Guide de lecture Comics VF : semaine du 6 juillet 2021

Edito : grosse semaine en perspective ? en termes de nombre de titres, sans doute, en termes de titres qui m’attirent, c’est une autre histoire. De fait, le mois de juillet ne sera pas calme, mais il ne sera pas franchement très rempli de mon côté. Et c’est Urban qui en fait le plus les frais, puisque pour la première fois depuis les lustres, je n’aurais qu’un seul achat chez eux. 

La raison est simple, toute leur production du mois de juillet est centrée sur la Suicide Squad et Harley Quinn, film oblige. Je comprends qu’ils essayent de profiter de l’occasion…mais cela me gêne qu’ils ne sortent que ça ce mois-ci. Le reste de l’année s’annonce heureusement plus intéressant. Mais en attendant, ce premier semestre de manière générale n’aura guère été passionnant au final. 

Info de la semaine : quelques infos intéressantes sur le programme de fin d’année d’Urban : 

  • la fin du run de Morrison et Sharp sur Green lantern en décembre ;
  • le retour de Jack of Fables en décembre ;
  • la fin du run d’Ostrander sur la suicide squad également en décembre ;
  • la fin d’American Vampire en novembre !
  • DCeased 2 en novembre !
  • la fin de Promethea en octobre !

En parallèle, Delcourt a annoncé pour 2022, l’arrivée du BRZRKR de Keanu Reeves, écrit par Matt Kindt et dessiné par Ron Garney…dont nous avions chroniqué le premier épisode…sans grand enthousiasme lors de sa sortie en VO. 

Sorties de la semaine : quelques belles petites sorties cette semaine : 

  • chez Hi comics, un nouveau tome des Tortues Ninjas !
  • chez Panini, le nouvel event Marvel, King In black…et sa publication étrange par Panini !
  • enfin, chez Urban, le retour des archives de la suicide squad, avec la suite tant attendue du run de John Osrtrander sur le titre ! 

Émissions de la semaine : deux émissions au programme cette semaine. Comme d’habitude, vous pouvez nous retrouver sur notre chaîne You Tube et sur notre discord  : 

  • mercredi, le Freaxity où Laure et Steveparleront cette fois du film “Un cri dans l’océan” !
  • jeudi, un nouveau comixweekly où nous évoquerons comme d’habitude, les sorties VO de la semaine avec un peu d’info par dessus si besoin !

AKILEOS 

SPACE BOY TOME 4

Date de sortie : 7 JUILLET 2021(initialement prévu la semaine dernière, il a été décalé à cette semaine)

Prix : 18€/224 PAGES 

Scénario :  Stephen McCranie

Dessin : Stephen McCranie

Episodes : 

Sollicitation : Pour Amy, nous avons tous une saveur, et quand cette saveur commence à s’estomper, c’est le début des problèmes.

Après sa terrible confrontation avec Oliver, Amy se met en quête de réponses. Elle va arriver par hasard dans une ancienne station de traitement des eaux, d’où elle repart avec plus de questions que de réponses. Dans le même temps, deux des meilleurs amis d’Amy sont sur le point de se séparer.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie…Dois-je dire que vu la qualité assez régulière des séries d’Akileos, le titre me tente de plus en plus, d’autant que l’éditeur propose des sorties à un rythme très régulier. 

Verdict : à tester

À lire avant : les trois premiers tomes.

 

DELCOURT COMICS

TONY CHU – DETECTIVE CANNIBALE – HS : POUSSE CAFE 

Date de sortie :7 JUILLET 2021

Prix : 15.50€/128 pages 

Scénario : John Layman 

Dessin : Rob Guillory, Afu Chan 

Episodes : 

Sollicitation : Tony Chu revient le temps de deux récits au cours desquels il va croiser la route de protagonistes pour le moins inattendus : l’équipage d’un vaissau spatial déjanté, mais aussi l’enquêtrice de la série Revival.

Comment Tony Chu se retrouve-t-il à bord du vaisseau Charon des milliers d’années dans le futur? Comment le capitaine Joshua Rigg du même Charon, va-t-il gérer ce passager clandestin cibopathe? Tony Chu va également croiser la route d’étranges créatures en plein Wisconsin, théâtre d’événement bizarre (ceux de la série Revival).

