Guide de lecture Comics VF : semaine du 15 mars 2023

Edito : une semaine clairement bien plus chargée que les précédentes. Nous avions jusque là un programme diversifié, mais entre les reports et des semaines à quelques sorties pour certains éditeurs, le paysage était un poil plus calme. Là, on va tous se faire voir et repartir bien chargés de nos librairies. 

En fait, je dirais même qu’il y en a trop pour pouvoir repartir à pied de nos librairies adorées…oui, Panini, c’est vers vous que je regarde. Où vous avez vu qu’il était jouable de sortir deux omnibus, trois intégrales et un deluxe la même semaine !!! En fait, c’est assez hilarant de voir qu’après des années à sortir des omnibus au compte goutte, Panini a pris le chemin inverse en en sortant de manière trop concentrée. 

C’est plus une question d’organisation de planning à mon sens qu’autre chose. On évite juste de sortir plusieurs omnibus la même semaine. Outre le portefeuille, il y a la question de la place chez les libraires. C’est que ça prend de la place ces bouquins !

Sorties de la semaine : quelques grosses sorties : 

  • chez Delcourt, BRZRKR va être la grosse sortie du mois…je vais éviter d’être trop méchant sur le machin. Disons de manière polie que ce n’est pas pour moi ; 
  • chez Delirium, nous avons le Judge Dredd de Al Ewing, alors là ça c’est pour moi !
  • chez Hi comics, la fin d’une ère sur les TMNT !
  • chez Panini, deux omnibus de qualité, une intégrale qui fait très mal en ce qui me concerne et une réédition Moon Knight qui fera plaisir !
  • enfin, chez Urban, la collection one Bad day commence,  la suite du run Taylor et Redondo sur Nightwing et le Flashpoint Beyond de Geoff Johns !

Émissions de la semaine : deux émissions au programme, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

  • mercredi, le Comixity of the Future past !
  • jeudi, le Comixweekly qui revient sur les sorties VO de la semaine !

DELCOURT COMICS

BRZRKR TOME 1

Date de sortie : 15 mars 2023

Prix : 16.95€/144 pages 

Scénario : Matt Kindt, Keanu Reeves 

Dessin : Ron Garney 

Episodes : 

Sollicitation : Après Neo (Matrix) et John Wick, Keanu Reeves incarne un nouveau personnage de légende dans BRZRKR. Pour sa première BD, il a fait appel à Matt Kindt, coscénariste (Folklords, Mind MNGT), et Ron Garney (Wolverine).

L’homme connu uniquement sous le nom de B est un guerrier immortel. Il est sujet à des accès d’ultraviolence… au détriment de sa raison. Après des siècles d’errance, B a accepté de travailler pour le gouvernement américain en prenant part à des missions trop dangereuses pour des mortels. En échange, B espère obtenir la vérité sur les origines de son existence… et surtout comment y mettre fin !

Avis : sans aucun doute la sortie avec la plus grosse résonance médiatique de la semaine. BRZRKR est en effet porté par la présence de Keanu Reeves dans l’équipe créative. Nul besoin de revenir sur l’acteur qui après 30 ans de carrière est plus populaire que jamais (et oui, comme tout le monde j’attends John Wick 4). Au delà…euhhh comment dire…j’ai lu le premier épisode en VO. Et je ne suis pas allé voir la suite. 

Je ne vais pas dire que Matt Kindt et Ron Garney sont en service minimum, mais ils ont fait mieux ailleurs, ça c’est clair. Ensuite, je sais que c’est dûr sur le fond de juger une série et ici un premier tome sur la base d’un seul épisode qui ne racontait pas grand chose. Mais le problème c’est que c’est un peu le but d’un premier épisode de vous accrocher et s’il ne remplit pas cette mission…cela n’annonce pas du bon pour le reste.

Enfin, comme d’habitude, je vous encourage à vous faire votre avis vous mêmes, mais si vous avez des goûts proches des miens, ou du reste de l’équipe de Comixity, car bizarrement l’avis a été assez unanime sur la série, ben sachez que c’est mal barré. 

Verdict : à tester

À lire avant : rien – début de la série. 

HILLBILLY TOME 4

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 15.95€/112 pages 

Scénario : Eric POWELL

Dessin : Simone DI MEO et Simone D’ARMINI

Episodes : 

Sollicitation : Tout en reprenant la publication de The Goon, Eric Powell poursuit cette série de « Dark Fantasy », qui met en scène péquenauds des Appalaches, sorcières, créatures magiques et un étrange aveugle nommé Rondel…

Cet album raconte un nouveau chapitre des aventures de Rondel le vagabond ! Une terreur venue du ciel s’abat sur les collines et le détenteur du Hachoir du Diable est peut-être le seul à pouvoir l’arrêter. À l’occasion de ce 4e album, Eric POWELL s’adjoint les services de Simone DI MEO et de Simone D’ARMINI pour la partie graphique.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de la série ou d’Eric Powell. 

À lire avant : les trois premiers tomes. 

DELIRIUM 

JUDGE DREDD PAR AL EWING 

Date de sortie :  17 mars 2023

Prix : 22€/160 pages 

Scénario : AL EWING

Dessin : John HIGGINS &  Liam SHARP, Simon FRASER, Ben WILLSHER

Episodes : 

Sollicitation : Pour cette nouvelle sélection d’histoires inédites de JUDGE DREDD, nous avons concocté pour tous les fans du juge le plus impassible de MEGA-CITY ONE, une compilation indispensable d’histoires toutes écrites par AL EWING (Immortal HULK), l’un des scénaristes les plus originaux de la BD Britannique actuelle ! Dans cette douzaine d’histoires, JUDGE DREDD va dispenser sans le moindre état d’âme une justice toujours aussi implacable aux “vermines” déchaînées de Mega City One : Mutants rebelles (qui rappelleront un certain groupe très populaire aux fans de comics), JO du sexe, figures populaires de blockbusters en série, etc.

