Guide de lecture Comics VF : semaine du 11 janvier 2023

Edito : après une première semaine de rentrée de belle facture, nous avons droit à quelque chose de moins chargé en termes de quantité (la semaine prochaine va être rude par contre, aïe…) …mais au niveau qualité, nous mangeons bien version restaurant 3 étoiles et chef au petit oignon. 

Rien de trop luxueux mais on est content au sortir de la table. Je veux dire : deux titres Brubaker dans la semaine ? Sam content ! le Batman Chronicles, Sam content. De manière générale, je suis content des sorties sur ce mois de janvier, voire ce premier trimestre en général. Des choses attendues, tant dans le super héros qui tâche qu’en indépendant, nous avons droit à une production diversifiée. Et comme la grande cuisine, le palet est ravi et le portefeuille est bien vidé, ce qui aura une incidence sur notre régime, car entre manger et lire des comics, il va parfois falloir choisir…Mais qu’est-ce que quelques kilos en moins face à la satisfaction de lire de bons comics, produits et élevés en plein air à l’ancienne comme le faisaient nos ancêtres…

Infos de la semaine : pour ceux qui se demandaient où étaient passées certaines sorties : 

Certains auront peut-être déjà remarqué que l’intégrale Daredevil supposée sortir aujourd’hui avait été décalée au 25 janvier.

Voici quelques autres reports plus légers :

* Les Must Have (Hulk Gris et Nouveaux Mutants), Mighty Marvel 1 et Marvel Comics 13 ainsi que les 100% Hulk vs Thor et Immortal Hulk : Apocryphes sortiront le 18 janvier.

* Et sont décalés au 8 mars le premier tome de l’Intégrale Venom ainsi que l’Omnibus USM Compendium.

Sorties de la semaine : quelques belles sorties cette semaine : 

  • chez Delcourt, la suite de l’intégrale Criminal par Brubaker et Phillips avec certains de mes chapîtres préférés !
  • chez Glénat, le Friday de Brubaker et Marcos Martin !
  • chez Panini, l’omnibus Ultimate X-Men !
  • chez Urban, enfin, le nouveau Batman Chronicles est attendu dans ma bibliothèque avec grande impatience ! tout comme le Rogues de Williamson et Leomacs !

Émissions de la semaine : les émissions ont repris la semaine dernière avec le retour du Comixweekly, et les choses sérieuses reprennent cette semaine avec plusieurs émissions, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

  • mardi, le podcatch (Wrestle Kingdom + awards) !
  • jeudi, le Comixweekly où seront traitées les sorties VO de la semaine !

BLACK RIVER 

MAGIC THE GATHERING – LA PLANESWALKER OUBLIÉE 

Date de sortie : 11 janvier 2023

Prix : 16.90€/152 pages 

Scénario : Jed McKay 

Dessin : Ig Guara

Episodes : 

Sollicitation : Le phénomène de la culture-pop mondiale se décline en comics ! Le retour de la puissante nécromancienne Liliana Vess dans la plus grande université de magie du multivers en tant que professeur est perturbé quand elle détecte un appel à l’aide provenant d’un planeswalker se trouvant par-delà les réalités, la plaçant ainsi face aux machinations diaboliques de Tezzeret, le Maître du Métal.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de la franchise. 

À lire avant : rien – mais clairement connaître Magic va aider à entrer dans les comics. 

ASSASSIN’S CREED – BRAHMAN 

Date de sortie : 11 janvier 2023

Prix : 14.90€/96 pages 

Scénario : Brenden Fletcher, Karl Kerschl

Dessin : Cameron Stewart 

Episodes : 

Sollicitation : Le prequel du jeu vidéo d’Ubisoft, Assassin’s Creed Chronicles : India en comics ! De nos jours à Bangalore, le programmeur Jot Soora et sa fiancée, la célèbre actrice indienne Monima Das, accèdent via un dispositif expérimental de réalité virtuelle aux souvenirs d’Arbaaz Mir alors qu’il combat l’oppression et l’injustice dans l’Inde britannique du XIXe siècle. Découvrant qu’ils sont en fait des descendants de membres de la Confrérie des Assassins, ils se retrouvent plongés dans un monde de complot meurtrier à la recherche d’un artefact perdu…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de la franchise. 

À lire avant : rien – mais clairement connaître le jeu vidéo d’origine  va aider. 

