Guide de lecture Comics VO : semaine du 07 avril 2021

Edito :et c’est reparti pour un nouveau mois de sorties qui on l’espère sera plus excitant que le premier trimestre qui fut assez plat dans l’ensemble, les Big Two n’ont guère impressionné et seuls quelques titres indépendants se sont montrés à la hauteur. De fait pour moi, c’est Image qui débute le mois le plus fort, avec plusieurs gros projets sous le coude. En fait, à part ces sorties, en regardant de plus près, je ne trouve pas les sollicitations des éditeurs particulièrement excitantes pour ce mois d’avril…Mouais…va peut être falloir se réveiller un peu, car j’ai l’impression que tout ce petit monde roupille un peu. 

Sorties de la semaine : on retiendra quand même quelques titres cette semaine :: 

  • chez Boom, le retour de Seven Secrets de Tom Taylor et Daniele Di Nicuolo !
  • chez Dc, le relaunch de Green Lantern !
  • chez Image, le gros lancement du mois et de ce début d’année, avec le Geiger de Geoff Johns, Gary Frank et Brad Anderson !
  • enfin, chez Marvel, la fin de King in Black et la suite de Immortal Hulk !

Émissions de la semaine : trois émissions au programme de la semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous écouter en direct à partir de 21h soit sur  notre chaîne You Tube soit notre Discord que je vous invite à rejoindre également et sur lequel une petite communauté est en train de se créer à grande vitesse et nous partageons un peu toutes nos geekeries  :

  • mercredi, le retour du Freaxity où Steve et Laure parlent horreur !
  • jeudi,  le Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine !
  • vendredi, un nouveau podcatch, toujours avec Jonat et Steve qui parlent…ben catch

BOOM ! STUDIOS 

SEVEN SECRETS #7

Prix : $3.99

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Daniele Di Nicuolo

Sollicitation : *Another case has been opened, and with it, a new path revealed. Caspar and the remaining members of the Order have managed to escape to the world of Faerie…

Avis : début du second arc de Seven secrets qui revient après une petite pause. Comme pas mal de séries indépendantes, les créateurs ont repris leur souffle après le premier arc et pris quelques semaines de plus pour préparer la suite, alors que la série se lance dans une nouvelle direction. Il faut dire que Tom Taylor a fait exploser le statut quo à la fin du premier arc, plusieurs personnages importants y sont passés et il ne reste plus grand chose de l’organisation des Keepers, chargés de protéger les secrets les plus dangereux du monde. 

Seuls demeurent quelques survivants qui ont pris une autre “route” pour échapper à leur funeste destin et au vu de la conclusion du premier arc, on peut s’attendre à ce que le ton général change, ou plutôt évolue pour inclure plus de fantastique et d’éléments surnaturels au sens large du terme. Ce qui me laisse penser que nous en allons en apprendre plus sur les secrets protégés et pourquoi ils sont si dangereux qu’il faut effectivement les cacher au reste de l’humanité. 

C’était déjà sous-jacent dans le premier arc, mais le titre restait cependant quand même assez réaliste avec cette guerre entre organisations, il faut donc voir si cette évolution se fera de manière organique ou pas. De mon côté j’espère surtout que la qualité sera plus constante sur ce second arc, car sur le premier c’était quand même un peu les montagnes russes, mais je vais en parler plus en détail dans mon avis sur la sortie du premier TPB plus bas. 

Car oui, double dose de Seven Secrets cette semaine, Boom s’assurant que les lecteurs nouveaux ou potentiels nouveaux disposent de toutes les portes d’entrées possibles en même temps !

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

SEVEN SECRETS TP VOL 01

Prix : $16.99/

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Daniele Di Nicuolo

Episodes : Collects Seven Secrets #1-6.

Sollicitation :   SEVEN SECRETS WILL CHANGE THE WORLD.

*  For centuries, the Order has trusted in Keepers and Holders to guard the Secrets in seven briefcases against all harm but when their stronghold is attacked and the secrets put in peril, the entire Order must face an enemy who knows too much…

*  Now, the Order’s newest member, Caspar, must discover the truth of the Secrets before the enemy does, or risk losing everything.

