Guide de lecture Comics VO : semaine du 10 février 2021

Edito : alors que la semaine s’avère très légère en VF, c’est également le cas en VO et encore une fois c’est la partie TPB/Graphic novel qui sauve un peu les prochains jours, même si cette semaine c’est surtout DC Comics qui présente encore une fois des choses intéressantes. 

Assez bizarrement, presque chaque semaine depuis que j’ai commencé à intégrer les TPB dans mon guide, je trouve des choses intéressantes chez eux du côté éditions reliées. Et chez Marvel bien évidemment, qui depuis l’explosion du marché l’année dernière a tendance à noyer un peu les lecteurs…

Mais pas cette semaine, cette fois chez eux c’est un peu plus calme. Et pour tous ceux qui me trollent sur X of Swords…oui, le HC est encore repoussé et non je ne le prendrai pas. Non, non et non. 

Sorties de la semaine : comme je vous l’ai indiqué, c’est assez calme cette semaine, mais on trouvera quand même : 

  • chez DC Comics, du côté TPB, une nouvelle réédition de l’Absolute Planetary, du Green Lantern période Kyle Rayner et la fin du run de Robert Venditti sur Hawkman !
  • chez Image, Kyle Higgins lance son propre univers de super-héros !
  • et chez Marvel, la suite du Eternals de Kieron Gillen et Esad Ribic !

Émissions de la semaine : trois émissions au programme de la semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous écouter en direct à partir de 21h notre chaîne You Tube soit notre Discord que je vous invite à rejoindre également et sur lequel une petite communauté est en train de se créer à grande vitesse et nous partageons un peu toutes nos geekeries  :

  • mardi, le Comixity of the future past, qui reviendra cette fois sur l’actu geek du mois de février 2001 !
  • mercredi, le retour du Freaxity où Steve et Laure parlent horreur !
  • jeudi,  le Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine !
  • vendredi, un nouveau Comixity, qui reviendra sur les sorties comics VF de fin janvier et début février !

DARK HORSE COMICS

BLACK HAMMER VISIONS #1

Prix : $3.99

Scénario :  Patton Oswalt

Dessin : Dean Kotz

Sollicitation : An exciting reimagination of the Eisner Award-winning Black Hammer series told by guest writers and artists such as Patton Oswalt, Geoff Johns, Mariko Tamaki, Chip Zdarsky, Kelly Thompson, and more of comic’s top talents!

Patton Oswalt joins artists Dean Kotz and Jason Wordie to explore the life of youthful super heroine Golden Gail on the Black Hammer Farm before the beginning of Black Hammer #1, and her struggle to maintain sanity as a middle-aged woman trapped in the unchanging body of a superpowered grade-schooler.

Avis : début cette semaine d’une nouvelle mini-série liée à l’univers de Black Hammer. Ce n’est pas la première et ce n’est certainement pas la dernière si l’on en croit les informations dévoilées récemment par Jeff Lemire, créateur de cet univers, dans sa dernière newsletter. Un Lemire qui veut ralentir un peu en 2021 tout en lançant tout plein de nouveaux projets, dont un petit paquet lié à Black Hammer, dont il a déjà écrit le prochain chapitre qui comptera 12 épisodes. Mon petit Jeff, je pense que tu es un peu un drogué du boulot…

Mais cette mini série est un peu particulière puisqu’elle ne sera pas écrite par Lemire lui-même, ni par un seul scénariste en particulier. Il s’agit plus d’une anthologie faisant appel à un paquet d’auteurs extérieurs, certains du monde des comics et d’ailleurs. Et quand je vois les noms alignés, cela fait sacrément envie : Geoff Johns ? Chip Zdarsky ? Kelly Thompson ? mmmm oui ! 

Mais pour ce premier épisode, il a fait appel au comédien Patton Oswalt pour écrire le script. Oswalt est évidemment bien connu dans la communauté en partie pour son travail d’acteur, mais aussi parce que c’est un XXX de fan de comics bien accroché. Il ne s’en est jamais caché, bien au contraire. Par contre, je ne sais pas ce qu’il vaut comme scénariste…Nous verrons bien…quand cela arrivera en VF. 

