Guide de lecture Comics VF : semaine du 25 janvier 2023

Edito : et on arrive déjà à la fin du mois de janvier, qui sera passé en un éclair (dans mon cas la tête dans le guidon à essayer de survivre à chaque journée de boulot…), mais niveau comics, ce début d’année est vraiment très prometteur…du moins sur la base des sorties, parce qu’en termes de lecture, il faut que j’arrive à ouvrir un volume. Oui, quand je dis que je suis sous l’eau, je déconne pas ! 

Mais pas grave, pas mal de bonnes sorties qui rejoindront ma PAL encore cette semaine. 

Et dire qu’on n’est même pas encore en février ! le mois traditionnel pour beaucoup de grosses sorties avec mars, pour cause de festival d’Angoulême, où les éditeurs veulent avoir leurs grosses publications du début d’année disponibles. Je suis vraiment emballé par tout ce qui arrive, en fait quand je vois les annonces, je me dis “oui, janvier a été bien, mais peut être considéré comme calme comparé à tout ce qui arrive !”. 

On ne va pas manquer de pépites, tant dans le super-slip que dans l’indépendant. 

Sorties de la semaine : encore une belle semaine en perspective avec notamment : 

  • Daniel Clowes débarque dans le catalogue de Delcourt !
  • chez Panini, le second omnibus consacré à la série The Boys !
  • chez Urban, grosse semaine James Tynion IV avec le lancement de Sandman : Nightmare country et les suites attendues de Something is Killing the Children et Department of Truth !

Émissions de la semaine : au programme cette semaine, deux émissions, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

  • jeudi, le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !
  • vendredi, le Comixity au cours duquel nous reviendrons sur l’année 2022 avec notre Top 10 de l’année !

DELCOURT COMICS

HELLBOY – LES DOSSIERS SECRETS : SLEDGEHAMMER 44

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 15.95€/144 pages 

Scénario : Mike Mignola & John Arcudi 

Dessin : Jason Latour & Laurence Campbell 

Episodes : 

Sollicitation : L’univers de Hellboy, créé par Mike Mignola, accueille de nombreux récits et de nombreuses séries spin-offs. Cet album est l’occasion de (re)découvrir les secrets qui entourent le personnage baptisé Sledgehammer 44 !

Un homme doté d’une armure de combat ultra-sophistiquée pour l’époque, est largué depuis un avion en plein territoire français pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est chargé de combattre les super-vilains des forces de l’axe, en particulier La Flamme Noire. Mais cette mission va horriblement mal tourner…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui veulent tout avoir sur l’univers d’Hellboy

À lire avant : connaître déjà un peu cet univers est nécessaire. 

LA BIBLIOTHÈQUE DE DANIEL CLOWES : GHOST WORLD 

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 18.95€/80 pages 

Scénario : Daniel Clowes 

Dessin : Daniel Clowes 

Episodes : 

Sollicitation : Enid et Rebecca traînent au lycée. Deux ados perdues dans un monde fantôme, celui des adultes, dans lequel elles vont bientôt devoir plonger, bien malgré elles.

Ghost World dresse le portrait de deux adolescentes américaines dans les années 1990. Enid et Rebecca sont fusionnelles, cyniques, sensibles, intelligentes et désabusées. Leurs nombreux doutes à propos de leur avenir, du passage à l’âge adulte ou bien de leur orientation sexuelle tisse un récit naturaliste qui révolutionna la bande dessinée américaine indépendante.

LA BIBLIOTHÈQUE DE DANIEL CLOWES : COMME UN GANT DE VELOURS PRIS DANS LA FONTE 

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 19.99€/144 pages 

Scénario : Daniel Clowes 

Dessin : Daniel Clowes 

Episodes : 

Sollicitation : Lorsque Clay Loudermilk se met à la recherche de sa femme disparue, il est loin de se douter de la tournure que prendront les événements tous plus absurdes et sordides les uns que les autres.

Suite au visionnage d’un snuff movie où il croit reconnaître son amour disparu, Clay part à la recherche des producteurs du film qui pourraient le renseigner sur le sort de la jeune femme. Seulement, ce dernier n’avait pas anticipé les rencontres hallucinatoires, les embûches sordides ni même la fascination qu’exerce un certain Mister Jones.

