avis : réédition en epic collection du début du run de John Byrne sur les West Coast Avengers, une série que je connais personnellement très mal…et qui ne m’a en plus jamais vraiment attiré. Je trouve cependant dommage de ne pas avoir mis tout le run de Byrne dans ce tome, puisqu’il est allé jusqu’au 57. 

5 petits numéros n’auraient pas fait de grandes différences en termes de pagination, après ce tome ne fait que …oh, 488 pages. Un tome à 600 pages, ça va ? 

Au-delà, je suis certain qu’on finira par réussir à me vendre la série, puisqu’apparemment je craque sur un peu tout et n’importe quoi ces derniers temps, mais pour l’instant mon esprit résiste…mais pour combien de temps encore ??? (ta da da, musique installant le suspens). 

Chances de publication en VF : on devrait y arriver bientôt en VF, puisque Panini a lancé la série en intégrales et oh non, je  viens de réaliser…nous aurons bientôt les épisodes de Byrne en VF…donc du coup, je vais me sentir obligé de les prendre ??? Oh non…c’est un cauchemar sans fin.  Par ailleurs, de mémoire, ces épisodes en particulier ont été édités par Panini dans un Best of…que j’ai raté. 

Verdict : Check it 

MARVEL COSMIC UNIVERSE BY CATES OMNIBUS HC VOL 01

Prix : $100/528 pages

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Geoff Shaw, Tradd Moore, Ariel Olivetti, Darrel Burnett 

Episodes : Collecting THANOS (2016) #13-18, DEATH OF THE INHUMANS #1-5, COSMIC GHOST RIDER #1-5, SILVER SURFER: BLACK #1-5, and material from THANOS ANNUAL (2018) #1 and THANOS: LEGACY.

Sollicitation : Blockbuster writer Donny Cates (VENOM, GUARDIANS OF THE GALAXY, THOR) unleashes cosmic chaos! Ask the galaxy’s most powerful beings how they fear the universe will end, and they will answer with two words: « Thanos wins. » Now, that disturbing thought becomes a horrific reality! Meanwhile, the Kree have targeted the Inhumans for annihilation, and Black Bolt must lead the few survivors into one final, bloody battle. In the future, Frank Castle has been transformed into the Cosmic Ghost Rider! And now this bizarre hero has plans for vengeance on Thanos himself! And when the Silver Surfer is lost in space and time, his struggle to survive will leave him changed forever! 

Avis : ou l’omnibus de la discorde ! Voilà un volume qui fait parler  de lui de manière assez négative, depuis son annonce il y a quelques mois…car le rapport nombre de pages/prix semble assez délirant. En effet, ce tome d’un peu plus de 500 pages est à 100$…Cela nous rappelle les grandes heures de la grille tarifaire de Panini. Pour un contenu dont la qualité est assez disparate en plus et pas du tout complète. 

Nous retrouvons en effet dans ce tome qu’une partie de la production de Donny Cates sur l’univers cosmique de Marvel, puisque la série courte Guardians of the Galaxy qui s’insère dans la suite directe fera l’objet d’un tome à part. En ce qui me concerne, je ne comprends pas trop ce choix. Les 12 épisodes qu’il a signé sur GoG auraient tout à fait leur place dans ce volume et permettraient d’avoir un véritable omnibus de plus de 750 pages…

Inutile de vous dire que je vous déconseille de le prendre et soit d’attendre que Marvel prenne conscience du problème soit prendre une autre édition. Je crois que pratiquement tout est dispo soit en OHC soit en TPB, et pour le Silver Surfer en Library Edition. 

Chances de publication en VF : je ne vois pas l’intérêt, tout cela est bien disponible, il y a même certaines parties comme le Thanos qui sont disponibles en deluxe (à un prix déraisonnable d’ailleurs). Mais avec Panni on est à l’abri de rien. 

Verdict : PASS !

RAVENCROFT TP

Prix : $15.99/

Scénario : Frank Tieri 

Dessin : Angel Unzueta 

Episodes : Collecting RAVENCROFT #1-5.