Je préfère en effet suivre tout Black Hammer en VF, par confort essentiellement. En tout cas, vu tout ce qui arrive, Urban ne va pas manquer de matos à nous présenter ! L’univers de Black Hammer se porte bien et il est là pour rester un bon moment. C’est d’ailleurs amusant de se dire que nous avons pu suivre sa naissance et son développement en direct. J’étais trop jeune quand le Hellboyverse de Mignola a été lancé, et on sent qu’on est un peu au début de quelque chose de similaire.

Verdict : Buy

DC COMICS

FUTURE STATE: DARK DETECTIVE #3

Prix : $5.99/48 PAGES

Scénario :“Dark Detective” written by MARIKO TAMAKI

“Grifters” written by MATTHEW ROSENBERG

Dessin :“Dark Detective” art by DAN MORA

“Grifters” art by CARMINE DI GIANDOMENICO

Sollicitation : In this issue, Bruce Wayne meets the next Batman! As the dark detective makes his move to put an end to the villainous Magistrate once and for all, the man who once wore the cowl encounters the next Batman—and these two have some questions for each other! Fists will fly as this explosive meeting erupts in the skies over Gotham…but with the clock ticking, can Bruce finish what he started and unlock the secrets of the fascist surveillance that plagues his city?

And in “Grifters” part two, the lucky streak that Cole Cash and Luke Fox have enjoyed just hit a brick wall in the form of the Huntress! The over-the-top adventure in the gutters of Gotham City concludes in the most bone-crushing fashion possible!

Avis : suite du Dark Detective de Tamaki et Mora et vous savez quoi ? Pour l’instant, c’est une assez bonne surprise. Le premier épisode était efficace et à mon grand étonnement quand j’ai fini le second épisode, je me suis rendu compte que j’avais hâte de lire la suite !!! Et oui. Je suis le premier surpris. Ce qui me donne de l’espoir pour le reste de leur run sur Detective Comics, quand il commencera vraiment. 

En tout cas, le scénario de Tamaki tire bien parti du statut quo qu’on lui a refilé entre les pattes et je pense que le fait de n’avoir que 4 épisodes à remplir l’a un peu obligé à aller à l’essentiel plutôt que de décompresser à mort comme elle le fait d’habitude. Et j’apprécie vraiment l’approche de Mora sur Batman, cela fonctionne vraiment bien. Bref, tout cela devrait nous faire une petite mini de type “Elseworlds” assez sympa. Mais rien de plus en fait. 

Au-delà, on revient au supplément consacré à Grifter…Donc c’est publié en parallèle du Red Hood. Ok je comprends mieux…Bizarre, mais ok. Sinon, cette partie était correcte, mais en rien passionnante, clairement tournée vers l’action/fun. 

Verdict : Check it 

FUTURE STATE: GREEN LANTERN #2

Prix : $5.99/48 PAGES

Scénario :“The Last Lanterns” written by GEOFFREY THORNE

“Teen Lantern” written by JOSIE CAMPBELL

“Hal Jordan” written by CHRISTOPHER PRIEST

Dessin :“The Last Lanterns” art by TOM RANEY

“Teen Lantern” art by ANDIE TONG

“Hal Jordan” art by DEXTER SOY

Sollicitation : Outnumbered but never outwitted or outfought, John Stewart leads the last of the Green Lanterns against insurmountable odds. Facing a bloodthirsty Khund cult dedicated to the “God in Red,” the onetime Green Lantern shows that even without a ring or the Corps to back him up, he’s still a force to be reckoned with!

Plus, from the pages of Young Justice, Teen Lantern teams up with Mogo, and Hal Jordan reconnects with Oliver Queen after the power battery goes down!

