Guide de lecture Comics VF : semaine du 1er mars 2023

Edito : on entre vraiment dans le mois de mars (oui, je sais déjà) et c’est à partir de maintenant que les affaires sérieuses vont commencer. Il y a du gros en perspective chez un peu tout le monde que ce soit niveau super-héros ou dans tous les autres genres et cela me fait vraiment plaisir. 

Même si niveau temps de lecture, cela va rester restreint, alors que dans le même temps, je suis persuadé que mes tortionnaires vont me harceler pour que j’aille dépenser de l’argent pour me procurer les deluxe de Swords of X. Je vous ai déjà dit que c’était non. Et je te tiens à l’œil toi, là le complétiste au fond de mon petit cœur. Ohhhhh oui, ne crois pas que je t’ai pas vu zieuter ces volumes en laissant glisser quelques pensées dans mon inconscient sur le sujet. 

Sorties de la semaine : quelques bons trucs encore cette semaine : 

  • chez Panini, la réédition Iron Man :  armors wars en epic collection ! mais aussi la fin du run de Jason Aaron sur Thor …et le nouveau volume de Daredevil par Zdarsky qui commence…mais je n’en attends plus grand chose de ce côté ;
  • côté Urban, le mois Geoff Johns débute, avec la fin de son run sur Flash mais aussi la suite et fin très attendue depuis longtemps de son run sur Shazam ! Oui, tout arrive !

Émissions de la semaine : au programme, au moins une émission cette semaine, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube  : 

  • jeudi, le comixweekly où seront traitées les sorties VO de la semaine !

PANINI COMICS 

100% MARVEL : SECRET INVASION – BIENVENUE CHEZ LES SKRULLS

Date de sortie :  1er mars 2023

Prix : 18,00 €I 112 pages

Scénario : Robbie Thompson

Dessin : Niko Herichon

Episodes : US Meet the Skrulls (2019) 1-5, inédits)

Sollicitation : La famille Warner est une famille comme les autres. Papa travaille chez Stark Enterprises, maman est aux côtés d’un sénateur. La seule chose qui distingue les membres de cette famille lambda ? Ce sont des Skrulls métamorphes qui ont infiltré notre société pour préparer l’invasion de la planète !

Avis : pas vraiment d’avis, j’avais zappé cette mini lors de sa sortie en VO en …2019, qui a ensuite servi un peu de prélude pour ce qui allait devenir Empyre. L’idée reprenait un concept proche de la série TV The Americans, mais avec des skrulls à la place d’espions russes infiltrés sur Terre pour préparer une prochaine invasion. L’idée est bonne dans le cadre de l’univers Marvel et les critiques ont été assez positives. Il aurait sans doute été plus ingénieux de publier tout ça au moment de la sortie d’Empyre en VF ou de le coller avec une des collections sur l’event plutôt que isolé ainsi plus d’un an après. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien. 

 

100% MARVEL : DAREDEVIL T01 – LE POING ROUGE

Date de sortie :  1er mars 2023

Prix : 19,00 €I 144 pages

Scénario : Chip Zdarsky

Dessin :  Rafael De Latorre, Marco Checchetto

Épisodes : US Daredevil (2022) 1-5, inédits)

Sollicitation : À la suite des manigances brutales de Wilson Fisk, New York et Daredevil plongent dans une nouvelle ère. Matt Murdock se voit contraint de laisser tout ce qu’il a connu derrière lui, et Elektra reste le seul vestige du passé pour l’Homme sans Peur.

Avis : le bruit au fond de la pièce, c’est moi en train de traîner les pieds, alors que le run de Chip Zdarsky se poursuit dans ce nouveau volume. Après la fin assez moyenne du précédent volume et le très médiocre Devil’s Reign, nous entrons en principe dans la dernière phase du run du scénariste sur le personnage. Et comme je l’ai déjà dit, il est plus que temps qu’on passe à autre chose. 