DELCOURT COMICS 

CRIMINAL INTEGRALE TOME 2

Date de sortie : 11 janvier 2023

Prix : 39.95€/432 pages 

Scénario : Ed Brubaker 

Dessin : Sean Phillips 

Episodes : 

Sollicitation : Ce deuxième opus réédite trois récits indépendants : Putain de nuit, Pauvre pêcheur et Le Dernier des innocents.

Avis : suite de l’intégrale dédiée à la saga Criminal de Brubaker et Phillips, et on aborde ici certains de mes récits préférés dans la saga, chacun avec ses qualités. Mais je pense que je retiendrais avant tout “le dernier des innocents” du fait de son approche complètement différente des précédents. 

Les autres montraient de base des individus ni bons ni mauvais, entourés de pourris, au destin de damnés. Le dernier des innocents prend le contrepied dans une sorte de parodie assumée du monde d’Archie en partant d’une simple question : et si le personnage principal et ses amis avaient grandi dans le monde de Brubaker et Phillips ? 

Et s’ils étaient perdus leur innocence d’antan au contact du monde…et si…et si notre pseudo Archie essayait de retrouver ce qu’il avait perdu quitte à tuer pour cela…On pourrait penser que c’est une histoire de déchéance comme d’habitude, mais Brubaker et Phillips partent vers complètement autre chose qui rend ce récit bien plus original et quelque part bien plus dérangeant que les autres. 

En tout cas, Criminal reste le chef d’oeuvre noir de ces auteurs, tant au niveau du scénario que du dessin ou de la colorisation. Tout transpire le réalisme crade et sale et les personnages au passé torturé arrivant au bout du chemin…Et l’édition de Delcourt, qui reprend le modèle des versions deluxe US, est de toute beauté. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : le tome 1

GLENAT 

FRIDAY 

Date de sortie : 11 janvier 2023

Prix : 19€/120 pages 

Scénario : Ed Brubaker

Dessin : Marcos Martin 

Episodes : 

Sollicitation : Retour aux sources: une enquête aux frontières du réel.Quand Friday Fitzhugh revient à Kings Hill pour les vacances de Noël, la neige tombe à gros flocons… Elle qui a passé son enfance dans cette petite ville à élucider des mystères en tout genre aux côtés de son meilleur ami, Lancelot Jones, pensait bien avoir tourné la page en entrant à l’université. 

Mais il lui suffit de revoir Lancelot pour se laisser embarquer dans une nouvelle aventure ! Petit prodige local mal-aimé de tous, ce garçon a toujours su résoudre les affaires les plus occultes de la région avec la bienveillance du shérif local. Pour autant leurs retrouvailles n’ont rien d’idyllique et malgré le lien fort qui les unit, les non-dits subsistent… Ils ne sont plus des enfants désormais. 

Pour l’heure ce qui inquiète Friday c’est cette étrange apparition dans les bois environnants! À mi-chemin entre Stranger Things et Stephen King, le premier volume de cette nouvelle série mêle légendes, énigmes et romance adolescente dans un polar aux frontières du fantastique !Ed Brubaker et Marcos Martin, deux talents acclamés de la bande dessinée font leur entrée dans le catalogue Glénat en créant un univers aussi onirique que mystérieux, où les sentiments sont peut-être plus dangereux que les créatures maléfiques qui hantent les bois.

Avis : voilà une sortie intéressante à plus d’un titre. Tout d’abord, c’est du Brubaker…donc forcément, on va aller lire. En plus c’est du Brubaker qui  j’ai l’impression est un peu sorti de son cadre habituel avec un récit peut être plus grand public, moins noir, porté en cela par le style clairement plus lumineux de Marcos Martin par rapport à un Sean Phillips. Donc très bonne nouvelle, d’autant qu’aux USA, le second tome est déjà annoncé, donc ce n’est pas un tome unique. 

On restera tout de même dans du Brubaker avec une enquête au cœur du récit, ce serait pas drôle sinon. Mais c’est marrant, quand je vois le pitch, je me dis que c’est quelque chose que Greg Rucka aurait pu imaginer…Ensuite sur Marcos Martin…je suis toujours partagé sur son travail, je l’adore sur certains et sur d’autres, je reste hermétique, donc tout dépend de la série en réalité. Son style est clairement unique, avec de claires inspirations de Ditko, mais il a su grandir et évoluer au fil du temps que ce soit dans son style ou dans ses compositions. 