Aux dessins, nous retrouvons une compilation de “All-stars” de la nouvelle scène britannique, tels que John HIGGINS (Watchmen), Liam SHARP (Green Lantern, Wonder Woman), Simon FRASER ou Ben WILLSHER. Humour noir et critique bien sentie, mais aussi action et polar futuriste sont une nouvelle fois au rendez-vous avec ce nouveau recueil consacré au personnage phare de la BD britannique et du magazine 2000 AD !

Avis : euhhhhh OUI ? OUIII ??? OUIIIIIIIIIIII ???? tout d’abord, parce que oui nous avons un nouveau tome de Judge Dredd en France, donc moi prendre. Et ensuite, parce qu’à l’image de ce qu’ils avaient fait auparavant avec des épisodes signés Rob Williams ou John Wagner, ils publient ici la plupart des épisodes signés par Al Ewing. 

Ces sorties se font en parallèle de l’édition “historique”, c’est à dire la sortie dans l’ordre chronologique de tous les épisodes de Dredd publiés par son éditeur anglais, 2000 AD. Sauf que comme on avance que d’un tome par an pour le moment, malgré des promesses d’accélérer : pitié Delirium, je sais que ça ne doit pas se vendre par milliers, mais pitié, allez plus vite, il faudra quelques décennies avant d’atteindre ces épisodes en VF…

Donc cette idée de couvrir l’ancien dans les gros tomes annuels et le matériel plus récent en se basant sur le travail de quelques auteurs bénéficiant d’un certain prestige est une excellente idée. Cela me rappelle un peu ce que fait Urban avec Hellblazer, sauf que nous avons en général des gros pavés qui nous ont permis d’avoir les ⅔ de la série à ce stade en VF. 

Côté Dredd, on est encore loin du compte, même si on commence à avoir une bibliothèque respectable…surtout si Delirium se décide un jour à réimprimer le tome 1 de la série historique, vous savez celui qui est en rupture depuis plus d’un an et demi maintenant…Je dis pas du tout ça parce qu’il m’est passé sous le nez à quelques semaines près, nope pas du tout…

Sinon, oui, j’attends beaucoup de ce run qui fait partie des premières productions d’Al Ewing avant d’être découvert par Marvel. L’auteur a beaucoup évolué en tant qu’auteur au cours des 10 dernières années, donc je suis curieux de voir ce qu’il a pu proposer sur  Dredd.  

Verdict : à posséder !

À lire avant : rien

HACHETTE COMICS 

LA LÉGENDE DE KORRA TOME 1 – GUERRES DE TERRITOIRE 

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 20.99€/240 pages 

Scénario : Michael Dante DiMartino & Bryan Konietzko

Dessin :  Irene Koh

Episodes : 

Sollicitation : Après un séjour rafraîchissant dans le monde des esprits, Korra et Asami sont de retour dans la cité de la République où elles vont devoir régler un conflit entre humains et esprits ! Un homme d’affaires douteux projette de transformer le portail spirituel, situé au coeur de la cité, en un parc d’attractions, ce qui pourrait rompre définitivement le lien déjà fragile entre les humains et les esprits. Aux abords de la cité, Zhu Li et Tenzin oeuvrent de concert pour venir en aide à la foule de réfugiés qui s’y est installée. Pendant ce temps, Tokuga, le nouveau leader de la triade de la Triple Menace, est déterminé à unir toutes les autres triades sous son autorité et ce quel qu’en soit le prix. Pour s’en sortir, Korra et Asami, qui ont juré de veiller l’une sur l’autre, vont devoir améliorer leur esprit d’équipe. Écrite par le co-créateur de la série télévisée Michael Dante DiMartino et dessinée par Irene Koh sous le regard bienveillant de Bryan Konietzko, voici la suite officielle de La légende Korra !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui veulent savoir ce qui se passe après la saison 4 de Korra

À lire avant : avoir du vu l’anime est plus que recommandé. 

HI COMICS

TMNT TOME 19

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 19.95€/184 pages 

Scénario : Kevin Eastman & Tom Waltz 

Dessin : Dave Watcher 

Episodes : 

Sollicitation : Une guerre épique pour le final des Tortues Ninja !

L’aboutissement fracassant de près d’une décennie de récits, alors que les Tortues Ninja et leur sensei vivent leurs plus sombres heures contre une multitude d’ennemis. Karai, Bishop, Old Hob et les Mutanimaux, Tête d’acier, Leatherhead, le Panthéon et Hun sont tous rassemblés dans ce dernier tome.

Avis : ce tome marque la fin du run de Eastman et Waltz qui avait initié le retour au premier plan niveau comics des tortues. En ce qui me concerne, ce sera la fin de l’aventure pour plusieurs raisons. Au moment où j’écris ces lignes je n’ai tout d’abord toujours pas lu le précédent tome, dans ma PAL depuis presque deux mois donc. La faute à une PAL bien haute et une envie bien basse de lire ce tome en particulier. 

Cela fait un petit moment que je ressens une certaine lassitude vis à vis de cette série et après avoir lu un certain nombre de tomes de ce run, largement considéré comme le meilleur sur la franchise, je ne peux que constater mon usure et mon manque d’intérêt général. Je pense que même si j’ai apprécié le voyage, je ne reviendrais pas sur cette franchise à l’avenir. 

