Guide de lecture Comics VF : semaine du 05 mai 2022 – Panini Comics

MARVEL DELUXE : MOON KNIGHT – LE FOND

Date de sortie : 05 mai 2022

Prix : 32,00 €I 352 pages

Scénario : Charlie Huston

Dessin : David Finch

Episodes : US Moon Knight (2006) 1-13, précédemment publiés dans 100% MARVEL : MOON KNIGHT (2007) 1-3)

Sollicitation : Autrefois, Marc Spector incarnait l’avatar du dieu égyptien Khonshou sur Terre. Aujourd’hui, il a perdu ses amis, l’amour de sa vie et son dieu. Il n’est plus qu’un homme, seul et désespéré, qui ne demande qu’à se remettre en selle. Moon Knight redeviendra-t-il le héros d’antan ?

Avis : c’est une grosse semaine Doctor Strange chez Panini, mais cela ne veut pas dire que l’éditeur ne va pas essayer d’exploiter encore un peu le filon Moon Knight en ressortant certains de ses runs passés. Après certains runs modernes, l’éditeur est remonté un peu plus loin pour prendre celui qui avait marqué au milieu des années 2000…le temps de quelques épisodes. 

Dans les faits la série a duré relativement longtemps, du moins pour une série Moon Knight. En ce qui me concerne, j’ai rarement vu un run s’effondrer aussi vite après un départ canon. En effet, je me souviens encore du choc ressenti à la lecture du premier épisode. Le titre connaissait en effet un démarrage d’une puissance rare, entre un scénario qui prenait des risques avec son personnages pour le mettre dans une situation un peu inédite et David Finch au dessin qui disait déjà : oui, s’il vous plaît, donnez moi Batman !

De manière évidente, l’approche du scénariste était simple : déconstruire entièrement son personnage et le reconstruire morceau par morceau ensuite. Sauf que si la partie déconstruction est bien maîtrisée puisque Moonie est proprement anéantie, la partie reconstruction est bien plus poussive. 

Les débuts de la série sont en effet marqués par une violence, tant psychologique que graphique particulièrement marquée, surtout pour un comics Marvel, qui malgré leur prétention demeurent toujours dans la norme de ce qui est en général acceptable pour le grand public (sauf exceptions comme avec la ligne Max). Là dès le premier épisode : arrachage de visage, sang à gogo et un héros brisé aux décisions extrêmes. 

Dire que j’étais enthousiaste après ce premier épisode serait en deçà de la vérité. J’’attendais la suite avec impatience et …elle s’est vite avérée décevante. Les épisodes suivants se sont en effet révélés de plus en plus médiocre au fil des mois, le scénario moins inspiré, moins travaillé…et le dessin a rapidement suivi. Puisque de mémoire Finch assure bien tout le premier arc en 6, puis se fait plus rare après pour disparaître passé la première année. 

Bref, il en résulte pour moi, un bon gâchis. Une bonne idée de départ, un départ canon qui échoue dans son exécution ensuite. 

Verdict : bof bof en réalité. 

À lire avant : rien – bon point d’entrée malgré tout (mais le run d’Ellis est un bien meilleur point d’entrée en fait). 

100% MARVEL : LA MORT DU DOCTEUR STRANGE

Date de sortie : 05 mai 2022

Prix :  19,00 € (édition régulière), 22,00€ (édition www.panini.fr)I 136 pages

Scénario : Jed Mackay

Dessin :  Lee Garbett

Episodes :  US The Death of Doctor Strange (2021) 1-5, inédits)

Sollicitation : Le docteur Stephen Strange est le plus grand neurochirurgien au monde et le Sorcier Suprême de la Terre. Il a pour mission de défendre la planète contre toutes sortes de menaces surnaturelles et interdimensionelles. Mais que se passerait-il s’il se faisait tuer ?

Avis : ce qui est amusant cette semaine est que l’on a un peu de tout en termes de matériel Dr Strange. On a la relance du personnage par Jason Aaron il y a quelques années un peu plus bas et en même temps, la dernière tentative de Marvel d’attirer l’attention des lecteurs sur ce coin de son univers pour revivifier un peu tout ça. Mais était-ce nécessaire ? 

