Guide de lecture Comics VO : semaine du 3 mars 2021

Edito : après un début d’année assez compliqué du côté de la VO, à savoir…on s’emmerde un peu en ce moment, est-ce que cette semaine va marquer le début d’un tournant ? En effet, beaucoup de gros bouquins arrivent enfin et on peut s’attendre à voir de gros chiffres de ventes…quand les données seront de nouveau disponibles. 

Bien évidemment, le gros lancement qui va être observé cette semaine est la “nouvelle” ligne de titres de DC Comics. Je mets des parenthèses autour du mot “nouvelle”, car il n’y a pas de relaunch (merci pour ça au passage), mais l’arrivée d’une nouvelle direction et de nouvelles équipes créatives. Nous savons tous que DC a besoin d’une nouvelle impulsion et les enjeux de cette nouvelle ère sont énormes pour l’éditeur, au vu des pressions qu’il connaît depuis un an. 

Nous allons bien voir, je ne suis pas incroyablement enthousiaste par ce que je vois, mais il y a quand même quelques titres dont j’espère beaucoup, notamment le Nightwing de Taylor, le Swamp Thing de Ram V…

Au delà, c’est plutôt du côté de l’indé que cela s’agite, alors que Boom vient de siffler la fin de la partie pour 2021, avec ce qui restera la meilleure vente de l’année grâce au premier numéro de BRZRKR qui a dépassé les 600 000ex de précommandes…Le nom de Keanu Reeves allait faire vendre, on s’en doutait, mais avec en plus 12 couvertures variantes…l’éditeur a mis toutes les cartes de son côté. 

Est-ce que cela annonce un bon bouquin ? nous verrons bien…

Au-delà, l’autre grosse sortie indé, est bien évidemment le Nocterra de Scott Snyder et Tony Daniel. Image commence à retrouver une très bonne dynamique et enchaîne les gros lancements ces derniers temps. Tant mieux, on dirait que la montée en puissance de Boom les a forcé à se bouger le cul. 

Au milieu de tout ça, Marvel semble être l’éditeur un peu à l’arrêt en ce moment. Ils ne font qu’enchaîner les events, comme il y a 3 ans et m’apparaissent comme prisonniers de vieilles méthodes qui ont pourtant déjà montré leurs limites, notamment en 2016 quand Civil War II a rétamé leurs ventes…Du coup, je n’ai qu’un seul single chez eux cette semaine et même pas une série régulière, est-ce que c’est pas triste comme constat ? 

Sorties de la semaine : du coup, je vais sélectionner quelques titres cette semaine : 

  • chez DC Comics, Infinite Frontier qui pose le nouveau statut quo de l’univers DC et les nouvelles directions pour toutes leurs séries. Nous avons une première salve cette semaine et nous allons dérouler sur le reste du mois. Et un gros omnibus au programme avec le Generations de John Byrne, qui revient très fort en VO dans les rééditions ces derniers temps. 
  • chez Image,  le Nocterra de Scott Snyder et Tony Daniel ;
  • chez Marvel…c’est calme plat côté single, mais il y a quelques TPB et un gros omnibus maudit, qui mérite sa place en enfer pour ce qu’il fait au genre humain…

Émissions de la semaine : seulement 2 émissions au programme de la semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous écouter en direct à partir de 21h soit sur notre chaîne YT soit sur notre Discord que je vous invite à rejoindre et sur lequel une petite communauté est en train de se créer à grande vitesse et nous partageons un peu toutes nos geekeries  :

  • mercredi, le retour du Freaxity où Steve et Laure parlent horreur !
  • jeudi,  le Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine !

BOOM ! STUDIOS 

BRZRKR (BERZERKER) #1 

Prix : $4.99

Scénario : Keanu Reeves & Matt Kindt 

Dessin : Ron Garney 

Sollicitation :  Discover the next blockbuster action franchise from the iconic KEANU REEVES in his Must Read comic book writing debut alongside New York Times best-selling co-writer Matt Kindt (Folklords, Bang!) and acclaimed artist Alessandro Vitti (Marvel’s Secret Warriors) in a brutally violent new series about one immortal warrior’s fight through the ages.

* The man known only as Berzerker is half-mortal and half-God, cursed and compelled to violence…even at the sacrifice of his sanity.

* But after wandering the world for centuries, Berzerker may have finally found a refuge – working for the U.S. government to fight the battles too violent and too dangerous for anyone else.

* In exchange, Berzerker will be granted the one thing he desires – the truth about his endless blood-soaked existence… and how to end it.