Avis : autre mini série Future State que j’apprécie cette semaine avec la suite du Green Lantern de Geoffrey Thorne et Tom Raney. Bon techniquement, le titre fait plus figure d’anthologie puisque si Thorne et Raney se concentre sur John Stewart, d’autres auteurs interviennent également pour mettre en lumière d’autres Green Lantern. Ainsi, dans le précédent épisode, c’était Guy Gardner et Jessica Cruz qui étaient mis en avant. 

Cette fois, aux côtés de l’épisode central, nous aurons une petite histoire sur Hal Jordan cette fois assuré par le très bon Christopher Priest…Un personnage dont l’avenir pose question puisque Thorne qui va reprendre la série au sortir de Future State a déjà indiqué son manque d’intérêt pour. Que l’on mette plus en avant John Stewart, parfait j’aime beaucoup le personnage qui a souvent été peu mis en avant et /ou mal développé, que l’on mette de côté Jordan ou encore Rayner (que l’on a toujours pas vu), cela me dérange plus. 

Mais bon, au moins son premier épisode a bien montré qu’il assurait quand il écrivait John Stewart et niveau histoire, il y avait vraiment du punch. Je souhaiterais simplement que cette énergie soit investie dans l’univers principal. 

Ah oui, il y a aussi un segment sur Teen Lantern. Le personnage créé par Bendis lors de son run sur Young Justice…Je n’ai jamais rien lu avec ce personnage en conséquence, qui va s’incruster post Future state, donc ce sera une découverte. 

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

ABSOLUTE PLANETARY 

Prix : 150$/880 pages 

Scénario : Warren Ellis 

Dessin : John Cassaday 

Episodes : Collects Gen13 #33, Planetary #1-27, Planetary Vol. 1: All Over the World and Other Stories, Planetary/Batman: Night On Earth #1, Planetary Vol. 2: The Fourth Man, Planetary: All Over the World and Other Stories, Planetary: Crossing Worlds, Planetary Vol. 3: Leaving the 20th Century, Absolute Planetary Vol. 1 and Vol. 2, Planetary Vol. 4: Spacetime Archaeology, Wildstorm: A Celebration of 25 Years.

Sollicitation : A timeless story collected in brilliant Absolute format!

An interdimensional peacekeeping force tasked with tracking down evidence of superhuman activities uncovers unknown paranormal secrets and histories, such as a World War II supercomputer that can access other universes, a ghostly spirit of vengeance, and a lost island of dying monsters.

Follow Elijah Snow, Jakita Wagner, and the Drummer as they embark on adventures in Absolute Planetary! 

Avis : DCCCCCCCCCC !!!! vous avez attendus que je sois fauché pour sortir/ressortir ce bijoux en Absolute !!!! Monstres sans nom ! Oui, j’ai déjà tout ça, mais on s’en fiche, c’est un XXX d’Absolute avec Planetary dedans !!! Et tout plein de bonus. Bon là aussi  j’ai quasiment tout parce que c’est Planetary et que cela fait partie des indispensables dans la bibliothèque de tout lecteur qui se respecte. 

Il s’agit de l’une de mes séries préférées, celle que je relisais régulièrement, religieusement, avant les révélations sur Ellis…Je finirai par y revenir, avec du temps et de la distance, mais au delà de tout, je conserve une affection pour le travail effectué ici, les personnages, les idées, ce retour gigantesque sur les genres qui marqué le XXe siècle et qui annoncent tout ce qui arrive aujourd’hui ! Le titre est d’une richesse incroyable et chaque relecture permet d’en découvrir un peu plus. 

Mais, apparemment vu les infos qui commencent à sortir sur le net, DC s’est complètement chié dessus sur l’impression du bouquin…Donc attention, si vous prévoyez de le prendre. Attendez que quelques vidéos de présentation sortent pour voir si cela se confirme…Dccccccc !!!

Chances de publication en VF : déjà publiés par Semic, Panini et enfin Urban dans deux beaux tomes bien fournis. Donc pas d’excuses, allez on passe à la caisse, je ne veux rien savoir. 