Avis : ou la déception de la semaine en ce qui me concerne. En effet, au moment de l’annonce de cette sortie, je n’avais pas fait attention vraiment au contenu, je pensais que nous aurions quelques épisodes de outer darkness en plus du crossover avec Chew du même auteur…Sauf que lorsque l’on lit la sollicitation, on comprend mon amère déception. 

En réalité, Delcourt a regroupé ici deux crossovers, un avec Outer Darkness qui est vraiment inédit mais ne compte que 70 pages et ils ont recollé en même temps, le petit crossover avec Revival…déjà publié dans un des tomes de la série en question. Série que j’ai lu, donc crossover déjà lu. Et bien évidemment, je ne vais pas dépenser presque 16€ pour à peine 70 pages d’inédit. 

C’est vraiment dommage, car s’ils avaient publié toute la série Outer darkness plus le crossover, j’aurais sans doute pris le tome (certes du coup plus cher car avec plus d’épisodes mais d’après ce que me dit Steve, cette série de John Layman également auteur de Chew, d’où le crossover, vaut le coup) avec plaisir. 

Verdict : à éviter – à peine 70 pages d’inédits. 

À lire avant : Outer darkness pour comprendre où Tony Chu débarque.

HI COMICS

TMNT – TORTUES NINJA : LE PROCÈS DE KRANG 

Date de sortie :7 JUILLET 2021

Prix : 15.90€/176 PAGES 

Scénario : Tom Waltz & Kevin Eastman 

Dessin : Dave Watcher, Cory Smith 

Episodes : 

Sollicitation : Les Tortues prennent une toute nouvelle dimension !

Leo, Raph, Donnie et Mike se téléportent dans la dimension X pour assister au procès de Krang. Mais le règne de terreur du plus cruel des utroms est-il définitivement fini ? Dans cet endroit étrange, un visage familier et de nouveaux ennemis mortels attendent les fils de Splinter, tandis qu’ailleurs, c’est tout le Panthéon qui se réunit pour décider du sort du monde… à commencer par celui des mutants !

Avis : ouh cela sent le tome important pour les tortues ninjas, avec plusieurs grosses intrigues qui arrivent à leur point culminant en même temps. Bien évidemment la plus importante est dans le titre, le procès de Krang. Les scénaristes ont développé toute cette intrigue autour de Krang et de sa race sur pas mal d’épisodes maintenant et voilà que l’on arrive à un certain aboutissement…ou un nouveau rebondissement ? Etant donné comment la série fonctionne depuis son relaunch, j’ai quelques doutes sur le fait que cela annonce du calme pour les héros. J’ai hâte de voir ce que les auteurs ont gardé sous le coude ! Comme chaque tome, TMNT reste une XXX de bonne série qui ne se repose jamais sur ses lauriers, qui avance en permenance et jongle avec de multiples sous intrigues toutes aussi intéressantes les unes que les autres !

Verdict : à lire

À lire avant : au moins les tomes depuis la bataille de New York. 

WE ONLY FIND THEM WHEN THEY’RE DEAD : LE VOYAGEUR 

Date de sortie :7 JUILLET 2021

Prix : 17.90€/144 PAGES 

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Simone Di Meo 

Episodes : 

Sollicitation : On n’oublie jamais la première fois que l’on voit un Dieu. Les Dieux sont toujours magnifiques. Et les Dieux sont toujours morts.

2367, aux confins de la galaxie. Dans ce futur lointain, l’humanité a épuisé toutes ses ressources et doit sa survie à l’exploitation de dieux morts flottant dans l’espace, dont les cadavres gigantesques servent désormais de matière première. Le Vihan II est l’un des nombreux vaisseaux nécropsiques qui arpentent le cosmos dans l’espoir de trouver ces divinités providentielles. Mais Georges Malik, son capitaine, nourrit une obsession : pourquoi les dieux ne se révèlent-ils que lorsqu’ils sont morts ? Pour tenter de s’émanciper de ce système gangréné par les inégalités et la pauvreté, tout l’équipage s’embarque alors dans un périple sous haute tension à la recherche d’un dieu vivant.

Al Ewing (Immortal Hulk, Avengers…) et Simone Di Meo (Tortues Ninjas & Power Rangers) livrent avec We Only Find Them When They’re Dead un space opera grandiose d’une beauté à couper le souffle. Un premier tome accrocheur et unique en son genre, tout à la fois politique et mystique.