Je suis d’autant moins enthousiaste à attaquer cette nouvelle direction qu’elle s’attache à développer l’une des sous intrigues qui me rebutait le plus dans tout ce qu’a installé le scénariste jusque là : la reprise de la lutte contre la Main. Si j’apprécie le travail d’Aaron avec le groupe dans la série du Punisher, ce qui va d’ailleurs placer les deux séries sur une route de collision, j’en ai ras le bol de les voir passer dans DD. 

Surtout pour nous ramener encore une autre prophétie qui sort du XXX, sur une énième branche d’un groupe censé les détruire. Cela fait tellement réchauffé, usé et dérivatif que cela rendait l’idée de base obsolète à peine lancée. Donc on va voir si le scénariste parvient à me convaincre mais j’en doute fortement et je ne continuerai que pour dire que je suis allé jusqu’au bout. 

Sans être aussi mauvais que Death Metal, c’est le même syndrome qui se répète, avec ce stupide désir de suivre jusqu’au bout, parce que je suis allé trop loin pour arrêter juste avant la fin. XXX que je suis con par moment. 

Verdict : eurrghhhh

À lire avant : tout le run de Zdarsky sinon, vous allez rien capter. 

100% MARVEL : THOR T03 – LA FIN DE LA GUERRE

Date de sortie :  1er mars 2023

Prix :  24,00 € I 224 pages

Scénario : Jason Aaron

Dessin :  Mike Del Mundo & Esad Ribic

Episodes : US Thor (2018) 12-16 et King Thor (2019) 1-4, précédemment publiés dans AVENGERS (2020) 1-8)

Sollicitation : Loki retrouve son père Laufey et le peuple des Géants des Glaces. Odin charge son frère Cul d’une mission primordiale. Thor va accomplir sa destinée dans une guerre qui changera le dieu du Tonnerre à jamais. Puis à la fin des temps, le vieux roi Thor affronte Loki une toute dernière fois…

Avis : un petit miracle. C’est comme cela qu’il faut qualifier la sortie de ce tome qui achève enfin après 3 ans d’attente la réédition du run de Jason Aaron sur Thor. Panini a de toute évidence, eu pas mal de difficultés à arriver au bout, sans doute en raison de ventes insuffisantes, malgré l’importance dudit run. Ce qui m’attriste grandement tant il s’agit désormais de mon run préféré sur le personnage. 

Le travail de Jason Aaron sur le personnage a pour moi complètement redéfini ce que je pouvais en attendre et mon attachement vis à vis de cette partie de l’univers Marvel. J’aimais bien Thor auparavant, mais sans que ce soit vraiment une lecture indispensable. Durant presque la totalité du passage de Jason Aaron, je peux vous dire que j’ai suivi fidèlement chaque épisode. 

À tel point que voyant le retard pris par Panini, j’ai décidé de laisser tomber la réédition VF pour me prendre les deluxe VO pour la partie de la série. Et je ne le regrette pas, tant j’aime tout. 

Concernant ce dernier tome, il est composé de deux parties : 

  • la première avec les épisodes 12 à 16 de Thor, contient les ties ins à War of Realms et la conclusion du run d’Aaron sur le personnage dans le présent ; Les ties ins sont sympathiques, mais il faut avoir les épisodes de l’event en tête pour bien tout appréhender ; 
  • la mini série King Thor qui contient la vraie fin du run d’Aaron située dans le futur, où le scénariste retrouve Esad Ribic, le premier artiste de son run pour boucler la boucle dans tous les sens du terme. Et grand dieu des comics que j’aime cette conclusion. Pleine de l’amour d’Aaron pour le personnage, grandiose, épique, émotionnelle et émouvante, où le scénariste nous dit qu’il aurait pu écrire Thor pendant encore des années, mais a préféré partir après en avoir fini avec son grand récit. Une vraie belle fin de run, comme peu de titres de super-héros savent en offrir. 

