TOP 10 SORTIES VO DU MOIS DE MAI 2022 : 10 à 6

Intro : et allez c’est parti pour un nouveau Top 10 des sorties VO attendues en mai cette fois. Et comme toujours cet exercice est toujours difficile, car quand on réduit à 10 publications sur plusieurs centaines dans le mois, forcément, il y a des sacrifiés. Je pense à l’omnibus Catwoman de Brubaker, la réimpression de l’EPIC collection reprenant le crossover Galactic Storm chez Marvel ou l’omnibus Fall of The mutants et tant d’autres. Mais il faut faire des choix et j’ai préféré me concentrer soit sur de l’inédit soit tout simplement sur ce qui m’intéresse le plus tant en single qu’en relié. C’est donc ma petite sélection, n’hésitez pas à partager la vôtre. Je n’ai pas la parole sainte et surtout j’ai pu oublier des choses !

10 / L’INDUSTRIE HONORE SES ARTISTES 

DC POSTER PORTFOLIO : FRANK QUITELY 

Prix : 24.99$/

Sollicitation : This spotlight poster portfolio features covers and variants from the smash-hit DC event, featuring artwork from Greg Capullo, Jim Lee, Andy Kubert, Francesco Mattina, and more! Printed on heavy cardstock paper at oversize trim, the pages of the poster portfolio are easily pulled out and suitable for framing.

 

 

 

 

 

THE DYNAMITE ART OF JAY ANACLETO 

Prix : $39.99/191 pages 

Sollicitation : For over a quarter century, Jay Anacleto has taken pencil to some of the most iconic and sophisticated covers to grace the comics industry.  For Dynamite Entertainment, Anacleto has tackled virtually every character in the company’s library!  Now, all of this incredible art is presented in one incredible hardcover collection, curated by the ancient master himself!

* Vampirella

* Red Sonja

* Dejah Thoris

* Chaos!

Plus: Demons, wizards, monsters and superheroes!  191 pages of worlds and characters beyond imagining!

Avis : bonne idée de la part de la part de deux éditeurs différents d’honorer ainsi certains artistes phares : Frank Quitely chez DC et Jay Anacleto chez Dynamite. Je ne présente plus le premier. Son style ultra léché demeure unique et fait de lui un des artistes les plus appréciés de l’industrie. 

Quant au second, j’ai encore le sentiment qu’Anacleto est un peu passé à côté d’une grande carrière car il n’a pas eu le projet qui lui aurait permis d’exploser. Repérés par Brian Holguin et Brian Harberlin à la fin des années 90,  quand ils avaient créé Aria, ils sont restés fidèles les uns aux autres au fil des années suivantes, Anacleto signant beaucoup de couvertures des projets des deux scénaristes. 

C’est sans doute ce qui a empêché l’artiste philippin au style semi-peint ultra détaillé de vraiment devenir un favori des fans. Peu présent, avec des années complètes d’absence parfois, il s’est souvent fait rare au fil du temps. 

Il est intéressant de noter que si les Philippines ont une scène comics assez restreinte, le pays a tout de même accouché au fil des décennies de très grands artistes qui ont fait leur trou sur la scène US. Les plus connus demeurant sans doute Whilce Portacio ou encore Alex Niño. 

9 / MARVEL CONTINUE D’ANNULER LES SÉRIES QUE JE LIS CHEZ EUX 

BLACK WIDOW TP3

Prix : 15.99$/112 pages

Sollicitation : Collects Black Widow (2020) #11-15.

With Apogee in her rearview mirror, the Black Widow pushes forward once again with her plans to become the hero that San Francisco needs. But when an old source sends Natasha and her team looking for an enigmatic pair known only as the Twins, will they be friends or foes? Natasha knows no fear, but that all changes as she faces a threat from her past! Who could have such a hold over the Black Widow? You think you know the story of her time in Madripoor, but you never witnessed her greatest fight – or her most decisive defeat. The Living Blade is the one skeleton in Natasha’s closet that she hoped she’d never encounter again – and this time, he won’t let his quarry escape!  