S’y ajoute en outre les prix pratiqués par Hi Comics. Oui, je sais, tout le monde a augmenté ses prix en raison de la crise du papier, mais les négociateurs de la maison doivent être les pires du marché, vu ce qu’ils sont obligés de facturer derrière. Donc lassitude et prix trop élevés condamnent cette franchise en ce qui me concerne. 

Verdict : pour les fans qui veulent la fin de cette ère. 

À lire avant : les 18 précédents tomes. 

SHREDDER IN HELL 

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 24.95€/144 pages (j’espère que c’est une blague…)

Scénario : Mateus Santolouco

Dessin : Mateus Santolouco

Episodes : 

Sollicitation : Mateus Santolouco au sommet de son art !

Rien n’arrête Oroku Saki, pas même la mort… Ainsi commence son voyage vers l’au-delà. Et cette nouvelle aventure est bien loin d’une Divine Comédie ! Que restera-t-il de l’âme de Shredder après avoir affronté les horreurs de l’Enfer ? S’enfonçant dans les ténèbres, l’ennemi juré des Tortues sera-t-il capable de repousser l’assaut de forces démoniaques ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de la franchise. 

À lire avant : les tomes 8 et 9 de la série TMNT principale

PANINI COMICS

100% MARVEL : FANTASTIC FOUR T10 – RECKONING WAR (1/2)

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 19,00 €I 144 pages

Scénario : Dan Slott

Dessin :  Carlos Magno, Javier Rodriguez

Episodes : US Fantastic Four: Reckoning War Alpha (2022) 1, Fantastic Four (2018) 40-42 et Reckoning War: Trial of the Observer (2022) 1, inédits)

Sollicitation : Avant l’arrivée de Galactus, avant même la naissance d’Asgard, a eu lieu la Première Guerre, le plus grand conflit à avoir ébranlé le Multivers. Aujourd’hui, l’histoire risque de se répéter. Tout ce qui sépare la réalité telle que nous la connaissons de la destruction, ce sont les héros de la Terre.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Cela fait un moment que je n’ai plus touché aux FF, ce tome attaque le dernier arc de Slott sur le titre avant un nouveau relaunch par Ryan North. Steve n’a pas arrêté de me dire que Reckoning war était très sympa. Il faut bien, puisqu’apparemment le scénariste avait cette histoire en tête depuis 15 ans, il en avait planté les bases lors de son passage sur She Hulk. Nous verrons bien, j’attendrais peut être une réédition en omnibus pour tout lire d’une traite. Après tout, il y a moins de 50 épisodes au total. 

Verdict : pour ceux qui ont suivi jusque là

À lire avant : les 9 premiers tomes !

 

100% MARVEL : SPIDER-MAN 2099 – EXODE

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 22,00 € I 184 pages

Scénario : Steve Orlando

Dessin : Collectif 

Episodes :  US Spider-Man: 2099 Exodus Alpha (2022) 1, Spider-Man: 2099 Exodus (2022) 1-5 et Spider-Man: 2099 Exodus Omega (2022) 1, inédits)

Sollicitation : Miguel O’Hara et l’univers Marvel de 2099 sont de retour ! Spider-Man 2099 a bien l’intention de défendre son présent… et notre futur. La mortelle Cabale cherche en effet à détruire l’humanité et vous ne devinerez jamais qui tire les ficelles de son plan.

Avis : énième retour de l’univers 2099, que Marvel essaye de ramener régulièrement. Je crois que celui qui conserve le plus long run sur cet univers est Peter David, puisque outre son travail dans les années 90, ’il a signé des runs modernes assez importants sur Miguel au cours de la dernière décennie. Ce qui m’inquiète est la présence ici de Steve Orlando au scénario qui ne s’est jamais démarqué comme un grand scénariste. 

Il a quelques bons titres, comme Midnighter, et beaucoup de trucs pas folichons à côté à son actif. L’autre point est que je me demande si Marvel a réussi à maintenir, et ne riez pas, un semblant de continuité avec tous les trucs qu’ils ont fait autour de cette partie de leur univers au fil des années. Ou si c’est comme d’habitude, chaque scénariste fait ce qu’il veut et “oublie” ce qui le dérange. 

Verdict : à tester – pour les fans de 2099

À lire avant : rien – mais connaître un minimum cet univers va aider

 

MARVEL DELUXE : MOON KNIGHT – AU BOUT DU ROULEAU

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 35,00 € I 400 pages

Scénario : Warren Ellis, Brian Wood, Cullen Bunn

Dessin : Declan Shalvey, Greg Smallwood

Episodes : US Moon Knight (2014) 1-17, précédemment publiés dans 100% MARVEL : MOON KNIGHT 1-3)

Sollicitation : Ressuscité par le dieu Khonshu, l’ancien mercenaire Marc Spector fait régner la justice. Sous le costume de Moon Knight, ce héros aux multiples personnalités affronte des adversaires de chair et des menaces surnaturelles. Mais le plus grand danger pourrait bien être Khonshu lui-même !

Avis : réédition en deluxe qui je pense est attendue par beaucoup, des runs qui ont relancé le titre Moon Knight dans le milieu des années 2010, même si soyons honnêtes, le plus important des trois présentés ici reste celui de Warren Ellis. Le scénariste replaçait avec succès le personnage et son travail a défini tout ce qui a été fait sur Moon Knight depuis lors, on peut même dire que chaque scénariste après lui, s’est positionné par rapport à ce run. 