Verdict : à posséder, ce run est une pépite du début à la fin

À lire avant : tout le reste du run de Aaron sur Thor + War of Realms 

 

BEST OF MARVEL : IRON MAN – LES CINQ CAUCHEMARS – MUST-HAVE

Date de sortie :  1er mars 2023

Prix : 19,00 €I 184 pages

Scénario : Matt Fraction

Dessin :  Salvador Larroca

Episodes : US Invincible Iron Man (2008) 1-7, précédemment publiés dans MARVEL DELUXE : THE INVINCIBLE IRON MAN 1)

Sollicitation : Super-héros, industriel milliardaire, playboy et directeur du S.H.I.E.L.D., Tony Stark n’a pas l’occasion de s’ennuyer, que ce soit sous son identité civile ou lorsqu’il revêt l’armure d’Iron Man. Ezekiel Stane profite de la situation pour lancer sur la compagnie de Stark une O.P.A. d’un genre très hostile !

Avis : euhhh sérieusement ? Je m’interroge vraiment sur les choix de Panini concernant cette collection de Best of. On peut déjà se demander encore une fois, pourquoi autant de collections, entre les must have, les best of, les collections à petit prix, les rééditions en multiples formats dans tous les sens…Mais depuis 6 mois, quand je vois les choix pour les Best of, je me dis : vraiment ? c’est ça le meilleur de telle série pour vous ? Et la question se pose ici aussi. 

Très clairement, cette semaine, Panini nous noie gentiment sous le matos Iron man, sans doute à l’occasion de son anniversaire (je vois pas d’autres actus autour du personnage qui le justifie) et là Panini est un peu coincé, car du bon matos Iron Man…il n’y en a au fond pas tant que ça. On retient avant tout deux bons runs marquants sur le héros : ceux de Micheline/Layton dans les deux années 80 (il y en eu deux) et effectivement celui de Matt Fraction dans les années 2000. On pourrait aussi citer celui de Kurt Busiek à la fin des années 90, mais il est en réalité assez mineur. 

Même s’il est moins apprécié, j’ai une petite tendresse pour celui de Len Kaminski du début des années 90. J’en avais lu quelques épisodes dans Strange avant la période Teen Tony Stark, et franchement ça tenait la route. 

Donc ok, je veux bien qu’on mette du Fraction en best of…et encore, car je ne suis guère enthousiaste sur ce run que j’ai trouvé assez peu inspiré en général. Une seule période se démarquant, celle du Dark Reign avec un Stark en fuite perdant ses souvenirs progressivement. Et même là, on pourrait critiquer la lenteur et longueur de l’arc…Dans le cas présent, ce n’est même pas ce qui est proposé, mais à la place l’arc inaugural de Fraction sur le titre. 

Un arc …que je qualifierais de correct sans être grandiose, souffrant là aussi de pas mal de longueurs dans le déroulement de l’intrigue et d’un antagoniste pas particulièrement intéressant au final, même si Fraction essaye de faire son possible pour en faire quelque chose sans vraiment y parvenir. 

Bref, pas ce que je conseillerai cette semaine, d’autant plus que je me souviens d’une traduction particulièrement pataude. 

Verdict : best of dans le sens de bof 

À lire avant : rien – début de run

BEST OF MARVEL : CAPTAIN AMERICA – LE NEW DEAL – MUST-HAVE

Date de sortie :  1er mars 2023

Prix : 19,00 € I 176 pages

Scénario :John Ney Rieber 

Dessin : John Cassaday

Episodes : US Captain America (2003) 1-6, précédemment publiés dans MARVEL SELECT : CAPTAIN AMERICA – LA SENTINELLE DE LA LIBERTÉ)

Sollicitation : Au lendemain du 11 septembre, alors que les Américains traumatisés par l’horreur qu’ils viennent de vivre, se méfient les uns des autres, Captain America se doit de défendre les valeurs positives de l’Amérique en rappelant au peuple l’une des plus importantes d’entre elles : le patriotisme. 

