Guide de lecture Comics VO : semaine du 14 avril 2021

Edito : et c’est parti pour une nouvelle semaine de sorties que l’on espère plus prometteuse cette fois. Encore une fois, je bégaie…mais XXX on s’emmerde un peu en ce moment côté sorties single ! Il y a encore quelques séries qui se détachent mais les Big Two ne font guère d’efforts et côté indépendant, il n’y a pas grand chose d’intéressant à se mettre sous la dent cette semaine malheureusement. 

Mais bon, en même temps, étant donné que mes guides sont toujours aussi longs…ils doivent faire quelque chose de juste. Peut-être est-ce moi qui suis trop négatif…mais je ne suis pas le seul à penser que c’est un peu mou de l’organe génital depuis un an. Comme si les années 2018/2019 étaient un lointain souvenir. Il est aussi possible que le contexte depuis un an déprime les auteurs qui ont du mal à donner le meilleur d’eux-mêmes…

J’espère avoir tort parce que les retro reviews dans les Comixweekly c’est très amusant à faire, mais je préférerais être enthousiasmés par des sorties présentes…

Sorties de la semaine :quelques petits trucs intéressants tout de même cette semaine : 

  • chez Boom, John Allison et Max Sarin reviennent dans l’univers de Giant Days avec Wicked things !
  • chez Dc, nouvelle mini série Batman par Tom Taylor et Andy Kubert !
  • chez Marvel, Chip Zdarsky en force avec un nouvel épisode de Daredevil et une nouvelle mini-série qui lui permet d’écrire à nouveau Spider-Man !

Émissions de la semaine : quatre émissions au programme de la semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous écouter en direct à partir de 21h soit sur notre chaîne You Tube soit notre Discord que je vous invite à rejoindre également  et sur lequel une petite communauté est en train de se créer à grande vitesse et nous partageons un peu toutes nos geekeries  :

  • mardi, un nouveau podcatch !
  • mercredi, le retour du Freaxity où Steve et Laure parlent horreur !
  • jeudi,  le Comixweekly où nous parlerons des sorties VO de la semaine !
  • vendredi, un nouveau comixity qui reviendra sur les sorties VF de fin mars/début avril

BOOM ! STUDIOS


WICKED THINGS TP

Prix :  $16.99

Scénario : John Allison 

Dessin : Max Sarin 

Episodes : Collects Wicked Things #1-6.

Sollicitation :  Return to the world of Giant Days, where Charlotte Grote has her whole life ahead of her; straight to Oxford and a future as a real detective – until she’s framed for murder!  Facing going to jail forever or joining the police, Lottie decides to hit the beat, all while trying to find the real murderer.

Could the future of law enforcement be 5’2″ with a strong bangs game?

Yes. Very yes.

Avis : oui, oui, merci j’en prendrai un exemplaire. C’est très exactement ce dont nous avons besoin en ce moment, John Allison et Max Sarin s’associant de nouveau après Giant Days pour une nouvelle série, toujours située dans ce monde mais suivant d’autres personnages et abordant un autre genre aussi ! 

Alors que Giant Days était plus une chronique tragi-comique de 3 jeunes femmes durant leurs années fac, mettant en avant leur passage à l’âge adulte avec tout plein d’aventures hilarantes dedans, là, on dirait que l’on va plutôt aller vers le genre policier…mais je pense que ce sera du polar fun, pas du polard noir, lourd et poisseux…ou alors les auteurs ont vraiment changé de braquet mais j’ai comme un doute. 

En tout cas, cela fait bien plaisir de retrouver ces auteurs…et il me reste à aller lire Steeple, sorti l’année dernière, toujours par John Allison. Oh non mon portefeuille…

Chances de publication en VF : vu les difficultés rencontrées par Giant Days pour fonctionner en VF, j’ai quelques doutes qu’un éditeur français se lance. Donc privilégiez l’achat du TPB pour l’instant.  Je rappelle d’ailleurs au passage que la campagne de financement participatif Ulule lancée par Akileos est toujours en cours. La dernière fois que j’ai regardé, on approchait des 95%, donc on y est presque !

Verdict : Buy

DARK HORSE COMICS

BLACK HAMMER VISIONS #3

Prix : $3.99

Scénario : Chip Zdarsky 

Dessin : Johnnie Christmas

Sollicitation : Sex Criminal’s Chip Zdarsky and Alien 3’s Johnnie Christmas team up for the first time with this action-packed Hammerverse special. Before he was trapped with Spiral City’s greatest heroes on a mysterious limbo farm, aging hero Abraham Slam found himself already an outcast in his own world. And with the arrival of a belligerent reboot hero named Uncle Slam he finds himself having to put on the old tights again to show that there can be only one Slam in town.

Avis : et hop 3e épisode d’affilée de Black Hammer visions que je cite dans mes guides, car après Patton Oswald et Geoff Johns, Jeff Lemire continue d’impliquer des auteurs de renom dans la réalisation de cette mini série qui vient creuser ses personnages et son univers dans le cadre d’épisodes spéciaux, avec un numéro cette fois écrit par Chip Zdarsky. 