Verdict : Buy

GREEN LANTERN : CIRCLE OF FIRE 

Prix : $39.99/416 pages

Scénario : Brian K.Vaughan, Judd Winick, et beaucoup d’autres 

Dessin : Daryl Banks, Kevin Nowlan et beaucoup d’autres

Episodes : Collects Green Lantern #129-136, Green Lantern/Firestorm #1, Green Lantern/Adam Strange #1, Green Lantern/Atom #1, Green Lantern/Green Lantern #1, Green Lantern/Power Girl #1, and Green Lantern: Circle of Fire #1 and 2.

Sollicitation : A new era begins for Green Lantern Kyle Rayner!It begins as Nero escapes a mental institution and finds himself in possession of a yellow power ring, thanks to the Qwardians. Now with the power to materialize the inner workings of his mind, the madman looks to destroy the planet. And as the Justice League attempts to fight his hordes of minions, Kyle must find a way to defeat a ring-bearer more powerful than he is!Then, when Rann is attacked by the entity known as Oblivion, Green Lantern enlists other heroes to join the « Circle of Fire, » as Power Girl, Firestorm, Adam Strange, and the Atom answer the call.

Avis : Ahhhh DC. Comment briser mon coeur d’un côté avec une succession de décisions stupides et de l’autre, vous me rééditez du Green Lantern avec Kyle Rayner, durant le run de Judd Winick…Ahhh. DC, c’est vraiment cette femme (ou cet homme) dont vous savez qu’il/elle va vous faire du mal au final, mais vous y allez quand même, vous lui donnez une nouvelle chance…parce qu’il vous fait un petit cadeau qui lui coûte rien, mais qui compte pour vous…Et ensuite, il/elle vous poignarde dans le dos…Et vous saviez que cela allait arriver…

Et oui, personnellement j’ai commencé à lire du Green Lantern, avec Kyle Rayner dans le rôle lors du run de Judd Winick sur le personnage et j’avais adoré ce run, notamment dessiné par le très bon et souvent trop rare Dale Eaglesham. À priori, on ne le verrait pas sur du cosmique, mais cela fonctionnait très bien…Et sa Jade était sublime, ce qui ne gâchait rien…Bref, je suis en mode un peu fanboy qui retrouve un ancien amour avec ce TPB, surtout que ce sont des épisodes et un crossover que je n’ai pas lu…Donc moi tenté, bien que tout cela ait été ensuite réinterprété par la suite, notamment Johns. 

Bref, tout cela donne salement envie. Et merde, je vais replonger n’est-ce pas ? 

Chances de publication en VF : 0. Urban a déjà du mal à sortir les séries actuelles sur Green Lantern, alors revenir plus de 20 ans en arrière, j’ai quelques doutes. Certes, nous avons eu quelques épisodes période Rayner dans DC Confidential, mais même là il s’agissait de se concentrer sur Emerald Twilight et presque rien au delà. Donc je ne suis pas optimiste…

Verdict : Buy

HAWKMAN VOL 4 : HAWKS ETERNAL 

Prix : $19.99/232 pages 

Scénario : Robert Venditti 

Dessin : Fernando Pasarin 

Episodes : This volume collects Hawkman #20-29.

Sollicitation : To save himself, Hawkman must confront his darkest moments–but will it be enough to save himself and Hawkwoman from their first and greatest enemy?

Thanks to the sinister manipulation of the Batman Who Laughs, Hawkman has become the villainous Sky Tyrant–the sum total of the worst versions of himself from his past incarnations. Hawkwoman recruits the Atom and Adam Strange to help, but will their combined forces be enough? Hawkman will have to revisit his past life as a plague doctor in the 17th century to fight off Sky Tyrant’s control over his body for good!

