Guide de lecture Comics VF : semaine du 21 juin 2023

Edito : grand dieu des comics, une semaine sans sortie Spider-Man ! est-ce un miracle ???!! Oui, je sais, je suis sarcastique, mais dans le même temps, je reste prisonnier de sentiments contradictoires ou d’un côté, mon désintérêt pour la franchise est au plus haut, surtout au vu des retours que je vois sur le run en cours…En fait, comme je l’ai déjà dit, lire les commentaires sur le run de Zeb Wells est bien plus divertissant que lire le run en lui-même !!!

De l’autre…mon côté vieux lecteur se manifeste de temps en temps pour essayer de me tenter et m’y remettre. C’est un petit tintement dans ma tête (signal d’araignée) qui me rappelle que spidey a été ma porte d’entrée dans les comics il y a plus de 25 ans et ça ne s’oublie pas. Mais du coup, quand je réalise que ce sentiment existe, je me penche sur ce qui sort et pouf…l’envie d’y revenir me quitte. 

Comme pas mal de lecteurs, je pense qu’il faudra que Marvel mette une équipe créative ultra-prestigieuse, tant niveau scénario que dessin pour que je franchisse le pas…Et aujourd’hui, je ne vois pas trop qui a un tel profil…Bref, tout ça pour dire, qu’il y a beaucoup de choses intéressantes cette semaine…

Info de la semaine : Quelques annonces ont été faites par les éditeurs : 

  • octobre sera un mois Tom King chez Urban avec le très attendu Human Target et ses deux mini séries dans l’univers Batman : Killing Time et Gotham Year One, mais aussi son creator owned avec Elsa Charretier, Everlasting love…donc un bon mois d’octobre bien rempli d’ores et déjà de mon côté ; 

Sorties de la semaine : quelques belles sorties cette semaine : 

  • chez Futuropolis, une réédition de l’excellent Big guy and Rusty par Frank Miller et Geoff Darrow !
  • chez Panini, le superbe mais très cher Echolands de J.H.Willams III !
  • chez Urban, le trèsssss attendu Do à Powerbomb, mais aussi la suite de JSA Chronicles, avec certains de mes épisodes préférés sur la série !
  • enfin, chez Vestron, du Godzilla !!!

Émissions de la semaine : au moins 3 émissions au programme, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

  • jeudi, un nouveau Comixweekly où seront traitées les sorties VO de la semaine !
  • vendredi, un nouveau Mangaxity !

DELCOURT COMICS

SPAWN – THE SCORCHED TOME 2

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 16.50€/

Scénario : Todd McFarane, Sean Lewis

Dessin : Stephen Segovia, Paulo Siqueira 

Episodes : 

Sollicitation : SCORCHED L’ESCOUADE INFERNALE est la série qui met en scène plusieurs incarnations de Spawn et divers personnages issus de l’univers en expansion créé par Todd McFarlane.

Jessica Priest a traversé des périodes très douloureuses dans sa vie. À la tête de l’Escouade Infernale, elle semble avoir trouvé un sens à son existence et des gens en qui elle peut avoir confiance… Mais l’équipe n’est pas ce que l’on peut appeler stable. Les Dévoreurs d’âmes sont de retour, avec leur mystérieux créateur, connu sous le nom de K. Son objectif : anéantir l’Escouade Infernale et devenir le maître du monde !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour tous ceux qui suivent la franchise Spawn de près 

À lire avant : le tome 1 et les tomes de Spawn depuis l’épisode 300

FUTUROPOLIS 

THE BIG  GUY AND RUSTY THE BOY ROBOT 

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 22.90€/112 pages 

Scénario : Frank Miller 

Dessin : Geoff Darrow 

Episodes : 

Sollicitation : Au Japon, des scientifiques travaillant pour le compte d’une multinationale arrivent à recréer la vie en partant de quelques molécules. Problème : une créature gigantesque se forme, sorte de néo-Godzilla, détruisant tout sur son passage. Doué de parole, le monstre annonce vouloir réduire à néant l’espèce humaine. Pire encore, il transforme les humains en mini monstres tout aussi peu aimables. N’arrivant pas à bout de ce fléau, les autorités japonaises font d’abord appel à un prototype de robot, Rusty, qui impuissant, devra faire alliance avec un alter ego américain, The Big Guy !