Avis : comme je l’ai dit en intro, sans doute le plus gros lancement et la plus grosse vente de l’année. Je vois en effet mal quoique soit d’autre dépasser les 600 000ex atteints par ce premier épisode. Porté par l’incroyable popularité de Keanu Reeves, avec son nom bien en gros dans la sollicitation au cas où…même si en réalité, il a juste pitché le machin et c’est Matt Kindt, qui doit avoir reçu un chèque gigantesque pour le coup, qui a fait tout le gros du boulot, le titre va gentiment remplir les caisses de Boom. 

Est-ce que tout cela fera un bon comics ? Nous verrons bien après tout. Il y a une bonne équipe créative, le concept est assez générique, mais tout dépend de l’exécution comme d’habitude. En tout cas, cela fait plaisir de revoir Ron garney que l’on avait plus vu depuis un moment, je trouve…Ahhhh non, c’est juste qu’il dessinait quelque chose qui ne m’intéressait pas. À savoir la mini-série Juggernaut récente…

Par contre, je ne comprends pas pourquoi Allessandro Viti est toujours crédité, alors que les pages previews montrent bien des planches signées Garney…Un problème de communication sans doute. Je ne sais pas encore  si je vais me lancer dans cette mini, qui m’a l’air d’un bon gros produit de commande pour les auteurs impliqués, mais on n’est jamais à l’abri d’une surprise. 

Verdict :Check it 

DC COMICS

INFINITE FRONTIER #0

Prix : $5.99/64 pages

Scénario : SCOTT SNYDER, GEOFF JOHNS, JAMES TYNION IV, JOSHUA WILLIAMSON, GEOFFREY THORNE, PHILLIP KENNEDY JOHNSON, BRIAN MICHAEL BENDIS, BECKY CLOONAN, MICHAEL W. CONRAD, JOELLE JONES, and TIM SHERIDAN

Dessin :JOHN TIMMS, HOWARD PORTER, JOELLE JONES, JORGE JIMENEZ, ALITHA MARTINZEZ, DAVID MARQUEZ, STEPHEN BYRNE, JAMAL IGLE, DEXTER SOY, RAFA SANDOVAL, ALEX MALEEV, JOHN ROMITA JR., and others

Sollicitation : The next phase of the DC Universe begins here! Dark Knights: Death Metal presented the darkest threats of the Multiverse. DC Future State revealed what may lie ahead. Now it’s time to look into the Infinite Frontier of the current-day DC Universe.

In Gotham City, The Joker jolts citizens awake with an attack even the Dark Knight never expected. In Brazil, a young woman discovers her destiny and her connection to the Amazons. In Belle Reve, Amanda Waller plots an invasion of Arkham Asylum. In the far reaches of space, Mongul dreams of galactic domination, while the Green Lantern Corps hosts a summit of its greatest enemies. At the Hall of Justice, the League joins forces with Black Adam. Beyond the mortal world, Wonder Woman settles into a new role in the godsphere. And somewhere in the DC Universe–it’s the return of Stargirl, in an all-new tale written by Geoff Johns.

Avis : c’est donc avec cet épisode que tout commence. Et vous savez ce qui aurait été malin de la part de DC ? Le proposer à un faible prix. Non vraiment, faire une grosse promotion autour de leur nouvelle direction et vendre l’épisode 1$ pour donner envie d’essayer. Mais non, allez un bon gros épisode à 6$ pour 64 pages, voilà qui va donner envie…Même s’il y a du beau monde à la fête. 

L’épisode va sans doute proposer un tour d’horizon des séries, de leurs nouvelles intrigues, leurs nouvelles équipes créatives. C’est donc une bande annonce..qu’il faut payer pour lire. Oui, ça passe mal. Une grosse pub payante…comme c’est y pas beau. Il n’y avait que les comics pour arriver avec un tel concept… Je suis négatif, mais l’épisode m’intéresse, rassurez-vous. J’aime l’univers DC et  j’espère qu’il va sortir de l’impasse dans laquelle il est bloqué depuis presque 3 ans maintenant. 

Mais le contenu de cet épisode fait que je suis mitigé d’entrée de jeu : 

  •  pour Batman, qu’est-ce qu’on a ? Ben encore du Joker, parce qu’on en a pas encore trop bouffé ces derniers temps !
  • alors que dans le même temps, j’ai vraiment hâte de voir par exemple ce qui arrive avec le Green Lantern Corps, ou ce que Johns va faire avec Stargirl. 

Pour le reste, nous allons voir, mais je note que Superman n’est même pas cité, voilà qui est encourageant. Encore une fois, je vois que le personnage est au centre de la stratégie de l’éditeur qui sait clairement ce qu’ils vont faire avec lui. Après tout, l’équipe créative nommée sur ses séries est de premier niveau avec…ah oui…bon, ben on croise les doigts ? 