Avis : ou quand Delcourt me propose de combler un vide criant dans ma culture personnelle. Et oui, malheureusement, même si je connais évidemment Daniel Clowes de nom, la lecture de ses œuvres fait partie des angles morts de ma culture comics…et ce alors que ces œuvres sont disponibles en VF depuis bien longtemps. Le marché VF n’a pas attendu Delcourt, qui a récupéré les droits récemment pour avoir droit au gros de la production de l’auteur. 

Un auteur qui est une des figures majeures de l’indépendant américain, montrant depuis longtemps qu’il y avait de la place pour autre chose que du super slip et étant un de ceux qui ont ouvert la voie au développement du graphic novel. Si le reste du comics était sale pour beaucoup de libraires classiques, Clowes fait partie de ceux qui ont su faire une différence et ouvrir les étales…

Je fais donc un avis général, pour dire que je vais profiter de ces rééditions pour me cultiver un chouia, rattraper mon retard…et on verra bien le résultat. J’avais vu une vidéo de Cartoonist Kayfabe qui présentait Ghost World (dont j’avais vu l’adaptation en film il y a loooonggtempppps) et quelques oeuvres de Clowes et j’ai personnellement l’impression que ça va me plaire…le côté tranche de vie peut être…quoi, qu’est-ce que j’ai dit, pourquoi vous rigolez comme ça !

Bref, du grand comics au programme chez Delcourt, qui maintient toujours bien un équilibre dans son travail, entre grosses franchises et œuvres et auteurs plus indépendants mais toujours reconnus. Et je ne cache pas que j’espère que Delcourt sortira tout cela dans un format bien uniforme…mais là, c’est le collectionneur qui parle. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien – chaque volume est indépendant. 

KOMICS INITIATIVE 

BETTER PLACE 

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 25€/176 pages 

Scénario : Duane Murray 

Dessin : Shawn Daley

Episodes : 

Sollicitation : 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien. 

PANINI COMICS

100% MARVEL : MARVEL COMICS 13

Date de sortie : 18 janvier 2023

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition variante), 176 pages

Scénario : Jason Aaron, Kelly Thompson

Dessin : Sara Pichelli, Aaron Kuder

Episodes : US Amazing Spider-Man (2018) 92-93 et 92.BEY, Avengers (2018) 57, Avengers Forever (2022) 7, Iron Man (2020) 20 et Thor (2020) 25 (II), inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

Beyond : Final en apothéose avec un combat inattendu : Spider-Man contre Spider-Man ! Face à Méphisto, les Avengers partent recruter des héros à travers les âges, et nous visitons une prison dimensionnelle où sont enfermées de multiples versions de Steve Rogers !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent. 

100% MARVEL : AMAZING SPIDER-MAN T08 – LE RETOUR DU BOUFFON VERT

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 32,00 €I 448 pages

Scénario : Nick Spencer

Dessin : Ryan Ottley, Iban Coello, Kim Jacinto

Episodes : US Amazing Spider-Man (2018) 37-49, Amazing Spider-Man: Sins Rising Prelude (2020) 1, Amazing Spider-Man: Sins of Norman Osborn (2021) 1 et Free Comic Book Day 2020: Spider-Man/Venom, précédemment publiés dans SPIDER-MAN (2020) 11-13, SPIDER-MAN (2021) 1-19 et 100% MARVEL : BLACK CAT 3)

Sollicitation : Un album géant ! Les rapports de Spider-Man avec son colocataire Boomerang évoluent, ainsi que ceux avec J. Jonah Jameson, devenu le plus grand fan du Tisseur ! En plus, l’Âme Sœur avance ses pions et le Bouffon Vert est de retour, ainsi que le Rédempteur.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent ce run. 

À lire avant : les précédents tomes. 

MARVEL DELUXE : DEADPOOL T04 – UN AMI DANS LE BESOIN

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 32,00 €I 312 pages

Scénario : Gerry Duggan, Brian Posehn

Dessin : Mike Hawthorne, Scott Koblish

Episodes : US Deadpool (2012) 35-45, précédemment publiés dans MARVEL NOW! : DEADPOOL 7-8)

Sollicitation : Adieu Deadpool… place à Zenpool ! Au cours de l’évènement Axis, Wade Wilson a été envoûté par un sortilège qui inverse la personnalité et la philosophie des gens : le voici devenu un mercenaire pacifiste ! Pas sûr que son épouse Shiklah, démone de son état, apprécie le changement !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent ce run qui restent la référence sur Deadpool. 