Une seconde histoire complète le livre, écrite est dessinée par Geof Darrow, où l’on voit Big Guy se confronter à un monstre volant tandis que Rusty rappelle les consignes de sécurité aux touristes américains se prélassant sur la plage de Moonsanto.

À la suite de Hard Boiled, Frank Miller et Geof Darrow ont repris du service en 1995 pour proposer une histoire à leur démesure, qui puise ses sources dans la culture pop des années 1950 et 1960 américaines et japonaises. C’est un mélange de Stan Lee et de Tezuka, d’Iron Man et d’Astro boy, de Godzilla et des films de propagande américains. C’est une déclaration d’amour à des œuvres légendaires qui enchantèrent la jeunesse des auteurs, avec un second degré jubilatoire.

Geof Darrow a reçu l’Eisner Award du meilleur dessinateur/encreur pour Big Guy and Rusty the Boy Robot en 1996.

Avis : je suis heureux de voir que Futuropolis continue sa politique d’édition ou de réédition des différentes œuvres de Geoff Darrow. Ces dernières années, l’éditeur a donné aux travaux du maître un format ultra deluxe très grand format de toute beauté permettant de bien apprécier chaque minuscule détail du travail incroyable fourni par l’artiste sur chaque planche. 

Pourtant, je vais devoir faire l’impasse sur celui-ci, puisque…j’ai déjà acquis la version publiée par Glénat comics il y a quelques années, qui était déjà une version ultra grande pour également faire en sorte que nos mirettes profitent à fond les ballons des planches hallucinantes produites par ce grand monsieur de la BD mondiale. 

Et de fait, visuellement c’est complètement fou, une lettre d’amour assumée de Miller et Darrow aux mangas, aux kaiju, au genre mecha et …en fait presque à toute une culture, dans un récit délirant et déluré, où chaque page est prétexte à des scènes de destruction à grande échelle fourmillant de détails tout aussi grotesques que travaillés dans tous les sens. 

C’est le genre de petite série, par le nombre de pages, qui vous laisse avec un sourire presque enfantin sur le visage tout du long. On sent l’énergie, la sueur et le travail derrière chaque coup de crayon, l’amour pour ces différents genres et la volonté de vraiment donner le maximum pour que les lecteurs s’amusent autant que les auteurs. 

Donc oui, ensuite, on pourra dire que le scénario ne vole pas bien haut, mais on s’en fiche, il n’y a que de l’amour dans ces pages (et beaucoup de massacres et d’amour du massacre). 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien

PANINI COMICS

100% MARVEL : SECRET INVASION

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 19,00 €I 128 pages

Scénario : Ryan North

Dessin : Francesco Mobili

Episodes : US Secret Invasion (2022) 1-5, inédits)

Sollicitation : Il y a quelques années, seule l’union de tous les héros et vilains de la planète avait permis de déjouer in extremis le plan d’invasion des Skrulls. Aujourd’hui, ils pourraient être de retour. Mais Nick Fury et Maria Hill sont sur le qui-vive et cette fois, ils ne se laisseront pas surprendre… à moins que…?

100% MARVEL : SECRET INVASION – BIENVENUE CHEZ LES SKRULLS

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 18,00 €I 112 pages

Scénario : Robbie Thompson

Dessin : Niko Herichon 

Episodes : US Meet the Skrulls (2019) 1-5, inédits)

Sollicitation : La famille Warner est une famille comme les autres. Papa travaille chez Stark Enterprises, maman est aux côtés d’un sénateur. La seule chose qui distingue les membres de cette famille lambda ? Ce sont des Skrulls métamorphes qui ont infiltré notre société pour préparer l’invasion de la planète !