Un scénariste que nous connaissons bien et qui multiplie les collaborations depuis quelques mois. Nous l’avons encore vu la semaine dernière avec Silver Coin, on le voit bosser chez DC plus bas tout en continuant son run sur DD tout en ayant un autre projet Spider-Man…une grosse semaine pour notre petit Chip dont la réputation ne cesse de grandir à raison. Quand on le laisse bosser, il est très bon. 

Cette fois, il va s’intéresser au personnage d’Abraham Slam qui est clairement le cœur et l’âme de Black Hammer depuis son lancement. Le personnage que Lemire a placé au centre des choses, pastiche d’un captain america vieillissant qui ne cherche que la paix et la tranquillité. 

Verdict : Check it

 

DC COMICS

BATMAN: THE DARK KNIGHT #1

Prix : $3.99

Scénario :TOM TAYLOR

Dessin :ANDY KUBERT

Sollicitation : An epic tale begins that will take Batman on a harrowing, action-packed European adventure in a new miniseries by creators Tom Taylor and Andy Kubert! A horrific tragedy in the United Kingdom sends a very personal and deadly message to the Dark Knight — one that will draw Batman out of Gotham City to investigate! From the moment he lands in Europe, Batman will face a difficult investigation and unheard-of adversaries and find the assistance of a partner once more — all in the hunt for the villain known as Equilibrium! New villains! New allies! A thrilling overseas adventure begins for the Dark Knight, starting with an extra-sized 26-page debut story!

Avis : tiens ? du Batman ? Vraiment ? Ben ça alors, je suis choqué, choqué je vous dis que DC ramène ce personnage sur le devant de la scène. Ce personnage tellement pas mis en avant par l’éditeur. Quelle surprise de les voir multiplier les projets autour de lui, mais pourquoi donc ? Peut-être parce que c’est le dernier truc qui vend chez eux ? Je me pose la question…

En attendant donc, nouvelle mini série Batman…que je vais aller voir, lire, et acheter quand ça sortira en VF, parce que je fais clairement partie du problème…Non, vraiment. À ce stade, il faut le reconnaître. Mais que voulez-vous quand on me vend du Batman par Tom Taylor et Andy Kubert, évidemment que je vais aller lire ça !!! je ne suis pas fou non plus. Avec cette fois, un pitch différent. 

Non, je déconne, il est juste déplacé en Grande Bretagne. Et quoi de mieux pour écrire la perfide Albion qu’un scénariste australien. Je suppose que pour les américains, c’est pareil sur la carte. Mais on s’en fiche, Tom Taylor qui écrit Batman, moi je prends. J’aime son travail en général et la présence d’Andy Kubert sur du Batman en fait un achat obligatoire. 

Verdict :Buy

BATMAN: URBAN LEGENDS #2

Prix : $7.99/64 pages

Scénario :CHIP ZDARSKY, MATTHEW ROSENBERG, BRANDON THOMAS, and CECIL CASTELLUCCI

Dessin :EDDY BARROWS, RYAN BENJAMIN, MAX DUNBAR, and MARGUERITE SAUVAGE

Sollicitation : The new Batman anthology series continues! In part two of Chip Zdarsky and Eddy Barrows’s epic Batman/Red Hood story, Jason Todd has taken a man’s life, and now his mission is to keep the dead man’s young son safe. But Batman plans to take down Jason before he can make another mistake. Then, in chapter two of Matthew Rosenberg and Ryan Benjamin’s senses-shattering tale, Cole Cash earns his pay as personal bodyguard to billionaire Lucius Fox, but what led him to Gotham in the first place? How does the mysterious HALO Corporation play into it all? And which Bat-Family character does he have an unfortunate meeting with in this chapter?

And in part two of Brandon Thomas and Max Dunbar’s epic Outsiders story, see Katana’s perspective on what brought the Outsiders to Japan, who wants her dead, and what her ultimate punishment will be for no longer having her husband’s spirit in the Soultaker sword.

Plus, Barbara Gordon has identified a citywide system hack from a foe she faced before as Batgirl…but this time around, Babs may have found a way to defeat her for good as Oracle!

Avis : tiens, mais ça alors quel hasard ? Encore du Batman ? Ah non, du Batman family en fait, ou plutôt du Batman universe à ce stade. À savoir que cette mini série hors de prix vient en fait développer d’autres personnages privés de séries régulières qui évoluent dans l’univers général de Batman. Que ce soit Red Hood, Grifter qui protège Lucius Fox, les Outsiders ou encore Barbara Gordon. Bon au moins Harley Quinn n’est plus là. 

Si le premier épisode était sympathique, en particulier le segment par Zdarsky et Barrows consacré à Jason Todd qui se poursuit ici et qui nous avait laissé sur un cliffanguer efficace, je me demande s’il ne s’agit pas pour DC d’une stratégie pour tester un peu le public pour voir ce qui est populaire et peut déboucher sur de nouvelles séries régulières. Et cette mini servirait avant tout de rampe de lancement. 

Un choix qui peut se comprendre pour certains personnages et pas d’autres. Harley vu dans le précédent numéro avait déjà sa propre série régulière. Jason a passé toute la décennie 2010 , depuis le New 52 en fait, à disposer de sa propre série avec un certain succès et il reste encore quelques personnages ignorés. Je me suis ainsi rendu compte que Tim Drake était jusque là complètement mis sur la touche. 