À lire avant : les précédents tomes. 

MARVEL DELUXE : JESSICA JONES – ALIAS T03  – THE PULSE

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 35,00 €I 424 pages

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Mark Bagley, Michael Lark, Michael Gaydos

Episodes : US The Pulse (2004) 1-14, New Avengers Annual (2005) 1, What If Jessica Jones Had Joined The Avengers (2005) 1, Marvel 75th Anniversary Celebration (2014) 1 (partial) et Netflix Jessica Jones NYCC Special (2015) 1, précédemment publiés dans MARVEL SELECT : JESSICA JONES – THE PULSE, MARVEL SELECT : JESSICA JONES – ALIAS 2, MARVEL FREE COMIC BOOK DAY 2015  et inédit)

Sollicitation : La vie de Jessica Jones semble trouver une forme d’équilibre. En couple avec Luke Cage, elle attend un enfant. Parallèlement, J. Jonah Jameson embauche Jessica pour lui confier les rênes de The Pulse, un supplément spécial du Daily Bugle consacré à la vie des super-héros.

Avis : suite et peut être fin de la réédition de la série Jessica Jones en deluxe. Je parle de fin, car The Pulse marque la fin du travail de Bendis, créateur du personnage, sur la jeune femme en solo. Après cela, il a parachevé son intégration dans l’univers Marvel, en l’incorporant dans ses New Avengers. Un mouvement qui était impensable au moment du lancement de la première série Alias, car on ne savait pas si elle faisait même partie de l’univers Marvel en tant que tel. Le ton général et les histoires semblaient peu compatibles avec ce qu’était censé être l’univers central de l’éditeur. 

À ce titre, The Pulse est en quelque sorte le pont nécessaire entre la première série Alias, noire et en marge, et l’arrivée de Jessica dans les New Avengers et l’univers Marvel en tant que personnage membre à part entière de ce monde. Outre sa relation avec Luke et sa grossesse, on la voit en effet bosser pour le Bugle où elle est engagée comme consultante étant donné son expérience en tant qu’ancienne super-héroïne. Mark Bagley vient un peu parachever son arrivée dans le moule Marvel en lui donnant un physique plus compatible avec les canons Marveliens. 

Au-delà, que vaut Pulse en tant que telle ? Personnellement, je me souviens que j’avais vraiment apprécié, presque plus que la série Alias en fait. Bendis adoptait presque une approche à la Astro City et surtout Marvels, en abordant le monde des super-héros au travers des gens “d’en bas”, ici les journalistes du Bugle, alors qu’ils essayent de comprendre tous les détails des grosses batailles du moment qui agitent le monde des super-héros. 

Il y avait pour moi quelque chose de très intéressant à développer…Mais malheureusement, le titre ne dura pas assez longtemps pour vraiment explorer cette voie. À peine 14 épisodes et puis s’en vont. À peine le temps de faire quelque chose pour Bendis. 

Je vois qu’ils ont aussi ajouté le New Avengers Annual 1 dans le lot, bonne idée, car l’épisode contient le mariage de Jessica et Luke et quand je vois l’année de sortie, 2005, ça fait un chouia mal car cela veut dire que l’épisode est sorti il y a 18 ans…Les gens nés cette année, vont devenir adultes cette année !!! Arrghhh, mais je me souviens encore du moment où j’ai lu l’épisode au moment de la sortie !!! Arrghhhh !!! 