Sollicitation : Ravencroft reopened! After the hellish horrors of ABSOLUTE CARNAGE, the Ravencroft Institute has received a much-needed face-lift and is open for business. But will Ravencroft transform the mentally unstable villains of the Marvel Universe back into upstanding citizens – or will they fall prey to the hospital’s oddly…sinister nature? The Institute is fully staffed, but who thought it was a good idea to put this new batch of lunatics in charge of the asylum? John Jameson, the former Man-Wolf, works tirelessly at Ravencroft – attempting to atone for his recent sins and keep all the beasts at bay. But he’s feeling the pressure from both sides as Mayor Wilson Fisk continues to extort him while Misty Knight implores him to do the right thing! And you know what they say about stress: It brings out the animal in people! 

Avis : je me demandais comment Marvel allait publier l’ensemble des éléments liés à Ravencroft et j’ai la réponse cette semaine. Nous avons eu au printemps un premier TPB qui contenait les one shot introductifs, dans le tome intitulé Ruins of Ravencroft et cette fois, l’éditeur publie dans ce second TPB la mini série principale écrite par Frank Tieri, liée de manière assez éloignée à Absolute Carnage. 

En termes d’histoire, il arrivait quelque chose à l’institut lors d’Absolute Carnage qui conduit le maire de New York, Wilson Fisk, à confier l’endroit à…une nouvelle équipe,  on va dire. 

Mais avant cette mini série, Marvel avait publié une série de one shot liés à l’histoire de Ravencroft, remontant parfois plusieurs siècles en arrière, qui développait pas mal de choses très intéressantes. En tout cas plus intéressante que cette mini. Du moins, je pense car je n’ai pas dépassé l’épisode 1 en VO. 

C’était beaucoup plus conventionnel que ce que les one shot ne laissaient présager, avec toujours cette construction en 5 épisodes, où le premier est un poil chiant, car il ne sert qu’à mettre la situation en place, faire beaucoup d’exposition, avant que l’histoire n’avance vraiment que dans le numéro 2. J’espère que c’est le cas de cette mini…

Mais je ne sais pas trop si Marvel va poursuivre son exploration du concept. Ils semblaient avoir de grands plans avant les débuts de la pandémie fin 2019…mais depuis la fin de cette mini série, je n’ai pas entendu de nouvelles annonces sur le sujet.

Il est vrai que l’attention de l’éditeur a été mobilisée ailleurs, notamment par le fait de lancer de nouveau 50 events en même temps, donc il est possible qu’ils n’aillent pas plus loin avant un moment. 

Chances de publication en VF : en 100 %, je dirais que c’est possible. Vu la réduction de la taille des mags prévue en début d’année prochaine, je pense que beaucoup de ces projets annexes vont trouver leur place en VF directement en librairie, sans passer par la case mag. Je ne crois pas que Ravencroft ait déjà été publié (ou alors je l’ai zappé), dans le mag Spidey, si ce n’est pas le cas, ce sera sans doute en librairie en 2021. Mais bon, avec les prix Panini…

Verdict : Check it

A propos Sam 2061 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Pour la epic collection des WCA, Byrne s’en va au milieu d’une histoire qui est conclue en deux numéros par Roy Thomas après un fill in. Donc c’est 6 ou 7 episodes de plus qu’il fallait ajouter.

  2. En fait pas de nouveau numéro de Klaus ce Noël malheureusement. Il s’agit des deux one-shots publiés fin 2018 et 2019 d’après le descriptif. Mais pour ceux qui ne les auraient pas lus, un Buy absolu !!! Les meilleurs épisodes de la série pour moi.

  3. Salut !

    Merci pour ce guide !

    Perso, après soutenu The Seeds sur ses deux premiers numéros, je l’ai un peu mauvaise de devoir racheter un TP à 20£ pour avoir les deux derniers épisodes, deux ans après les débuts de la série. Même si a priori, la pause est due à des soucis dont il n’est pas responsable, côté David Aja. On aurait pu imaginer un autre format pour ceux qui ont débuté la série…Vraiment pas sûr de prendre ce TP malgré l’excellente qualité des deux premiers épisodes.

    Sinon, ce sera l’excellent Dept of truth, FAmily Tree et Something is killing… auquel j’ajoute l’incontournable (pour presque tout le monde :-)) Ice Cream Man !

    Bonnes fêtes à tous ! Soyez prudents !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.