Avis : et oui, comme dit plus haut, Boom publie le premier TPB de Seven Secrets en même temps que la série revient en single pour le début de son second arc. Une bonne manière d’occuper l’espace et de rappeler l’existence du titre à d’éventuels nouveaux lecteurs. Sur le fond, la série créée par Taylor et Nicuolo dispose d’un gros potentiel, avec un pitch de base vraiment intriguant, mais une qualité un peu en dents de scie selon les épisodes. 

Le découpage de l’intrigue s’est avéré assez étrange, avec un intérêt des épisodes très variables. Entre par exemple un premier épisode qui m’avait refroidi lors de sa sortie car assez succinct, avant que le second épisode ne capte vraiment mon attention car très dense et annonçant des choses intéressantes pour l’avenir avant de revenir vers quelques chose de plus commun et plat sur le troisième et ainsi de suite. 

Sur le premier arc, d’épisode en épisode, on passait allégrement de juste correct à excellent en passant par du passable. Ce qui est dommage car quand le titre est bon, il est très bon. Je sais que je vais continuer l’aventure en tout cas, car comme d’habitude, la caractérisation de Taylor fait que l’on s’attache beaucoup aux personnages mis en scène…mais j’espère qu’il sera plus consistant à l’avenir. 

Chances de publication en VF : très bonnes. Toutes les séries Boom récentes ont trouvé leur chemin vers la VF assez rapidement, nous savons que certaines sont déjà annoncées pour bientôt, donc je ne serai pas surpris de voir le titre débarquer dans notre beau pays au second semestre. Attention, c’est une pure spéculation de ma part quand je compare à la vitesse de traduction des autres séries, je ne dispose pas de plus d’informations que vous sur le sujet !

Verdict :Check it

 

DC COMICS

GREEN LANTERN #1

Prix : $4.99/40 pages

Scénario :GEOFFREY THORNE

Dessin :DEXTER SOY

Sollicitation : As this new Green Lantern series begins, the newly formed United Planets and the Guardians of the Universe hold an intergalactic summit to decide who can best serve and protect the cosmos from danger. With the majority of Green Lanterns called back to Oa, John Stewart arrives alongside Teen Lantern Keli Quintela, whose powerful gauntlet could be one of the most powerful and unstable weapons in the universe. With the entire landscape of the universe in flux, is this the end of the Green Lantern Corps…or a new beginning?

Avis : contrairement à la plupart des autres séries DC qui ont conservé leur numérotation historique, Green Lantern est relancé cette semaine au numéro 1. Sans doute parce que les derniers volumes menés par Morrison et Sharp avaient fonctionné sur la base de saison de 12 épisodes et rien de plus, tandis que les autres séries DC avaient repris justement leur numérotation originale. 

C’est aussi une bonne occasion de remettre en avant de manière plus forte la série et la franchise qui est un peu passée au second plan ces dernières années. Malgré la présence d’une équipe créative aussi prestigieuse que Morrison et Sharp, le titre a un peu existé dans sa propre bulle ces dernières années, assez déconnecté du reste de l’univers DC. Ce qui ne m’a pas gêné, cela permettait d’échapper aux événements en cours en fait…

Mais il était clairement temps pour une nouvelle direction et c’est ce que promet cette nouvelle équipe créative. Nous avons pu “tester” un peu le scénariste, Geoffrey Thorne, lors de Future State et le fait est que j’ai beaucoup aimé ces épisodes de Green Lantern lors de cet intermède. C’était bien bad ass et rentre dedans, donc j’espère le même niveau de qualité…Avec une réserve, apparemment Hal, Kyle et Jessica et Guy ont simplement été dégagés et envoyés dans les limbes…

Pourquoi ? Vous me direz, Morrison s’était avant tout concentré sur Hal et avait fait l’impasse sur tous les autres GL…oui, mais le titre s’appelait Hal Jordan : Green Lantern. Passer de “Hal est au centre de la série “ à “Hal est dégagé dans le décor”…moyen comme approche…Bon, au moins cela va permettre à John Stewart de briller un peu plus…mais Simon Baz et Teen Lantern comme autres membres du cast, je suis plus dubitatif…

Il faudrait peut être une seconde série Green Lantern, pour mettre un peu en avant le reste du cast…le mieux serait un retour de Green Lantern Corps, qui permettait d’avoir tout le monde. 