De manière générale, je trouve que nous avons eu des plutôt bons runs ces dernières années : Jason Aaron, Donny Cates et dernièrement Mark Waid ont tous fait du bon taf, malgré parfois des changements d’artistes un peu trop fréquents. Je pense notamment à Mark Waid qui a du gérer 4/5 artistes au cours de son run d’une trentaine d’épisodes. 

Mais les ventes ne devaient plus suivre et à l’approche du nouveau film, plutôt que de nommer une nouvelle équipe créative pour donner une nouvelle impulsion, Marvel a préféré donner un grand coup de pied avec cette mini et amener au nouveau statut quo qui en résulte. Donc la grande question est est-ce que Strange meurt vraiment dans cette mini ? Ben il faudra lire le bouquin pour le savoir. 

Mais je peux vous dire que oui, le statut quo change au terme de la mini et que c’est ce nouveau contexte que nous allons suivre dans la nouvelle série sur le sorcier supreme qui vient d’être lancée aux USA. 

Et j’espère que cette nouvelle série sera de meilleure qualité que cette mini …qui s’est révélée très moyenne. Pour un truc censé représenter un certain enjeu, l’ensemble est assez plat que ce soit en termes de tension générale ou en termes d’émotion. Les antagonistes mis en scène ne sont par ailleurs guère impressionnants et résolution est un peu en toc. 

A ma grande surprise j’ai trouvé le dessin de Lee Garbett, qu’on a vu bien plus inspiré, assez maladroit dans l’ensemble et ne permet pas de traduire le pathos ou la dangerosité de la situation. C’est juste…ben fonctionnel et cela manque de la petite étincelle. 

En termes de scénario, je sais que McKay a le vent en poupe en ce moment, depuis son passage sur Black Cat, ou encore en ce moment sur Moon Knight et vous savez quoi ? C’est relativement quelconque en termes de tonalité. En fait j’ai le même sentiment qu’en lisant du Charles Soule, celle de l’absence de style propre. C’est passe partout et sans personnalité. 

En gros l’intrigue se déroule avec quelques bonnes idées ici ou là, un certain respect de la continuité, mais l’impression générale est « aussitôt lu, aussitôt oublié ». Il faut donc souhaiter que le scénariste saura se montrer meilleur sur la série régulière…

Verdict : Bof bof…

À lire avant : c’est pensé comme un point d’entrée mais une petite connaissance du personnage et de son univers est tout de même requise. 

 

MARVEL DELUXE : DOCTOR STRANGE – DAMNATION

Date de sortie : 05 mai 2022

Prix : 35,00 €I 360 pages

Scénario : Donny Cates

Dessin :  Gabriel Walta, Niko Henrichon

Episodes : US Doctor Strange (2017) 381-390 et Doctor Strange: Damnation (2018) 1-4, précédemment publiés dans 100% MARVEL : DOCTOR STRANGE LEGACY 1-2 et 100% MARVEL : DOCTOR STRANGE – DAMNATION)

Sollicitation : Après avoir perdu un affrontement contre Loki, Stephen Strange a dû laisser sa cape et son titre de Sorcier Suprême au dieu de la Malice. Ce dernier est fasciné par une étrange porte au sein du Sanctuaire Sacré… dont Stephen doit empêcher l’ouverture coûte que coûte !

Avis : bonne initiative de la part de Panini de rééditer le run de Donny Cates en collant avec les épisodes de l’event Damnation. En effet si les premiers épisodes de ce run constituent une aventure du personnage en solo sans lien avec quoique ce soit d’autre. La seconde partie est constituée d’épisodes ties ins à cet event…que je n’ai personnellement pas lu, car pas franchement intéressé. 

Non seulement je n’ai pas compris grand-chose à ces ties ins, mais cela a renforcé mon sentiment général …que je n’avais guère envie de comprendre. De fait, le truc n’a pas laissé beaucoup de traces, à part que Mephisto s’amusait désormais à Vegas comme on a pu le voir dans quelques autres titres ensuite. 