Avis : sans doute l’une des lectures qui m’a laissé le plus circonspect l’année dernière lors de la publication en VO. En effet, quand vous avez une nouvelle série en creator owned lancée par Al Ewing, vous êtes attentifs et vu la qualité de son travail chez Marvel, notamment Immortal Hulk, forcément vous allez suivre et avoir des attentes de qualité très haut placées.

Ensuite, quand on commence à vous parler de dieux morts dont les cadavres sont exploités par des compagnies sans scrupules, vos petits yeux sont remplis d’étoiles, car vous voyez le potentiel du machin et vous avez encore plus d’attentes. Et puis le comics sort…et n’est pas du tout ce que vous attendez. Mais alors pas du tout, au point qu’en ce qui me concerne je me suis posé tout du long une question : mais qu’est-ce que tu veux raconter Al ? 

Car quand on part d’un tel pitch, forcément, on se dit, ça va mêler SF / approche sur la religion, panthéon à gogo, un peu de transhumanisme et au final on a pas du tout ça. En réalité, la question n’est même pas vraiment abordée. Ewing nous fait surtout une petite critique du capitalisme (qui est vraiment pas gentil) et les dieux morts sont un élément de décor, alors qu’un équipage essaye d’échapper à son sort d’esclaves modernes. 

En gros, on passe complètement à côté du sujet qui est carrément dans le titre…du moins c’est le cas jusque dans les dernières pages de l’arc où vu la tournure des événements, on se demande si le scénariste ne nous a pas pondu un long prologue un peu chiant de 5 épisodes pour amener sa vraie histoire. Pourquoi un détour aussi long ? je ne saurais pas le dire. 

Pas pour poser ses personnages, puisque la plupart restent très peu développés au-delà du capitaine. Même à la fin de l’arc, je ne savais pas trop qui était qui. Pas vraiment pour poser les bases de sa grande histoire non plus, car l’intrigue mise en scène reste de manière très surprenante à petite échelle entre les murs de deux vaisseaux qui se pourchassent. Bref, je continue à ne pas vraiment comprendre ce que Ewing a voulu faire. 

Est-ce mauvais pour autant…non, mais ce n’est pas spécialement bon non plus. Il y a par ailleurs un certain sentiment désagréable de décompression qui pèse sur tout le récit, car l’histoire de manière assez ironique n’avance pas très vite. Ironique, car dans le même temps, Simone di Meo injecte une énergie et une patate incroyable côté dessin. 

Si le scénario m’a personnellement déçu, le dessin lui a été une vraie découverte et la seule raison pour laquelle j’ai poursuivi le récit jusqu’au bout du premier arc. Avec le coloriste, ils forment un duo vraiment excellent et on en prend plein les mirettes. 

Verdict : à tester – mais n’ayez pas trop d’attentes. 

À lire avant : rien – début d’une nouvelle série.

PANINI COMICS

KING IN BLACK 1

Date de sortie :7 JUILLET 2021

Prix : 16,00 € (édition régulière) / 20,00 € (édition collector) / 24,00 €(édition Signature Series www.panini.fr), 176 pages

Scénario : Donny Cates

Dessin :Ryan Stegman

Episodes : US King in Black (2021) 1-2, King in Black: Immortal Hulk (2021) 1, King in Black: Return of the Valkyries (2021) 1, King in Black: Gwenom Vs Carnage (2021) 1, King in Black: Iron Man/Dr Doom (2021) 1 et King in Black: Planet of the Symbiotes (2021) 1, inédits)

Sollicitation : Mensuel, Après avoir ravagé la galaxie, Knull, le Dieu des Symbiotes, arrive sur Terre ! Tous les super-héros suffiront-ils face à son armée de dragons ? Rien n’est moins sûr ! La suite fracassante d’Absolute Carnage commence ici !

Avis : lancement cette semaine du dernier event Marvel en date dans le cadre de la nouvelle formule de Panini, à savoir hors de prix pour ce genre de mag…qui ne sont pas vraiment des mags en fait mais passons. Alors que dire de King in Black qui présente la culmination de l’intrigue lancée par Donny Cates et Ryan Stegman dans le cadre de la série Venom ? Que dans l’ensemble cet event est très sympa tout en étant un cran en dessous d’Absolute Carnage. 