Verdict : Check it 

BATMAN #107

Prix : $4.99/40 pages

Scénario :JAMES TYNION IV

Dessin : JORGE JIMENEZ

Sollicitation : Tensions are sky-high in Gotham City following the events at Arkham Asylum, and public opinion and unrest are starting to boil over. The Dark Knight has his hands full juggling the investigation of the reappearance of an old enemy and the rise of a new gang in Gotham called the Unsanity Collective…Gotham City is getting more dangerous by the minute! Plus, in part one of « Legend of the Ghost-Maker, » James Tynion IV and Ricardo Lopez Ortiz tell the most insane tale of action and adventure featuring Batman’s frenemy Ghost-Maker!

Avis : et on continue le run de James Tynion IV sur Batman qui bénéficie d’une nouvelle impulsion avec cette nouvelle ère de DC qui débute et après des débuts très difficiles, voire de piètre qualité, l’auteur dispose d’une nouvelle chance de convaincre ici et il y est presque parvenu avec le 106. Un épisode qui posait globalement bien la situation de Gotham qui voit de nouvelles et anciennes menaces émerger et dans le même temps un Batman contesté et  très diminué. 

Il s’agissait donc avant tout de poser le contexte général, le cadre et la situation de son personnage. Il reste maintenant à en faire quelque chose…et quand je vois la sollicitation, j’ai un peu peur car, on ne nous annonce rien de bien percutant. Quand on ne sait parler que du contexte et pas de l’histoire mise en scène, c’est qu’il y a un problème. Mais, je suis quand même disposé à donner encore une chance à cette équipe, au vu de l’épisode 106. 

Ce n’est clairement pas une grande ère de Batman, mais il y a quand même la possibilité d’en tirer des choses intéressantes. Est-ce que ce sera en single ou plutôt en édition reliée nous verrons bien. En tout cas, cela m’a rassuré, car entre nous j’étais à un doigt de mettre cette franchise en pause pendant un moment, le temps qu’un autre scénariste reprenne le titre. Surtout après cet arc infâme avec le Ghost Maker…qui a droit un back up…tout ça pour justifier que l’épisode soit vendu 5$…DC…quand même…

Verdict : Check it 

THE SWAMP THING #2

Prix : $3.99

Scénario :RAM V

Dessin :MIKE PERKINS

Sollicitation : The trials of Levi Kamei, the new avatar of the Green, grow darker as the Pale Wanderer’s bloody spree leaves a trail of death across the Sonoran Desert. While his « lessons » begin to show Levi the true nature of what he is becoming, it is Jennifer Reece who’ll show Levi that he must contend with his past and his trauma in order to stop the murderous wraith. Will Levi Kamei grasp his newfound place in this world as the Swamp Thing? Or will his fears consume him before the new avatar can even take root? Find out as this eternal conflict of life and death comes to a head!

Avis : difficile de parler de la nouvelle série Swamp Thing car pour l’instant…on ne peut pas dire qu’il se soit passé grand chose. On sent bien que Ram V veut installer une certaine ambiance qui tend plus vers l’horreur mystique/psychologique…mais dans son premier épisode, il a surtout passé l’essentiel de l’épisode à poser des choses et pas beaucoup à faire en sorte que quelque chose se passe. 

Je ne peux pas nier que je m’attendais à plus et mieux de sa part, surtout après la réussite qu’étaient ses épisodes Future State et la qualité générale de sa production comics récente. Ce n’était que le début donc, on ne va pas encore enterrer le projet et peut être qu’il lui faudra plusieurs épisodes pour faire monter la sauce et faire chauffer son moteur, mais j’espère qu’il a vraiment une histoire à raconter, car au vu de son premier épisode, j’ai quelques doutes. 

C’est dommage, car selon moi il disposait d’un boulevard pour en faire un des titres les plus en vue de DC et de son relaunch…et j’ai un peu le sentiment qu’il est passé à côté de cette occasion au profit d’une approche plus lente. 