Avis : oui, je parle du Black Widow de Kelly Thompson. Encore une série Marvel de qualité qui tombe au champ d’honneur et cela commence à faire…je dois dire que je n’apprécie guère la période Marvel actuelle. Si j’étais sinistre, je dirais qu’on se rapproche de la période 2016/2018 qui était assez médiocre. Sauf que sur le papier, on se rend compte que l’éditeur est bien plus créatif en ce moment qu’il ne l’était à l’époque. Ou du moins plus dynamique. 

Quel est le problème alors ? Et bien …ce que font les auteurs Marvel dans leur grande majorité ne m’intéresse guère. Je me suis lassé des des relaunchs à répétition de l’éditeur, des events omni présents et de l’absence d’un semblant de développement dans la durée. Je ne suis enthousiasmé par rien de ce que fait l’éditeur en ce moment sur ses grandes franchises et je ne trouve que quelques petites séries de qualité. 

D’où ma comparaison avec 2016/2018 où je connaissais le même phénomène. Est-ce que la série Black Widow était parfaite ? Non, loin de là. Mais elle avait de nombreuses qualités et on sentait qu’avec plus de temps, l’équipe créative aurait pu livrer un run solide. Las, ce sera 15 petits épisodes et puis s’en vont avec une conclusion précipitée car il semble évident au vu de la fin choisie que la scénariste a appris l’annulation un peu au dernier moment. 

Que me reste-t-il à lire maintenant chez Marvel ? Presque plus rien…

8 / EN ATTENDANT BATMAN CHRONICLES 

BATMAN THE DARK DETECTIVE TOME 6

Prix : 24.99$/320 pages

Sollicitation : The iconic Batman adventures we know and love from the 90s continue in the latest collection of Detective Comics! Written by the legendary John Ostrander and Peter Milligan with art by Jim Aparo, investigate alongside Batman as he cracks cases from classic 90s comics. Uncover the mysteries of which perpetrators are claiming to be Batman, bizarre disasters, persuasive killers, “The Golem of Gotham” story arc, and much more!
 
Featuring classic Gotham characters, the iconic Bat gadgets, a reprint of Bill Finger and Bob Kane’s “The Case of the Chemical Syndicate,” and even Bathound’s first appearance—this collection delivers on all fronts!
 
Collects Detective Comics #622-633. 

Avis : alors que le Batman Chronicles devrait enfin sortir en juin (sauf nouveau report…) chez Urban, la collection US qui l’inspire se poursuit aux USA. J’en ai déjà parlé, mais DC s’est lancé il y a un peu plus de 3 ans dans une entreprise assez ambitieuse : réimprimer en TPB tous les épisodes de Batman et Detective Comics publiés post Crisis. Il est fort probable à ce stade qu’ils iront jusqu’au prélude de Knightfall, ces épisodes étant couverts dans d’autres TPB publiés récemment. 

Concernant la série Batman, nous sommes justement arrivés à cette période, donc on est au bout du chemin. Pour Detective Comics, publiés dans les Dark Detective, il y a encore du chemin à faire puisqu’il faudra encore 3/4 tomes pour arriver aux épisodes de Knightfall, la collection va donc se poursuivre un petit bout de temps. En tout cas, elle a de bonnes chances, car elle semble avoir trouvé son public aux USA.

Je me souviens que les premiers tomes semblaient assez ignorés par le public au départ…et puis la pandémie a commencé et boom, tout est parti ! Ils sont désormais très recherchés, une frange du public s’intéressant au passé du personnage. Et avec raison, car la période de la fin des années 80/ début des années 90 était franchement très sympa. Nous n’avons pas du grand Batman non plus, mais les histoires proposées faisaient bien le job, avec en outre de bons artistes à la barre. 