Enfin, c’est intéressant au regard de la maison d’édition derrière. En effet, on peut considérer à ce stade que Glénat Comics est en mode coma végétatif et cette publication semble indiquer que les comics ne serait plus une branche à part, mais bien intégré dans la gamme de base de l’éditeur. On avait déjà eu le cas avec des choses comme Adventureman de Fraction et Dodson, mais le fait que cela concerne un autre titre est peut être un indicateur. 

Peut-on espérer au-delà que les quelques séries qui fonctionnaient chez Glénat comics, comme Lazarus ou Lady Mechanika continuent chez eux, où l’éditeur a-t-il lâché les droits sur tout ? À voir, mais au moins cela semble bien confirmer que l’éditeur n’est pas complètement sorti du segment comics, même s’il ne labélise plus ses sorties de manière spécifique. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien. 

EDITIONS REFLEXIONS 

CYBERFORCE TOME 2

Date de sortie : 13 janvier 2023

Prix : 17.50€/152 pages 

Scénario : Marc et Eric Silvestri, Jim Lee et Brandon Choi 

Dessin :  Marc Silvestri & Jim Lee 

Episodes : 

Sollicitation : L’équipe de mutants va devoir affronter un autre célèbre groupe, les Wild CATS, au travers du crossover Killer Instinct dessiné par Marc Silvestri et Jim Lee !

Avis : voilà une sortie qui fait sourire…vu la vitesse de sortie après le tome 1, on dirait bien que cette réédition a été un succès, tout comme le Aphrodite IX de Sejic. Et tant mieux car elle était très bien série ! si si, arrêtez de vous moquer, je vous dis que c’était bien, c’était de la bonne SF, je n’en démordrai pas !!!! 

Mais comme je vous l’ai dit au moment de la sortie du tome 1, j’ai lu pour la première fois ces épisodes il y a peu de temps à l’occasion de la publication par Image du premier complete collection…et…ouh là, je ne m’attendais pas un chef d’oeuvre évidemment, juste à apprécier le boulot graphique de Marc Silvestri…mais même là ce n’était pas son meilleur. Rien de honteux, mais on sent bien qu’il a cédé aux exigences de son époque : bimbo, gros flingues, scénario digne d’une série B des années 80, et explosions dans tous les sens. Le scénario est en option, ne brisez pas la glace si vous voulez le libérer, on l’a explosé à coup de gros canons. 

Mais ça se laissait lire…par contre ce crossover Wildcats / Cyberforce, ah ouais…ça fait mal quand même. Niveau dessin c’est très bien, cela permet de retrouver un bon Jim Lee aux côtés de Silvestri et je suis ravi de voir que Reflexions a pu mettre la main sur tous les droits, par contre niveau scénario c’est un poil interminable, pour pas grand chose. Encore une fois, je ne m’attends jamais à grand-chose avec des comics Image du début des années 90, mais en arriver par moment à m’ennuyer entre les développements clichés et les scènes d’action qui n’en finissent pas de s’enchaîner de manière souvent assez stériles…cela rend la lecture parfois assez frustrante. 

Verdict : à regarder et à lire pour le côté historique…

À lire avant : le tome 1

PANINI COMICS 

MARVEL VERSE : HULK 

Date de sortie : 11 janvier 2023

Prix : 8.99€/120 pages 

Scénario : 

Dessin : 

Episodes : Incredible Hulk (1999) 1 (II)
– Incredible Hulk (1968) 300
– Incredible Hulk (1999) 54
– Incredible Hulk (2012) 1

Sollicitation : Ne le mettez pas en colère, vous risqueriez de le regretter ! Quand Bruce Banner s’énerve, il se transforme en une gigantesque créature qui sème la panique et les rayons gamma : Hulk ! Pourtant, le plus souvent, le Géant Vert agit pour sauver des gens… Nous vous proposons une foule d’albums exceptionnels et d’oeuvres inédites pour fêter les soixante ans de Hulk. Savourez ces quelques histoires emblématiques du personnage qui nous fait rêver… et trembler… depuis 60 ans.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Comme d’habitude, avec les Marvel-verse, un point d’entrée pour ceux qui n’ont jamais lu de Hulk et veulent tester sans dépenser des sommes folles. 