Verdict : Check it

 

IMAGE COMICS

 

GEIGER # 1

Prix : $3.99

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Gary Frank & Bad Anderson 

Sollicitation : The critically acclaimed team of writer GEOFF JOHNS and artist GARY FRANK unites with superstar colorist BRAD ANDERSON to bring their first creator-owned hero to Image Comics!Set in the years after a nuclear war ravaged the planet, desperate outlaws battle for survival in a world of radioactive chaos. Out past the poisoned wasteland lives a man even the Nightcrawlers and Organ People fear. Some name him Joe Glow, others call him the Meltdown Man. But his name…is Geiger.

Avis : et un nouveau gros lancement pour Image…sans doute le plus gros de l’année pour eux…après celui du mois dernier avec Nocterra (dont le second épisode sort aussi cette semaine). De fait Image semble bien se réveiller depuis quelques mois et j’ai hâte de voir ce qu’ils nous réservent dans les prochains mois. 

Après presque 2 décennies passées chez DC, Geoff Johns s’associe de nouveau avec un de ses dessinateurs préférés, Gary Frank avec qu’il bosse de manière récurrente depuis  presque 15 ans (ils ont commencé à bosser ensemble sur Superman post Infinite crisis) pour lancer son premier titre en creator owned. Et je pense honnêtement que nous allons être nombreux à le suivre. 

Le monsieur reste l’un des meilleurs auteurs de comics mainstream de ces deux dernières décennies et si les dernières années ont été compliquées en termes de qualité de sa production, même un bouquin moyen de Johns reste meilleur que 90% de ce qui sort chez DC ou Marvel. Et le fait qu’il ait réussi à attirer Gary Frank et Brad Anderson dans son aventure me fait penser que c’est plutôt le haut du panier de ses idées auquel nous allons avoir droit. 

En termes de genre, j’ai l’impression que Johns veux sortir du pur super-héros, puisque le titre m’évoque plus du post apo…mais nous verrons bien. Je suis juste content de retrouver cette équipe créative de manière régulière…d’autant que j’ai cru comprendre qu’ils avaient plusieurs épisodes réalisés d’avance…donc on évite le cas de figure de Doomsday Clock…hein les gars ? 

Et au passage, vu combien de dessinateurs importants ont claqué la porte de DC ces derniers temps, dont beaucoup ont travaillé avec Johns…Je me demande s’il ne va pas les attirer chez Image avec lui pour de nouveaux projets. Ce serait sans doute la meilleure issue pour tout le monde. 

Verdict : BUY !

NOCTERRA # 2

Prix : $3.99

Scénario : Scott Snyder 

Dessin : Tony S.Daniel

Sollicitation : “FULL THROTTLE DARK,” Part Two Val brings her passengers to their first truckstop—the Neon Grove! But with her brother getting worse by the minute, and dark forces in hot pursuit, our ferryman finds herself faced with a grave decision.

Avis : très grosse semaine pour Image comics, qui démarre de manière énorme le mois d’avril, avec plusieurs grosses nouveautés et aussi la suite de leur dernier succès en date (on n’a pas encore les chiffres, mais j’anticipe le fait que la série se vend très bien) avec le second épisode de Nocterra. Ce que l’on peut en dire pour l’instant, après seulement un épisode, donc à prendre avec toutes les réserves habituelles, est que c’est engageant jusque là. 

Le premier épisode était solide dans l’ensemble se concentrant avant tout sur l’établissement du personnage, du monde, des enjeux et du début de la menace principale. Le scénario de l’épisode posait bien les règles de ce monde plongé dans l’obscurité permanente, la personnalité de son héroïne, même s’il reste beaucoup de zones à explorer, et de la raison pour laquelle elle va se lancer dans une mission de la dernière chance dans les territoires perdus. 

Paradoxalement, c’était un épisode qui avait les défauts de ses atouts, à savoir que cela faisait beaucoup de choses à digérer en une trentaine de pages. C’était dense comme Snyder peut faire dense, sauf que là il le faisait en créant tout un monde en plus de poser son histoire et son personnage, et surtout les bases de son fonctionnement. Comment une société humaine peut-elle survivre sans lumière ? Quels sont les dangers qui existent désormais dans ce monde ? 

