Guide de lecture Comics VF : semaine du 9 août 2023

Edito : et nous voilà de retour ! Après quelques semaines de pause dans les sorties (mais pas dans le travail), les éditeurs commencent progressivement à remettre les pieds dans l’eau. Et par “les éditeurs”, j’entends avant tout Panini, qui sera présent chaque semaine à partir de maintenant, là où la plupart des autres attendent la 3e semaine d’août ou la fin du mois avant de bien vouloir nous faire la grâce de nouvelles publications. 

Ma PAL a-t-elle diminué entre-temps ? euhhhhh…joker ? pas vraiment ? Un peu quand même, mais si peu, que cela en devient légèrement déprimant. Bon en tout cas, je suis paré en cas d’attaque nucléaire, autre confinement…pause bienvenue comme le fait d’être en congés à partir de la fin de cette semaine (enfin !), donc je vais pouvoir en profiter pour faire face aux nouveautés, tout en faisant baisser mon stock. Bon, en même temps, je suis décidé à m’attaquer au dernier tome de Malazan (1200 pages…), donc niveau temps disponible, ça ne va pas non plus être top. 

Et puis, mon stock de DVD/BR est pas mal non plus, faudrait que ça baisse aussi…ou pas…Comme vous le constater, je reviens très en forme…vive les vacances ! 

Sorties de la semaine : quelques bonnes sorties en dehors des crossovers à répétition, tout de même : 

  • la réédition du Spider-Man family business, si vous avez faim de Spider-Man correct. 
  • la réédition en omnibus de tout le run de Kurt Busiek et Mark Bagley sur les Thunderbolts !

Émissions de la semaine : au programme, une seule émission cette semaine, toujours à 21h sur notre chaîne youtube : 

  • jeudi, le comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !

PANINI COMICS

LES TRÉSORS DE MARVEL 11 : 1972

Date sortie : 9 août 2023

Prix :  8,99€, 168 pages

Episodes : US Amazing Adventures (1970) 11, Marvel Spotlight (1971) 3 et 5, Tomb of Dracula (1972) 1, Heroes for Hire (1972) 1, Defenders (1972) 1 et Avengers (1963) 95 , précédemment publiés dans X-MEN : L’INTÉGRALE 1972-1975, GHOST RIDER : L’INTÉGRALE 1972-1974, MARVEL OMNIBUS : TOMB OF DRACULA 1, LUKE CAGE : L’INTEGRALE 1972-1973, DEFENDERS : L’INTEGRALE 1972, BEST OF MARVEL : AVENGERS – LA GUERRE KREE/SKRULLS et Dracula 3)

Sollicitation : Trimestriel, Nous avons choisi une nouvelle année à explorer pour y trouver les plus belles pépites de l’univers Marvel ! Luke Cage, les X-Men et les Défenseurs sont de la partie, mais aussi des personnages plus terrifiants comme Dracula et Ghost Rider !

Avis : pas d’avis, et je ne vais pas répéter encore une fois pourquoi cette collection me laisse dubitatif. si cela continue, c’est que cela doit trouver son public. Tant mieux pour ceux qui apprécient. 

Verdict : pour ceux qui suivent cette collection. 

 

100% MARVEL : MARVEL COMICS 20

Date sortie : 9 août 2023

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 176 pages

Episodes : US Spider-Man (2022) 1-2 et 5 (II), Avengers (2018) 64-65, Avengers Forever (2022) 13, Thor (2020) 29 et Invincible Iron Man (2023) 3, inédits)

Scénario : Dan Slott, Jason Aaron

Dessin : Mark Bagley, Aaron Kuder

Sollicitation : Mensuel, Morlun est de retour et il n’est pas seul. Allié à l’un des êtres les plus puissants du Spider-Verse, il compte bien détruire Spider-Man et tous ses homologues du multivers ! Les Avengers affrontent les Maîtres du Mal, Iron Man affronte son père et le Wolverine Phénix est de retour ! 

Avis : alors que l’on se dirige vers la fin du run de Jason Aaron sur les Avengers, Dan Slott signe son retour sur Spider-Man. Non, Zeb Wells n’a pas été viré. Je sais, je sais, beaucoup le regrettent, mais je me demande ce qui tient de son travail et de l’éditorial dans la mauvaise réception. Marvel, toujours en quête de publier plus de Spider-Man chaque mois a fait appel à des vétérans de la franchise pour tenter une nouvelle fois de lancer une seconde série régulière sur le personnage en plus d’Amazing Spider-Man. 