Avis : là aussi, comme pour l’autre best of de la semaine, je me demande ce qui a bien pu motiver Panini pour choisir les épisodes présentés ici. Ce volume reprend en effet le court volume de Captain America assuré par John Ney Rieber, qui était plus un habitué du label Vertigo avant, et qui apporte une autre …vision du personnage. Très clairement, son approche est très marquée post 11 septembre, avec un Cap confronté aux péchés de l’amérique. 

Il essaye d’insuffler une vision plus nuancée que ce qui était fait dans les précédents volumes, plus tournés vers le super-héros. Il y est aidé en cela par John Cassaday, qui apparemment voulait dessiner le personnage après le 11 septembre et assura au final un seul arc…comme d’habitude. Si le résultat est visuellement très beau, très marqué par le traumatisme récent de l’Amérique, c’est aussi à 1000 mille lieux de ce que l’on attend d’un titre comme celui-ci. 

De fait, cette version a vite été abandonnée par Marvel pour confier moins de deux ans plus tard le titre à Ed Brubaker. Il s’agit donc avant tout d’une parenthèse, qui il me semble n’a jamais plus été référencée par la suite. Le titre est d’un certain point de vue intéressant quand on est un peu archéologue et qu’on veut voir un comic-book qui a essayé de saisir l’humeur d’un pays à un moment bien précis de son histoire. 

Au-delà, l’arc ne vaut franchement pas grand chose. Et personnellement, je n’ai pas du tout accroché. 

Verdict : à tester si vous êtes curieux, mais pas vraiment indispensable. 

À lire avant :rien. 

JE SUIS IRON MAN – ÉDITION ANNIVERSAIRE

Date de sortie :  1er mars 2023

Prix :  26,00 € (édition régulière), 30,00 € (édition www.panini.fr)I 352 pages

Scénario : Collectif

Dessin : 

Episodes :  US Tales of Suspense (1959) 39, 91, Iron Man (1968) 54, 128, 215-216, 232, 262, Iron Man (1996) 1, Iron Man (1998) 50, Civil War: The Confession, Invincible Iron Man (2011) 500.1, Invicible Iron Man (2015) 1, Invincible Iron Man (2017) 593 et Tony Stark: Iron Man (2018) 1, précédemment publiés dans JE SUIS IRON MAN et MARVEL DELUXE : TONY STARK – IRON MAN 1)

Sollicitation : Iron Man a été créé il y a soixante ans. Découvrez toutes les facettes de Tony Stark dans ce volume ainsi que tout ce qu’il faut savoir sur James Rhodes, Pepper Potts et Stark Industries dans une sélection d’épisodes incontournables.

Avis : à l’occasion de l’anniversaire du personnage, Panini publie donc pas mal de trucs sur Iron man, dont cette anthologie. C’est toujours une bonne idée, car c’est parfait comme porte d’entrée pour ce personnage dont la partie comics reste finalement assez méconnue pour pas mal de lecteurs. 

Autant la version ciné est mondialement appréciée, autant niveau comics, il a rarement sinon jamais été un personnage de premier plan au sein de l’univers Marvel. Son rôle étant souvent confiné aux seuls titres Avengers…et la seule occasion moderne où il a été jugé important voire crucial, vu fut lors de Civil War où il était clairement positionné comme l’antagoniste. 

Comme je l’ai dit plus haut, malgré 60 ans d’histoire, il souffre aussi d’un manque de grands runs, surtout au cours de la dernière décennie, où les prestations décevantes se sont succédées : Gillen, Bendis, Slott,  Cantwell, …et je ne sais pas encore ce que vaut la nouvelle série en date. 

Marvel a clairement du pain sur la planche, mais cela peut aussi être un atout. Car s’il dispose de peu de grands runs, cela signifie qu’il y a encore beaucoup à faire sur une telle série. Il suffit juste des bons créateurs au bon moment avec la bonne histoire. 

Verdict : bonne porte d’entrée pour de nouveaux lecteurs. 

À lire avant :  rien. 