Avis : décision éditoriale étrange de la part de Panini qui publie les deux mini séries Secret Invasion la même semaine, ce qui je suis sûr ne va pas du tout être source de confusion pour les lecteurs de voir deux volumes avec pratiquement deux titres identiques…Et pour vous aider et alléger ma charge de travail, je rassemble mes avis dans un seul avis ! oui, je sais, je sais…

C’est d’autant plus intéressant que ces deux mini séries sortent dans des contextes complètement différents : 

  • ainsi, la première mini série, Meet the Skrull, est sortie en 2019 en préparation de l’event Empyre, qui sortira finalement en 2021 (après quelques retards dû aux problèmes de 2020), dans une ambiance devant rappeler la série TV “the americans”, mettant en scène l’infiltration sur le long terme d’une famille de Skrulls dans la société humaine ; 
  • la dernière mini en date de 2022 publiée …en échos au futur show TV…qui lui-même reprend le titre et le principe de l’event de 2007, à savoir un complot des Skrulls pour envahir la Terre, avec cette fois Nick Fury Jr et Mariah Hill en tête d’affiche. Bien évidemment le truc est sorti pour faire synergie avec le show…

Chaque mini a ses qualités et ses défauts à mon sens. Celle de 2019 aurait dû clairement être publiée en lien avec l’event Empyre, pas 4 ans plus tard, alors que tout le monde s’en fiche. De fait, depuis cette intrigue, le côté cosmique de Marvel est plutôt entré dans une phase assez calme, en fait suite à l’arrêt de la série GoG par Al Ewing. Le titre a été relancé récemment, mais on voit bien que personne n’a vraiment pris le relais derrière pour explorer plus avant les retombées potentielles d’Empyre. 

Quant à la mini de l’année dernière, pas lu non plus de mon côté. Je pourrais dire que c’est écrit par l’actuel scénariste des Fantastic Four et qu’il y a donc une chance qu’il reprenne certains éléments d’intrigue posés dans cette mini dans cette série régulière, mais sans plus.

À mon sens, malheureusement, ces deux mini n’ont rien d’indispensables…

Verdict : à tester 

À lire avant : rien – mais connaître un peu les Skrulls va aider 

 

THOR : L’INTÉGRALE 1973-1974

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 36,00 €I 256 pages

Scénario : Gerry Conway

Dessin : John Buscema 

Episodes : US Mighty Thor (1966) 217-228, précédemment publiés dans Thor (1977) 24-27 et Thor (1983) 1-5)

Sollicitation : Voici l’un des plus grands combats jamais menés par Thor, associé au formidable Hercule ! Les deux titans doivent conquérir le domaine de Pluton pour libérer Krista ! Le fils d’Odin voyage aussi dans l’espace aux côtés de Sif et Balder, le Destructeur revient et Galactus se trouve un nouveau héraut.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour les fans complétistes de Thor 

À lire avant : les précédentes intégrales de Thor 

 

ALPHA FLIGHT : L’INTÉGRALE 1985

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 36,00 €I 312 pages,

Scénario : John Byrne , Bill Mantlo 

Dessin : John Byrne , Mike Mignola 

Episodes : US Alpha Flight (1983) 20-29, Marvel Team-Up Annual (1976) 7 et Incredible Hulk (1962) 313, précédemment publiés dans SPIDER-MAN TEAM-UP : L’INTÉGRALE 1984-1985, Strange 200-201, 204-209 et inédit)

Sollicitation : De nouveaux défis attendent Alpha Flight et leur nouvelle recrue Talisman, la fille de Shaman. Mais le plus grand danger vient de leurs propres rangs, car un membre éminent de l’équipe s’avère être un des Grands Monstres que Harfang est chargée de détruire !

Avis : suite et fin du run de John Byrne sur le titre et je me demande si ce ne sera pas ma dernière intégrale sur le titre, car très sincèrement, je ne le trouve pas particulièrement abouti. Il me semble évident depuis le début que Byrne n’avait clairement pas le temps de se concentrer sur ce bouquin, ni vraiment l’envie. Je l’ai senti en automatique, avec des intrigues assez génériques derrière et des personnages assez peu développés. 