Si l’arrivée de Knull dans ces deux premiers épisodes répond à pas mal d’attentes et se montre aussi spectaculaire que ce que l’on pouvait souhaiter, Cates et Stegman profitant du premier épisode pour bien montrer l’étendue du pouvoir de ce nouvel ennemi en disqualifiant dès le départ certaines des plus grandes puissances de l’univers Marvel, le fait est que passé cette entrée en matière ultra-dynamique…c’est correct mais sans plus. 

Disons surtout qu’il y avait un caractère assez fou et jouissif dans Absolute Carnage qui est beaucoup moins présent dans King in Black car Knull se révèle au final peu exploité car assez quelconque. Il correspond assez largement au schéma du vilain ultra-puissant qui est méchant parce qu’il est méchant et rien de plus. Il n’y a pas plus de profondeur que ce qui est montré en surface de ce côté-là. 

Si bien que cela tourne assez vite au concours de super-pouvoirs derrière…Du moins dans les parties qui sont présentées dans ce mag, puisque pour une raison assez incompréhensible éditorialement (argennnntttt !!!), les épisodes de Venom ne seront pas présentés dans le mag King in Black. Non, non non, ils seront dans un mag à part publié…dans quelques mois. Parce que. 

Bien évidemment, comme vous vous en doutez, les épisodes de Venom SONT IMPORTANTS !!! En fait, Cates a clairement conçu chaque épisode de Venom pour qu’il soit lui immédiatement après l’épisode correspondant de King in Black !!!! En fait, l’épisode 31 de Venom doit être lu juste après King in Black 1 et ainsi de suite, mais apparemment, Panini a décidé que la cohérence, ce n’était pas le plus important…

Au delà, niveau tie in. La mini série Valkyrie est très sympa et sert effectivement à quelque chose…dans le cadre de la série Valkyrie. En gros, comme il n’y a plus de série régulière, les auteurs se servent de chaque mini-série pour faire avancer l’histoire du personnage jusqu’à ce qu’elle gagne à nouveau un titre à durée illimitée. 

Au final retenez ceci : un event très sympa à lire, mais moins percutant qu’Absolute Carnage et un travail bâclé de Panini qui sort cet event pour un prix de nouveau délirant sans le seul tie in vraiment important !

Verdict :  à lire

À lire avant : Venom par Donny Cates et Ryan Stegman + Absolute Carnage.

AVENGERS UNIVERSE 4

Date de sortie :7 JUILLET 2021

Prix : 6,99 €, 72 pages

Scénario : Jason Aaron, Donny Cates

Dessin :Nic Klein, Cafu

Episodes : US Avengers (2018) 41, Thor (2020) 10, Iron Man (2020) 4, inédits)

Sollicitation : Mensuel, Donald Blake est de retour… mais est-ce une bonne nouvelle pour Thor ? Face à l’invincible Korvac, Iron Man et Hellcat se retrouvent bien seuls ! Et du côté des Avengers, le tournoi pour décider du nouvel hôte du Phénix se poursuit !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie pour ceux qui suivent encore ces séries. 

Verdict : pour ceux qui suivent.

AMAZING SPIDER-MAN 4

Date de sortie :7 JUILLET 2021

Prix : 6,99 €, 72 pages

Scénario : Nick Spencer

Dessin :Mark Bagley, Patrick Gleason

Épisodes : US Amazing Spider-Man (2018) 850 (26 dernières pages) et 50, inédits)

Sollicitation : Mensuel, Spider-Man et le Bouffon Vert s’allient pour affronter le surpuissant Rédempteur, et le dénouement en étonnera plus d’un ! Quel est le plan machiavélique de l’Âme Sœur ? Un nouveau et palpitant chapitre dans la vie de Spidey.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent le run. 

STAR WARS 5

Date de sortie :7 JUILLET 2021

Prix :  6,99 €, 72 pages

Scénario : Charles Soule, Greg Pak,

Dessin :Ramon Rosanas, Rafaelle Ienco

Episodes :  US Star Wars (2020) 7-8 et Darth Vader (2020) 6, inédits)

Sollicitation : Mensuel,Pourquoi l’impitoyable commandante impériale Zahra est-elle prête à tout pour tuer la princesse Leia Organa ? Quel est le plan de l’Empereur pour punir le désir d’indépendance de Dark Vador ? De nouvelles sagas commencent ici !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars. 