Ah et je disais peut être la fin de cette réédition, car les séries solos suivantes sur Jessica ont été écrites par Kelly Thompson, pour un résultat assez réussi. À voir donc si Panini va rééditer en deluxe cette partie

Verdict : à lire, un bon comics de transition pour Jessica et son nouveau statut dans l’univers Marvel

À lire avant : Alias 

MARVEL DELUXE : DAREDEVIL T04 – LE RAPPORT MURDOCK NOUVELLE ÉDITION

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 35,00 € I 408 pages

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Alex Maleev

Episodes : US Daredevil (1998) 66-81, nouvelle édition)

Sollicitation : Un vieil ennemi de Matt Murdock et Foggy Nelson est sur le point d’être libéré, le temps est venu pour lui de se venger de l’avocat et du super-héros, d’autant qu’il sait que Matt et Daredevil ne font qu’un. Mais ce n’est pas la seule contrariété à laquelle l’avocat justicier va devoir faire face.

Avis : autre fin de réédition en deluxe d’un run de Bendis cette semaine, avec la conclusion de son travail sur Daredevil (quoiqu’il restera encore Daredevil : the end après). On peut parler de dernière phase dans le run de l’auteur sur le titre. 

Après avoir bousculé son personnage, avoir complètement bouleversé son statut quo pour le transformer en kingpin de Hell’s Kitchen, il est temps pour Murdock de faire face aux conséquences de ses actes dans trois arcs aux qualités diverses : 

Golden age, qui est abordé dans la sollicitation, alors que l’un des premiers caïds du crime mis en taule par Murdock sous son identité de Daredevil sort de prison après ce qui semble être des décennies.

Bendis joue avec le concept élastique de temps dans l’univers Marvel, pour situer l’arrestation par DD dans les années 70 et la sortie du criminel au début des années 2000. L’astuce est utilisée tant au niveau scénario que visuellement en utilisant les codes graphiques, style et colorisation de l’époque lors des flashbacks.

Certains pouvant remonter jusque dans les années 40, alors que le scénariste retrace le parallèle entre l’évolution du monde du crime à New York sur 70 ans et celui des super-héros en même temps.

Les moments dans le présent montrent un vieil homme bien décidé à profiter de ses derniers mois de vie pour se venger d’un Murdock dont l’identité secrète a été exposée par les médias.

Et XXX que j’aime cet arc. Je critique souvent Bendis depuis longtemps, mais son run sur DD restera sans doute mon préféré, pour ce genre d’arc. Oui, la contribution au narratif général et la grande histoire qu’il raconte sur la révélation de l’identité secrète de DD est minime, Matt apparaissant au final assez peu dans ces épisodes mais j’adore le propos, le thème, le traitement.

C’est le genre de chose que Bendis a eu du mal à faire par la suite : une bonne idée de base et un traitement réussi derrière. Il est toujours capable d’avoir des bonnes idées d’histoire, mais son traitement est souvent noyé sous des pages de dialogues qui ralentissent le flot général de l’intrigue et donnent la sensation qu’il ne se passe rien, que rien n’a d’importance au final. 

Après avoir chanté les louanges de Bendis, cassons lui du sucre sur le dos avec le second arc dans ce tome (épisodes 71 à 75), auquel je n’ai jamais accroché et du coup, que je n’ai jamais relu, malgré mes nombreuses relectures du reste du run de Bendis. Il explore dans cet arc l’année “perdue” de Matt en tant que Kingpin de Hell’s Kitchen. En effet, il faut se souvenir que nous n’avons techniquement pas vu cette année, l’auteur faisant un saut dans le temps d’un an, entre l’épisode 50 qui établit ce nouveau statut et l’épisode 56 où il reprenait le fil de son histoire. 

L’idée de base est intéressante : voir les implications de changement de statut quo au travers des yeux des habitants de Hell’s Kitchen qui viennent témoigner. Et…je n’ai jamais réussi à rentrer dedans. Les histoires sont globalement anecdotiques et gachées par l’insertion dans l’intrigue d’un élément surnaturel, dans une histoire et une narration qui se veulent terre à terre et réalistes. 

Et on finit ce tome avec le dernier arc de Bendis sur le titre, qui donne son nom au volume, le rapport Murdock, alors que l’auteur fait converger toutes ses grosses intrigues par le biais d’une révélation : Matt découvre que Fisk détient peut être un dossier à son nom qui prouverait de manière définitive aux yeux de tous que Murdock est bien Daredevil (un fait qu’il nie à ce moment de l’histoire). 