Ai-je malgré tout développé une grande affection pour Puck…oui, XXX, oui, ça il l’a bien réussi. D’ailleurs, ça ne me gênerait pas que le titre soit rebaptisé, “Puck et les autres gusses, mais surtout Puck”. On va voir si Byrne a préparé quelque chose pour son final, même s’il a plutôt eu l’habitude au fil au fil de partir en cours de route et en claquant la porte…Du coup, j’ai des doutes, d’autant plus qu’il nous ressort encore les grands monstres…On voit qu’il tournait vraiment en rond sur le titre. 

Bon, je prendrais sans doute aussi la prochaine intégrale, puisqu’on a les épisodes d’un jeune Mignola dans ces volumes…A voir aussi, si Mantlo, qui a écrit plusieurs dizaines d’épisodes, fut plus inspiré. 

Verdict : mouais bof. 

À lire avant : les deux premières intégrales. 

 

100% STAR WARS : DARK VADOR T05

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 18,00 €I 120 pages,

Scénario :  Greg Pak,

Dessin : Raffaele Ienco  

Episodes : US Darth Vader (2020) 23-28, précédemment publiés dans STAR WARS : CRIMSON REIGN AFTERMATHS, STAR WARS : HIDDEN EMPIRE PROLOGUE et STAR WARS : HIDDEN EMPIRE 1)

Sollicitation : Que se passe-t-il lorsqu’une ancienne servante de la reine Amidala découvre le plus terrible secret du Seigneur Noir des Sith ? Comment réagira Dark Vador après avoir été percé à jour ? Tout ceci ramène à sa femme, Padmé Amidala… et à ses dernières paroles.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour les fans de Star Wars, qui suivent ce run sur Dark Vador 

À lire avant : les précédents tomes. 

 

STAR WARS EPIC COLLECTION : STAR WARS LÉGENDES – L’HÉRITAGE T02

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 28,00 € (édition régulière), 32,00 € (édition collector) I 464 pages

Scénario :  John Ostrander

Dessin : Jan Duursema, Omar Francia

Episodes : US Star Wars: Legacy (2006) 20-36, 41 et 0 1/2, précédemment publiés dans Star Wars : Legacy 4-7 et Star Wars : Vector 3)

Sollicitation : L’Empire Sith et l’Alliance galactique étant empêtrés dans une guerre sans fin, c’est au tour de l’empereur Dark Krayt de donner une leçon sanglante à la galaxie. Pendant ce temps, Cade Skywalker, un descendant de Luke, tente de réussir le casse de sa vie !

Avis : suite de la série Star Wars Legacy qui je l’espère, me séduira plus que le premier tome. L’ensemble était assez réussi, mais j’ai eu beaucoup de mal à accrocher en grande partie ..parce que Cade est une telle tête à claque. Et je comprends que c’est l’objectif : montrer à la fois un Skywalker différent de ses ancêtres, plus torturé, mais aussi son évolution entre le début de la série et la fin…mais ouch entre temps, faut quand même se le taper. 

De fait, ses antagonistes sont bien plus charismatiques et on les suit avec bien plus de plaisir alors que ce sont quand même de sacrés enfoirés. On peut même dire que le titre brille par ses bons vilains, même s’ils restent coulés dans le moule habituel des sith. Mais les auteurs tirent de ce côté bien leur épingle du jeu en abordant le principal vilain d’une manière un peu plus riche. 

Malgré mes réserves, je vais continuer, j’ai en effet toute confiance en Ostrander et Duursema pour faire monter le niveau au fil du temps. 

Verdict : à lire 

À lire avant :le tome 1

 

LES CHRONIQUES DE CONAN 1994 (I)

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 30,00 € I 368 pages

Scénario :  Roy Thomas

Dessin : John Buscema, Colin MacNeil, Esteban Maroto

Episodes : US Savage Sword of Conan 217-222, précédemment publiés dans Spécial Conan 23, 25 et 26)

Sollicitation : L’âme du jeune Conan a été enfermée dans un miroir magique par un sorcier maléfique, et seule une main royale peut le briser et libérer l’âme du barbare. D’autre part, ce volume réunit le Cimmérien et une autre création de R.E. Howard, le puritain Solomon Kane.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour les complétistes de Conan, il me semble d’ailleurs qu’on se dirige vers la fin de la série savage sword

À lire avant : quelques précédents tomes. 