URBAN COMICS

HARLEY QUINN & LES BIRDS OF PREY 

Date de sortie :9 JUILLET 2021

Prix : 16€/144 pages 

Scénario : Amanda Conner & Jimmy Palmiotti 

Dessin :Amanda Conner 

Episodes : Harley and the birds of prey #1-4

Sollicitation : Depuis sa rupture avec le Joker, Harley Quinn s’est fait de nouveaux amis et a trouvé un foyer à Coney Island, bien loin de Gotham. Mais quand une occasion en or se présente, elle n’a d’autre choix que de retourner dans la ville de son ex, en espérant qu’il ne le découvre pas. C’est évidemment sous-estimer le Clown Prince du Crime qui a tôt fait d’envoyer tous ses sbires à ses trousses. Heureusement pour elle, Harley Quinn reçoit l’aide assez inattendue des… Birds of Prey !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Harley. 

À lire avant : rien – mini série à part dans la continuité

HARLEY QUINN WHITE & RED 

Date de sortie :9 JUILLET 2021

Prix : 18€/240 pages 

Scénario : 

Dessin :

Episodes : Harley Quinn Black + White + Red #1-19

Sollicitation : On ne présente plus Harley Quinn, ancienne compagne du Joker et aujourd’hui icône à part entière. Depuis sa création par Paul DINI et Bruce TIMM, l’exubérante héroïne a inspiré de nombreux auteurs, apportant leur touche à ce personnage haut en couleurs. Ce volume regroupe 19 histoires déjantées mettant Harley en scène dans des ambiances graphiques très différentes faites de noir, de blanc, et d’audacieuses touches de rouge. Au dessin, des artistes tels que Mirka ANDOLFO (Mercu, DC BOMBSHELLS, SELINA KYLE : CATWOMAN) ou Stjepan ŠEJIć (HARLEEN), accompagnent des scénaristes de renoms tels que Amanda CONNER (HARLEY QUINN) et Sean Murphy (BATMAN WHITE KNIGHT, AMERICAN VAMPIRE) pour enrichir le mythe d’Harleen Quinzel.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Il y a bien une petite histoire de Stjepan Sejic dans le lot qui m’intéresse, mais elle ne fait que 12 pages et comme le personnage ne m’intéresse guère au-delà, cela me ferait mal d’acheter tout un volume rien que pour ça. Sinon, si vous aimez Harley, c’est une bonne occasion de voir plein d’auteurs donner leur vision sur le personnage. 

Verdict : pour les fans de Harley. 

À lire avant : rien – mini série à part dans la continuité

HARLEY QUINN REBIRTH TOME 10

Date de sortie :9 JUILLET 2021

Prix : 29€/328 pages 

Scénario : Sam Humphries 

Dessin :Sami Basri, John Timms 

Episodes : Harley Quinn #64-75

Sollicitation : Tome 10 – Fin de série

Détruire des drones, changer son nom, son numéro de téléphone… autant de tentatives infructueuses d’Harley pour éviter Lex Luthor et sa proposition. Pourquoi cet excentrique milliardaire ne peut-il accepter qu’on lui dise non ? Mais ce ne seront pas les seules épreuves pour notre héroïne qui devra faire face à la pire de toutes : le deuil. Pour essayer d’y échapper, Harley ira jusqu’en Californie avec une troupe de catcheurs clandestins. Los Angeles, tu n’es pas prête !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Harley. 

À lire avant : fin de la série Rebirth, pas d’inquiétude, le titre a été relancé avec une nouvelle équipe créative depuis.

LES ARCHIVES DE LA SUICIDE SQUAD TOME 3

Date de sortie :9 JUILLET 2021

Prix : 35€/464 pages 

Scénario : John Ostrander 

Dessin :

Episodes : 

Sollicitation : Le secret du membre le plus mystérieux de la Suicide Squad a été révélé : Duchesse est en réalité Cravachina, de l’équipe des Furies d’Apokolips. À présent, la Suicide Squad se retrouve sur le terrain miné par excellence : le fief de Darkseid ! De lourdes pertes dans l’équipe vont amener Amanda Waller à repenser totalement la mission du groupe.