L’histoire est globalement bien menée, mais à mon sens, n’est là que pour installer le statut quo qui sera incroyablement bien exploité par Brubaker ensuite. Bendis amène son histoire à sa conclusion logique et ne range pas le problème sous le tapis. Il ne range pas les jouets comme les scénaristes le font en général sur ses grosses séries de super-héros pour préparer l’arrivée du prochain scénariste. Au contraire. Et Brubaker reprend tellement bien la balle avec ce qui reste mon histoire préférée sur DD : devil in cell-block D. 

Oui, mon run préféré est celui de Bendis, mais mon histoire préférée sur le personnage est de Brubaker. Je fais ce que je veux !!!

Bref, tout ça pour dire, une XXX de fin de run avant de passer sur Brubaker qui n’a rien à envier à Bendis. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : le reste du run de Bendis. 

 

SUPER-VILLAINS TEAM-UP : L’INTÉGRALE 1975-1976

Date de sortie : 25 JANVIER 2023

Prix :  32,00 €I 240 pages

Scénario :Roy Thomas, Jim Shooter

Dessin : Herb Trimpe, Sal Buscema

Episodes : US Giant-Size Super Villain Team-Up (1972) 1-2 et Super Villain Team-Up (1975) 1-8, précédemment publiés dans L’Inattendu 11, 16 et 18, et inédits)

Sollicitation : Le Docteur Fatalis, seigneur de Latvérie, et Namor, le Fils Vengeur d’Atlantis, forment l’alliance la plus inattendue de l’univers Marvel ! Mais lorsque le Prince des Mers réalise son erreur, il découvre qu’il n’est pas si facile de rompre un pacte avec Fatalis.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent cette série. 

À lire avant : les précédents tomes. 

SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1978 – NOUVELLE ÉDITION

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 32,00 €I 224 pages

Scénario : Len Wein

Dessin : Ross Andru, Marv Wolfman

Episodes : US Amazing Spider-Man (1963) 176-187, nouvelle édition)

Sollicitation : Nouvelle édition pour cette Intégrale épuisée ! Tandis que Spider-Man a maille à partir avec un nouveau Bouffon Vert, Peter Parker doit s’occuper de ses examens de fin d’année et demander Mary Jane Watson en mariage !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui veulent compléter leur collection de Spider-Man, comme d’habitude, attention à la traduction. 

À lire avant : les précédents tomes. 

DAREDEVIL : L’INTÉGRALE 1974-1975

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix :  36,00 €I 272 pages

Scénario : Steve Gerber

Dessin : Bob Brown, Gene Colan

Episodes : US Daredevil (1968) 108-119 et Marvel Two-In-One (1974) 3, précédemment publiés dans MARVEL TWO-IN-ONE : L’INTÉGRALE 1973-1975, KA-ZAR : L’INTÉGRALE 1973-1974 et Strange 104-105 et 110-116)

Sollicitation : Daredevil fait équipe avec non pas une mais deux superbes femmes de l’univers Marvel, quand Black Widow et Shanna lui prêtent main-forte face au Spectre Noir. Au programme également, une organisation secrète cherche à mettre l’Amérique à genoux, dans une immense saga qui s’achèvera sur la pelouse de la Maison Blanche !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui veulent compléter leur collection sur le travail de Colan sur Daredevil !

À lire avant : les précédents tomes. 

MARVEL KIDS : MOON GIRL TEAM-UP – ESPÈCE MENACÉE

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 

Scénario : 

Dessin : 

Episodes : Miles Morales Spider-Man & Moon Girl (2022) 1, Avengers & Moon Girl (2022) 1 et X-Men & Moon Girl (2022) 1, inédits)

Sollicitation : Mohale Mashigo, Ig Guara, Diogene Neves, David Cutler I 104 pages, 13,99 €

Lunella Lafayette en a de la chance ! Elle a une intelligence à faire pâlir Reed Richards, un nom de super-héroïne trop classe (Moon Girl, ça claque !), sans parler d’un tyrannosaure domestique : Devil Dinosaur ! Et en plus, elle fait équipe avec Miles Morales, les Avengers et les X-Men !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans du personnage !

À lire avant : apparemment un rassemblement de one shot, donc sans doute accessible. 