Then, Hawkman and Hawkwoman reunite, but the romantic moment is interrupted when they’re sucked into the realm of the Lord Beyond the Void! Hawkman is forced to confront the misery he wrought in his first life as Ktar Deathbringer–who seeks to end the winged hero’s resurrections, permanently! Can Hawkman and Hawkwoman survive–and save the universe in the process?

Avis : et on finit cette semaine de sorties de TPB chez DC avec la fin du run de Robert Venditti sur Hawkman. Et cela fait un gros tome, puisque DC nous propose les 10 derniers épisodes d’une traite…ce qui en dit long sur l’état des ventes selon moi, car il y avait de quoi en faire deux TPB, mais de toute évidence, l’éditeur voulait simplement achever cette réédition le plus rapidement possible. 

Ce qui est vraiment dommage car j’ai appris à réellement apprécier ce run. Je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’a fait Venditti sur le titre, mais la relecture que j’ai faite récemment de la première année était tellement sympa que j’ai décidé d’aller au bout du run. On y trouvait tout ce qu’on pouvait attendre d’un bon comic-book de super-héros, avec quelques hommages ici et là à la fois aux différentes ères de Hawkman, mais aussi à différents genres. 

Et niveau qualité de la prose, il s’agit de la plus inspirée que j’ai lu chez cet auteur. J’espère qu’il a vraiment eu le temps de conclure son run de manière appropriée en tout cas, alors qu’il va notamment aborder toute la question autour de la relation Hawkman/Hawkwoman. Il avait ramené le personnage dans le précédent arc mais l’arrivée du Sky Tirant a empêché de vraies retrouvailles…Nous allons bien voir comment il aborde cette relation très contrariée…et surtout compliquée ! 

Chances de publication en VF : 0. Hawkman n’a malheureusement jamais eu la côte en VF. Nous attendons toujours la réédition du run de Geoff Johns sur la JSA chez Urban, depuis presque 10 ans maintenant, donc Hawkman…un jour peut-être mais certainement pas dans l’avenir proche. 

Verdict : Buy 

IMAGE COMICS 

RADIANT BLACK  #1

Prix : $3.99

Scénario : KYLE HIGGINS

Dessin :MARCELO COSTA

Sollicitation : For fans of INVINCIBLE and Mighty Morphin Power Rangers comes a brand-new ONGOING SERIES from acclaimed writer KYLE HIGGINS (Ultraman, C.O.W.L.) and artist MARCELO COSTA that reinvents superheroes for a new generation!Nathan Burnett has just turned thirty, and things aren’t great: He’s working (and failing) at two jobs, his credit card debt is piling up, and his only move…is moving back home with his parents.But when Nathan discovers and unlocks the ethereal, cosmic RADIANT, he’s given the power to radically change his fortunes!There’s just one problem: The powers don’t belong to him. And the COSMIC BEINGS who created them want them back…by any means necessary.

Avis : et un autre lancement important chez Image …bon, je dis ça mais les vrais derniers gros nouveaux bouquins chez Image, à savoir Department of Truth, datent de fin 2020 maintenant…Mais, la bonne nouvelle pour l’éditeur et les lecteurs, c’est qu’il semble bien qu’ils se préparent une grosse année 2021. On sait que les titres de Scott Snyder arrivent le mois prochain, Geoff Johns à l’été et je pense que les événements chez DC ces derniers temps vont précipiter l’arrivée de nouveaux auteurs importants dans l’année à venir. Et puis qui sait, peut être que Saga va revenir…et Greg Rucka aussi ? Et quoi, j’ai le droit de rêver un peu !

Sinon, pourquoi ce nouveau titre, Radiant Black, m’intéresse ? Et bien déjà parce que c’est la promesse (qui n’engage que ceux qui y croient, mais j’ai envie d’y croire) d’une nouvelle série de super-héros au long cours chez Image. Ah si monsieur, quand on cite Invincible dans sa sollicitation, on parle long terme ou rien du tout. Mais attention, la montagne pour atteindre le niveau d’Invincible est tout de même énorme. Le pitch de la série fait en tout cas très USA 2020 dans l’ambiance, avec un personnage trentenaire qui doit cumuler deux boulots, criblé de dettes, obligé de retourner vivre avec ses parents. 