Avis : c’est un miracle !!! voire même un double miracle !!! Premier miracle, le retour des archives de la Suicide Squad qui présente le run légendaire de John Ostrander sur l’équipe. Au moment de la sortie du premier film, Urban avait lancé la collection et avait sorti deux tomes sur les 4 et le second remonte désormais à août 2017…Il aura donc fallu 4 ans et un second film pour avoir la suite de cette excellente série qui reste la référence suivie par tous les auteurs depuis lors sur le titre. 

Et ce retour est d’autant plus à propos que James Gunn n’a pas caché et a même revendiqué les nombreuses influences qu’il a tiré de ces épisodes et de ce run en particulier. On le sait, le monsieur est un fan de longue date et aime puiser dans les comics de manière assumée. Ses GoG étant notamment fortement inspirés par le run de Dan Abnett et Andy Lanning. Donc pour Urban, c’est une nouvelle chance d’imposer ce run…et de le finir !

En effet, nous avons eu l’information il y a quelques jours, le tome 4 est prévu pour la fin de l’année et nous amènera à la fin du run de Ostrander, soit plus de 66 épisodes ! J’avais personnellement beaucoup aimé les deux premiers tomes, au point que suite à la mise en hiatus de ces dernières années, j’avais commencé à regarder si la suite n’était pas dispo en TPB VO…

Merci de m’épargner cela …et pour le reste ? Parce que comme nous en discutons fréquemment entre nous, Urban a beaucoup de mal à imposer le DC historique…qui souvent touche le DC pré New 52, ce qui n’est pas si vieux. Mais quand on voit la difficulté à publier tout le run de Geoff Johns sur Flash, on comprend qu’Urban hésite devant l’idée de publier le run de Mark Waid. 

De même pour des personnages moins côtés de manière historique en VF comme Green lantern et Green Arrow. En dehors des runs récents point de salut. Mais même des personnages plus célèbres ne sont pas à l’abris, Superman Man of Steel en carafe, Wonder Woman n’en parlons pas, quant à la Justice League…nous attendons toujours la suite du run de Giffen et Dematteis. 

Même Batman n’est pas à l’abris, puisque cela fait 3 ans maintenant qu’Urban a annoncé Contagion/Legacy. Alors si même la vache à lait a du mal, voire des plus petits personnages mis en avant…Notre seul espoir ? Les plans ciné de Warner Bros dans les années à venir. On le voit avec le nouveau Suicide Squad, un coup de projecteur incite Urban à sortir la grosse artillerie. Donc peut-être le prochain Flash aidera aussi…

Verdict : à posséder 

À lire avant : les deux premiers tomes.

SUICIDE SQUAD INTEGRALE TOME 1

Date de sortie :9 JUILLET 2021

Prix : 29€/344 pages 

Scénario : Adam Glass 

Dessin :FEDERICO DALLOCCHIO

Episodes : Suicide Squad #1-13 + 0 + resurrection man #9

Sollicitation : Tome 1 sur 2

Ils étaient condamnés à passer le restant de leurs jours derrière les barreaux, mais le gouvernement en a décidé autrement. Harley Quinn, Deadshot, King Shark et El Diablo font désormais partie d’un escadron suicide envoyé sur le terrain quand une mission s’avère trop dangereuse. Une équipe de super-criminels sacrifiables dont le premier objectif sera de venir à bout d’un stade peuplé de plusieurs milliers de spectateurs infectés. Par quoi ? Par qui ? La Suicide Squad est sur le coup !

Avis : bien évidemment dans ce déluge de matos lié à la suicide squad, Urban va repecher également des runs récents et notamment celui publié au moment du New 52. Et oui, déjà 10 ans que ce run a été publié et n’a pas particulièrement fait parler de lui. Il est avant tout célèbre pour avoir aminci temporairement Amanda Waller, parce qu’apparemment, c’était la mode et avoir passablement dénudé Harley Quinn. 

Le costume de la jeune femme passait ainsi de sa version intégrale inspirée du costume d’harlequin à quelque chose de très échencré. Je me suis toujours demandé si le sursaut de popularité du personnage à cette époque, qui avait mené à son retour en série régulière avec un succès énorme, n’était pas inversement proportionnel aux cm² de tissus qui la recouvrait. 