Dick dispose de sa série, Jason est présent ici, Damian va avoir son propre titre Robin, mais Tim semble être largement mis de côté. Lui et Cassandra Cain. Je sais qu’on l’a aperçu ici ou là et qu’elle a repris son rôle de Batgirl aux côtés de Spoiler…mais j’aimerais la voir plus elle aussi (quand je vous dis que je fais partie du problème). Bref, surveillons les prochains numéros de Batman Legends on aura peut être des surprises. 

Verdict : Check it 

CHALLENGE OF THE SUPER SONS #1

Prix : $3.99

Scénario :PETER J. TOMASI

Dessin :MAX RAYNOR

Sollicitation : The boys are back! Picking up where the sensational Adventures of the Super Sons left off, the sons of Batman and Superman are back in the spotlight and ready to give evil a good spanking. But are Robin and Superboy in over their heads this time? A mysterious woman from beyond time has appeared to the DCU’s favorite sons, and her arrival heralds certain doom (that’s a hint, everyone) of things to come! In fact…it seems she’s sent the boys on a bogus journey that they’ve already…returned from? Huh? What did the boys learn when they were whisked away? Why on earth do they have to save the Flash from instant death? Tune in for the first chapter in the most epic odyssey Robin and Superboy have ever been on!

Avis : tiens encore une surprise avec un retour inattendu cette semaine, puisque DC accorde une nouvelle mini-série aux Super Sons. Le concept lancé au moment du Superman Rebirth par Peter Tomasi et Patrick Gleason avait été remisé au placard avec l’arrivée de Bendis. Disons surtout en raison de ce que Bendis a fait à Jon dans son run sur Superman, les Super sons tels qu’ils étaient représentés chez Tomasi et Gleason ne pouvaient tout simplement plus exister. 

Mais là, puisqu’ on se tape de la continuité ou d’une quelconque cohérence dans l’univers DC désormais, allez hop on ramène le concept environ 30 secondes après que Bendis a quitté la pièce, ce qui ne me dérange pas mais ne m’enthousiasme pas non plus. J’ai toujours trouvé le concept et l’exécution amusant, mais en rien indispensable. Oui, cela fait plaisir de les voir de retour mais non, je ne vais pas me précipiter sur cette nouvelle mini. 

Verdict : Check it pour les fans

THE JOKER #2

Prix : $4.99/40 pages

Scénario :JAMES TYNION IV

Dessin : GUILLEM MARCH

Sollicitation : As the dust settles on Arkham Asylum and tragic recent events, The Joker is the most wanted man in the world — and powerful forces are lining up around the globe to hunt him…but where exactly is the Clown Price of Crime? Jim Gordon, facing his twilight years haunted by the madman, knows where to start the hunt, and he’s been given the go-ahead to pursue him…but will he be willing to pay the price? And what shocking revelation will Gordon stun Batman with before he departs?

And in the backup story, within the walls of Blackgate Penitentiary, Punchline has become the target of the Queen of Spades from the Royal Flush Gang. It’ll take everything Punchline has just to survive, while on the outside, Bluebird digs deeper into Punchline’s horrific past!

Avis : alors que James Tynion IV continue de décevoir sur le titre Batman principal…il s’est montré remarquablement bon sur le premier épisode de Joker, alors que c’était un titre dont j’attendais très peu. Comme je l’ai déjà dit, ma lassitude du personnage du Joker atteint des sommets et je continue de penser qu’il devrait être remisé au placard pour quelques années, mais comme DC est désespéré, ils s’accrochent à tout ce qui semble vendre en ce moment. 

Et le fait est que Tynion IV a tenu sa promesse, le titre va avant tout se concentrer sur le personnage de James Gordon engagé par de mystérieux employeurs pour traquer et si possible se “charger” du Joker. On comprends très vite ce qui va être au centre de la série : le dilemme moral d’un homme qui malgré des années passées à la tête de la police de Gotham, qui a vu nombre d’horreurs n’a jamais craqué…confronté au choix ultime : violer la loi et se débarrasser du Joker une bonne fois pour toute ou continuer à le laisser vivre. 

Il y a clairement là quelque chose de passionnant à creuser et Tynion IV l’a bien compris, si bien que j’ai l’impression que si l’on veut de bons trucs de sa part, c’est surtout ici qu’on va le trouver. Ce qui me fait de nouveau penser que si ce scénariste sait écrire les personnages secondaires de la Bat-Family, il est complètement à côté de la plaque en ce qui concerne Batman lui-même. 

Verdict : Buy (après cela dépend du prix, car j’ai l’impression qu’on a des infos dans les tous sens en la matière). 

SUPERMAN #30

Prix :  $4.99/40 pages

Scénario :PHILLIP KENNEDY JOHNSON

Dessin :SCOTT GODLEWSKI

Sollicitation : Superman has received a signal from distant space. An old friend is in deep trouble, and only the Man of Steel can help him. By the time Superman and his son get there, though, the alien who sent the signal is nowhere to be found, and his people appear to be enthralled by a shamanistic storyteller who warns of an ancient grudge with the malevolent Shadowbreed. This leaves Clark and Jonathan Kent to ponder just who sent them the distress message, but before they can find the answer, they’ll discover that an ancient grudge still has very current consequences. Kicking off a new story line, this issue pairs Phillip Kennedy Johnson with his Future State: Superman: House of El collaborator, artist Scott Godlewski!