Je ne sais pas pourquoi, mais je doute que cela ait les mêmes résultats que l’épisode spécial Rebirth il y a 4 ans…du moins j’ai quelques doutes. 

Verdict : Check it 

BATMAN #106

Prix : $4.99/40 PAGES 

Scénario :JAMES TYNION IV

Back-up story written by JOSHUA WILLIAMSON

Dessin :JORGE JIMENEZ

Back-up art by GLEB MELNIKOV

Sollicitation : Following the tragic events of Infinite Frontier #1, Batman and his new ally, Ghost-Maker, must reckon with a new gang operating in Gotham City–but are they connected to the reemergence of the Scarecrow? Meanwhile, shadowy billionaire Simon Saint pitches an advanced law-enforcement system to the new mayor! The creative team behind the epic « The Joker War » returns with a thrill-packed, dangerous new storyline called « The Cowardly Lot. »

Plus, the backup story « Demon or Detective » begins as Damian Wayne is on the run! After everything Damian has gone through, can he escape Gotham and find his way back to where his journey started–to his mother, Talia al Ghul? This two-part tale concludes this month in Detective Comics #1034!

Avis : hé ! hé les djeun’s ?! Oui, vous ! Vous aimez Batman, hein ? Bien sûr que vous aimez Batman, et bien j’ai une bonne nouvelle pour vous ! Oui, maintenant vous aurez l’honneur de nous donner 5$ par épisode de la série Batman. Alors heureux ! Allons allons, pas tous en même temps ! 

Quoi ? vous ne voulez pas payer autant pour du James Tynion IV sur Batman, quoi ??? son run craint jusque là ? Mais voyons, voyons qu’allez vous faire ? Ne pas lire Batman ? Voyons, voyons, vous savez que cela ne va pas arriver. Je le sais, vous le savez : on vous tient. Aujourd’hui et à jamais. Vous aimez Batman, on a Batman et vous aurez beau protester, dire que vous pouvez arrêter quand vous voulez…on vous reverra le mois prochain, peu importe combien le dernier épisode aura été nul. 

Oui, comme le dernier arc de Tynion IV ! Oui, comme celui-là, il était bien nul son truc avec le Ghost Maker, hein ? Ahhh, comme on a rigolé dans les bureaux quand on a sorti ces épisodes. Bon, pas trop, parce qu’on est plus trop nombreux dans les bureaux en ce moment et qu’on se cache, pour éviter les gars d’ATT qui cherche encore des trucs à couper. Mais sinon, ah quelle belle rigolade. 

Mais vous serez quand même là pour ce nouvel arc, parce que vous aurez cette pensée obsédante en tête : et si cet épisode était bien au final…Peut être que Tynion va se réveiller ? Peut être qu’il va revenir à son vrai niveau. Peut être que le fait de passer à un rythme mensuel va l’aider ? Un peu moins de pression ? Et puis Jorge Jimenez est de retour et dessine tout l’arc…c’est, c’est pas rien ! Quoi, comment ça je chiale, non ce n’est pas une relation abusive entre DC et nous…

Tout ça pour dire que je n’ai plus trop d’attentes en Tynion IV à ce stade. Il a signé plus de 20 épisodes de la série principale, plus une pelletée d’épisodes spéciaux autour de son run, et je pense pouvoir dire qu’aucun n’était particulièrement bon. Donc, je vais lire cet épisode en me disant que pour la première fois en 20 ans, je vais devoir mettre un run sur Batman en pause le temps qu’un autre arrive derrière…

Verdict :Check it 

CRIME SYNDICATE #1

Prix : $3.99

Scénario :ANDY SCHMIDT

Dessin :KIERAN McKEOWN

Sollicitation : Spinning out of Dark Nights: Death Metal, the Multiverse is reborn–and Earth-3 with it! In this six-issue miniseries, witness the true origins of the malevolent makers of mayhem known as the Crime Syndicate as a common foe unites them! But how long can alliances last between villains like these? Also in this issue, it’s the origin of Ultraman in our special backup story drawn by Bryan Hitch.

Avis : encore une fois, les choix éditoriaux de DC restent un peu un mystère avec cette mini réalisée par une équipe créative que je ne connais pas sur le crime syndicate, un concept assez peu mis en avant ces derniers temps. Je vois que Death Metal est cité pour susciter de l’intérêt chez le lectorat, mais d’une part : personne ne veut se souvenir de Death Metal ma bonne dame. Et de deux, …le crime syndicate avait droit à quelques pages dans un épisode spécial, donc rien de suffisant pour servir de lance de rampement. 