CONAN LE BARBARE : L’INTÉGRALE 1980-1981

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 32,00 €I 216 pages

Scénario : J.M. DeMatteis

Dessin : John Buscema

Episodes : US Conan the Barbarian (1970) 116-124, précédemment publiés dans Conan le Barbare 4-7 et inédit)

Sollicitation : Une nouvelle phase des aventures de Conan le Barbare commence avec l’arrivée de J.M. DeMatteis comme scénariste. L’auteur conduit le Cimmérien dans la cité magique au milieu des nuages, Mreead-Zza, puis il fait revenir sur la scène hyborienne la voleuse Jenna et Murilo de Corinthie.

Avis : une nouvelle ère débute pour la série Conan, suite au départ du scénariste historique du titre, Roy Thomas, qui en avait profité pour quitter Marvel et rejoindre DC pour plusieurs années à l’époque, et la reprise du titre par un petit jeune à l’époque, J.M.Dematteis. L’auteur qui commençait déjà à se faire connaître à l’époque, notamment avec son run sur Captain America, et quelques autres titres avait cependant une mission difficile…et le résultat est assez partagé. 

En fait, on voit que le travail a été compliqué, puisque Buscema, qui illustrait le titre depuis l’épisode 25 et qui a à de nombreuses fois déclaré combien il appréciait travailler sur Conan, surtout comparé à son taf sur du super-héros qui était avant tout alimentaire pour lui, a décidé de quitter assez rapidement le titre, car il n’appréciait pas la direction donnée par le nouveau scénariste ! De fait, Dematteis ne resta au final qu’un an sur le titre, son dernier numéro étant le 130, avant d’être remplacé par Bruce Jones…

Donc oui, on peut s’attendre à quelque chose de différent à partir de maintenant !

Verdict : à tester 

À lire avant : on peut commencer ici je pense. 

 

PRODIGY : ICARUS SOCIETY

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 19,00 €I 144 pages,

Scénario : Mark Millar

Dessin : Matteo Buffagni  

Episodes : US Prodigy: The Icarus Society (2022) 1-5, inédit

Sollicitation : Edison Crane est l’un des hommes les plus intelligents du monde, mais que se passe-t-il lorsqu’il rencontre un criminel encore plus intelligent que lui ? Pire encore, ce dernier fait partie d’une société secrète réunissant des génies qui veulent se servir de Crane pour leurs propres ambitions maléfiques.

Avis : pas vraiment d’avis, je vais sans doute faire l’impasse, vu que je suis revenu de l’autre côté du spectre en matière de lecture de titres signés Mark Millar, à savoir les éviter autant que possible, sauf cas où il s’attache un de mes dessinateurs favoris. Pas le cas ici, donc ce sera juste Millar tout nu seul, avec sa méthode habituelle : un premier épisode attrayant et sympathique, des épisodes suivants paresseux et une conclusion accélérée et brutale pour tout régler le temps d’une mini..

Verdict : pour ceux qui y croient encore

À lire avant : rien. 

 

ECHOLANDS T01

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 39,95 € I 272 pages

Scénario : Haden Blackman,  J.H. Williams III,

Dessin : J.H. Williams III

Episodes : US Echolands (2022) 1-6, inédits)

Sollicitation : Quand Hope Redhood vole un bijou au tyrannique Teros Demond, elle et sa bande sont contraints de s’enfuir. Pour échapper à la fille du despote, ils visitent les rues futuristes de San Francisco, une île aux pirates, la tanière d’un oracle extraterrestre, et un cimetière infesté de morts-vivants… Un album en forme de claque visuelle dans un format unique.