Meanwhile, in the « Tales of Metropolis » backup story it’s…the return of Ambush Bug? Say it ain’t so!

Avis : suite du run de Philip Kennedy Johnson sur la franchise Superman et je me demande si je ne vais pas laisser tomber ce run encore plus vite que celui de Bendis (que j’avais arrêté après la fin de la mini introductive man of steel). Ses deux premiers épisodes rassemblaient un tel niveau de rien que c’en est presque choquant. Et je n’ai pas l’impression que la suite soit bien meilleure…

De manière générale, autant on peut voir que DC essaye de presser la poule aux œufs d’or (appelée Batman et autres entre connaisseurs) autant que possible, voire au-delà, autant je ne les sens pas du tout investis concernant leurs autres franchises et notamment Superman. Un scénariste qui a tout à prouver, des artistes pas franchement parmi les étoiles les plus brillantes du marché…

Tout est juste …moyen. C’est quand même triste de voir encore une fois (parce que ce n’est pas la première fois que je les vois faire le minimum en la matière) DC traiter ce personnage censé être l’un des leurs porte étendards de manière aussi peu enthousiaste. Tout cela l’impression qu’ils sortent des comics Superman parce qu’il faut bien, mais on va pas trop se fouler non plus. 

Verdict : Check it – mais si on reste sur la même trajectoire, bientôt un pass. 

WONDER WOMAN #771

Prix :  $4.99/40 pages

Scénario :BECKY CLOONAN and MICHAEL W. CONRAD

Backup story written by JORDIE BELLAIRE

Dessin :TRAVIS MOORE

Backup story art by PAULINA GANUCHEAU

Sollicitation : Wonder Woman’s adventures through the Sphere of the Gods continue as she embarks on a quest with the cunning Ratashok to search for answers. Something is changing the rules of the Norse afterlife, and it’s up to our hero to set things right. Now she must face warriors and beasts of mythic proportions, starting with the Nidhogg! Can our Amazon Princess survive this staggering serpent?

Meanwhile, in a seemingly simpler time in our hero’s life, a younger Diana continues her journey to uncover the secret behind the scriptures that hold the hidden history of Themyscira. Is she ready for the truth? Or will it change her perception of « paradise » forever?

Avis : on enchaîne avec une autre série qui en a vu des vertes et des pas mûres ces dernières années, tant DC a géré la série et la franchise WW de manière assez légère avec notamment des changements d’équipes créatives constants et pas particulièrement inspirés. De fait, il faut remonter au début du rebirth en 2016 avec Rucka et Sharp pour avoir une direction un tant soit peu cohérente. Et encore, comme je l’ai déjà dit, je ne suis pas un grand fan du second run sur la série de cet auteur, que j’adore pourtant. 

Dans le cas présent, le premier épisode signé par la nouvelle équipe créative était au moins prometteur, avec une Diana sortie de son élément naturel et plongée en plein Valhalla entourés de nordiques poilus qui aiment se fracasser la tronche en attendant le Ragnarok…qui apparemment ne saurait tarder. Bien que privée d’une bonne part de sa mémoire et de ses pouvoirs, Diana reste elle-même et quand elle sent une embrouille…elle va essayer de la solutionner. 

Les débuts étaient donc intéressants, pas mal d’idées et d’histoires potentielles sont présentées et les bases ont l’air solides. Maintenant il va falloir convaincre au-delà du premier épisode. 

Verdict : Check itIMAGE COMICS

JULES VERNE LIGHTHOUSE #1

Prix : $4.99

Scénario : David Hine & Brian Haberlin 

Dessin : Geirrod van Dyke & Brian Haberlin 

Sollicitation : At the edge of the galaxy, there is a giant supercomputer known as the Lighthouse. The only brain powerful enough to navigate ships through a sargasso of naturally occurring wormholes, potentially cutting months or even years off a spaceship’s journey. Three humans, one alien, and a nanny bot have manned the remote station for years in relative peace until the arrival of Captain Kongre and his band of cutthroat pirates threatens the future of civilization and reveals that each of the Lighthouse crew has been hiding a shocking secret.

  

He who controls the Lighthouse controls this part of the galaxy.

From the team that brought you THE MARKED and SONATA comes this double-sized sci-fi thriller set on the high seas of space, based on the work of master storyteller JULES VERNE.

Avis : adaptation cette semaine du phare du bout du monde  de Jules Verne par David Hine et Brian Haberlin dans un contexte de SF futuriste, puisque cette fois le phare est une analogie pour une ordinateur qui gère les points de saut dans des trous noirs, guidant ainsi les navires vers leur destination. 

Mais j’ai l’impression qu’au delà du contexte, les auteurs ont repris les grandes lignes de l’histoire originale, ainsi que les personnages principaux mais sous une autre “peau” avec notamment un alien dans le lot,  avec une petite équipe qui entretient le lieu attaquée par une équipe de pirates bien décidés à prendre possession de ce lieu de passage obligatoire. 