Je pense qu’il s’agit avant tout parce que le travail d’Ellis visait à rafiner le personnage de Moon Knight au maximum, s’en tenir à ses caractéristiques fondamentales. Par ailleurs, il le faisait dans un run court, de 6 épisodes, avec une histoire par épisode, une rareté déjà à l’époque qui a contribué à attirer l’attention. Par ailleurs, il adopte l’approche d’une histoire/  un concept / un aspect du personnage / un exercice de style à la fois au niveau du scénario que du dessin. 

La contribution de Declan Shalvey à la réussite de cette approche est indéniable d’ailleurs. Il était fascinant de voir l’artiste déployer son talent d’épisode en épisode, notamment dans la construction de ses pages et son découpage toujours ultra-innovant et riche. Et la série a conservé une bonne lancée niveau dessin, puisque son successeur était Greg Smallwood qui est devenu depuis une super-star et qui effectua un run plus célèbre avec Jeff Lemire un peu plus d’un an plus tard. 

Il était cependant associé ici à Brian Wood qui a tenté des choses différentes d’Ellis tout en restant dans ses traces. En ce qui me concerne, je trouve le run de Wood assez bon, mais pas à la hauteur d’Ellis. Quant à celui de Bunn…il est anecdotique. Le scénariste qui aurait pu faire quelque chose passe complètement à côté de son sujet et ses idées ne seront jamais vraiment reprises. 

Dans l’ensemble je retiens avant tout le run d’Ellis et Shalvey qui reste de loin mon préféré, avec notamment l’épisode 5, qui reprend un concept à la RAID, qui est juste incroyable. 

Verdict : à posséder pour le run d’Ellis 

À lire avant : rien – excellent point d’entrée. 

 

AMAZING FANTASY 1000

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 16,00 € I 96 pages

Scénario :  Dan Slott, Jonathan Hickman

Dessin : Giuseppe Camuncoli, Steve McNiven

Épisodes : US Amazing Fantasy (2022) 1000, inédit)

Sollicitation : Il y a 60 ans, Stan Lee et Steve Ditko présentaient Spider-Man aux lecteurs dans les pages d’Amazing Fantasy. Afin de célébrer dignement cet anniversaire, plusieurs auteurs de renom unissent leur talent pour raconter des histoires inédites du Monte-en-l’air.

Avis : voilà une sortie de tome sur laquelle je suis un poil partagé. D’un côté, assez bizarrement, il y a une petite partie de moi qui a envie de relire du Spider-Man, parce que cela fait longtemps…et j’ai pu voir passer quelques bonnes critiques sur ce one shot pseudo anniversaire…du moins certaines séquences en tout cas. 

De l’autre…je vois l’état catastrophique de la franchise depuis des années, mon désamour prononcé pour le personnage sur la même période, et le manque d’attrait des propositions de Marvel sur le tisseur. L’ensemble est marié à un tome de moins de 100 pages pour 16€. Alors comment dire…même si j’avais encore quelques fibres d’intérêt pour Spidey, ce que Marvel s’acharne à vouloir détruire de manière très consciencieuse, je pense que ce serait quand même non. 

Sur le fond, c’est un peu toujours la même proposition de Marvel : produire un max autour de leur tête d’affiche, et dans le cas de ces one shot, laisser des auteurs s’amuser le temps de quelques pages. C’est tout à fait dispensable, sauf pour les fans complétistes de Spidey qui ont encore de la place dans leur liste d’achat…

Verdict : pour les fans

À lire avant :rien – complètement indépendant. 

 

CAPTAIN MARVEL : L’INTÉGRALE 1974-1976

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 32,00 €I 248 pages

Scénario : Steve Englehart, Jim Starlin

Dessin : Al MIlgrom

Episodes : US Captain Marvel (1968) 34-46, précédemment publiés dans Strange 77-89)

Sollicitation : 1974 se termine par les adieux au héros du grand auteur Jim Starlin, qu’il retrouvera des années plus tard dans le premier roman graphique de Marvel. Il est remplacé par le binôme Steve Englehart et Al Milgrom, qui resteront sur la série pendant un an et demi, jusqu’au milieu de 1976.

Avis : même si j’ai beaucoup aimé le précédent tome signé Jim Starlin pour l’essentiel, je ne vais pas continuer les intégrales de Captain Marvel au-delà. Le précédent était vraiment celui à se procurer. Il montrait les vrais débuts de Jim Starlin et surtout le début de son évolution en tant qu’auteur. On le voyait très classique au départ, avant de vraiment innover, d’approfondir ses thématiques au-delà des sujets très basiques des comics de super-héros de l’époque et surtout de poser les bases de sa grande saga sur Thanos. 

Il reprendra et développera encore plus sa marque de fabrique quelques années plus tard, lors de son excellent run sur Warlock. Captain Marvel était en quelque sorte son premier vrai galop d’essai. Un titre de faible importance pour Marvel où il pouvait faire et essayer des choses différentes sans qu’on vienne l’emmerder. 

Il quitte le titre au numéro 34, qui ouvre ce tome,  avec un épisode important, puisque c’est le fameux affrontement avec Nitro qui sera funeste au héros quelques années plus tard. Il a donc une certaine importance historique. Or je possède déjà cet épisode dans le GN de la mort de Captain Marvel publié par Panini il y a quelques années. 

Mais au-delà, le tome ne m’attire guère, même si Steve Englehart reprend le titre derrière. Je ne doute pas de la qualité, mais le personnage n’étant pas vraiment un qui m’intéresse des masses, je m’en tiendrais personnellement à la prestation de Starlin. 

Verdict : pour les fans qui veulent continuer après Starlin. 