Au delà, je ne garde pas un grand souvenir de cette série, que j’ai arrêté au bout de quelques épisodes, qui comme beaucoup de titres à l’époque fut un peu noyé dans la masse et incapable de se différencier. Je dirais que c’est un bon point d’entrée malgré tout, comme la plupart des titres New 52. À noter qu’il y aura 2 intégrales en tout. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien – début de la série New 52.

THE SUICIDE SQUAD : PEACEMAKER 

Date de sortie :9 JUILLET 2021

Prix : 20€/200 pages 

Scénario : Paul Kupperberg 

Dessin : Tod Smith 

Episodes : Peacemaker #1-4 + Vigilante 36-38

Sollicitation : Diplomate de profession, Christopher Smith sait mieux que personne que certains conflits ne peuvent se régler qu’avec la manière forte. Aussi, lorsque la situation l’exige, il endosse le costume du Peacemaker et se charge de donner un coup de pouce à la Liberté lorsque les négociations semblent bloquées. Et ses coups de pouce, il les met toujours en pleine tête… Son petit monde bascule lorsque ce défenseur des valeurs américaines découvre qu’il est en réalité le fils d’un ancien commandant de camp de concentration…

Avis : voilà une sortie sur laquelle je suis très partagé. Pour plusieurs raisons. Du côté négatif : je déteste cette couverture. Non vraiment. C’est un commentaire que je vais refaire pour le titre suivant, mais je déteste les affiches de films en couverture de comics. C’est juste moche et complètement déplacé par rapport au contenu. Alors oui, je sais, je sais, cela peut attirer l’oeil, d’un spectateur qui aurait vu John Cena dans le film et qui se serait perdu dans une librairie. Oui, d’accord. 

Autre point plus ou moins négatif, le fait que jusqu’à ce que le personnage soit bien mis en avant dans le film et incarné par quelqu’un de célèbre : on en avait collectivement, Urban DC, l’univers tout entier, comme les lecteurs, rien à faire de PeaceMaker. Mais vraiment rien. Je lis du DC depuis plus de 20 ans et croyez moi, je n’ai jamais vu ce personnage faire un retour ou une apparition remarquée où que ce soit. Vraiment nulle part. 

Donc forcément le sortir de la naphtaline comme ça…cela va faire lever quelques sourcils. Alors pourquoi je suis partagé ? Parce que ce tome contient des épisodes qui datent des années 80 : c’est du DC historique sur un personnage mineur et j’ai envie de soutenir les essais d’Urban en la matière. Oui, c’est opportuniste de leur part, mais s’il faut en passer par là pour qu’un public commence à se mobiliser de manière pérenne sur le DC un peu ancien…et bien j’ai envie de donner sa chance au machin. 

Donc oui, je suis partagé entre mon manque d’intérêt total pour ce personnage absent de l’univers DC depuis des décennies et mon envie de soutenir toutes les initiatives d’Urban pour imposer des titres DC qui sortent du Batman moderne dans lequel nous sommes enfermés. Et attention, comme je l’ai déjà dit : j’adore Batman. Mais j’aime aussi tout le reste de l’univers DC. 

Verdict : Buy 

À lire avant : rien – mini série centrée sur le personnage donc elle présente tout. 

THE SUICIDE SQUAD : THE WORST OF 

Date de sortie :9 JUILLET 2021

Prix : 35€/472 pages 

Scénario : 

Dessin :

Episodes : Legends #1-4 ; Superman #4 ; Superman #170 ; Detective Comics #300 ; Superboy #9 ; Vigilante #36 ; The Flash (2010) #7 ; Doom Patrol and the Suicide Squad #1 ; Detective Comics #585-586 ; Birds of Prey #74 ; Green Lantern #173-174 ; Booster Gold #1 ; Suicide Squad (1987) Annual #1 ; Harley Quinn & the Suicide Squad April Fools’ Special #1 ; The Brave and the Bold #25

Sollicitation : Bloodsport, Javelot, le Penseur, Ratcatcher, Peacemaker, Savant, la Fouine, Mongal, King Shark, et le terrifiant Polka-Dot-Man ! Voici les nouvelles recrues enrôlées par le gouvernement américain et placées sous les ordres d’Amanda Waller et de Rick Flag, au sein de la Force Spéciale X, la Suicide Squad ! Aux côtés des vétérans, Harley Quinn et Captain Boomerang, revivez les moments les plus mémorables de leurs carrières et découvrez les pires secrets de la plus déglinguée des équipes de l’Univers DC, révélés par les plus grands noms des comics, parmi lesquels : Jim LEE, John BYRNE, Dan JURGENS, Humberto RAMOS, Jeph LOEB, Geoff JOHNS ou bien encore Dave GIBBONS !