Verdict : pour les curieux du géant vert. 

À lire avant : rien – bon point d’entrée. 

ULTIMATE X-MEN OMNIBUS TOME 1

Date de sortie : 11 janvier 2023

Prix : 80€/1024 pages 

Scénario : Mark Millar 

Dessin : Adam Kubert, Andy Kubert, Chris Bachalo, 

Episodes : US Ultimate X-Men (2001) 1-33, ½ et Ultimate War (2002) 1-4, précédemment publiés dans MARVEL SELECT : ULTIMATE X-MEN 1-3)

Sollicitation : Charles Xavier a fondé les X-Men, des adolescents mutants dont la mission est de préserver la paix entre leur espèce et les humains qui les craignent. La première équipe est formée de Cyclope, Jean Grey, Wolverine et bien d’autres. Mais dans tous les univers, Xavier doit affronter son éternel adversaire, Magnéto, qui ne croit pas à la coexistence pacifique. En 2001, Joe Quesada et Bill Jemas ont la lumineuse idée de l’univers Ultimate, qui réinvente les héros Marvel dans un monde moderne, où ils peuvent revivre leurs premières aventures dans un style contemporain. Tandis que Brian Michael Bendis et Mark Bagley lancent Ultimate Spider-Man, c’est Mark Millar (qu’on ne présente plus) qui est chargé de relancer les X-Men avec l’aide d’Adam Kubert. D’autres équipes suivront, voici les trois premières années de vie de la série réunies dans un seul album !

Avis : ou le petit coup dans les parties en ce début d’année qui me rappelle une chose, XXX je suis vieux, décati, sur la pente descendante, clairement la fin est proche, sonnez les cloches et préparez le cercueil ! Pourquoi, parce que dans mon esprit la seule chose qui a pu motiver la réédition de Ultimate X-Men en omnibus est la nostalgie…et c’est possible car le titre, comme la ligne Ultimate fête les 20 ans de ses débuts. Et j’y étais aux débuts en question. J’ai toujours mes mags de l’époque, j’ai tous ces épisodes !

Et vous savez quoi, je conserve un très bon souvenir des débuts de l’initiative. Les premières années étaient globalement excellentes avec très peu de faux pas…même si Ultimate X-Men entre presque dans sa catégorie. Mark Millar ne s’est jamais caché de ne jamais avoir eu d’appétence pour les mutants et cela se traduit assez clairement dans la différence de qualité de ses scripts entre d’un côté Ultimates et de l’autre Ultimate X-Men. Quand on lit les deux en parallèle, on a du mal à croire qu’il a écrit les deux pratiquement en même temps. 

Autant je considère qu’Ultimates tient toujours la route malgré le temps passé et reste un vrai marqueur en termes de comics novateur du début des années 2000, autant Ultimate X-Men était le symbole de tout ce qui n’allait pas avec la franchise mutante déjà à l’époque : marquée par un manque de créativité criante et le fait que l’on tournait déjà en rond, comme un chien reniflant sa queue sans jamais se lasser. De fait, Millar se contente de réinterpréter quelques grands arcs célèbres de la franchise : affrontement X-Men /Magneto, Weapon X, World Tour, Phenix…en retirant tout ce qui rendait ces histoires spéciales au départ. 

On sent un côté très mécanique dans son approche à l’inverse d’un Ultimate Spider-Man de Bendis. Oui, lui aussi reprenait de vieilles intrigues, mais il s’y investissait pour apporter un vrai vent de fraîcheur sur les personnages. Avec les X-Men, c’est plutôt Millar qui lâche une grosse caisse sur ses personnages, s’en désintéresse clairement et fait juste dérouler la machine sans trop faire dans le détail. 

L’illusion ne dure pas très longtemps du coup, la première année entre la création du groupe en quelques pages, l’affrontement contre Magneto en mode arc en 6 / on copie les films et Weapon X remis au goût du jour version encore plus sadique, reste la meilleure. Millar, nous fait du X-Men pop corn grand spectacle sans profondeur. Passé ce cap…on entre dans le très moyen supporté par le dessin, avec du Chris Bachalo notamment et un peu de Kubert ici ou là encore par moment, mais le titre ne se redressa jamais. 