Avis : voilà une sortie fort onéreuse, mais aussi fort intéressante cette semaine. Bien évidemment l’argument massue du bouquin est qu’il marque le retour de J.H.Williams III, qui s’était fait assez discret pendant quelques années. En fait, je ne crois pas l’avoir revu sur un truc de premier plan depuis son Sandman Ouverture …et cela commence à remonter. 

Bon, il faut dire qu’il a un style très exigeant assez peu compatible avec une série mensuelle et on peut comprendre qu’il préfère choisir avec soin les projets sur lesquels il va s’investir. Il revient donc cette fois avec un creator owned, co-produit avec son co-scénariste sur Batwoman version New 52, Haden Blackman, pour un titre qui s’aventure du côté de la fantasy. 

Le genre lui donne par nature une grande marge de liberté pour s’exprimer, ce qu’il combine avec une mise en image à l’horizontale, qui reste un type d’impression et de mise en page très particulier dans le monde de la BD. Si sur la partie graphique, c’est bien évidemment époustouflant, que dire du scénario ? Pour avoir lu le premier épisode, je dirais que c’était correct, voire prometteur, mais en rien particulièrement prenant. 

Il y avait une idée de base attrayante, mais le premier épisode n’allait pas au-delà du fait de la poser, tout en mettant en place un monde très riche. Il reste à voir si personnages et histoire seront à la hauteur du dessin. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien

URBAN COMICS 

DO À POWERBOMB 

Date de sortie : 23 juin 2023

Prix : 19€/192 pages

Scénario : Daniel Warren Johnson 

Dessin : Daniel Warren Johnson 

Episodes : Do A Power Bomb #1-7

Sollicitation : Lona Steelrose n’a peut-être​ pas le talent de sa mère pour le catch, mais elle a hérité de son énergie. Malgré la réticence des entraîneurs à lui donner sa chance, et la désapprobation de son père qui considère cette carrière trop dangereuse, Lona parviendra-t-elle à reprendre le flambeau de la légendaire Yua Steelrose ? Si le combat semble perdu d’avance, son destin bascule quand elle croise le chemin d’un étrange nécromancien qui lui propose un pacte d’un autre monde…

Avis : sans aucun doute, l’une des sorties de la semaine, du mois, de ce début d’année. Cette mini série marque en effet le retour de Daniel Warren Johnson au creator owned après ses escapades chez DC et Marvel ces dernières années. L’auteur s’est imposé comme l’une des figures de proue de la nouvelle génération d’auteurs US, livrant de scénarios très réussis, mêlant avec talent action et émotion, associé avec un dessin tout simplement incroyable. 

En ce qui me concerne, mes préférés parmi ses créations se disputent entre Extremity, titre sur lequel je l’ai découvert en VO en 2018/2019 et Wonder Woman Dead Earth qui m’a vraiment soufflé. J’ai aussi beaucoup aimé son Beta Ray Bill, même si je trouve le début un peu mou. Mais c’est une petite faiblesse pour une mini série qui au final s’est révélée excellente. De manière générale, Johnson livre toujours un travail de très haut niveau, que ce soit en creator owned ou sur du super-slip. 

Mais cela fait quand même plaisir de le revoir sur du creator owned, d’autant plus que comme pour ses précédents projets, il y mêle des passions personnelles. Extremity parlait de fantasy, mais surtout de vengeance face au pardon. Murder Falcon nous parlait de Métal et de dépression… et cette fois : SF, catch et relation parent / enfant au programme !

Et alors que je n’ai mais alors aucun intérêt pour le catch, cela fait pourtant partie de mes sorties les plus attendues de l’année. Car pour moi les qualités de l’auteur transcendent le sujet qu’il aborde. D’autant qu’on comprend que le catch n’est qu’un prétexte pour aborder des thèmes plus profonds…tout en injectant une bonne dose de run dans le récit. De fait,  les critiques sont dithyrambiques. Je me suis même réservé pour la VF pour pouvoir en profiter en très grand format (parce que c’est du très grand format pas vrai Urban ?). 