 

BUFFY CONTRE LES VAMPIRES T09 – NE M’OUBLIEZ PAS

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 24,00 €I 224 pages

Scénario : Jeremy Lambert

Dessin : Marianna Ignazzi 

Episodes : US Buffy The Vampire Slayer (2019) 29-34 et We Are The Slayer: Epilogue, inédits)

Sollicitation : L’ultime Grand Méchant se dévoile, la vérité sur le Multivers et le Conseil est enfin révélée et nos héros vont devoir mettre de côté leurs différences pour avoir une chance de mettre un terme à la guerre menée par les Tueuses !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : je prends offense que ce run puisse continuer. Boom a vraiment raté le coche dans la reprise de la franchise Buffy

À lire avant : rien, vous pouvez zapper cette reprise…

 

THE BOYS OMNIBUS T02

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 100,00 € (édition régulière), 100,00 € (édition www.panini.fr)I 1328 pages

Scénario :  Garth Ennis

Dessin : Russ Braun, Darick Robertson, John McCrea

Episodes : US The Boys 39-72, The Boys: Highland Laddie 1-6, The Boys: Butcher, Baker, Candlestickmaker 1-6 et The Boys: Dear Becky 1-8, précédemment publiés dans THE BOYS DELUXE 4-6 et THE BOYS : CHÈRE BECKY)

Sollicitation : L’affrontement entre les P’tits Gars et les Sept est désormais inévitable. Mais la croisade de Butcher contre le Protecteur, tous les super-héros et l’infâme entreprise Vought-American ne se fera pas sans sacrifices. Hughie a déjà perdu son innocence mais perdra-t-il aussi la vie ?

Avis : autre réédition qui s’achève cette semaine (il y en avait pas mal chez Panini), avec le second et dernier omnibus sur la série The Boys de Garth Ennis et Darick Robertson, même si niveau dessin, Russ Braun reprend l’essentiel de la partie graphique du titre sur sa seconde partie. Robertson est avant tout présent pour dessiner une mini série, qui se concentre sur Butcher et nous révèle son passé, sa relation avec son père, son frère, sa femme et…le penchant assez prononcé de Butcher depuis toujours pour la violence. 

Une thématique récurrente chez Ennis, ces hommes qui semblent vouloir tout résoudre par la violence, mais ne règlent en fait rien, voire ne font qu’empirer les choses en créant un cycle constant de souffrance. 

Une seconde partie de série qui tient toutes ses promesses, avec la confrontation finale entre les Boys de Butcher et …tout ? et par là, je veux dire le monde des super-héros et la compagnie Vought-American et ses poches bien remplies. Et dire que Ennis s’est bien lâché est en deçà de la vérité. Après plusieurs dizaines d’épisodes à explorer l’envers du décor des super-héros, il tire un peu la chasse. 

Bien évidemment, au milieu de tout cela, nous avons la relation entre Hughie et Annie qui va connaître des turbulences alors que leurs secrets respectifs vont être révélés…Et mince, encore une fois, Ennis prouve que s’il sait être trash, peu d’auteurs savent écrire des romances aussi bien que lui. 

Et je ne dévoilerais rien sur l’arc final de la série…Ennis nous gardant une surprise assez gigantesque qui change complètement le regard que l’on portait sur l’histoire jusque là. Un final parfaitement mené de bout en bout. 

Verdict : à posséder 

À lire avant :à posséder 

 

LES CHRONIQUES DE CONAN 1993 (I)

Date de sortie : 25 janvier 2023

Prix : 30,00 €I 320 pages

Scénario : Roy Thomas

Dessin : John Buscema

Episodes : US The Savage Sword of Conan 205-210, précédemment publiés dans CONAN 10 et inédits

Sollicitation : Dans une ville légendaire de redoutables magiciens, le Cimmérien se retrouve vendu comme esclave à son ancien compagnon d’armes, Zula. Puis, soupçonné d’avoir kidnappé Jamilah, la reine de Turan, Conan devient un fugitif et arrive à Yezud, la ville du dieu araignée.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie, mais je vois que nous retrouvons encore le duo créatif historique de la série sur ces épisodes. Roy Thomas était revenu sur Conan au début des années 90, après pas mal d’années passées chez DC et avait essayé de revitaliser un peu le personnage. Malheureusement, la crise des comics n’était pas loin derrière et la période n’était guère propice à du Conan plus classique. 