D’autant que l’absence de lumière n’est qu’un des dangers, puisqu’une grande partie de la faune et la flore a muté pour devenir …autre chose. Autre chose de bien plus dangeureux et les auteurs exploitent bien cette idée que les pires cauchemars que l’on peut nourrir sur ce qui se cachent dans le noir…existent bel et bien dans ce monde ! Donc un titre avec beaucoup de potentiel, ce qui fait que j’ai hâte de découvrir la suite !

Verdict : Buy

SILVER COIN #1 

Prix : $3.99

Scénario : CHIP ZDARSKY

Dessin : MICHAEL WALSH

Sollicitation : Eisner-winning artist MICHAEL WALSH (Star Wars, Black Hammer/Justice League) teams with an all-star lineup of collaborators—CHIP ZDARSKY (STILLWATER), KELLY THOMPSON (Sabrina the Teenage Witch), ED BRISSON (Old Man Logan), and JEFF LEMIRE (GIDEON FALLS)—on a new horror anthology miniseries for mature readers. Each issue will tell a tale of terror in a shared supernatural world. The story starts in 1978 with a failing rock band whose fortune suddenly changes when they find the mysterious Silver Coin. Little do they know that fame comes with a cost, and a curse is always hungry.

Avis : autre gros lancement cette semaine toujours chez Image comics, avec cette nouvelle série d’anthologie d’horreur qui promet de réunir pas mal de gros auteurs de l’industrie autour de l’artiste Michael Walsh…et le monsieur frappe fort pour son premier numéro avec Chip Zdarsky au scénario. Il est assez drôle de voir Zdarsky multiplier les projets en ce début d’année 2021, alors que jusque-là j’avais l’impression qu’il se concentrait uniquement sur quelques bouquins à la fois. 

Mais là, on l’a vu récemment chez DC (et je suis prêt à parier qu’il a d’autres projets chez eux), bosser sur ses propres creator owned et le voilà à aider les copains. Ensuite, je me demande si ce n’est pas le succès du mag anthologique de James Tynion IV (appelé Razorblade) qui n’a pas aidé à la naissance de ce nouveau titre, ou alors c’est juste un effet du zeitgeist dans lequel baigne les auteurs US depuis plus d’un an.

Mais je ne vois pas pourquoi, qu’est-ce qui aurait pu pousser tous ces auteurs à vouloir sortir des histoires d’horreur tous en même temps. Quels événements auraient pu amener une telle situation ? Mmm, je ne vois vraiment pas..

Verdict : Check it

MARVEL COMICS

IMMORTAL HULK #45

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Joe Bennett 

Sollicitation : The Hulk is at his lowest point.

His strength is gone. His friends cannot reach him. Gamma itself has turned against him. What hope is there now ? What hope is left… for THE WEAKEST THERE IS?

Avis : bon et bien voilà, il a fallu attendre quelques épisodes, mais on dirait que l’intrigue d’Ewing commence de nouveau à bien chauffer, à tel point que même les U-Foes ont joué un rôle important dans le dernier épisode. Si si, Ewing l’a fait. Non pas de rendre ces vilains de 4e zone intéressant, mais à leur accorder une place qui permet de faire avancer l’intrigue dans une direction vraiment excitante après plusieurs numéros avant tout consacrés à de la mise en place. 

De fait, et encore une fois, les auteurs nous ont laissé sur un bon gros cliffanguer bien sale et surtout riche en promesses pour la suite. À la fois pour Hulk, laissé dans un état tel que l’on ne voit pas trop comment il va s’en sortir…et à la fois pour le Leader qui semblait appelé enfin à revenir au premier plan. Un retour attendu depuis un petit moment…depuis la fin de cet épisode 39 désormais bien ancré dans nos esprits…De fait, 6 épisodes qu’on attend qu’Ewing développe avant tout ce point de son histoire…

Mais bon, mieux vaut tard que jamais et je suppose qu’il avait un plan bien précis pour en faire sorte que le Hulk affronte le Leader alors que le premier est au plus bas et que le second est au sommet de sa puissance. 

Verdict : buy

KING IN BLACK #5

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Ryan Stegman 

Sollicitation : WHAT’S A GOD TO A NONBELIEVER?