Donc, oui, là on parle de l’Amérique moderne…Reste à voir comment Higgins va gérer son récit. Le monsieur qui avait commencé à se faire un nom en bossant sur la franchise Batman, notamment au moment du New 52, avant de marquer les lecteurs avec son run sur Powers rangers, revient ici au creator owned après une première tentative avec Cowl il y a quelques années. Je dois dire que je n’ai jamais lu son travail sur Powers Rangers, qui semble être sa plus grande réussite, mais comme Jonat ne peut pas la fermer sur le sujet, on va dire que c’est sans doute passable…

Verdict : Check it 

MARVEL COMICS

DAREDEVIL #27 KIB

Prix : $3.99

Scénario : Chip Zdarsky 

Dessin : Marco Checchetto, Mike Hawthorne 

Sollicitation : ENSNARED IN THE WEB!

  • As New York begins to crack under the weight of Knull’s symbiotic assault, Matt Murdock has a crisis of faith in the most electrifying issue of Chip Zdarksy and Marco Checchetto’s groundbreaking DAREDEVIL run yet.
  • BUT THIS TIME, they’re joined by none other than MIKE HAWTHORNE, spearheading a brutal story that pits Daredevil against the god-king of the symbiotes himself – KNULL!

Avis : bon, je me suis renseigné, ce stupide tie in à King in Black s’achève avec ce numéro. Ou comment envoyer aux chiottes une série en quelques épisodes simplement pour la relier au gros machin du moment. Oui, je sais que certains d’entre vous ont beaucoup aimé l’épisode précédent, en ce qui me concerne, c’était très exactement ce que je ne voulais pas. 

Cela fait vraiment intrusion violente de truc complètement grandguignolesque dans une série jusque là plutôt centrée sur le drame. Donc, je vais gentiment serrer les dents jusqu’à la fin en croisant les doigts que cela ne va pas impacter la trajectoire de la série qui jusque là était très bonne. Il y a un sous entendu salace dans ces quelques phrases qui n’était même pas volontaire, je m’en rends compte à la relecture…Mais je suis trop paresseux pour revenir dessus.

Sinon, niveau contenu concret : Matt en taule en tant que DD, la décision d’Elektra…en fait cette dernière me dérange un peu, et j’espère que Zdarsky laissera assez vite de côté le machin avec la Main. En termes d’idée stupide, ça se pose là aussi…En fait, je me rends compte que les derniers épisodes ne sont pas vraiment à mon goût…Il y a des idées qui ne me plaisent pas et une direction qui se dessine qui ne m’intéresse pas…Nous allons bien voir. 

Verdict : Check it 

ETERNALS #2

Prix : $3.99

Scénario : Kieron Gillen 

Dessin : Esad Ribic 

Sollicitation : THANOS VS. IKARIS!

  • In the heart of a city driven mad by time!
  • Eternals live eternally. One is dead. They handle it well.
  • No, they don’t. They handle it badly. Eternal revenge is a dish best served forever.

Avis : hé bé…dès l’épisode 2, du Thanos…Bon, étant donné que Gillen, écrit une série sur les Eternals c’était un peu inévitable, mais il y a deux manières de voir l’apparition aussi tôt du personnage dans la série. La première est purement opportuniste…sachant que j’ai complètement zappé le statut du personnage au terme du run de Cates sur Gog…il était pas censé être mort ? Ou il est de retour…franchement je sais plus…

Bref, est-ce que Gillen veut ici simplement capitaliser sur ce qui reste de la popularité du personnage après les sommets atteints dans les films ? J’en doute, l’auteur est plus intelligent que cela. Je pense que la seconde manière de voir est la bonne, à savoir qu’il a voulu s’en débarrasser au plus vite, avant de s’intéresser au cœur de la série…Qui est quoi ? Ben, des meurtres. Et amener Thanos dans le mix quand on parle de meurtres…ben c’est logique.  Commencer avec un gros mystère est toujours bien vu. 