 

MARVEL EPIC COLLECTION : IRON MAN – STARK WARS

Date de sortie :  1er mars 2023

Prix : 30,00 € (édition régulière), 34,00 € (édition collector) I 496 pages

Scénario : David Michelinie

Dessin : Bob Layton, Barry Windsor-Smith

Episodes : US Iron Man (1968) 215-232 et Annual 9, précédemment publiés dans Strange 220-229, BEST OF MARVEL : IRON MAN – LA GUERRE DES ARMURES et inédit)

Sollicitation : Tony Stark reprend ses marques en tant qu’Iron Man, et la société Stark Enterprises devient la cible de vieilles connaissances comme le Spymaster ou de nouvelles têtes comme le Fantôme. Quand Tony découvre que sa technologie a été piratée, il déclare la guerre à quiconque porte une armure.

Avis : ou mon dilemme de la semaine ! De plus en plus, Panini pousse la ligne Epic collection, signe d’un accueil réussi par le public. Il faut dire que la gamme était attendue en VF depuis un moment, donc ce n’est pas étonnant. Et Panini en profite pour rééditer dans ce format des morceaux de runs parfois très attendus…mais tout cela dans l’ombre des intégrales !

Et oui, il vient de là mon dilemme : Panini a attaqué l’année dernière en intégrale le premier run Micheline / Layton sur Iron Man…et d’ailleurs la semaine prochaine, nous aurons la suite de cette intégrale. Mais concernant le contenu de cet Epic collection, il est lié à leur second run réalisé des années après, entre 1987 et 1988. Étant donné qu’on arrive à peine en 81, dans les intégrales, il faudra entre 6 et 7 ans pour couvrir la distance et que la gamme atteigne ces épisodes mythiques. 

Car ce second run fut particulièrement inspiré, l’un des rares sur Tête de fer, avec notamment cette histoire restée dans la légende de la série, Armor Wars qui plus de 30 ans plus tard reste une référence absolue de ce qu’il est possible de faire avec une série Iron man. 

Du coup, je doute ! Je cède à la tentation de lire enfin ces épisodes, mais du coup, je doublonne ! ou pire, j’ai une collection hybride : intégrale / epic collection ! Oh rage, oh désespoir du collectionneur !!! malheureusement, je vais clairement craquer car je veux lire ces épisodes et que niveau rapport nombre de pages / prix, c’est quand même du très bon, même en version collector : 34€ pour presque 500 pages, cela enterre la collection intégrale…

Verdict : à posséder, reste la question du format. 

À lire avant : avoir une bonne connaissance d’Iron Man au préalable est quand même un peu requis. 

 

MARVEL-VERSE : IRON MAN

Date de sortie :  1er mars 2023

Prix : 8,99 €I 120 pages,

Scénario : Collectif  

Dessin : 

Episodes : Marvel Adventures Iron Man (2007) 1 et 7, Iron Man (1968) 234 et Iron Man (1998) 1, précédemment publiés dans Strange 240, IRON MAN (V2) 1 et inédits)

Sollicitation : Tony Stark est un ingénieur en électronique incroyablement doué, un véritable génie créatif, un milliardaire hédoniste… mais il est également Iron Man, redresseur de torts et défenseur de la justice, bien souvent aux côtés d’alliés comme les Avengers, Spider-Man et bien d’autres héros.

Avis : pas d’avis, comme déjà dit, les Marvel verse sont conçus comme de bonnes portes d’entrée à bas prix pour d’éventuels nouveaux lecteurs avec des épisodes issus de différentes époques et séries. 

Verdict : pour ceux qui ne veulent pas dépenser des fortunes. 

À lire avant : rien. 

 

AMAZING SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1988-1989

Date de sortie :  1er mars 2023

Prix : 36,00 €I 312 pages

Scénario : David Michelinie

Dessin : Todd McFarlane, Mark Bagley

Episodes :  US Amazing Spider-Man (1963) 301-311 et Annual 22, précédemment publiés dans MARVEL ICONS : SPIDER-MAN PAR TODD MCFARLANE 1 et inédit)

Sollicitation : Le cru 1988 d’Amazing Spider-Man est entièrement dirigé par le nouveau duo formé par David Michelinie et Todd McFarlane, qui séduit de plus en plus les lecteurs et ramène la série au sommet des ventes, grâce à des histoires dynamiques et des dessins appréciés par les plus jeunes.