Je ne nie pas que les pages en question étaient très sympas, avec notamment un Owlman encore plus taré que d’habitude. Mais est-ce que ça donnait envie de suivre de plus près cette équipe ? Pas vraiment. Ces personnages sont bons comme intervenants occasionnels dans une série régulière. Pour faire passer un arc sympa. Mais au-delà, ils ne donnent pas envie de dépenser son argent à eux seuls. 

Bien évidemment, je peux me tromper et DC leur donne une mini car ils sont peut être appelés à jouer un plus grand rôle à l’avenir. Peut être va-t-on les revoir de manière plus régulière, donc DC leur accorde plus de visibilité avant, pour les remettre dans l’esprit des lecteurs. Au delà, reste le back up dessiné par Bryan Hitch. Comme j’aime beaucoup l’artiste, cela peut être plaisant…En espérant qu’ils n’écrive pas le machin…

Verdict : Check it 

SUICIDE SQUAD #1

Prix : $3.99

Scénario :ROBBIE THOMPSON

Dessin : EDUARDO PANSICA

Sollicitation : Things have changed for Task Force X. As Peacemaker takes over as field leader, there will be no more avenging or defending for the government’s top-secret task force of killers, thieves, and criminals. Amanda Waller–now back in control of the Squad–sends a new Squad into Arkham Asylum to « recruit » the deadly Court of Owls assassin Talon while she interviews another new candidate: Superboy.

Avis : alors que le nouveau film est sur le point de débarquer…un jour, DC a bien compris qu’il fallait capitaliser sur le sujet autant que faire se peut, du coup…ben qui voit-on rejoindre l’équipe dans ce premier épisode : Peacemaker. Ou le personnage qui n’intéresse personne depuis des décennies et qui d’un coup revient sous les feux des projecteurs…Ah là là, tout est bon. Mais bon, comme d’habitude, tout dépend ce qu’ils en font. S’ils ont 0 idée, cela s’écrasera comme d’habitude. 

Au-delà, je vois quand même quelques idées intéressantes, notamment le fait que Superboy, alias Conner Kent ramené par Bendis récemment, fasse potentiellement partie des recrues forcées de Waller. Bien évidemment, la question est comment est-ce possible et surtout est-ce que Superman va laisser faire un truc pareil très longtemps. Après tout, le personnage est sacrément entouré entre la famille Super et la Young Justice. Il a des liens, une famille…comment accepter un truc pareil ?

Je vois aussi le retour d’un personnage oublié ces dernières années, le Talon de Snyder. Il avait eu droit à une courte, mais très bonne série par …ben Tynion IV et après cela il avait quelque peu disparu de la circulation. Dommage de le retrouver en difficulté ici, mais si cela peut lui assurer une présence dans l’univers DC, je ne crache pas dessus. 

Mais au moins, on voit qu’ils essaient de secouer un peu le concept. Ils n’y arriveront pas autant que Taylor lors de son run, qui avait quasiment entièrement réinventé la série, mais il y a un potentiel. 

Verdict : Check it 

THE SWAMP THING #1

Prix : $3.99

Scénario :RAM V

Dessin :MIKE PERKINS

Sollicitation : Swamp Thing returns in a new 10-issue series that stars Levi Kamei as the next Guardian of the Green. Unable to control his transformation into the monstrous Swamp Thing, Levi is thrust into the harsh, unforgiving mystery of grisly murders committed by a supernatural desert legend. Levi must revisit past events in his homeland of India and face the deadly reality of a ravenous new villain in order to comprehend what he is truly, and horrifyingly, becoming. A new era of global action and horror blossoms here, and Swamp Thing will be at the root of it!

Avis : sans aucun doute, l’une des séries les plus attendues de toute l’initiative de DC…donc l’éditeur n’en a fait qu’une maxi série en 10 épisodes. Evidemment, ça du Batman, on va en bouffer des caisses, mais une petite série régulière Swamp Thing par Ram V…Non, il faut qu’on souffre. C’est à ce qu’on reconnaît le lecteur de DC : il souffre de la politique de l’éditeur, mais revient quand même le mois suivant. 

Et c’est d’autant plus dommage dans le cas présent, car justement nous avons déjà eu un avant goût de ce que serait ce run dans la cadre de Future State, et nous savons que cela va être excellent. Ram V est en train de devenir l’un des meilleurs auteurs de DC et si l’éditeur n’est pas complètement à la ramasse, ce qui reste à prouver, ils le mettront sur un titre majeur avant la fin de l’année 2021. 