À lire avant : le précédent tome est celui qui est indispensable. 

 

GHOST RIDER : L’INTÉGRALE 1976-1979

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 36,00 €I 312 pages

Scénario : Roger McKenzie, Jim Shooter

Dessin :  Don Perlin, Don Heck 

Episodes : US Ghost Rider (1973) 21-35 et Marvel Premiere (1972) 28, précédemment publiés dans Étranges Aventures 64-70 et MAX : LA LÉGION DES MONSTRES)

Sollicitation : Le motard satanique affronte une myriade d’ennemis dans ce troisième volume de son INTÉGRALE, du Gladiateur à l’Anguille en passant par l’Exécuteur. Ses aventures attirent par ailleurs l’attention du Docteur Druid, de Dormammu et du Docteur Strange… entre autres !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : comme je l’ai déjà dit personnellement, j’attends plus la série des années 90, celle des années 70 n’était déjà pas très bonne à l’origine. 

À lire avant :les deux précédentes intégrales. 

 

X-MEN : L’INTÉGRALE 1997 (II)

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix : 36,00 €I 280 pages

Scénario : Scott Lobdell, Howard Mackie

Dessin : Joe Madureira, Jim Cheung

Episodes : US Uncanny X-Men (1963) 340-342, X-Men (1991) 60-61, X-Factor (1986) 130, X-Men Unlimited (1994) 13-14 et Uncanny X-Men ‘97, précédemment publiés dans X-MEN (V1) 17-19, X-FACTOR 53, X-MEN EXTRA 8, X-MEN SAGA 6-7 et 9-10)

Sollicitation : Après Onslaught, les X-Men ne manquent pas de nouveaux défis à relever ! Rocket contre Gladiator ! Tornade contre le Fléau ! Mystique contre le monde ! Et qu’est-il arrivé à Franklin Richards, orphelin depuis le sacrifice des Quatre Fantastiques ?

Avis : ou le bon gros coup de vieux de l’année en ce qui me concerne. Celui-là, je me le prends en pleine face. Comme d’autres avant, je passe un cap avec la sortie de cette intégrale…car c’est avec ces épisodes que j’ai commencé à lire les X-Men…en 1998 en VF. 

Et oui, 25 ans passés en un éclair et voilà que les intégrales rattrapent donc le moment où j’ai commencé à lire une série pour la première fois…Si cela ne dérange personne, je pense que je vais aller m’asseoir dans un coin et méditer sur ce que j’ai fait de ma vie pendant un moment. 

Bon, me revoilà, j’ai médité 10 secondes…c’était très chiant, repenser à ma vie et tout ça. Aucun intérêt. Les X-Men par contre (fuyons la réalité !) entrent ici dans la dernière année du run de Scott Lobdell sur la franchise. Une année qui va rester chargée, mais qui commence par des épisodes de transition, avec un passage spécial noël, avant de séparer l’équipe en deux. 

Une partie va être expédiée dans l’espace dans Uncanny X-Men, pour y errer jusqu’à l’épisode 350 et le fameux procès de Gambit. La majorité des épisodes fut dessinée par Joe Mad, avec du renfort de Mel Rubi et Chris Bachalo de mémoire. Donc même si scénaristiquement, c’est assez faiblard, visuellement, cela continue d’être bien. 

L’autre partie dans la série X-Men, commencera par une aventure à Hong Kong et l’arrivée de Carlos Pacheco au dessin, dans la prochaine intégrale, avant d’entrer dans le crossover Zero Tolerance. Mon premier crossover mutant. Oui, il n’est pas très bon, mais j’en garde un petit souvenir particulier, avant d’aller vers l’épisode 70 avec une nouvelle équipe créative qui …ne fera pas grand-chose avant de dégager, car on entrait alors dans l’une des pires périodes créatives des mutants. 

Donc une intégrale au bilan assez mitigée ou on entre dans une fin d’ère assez importante pour les X-Men, où le scénario encore est moins travaillé mais reste marqué par une partie graphique très réussie. 

Verdict : à lire pour les complétistes 

À lire avant : les précédentes intégrales. 

 

MARVEL OMNIBUS : MARVEL KNIGHTS PAR JOE QUESADA

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix :  70,00 € (édition régulière), 70,00 € (édition www.panini.fr) I 720 pages

Scénario :  Joe Quesada, Kevin Smith

Dessin : David Mack, Joe Quesada

Episodes : US Daredevil (1998) 0-15, Marvel Knights Double-Shot (2002) 1 (Punisher) et Daredevil: Father (2004) 1-6, précédemment publiés dans MARVEL DELUXE : DAREDEVIL PAR QUESADA 1, MARVEL ICONS : PUNISHER BY ENNIS T02 et MARVEL GRAPHIC NOVEL : DAREDEVIL – FATHER)

Sollicitation : Alors que New York souffre d’une terrible vague de chaleur, un tueur en série rend l’atmosphère carrément irrespirable… tous les efforts de Daredevil pour empêcher Hell’s Kitchen d’exploser suffiront-ils ? Et qui est la mystérieuse Écho qui fait irruption dans la vie de Matt Murdock ?

Avis : réédition cette semaine du gros du travail de Joe Quesada lorsqu’il dirigeait le sous label Marvel Knights aux côtés de Jimmy Palmiotti à la fin des années 90. Leur relance de Daredevil aux côtés de Kevin Smith avait propulsé le titre et l’équipe créative au premier plan et avait semé les graines de la renaissance de Marvel au début des années 2000. La réussite du label ayant servi de strapontin pour Quesada vers son futur rôle d’éditeur en chef. 