Bref, il reste un run assez faible au final, malgré des débuts riches en potentiels où on promettait de briser des tabous de l’époque (Jean et Logan par exemple, ce qui est assez commun maintenant), mais qui est vite rentré dans le rang. 

Verdict : bof…

À lire avant : rien. 

URBAN COMICS 

BATMAN INFINITE BIMESTRIEL # 2

Date de sortie : 13 janvier 2023

Prix : 12.90€/288 pages 

Episodes :  BATMAN #112 à 114 • BATMAN SECRET FILES: PEACE-KEEPER #1 • NIGHTWING #84 • DETECTIVE COMICS #1043 à 1045 • BATMAN / SUPERMAN #21 et 22 • BATMAN / SUPERMAN ANNUAL 2021 #1

Sollicitation : Ne laissant aucun répit au Chevalier Noir, l’Épouvantail décide de frapper alors que la ville est plus affaiblie que jamais. Heureusement, Batman saura compter sur l’aide de son allié de toujours, Nightwing, par James TYNION IV, Tom TAYLOR, Jorge JIMENEZ et Bruno REDONDO. Mais Batman va bientôt comprendre que les rues mal famées de Gotham City ne sont pas seulement fréquentées par des gangsters, mais également par des monstres dont l’influence est insidieuse, par Mariko TAMAKI et Dan MORA. Enfin, le Détective de la Nuit s’allie à Superman pour une nouvelle virée dans le Multivers où différentes versions des héros se télescopent, par Gene Luen YANG, Ivan REIS et Paul PELLETIER.

Avis : nouveau numéro du magazine encore en cours chez Urban, désormais très largement consacré à Batman avec un complément toujours appréciable ensuite. En termes de contenu, cette fois on retrouve ce que l’on peut nommer la 2e partie de Fear State, le gros crossover Batman de début 2022. James Tynion y faisait culminer quelques-uns de ses plans. Après avoir transformé la ville lors de la Joker’s war, il la livre en pâture aux appétits de tous les nouveaux acteurs qu’il a introduit sur la scène. 

Si je reste convaincu que le run de Tynion IV n’est globalement pas très bon, ce crossover était dans l’ensemble tout de même assez solide et la seconde partie du travail de l’auteur était clairement bien meilleure que ses débuts assez chaotiques, intervenus à un moment où DC était en en pleine réorganisation et beaucoup de choses reposaient au final sur le succès de son travail. Du côté des bons points, Tynion IV a refait de Gotham un environnement riche et surtout dangereux pour Batman. 

Lui-même ne connaît plus sa ville qui a radicalement changé en l’espace d’un an passant du modèle gothique ancien à une vraie cité moderne du début du 21e siècle. L’idée aurait été d’autant plus intéressante, si Batman s’était en face réinventé, reconstruit pour y faire face. Mais sur ce point Tynion IV loupe le coche. Outre le fait que le personnage principal se fait constamment balader…il ne règle fondamentalement rien. Ce sont les autres qui apportent continuellement la solution. 

Et c’est aussi le cas dans ce dernier crossover, Batman est presque complètement absent sur la plupart des épisodes et ses actions ne conduisent pas à grand-chose…ce qui quand on lit du Batman pour Batman est quelque peu frustrant. 

Ensuite, concernant les épisodes de Batman Superman, ils achèvent la prestation de Yang et Reis sur le titre, qui a depuis été relancé comme on l’a vu la semaine dernière. Ce sera mon seul regret du mag, je ne l’ai pas pris car j’ai déjà la plupart des épisodes dans les tomes librairie, et je ne pouvais justifier l’achat des deux mag juste pour les épisodes de cette série complémentaire. Je n’ose espérer un tome librairie pour compléter cette série Batman Superman, ce serait dorénavant trop source de confusion avec la dernière série en date. 

C’est dommage, car j’avais lu le premier épisode en VO et j’aimais bien l’approche des auteurs…bon, je me prendrais peut être le HC en VO. 

Verdict : à lire 

BATMAN GOTHAM KNIGHTS # 3

Date de sortie : 13 janvier 2023

Prix : 4.9€/32 pages 

Scénario : Evan Narcisse

Dessin : Abel 

Episodes : Gotham Knights: Gilded City #3

Sollicitation : Une toxine semblable à celle de l’Epouvantail semble s’être emparée de Gotham. Tous les habitants, fan de sport, de jeux vidéo, de mode, semblent dopés à la sérotonine et cherchent à obtenir, tous les goodies possibles liés à leur passion, quitte à s’en prendre violemment aux autres. L’enquête de Bruce Wayne le mène vers Blüdhaven, la ville protégée par Nightwing, mais ce dernier ne semble pas ravi de voir son ancien mentor débarquer sur ses terres…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie 

Verdict : pour ceux qui suivent.