Verdict : à lire – faudra vraiment que je commence les chroniques de Conan…mais il y un omnibus qui arrive…

À lire avant : les précédentes intégrales. 

URBAN COMICS

BATMAN GOTHAM KNIGHTS  # 4

Date de sortie : 27 janvier 2023

Prix : 4.9€/32 PAGES 

Scénario : Evan Narcisse 

Dessin : Abel 

Episodes : Gotham Knights: Gilded City #4

Sollicitation : Une toxine semblable à celle de l’Epouvantail semble s’être emparée de Gotham. Tous les habitants, fan de sport, de jeux vidéo, de mode, semblent dopés à la sérotonine et cherchent à obtenir tous les goodies possibles liés à leur passion, quitte à s’en prendre violemment aux autres. L’enquête de Bruce Wayne le mène vers Blüdhaven, la ville protégée par Nightwing, mais ce dernier ne semble pas ravi de voir son ancien mentor débarquer sur ses terres…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui aiment le jeu vidéo. 

SANDMAN : NIGHTMARE COUNTRY 

Date de sortie : 27 janvier 2023

Prix : 16€/184 pages 

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : Lissandro Estherren 

Episodes : Contenu : The Sandman Universe: Nightmare Country #1-6

Sollicitation : Chaque nuit, lorsque vous dormez, le Seigneur des Rêves choisit le chemin emprunté par vos songes. Il peut tout aussi bien vous mener vers des contrées enchantées que dans le dédale de vos peurs les plus intimes. Parfois, il arrive aussi que le Rêve laisse ces dernières s’échapper de leurs sombres coursives pour s’égarer dans notre vaste monde. Aujourd’hui, le Corinthien, le plus redouté de tous les cauchemars, est de retour. Pourtant, si les morts se multiplient, ce n’est étonnamment pas de son fait. Il semblerait que le légendaire tueur en série ne soit pas le seul à parcourir la Terre en quête de victimes.

Avis : Urban continue de publier pas mal de matériel autour de la franchise Sandman, et  j’espère que le show TV Netflix a aidé à vendre quelques exemplaires. Nous n’avons pas eu tout ce qui a été publié ces dernières années aux USA, Urban se concentrant sur les séries d’une part les plus réussies et d’autre part, les plus proches de ce que les gens pouvaient reconnaître dans l’univers de Neil Gaiman. Donc proche de l’univers du rêve et du Sandman lui-même. 

Si l’approche est sans doute plus viable commercialement, elle nous prive pour l’instant d’autres spin offs comme Lucifer ou Sandman Mystery Theatre. Mais je suppose que l’éditeur souhaite avant tout voir si le marché est suffisamment porteur avant d’aller au casse pipe sur des titres plus risqués. Au delà, j’attends beaucoup de cette mini série signée par James Tynion IV qui est très mis en avant par Urban en janvier. 

Elle s’intéresse en effet au personnage bien connu du Corinthien, qui fait son apparition dans le premier arc de Sandman. Un cauchemar créé par le maître des rêves dans un but bien précis qui a été corrompu en son absence pour se transformer en serial killer impitoyable et inarrêtable. J’aime bien l’idée de le voir revenir et se développer en tout cas. 

Il a clairement un gros potentiel en tant que personnage et voir Tynion IV l’exploiter peut être très intéressant. L’auteur est souvent bien meilleur quand il explore la veine horrifique, comme le montre ses autres travaux en général, loin du super-héros.  Mais j’espère surtout voir le Corinthien accomplir le travail pour lequel il a été créé plutôt que comme un antagoniste et on dirait que c’est la voie choisie par le scénario. 

En tout cas, aux USA, le succès a été suffisamment important pour assurer le lancement d’une seconde mini, toujours avec la même équipe créative à la barre. Donc bientôt chez Urban ? Une seule manière de s’en assurer !

Verdict : à lire 

À lire avant : bien connaître l’univers de Sandman est recommandé, donc lisez au moins le tome 1 de la série Sandman avant. 