Surtout quand les victimes sont …ben des Eternals…Pour des gens censés être immortels, ils ont quand même une forte tendance à mourir de manière régulière. Et à revenir…encore et encore. Mais pour cela Gillen a bien présenté les choses dans le premier épisode insistant sur le fait que leurs résurrections régulières faisaient partie d’un système complexe mis en place par les célestes lors de la création de la race des Eternals. 

Et ce premier épisode était franchement très réussi. Je me suis vraiment laissé absorber par ce ton, cette histoire et ces XXX de dessins de Esad Ribic qui se fait clairement plaisir. Alors que j’avais peu d’intérêt pour les Eternals avant, Gillen a vraiment réussi à capter mon attention en mettant ou reposant énormément d’éléments dès les premières pages, sous-entendant une mythologie riche et passionnante. 

D’après ce que certains d’entre vous m’ont indiqué, il s’appuie fortement sur la mini de Gaiman et Romita Jr publié il y a quoi presque 15 ans maintenant (yep, après vérification, elle date de 2006 !)…et que je n’ai jamais lu, mais qui ne m’a pas manqué pour comprendre le premier épisode…Cependant,  maintenant j’ai envie de lire ladite mini…Grand dieu des comics, c’est sans fin !

Verdict : Buy

Morbius: Bond of Blood #1

Prix : $3.99/

Scénario : Ralph Macchio

Dessin : Tom Reilly

Sollicitation : MORBIUS, THE LIVING VAMPIRE, FACES A GHOST FROM HIS PAST: HIS FIRST KILL! Emil Nikos was Morbius’ research partner…until the bloodlust made Emil the first victim to Morbius’ vampiric urges! Now, Emil’s son is dying from a new rare blood disease and only Morbius can save him! But at what cost?

Avis : ou l’épisode rajouté au dernier moment dans ce guide ! En effet, je n’avais à l’origine aucune intention d’évoquer la sortie de ce one shot pour une bonne raison : je me contrefous du personnage de Morbius. Un argument que je vais ressortir dans mon court avis sur l’Epic collection qui lui est consacré plus bas. Cela ne date pas d’aujourd’hui. Je trouve que le personnage stagne depuis longtemps et chaque fois qu’il apparaît dans Spider-Man, c’est toujours pour faire la même chose. 

À l’image du Lézard, j’ai l’impression que tout a été fait avec le personnage et qu’il faudrait mieux le laisser au repos quelques années avant de le ramener avec une vraie bonne idée. Sauf qu’il y a un film qui devrait arriver…un jour…Oui, celui avec Jared Leto, je sais qu’on a tous fait de notre mieux pour l’oublier, mais Sony veut y croire, espérant réitérer le succès inattendu de Venom. Entre nous, je n’y crois pas une seconde, mais chut, faut pas le dire. 

Du coup, pourquoi l’évoquer ? Parce que j’ai vu des planches de l’épisode en question, à l’occasion de la sortie des previews…et…XXX je me suis dit “Chris Samnee, sors de ce corps” !!! À ce stade, ce n’est plus de l’inspiration. À l’image d’un Jorge Fornès plus bas qui marche clairement dans les traces d’un Mazzuchelli, nous avons un Tom Reilly qui est clairement très marqué par le style Samnee au point que l’on a du mal à les distinguer à ce stade. 

Donc du coup, j’ai au moins envie de jeter un œil au machin, car même si le personnage ne m’intéresse pas, mes yeux eux seront ravis. 

Verdict : Check it 

WOLVERINE BLACK WHITE BLOOD #3

Prix : $4.99

Scénario :JOHN RIDLEY, JED MacKAY, Donny Cates 

Dessin : JORGE FORNÉS, JESUS SAIZ, Chris Bachalo

Sollicitation : THE BEST THERE IS BY THE BEST THERE ARE!