BATMAN CHRONICLES 1988 TOME 1

Date de sortie : 13 janvier 2023

Prix : 35€/576 pages 

Scénario : Jim Starlin

Dessin : Jim Aparo 

Episodes : #415-429 + Batman Annual #12 + Killing Joke + Batgirl Special #1

Ere DC : Post Crisis (1985/2011)

Sollicitation : La collection DC CHRONICLES rassemble dans l’ordre chronologique de leur publication l’ensemble des séries propres à un personnage, enrichis de récits complets marquants. Ces albums sont enrichis de textes éditoriaux recontextualisant les épisodes, de commentaires des éditeurs, ainsi que d’extraits de courrier des lecteurs de l’époque.

Avis : ohhhh yeahhhh, un nouveau tome de Batman chronicles !!! On continue d’explorer l’histoire des séries Batman alors que l’on entre dans l’une des meilleures périodes de l’histoire du titre avec le début du run de Jim Starlin sur la série. Après un bref passage de Max Allan Collins dans le premier tome de Batman chronicles, le scénariste créateur de Thanos fait une entrée remarquée dès ces premiers épisodes et ne va cesser de monter en puissance par la suite. 

Il débute en effet avec 10 nights of the Beast, un gros arc qui introduit le personnage bien connu de KGBeast. Un arc que j’adore personnellement, ultra rythmé, avec un ennemi au design…particulier. Disons que Jim Aparo a dû regarder quelques mags de SM pour son inspiration initiale. L’ensemble de l’intrigue fleure bon la grosse histoire issue de la guerre froide des années 80 et on ne s’ennuie pas une seconde. 

Ensuite, nous avons quelques épisodes de transition, où Starlin commence à montrer les mauvais côtés de Jason Todd pour préparer le terrain pour Death of The Family. En gros, il s’agit de montrer que le petiot n’était pas fait pour être Robin…Ensuite, je ne vais pas mentir, je trouve que Death of The family est sans doute l’arc le plus faible de Starlin sur le titre. C’est assez capilo-tracté en termes d’intrigue, et notamment tout le truc du Joker en ambassadeur d’Iran est un machin grand guignolesque qui  n’a rien à faire dans une intrigue qui se veut mature et à conséquence comme Death of the Family…

Après ce grand moment dans l’histoire de Batman, on enchaîne avec un autre trauma pour cet univers avec l’insertion de Killing Joke dans le tome (ce sera ma 3e version…pas de question s’il vous plaît). Je trouve très bien par ailleurs qu’Urban ait intégré le Batgirl special publié après Killing Joke et qui mettait en scène la dernière affaire de Barbara en tant que Batgirl avant qu’elle ne raccroche le costume. Une addition intéressante pour tout complétiste. 

Encore une fois, j’ai hâte de voir la collection Chronicles se développer et continuer tant d’avancer dans l’histoire de Batman que des autres séries déjà annoncées entre la JSA (yeahhhhhh) et Superman (yeahhhhhh bis). Peut-être à l’avenir relance de JLA ? Wonder Woman ? soyons fous, Flash ? on verra, en tout cas, faisons tous en sorte que ces tomes continuent d’avoir du succès pour s’assurer que le reste de la ligne pourra être développée !

Verdict : à posséder !

À lire avant : les deux premiers tomes !

ROGUES  

Date de sortie : 13 janvier 2023

Prix : 21€/216 pages 

Scénario : Joshua Williamson 

Dessin : Leomacs 

Episodes : Rogues #1-4

Ere DC : hors continuité – Black Label 

Sollicitation : 10 ans plus tôt, les Lascars se sont séparés et ont chacun suivi leur propre voie, mais le temps qui passe ne leur a pas fait de cadeau. Coincés dans un cycle incessant de prison, de cure de désintox et de petits boulots sans avenir, ces anciens criminels en ont assez de payer pour leurs crimes passés. Heureusement, Captain Cold a un plan. Un dernier casse, qui les rendrait riches au-delà de tous leurs espoirs et les libérerait de leur passé… s’ils en réchappent. Et quand ce plan implique de s’infiltrer à Gorilla City pour voler le trésor d’un Gorilla Grodd plus énervé que jamais, cela semble plus facile à dire qu’à faire.