Avis : suite attendue des intégrales Amazing Spider-Man, alors que l’on entre vraiment dans l’ère Micheline /McFarlane sur le titre. Des épisodes qui feront du dessinateur une star au début des années 90, alors qu’il impose un nouveau style graphique sur le titre bien plus frais. Le personnage était en effet coincé dans le design de John Romita Sr depuis les années 60 et McFarlane l’a alors sacrément dépoussiéré. 

Niveau histoires…c’est assez frappant de voir le décalage entre histoire et dessin. L’approche de Micheline est très différente de celle de son artiste. Le scénariste reste dans l’approche de proposer des histoires classiques, au final assez légères, avec quelques vilains récurrents revenant régulièrement issus de la galerie d’ennemis classiques du tisseur. Avec tout de même en toile de fond, quelques fils rouges et l’émergence de personnages comme Venom. 

Mais comme je l’ai dit, il y a comme un décalage entre cette approche très classique et le vent de fraîcheur qui souffle niveau dessin, alors que McFarlane impose une nouvelle esthétique bien plus sombre qui séduit un public plus âgé. 

Verdict : à lire pour sa culture comics et compléter sa collection Spider-man

À lire avant : la précédente intégrale au moins qui marquait le début du run de Micheline. 

 

URBAN COMICS

BATMAN GOTHAM KNIGHTS # 5

Date de sortie : 3 mars 2023

Prix : 4.90€/32 pages 

Scénario : Evar Narcisse 

Dessin : Abel 

Episodes : # 5

Sollicitation : L’enquête de Bruce Wayne pour découvrir les origines de la vague épidémique qui s’est abattue sur Gotham se poursuit. Entre le Gotham d’aujourd’hui et celui de 1847, les pistes se croisent pour révéler ce mystère. Après la découverte d’un mystérieux carnet surgi du passé, Robin pénètre dans le laboratoire d’où semble tout droit venir le virus Golden Iris. La tension augmente encore d’un cran alors que les menaces se font plus redoutables pour Le Fugitif d’un côté, et Batman et ses associés de l’autre.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans du jeu

GEOFF JOHNS PRESENTE FLASH TOME 6

Date de sortie : 3 mars 2023

Prix : 35€/472 pages 

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Howard Porter 

Episodes : The Flash #220-225, Final Crisis: Rogues’ Revenge #1-3, The Flash: Rebirth #1-6, Blackest Night: Flash #1-3

Sollicitation : En acceptant la face cachée de Barry Allen, le jeune Wally West s’est imposé comme le digne héritier de son mentor dans le rôle de Flash, l’homme le plus rapide du monde. Juste à temps pour affronter les Lascars, ses ennemis de toujours, dont les différends mettent la ville de Keystone City à feu et à sang. Emporté par le conflit qui oppose les super-vilains, Flash est sur le point d’assister au retour de deux figures venues de son passé. Il ne lui reste plus qu’à déterminer s’il s’agit d’alliés ou d’adversaires.

Avis : et bien, c’est la fin du longgguee aventure, alors qu’Urban achève sa réédition du run de Geoff Johns sur Flash ce mois-ci à peine quelques mois après la sortie d’un tome 5 qui s’était fait attendre quelques années. Pour la suite, il faudra aller lire le reste de son travail sur Flash dans le prélude à Flashpoint et l’event Flashpoint lui-même; 

Avec ce tome, nous avons un peu de tout : 

  • la fin du premier run du scénariste sur le titre, où il achève son dernier grand arc avec une confrontation finale avec les Rogues et notamment Zoom, qui va permettre de régler certains points importants de son run et encore des conséquences de l’épisode 200 (publié dans le tome 3 de mémoire). Pour moi c’est le dernier vrai bon arc de Johns sur Flash, sachant que sa dernière année sur le titre était en dents-de-scie, cet arc ayant vraiment des retombées sur la vie de Wally ensuite.