The groundbreaking series continues! Thrill to the Marvel Comics debut of Oscar winner JOHN RIDLEY 12 Years a Slave, The American Way) as he and JORGE FORNÉS bring LOGAN to Japan, where he will question his honor as he clashes blades with the SILVER SAMURAI!

Then, it’s back to his X-FORCE days with JED MacKAY and JESUS SAIZ, as WOLVERINE must stop A.I.M.’s plot for the red planet! And, nothing can prepare you for the unstoppable team-up of DONNY CATES and CHRIS BACHALO as Wolverine has a run-in with…COSMIC GHOST RIDER?!

Avis : comme je l’ai dit pour cette mini, tout comme pour le retour de Batman : Black & White, ce genre de titres ne peut fonctionner que sur l’attrait que suscite les dessinateurs qui y participent. Si DC fait fort de son côté, chez Marvel, c’est un peu les montagnes russes. Ainsi, le premier épisode comptait d’excellents artistes…Le second, je l’ai zappé car aucun dessinateur ne m’attirait. 

Mais ils remontent clairement le niveau puisque les 3 dessinateurs à l’honneur ici m’intéressent ! Et ce qui est amusant est que nous avons quand même des styles très très très différents ! Entre le style clair et simple de Fornès (très très inspiré par Mazzucchelli, lui même dans l’ombre d’Alex Toth), le dessin par ordinateur de Jesus Saiz, ou encore le style plus cartoony et souvent très chargé de Chris Bachalo…wow, en termes de diversité on est servi !

Parmi les scénaristes, je suis curieux de voir ce que Cates va proposer. C’est un peu la première fois qu’il écrit une histoire avec Wolverine en tant que star, pas simplement en invité d’un autre bouquin. Et je pense que son style très rentre dedans peut vraiment correspondre au personnage…

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

MORBIUS EPIC COLLECTION TP LIVING VAMPIRE

Prix : $39.99/

Scénario :Steve Gerber

Dessin : Gil Kane

Episodes : Collecting AMAZING SPIDER-MAN (1963) #101-102, MARVEL TEAM-UP (1972) #3-4, FEAR #20-26, GIANT-SIZE SUPER-HEROES #1, and material from VAMPIRE TALES #1-8 and GIANT-SIZE WEREWOLF #4.

Sollicitation : Cursed by an experiment gone wrong, Dr. Michael Morbius is possessed by an unquenchable thirst for blood – yet his heart beats like any other man’s. He is a living vampire! From his first appearance and solo color comic through his black-and-white adventures, this Epic Collection begins Morbius’ tragic adventure into fear. The sometimes mad, sometimes misunderstood doctor must contend not just with super heroes, but with bizarre cultists and satanic demons! Prepare for stories that will take you to the darker side of Marvel – a world of horror and the supernatural that overtook the industry in the 1970s and defined comics for a generation! 

Avis : je ne vais donc pas m’étendre très longtemps sur la sortie de ce premier epic collection consacré à Morbius…parce que je m’en fiche un peu ? Bon, en tout cas, on voit que Marvel a fait ses devoirs, parce qu’on retrouve vraiment de tout. Morbius ayant rarement eu sa propre série (ou en tout cas pas très longtemps), on peut voir qu’il s’est pas mal baladé dans les années 70 entre les différentes séries estampillées “horreur” de la maison des idées. 

Chances de publication en VF : mmm…je ne sais pas trop, car d’un côté je me dis que le personnage est trop mineur pour que Panini lui accorde sa propre intégrale…de l’autre, ben on a eu une intégrale Ka-Zar (oui, ça m’a marqué) et l’éditeur a lui même indiqué suivre de très près ce que Marvel faisait avec les Epic Collection pour ensuite l’intégrer dans les intégrales. C’est assez logique, car Panini a besoin que Marvel restaure les pages pour ensuite les publier en intégrales. Mais, je ne sais pas s’il y a vraiment un public en VF pour ce personnage. 

Verdict : Check it

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.