Avis : autre sortie très attendue cette semaine, qui me rassure un peu au passage. En effet, je n’ai jamais eu l’impression que les séries Flash attiraient un grand public en VF, malgré la qualité générale des runs qu’a connu la série au fil du temps. Le simple fait qu’Urban ait eu du mal à aller au bout du run de Geoff Johns sur le titre, alors que c’est un nom reconnu par les lecteurs + un des meilleurs travaux sur le titre en dit long selon moi. 

J’avais donc quelques inquiétudes quant au devenir de cette mini série située dans son univers, mais qui ne le met pas directement en vedette. Ici les stars sont ces ennemis de longue date, les Rogues (ou lascars en VF), adversaires historiques aux costumes que l’on pourra qualifier de “bigarrés”, mais qui ont connu une seconde jeunesse et une grande modernisation grâce notamment à Geoff Johns. 

Si Mark Waid a construit et amené beaucouppppppppp de choses dans la mythologie de Flash, il s’est à quelques exceptions près (comme Abra Kadabra, ennemi qui a joué un rôle important dans son run) , tenus éloignés des Rogues, car il les jugeait à la fois dépassés pour l’époque, mais aussi trop utilisés après des années d’apparition en continu. C’est avec Geoff Johns qu’ils ont connu un retour en grâce, l’auteur affectant un respect du passé, tout en donnant un nouveau souffle à tout ce petit monde. 

Et parmi eux, Cold est celui qui en a clairement le plus profité, personnage chouchou de Johns, au point que tous les auteurs qui lui ont succédé lui ont laissé une place importante dans le monde de Flash. Cette fois donc, on se concentre sur eux, version vieillie, des années après leur séparation, alors qu’ils tentent un dernier coup pour pouvoir se ranger. Ici clairement le super héros est un accessoire, pour faire du comics de casse, un genre que l’on voit plus souvent dans le genre noir en roman ou film qu’en comics. 

Au scénario, un fin connaisseur, Joshua Williamson, qui après 5 ans sur le titre Flash et une centaine d’épisodes vient quelque part donner une seconde conclusion à son run pour ce récit. On est donc avec quelqu’un qui maîtrise la mythologie et sait l’écrire. Et au dessin l’excellent, géniallissime Leomacs. Je l’adore depuis Basketful of Heads et j’espère voir son travail plus souvent en VF. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – mais connaître le monde de Flash est recommandé. 

VESTRON 

GODZILLA VS MIGHTY MORPHING POWERS RANGERS 

Date de sortie :13 JANVIER 2023

Prix : 17.95€/128 pages

Scénario :Cullen Bunn 

Dessin :  Freddie Williams II 

Episodes : 

Sollicitation : L’ÉNORME crossover arrive !! Entièrement dessiné par Freddie Williams II (Batman & Les Tortues Ninja) et écrit par celui qui a déjà relevé le défi de réunir les Transformers, G.I. Joe, M.A.S.K. et les autres dans l’immense REVOLUTION, Cullen Bunn (Bone Parish, Harrow County…) voici l’incroyable clash entre GODZILLA et les POWER RANGERS… KAIJU vs. DINOZORDS !!

“Lorsque Rita Repulsa utilise un ancien artefact la transportant dans un monde sans Power Rangers, elle découvre une Terre grouillante d’aliens et de Kaiju, dominée par Godzilla ! Pour annihiler le Roi des Monstres, elle envoie ses créatures contre lui… et réalise que les Power Rangers l’ont suivie dans ce monde et utilisent leurs Dinozords pour maîtriser Godzilla !”

Deux franchises légendaires réunies pour une histoire complètement folle, à la démesure de ses héros !

Quatrième album Godzilla après Godzilla in Hell, Godzilla Rage Across Time et l’incroyable Godzilla Half-Century War… et si vous voulez plus de Power Rangers, Vestron a ce qu’il faut !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de la franchise. 

À lire avant : rien – mais clairement connaître Magic va aider à entrer dans les comics. 