Avis : alors attention, en premier lieu, cet épisode doit être lu après Venom # 34, d’après ce qu’indique Donny Cates lui-même. Après, il s’agit de la conclusion de l’event King in Black et …que dire, à part que ce fut globalement sympathique, mais pas aussi réussi et excitant qu’Absolute Carnage. Je n’ai pas l’impression que Knull ait vraiment tenu ses promesses en tant que vilain. Il s’est avéré assez générique au final, à moins que Cates ne nous réserve un bon gros twist au final. 

Il est juste entré dans la catégorie des vilains sur-puissants que personne ne peut vaincre, mais attendez, grâce à cette astuce qui était là depuis le début, le problème va être résolu et on n’en parlera plus jusqu’au prochain event. Car oui, Marvel a annoncé récemment un prochain event symbiote,  Extreme Carnage…sans Donny Cates à la barre cette fois…Mais Philipp Kennedy Johnson. Je pense que Marvel va vite voir la différence en termes de ventes entre un event symbiote piloté par Cates et un sans Cates…

Qu’est-ce que j’espère pour cette fin d’event ? Ben un truc cool, j’aime bien, tout de même,  la solution que semblait amener Cates dans son dernier épisode pour régler le problème Knull. Il est allé chercher un truc assez négligé depuis toujours dans l’univers Marvel et qui fonctionnait comme un élément à part, jamais vraiment expliqué. Et là, Cates lui donne un contexte et un but bien précis. Et cela n’empêchera pas d’autres auteurs de s’amuser avec. 

Bref, un event tout à fait correct, moins abouti qu’Absolute Carnage mais que j’ai quand même suivi avec plaisir. À voir la prochaine phase du travail de Cates chez Marvel, car on sait qu’il va quitter Venom au # 35…Mais d’une part, est-ce la fin de Venom véritablement et d’autre part…est-ce que Cates n’a pas d’autres plans pour Eddie Brock sans Venom. Ou alors un autre nom simplement ? Nous verrons bien. 

Verdict : Buy

VENOM #34 KIB

Prix : $3.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Iban Coello

Sollicitation : THIS IS IT!

  • After a pulse-pounding race to the finish, VENOM #34 stands as the series’ final tie-in to the KING IN BLACK epic!
  • But is this issue also the end of the Venom symbiote as we know it?!
  • From maestros DONNY CATES, IBAN COELLO and JESUS ABURTOV, this one sets the stage for VENOM #200 – and EVERYTHING that follows!

Avis : comme je le disais plus haut, il est important de lire Venom # 34 avant KIng in Black #5. Je me demande cependant ce que Cates va pouvoir mettre dedans, car on s’attend à reprendre les événements directement après le cliffanguer final de King in Black # 4, à moins bien évidemment qu’il ne veuille suivre avant tout le point de vue d’Eddie avant ce cliffanguer. 

Ce serait logique, car il a aussi développé des choses propres à la série Venom dans le cadre de King in Black. Si les débuts étaient assez vides, les épisodes ties ins suivants ont bien rempli leur office en donnant à Eddie une intrigue propre à développer en parallèle de l’event. Au delà…ben avant dernier épisode de la série qui atteindra le numéro 200 dans le cadre de sa numérotation d’origine. 

Je sais que Marvel et Cates vendent cela comme le dernier épisode de son run sur Venom…mais je trouve justement que le scénariste a beaucoup insisté sur le nom de la série…et j’ai donc comme l’impression que cela cache quelque chose. Mais en même temps, entre la série régulière, les events et les one shots spéciaux Cates a tout de même signé presque 50 épisodes dans le cadre de ce coin de Marvel. C’est un run plus que respectable en termes de longueur. 

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

DEFENDERS OMNIBUS HC VOL 01 

Prix : $100/768 pages 

Scénario : Roy Thomas, Steve Englehart, Len Wein

Dessin :  Sal Buscema, Ross Andru, Bob Brown, Gil Kane, Jim Starlin, Jack Kirby, Bill Everett

Episodes : Collecting SUB-MARINER (1968) #34-35, MARVEL FEATURE (1971) #1-3, DEFENDERS (1972) #1-19, GIANT-SIZE DEFENDERS #1-2, and AVENGERS (1963) #115 (B STORY) and #116-118.