Je n’ai jamais lu le récit original de Verne (écueil qu’il faudra que je corrige un jour) et les derniers travaux de Hine et Haberlin ne m’ont guère enthousiasmés (voire mon avis récent sur leur série Marqués, pas franchement très favorable), du coup je suis assez réservé sur la sortie de cette mini série…

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

THE COMPLETE WITCHBLADE VOL 2

Prix : $29.99/

Scénario : Christina Z, David Wohl, Paul Jenkins 

Dessin :Michael Turner, Randy Green, Keu Cha, Brian Ching, 

Episodes : Collects WITCHBLADE #20-36, TALES OF THE WITCHBLADE #4-8, WITCHBLADE INFINITY one-shot, WITCHBLADE/DARKNESS #1, DARKNESS/WITCHBLADE #1, and DARKNESS #28

Sollicitation : The saga continues, celebrating the 25th anniversary of WITCHBLADE! In this second absolute collection of the bestselling original series, New York cop Sara Pezzini falls further down the supernatural rabbit hole of ancient artifacts, illuminati industrialists, and all manner of occult outlaws. But while the mysterious power of the Witchblade has chosen Sara as its bearer, she’s less convinced of her qualifications. When an opportunity to surrender the gauntlet and live a normal life presents itself, she just might take it! Plus, witness the birth of the shared Top Cow Universe, as THE DARKNESS makes its first crossover appearance.

Avis : hé bé ces rééditions s’enchaînent assez rapidement. Après le premier volume de Witchblade il y a quelques mois et alors que le premier de Darkness vient d’être publié, Top Cow ne perd pas de temps et enchaîne avec le second volume de Witchblade en mettant bien évidemment bien en avant Michael Turner sur la couverture alors que le tome contient ses derniers épisodes. 

Je suis allé vérifier mes mags Semic de l’époque car j’avais un souvenir pas très net de cette période et pour cause…il me manque des épisodes ! Je me suis tout de même rendu compte que c’est à partir de là que la série a commencé à décliner avec un Turner moins présent, puis qui part définitivement au # 25. Et entre le 20 et 25, on a une pelletée de dessinateurs différents qui s’enchaînent, avec des styles parfois assez différents. 

Après le # 25 par contre, le titre est repris par Randy Green, un artiste au style complètement différent de Turner et de manière générale du style maison de Top Cow, un choix qu’encore aujourd’hui j’ai toujours du mal à comprendre. En effet, durant ces années, Silvestri a généré pas mal de clones au travers de Top Cow, donc pourquoi choisir quelqu’un qui tranche aussi nettement avec ce qui a précédé. 

C’est aussi dans cette période que la continuité devient quelque peu illisible, car la scénariste en charge alors du titre, Christina Z,  amena des révélations qui ne furent pas du tout reprises par ses successeurs, d’où des incohérences…Des choses sur lesquelles on aurait pu passer quand Turner était au dessin, mais plus après. 

Chances de publication en VF : le tome en lui-même, j’ai des doutes, Delcourt ayant abandonné les licences Top Cow il y a des années faute d’un lectorat suffisant. Mais comme on voit pas mal de petites maisons émerger ici ou là, je me demande si une ne voudra pas parier sur un univers bien connu, surtout avec des artistes pareils. Mais je ne vois pas cela arriver dans le futur proche. 

Verdict : Check it

MARVEL COMICS

 

DAREDEVIL #29

Prix : $3.99

Scénario : Chip Zdarsky

Dessin : Marcho Checchetto

Sollicitation : THE TRUTH IS FINALLY OUT: ELEKTRA IS DAREDEVIL!

  • Having taken up the cowl and the club in Matt Murdock’s absence, Elektra, the deadliest assassin in the Marvel Universe, has a long road ahead as she works to protect the legacy of The Man Without Fear! OLD FOES! NEW FACES! LOST LOVES! After the past six months, just imagine what secrets superstar creators Chip Zdarsky & Marcho Checchetto have up their sleeves!

Avis : après plusieurs épisodes qui pour moi étaient clairement en deçà, Chip Zdarsky m’a vraiment rassuré avec l’épisode 28 qui était sans doute l’un des meilleurs qu’il ait écrit depuis un certain temps sur la série. Un épisode qui faisait le point sur la situation des différents personnages que l’auteur s’est attaché à suivre : Matt, Elektra et Fisk…Et oui, vous l’aurez noté, cela fait quelques épisodes que North est absent. En fait, on ne le voit plus vraiment depuis l’arrestation de DD dans l’épisode 22. 

Est-ce que Zdarsky a simplement dit tout ce qu’il avait à dire sur le personnage ? Ou est-ce simplement le fait que les autres ont pris toute la place ? Entre le sort de Matt, la reprise en main de Fisk et le choix d’Elektra, il est vrai qu’il y avait beaucoup à placer dans chaque épisode. Et il semblerait que Zdarsky veuille un peu plus se pencher sur cette dernière direction. Comme l’indique la sollicitation, la jeune femme a repris le rôle de DD après l’emprisonnement volontaire de Matt. 

Un choix qui semble avoir déchaîné les passions chez certains lecteurs, mais en ce qui me concerne me laisse assez froid. Ce n’est pas vraiment la première fois que le rôle de DD est assumé par un autre personnage, et là elle vient juste s’ajouter à la liste. Tout cela pour prouver qu’elle veut vraiment s’amender à Matt…et au final qu’il fasse ce qu’elle veut dans le cadre d’une nouvelle prophétie impliquant la Main. 