Oh, je sais qu’il a déjà trois titres sous son escarcelle, entre Swamp Thing donc, Catwoman et bien évidemment Justice League Dark qui revient aussi et que j’ai hâte de retrouver. Mais je pense qu’il peut espérer beaucoup mieux vu ce qu’il a démontré jusque là. Reste à voir quelles sont ses envies aussi. Bref, DC réveillez vous, vous avez de l’or en barre ici !

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

Superman & Batman: Generations Omnibus HC

Prix : $75/680 pages 

Scénario : John Byrne 

Dessin : John Byrne 

Episodes : Collects Superman & Batman: Generations An Imaginary Tale #1-4, which follows Superman and Batman from the beginning with each story taking place 10 years after the previous one; Superman & Batman: Generations II #1-4, where the stories take leaps of 11 years, ending in the year 2019; and Superman & Batman: Generations III #1-12, which begins in the year 1925 and jumps to 100 years in the future in each story, while featuring characters from future timelines and Jack Kirby’s New Gods.

Sollicitation : Legendary writer and illustrator John Byrne transports us through this century-spanning tale to witness the evil that brings the Batman and Superman together as a team. Now collected entirely in an omnibus!

Imagine a world where Superman and Batman aged normally from their respective debuts in 1938 and 1939! From their first meeting to their confrontations with the Joker, Lex Luthor, and Mr. Mxyzptlk, their personal relationship continually evolves from best friends to bitter partners and finally respected peers. How would their legacies be passed on to future generations of heroes? With appearances by Wonder Woman, the Flash, Green Lantern, the JSA, the Spectre, Batgirl, Blackhawk, Deadman, Cyborg, and more, this collection has all the twists and turns the DC Universe has to offer!

Avis : ou sans doute l’un des omnibus que j’attends le plus en ce début d’année ! Pour une fois, DC ne s’est pas planté et semble vouloir surfer sur le succès récent des rééditions de titres signés par John Byrne. Son She Hulk est partit à très grande vitesse après tout et je pense que la réédition de son Man Of Steel fonctionne aussi très bien. Du moins je le souhaite, car je doute que DC rééditerait ce volume et son Fourth World bientôt si les ventes ne suivaient pas derrière. 

Mais bon, avec cette boîte, il faut s’attendre à un peu à tout, donc profitons de ces sorties tant qu’elles sont là. Le plus amusant dans l’affaire est que je me souviens de la sortie originale de ces épisodes à la fin des années 90, début 2000 et que je m’étais dit : ah ça c’est pas du tout pour moi. Et me voilà 20 ans plus tard, à me dire : mince il me faut absolument cet omnibus. Comme quoi les goûts et les appréciations changent avec le temps. 

Mais je sais aussi pourquoi ces épisodes ne m’attiraient pas à l’époque : Byrne sortait alors de son run sur Spider-Man et X-Men Hidden Years et son image était sérieusement ternie dans mon esprit. Il était un de ces auteurs tournés vers le passé, qui n’apportait rien de neuf à un moment où les comics avaient désespérément besoin d’air frais  et je ne voulais pas en entendre parler. 

Et donc me voilà, 20 ans plus tard à ma dire : mmm Byrne qui reprend l’univers DC à sa base comme si le temps avait passé normalement depuis 1938. Voilà un concept…que l’on a vu récemment avec Spider-Man : Life Story…ou comment Byrne faisait déjà ça il y a 20 ans ! Comme quoi, encore une fois, Sam du passé : tu étais un gros con. Quoi comment ça le Sam du présent ne vaut pas mieux. Mais si, mais si, je suis comme les vieux fromages. Oui, j’ai dit les fromages, pas les vins, je gagne en goût avec le temps (et en odeur aussi et en moisissure…). 

Chances de publication en VF : assez faibles à mon sens malheureusement. Bien que les choses commencent à se débloquer autour des titres signés Byrne en VF, après des années bien difficiles, je doute qu’urban prenne le risque de publier un monstre pareil. Trop de continuité traditionnelle d’un univers qui a déjà du mal à vendre sa production prè-2000 en VF…

Verdict : Buy

IMAGE COMICS

NOCTERRA #1 

Prix : $3.99

Scénario : SCOTT SNYDER 

Dessin : TONY S. DANIEL

Sollicitation : « FULL THROTTLE DARK, » Part One-Ten years after the world is plunged into an everlasting night that turns all living creatures into monstrous shades, the only way to survive is to stay close to artificial light. Enter Valentina « Val » Riggs, a skilled ferryman who transports people and goods along deadly unlit roads with her heavily illuminated eighteen wheeler.

This March, legendary creators SCOTT SNYDER (Dark Knights: Death Metal, WYTCHES) and TONY S. DANIEL (Batman, Deathstroke) unveil horrors beyond any shade in this extra-sized first issue.