TRANSFORMERS TOME 3

Date de sortie : 13 JANVIER 2023

Prix : 17.95€/128 pages 

Scénario :

Dessin : Anna Malkova,  Andrew Griffith, Winston Chan

Episodes : 

Sollicitation : La Série Principale TRANSFORMERS trouve son point d’orgue avec ce septième volume, troisième partie de la phase WAR WORLD : l’immense bataille pour Cybertron entre Autobots et Decepticons !

Aucun répit ne sera accordé, ni aux protagonistes, ni au lecteur, tout au long de cet album qui fonce tout droit vers un issue cataclysmique qui va réécrire la légende des Transformers…

Illustré par Anna Malkova, qui s’est imposée comme l’une des meilleures artistes sur les titres Transformers, avec la participation de Guido Guidi (Revolutionaries), Andrew Griffith (G.I. Joe, A Real american Hero!) et Winston Chan (Beast Wars).

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de la franchise qui ont suivi jusque là. 

À lire avant : rien – mais clairement connaître

TRANSFORMERS LA SERIE ORIGINALE 

Date de sortie : 13 JANVIER 2023

Prix : 16.95€/96 pages couleur

Scénario : Bill Mantlo, Ralph Macchio 

Dessin : Frank Springler 

Episodes : Contient les premiers épisodes du premier story arc de 1984.

Sollicitation : Génération 1

La première série de comics TRANSFORMERS, créée par les studios Marvel en 1984, enfin en français !L’humanité ignore qu’il y a des millions d’années, une guerre féroce a éclaté entre Autobots et Decepticons sur la lointaine planète Cybertron… Mais nous sommes en 1984, et la Terre va devenir leur nouveau champ de bataille !

Découvrez l’incroyable aventure des puissants TRANSFORMERS dans cette sensationnelle série… où les apparences sont trompeuses !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Mais voilà une publication qui va ravir les nostalgiques, car les comics Marvel de l’époque sont très recherchés par les collectionneurs et difficiles à trouver. Mine de rien, entre ça et G.I.Joe, Vestron se constitue un petit pôle nostalgie franchises Marvel des années 80 assez conséquent. Il manque plus qu’ils publient le Rom et les Micronauts de Mantlo et ils auront tout. 

Verdict : pour les fans de la franchise qui ont suivi jusque là. 

À lire avant : rien – mais clairement connaître

HALO – TALES FROM SLIPSPACE

Date de sortie : 13 JANVIER 2023

Prix : 17.95€/128 pages 

Scénario :

Dessin : 

Episodes : 

Sollicitation : Un HALO d’anthologie !

De nouvelles histoires inédites dans cette anthologie de comics HALO essentielle pour les fans !

Réalisé par Eric Nguyen, Kody Chamberlain, Dave Crossland, Jonathan Goff, Alex Irvine, Vasilis Lolos, John Jackson Miller, Simon Roy, Marco Rudy, Jonathan Wayshak et Duffy Boudreau, avec la participation du créateur de la franchise de 343 Industries Frank O’Connor et le producteur Tyler Jeffers, cet album d’exception comprend aussi une galerie renfermant des œuvres inédites créées spécialement par les artistes de 343 Industries Sam Brown, Daniel Chavez, David Heidhoff, Josh Kao, Justin Oaksford, Jia Ruan et Chase Toole.

Poursuivez l’exploration du lore de l’impressionnante série de jeux vidéo Microsoft !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de la franchise qui ont suivi jusque là. 

À lire avant : rien – mais clairement connaître le jeu vidéo va aider.

A propos Sam 2263 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Merci à nouveau pour ces conseils hebdomadaires.
    Je pense tester « Friday » que je n’avais pas identifier dans les sorties de cette semaine.

    En revanche, je ne suis pas certain que connaître Magic puisse aider à entrer dans le comics « Godzilla vs. Power Rangers »
    😉

    • Oui, en effet…
      en même temps…j’ai cru comprendre que l’univers de Magic était super vaste, qui sait s’il n’y a pas de la place pour Godzilla vs. Power Rangers ?!!!

  2. Merci pour les reviews.
    J’étais interessé par Ultimates X-men, car je ne lisais pas de comics à cette époque, mais tu m’as un peu refroidi ^^

  3. Je reviens une semaine en arrière pour dire que Rogues a été une excellente surprise et ne rien connaître à l’univers de Flash n’est pas gênant du tout pour cette lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.