Et autant, voire plus le personnage d’Elektra dans le bouquin est une bonne idée, autant tout ce bazar autour de la Main…eurrghhh, j’en ai ras le bol. Donc j’espère que cela restera dans le décor, loin, très loin du reste de l’intrigue. D’ailleurs, on remarque que cela ne passionne pas non plus Zdarsky, car à part une ou deux mentions, ce n’est pas plus présent que cela. 

Le titre reprend donc pour moi des couleurs après quelques mois difficiles. Mon avis ? Gardez DD loin des crossovers débiles, merci. 

Verdict : Buy

DARKHAWK HEART OF HAWK #1

Prix : $4.99

Scénario : Danny Fingeroth, More 

Dessin : More, Mike Manley

Sollicitation :  Celebrate the 30th anniversary of the ’90s hottest hero in three spectacular stories!

  • First, an untold story from Darkhawk’s early days by creators Danny Fingeroth and Mike Manley!
  • Then explore the winged hero’s cosmic years by Dan Abnett and Andrea Di Vito.
  • Finally, find out what the future holds for Darkhawk by Kyle Higgins and more!

Avis : voilà une sortie qui va ravir nombre de nostalgiques des années 90, alors que Marvel consacre un épisode spécial à Darkhawk pour célébrer ses 30 ans. Et là, je pense aussi que tous ceux qui aiment le personnage parce qu’ils l’ont découvert à l’époque se sont pris un gros coup de vieux.

Accrochez vous les enfants, parce que beaucoup de choses que notre génération a aimé vont fêter leurs 30 ans dans les prochains mois, vous savez à ce titre que Terminator 2 fêtera son 30e anniversaire en juillet ? Vous n’avez pas idée à quel point ça fait mal…Oh et n’oubliez pas que X-Men # 1 de Claremont et Lee, … fête ses 30 ans juste après ! Ouaip…ça fait très mal. 

Au-delà ? Pas vraiment d’avis, car si j’ai bien compris que le personnage de Darkhawk avait rencontré un certain succès au début des années 90, j’ai commencé à lire des comics de manière régulière après que sa série se soit achevée et il n’est ensuite apparu que dans quelques comics, en général dans des rôles très secondaires.

En fait, je crois que le rôle le plus important qu’il ait eu était avec Dan Abnett et Andy Lanning quand ils écrivaient Nova…il y a plus de 10 ans (re ouch). Ce n’est pas un hasard si Abnett écrit un des segments de ce one shot aux côtés des créateurs originaux du personnage. 

À part ça, il s’est tenu assez loin des projecteurs…même si j’entends nombre de fans se lamenter régulièrement sur son sort…

Verdict : Check it 

GUARDIANS OF THE GALAXY #13

Prix : $4.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin :  Juan Frigeri

Sollicitation : A NEW AGE OF SPACE STARTS HERE!

They were soldiers, misfits, mercenaries, thieves and a family. They were heroes… but times have changed. The galaxy no longer needs heroes.

It needs super heroes! Now, when the call goes forth – whether it’s from a stranded team of planetary explorers or Emperor Hulkling and his Kree/Skrull Alliance – the Guardians of the Galaxy answer!

The New Age of Space brings a new artist! New headquarters! New costumes! New teammates! And an all-new enemy you’ll have to see to believe! Get on board, true believer – it’s going to be the ride of your life!

Avis : nouvelle direction pour les Gardians of the Galaxy. Si jusque-là, Al Ewing l’écrivait encore comme ce petit groupe constitué à l’époque de Abnett et Lanning, il semble vouloir aujourd’hui étendre largement le cast en rappelant pas mal de personnages de différentes époques. Bon, moi ça me va, il y a toujours Nova dans une des équipes, donc tout va bien de ce côté là. 

Au-delà, j’ai l’impression que cela va s’appuyer également sur les conséquences de Empyre et proposer des Gardians plus organisés. Comme le Nova Corps a encore une fois été décimé, parce qu’il y avait longtemps depuis la dernière fois, les grandes puissances de la galaxie ont décidé de remettre de l’ordre en s’appuyant plus sur les GoG…d’où un gros rappel des troupes. 

D’un côté c’est une direction très intéressante, car cela veut dire un cast respectueux de la longue histoire des Gardiens…de l’autre, on perd Juan Cabal au dessin. Je comprends, vous savez, il est resté presque un an sur la série. Vous vous rendez compte, il allait presque avoir un run solide sur le titre, c’était impensable pour les gugusses de chez Marvel ! Il fallait l’exfiltrer très vite et mettre un inconnu à la place. 

Et je ne dis pas cela pour être négatif envers Juan Frigeri. Mais je viens d’aller voir ses précédents crédits, il a un peu de Ghost Rider, de Spider-Man et Star Wars sous le coude et dans aucun cas il ne m’a marqué. Comme beaucoup d’artistes chez Marvel en ce moment qui sont interchangeables sur tous les bouquins. On n’a même pas le temps de voir leur nom au crédit d’un épisode qu’ils sont de suite remplacés par quelqu’un d’autre. 