Au delà, je garde de très bons souvenirs de la première partie de ce run et de sa conclusion. C’était une époque où Cates était en train d’exploser et l’on pensait qu’il ne pouvait qu’aligner les bonnes idées et les bonnes performances sur les séries Marvel (c’est plus mitigé aujourd’hui…). Il signe de fait une première partie de run vraiment géniale où Loki…a piqué à Strange son rôle de sorcier suprême, sa maison et sa copine…forçant ce dernier à aller faire sa vie ailleurs…

Mais il lui reste son chien, donc tout va bien. Enfin, dans un premier temps. De fait, Cates enchaîne ici les très bonnes idées, les twists vraiment enthousiasmants qui donnent envie de lire la suite et une  conclusion relativement satisfaisante. Je pense aussi à son dernier épisode sur le titre, le 390, que j’ai personnellement beaucoup apprécié, avec ce petit cameo signé Chip Zdarsky au dessin tout simplement hilarant. 

Dans l’ensemble ce run fait donc partie du haut du panier, si l’on évite de penser à ce crossover Damnation qui fait un peu tâche. 

Verdict : à lire – bon run. 

À lire avant : le run de Jason Aaron. 

MARVEL-VERSE : DOCTOR STRANGE

Date de sortie : 05 mai 2022

Prix : 7,99 €I 112 pages

Scénario : 

Dessin : 

Episodes : US Uncanny Origins (1996) 12, Strange Tales (1951) 126-127 (II), Doctor Strange (1974) 55, Marvel Adventures Hulk (2007) 5 et Marvel Adventures Super Heroes (2008) 5, précédemment publiés dans DOCTEUR STRANGE : L’INTÉGRALE 1963-1966, Collection Super-Héros 13 et inédits)

Sollicitation : Autrefois, Stephen Strange était un chirurgien de réputation internationale, mais suite à un accident qui a brisé sa carrière, il a délaissé la médecine au profit de la magie. La vie du Dr Strange est désormais tournée vers les arts mystiques.

Avis :  comme d’habitude, du matériel de différentes périodes pour la collection Marvel-Verse pour un prix relativement abordable au vu du format. 

Verdict : pour ceux qui veulent tester

À lire avant : rien. 

 

DOCTOR STRANGE : L’INTÉGRALE 1977-1979

Date de sortie : 05 mai 2022

Prix : 36,00 €I 304 pages

Scénario : Roger Stern, Jim Starlin, Ralph Macchio

Dessin : 

Episodes : US Doctor Strange (1974) 23-37 et Chamber of Chills (1972) 3-4, précédemment publiés dans Satan 19, Docteur Strange 1-4, L’Inattendu 18 et Étranges Aventures 58)

Sollicitation : Docteur Strange visite le Quadrivers, tandis que la folie menace de contaminer l’univers entier. Pour ramener l’ordre, il devra affronter la puissance cosmique de l’Intermédiaire, avec l’aide d’un personnage remontant aux origines du Sorcier Suprême !

Avis : après le départ de Englehart et la petite transition assez basique et pas très recherchée menée par Wolfman, qui en même temps a du clôturer en urgence les plans de son prédécesseur, nous voyons que le titre passe entre plusieurs mains pendant quelques mois, notamment avec Jim Starlin qui vient pour quelques épisodes, avant de passer de manière pérenne à Roger Stern. Ce dernier a signé un run assez long sur le personnage ensuite et s’est retrouvé associé à plusieurs projets notables dans les années qui ont suivi autour de cet univers. Je reste assez mitigé sur les premières années de la série. Englerhart avait de bonnes idées, mais il a préféré claqué la porte et Stern était alors au début de sa carrière de scénariste. Donc sans doute pas la meilleure des prestations. 

Verdict : à lire pour les complétistes. 

À lire avant : rien – début d’un nouveau run. 