Je pense notamment à des gens comme Norm Breyfogle (qui restera mon préféré du lot je pense), ou encore Jim Aparo. Si vous voulez du bon Batman qui fonctionne à l’ancienne, vous pouvez foncer…ou attendre le Batman chronicles en espérant que la collection fonctionne. En ce qui me concerne, je vais soutenir et donc doublonner…mais bon, je suis plus à ça près…

7 /COMMENT FAIRE EXPLOSER LE PANTALON DE STEVE : LE GHOST RIDER DES ANNÉES 90

Spirits of Vengeance: Rise of Midnight Sons TP

Prix : 39.99$/432 pages

Sollicitation : Johnny Blaze and Dan Ketch race side by side as the Spirits of Vengeance as Marvel’s Midnight Sons rise to face a hellish threat like no other! Former Ghost Rider Blaze joins Ketch, his successor, and fellow Sons including Morbius, Blade, the Nightstalkers and the Darkhold Redeemers in the fight against Lilith, Mother of Demons, and her horrifying progeny! Then, Blaze and Ghost Rider target Hag and Troll, but they’re not the only ones on the trail. So is Venom! And where the sinister symbiote goes, can Spider-Man be far behind? Collecting GHOST RIDER (1990) #28 and #31, GHOST RIDER/BLAZE: SPIRITS OF VENGEANCE #1-6, MORBIUS: THE LIVING VAMPIRE (1992) #1, DARKHOLD: PAGES FROM THE BOOK OF SINS #1, NIGHTSTALKERS #1, WEB OF SPIDER-MAN (1985) #95-96 and material from MIDNIGHT SONS UNLIMITED #1. Rated T+

Avis : oui, celle-là est pour Steve et tous les enfants des années 90, donc aussi un peu pour moi en passant…même si je suis arrivé dans les comics un peu trop tard. Il faut se rappeler qu’à une certaine période, Ghost Rider a connu, pendant un bref moment, une popularité absolument énorme au début de la décennie 90. 

Le personnage avait été ré imaginé avec Danny Ketch comme hôte dans une version bien sombre et violente comme on aimait dans cette période bien précise dans le temps. Le truc fut si populaire qu’il engendra nombre de spin offs et inspira Marvel pour lancer une bonne grosse ligne de comics (Midnight Sons) qui s’abîma dans le néant quand le marché s’effondra en 94. 

Depuis lors, Ghost Rider n’a jamais retrouvé sa popularité d’antan…Il faut dire que Marvel a passé son temps dans les décennies qui ont suivi à surtout vouloir jeter sous le tapis les excès de cette période, plutôt que de les embrasser. On a vu ce que cela a donné à chaque fois. Des séries courtes relancées tous les 2 ans pour tester un peu le public sans plus de succès…

Peut être faut-il revenir un peu à ce qui nous faisait marrer à l’époque ? Un peu d’ultra violence façon Ryan Ottley ? Sur Ghost Rider, cela pourrait bien fonctionner. Marvel osera-t-il ? J’en doute, mais pourquoi pas après tout. C’est peut être pour cela que l’éditeur ressort ces épisodes. Presque 30 ans ont passé, les lecteurs ado d’alors devenus adultes à fort potentiel de consommation regardent cette période avec nostalgie …

6 / GEOFF DARROW NOUS RAPPELLE QUI QUI SAIT LE PATRON

THE SHAOLIN COWBOY: CRUEL TO BE KIN #1 

Prix : $4.99/32 pages,

Sollicitation :  In Phase 4 of the SCU, the Shaolin Cowboy finds his parenting skills being tested when he is forced to homeschool during a pandemic of unparalleled violence, in this story torn from yesterday’s viral twitter feeds. Can he get a kung fu grip on the situation before a horde of .45 loving human monsters and not so human monsters send him to the ICU? Only guns, swords, and flying guillotines will tell! in stores on May 18.

Avis : plusieurs années après la dernière mini série Shaolin Cowboy, Geoff Darrow revient pour nous éblouir le temps de quelques épisodes. Oui, c’est vrai, niveau scénario, ce n’est pas une révélation. Mais en termes de mise en scène et de dessin c’est une XXX de leçon continuelle. Comme si Monsieur Darrow décidait tous les deux / trois ans « bon, il est temps de montrer aux petits jeunes comment qu’on fait ». 

J’ai pu bien m’en rendre compte lors de la réédition par Futuropolis de la série. C’est moins une œuvre à lire qu’à admirer. Mon sentiment général est que je pouvais rester un sacré paquet de temps  devant chaque page avec un sourire idiot accroché au visage, tant l’ensemble était juste terriblement fun. Et je pense au final que Darrow ait d’autres prétentions.

A propos Sam 2209 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.