Donc, je suis encore partagé sur certains éléments. J’ai envie de faire confiance à Al Ewing pour le scénario. J’ai appris à beaucoup aimer son travail sur la série, mais j’aimerais aussi un peu de stabilité côté dessin…

Verdict : Check it

NON-STOP SPIDER-MAN #2

Prix : $3.99

Scénario : Joe Kelly 

Dessin : Chris Bachalo 

Sollicitation : The most action packed book in comics continues to singe your eyebrows with explosive action!Something horrible is happening to Peter Parker’s fellow students at EMPIRE STATE UNIVERSITY and it’s all coming down hard on Spider-Man. Some familiar faces introduce their fists to Spider-Man’s face as the plot thickens like a brick of plastic explosives. Tick tick tick tick…

Avis : pas grand chose à dire sur le second épisode de cette nouvelle série Spider-Man. Le premier épisode a tenu les promesses d’action Non Stop du titre…mais à part ça ? Oui, c’était un épisode sympathique et très dynamique, qui savait tirer profit des compositions de pages de Chris Bachalo. Mais cela donne plus le sentiment d’être du matos d’une mini série qu’on a transformé en série régulière parce qu’il faut occuper les linéaires et surtout parce qu’un numéro 1 d’une série régulière Spider-Man va vendre plus qu’une mini série, c’est aussi simple que ça parfois. Je ne vais pas m’étendre, sur le fond, c’est très classique et peut être une lecture sympa entre deux trucs plus chargés. 

Verdict : Check it 

SPIDER-MAN SPIDERS SHADOW #1

Prix : $4.99

Scénario : Chip Zdarsky

Dessin : Pasqual Ferry 

Sollicitation : WHAT IF PETER PARKER BECAME VENOM?

Peter Parker once put on an alien suit that nearly destroyed his life – but what if he’d never taken it off? Ignoring every warning, Spidey embraces the dark symbiote! Haunted by terrible nightmares and exhausted by an endless barrage of bad guys, Peter can’t seem to catch a break these days. So when the Hobgoblin attacks, he finds a hero at the end of his rope…and vulnerable to new dark impulses. Spider-Man is about to change his rules – but is it truly Peter who is in charge? Creative powerhouses Chip Zdarsky, Pasqual Ferry and Matt Hollingsworth bring you a terrifying tale of a Peter Parker possessed and on the edge!

Avis : voilà un titre Spider-Man qui va sans doute vendre un peu plus par contre que celui que j’évoque juste au-dessus. Alors que Marvel vient d’annoncer que Zdarsky et Bagley allaient revenir dans l’univers de Spider-Man Life Story pour un épisode spécial, le scénariste revient dans l’univers de Spider-Man…pour encore une version parallèle, dans un What if étendu : et si Peter Parker était devenu Venom.

En somme, que se serait-il passé si Peter ne s’était pas débarrassé du symbiote et avait simplement succombé à son influence sinistre…Dans les mains d’un autre scénariste, j’aurais des craintes et je ne verrais cela que comme une tentative de Marvel d’encaisser un peu plus d’argent sur le dos de la popularité de Venom (c’est le cas, je ne suis pas naïf), mais entre celles de Zdarsky ? Je suis prêt à suivre. 

Nous connaissons tous son amour pour le tisseur et pour le personnage de Peter Parker et je pense qu’il est capable de tirer quelque chose de fort, d’émouvant et de puissant de ce pitch, quelque chose qui respectera l’esprit du personnage tout en l’amenant dans des territoires peut être dérangeant et inhabituel. Bref, j’y crois. 

Au dessin, je note la présence de Pasqual Ferry, un nom que je n’ai pas vu depuis très longtemps au crédits d’un comic-book. Il faisait partie de la première invasion espagnole des comics dans les années 90, mais il n’a jamais eu autant de succès qu’un Carlos Pacheco ou qu’un Salvador Larroca, sans doute parce qu’il n’est jamais resté très longtemps sur aucun titre. C’est bien dommage, car il a un style très personnel, très dynamique qui colle par exemple bien à Spider-Man. 

Verdict : Buy

TPB/GRAPHIC NOVEL

 

INCREDIBLE HERCULES COMPLETE COLLECTION TP VOL 02

Prix : $44.99/

Scénario : Greg Pak, Fred Van Lente

Dessin : Clayton Henry 

Episodes : Collecting INCREDIBLE HERCULES #121-137.

Sollicitation : No rest for warriors! Hercules is looking for some R&R – and hopes to find it in the arms of Namora! But the Greek Goliath is called to action when the Amazons attack Atlantis! What strange artifact are they searching for, and how do they plan to reshape the entire world? Amadeus Cho picks a side, but it might not be Herc’s! Then, Hercules’ ancient ascent from mere mortal to Olympian god is finally revealed in a classic origin tale! And as Hear consolidates power in the Olympus Group, Herc clashes with Norman Osborn’s Dark Avengers – including his half-brother Ares! Plus: A terrible threat to the Dark Elves is a job for Thor! But what happens if the Odinson is unavailable? Presenting Thor-cules! (Hercu-Thor?) And at long last, Amadeus Cho learns the truth about what happened to his family! 