    On a pu compter pas mal d’épisodes moyens ou de transition dans le dernier tome, Johns gagnant par moment du temps pour arriver sur ce dernier arc et ainsi partir avec un épisode anniversaire ;

  • la mini série Rogues Revenge, qui est avant tout là pour essayer de réparer tous les dégâts faits à la franchise depuis Infinity Crisis. La passation entre Wally et Bart n’ayant pas fonctionné, DC avait commencé à rétropédaler force 100 et Johns est là en réparateur de l’extrême…avant le retour de Barry Allen qui finira de plomber la franchise pour une bonne décennie ;

  • et quand on parle du fossoyeur …déterminé à ce que Barry assume à nouveau le costume à la place de Wally, DC retente un coup qui avait fonctionné avec Green Lantern, en lui donnant sa propre mini série Rebirth avec la même équipe créative…


Et là c’est un peu le drame. On sent tout du long que Johns ne sait pas trop quoi faire de Barry, il instille malgré tout des intrigues qui plus souvent pour le pire que le meilleur vont influencer toute la vie du personnage durant la décennie suivante. Je pense notamment au meurtre de sa mère…on notera au passage que tout ce que Johns retconne au niveau des origines de la Speed force sera oublié rapidement par la suite.

Je me souviens combien j’avais été déçu par cette mini qui essayait de faire fonctionner le personnage de Barry Allen dans le temps présent, sans y parvenir à coup de retcons assez sauvages, dans le cadre d’une intrigue au mieux poussive, au pire peu intéressante ;

  • et enfin, la mini série Flash tie in à Blackest night…dont je n’ai plus aucun souvenir pour être honnête, faudra que j’aille la chercher, mais le fait que je n’arrive pas à me la remémorer en dit déjà long…

 

Dans l’ensemble donc, un final en demi-teinte loin des sommets tutoyés par Johns au cours de son run. Pour moi, sa meilleure période restera entre l’épisode 170 et 210, c’est là que l’on trouve le cœur de son travail, les meilleurs moments, apports, sagas et arcs. C’est de cette partie dont on parle chaque fois que l’on évoque son travail fantastique sur la série. 

J’ai vraiment hâte en tout cas que le run de Waid soit publié dans quelques mois par Urban, car d’une part le travail de l’auteur est fantastique et d’autre part car cela permettra à la plupart des lecteurs de voir combien ces deux runs sont complémentaires. Waid apporte tellement de nouveaux éléments : caractérisation de Wally, Speed Force, nouveaux ennemis, le côté héritage de Flash avec les différents bolides qui devient proéminent. Et Johns reprend beaucoup ce dernier point dans son run, tout en ramenant les Rogues et en créant nombre de nouvelles pièces à l’édifice. 

Entre les deux runs on a quelque chose comme 150 épisodes qui sont exceptionnels. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : les 5 premiers tomes et le run de Waid qui débarque en Chronicles bientôt !!!

SHAZAM REBIRTH TOME 2

Date de sortie : 3 mars 2023

Prix : 24€/240 pages 

Scénario : Geoff Johns 

Dessin : Dale Eaglesham, Scott Kolins 

Episodes : Shazam #7-15

Sollicitation : Le jeune Billy Batson dispose des pouvoirs magiques de Shazam. Mais il est également en mesure de les distribuer, dotant ses frères et soeurs de capacités surhumaines. Mais cette famille de surhommes découvre qu’ils sont destinés à régner sur les sept royaumes. Explorant ces domaines étranges, ils doivent également identifier le septième membre de leur groupe. Mais de nombreux obstacles se dressent sur leur route, parmi lesquels la Société des Monstres ainsi qu’un homme que Billy ne pensait plus jamais revoir : son propre père.