Nous avons ici cependant deux périodes dans la vie d’artiste de Quesada : 

  • son run sur Daredevil à la fin des années 90. Une époque qu’il avait marqué de son empreinte en grande partie car son style détonnait par rapport aux canons de la décennie définie par Jim Lee et Rob Liefeld. Je conserve par ailleurs, un gros attachement à cette période de Daredevil. C’est avec ce run que j’ai commencé à lire le titre et je n’ai presque jamais arrêté par la suite…on remerciera Charles Soule d’avoir brisé cette tradition.

    Outre le run avec Kevin Smith, on voit Quesada être associé à David Mack pour le second arc de la série…du moins une partie, car de mémoire, il signe les épisodes 9 à 11, et une partie du 13 avant de devoir passer la main. Panini publie le reste de l’arc pour éviter d’abandonner le lecteur en plein milieu, mais sachez que Quesada nommé éditeur en chef à ce moment ne put assurer la fin de l’arc.

    Ce qui est dommage, car son association avec Mack fonctionnait vraiment bien. On voyait le dessinateur tenter de nouvelles choses niveau mise en page pour coller au style plus lyrique et métaphorique de Mack. 
  • la mini-série Daredevil : Father, où il assurait scénario et dessin, avec une approche bien plus sombre, brutale, brute de décoffrage. Le personnage de DD est massif, plus schématique par moment. J’aime beaucoup le changement de style de Quesada, et même si l’histoire est assez maladroite par endroit, elle dispose d’un côté viscéral assez marqué. De mémoire, l’auteur y exorcisait des sujets très personnels, ce qui explique sans doute ce côté plus brut. 

Dans l’ensemble donc un bon omnibus, qui va s’adresser soit aux fans de Daredevil qui n’ont pas encore ces épisodes ou aux fans de Quesada qui veulent son travail en grand format, ce que je peux comprendre, car j’adore son style. Et je reste désespéré que ses derniers travaux sur des pages intérieures soient…one more day. Et oui…

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – bon point d’entrée pour DD mais plutôt pour les fans. 

 

MARVEL OMNIBUS : FANTASTIC FOUR PAR JONATHAN HICKMAN T01

Date de sortie :  15 mars 2023

Prix :  70,00 € (édition régulière), 70,00 € (édition www.panini.fr)I 800 pages

Scénario : Jonathan Hickman

Dessin :  Sean Chen, Dale Eaglesham

Episodes : US Dark Reign: Fantastic Four (2009) 1-5, Dark Reign: The Cabal (2009) 1 (partiel), Fantastic Four (1961) 570-588 et FF (2011) 1-5, précédemment publiés dans DARK REIGN 6-10, MARVEL ICONS 64, 66-69, MARVEL ICONS 1-8 et 11-14 et MARVEL ICONS HORS SÉRIE 22)

Sollicitation : Reed Richards a créé une toute nouvelle invention : le Pont, un portail permettant d’étudier la façon dont certains problèmes ont pu être résolus au travers du Multivers. L’objectif de Reed est simple : trouver la solution pour être capable de résoudre, littéralement, tous les problèmes de l’univers.

Avis : après avoir abandonné la réédition du run de Jonathan Hickman sur les Fantastic Four en deluxe il y a quelques années, Panini retente l’aventure cette fois en omnibus. Après tout, cela ne coûte que deux fois plus cher que des deluxe, ça ne peut que fonctionner cette fois !!!

Au-delà des mes sarcasmes qui concernent plus l’évolution de la politique éditoriale de Panini que la qualité de ce run, je tiens à saluer l’initiative d’autant que ce run…est mon favori sur le titre Fantastic Four. Il me manque encore quelques références sur le titre, puisque je n’ai commencé qu’avec…Heroes Reborn, soit depuis 96. Donc avant, c’est un peu une page blanche et après Hickman un peu aussi…Il faut dire que Marvel n’a jamais réussi à gérer l’après. 

Fraction, Robinson et dans une certaine mesure Slott se sont un peu cassés les dents sur le titre, ne parvenant pas vraiment à le ramener au premier plan, malgré quelques années d’absence pour laisser monter l’envie du public. La relance de Slott en a déçu pas mal, cumulant les déconvenues au cours de ses 6 premiers mois…pour enchaîner sur une prestation plus qu’inégale ensuite. 

Du coup, le run d’Hickman ne fait que briller plus intensément encore comparé aux prestations moyennes qui ont suivi. C’est le vrai dernier grand run sur le titre …et il a désormais plus de 10 ans ! Grand dieu des comics, que ça passe vite. Mais même s’il me manque des références, je pense qu’il restera mon run préféré, ma référence sur le titre, celui auprès de qui tous les autres seront toujours comparés. 

Hickman maîtrise parfaitement les personnages, notamment Reed (ce qui me fait d’autant plus mal quand je vois combien Slott a massacré ce dernier en en faisant un bouffon) , et nous livre une grande saga épique sur une cinquantaine d’épisodes. Ce premier tome contient une grande partie de la première phase du plan d’Hickman, où il pose les bases avec le premier grand moment, la fin du titre avant son relaunch sous le titre FF avec la disparition d’un des membres. 

Et si l’on sait que tout le monde s’en sort toujours…Hickman sait mettre en scène pour que la “mort” en question prenne aux tripes et soit vraiment mémorable. Comme tout le reste de ce XXX de run : c’est ici je pense qu’il a réussi à marier aux mieux grands concepts cosmiques, idées de grande ampleur et thèmes humains qui rattachent l’ensemble. Les moments épiques nous font frissonner, tandis que les moments humains nous émeuvent et nous ancrent dans le récit. Cependant, j’aurais une grande réserve : lisez ce run en VO. 