 

MARVEL OMNIBUS : DOCTOR STRANGE – LE CRÉPUSCULE DE LA MAGIE

Date de sortie : 05 mai 2022

Prix :  60,00 € (édition régulière), 60,00 € (édition www.panini.fr)I 552 pages

Scénario : Jason Aaron,

Dessin :  Chris Bachalo, Kevin Nowlan

Episodes : US Doctor Strange (2015) 1-20, Doctor Strange Annual (2016) 1 et Doctor Strange: Last Days of Magic (2016) 1, précédemment publiés dans 100% MARVEL : DOCTOR STRANGE (2016) 1-4)

Sollicitation : Des phénomènes étranges perturbent le quotidien du Doctor Strange : il ne parvient plus à lancer de sorts, des cadavres de Sorciers Suprêmes d’autres réalités sont retrouvés à la pelle. Quel est donc cet Empirikul qui semble menacer le Multivers tout entier ?

Avis : et on finit la liste des titres dédiés à docteur strange cette semaine, avec un gros morceau : la totalité du run de Jason Aaron sur le personnage réuni en un seul omnibus de taille respectable. Juste suffisamment gros pour être un omnibus et pas assez pour peser une brique. Ce run correspond à la relance effectuée par Marvel dans le cadre du All New, All Different, qui a globalement était mal reçu à l’exception de quelques séries, dont Strange. 

Il faut dire que sur le papier, Aaron ne s’est fondamentalement pas foulé en reprenant une formule à succès : celle qu’il avait appliqué sur Thor quelques années avant : amener un antagoniste qui est en quelque sorte l’ennemi naturel du personnage principal. On a un dieu : on amène un tueur de dieu. On a un personnage qui turbine à la magie ? On invente un nouvel opposant qui détruit la magie. 

De fait, il y a un certain sentiment de répétition moins dans l’histoire que dans sa structure en elle-même. Encore plus, tout le travail d’Aaron se révèle au fond moins personnel, moins riche, moins creusé que ce qu’il a fait sur Thor. Autant ce dernier run est devenu rapidement quelque chose de très personnel pour l’auteur, avec un vrai souffle épique. Autant ici, il y a un peu un sentiment qu’Aaron tourne parfois en monde automatique. 

La connexion avec le personnage a été moindre je pense. Cela ne veut pas dire que ce fut un mauvais run. Après tout, il s’agit de mon premier vrai run avec le personnage en tant que lecteur, et j’ai bien apprécié le voyage. Mais avec une telle équipe créative, on pouvait s’attendre à mieux. Ce n’est donc pas mauvais, juste en deçà des attentes, tout en étant efficace. 

L’ensemble reste de qualité et demeure une bonne lecture, d’autant qu’on retrouve ici un Chris Bachalo inspiré qui s’est de toute évidence amusé avec toutes les possibilités que pouvait lui offrir le monde magique dans lequel évolue Strange. Que ce soit en termes de mises en page ou de créatures, il avait l’espace pour se lâcher. 

Verdict : à lire – bonne porte d’entrée dans cet univers. 

À lire avant : rien. 

 

STAR WARS : WAR OF THE BOUNTY HUNTERS T05

Date de sortie : 05 mai 2022

Prix : 16,00 € (édition régulière), 20,99 € (édition collector), 168 pages

Scénario :  Charles Soule, Ethan Sacks

Dessin : Luke Ross, Ramon Rosanas

Episodes : US Star Wars (2020) 17-18, Darth Vader (2020) 17, Doctor Aphra (2020) 15, Bounty Hunters (2020) 17 et War of the Bounty Hunters 5, inédits)

Sollicitation :  Mensuel, 

C’est l’heure du combat final, dans une saga qui va transformer le visage de la galaxie toute entière ! Tout le monde en veut à Boba Fett et il ne voit plus comment il pourra récupérer le corps de Han Solo, et se faire payer auprès de Jabba. La fin en surprendra plus d’un !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars qui suivent ce crossover qui me semble personnellement interminable. 

À lire avant : les précédents tomes. 

A propos Sam 2210 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.