Avis : autre série indé qui cette semaine va aller défoncer les records de vente après le nouveau titre de Boom. Il faut dire que cette nouvelle série Image dispose de sérieux atouts qui vont attirer le public. Tout d’abord, son équipe créative, après plus d’une décennie passée chez DC chacun (plus de 15 ans pour Daniel), Scott Snyder et Tony Daniel sont désormais des noms bien établis dans la sphère comics, si bien que de base, il y aura un certain nombre de lecteurs qui vont les suivre. 

Ensuite, les deux messieurs ont bien compris le pouvoir des variant covers, puisque ce premier numéro en a 13 ! De quoi bien booster les scores de ventes auprès d’un certain public friand de ce genre de choses. Enfin, le concept en lui-même est très attrayant avec un monde plongé dans l’obscurité permanente, où l’on va suivre un personnage bad ass qui essaye de gagner sa croûte dans tout ce bordel. Et j’ai l’impression que la manière dont le concept est mis en avant, représente une bonne synthèse de l’évolution de Snyder au fil des ans. 

En effet, l’auteur qui était avant tout influencé par l’horreur à ses débuts, a beaucoup évolué, pas toujours en bien, ces dernières années, pour adopter une approche un peu plus blockbuster/what the fuck où le fun l’a emporté sur la vraisemblance, la logique ou tout autre élément de développement d’intrigue. Et dans le cas présent, il y a un élément fantastique/horrifique, mais j’ai aussi l’impression qu’il y a cet élément what the fuck /fun bien mis en avant. 

Bien évidemment, je vais aller voir ça. Malgré la déception que fut Death Metal, je reste fidèle à ce que Scott Snyder peut proposer, d’autant plus maintenant qu’il n’opère plus dans l’univers des super-héros mais à son propre compte. 

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

DEMON DAYS X-MEN #1

Prix : $3.99

 Scénario : PEACH MOMOKO

Dessin : PEACH MOMOKO

Sollicitation : From STORMBREAKER PEACH MOMOKO comes a Marvel story unlike any you’ve ever seen before! A wandering swordswoman with a psychic blade arrives at village that’s being targeted by demons. One demon is black and white with a terrifying red tongue and another may be the strongest demon there is! In the stunning kick-off issue of this prestige quarterly story, you’ll see a revolutionary reimagination of the Marvel Universe that could only come from Peach Momoko. Ready your katana and enter a mysterious world of demons, monsters, mutants, and magic! Book ONE of FIVE of the DEMON DAYS saga!

Avis : alors honnêtement je cite la sortie de cet épisode …parce que j’avais besoin d’un single, au moins un à citer, et que le reste des sorties Marvel de la semaine ne m’inspirait guère. Je ne connais pas l’artiste mise en avant, mais on dirait qu’elle s’amuse à reprendre les codes iconographiques japonais anciens pour ses illustrations. Donc on peut s’attendre à une petite mini série sympathique, fort jolie à regarder, sans obligation de connaître ou s’investir dans la continuité mutante. 

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

CONAN BARBARIAN ORIG MARVEL YRS OMNIBUS HC VOL 05

Prix : $125/

Scénario : J.M. DeMatteis, Bruce Jones, Roy Thomas 

Dessin : John Buscema and Neal Adams

Episodes : Collecting CONAN THE BARBARIAN (1970) #116-149, ANNUAL (1973) #6-9; CONAN OF THE ISLES (1988); WHAT IF? (1977) #39.

Sollicitation : Conan the Barbarian enters a new creative phase as J.M. DeMatteis (« Kraven’s Last Stand ») debuts as series writer. He will take Conan to the magical city in the clouds, Mreead-Zza; return fan-favorites Jenna and Murilo to the supporting cast; and team with John Buscema on a set of stories pitting Conan against Eilaynia, Princess of Mist. Then, Marvel legend Gil Kane takes the artistic reins for an extended run featuring « The Creation Quest » saga, while writer Bruce Jones (Incredible Hulk) mixes a blend of humor and horror. Plus: A story illustrated by titans John Buscema and Neal Adams, a pair of Annuals by Roy Thomas and Thomas and Buscema’s Conan of the Isles graphic novel, reprinted for the first time! 

Avis : comme vous pouvez le voir, Marvel ne relâche pas la pression sur les omnibus Conan. En fait, à tel point que je crois que le 6e est déjà annoncé …ce qui serait la première série Marvel à obtenir autant d’omnibus en si peu de temps ! Depuis qu’ils ont récupéré la franchise, ils se sont vraiment déchaînés et vu que la plupart des tomes sont tombés en rupture de stock très rapidement et qu’ils ont entamé la réédition en epic collection, on peut se dire que les ventes sont clairement au rendez vous. 