Avis : c’est donc décidément la saison des miracles ! Après la fin du run de Jason Aaron sur Thor, la fin du run de Geoff Johns sur Flash, nous avons également droit à la fin de son run sur Shazam ! Une conclusion qui s’est faite attendre, puisque le tome 1 de ce Shazam Rebirth a été publié en…novembre 2019 ! Ouch, c’était un autre monde, nous étions tous si innocents à ce moment…

Il est bien évident que si cela a pris autant de temps c’est sans aucun doute parce que les ventes, malgré l’équipe créative et l’aide d’un film, n’ont sans doute pas été remarquables pour le tome 1 et Urban a dû chercher le bon moment pour essayer de sortir cette suite et fin. Avoir le bon contexte et ce mois de février s’y prête : le second film n’est pas loin et l’éditeur lance un bon gros mois Geoff Johns derrière. 

Dans mon cas, j’ai d’autant plus attendu avec impatience cette suite…que les épisodes présentés ici sont à mon sens bien meilleurs que ceux du tome 1. La première partie du run de Johns a malheureusement connu beaucoup de retards, tant dûs à Johns lui-même qu’à l’artiste (et vu certaines planches hyper-détaillées on comprend pourquoi), qui ont été moins présents sur la seconde partie et on sent qu’on a quelque chose de plus consistant. 

Mais surtout, ce qui est réellement la partie la plus séduisante ici est la richesse déployée par Johns au niveau du scénario. On sentait que ça commençait à s’installer dans le premier tome, avec les différents domaines, mais cela devient vraiment éblouissant dans les épisodes de ce second tome. L’univers de Shazam connaît un développement énorme tout en étant bien enraciné dans son histoire. 

On sent que Johns s’est vraiment amusé, tout en employant sa méthode habituelle, de remettre au goût du jour d’anciens éléments tout en organisant l’ensemble de la mythologie de manière plus cohérente et cohésive. Les rebondissements sont très intéressants et si l’intrigue est du pur Johns dans le fond, on est toujours entraîné dans une histoire qui se veut ambitieuse tout en étant tout simplement amusante à découvrir.

Et bien évidemment, nous avons ces énormes twists en fin de tome. Johns nous ramène en effet un acteur tout à fait inattendu dans le mix et je dois bien avouer que celle-là, je ne m’y attendais pas. 

C’est donc avec beaucoup de regrets que j’ai vu ce run se finir de manière assez rapide, à peine 15 épisodes, alors qu’il y avait clairement du potentiel pour beaucoup plus. Mais l’avenir de Shazam semble plus que brillant, puisque outre une mini série consacrée à Mary Marvel dessinée par l’excellent Doc Shaner achevée aux USA il y a pas longtemps, un nouveau titre régulier écrit par Mark Waid et dessiné par Dan Mora va débarquer dans quelques mois aux Etats Unis ! 

Verdict : à posséder 

À lire avant : le tome 1

A propos Sam 2314 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

7 Comments

  1. Bonjour
    Merci pour ces guides toujours utile et ma première lecture le lundi au réveil.
    Je suis le run de Zdarsky sur daredevil en 100% mais je n’ai pas vue devil reign sortir au format librairie, je l’ai raté ou panini à oublié de le sortir?
    Merci d’avance pour la réponse.

    • Devil’s reign est sorti uniquement dans leur format mag hors de prix en 3 numéros (qui est en fait de la librairie qui ne dit pas son nom)

  2. Il me semble qu’il y a aussi du Star Wars qui sort cette semaine : les premiers épisodes de la série “The Mandalorian” en comics… pour ceux qui n’ont pas Disney+ !

    En tous les cas merci pour ce guide de lecture et bonne semaine.

  3. Bonjour
    Merci pour votre réponse du coup je vais attendre qu’il le sorte dans un vrai tome librairie. Il faut absolument avoir lu l’event pour comprendre se tome de Daredevil ou non?
    Encore merci pour ces guides et vos réponses.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.