La VF est un massacre indescriptible, une purée innommable, une traduction indigne du texte original d’Hickman…

Verdict : à posséder …en VO !

À lire avant : rien – très bon point d’entrée pour de nouveaux lecteurs !

URBAN COMICS

BATMAN BAD DAY : RIDDLER 

Date de sortie :  17 mars 2023

Prix : 15€/72 pages 

Scénario : Tom King 

Dessin : Mitch Gerads 

Episodes : Batman – One Bad Day : The Riddler

Sollicitation : Un homme vient d’être tué en plein jour. Et son cadavre porte la marque du Sphinx. Mais les raisons du crime ne semblent pas être claires… En revanche, le modus operandi du criminel implique comme toujours de nombreuses énigmes pour retracer sa piste. Et les règles du jeu sont strictes. Batman devra mettre tout son talent de détective au service de ce nouveau jeu de piste pour comprendre les véritables motivations du meurtrier.

Avis : alors que plus haut je me plaignais du one shot Spider-Man pour son rapport nombre de pages / prix, voilà que je suis sur le point de faire preuve d’une grande hypocrisie…car il y a de fortes chances que je prenne la plupart des one shot Bad Day. Encore une fois, je fais partie du problème, DC continue de produire du matos Batman en nombre astronomique et …je mange tout. Et  j’en redemande apparemment. Pourquoi ? Mais pourquoi  ?

Ah oui, parce que l’éditeur continue de mettre des équipes créatives avec des pitch qui m’intéressent. Donc je craque, je suis faible. Vous pouvez me juger oui. Mais ne vous cachez pas, vous êtes comme moi…hein ? Siouplait ? 

Cette fois, l’idée est d’appliquer le traitement Killing Joke aux autres grands ennemis de Batman. À savoir l’idée qu’une mauvaise journée peut faire basculer n’importe qui. Montrer l’horreur de ces personnages en somme. Tom King continue de tisser à cette occasion une toile autour de l’univers de Batman avec des récits complémentaires à son run principal. Un run que je continue de beaucoup aimer, malgré ses défauts indéniables. Du coup, je suis de toutes les aventures qu’il propose.  Il se concentre souvent désormais sur ce genre de one shot ou des mini. Et je les aime tous…

Apparemment, celui sur le Riddler fait en plus partie du haut du panier, donc merci, ce sera un exemplaire pour moi. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien. 

FLASHPOINT BEYOND 

Date de sortie :  17 mars 2023

Prix : 21€/216 pages 

Scénario : Geoff Johns, Jeremy Adams, 

Dessin : Eduardo Risso,  Xermanico, Mikel Janin, 

Episodes : Flashpoint Beyond #0-6

Sollicitation : LE MONDE DE FLASHPOINT, À l’ORIGINE DU GRAND BOULEVERSEMENT DE 2011, EST DE RETOUR !

Après avoir tout sacrifié pour aider Flash à remodeler l’univers et sauver la vie de Bruce Wayne, Thomas Wayne se réveille dans un monde qu’il croyait disparu. Contraint d’enfiler à nouveau le masque de Batman, il arpente les rues de Gotham à la recherche de réponses. Une quête qui pourrait bien l’envoyer aux quatre coins du monde ; notamment en Europe.

Avis : le mois Geoff Johns se poursuit avec la publication de la mini-série Flashpoint Beyond, qui ramène le scénariste dans le monde de Flashpoint, mais pourquoi faire ? …c’est un peu la question que je me suis posée à la lecture de l’épisode 0 en VO…dont je n’ai pas trop compris l’objectif. Déjà pourquoi ramener le monde de Flashpoint, l’event reste à mon sens l’un des trucs les plus faibles que Johns ait produit au cours de sa carrière et je me souviens que j’avais copieusement détesté le machin à l’époque. 

Et vous savez quoi ? Mes sentiments n’ont pas changé. Non, en fait j’aime une page sur l’ensemble, celle de la fin, la scène entre Barry et Batman…et c’est tout. Le reste n’a jamais fonctionné avec moi. J’ai assez étrangement largement préféré le film animé qui en était tiré que j’avais trouvé bien meilleur, mieux rythmé. On y sentait vraiment l’atmosphère d’un monde au bord de l’effondrement qui m’échappait dans le comics. 

Donc je reste assez circonspect sur ce retour…mais j’irais évidemment lire cette mini. D’une part, c’est du Geoff Johns, qui reste un des meilleurs scénaristes de titres de super-héros actuels. Un fin connaisseur de l’univers DC qui a toujours su insuffler à ses récits un souffle épique, sans jamais négliger ses personnages dans des histoires certes classiques mais toujours prenantes. 

D’autre part, j’ai cru comprendre qu’après un début assez obscur, le reste de la mini et notamment la fin relevait considérablement le niveau. Et je pense également que cela sert de rampe de lancement pour ses futurs projets, comme la relance de la JSA. Donc j’en serais absolument. 

Verdict : à lire 

À lire avant : connaître l’univers de Flashpoint est un prérequis indispensable. 