Ensuite, il faut voir si les choses ne vont pas évoluer à partir de maintenant, car nous avons désormais dépassé le run mythique de Roy Thomas et John Buscema sur la série classique, qui ont écrit les plus belles pages de la saga Conan. Est-ce que les lecteurs seront aussi intéressés par les runs suivants, qui eux ont moins marqué l’histoire ? D’autant que Buscema quitte également la série quelque temps après Thomas ? 

Nous allons bien voir, mais même si ces auteurs ont laissé une trace indélébile sur le personnage, je pense que nous avons dû avoir quelques bons runs après eux. Peut être que cette réédition en omnibus permettra de les redécouvrir. 

Chances de publication en VF : en cours de réédition en intégrale. Nous sommes cependant encore loin de la VO et du contenu de cet omnibus, puisque nous arrivons aux alentours de l’épisode 40 de la série en VF (avec l’année 74 …qui doit sortir le mois prochain) et avec cet omni nous en sommes au-delà de l’épisode 100. Donc il va falloir attendre un peu avant d’y arriver, mais j’ai l’impression que Panini est aussi bien décidé à publier les intégrales Conan assez rapidement, car il y a peu de temps entre chaque tome. Ce qui me va très bien !

Verdict : Buy

DOCTOR DOOM TP VOL 02 BEDFORD FALLS

Prix : $15.99/

Scénario : Christopher Cantwell 

Dessin : Salvador Larroca 

Episodes : Collecting DOCTOR DOOM #6-10.

Sollicitation : Eternal reign! After uncovering the Symkarian plot against him, Doctor Doom seeks an « insurance policy » that will ensure his rule over Latveria – forever! But before waging a one-man war on those who usurped his throne, he must embark on a deadly covert mission to find a secret and powerful device – with unlikely ally Kang the Conqueror! Meanwhile, the black hole on the moon is growing critical, and Doom’s brilliant mind may be the only thing that can stop a catastrophe that will wreak havoc through the entire solar system. But when disaster strikes, he finds himself on an Earth he recognizes only from dreams and visions. One where a very different Victor Von Doom is the benevolent savior and leader of humanity. Will Doom heed the lessons of this better world in order to save his own? 

Avis : suite et fin de cette très bonne petite série consacrée à Doom dont le premier tome avait été une très bonne surprise. Je ne m’attendais pas à grand-chose, mais le fait est que Cantwell a su proposer une intrigue vraiment prenante, respectueuse de l’histoire de Doom, bien ancrée dans l’univers Marvel, parfaitement rythmée, si bien qu’on ne s’ennuie jamais.

Il y a de vrais enjeux pour le personnage qui se retrouve dépossédé de tout dès le départ de la série. Obligé de repartir de la base, le personnage est poussé dans ses derniers retranchements, alors que dans la même temps, il voit la possibilité d’une autre vie pour lui, plus apaisée…Mais est-ce vraiment ce qu’il veut ? Beaucoup de questions et de mystères qui j’espère trouveront réponse dans ces épisodes qui mettent fin à la série. 

Chances de publication en VF : le premier tome est déjà sorti, donc pas de raison que la suite n’arrive pas incessamment sous peu. 

Verdict : Buy

SAVAGE AVENGERS TP VOL 03 ENTER THE DRAGON

Prix : $17.99/

Scénario : Gerry Duggan 

Dessin : Butch Guice 

Episodes : Collecting SAVAGE AVENGERS #11-16.

Sollicitation : The terrible secret of Kulan Gath’s power is revealed! Can Doctor Strange and Elektra deal with this unbelievable horror? Speaking of horror, something is killing the Shuma-Goraths! That would usually be great news, but Kulan Gath thinks he’s finally figured out how to consume the elder god – and that’s bad news for our plane of existence! Strange and Elektra have a plan, though, and the Savage Avengers will assemble! Conan the Barbarian, Wolverine, Black Widow, Hellstrom, Brother Voodoo, Magik and more draw up a last-ditch battle plan – and Conan must wield a most unexpected weapon in the fight against darkness! When Kulan Gath’s plan involves the international drug trade, you can bet on the Punisher crashing the party – but what brings the Black Knight and the Juggernaut into the fray? 

Avis : et c’est parti pour un nouveau tome de mon petit plaisir pas du tout coupable ! Et non, personne ne me fera changer d’avis ! Pas même toi Steve, oui, Conan dans l’univers Marvel pétant des gueules et faisant ce qu’il veut, ben c’est marrant ! Et dans le même temps, entre deux blagues ou réarrangement crânien, Duggan développe une vraie intrigue de fond, avec le complot mené par Kulan Gath. Donc du coup, on a une histoire bien rythmée, avant tout tournée vers le fun, assez légère, mais qui traite bien les personnages qui apparaissent, sachant que le cast a tendance à évoluer d’arc en arc. Ce qui n’est pas sans me déplaire ! L’auteur se fait clairement plaisir et il sait partager son enthousiasme. 