SOMETHING IS KILLING THE CHILDREN TOME 5

Date de sortie : 27 janvier 2023

Prix : 17€/144 pages 

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : Werther Dell’edera 

Episodes : Contenu : Something is Killing the Children #21-25

Sollicitation : Il y a des traumatismes dont on peine à se relever, d’autres qui réveillent en nous une force insoupçonnée. Erica Slaughter est fait de ce bois-là, meurtrie par le sceau du deuil, atteinte dans sa chair par des créatures dont elle n’aurait jamais soupçonné l’existence – même dans ses pires cauchemars. Un an après avoir quitté précipitamment Archer’s Peak, la voilà de retour, bien décidée à régler ses comptes avec la Loge du Massacre, mais surtout avec un tout nouveau type de monstre.

Avis : retour d’un de mes petits chouchous dans la production pléthorique de James Tynion IV : something is killing the children, pour un nouveau volume et j’ai hâte de retourner dans ce monde et de suivre de nouveau les aventures d’Erika…même si j’ai quelques craintes sur la suite de la série. 

En effet, si j’adore le titre et le travail de l’équipe artistique, je ne le trouve pas sans défaut non plus, avec notamment une grosse inclinaison à la décompression qui rend la progression de l’intrigue très lente, voire implémente une forte tendance à l’immobilisme. Et mon autre crainte concerne la structure de la série qui invite facilement à la répétition d’un même schéma d’histoire. 

En gros : problème de monstre dans une ville, Erika arrive, commence à régler le problème, prend contacts avec différents locaux dont des membres des forces de l’ordre, l’affaire connaît une escalade et l’ordre de saint georges débarque pour faire empirer les choses avant de mener à une grosse confrontation finale. 

Je ne sais pas s’il en a conscience, mais Tynion IV a une forte tendance à souvent revenir sur des mêmes schémas d’histoire. Je pense par exemple à son autre run sur Justice League Dark. Il était très bon, mais on pouvait voir aussi que c’était le même schéma à chaque arc. 

Donc à voir s’il arrivera à briser la routine pour vraiment installer une grande histoire sur la durée plutôt qu’une même histoire répétée encore et encore avec dans le fond, un fil rouge qui progresse à un rythme d’escargot. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les 4 premiers tomes et si vous accrochez le tome 1 d’House of Slaughter qui développait un peu plus le personnage d’Aaron (“frangin” d’Erika). 

DEPARTMENT OF TRUTH TOME 3

Date de sortie : 27 janvier 2023

Prix : 19€/184 pages 

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : Martin Simmonds 

Episodes : Contenu : Department of Truth #6-7, 14-17

Sollicitation : Comme tout organisme, le Département de la Vérité a une histoire. Une longue histoire… dont les ramifications plongent dans un lointain passé, bien avant l’existence même des États-Unis. Pour en savoir autant que possible sur l’agence qui vient de le recruter, le jeune Lee Harvey Oswald décide de creuser cet héritage. Les Men in Black, l’alunissage, L’Homme-Papillon, autant de terribles secrets l’attendent au coeur des archives, autant de complots qui pourraient bien être liés à sa fulgurante ascension…

Avis : et on finit cette grosse semaine James Tynion IV, avec le retour de Department of Truth. Si ma préférence va à something is killing the children en termes de série, je dirais que Department of Truth est sans doute le meilleur taf de Tynion IV de manière générale. Quoique je me demande si Nice House on the lake qui sort le mois prochain en VF n’est pas un cran au dessus…Voilà un débat difficile à trancher dans mon petit coeur. 

Department of Truth est cependant plus sombre, plus viscérale, plus riche, pus mature que something is killing the children, elle nous plonge dans le monde des conspirations et la manière dont elle déforme la réalité de beaucoup de gens, au sens propre dans le cadre de la série). 

On revient cette fois un peu en arrière, avec la sortie notamment des épisodes 6 et 7 laissés de côté dans les précédents tomes, car dessinés par un autre artiste que le dessinateur régulier de la série. Mais je m’attends à tout, chaque artiste étant choisi pour une bonne raison par l’auteur et Martin Simmonds étant presque indissociable de la tonalité assez folle de la série. 

Verdict : à posséder – incontournable !

À lire avant : les trois premiers tomes.

A propos Sam 2263 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Pour moi ce sera juste le 3ème tome de Department of Truth… encore merci pour ce guide complet et bonne semaine !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.