Avis : et bien voilà ce que j’appelle un beau pot pourri d’épisodes, d’époques et de séries différentes. J’ai rarement vu aussi dispersé, segmenté voire découpés à la tronçonneuse. Par exemple, pourquoi publier les 4 premiers épisodes de Legends, 1er crossover DC post Crisis qui introduisait la nouvelle Suicide squad…et pas les épisodes 5 & 6 ? Bonjour, voici les trois quart du truc, vous n’avez pas besoin de la conclusion n’est-ce pas ? Tout en mettant Superman # 4 qui est en lien avec ce crossover !

Pour le reste, ça va vraiment dans tous les sens et surtout toutes les époques entre du pré crisis pour detective comics 300 à d’autres où j’ai du mal à identifier l’époque à du truc qui date du début des années 2000 à du truc qui date de la dernière décennie. Je crains que cette disparité d’époques ne perdent un peu les lecteurs, surtout qu’entre chaque épisode, on peut avoir eu deux ou trois reboots.

C’est vraiment le point faible de ce genre de pots pourris, surtout dans le cadre de l’univers DC,  qui essayent de présenter plusieurs personnages, c’est que les épisodes proposés sont situés dans des contextes qui sont très différents de l’époque actuelle. Le DC de l’époque n’est pas le DC d’il y a 15/20/30/35 ans. Les histoires en place à l’époque n’ont plus grand chose à voir, et sans connaître, cela peut être difficile de comprendre. 


Et puis encore une fois…non, à ce genre de couvertures, même si je comprends bien l’intérêt commercial…

Verdict : à tester malgré tout. 

À lire avant : rien – peut se lire indépendemment…en espérant tout de même de l’éditorial pour bien présenter chaque époque.

A propos Sam 2091 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Tout à fait d’accord avec toi pour les covers qui utilisent les visuels des films… mais bon, si ça peut faire vendre…

    Et merci pour ce nouveau guide !!

  2. Merci pour ton guide toujours bien détaillé très bien rédigé Sam !
    C’est en effet une déception pour ce tome spécial de Chew qui n’a que très peu d’intérêt, surtout vu son prix.

    Une seule sortie qui m’intéresse cette semaine, mais que j’attendais impatiemment depuis 4 ans : la Suicide Squad d’Ostrander. J’ai adoré les deux premiers tomes. Le crossover Janus Directive était un peu brouillon mais le reste était d’excellente qualité, au point de devenir un de mes titres favoris.

    Je l’achèterai vite pour montrer mon intérêt pour la sortie, en revanche j’envisage d’attendre la sortie du volume 4 pour le lire.

    4 ans d’attente, parce qu’on a eu la chance d’avoir un film ! Cela n’augure en effet rien de bon pour le reste du DC historique.

  3. Je partage le même avis pour les covers qui utilisent les visuels des films (C’est pas toujours beau et représentatif du contenu.) et pour le DC historique. Mais ça, je pense que le public (et l’éditeur) ne doive pas aider à rendre rentable du vieux DC.

    Mais ça ne m’empêchera pas d’acheter le tome sur Peacemaker, THE SUICIDE SQUAD : THE WORST OF et les Archives de la SS tome 3 pour ce mois.

    PS : il ne manquerait pas Harley Quinn Rebirth Tome 10 dans le guide ? ^^’

    Encore merci pour le travail fourni !

  4. Merci Sam pour ce guide VF toujours intéressant et pertinent. Pour moi ce sera le tome 3 de la suicide squad par Ostrander !! je n’y croyais plus !! j’ai lu et relu ces deux premiers tomes et j’ai adoré ! et le quatrième et dernier en fin d’année… génial !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.