Avis : ou la série à côté de laquelle je suis complètement passé lors de sa sortie et qui a gagné au fil du temps un petit statut culte auprès de ses fans. Certes, elle a un peu sombré dans l’obscurité ces dernières années, mais dans l’ensemble j’ai l’impression qu’elle reste très aimée. Marvel publie donc cette semaine le second complete collection qui permet d’achever la réédition de la série…ou presque. En effet, le titre est allé jusqu’au numéro 141, avec l’arc Assault on New Olympus avec un one shot prologue en plus. Je suis donc surpris de voir le complete collection s’arrêter ici. Peut être qu’il y aura un dernier tome pour le reste ? Mais il sera plus petit que les autres. Bizarre. 

Chances de publication en VF : il me semble que Panini avait publié la série dans des spéciaux ou des hs, mais depuis plus rien. Donc je n’aurais pas grand espoir de voir l’éditeur rééditer cela en VF prochainement. 

Verdict : Check it 

X-MEN AVENGERS ONSLAUGHT TP VOL 03

Prix : $39.99/432 pages

Scénario : Mark Waid, More

Dessin :  Mike Deodato, More

Episodes : Collecting AVENGERS (1963) #402; PUNISHER (1995) #11; THOR (1966) #502; WOLVERINE (1988) #105; X-MEN (1991) #56-57 and ANNUAL ’96 (1996) #1; ONSLAUGHT: MARVEL UNIVERSE and EPILOGUE; CABLE (1993) #36; UNCANNY X-MEN (1981) #337; X-MEN: THE ROAD TO ONSLAUGHT and material from FANTASTIC FOUR (1961) #416.

Sollicitation : The Onslaught saga reaches its world-shattering climax! The truth about Onslaught’s origin has already struck at the very heart of the X-Men. Now, the evolving and all-powerful villain assaults New York City with robotic Sentinels – and prepares his genocidal endgame! As an army of Earth’s heroes amasses, will the Avengers and Fantastic Four make the ultimate sacrifice to save the planet? When the dust settles, who will remain standing to fight another day? And what does the future hold for a guilt-stricken Charles Xavier? 

Avis : fin de la réédition de la période Onslaught pour les X-Men et les Avengers avec ce 3e tome, qui contient d’une part les derniers épisodes des séries qui s’achèvent et partent sous la tutelle des Image Boys dans le cadre d’Heroes Reborn : Fantastic Four, Avengers et Thor…Mais pas Iron Man dont le dernier épisode était publié dans le précédent tome.

D’autre part, les épisodes se concentrent avant tout sur l’après Onslaught, avec l’emprisonnement de Xavier et les retombées sur les X-Men. Un tome important, car les auteurs mettent déjà en place la future menace qui va occuper les mutants, à savoir Bastion. Oui, parce qu’à cette époque, on perdait pas de temps, et il fallait qu’il se passe en permanence des choses…hein, auteurs actuels ? alors aussi nul que ça, les années 90 ?

Sur le fond, il est clair que c’est une période sombre pour l’univers Marvel qui après cette saga va se résumer pendant un an aux X-Men et Spider-Man. Je n’oublie pas qu’ils ont essayé de combler l’espace en lançant pas mal de nouvelles séries, comme Thunderbolts, mais c’était alors un sacré aveu d’échec de confier certaines de leurs séries historiques aux artistes rebelles qui étaient partis quelques années plus tôt fonder Image. Ah oui, et n’oublions pas que l’éditeur était alors en passe de devoir se mettre en faillite ! 

Mais malgré tous ses défauts, cela reste une période importante qui reste un repère temporel pour pas mal de lecteurs, il est ainsi assez fréquent de parler pré Onslaught et post Onslaught. 

Chances de publication en VF : les intégrales X-Men arrivent justement à cette période en ce moment même. Il reste cependant à savoir exactement comment la période Onslaught va être publiée. À la manière de Age of Apocalypse ? à savoir les épisodes principaux en intégrale puis l’ensemble dans un gros omnibus, ou vraiment tout dans les intégrales ? Vu le choix fait par Panini pour la réédition de cette saga, il y a de quoi se poser la question, d’autant que la période Onslaught compte un milliard de tie in dans tous les sens. Personnellement j’aimerais avoir quelque chose de complet…Oui, c’est du masochisme, mais quand on me promet une intégrale, je veux vraiment tout !

Verdict : buy

A propos Sam 2151 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Hello !

    Merci pour ce guide.

    Autant je te retrouve pour Marvel et DC qui ont furieusement baissé en qualité ( je ne vais désormais que vers des projets liés à des scénaristes : cette semaine les projets de Tom Taylor et Chip Zdarsky), autant je trouve que l’indé propose pleins de trucs intéressants. Cette semaine, sortent des épisodes de mes deux coups de cœurs de ces derniers mois : The Autumnal (Vault) et Home Sick Pilots (Image)!
    Il y a aussi The picture of everything, Serial, Sweet Tooth, Proctor Valley Road..cette semaine.
    Il n’y a pas une semaine sans qu’il n’y ait trois ou quatre titres indé que je suis.

    Pour Marvel et DC, entre les Events à gogo, les anthologies moisies, les numéros spéciaux anniversaires, et les séries régulières plus que moyennes, ils m’ont totalement perdu…effectivement, loins sont le Rebirth et le Fresh Start qui avaient su relancer les deux maisons…

  2. Il m’a l’air d’y avoir pas mal de bons titres, cette semaine.
    Au sujet d’Onslaught, je vois bien un omnibus en plus des integrales.
    Exactement comme ce qu’ils ont fait pour AoA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.