HOUSE OF SLAUGHTER TOME 2

Date de sortie :  17 mars 2023

Prix : 17€/136 pages 

Scénario : James Tynion IV, Sam Johns, Tate Trombal,  

Dessin :  LETIZIA CADONICI, CHRIS SHEHAN

Episodes : Contenu : House of Slaughter #6-10

Sollicitation : En recrutant Jace Boucher, seul rescapé d’une éminente famille de chasseurs, La Loge du massacre ne pensait pas faire entrer le loup dans la bergerie. Bien décidé à venger sa famille, il aura fallu l’intervention de son colocataire, ami et amant Aaron Slaughter pour l’empêcher d’assassiner jusqu’au Directeur de la Maison Slaughter. Durant quinze longues années, Aaron fut missionné pour traquer et éliminer le renégat en fuite, mais entre sa loyauté envers famille d’accueil et ses sentiments pour Jace, Aaron pris la lourde décision de jouer la carte du double-jeu. Mais pour combien de temps ?

Avis : malgré mon amour pour la série Something is Killing the Children et le fait que le tome 1 de House of Slaughter était très sympa, comme complément de cet univers, je pense que je vais zapper ce tome 2. En effet, je n’ai entendu que des critiques désastreuses sur ces épisodes, trop lent, immobiles. Et on sait que Tynion IV peut être lent quand il écrit dans cet univers…Vu que la semaine est très chargée, je préfère faire attention. 

Verdict : apparemment, très mauvais

À lire avant : le tome 1 et la série mère, Something is Killing the Children. 

NIGHTWING REBIRTH TOME 3

Date de sortie :  17 mars 2023

Prix : 17€/136 pages 

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Bruno Redondo 

Episodes : Nightwing #93-97

Sollicitation : Dick Grayson a protégé les personnes persécutées par les brutes dans sa jeunesse, a combattu le mal aux côtés de Batman en tant que Robin, et a consacré sa richesse récemment héritée à améliorer la vie des plus démunis de Blüdhaven en tant que Nightwing. Sa gentillesse et sa générosité ont toujours guidé sa vie. Mais aujourd’hui, un nouveau méchant rôde dans les ruelles et s’attaque aux coeurs des plus vulnérables de la ville. Qui est cette nouvelle menace terrifiante nommée Heartless, et arrachera t-il le plus grand coeur de tout Blüdhaven ?

Avis : alors attention, il va apparemment falloir serrer les fesses. Car si la série Nightwing n’a cessé d’avoir des bonnes critiques et un accueil chaleureux depuis sa reprise par Tom Taylor et Bruno Redondo, j’ai vu pas mal de lecteurs être refroidis par la direction prise par le titre ces derniers temps. Et je veux bien le croire car si j’aime beaucoup Taylor…il est foutrement inégal aussi. 

Il peut être très bon, comme on a pu le voir sur le début de la série, mais il a du mal sur la durée. Cela ne se voit pas trop sur des choses comme Injustice ou DCeased car ce sont des maxi séries et il est obligé par la force des choses de condenser les événements. Mais sur des séries régulières, à chaque fois, les choses sont tirées en longueur de manière parfois très forcée. 

Donc oui, je continuerais la série, mais je ne vais pas non plus m’attendre à des miracles. J’attends surtout que les intrigues autour de Blockbuster et Heartless avancent…avant de futurs développements avec les Titans, puisque le scénariste relance le titre avec Nicolas Scott aux USA. On verra bien, mais étant donné que Nightwing et la génération des Titans est appelée à jouer un rôle important dans l’univers DC dans les deux années à venir, il vaut mieux continuer à suivre ce titre…

Verdict : à lire 

À lire avant : les deux premiers tomes.

A propos Sam 2329 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

    • Merci pour le guide Sam. C’est tjs un drôle d’anniversaire que voir son premier comics réédité.

      Dommage de voir qu’ils font pas comme urban comics et qu’il ne publie pas le travail entier d’Hickman. Il écrivait en parallèle la fondation du future. Et là ça pourrait manquer. Je trouve les Deluxe beaucoup plus pratique pour la lecture et c’est dommage de laisser ce format disparaître au profit des omnibus beaucoup plus rentables pour eux.

      Quand à la traduction ils font souvent des erreurs mais je pense qu’il faut quand même avoir un solide niveau d’anglais pour comprendre toutes les nuances d’un auteur. C’est pour ça je me suis jamais lancé dedans même si du coup vous profitez de tout en fait

      Ils ont qu’à embaucher de vrai traducteurs

      A bientôt

  1. Merci pour ce guide. L’omnibus FF m’intéressait mais tu m’as refroidi avec cette traduction apparemment désastreuse…

  2. Arf je suis bien embêté ! J’avais préco l’omnibus FF vu les louanges que recevait la série et mon adoration pour ses autres boulots (East of West, Avengers, Manhattan projects, Black Monday murders en tête).

    Pour Moon Knight j’ai encore mon TPB avec les 6 épisodes d’Ellis, je pense pas craquer ici.

    J’hésitais à me lancer sur ce run de Nightwing, je suis bien refroidi.

    J’en profite pour te remercier, je te lis chaque semaine avec grand plaisir.

  3. Encore merci pour ces conseils hebdomadaires avisés.

    Pour le Daredevil, les épisodes 1 à 8 sont déjà publiés en “Must have” dans “Sous l’aile du Diable”, les 9 à 15 sont également prévus dans la même collection en juin-juillet dans “Tranche de vide”… Seul “Father” n’a pas fait l’objet de réédition depuis sa parution (et ne semble pas en avoir de prévue !)

    Pour “Shredder in Hell”, merci de l’avertissement pour son prix. Je reviens de librairie et, effectivement, 25€ n’est pas une erreur. La couverture a un effet métallique… qui ne justifie pas un tel tarif.
    Certes, les temps sont dures, mais espérer recruter du lectorat pour TMNT, à ce tarif, (voire même conserver son lectorat) me semble utopique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.