Au passage d’ailleurs, cela a pris du temps, mais j’apprécie de plus en plus la couverture choisie…c’est particulier, mais le fait que cela s’étale sur l’avant et l’arrière, cela détonne clairement. Et puis, on peut dire ce qu’on veut : sur les étales, cela va attirer l’attention !!

Verdict : à posséder !

À lire avant : rien 

RED HOOD – SOURIEZ 

Date de sortie : 23 juin 2023

Prix : 17€/152 pages

Scénario : Chip Zdarsky 

Dessin : Eddie Barrows 

Episodes : Red Hood & Batman: Cheer

Sollicitation : Jason Todd est de retour à Gotham City et les problèmes de la ville le poussent à porter le masque à nouveau. La menace numéro un : une nouvelle drogue envahit la ville et son influence grandissante devient extrêmement problématique. Alors qu’il enquête sur l’origine de ce nouveau fléau, l’ancien Robin croisera inévitablement la route du Chevaler Noir. Red Hood et Batman arriveront-ils à unir leurs forces pour arrêter ce nouveau fléau ?

Avis : ou les épisodes qui ont sans doute permis à Zdarsky de récupérer le titre Batman. Publiés en 2021 dans le cadre de l’anthologie Batman urban Legends, ces épisodes réalisés avec Eddy Barrows devait remettre à plat la relation entre Batman et Red Hood. Un pari compliqué alors que le personnage ne dispose plus de série depuis 2019 et d’ailleurs n’en dispose toujours pas suite à ces épisodes. 

J’ai lu un peu le début en VO sans m’attarder, attendant justement de pouvoir tout lire d’une traite dans une collection appropriée, mais l’ensemble était correct avec Zdarsky maîtrisant bien un Jason bourré de failles, qui reste le mouton noir de la Bat-family avec son code moral bien plus situé dans une grosse zone grise. 

Nous verrons bien le résultat final, je ne cache pas que j’y vais pour deux raisons : le dessin d’Eddy Barrows, qui reste pour moi l’un des artistes les plus sous-estimés de l’industrie. Je ne comprends pas pourquoi il n’ a pas explosé à l’image d’un Ivan Reis. Je pense qu’il lui manque encore LE projet qui le mettrait en valeur. 

L’autre raison, est sans doute mon complétisme pour la bat-family…je suis une victime dans cette affaire ! mais si, mais si…Dans le cas présent, je pense surtout que Zdarsky réutilisera un peu de ce qu’il a posé ici dans son run sur Batman plus tard…du moins il y a des chances. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – mais connaître un peu l’historique Batman / Red Hood va aider. 

JSA CHRONICLES – 2000

Date de sortie : 23 juin 2023

Prix : 39€/552 pages 

Scénario : Geoff Johns, Davis S.Goyer 

Dessin : Keith Champagne, 

Episodes : JSA #6-15, JSA : The Liberty File #1-2, JSA Annual #1

Sollicitation : L’année 2000 marque l’arrivée d’un scénariste débutant dans l’industrie des comics, mais un fan de longue date des membres de la JSA : Geoff JOHNS. Sous le patronage de David S. GOYER, JOHNS va donner au thème de la transmission une place centrale dans ses épisodes et moderniser le concept de la JSA à travers les jeunes héritiers des héros de l’âge d’Or de DC Comics.

Avis : il y a beaucoup de bonnes choses cette semaine, mais s’il y a une sortie inratable cette semaine, c’est bien ce Chronicles (et Do a powerbomb). Le tome marque en effet l’arrivée de Geoff Johns comme co-scénariste et le début d’un âge d’or sur le titre qui va durer pendant presque 10 ans, faisant de JSA un des titres de premier plan de DC durant toute la décennie 2000…Avant que le New 52 débarque et saccage tout, mais c’est une autre histoire. 

Le premier tome était déjà excellent, et nous avons pu voir la genèse de l’équipe moderne, mais c’est vraiment avec ces épisodes que l’on sent que le titre trouve son rythme de croisière, avec de la série de super-héros à l’ancienne, mais …ultra-épique. Les auteurs profitent à fond du caractère désuet de leur personnage pour s’amuser avec, tout en les ancrant dans une certaine modernité. 