Chances de publication en VF : la publication a déjà commencé en 100%. Les deux premiers tomes sont déjà disponibles, donc pourquoi se priver !

Verdict : Buy

X OF SWORDS HC 

Prix : $100/

Scénario : Jonathan Hickman, Tini Howard, Vita Ayala, Ben Percy, Ed Brisson, Gerry Duggan, Zeb Wells, Leah Williams

Dessin : Mahmud A. Asrar, Joshua Cassara, Leinil Francis Yu, R. B. Silva, Matteo Lolli, Viktor Bogdanovic, Rod Reis, Phil Noto, Carmen Nunez Carnero, Carlos E. Gomez

Episodes : Collecting X OF SWORDS: CREATION, STASIS and DESTRUCTION, X-MEN (2019) #12-15, EXCALIBUR (2019) #13-15, MARAUDERS #13-15, X-FORCE (2019) #13-14, NEW MUTANTS (2019) #13, WOLVERINE (2020) #6-7, CABLE (2020) #5-6, HELLIONS #5-6 and X-FACTOR (2020) #4.

Sollicitation : A tower. A mission. A gathering of armies. Swords will be drawn in the first epic crossover of the astonishing Dawn of X! Wolverine, the X-Men, Cable, X-Force, Excalibur, X-Factor, the New Mutants, the Marauders, the Hellions and the rest of Krakoa’s residents will all feel the effects – but which ten mutants will wield the blades? Weapons both new and familiar are drawn from their scabbards as the X-Men prepare to do mythic battle against a truly daunting foe! Jonathan Hickman and his fellow visionary creators – who have painstakingly put all the pieces into place during Dawn of X – join forces to smash the board! 

Avis : voilà, après des mois de report, cet omnibus sort. Je ne peux pas dire enfin, car en ce qui me concerne je ne l’attendais pas (et non) mais je sais que certains masochistes vont se jeter dessus. Pour avoir lu les premiers épisodes en VO, je sais que je ne reviendrai jamais dessus. C’est une histoire mal amenée qui ne m’intéresse absolument pas. Donc voilà, pour tous les fous qui veulent se faire du mal tout en payant 100$ pour ça. 

Chances de publication en VF : en omnibus, je ne sais, mais le crossover sera publié par Panini. D’abord en mag, puis comme le chemin habituel : 100% et dans quelques années Deluxe. 

Verdict : NON ! 

X-MEN EPIC COLLECTION FATE OF PHOENIX 

Prix : $39.99/

Scénario : Chris Claremont 

Dessin : John Byrne

Episodes : Collecting X-MEN (1963) #129-141, UNCANNY X-MEN (1981) #142-143, X-MEN ANNUAL (1970) #4, MARVEL TREASURY EDITION #26-27, PHOENIX: THE UNTOLD STORY and material from MARVEL TEAM-UP (1972) #100.

Sollicitation : Chris Claremont and John Byrne’s collaboration ranks among the greatest comics has ever known. But of their many iconic X-MEN stories, none was more epic or influential than the « Dark Phoenix Saga »! The X-Men have fought many battles, set out on galaxy-spanning adventures and grappled with enemies of limitless might, but nothing could prepare them for their most shocking fight: One of their own teammates, Jean Grey, has gained power beyond all comprehension, corrupting her into the Dark Phoenix! Now the X-Men must fight the woman they cherish, or her unquenchable fire will consume the universe itself! Also featuring Wolverine vs. Wendigo, the dystopian « Days of Future Past » and more! 

Avis : réimpression de cet epic collection qui va sans doute disparaître très vite, vu la durée de vie des epic collection en ce moment qui sont en rupture un peu partout en quelques semaines, voire moins dans certains cas. Celui-ci sera clairement très vite épuisé au vu de son contenu, puisqu’il s’agit de la réédition du sommet du run Claremont/Byrne sur les X-Men. Toutes leurs grandes sagas les plus connues et qui ont durablement marqué la franchise de leurs empreintes sont là. Donc si vous avez raté les omnibus (qui eux aussi sont partis à une vitesse folle) et que vous ne voulez pas subir la traduction Panini, allez y !

Chances de publication en VF : déjà réédités en intégrales, mais avec la traduction que l’on sait, donc à vos risques et périls. 

Verdict : Buy

A propos Sam 2124 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.