Guide de lecture Comics VO : semaine du 8 septembre 2021 – Indépendant

DARK HORSE COMICS

LAST FLIGHT OUT #1

Prix : $3.99

Scénario : Marc Guggenheim 

Dessin :Eduardo Ferigato

Sollicitation : With Earth rendered uninhabitable, humanity has chosen to evacuate to the stars. But with just twenty-four hours left until the last ark-designed to evacuate Earth’s residents-leaves forever, its designer’s estranged daughter goes missing. Marc Guggenheim (Arrow, X-Men) and Eduardo Ferigato (Self/Made) tell the story of an absentee father trying to make amends with his daughter during the end of the world. A thrilling new comics series by renowned writer, Marc Guggenheim!

Avis : voilà une série dont je vois beaucoup de créateurs parler depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux pour tenter d’attirer l’attention du lectorat sur ce bouquin qui marque le retour de Marc Guggenheim dans le monde des comics. Bon, il n’était pas parti très loin, puisque cela doit faire dans les 10 ans qu’il est impliqué dans le Arrowverse sur CW et que son nom reste associé à pas mal de projets d’adaptations de comics sur grand écran. 

Mais, il s’était concentré sur la partie adaptation depuis la fin de son run sur X-Men Gold, il y a plus de deux ans. Et on le comprend, car on ne peut pas dire que cette prestation, qui se résumait à resucer les histoires du passé sans grande imagination, ait été bien accueillie. On sentait que même s’il aimait la franchise, soit il n’avait rien de neuf à dire, soit il était très contraint par le staff edito à ne pas sortir du cadre “nostalgie” imposé. 

Mais, malgré cette prestation assez médiocre, je reste curieux de voir quels projets il peut avoir en raison d’un comics qu’il a signé que j’aime beaucoup appelé Halcyon qui date maintenant de presque 10 ans. C’est une petite pépite passée complètement sous le radar et qui reste pour moi ce qu’il a fait de mieux. Dans le cas présent, on dirait en plus qu’il s’intéresse à un cadre plus intimiste dans un contexte SF qui sert avant tout de cadre pour une relation père/fille. 

Loin des grosses franchises, des costumes de super-héros, il y a clairement la possibilité de faire quelque chose de très touchant et réussi avec ce concept qui résonne pas mal avec le contexte des dernières années…

Verdict : Check it 

MAZEBOOK #1

Prix : $5.99

Scénario : Jeff Lemire 

Dessin : Jeff Lemire 

Sollicitation : From New York Times bestselling and Eisner Award-winning Black Hammer creator Jeff Lemire comes this ambitious and haunting comic series about family, mourning, and reality.

A lonely building inspector still grieving the loss of his puzzle-loving daughter receives a mysterious phone call one night from a girl claiming it’s her and that she’s trapped in the middle of a labyrinth. Convinced that this child is contacting him from beyond this world, he uses an unfinished maze from one of her journals and a map of the city to trace an intricate path through a different plane of reality on an intense and melancholy adventure to bring his daughter back home.

  

The only way out is in . . .

Avis : tiens, Monsieur Lemire revient avec un nouveau titre chez Dark Horse. Oh et tiens ça parle d’enfant mort ?! Vraiment ? Wow, Lemire, monsieur, vous sortez vraiment de vos récits habituels. Le pire est que bien évidemment, je vais aller le lire, que ce sera très bien, que j’encenserai l’auteur encore une fois pour un récit très émouvant, humain et d’une grande justesse.

Mais aujourd’hui, je n’en ai pas envie. Oui, cette sortie est un Buy bien évidemment. Même un gros buy, mais je suis en colère contre Lemire après ses annonces récentes concernant son adhésion à Substack et surtout le fait qu’il va y publier des compléments à Black Hammer qui apparemment resteront inédits sur cette plateforme. 

Ben merci mon gars ! Sympa, belle manière de respecter les fans qui suivent la franchise avec fidélité et amour depuis des années maintenant !! Alors nous lecteurs VF ne seront peut être pas tant impactés. Peut-être qu’Urban parviendra à récupérer ces droits pour la France et qu’on aura des versions complètes…Mais rien n’est certain !

Je commence à m’inquiéter de voir tous ces créatifs partir vers cette plateforme sans plan précis en tête concernant la publication physique de leur bouquin. Ecoutez, je suis très content pour vous que vous ayez touché un bon gros chèque pour développer votre propre plateforme, c’est génial pour vous.

Mais vous savez quoi  ? À partir du moment où vous entrez dans ce nouveau monde, vous assumez un rôle d’éditeur à part entière et envisager la question de la publication de vos bouquins sous tous les formats fait partie de votre taf immédiat ! Pas dans 6 mois / 1  an quand vous y penserez éventuellement !!! Je trouve ce comportement d’une grande légèreté en ce qui me concerne. 

Verdict : Buy

IMAGE COMICS

ME YOU LOVE IN THE DARK #2 

Prix : $3.99

Scénario : Skottie Young 

Dessin : JORGE CORONA

Sollicitation : Artist Ro, hiding out in an old house, hoping for artistic lightning to strike, begins to feel even more strongly connected with the shadowy presence she’s been communicating with.

Writer SKOTTIE YOUNG (I HATE FAIRYLAND, Deadpool, Strange Academy) and artist JORGE CORONA (NO. 1 WITH A BULLET, Super Sons, Feathers) follow up their critically acclaimed series MIDDLEWEST with a brand-new haunting tale. Fans of STEPHEN KING and NEIL GAIMAN will enjoy this beautiful, dark, and disturbing story of discovery, love, and terror.

Avis : ou sans doute l’une des bonnes surprises de ces dernières semaines. Si en général, j’aime bien les comics écrits par Skottie Young, il n’est pas au sommet de ma liste des auteurs à suivre absolument et pourtant le premier épisode de “me you love in the dark” s’est révélé bien plus prenant que ce que j’imaginais. 

Je pense que ce qui m’a attiré et a fonctionné avec moi,  est sans doute le commentaire méta et le petit côté fantastique derrière l’histoire, alors qu’une artiste en manque d’inspiration emménage dans une maison qu’on prétend hantée, mais elle n’en croit bien sûr pas un mot. Or…la maison dispose effectivement d’un fantôme, sauf que celui-ci semble très amical et aimerait bien aider la jeune femme. 

Les deux éléments combinés, de l’auteur en recherche d’inspiration, et de l’inversion des tropes sur la maison hantée, font que j’ai beaucoup apprécié la lecture du premier épisode, soutenu par un très bon Jorge Corona au dessin. Du coup,  j’espère que la suite sera du même tonneau !

Verdict : Buy

A propos Sam 2117 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. J’ai beaucoup accroché à ME YOU LOVE IN THE DARK. Le dessin déjà, que je trouve excellent et que j’ai dévoré des yeux. Et l’histoire qui au début me paraissait faiblarde se révèle en fait pleine de petits détails qui donnent envie d’aller plus loin. J’attends vraiment la suite avec impatience.

    • Le premier de The Me You Love In the Dark m’a fait l’effet inverse de vous. Ça ne raconte pas grand-chose pour un numéro entier. J’ai arrêté au 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.