Dès son arrivée Johns bouscule les choses avec la première grosse saga ambitieuse de l’équipe, mêlant affrontement familial, voyage dans le temps, quelques retcon ici ou là, notamment pour défaire certains trucs datant de Zero hour (que vous n’avez pas besoin de connaître pour apprécier). 

Le tome est d’autant plus important que l’on voit ici poser des sous intrigues qui vont largement influencer le reste de la série : l’arrivée de Black Adam dans l’équipe, l’affrontement avec Kobra, l’impact que cela va avoir sur certains personnages notamment Atom-smasher et Stargirl. Ahhh, j’ai envie de relire ces épisodes rien que d’en parler…

JSA reste une des meilleures séries DC de ces 20 dernières années, et je peux vous dire que si les personnages qui composent l’équipe ont un âge vénérable, le titre lui n’a pas pris une ride et reste particulièrement addictif. Si vous voulez du super-héros ultra efficace, avec une bonne gestion des personnages, de leurs relations, alors le titre est pour vous. 

Verdict : À POSSÉDER 

À lire avant : l’intégrale 1999

VESTRON 

TRANSFORMERS – FATE OF CYBERTRON 

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 17.95€/128 pages 

Scénario : Brian Ruckley 

Dessin : 

Episodes : 

Sollicitation : Fin de l’histoire ! La conclusion de la Série Principale TRANSFORMERS débutée par Vestron en 2021. Les Decepticons ont pris le dessus sur les Autobots, Cybertron est tombée, et Optimus Prime possède l’arme la plus puissante jamais créée… c’est peut-être le baroud d’honneur pour les Autobots… Mais à quoi ressemblerait la victoire dans une situation aussi désespérée ? Ce dernier album contient également deux récits supplémentaires : Light/Star et I have no mouth and I must Starscream !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Fin de la série principale transformers, d’autant plus qu’aux USA, IDW, l’éditeur depuis de nombreuses années a perdu la license,au profit du label Skybound de Robert Kirkman. Et et et et…il annonce Daniel Warren Johnson sur Transformers !!! mais il est malade !!! Et Williamson sur du G.I.Joe ! si les comics transformers ont été acclamés chez IDW, j’ai quand même l’impression que la relance par Skybound est la plus ambitieuse depuis …les comics Marvel ? 

Verdict : la fin d’une ère pour Transformers

À lire avant : pour les fans. 

GODZILLA – CATACLYSM 

Date de sortie : 21 juin 2023

Prix : 17.95€/128 pages 

Scénario : Cullen Bunn 

Dessin : Dave Watcher 

Episodes : 

Sollicitation : Le futur. Des années ont passé depuis que l’apocalypse des monstres a presque entièrement détruit la Terre et anéanti l’humanité. Ce n’est plus qu’un lointain cauchemar pour Hiroshi, un ancien de l’une des dernières tribus d’humains. Hiroshi est loin de se douter que l’apocalypse n’est pas terminée… et que ses souvenirs du passé peuvent peut-être sauver l’avenir. GODZILLA, dans un récit d’anticipation écrit par Cullen Bunn (Revolution) entièrement illustré par Dave Wachter !

Avis : je ne sais pas trop pourquoi, mais je me suis pris d’un petit intérêt pour les comics Godzilla, du coup, je suis très tenté par cette sortie. Je me suis récemment pris la mini signée par James Stokoe (half century war) qui était excellente, tant niveau scénario que dessin et j’ai vraiment envie de prolonger l’expérience dans ce monde. À voir ensuite ce que vaut chaque mini, surtout avec Bunn au scénario, qui peut être assez inégal. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien

A propos Sam 2328 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Hypé par les annonces transformers et G.i Joe….
    Du coup vestron va t’il perdre les droits d’éditions ? Vu que skybound est édité par Delcourt ?

  2. En effet, apparemment c’est Delcourt qui devrait récupérer les droits mais qu’en est-il des anciens produits ? Je n’ai pas vu d’annonces à ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.