Sollicitation : Doctor Strange, the Hulk, the Sub-Mariner, the Silver Surfer and Valkyrie! They are the dynamic Defenders, comics’ greatest « non-team, » and they do not rely on bylaws and butlers. They join together in moments of utmost crisis – to face incomprehensible enemies like Dormammu, the Nameless One and the Enchantress! But when the Defenders encounter heroes of a more conventional stripe, it’s war – the watershed hero vs. hero Avengers/Defenders War, no less! This massive omnibus also sees Hawkeye, the Black Knight, Daredevil, Luke Cage, Nighthawk and Daimon Hellstrom join the Defenders in classic adventures. It’s a must-have edition collecting Roy Thomas, Steve Englehart and Len Wein’s complete DEFENDERS runs in one beautifully restored volume! 

Avis : celui-là, je le mentionne surtout pour l’info. Je n’ai jamais été très attiré par les Defenders, mais je sais que l’équipe à ses fans et l’arrivée de cet omnibus, très complet grâce à un certain Omar de NMC qui a signalé des manques à Marvel, en comblera beaucoup. Le tome est donc bien rempli et réunit certains des plus grands talents de Marvel des années 60/70. 

Chances de publication en VF : les premières années de la série sont disponibles dans la collection intégrale de Panini, y compris tous les épisodes présentés dans cet omnibus. 

Verdict : Check it 

SPIDER-GIRL COMPLETE COLLECTION TP VOL 03

Prix : $44.99/448 pages 

Scénario : Tom Defalco 

Dessin : Ron Frenz 

Episodes :  Collecting SPIDER-GIRL (1998) #33-50.

Sollicitation : The adventures of May « Mayday » Parker continue! Who will lead the New York underworld? Will the Green Goblin go good or give grief? What secret is Mary Jane keeping? And who is the mysterious new Spider-Man? There are plenty of questions to answer as a vicious gang war heats up and Spider-Girl struggles to keep order – but when a longtime foe is killed in the cross fire, May finds herself targeted by his family! Can the newest New Warriors help Spider-Girl win the war and survive two vengeance-crazed villains? Wall-crawling gets crowded when a new Scarlet Spider swings into action – and Peter Parker mulls a return to the webs! But even with her dad as backup, can May defeat Apox the Omega Skrull? Plus: Startling secrets of Mayday’s past are revealed! Guest-starring the Fantastic Five!

Avis : et bien voilà une suite de série qui s’est fait attendre. J’ai vérifié et le volume 2 de cette réédition de Spider-Girl remonte à août 2019 ! Un délai qui a permis de douter de la volonté de Marvel de continuer à publier ce très long run qui au total doit compter pas loin de 150 épisodes. 

Je me demande si Marvel ira au bout d’une si longue aventure, car même si la série dispose d’une base de fans très fidèles qui a suivi et soutenu le personnage au travers de pas mal d’annulations et relaunchs, elle a toujours eu du mal à réunir une grosse audience. Sans doute le syndrome “réalité parallèle” combiné au fait que ses origines remontent à la première saga du clone au milieu des années 90. Cela fait beaucoup à digérer. 

Je sais qu’à l’époque, j’avais personnellement du mal à apprécier la série malgré les talents réunis de Tom Defalco, Pat Olliffe et Ron Frenz, car pour moi cela faisait vraiment Spider-Man canal historique à un moment où ce canal était clairement créativement épuisé dans la continuité normale. Je me demande du coup, si aujourd’hui, le titre me parlerait plus. 

Chances de publication en VF : un jour ? Pourquoi pas honnêtement, mais dans l’avenir immédiat, j’en doute. Cela fait des années que Panini n’a pas remis en avant la série, qui aujourd’hui ne parlera qu’à de vieux lecteurs qui ont connu cette époque et pourront comprendre les multiples références aux comics Spider-Man pré-2000 que réalise Defalco dans ses scénarios…Du coup, si vous êtes un fan, je vous recommande plutôt de prendre ses complete collection en VO. 

Verdict : Check it

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Merci encore pour ce guide Sam, super boulot comme d’hab !
    Et petite info : Seven secrets sera publié par Delcourt en fin d’année

    • ahhh cool, merci pour l’information. Très bonne nouvelle ! C’est bien, après once and future, ils choppent une autre série de Boom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.