En général, ces tentatives sont de courtes durées car outre le fait que ASM sorte 2-3 fois par mois, ce qui représente déjà un budget pour n’importe quel lecteur, surtout alors que le titre va désormais être vendu 5$ (oui, ça y est Marvel ne se cache plus, le seul psychologique est franchi), tout le monde a compris que les trucs importants se passaient dans ASM. C’est peut être pour contrer ce sentiment (et vendre 4 épisodes de Spider-Man à haut niveau chaque mois, en faisant en fait un titre hebdo sans le dire…), qu’ils ont rappelé non seulement Dan Slott, mais aussi Mark Bagley. 

Dans un premier temps pour revenir dans le Spider-Verse, juste avant la sortie du récent film, cela avait du sens, mais aussi pour lancer quelques nouveaux trucs…et du coup, cette série n’apparaît pas aussi secondaire que cela. Donc je crains pour ceux qui suivent encore la franchise que vous ne puissiez faire l’impasse. Reste à voir comment Panini va publier tout ça. De fait, ce mois-ci pas d’ASM dans le mag Marvel Comics, alors que le titre paraît toujours aussi vite aux USA…et la nouvelle série Spider-Man n’a aucun retard. Bon, en fait, Panini profite de Dark Web pour exfiltrer la série quelques mois, mais vous voyez l’idée…

Avoir un mag uniquement pour Spider-Man serait à ce stade plus sage, je pense…car le nombre de séries et d’épisodes liés à Spider-Man chaque mois est assez colossal. 

Verdict : pour ceux qui suivent encore

 

100% MARVEL : DARK WEB 1

Date sortie : 9 août 2023

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 176 pages

Episodes : US Dark Web (2022) 1, Amazing Spider-Man (2022) 15, Dark Web: X-Men (2022) 1, Mary Jane/Black Cat (2022) 1, Dark Web: Ms. Marvel (2022) 1 et Gold Goblin (2022) 1-2, inédits)

Scénario :  Zeb Wells, Gerry Duggan

Dessin : Adam Kubert, Rod Reis

Sollicitation : Mensuel, 

Ne supportant plus d’être seulement un clone, Ben Reilly s’associe avec Madelyne Pryor pour s’emparer de l’âme de celui dont il partage les gènes : Peter Parker. Ensemble, ils plongent New York dans un chaos infernal que ni Spider-Man ni les X-Men ne sont prêts à affronter. 

 Avis : pour ceux qui veulent souffrir de ce pseudo crossover entre X-Men et Spider-man à coup de clones et de repompée d’inferno. Cela m’a l’air bien con et les critiques pas très bonnes vont dans mon sens. 

Verdict : pour ceux qui aiment souffrir…

 

100% MARVEL : DESTINY OF X 16

Date sortie : 9 août 2023

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Episodes : US X-Terminators (2022) 1, Immortal X-Men (2022) 10, X-Force (2019) 36, Marauders (2022) 8, Legion of X (2022) 10 et X-Men Red (2022) 10, inédits)

Scénario : Kieron Gillen, Al Ewing

Dessin : Stevano Caselli, Lucas Werneck

Sollicitation : Bimensuel, Légion découvre un ennemi caché dans l’endroit supposé être le plus sûr de Krakoa. Diablo s’attaque à ses amis. Tornade se bat pour l’âme d’Arakko. Kate Pryde et son équipage tentent de sauver le passé sans condamner le futur. Jubilé, Big Bang et Dazzler passent une soirée improbable…

100% MARVEL : SINS OF SINISTER 1

Date sortie : 9 août 2023

Prix :  16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Episodes : US Sins of Sinister (2022) 1, Storm & The Brotherhood (2022) 1, Nightcrawlers (2022) 1-2 et Immoral X-Men Red (2022) 1, inédits)

Scénario : Kieron Gillen, Al Ewing

Dessin : Paco Medina, Andrea Di Vito

Sollicitation : Mensuel,Depuis qu’il a rejoint Krakoa, Nathaniel Essex manigance secrètement au sein du conseil secret. Quand il assassine Charles Xavier et d’autres membres essentiels aux protocoles de résurrection, l’univers Marvel plonge dans l’horreur d’un monde à l’image du bien nommé M. Sinistre. 

Avis : quelques mois à peine après AXE, les X-Men continuent de nous abreuver de crossovers, une tradition qui nous rappelle les pires périodes des années 90. Reste à voir si la qualité générale sera meilleure. J’apprécie l’intention des auteurs de vraiment avoir une succession de grosses intrigues, mais j’ai peur aussi qu’ils soient (et nous avec) noyés dans la masse et que la qualité que l’on pourrait attendre d’auteurs comme Gillen ou Ewing soit diluée

Verdict : pour ceux qui suivent : nouveau crossover !

BEST OF MARVEL : DAREDEVIL – FATHER – MUST-HAVE

Date sortie : 9 août 2023

Prix :  22,00 €I 200 pages

Episodes : US Daredevil: Father (2004) 1-6, précédemment publiés dans MARVEL OMNIBUS: MARVEL KNIGHTS PAR QUESADA)

Scénario : Joe Quesada

Dessin :  Joe Quesada

Sollicitation : Alors que New York est en proie à une terrible canicule, un tueur en série surnommé Johnny Sockets laisse dans son sillage une traînée de cadavres. Tandis qu’il mène l’enquête en portant le masque de Daredevil, Matt Murdock est contacté sous son identité civile par une femme atteinte d’un cancer. 

Avis : réédition d’une des rares œuvres à la fois scénarisée et dessinée par Joe Quesada qui réalise un peu tout sur cette mini série particulièrement noire, qui joue avec de nombreux thèmes habituels dans une série DD mais dans une ambiance poisseuse. 

Si j’aime beaucoup l’approche graphique très différente qu’il a adopté sur cette mini, avec un DD massif, des personnages dessinés de manière plus schématique par moment, …Quesada à rendu son style plus anguleux, rugueux, moins soigné pour représenter la noirceur et le malaise de son histoire, je suis moins enthousiaste du côté de l’histoire.

La noirceur est très bien rendue, tant toute l’histoire qui va avant tout faire déprimer, alors que Matt va vérifier un proverbe anglais bien connu, selon lequel aucune bonne action ne reste jamais impunie. Il est ainsi pris dans une histoire sombre tant dans sa vie civile que sous le costume, mais à mon sens l’histoire aurait mérité d’être plus courte et sans doute plus polie. 

L’aide d’un scénariste accompli aurait sans doute aidé Quesada à mieux communiquer les thèmes qu’il voulait injecter. Je sais qu’il a réalisé cette mini après la disparition de son propre père, mais à part nous faire penser qu’ils avaient une relation très compliquée…on ne comprend pas trop l’intérêt de rattacher cela à DD, à part rendre son origine encore plus…compliquée. 

Bref, si cette mini reste une petite merveille niveau dessin, niveau scénario, c’est assez maladroit. 

Verdict : à regarder

À lire avant :  rien. 

 

BEST OF MARVEL : SPIDER-MAN – FAMILY BUSINESS – MUST-HAVE

Date sortie : 9 août 2023

Prix : 16,00 €I 112 pages

Episodes : US Amazing Spider-Man: Family Business GN (2014) 1, précédemment publiés dans MARVEL ABSOLUTE : MARVEL PAR DELL’OTTO)

Scénario : Mark Waid, James Robinson

Dessin : Gabriele Dell’Otto, Werther Dell’Edera

Sollicitation : Spider-Man a beau être entouré d’ennemis, une fois n’est pas coutume, c’est Peter Parker qui est pris pour cible. La seule personne à pouvoir lui venir en aide n’est autre que… sa sœur. Pour Peter, c’est le début d’un périlleux voyage sur les traces de ses parents. 

Avis : autre réédition qui sera à conseiller à ceux qui n’ont pas lu du Spider-Man correct depuis longtemps. Panini réédite ce qui était une des tentatives de Marvel au début des années 2010 de revenir vers le marché des récits vendus directement sous forme de TPB. Une bonne idée sur laquelle les éditeurs reviennent régulièrement, mais qui ne se montre jamais vraiment viable financièrement apparemment, du moins c’est ce qu’expliquait encore récemment Tom Brevoort sur le sujet. 

Cela explique pourquoi nous n’avons jamais beaucoup de ce genre de récits, en particulier chez Marvel, alors que DC semble avoir moins de scrupules ou de difficultés pour publier des récits indépendants de toute continuité ou “iconiques”. Sinon, sur le fond, comme je le disais, un récit Spidey tout à fait correct sans être sensationnel, avec cette histoire qui voit la famille de Peter s’agrandir…ou pas ? Car c’est tout le jeu de James Robinson et Mark Waid de jouer avec le concept d’une sœur cachée sans jamais vraiment trancher. 

Les auteurs laissent planer le doute pour laisser à d’autres auteurs l’opportunité de creuser l’idée, comme le feront ensuite des gens comme Chip Zdarsky dans son Spectacular Spider-man ou Nick Spencer lors de son passage sur ASM. L’aventure en elle-même est très sympathique avec un petit goût d’histoire classique de Spider-Man qui se laisse apprécier, puisque en termes d’antagonistes, ils vont surtout utiliser le Kingpin dans une aventure qui va faire pas mal voyager les personnages à travers le globe. 

L’ensemble est superbement servi par Gabriele Dell’Otto pour l’essentiel. Le récit est juste rafraîchissant et fera du bien à tous ceux que la franchise fait souffrir depuis quelques années avec une histoire fun, pas trop prise de tête et bien menée. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien. 

 

MARVEL OMNIBUS : THUNDERBOLTS T01

Date sortie : 9 août 2023

Prix : 90,00 € (édition régulière), 90,00 € (édition www.panini.fr)I 1200 pages

Episodes : US Thunderbolts (1997) -1-33 et Annual 97, Incredible Hulk (1969) 449, Marvel Universe (1997) 1 (partiel), Spider-Man Team-Up (1995) 7, Heroes For Hire (1997) 7, Captain America/Citizen V ’98 (1998) 1 et Avengers (1998) 12, précédemment publiés dans MARVEL SELECT 1-6, 8, 10-26 et 31-32, HULK 37-38, MARVEL TOP 16, MARVEL ANTHOLOGIE : JE SUIS ANT-MAN et MARVEL ICONS: AVENGERS PAR BUSIEK ET PEREZ 1)

Scénario : Kurt Busiek

Dessin : Mark Bagley 

Sollicitation : Après leur affrontement contre Onslaught, les Avengers et les Quatre Fantastiques ont disparu. Un nouveau groupe de super-héros, les Thunderbolts, compte bien prendre le relais. Mais Citizen V, Mach-1, Techno, Songbird, Atlas et Météorite  dissimulent un terrible secret… 

Avis : dans la pluie d’omnibus (qui fait mal quand elle vous tombe dessus) d’omnibus de ces derniers mois, en voilà un qui fait très plaisir à voir car cela fait longtemps que nombre de lecteurs dont moi espèrent la réédition de la série Thunderbolts. Elle ne fut en effet publiée qu’une seule fois par Panini dans ces mags à la fin des années 90 et son absence depuis en tomes reliés était assez étonnante. 

Mais comme Panini suit le programme de réédition d’omnibus de Marvel de manière assez fidèle, nous ne devrions pas être si surpris que cela de son retour sur nos étales. À mon sens, cette réédition est plus que justifiée au regard de l’importance symbolique du titre dans l’histoire créative et commerciale de l’éditeur. 

Publiée à l’origine en 1997, elle avait été lancée (parmi d’autres) pour occuper la place laissée vacante par les titres historiques, Avengers, Captain America, FF, et Iron man, ainsi que Thor, tous emportés dans la vague Onslaught et embarqués dans l’initiative Heroes Reborn. Pendant que les Image Boys redonnaient un coup de jus à des icônes alors apparaissant comme ringards à pas mal de lecteurs (on connaît tous le résultat final), Marvel devait gérer d’autres difficultés. 

Déclarée en faillite en 1996, un coup de tonnerre pour tout l’industrie déjà en chute libre après l’éclatement de la bulle spéculative du début des années 1990, la maison des idées recherchait alors désespérément de nouvelles idées, de nouveaux succès, une manière tout simplement de rebondir. 

Et Thunderbolts fut selon moi la preuve que oui, Marvel en avait encore sous la pédale, qu’il y avait encore des talents en interne capable de produire de la qualité et de vendre à de bons niveaux. 

Pourtant sur le papier, le titre ne vendait pas tant de rêve que cela, car l’équipe mise en scène renvoyait une image assez classique, voire trop pour les années 90, en tout cas datée par rapport aux codes modernes…mais c’était sans compter le petit coup de théâtre préparé par l’équipe créative, qui changea complètement les choses. 

Je ne vais pas le spoiler, mais il a clairement permis au titre de trouver sa place et surtout de poser les bases du futur heroes Return, en faisant de Busiek un des piliers de la maison,a qui un an plus tard, les éditeurs pourraient confier avec succès la relance des Avengers aux côtés de Georges Pérez. 

Le pitch de la série est très éloigné de simples aventures de super-héros basiques qui auraient vite été délaissé par les lecteurs, pour afficher une vraie ambition qui permettra au titre de survivre pendant des années, sous plusieurs itérations différentes. À l’heure actuelle, pourtant, ces personnages ont de nouveau été délaissés et si on nous annonce l’arrivée dans le MCU d’une série Thunderbolts, elle n’a pas grand chose à voir avec le concept ou les personnages originaux. 

Il faut donc s’attendre à une nouvelle mouture des Thunderbolts version comics qui copiera la version MCU sans se soucier de l’histoire originale…Il nous restera donc cet omnibus qui regroupe toute la prestation de Busiek et Bagley…je croise les doigts pour un second omnibus qui reprendrait le run de Nicieza que je préfère personnellement à celui de Busiek…Ce dernier est très bon, mais le run de Nicieza est tout simplement plus prenant. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien.

A propos Sam 2326 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.