Guide de lecture Comics VF : semaine du 20 septembre 2023

Edito : une semaine un peu plus intéressante cette fois. Urban nous fait un gros mois Tom Taylor et cela se voit avec un tir de barrage de tous ces récents titres. Et depuis que le monsieur a signé son contrat exclusif chez DC, il s’est montré productif, tant dans l’univers principal DC que côté dystopie bien barrée. Dans ce dernier cas, il s’est un peu fait le spécialiste du genre depuis Injustice et depuis, il les a multiplié tant chez DC que Marvel. 

Côté Panini, Star Wars domine + plusieurs omnibus…donc si le programme n’est pas diversifié, il sera lourd à porter…Mais bien évidemment l’évènement de la semaine sera plutôt la réédition de Sin City et au-delà des œuvres de Frank Miller chez Huginn et Muninn. Après plusieurs années passées chez Rackham, l’éditeur nous promet deux éditions pour l’œuvre phare de Miller et j’ai hâte de voir le résultat.  C’est une bonne occasion de permettre à une nouvelle génération de les découvrir et  se les procurer

Donc, oui, une belle semaine, avec un bon mélange entre inédits et rééditions sous d’autres formats. À noter que la semaine prochaine sera bien plus calme…tant mieux les dernières furent chargées en nombre de sorties, même si peu étaient finalement vraiment intéressantes. 

Sorties de la semaine : quelques sorties intéressantes donc cette semaine : 

  • chez Huginn et Muninn, donc, la réédition en souple et dos dur de Sin City !
  • chez Panini, réédition en omnibus de  la première partie du Daredevil de Mark Waid !
  • chez Urban,…ben un peu tout ! puisque tout est signé Tom Taylor et tout s’annonce de bonne qualité !

Émissions de la semaine :  trois émissions prévues cette semaine, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

  • mardi, un nouveau Comixity of the future past !
  • jeudi, le comixweekly, qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !
  • vendredi, un nouveau Retroxity consacré a Crisis of infinite Earths !

DELCOURT COMICS 

SPAWN RENAISSANCE TOME 13

Date sortie : 20 septembre  2023

Prix : 15.95€/144 PAGES 

Episodes : 

Scénario : Todd McFarlane 

Dessin : Carlo Barberi 

Sollicitation : La guerre pour le contrôle des Zones Aveugles entre dans une nouvelle phase alors qu’une faction surprenante émerge, qui menace de déstabiliser les plans de Spawn pour débarrasser le monde des forces du Ciel et de l’Enfer. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Spawn 

À lire avant : les 12 précédents tomes composant cette période de l’histoire de Spawn. 

HACHETTE COMICS

LA LEGENDE DE KORRA TOME 2

Date sortie : 13 septembre  2023

Prix : 20.99€/240 PAGES

Episodes : 

Scénario : Michael Dante DiMartino 

Dessin : Irene Koh

Sollicitation : Pour assurer une paix durable au Royaume de la Terre, Korra doit faire confiance à un allié improbable ! À la veille de ses premières élections, l’avenir du Royaume de la Terre est menacé par son passé. Alors que Kuvira s’efforce de reconquérir son honneur, le sournois commandant Guan sape la paix que l’Avatar Korra a instaurée pour s’emparer du pouvoir. Korra et Kuvira doivent apprendre à travailler ensemble pour assurer l’avenir du Royaume de la Terre. Profitez de la suite des aventures d’Avatar, maintenant avec une nouvelle section de carnet de croquis et des commentaires d’artistes ! Écrit par le co-créateur de la série Michael Dante DiMartino et dessiné par Michelle Wong , avec une consultation de Bryan Konietzko, c’est la suite officielle de la série télévisée !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui veulent prolonger l’aventure Korra sous format comics

À lire avant : le tome 1 et avoir lu le dessin animé avant. 

HUGINN & MUNINN 

SIN CITY TOME 1 & 2

Date sortie : 22 septembre  2023

Prix : 19.95€/208 pages 

Episodes : 

Scénario : Frank Miller 

Dessin : Frank Miller 

Sollicitation : « FRANK MILLER EST SANS CONTESTE L’UN DES VISAGES AU SOMMET DU MOUNT RUSHMORE DU COMICS, ET SON ?UVRE PHARE, C’EST SIN CITY. VOUS NE POUVEZ PAS VIVRE SANS CE LIVRE. » ROBERT KIRKMAN (scénariste de The Walking Dead, Invincible, Marvel Zombies) Il n’y a aucune lumière dans un endroit comme Sin City ; on n’y trouve que misère, crime, perversion… Pourtant, au milieu de la crasse et des dégénérés, Marv, un ex-taulard massif et instable, a trouvé un ange. Goldie, une déesse qui a offert à ce misérable voyou une nuit de paradis. Et voilà qu’elle meurt, assassinée à ses côtés, sans le moindre indice sur son corps. Pourquoi ? Les flics sont déjà en route ? ça sent le traquenard, et cette fois ils ne le laisseront pas vivre. Celui qui a tué Goldie, qui que ce soit… va payer.

Avis : comme je le disais en intro, sans doute l’un des projets de réédition les plus intéressants de cette année. En général, nous sommes tellement assaillis de rééditions dans tous les sens qu’il est parfois difficile de faire le tri et je trouve la manière de faire de l’éditeur particulièrement intéressante ici. 

J’ai personnellement vraiment lu Sin City récemment, entre 2020 et 2021 grâce à à l’édition de Rackham. Une belle édition très réussie, même si j’en regrettais un poil la taille. La beauté des pages de Miller commandait à mon sens un grand format pour vraiment apprécier dans sa globalité le travail de l’auteur. 

À part ce point de détail, l’œuvre en elle-même m’avait de plus en plus captivée. Si je comprends que la première intrigue soit celle qui ait presque le plus marqué, du fait du charisme de Marv, c’est plus les tomes suivants qui m’ont séduits, notamment le personnage de Dwight, moins monolithique, plus gris en quelque sorte que Marv. 

De manière générale, les personnages de Sin City, qui évoluent dans un monde en noir et blanc sont pour la plupart des personnages qui sont toujours entre les deux. Des personnages souvent torturés, au passé lourd, hantés et à la face obscure toujours particulièrement dangereuse prête à refaire surface à tout moment. Ils évoluent tous dans un monde sale, corrompu jusqu’à la moelle et tentent de surnager comment ils peuvent. 

L’ensemble est sublimé par les compositions de Miller et sa maîtrise à la fois de l’encrage et de la disposition du blanc, inversant parfois le rapport entre les deux. À savoir que ce soit le blanc qui définisse les formes et non les traits en noir. On ne peut qu’être époustouflé par ce qui reste à mon sens son meilleur travail. 

Une oeuvre à l’impact durable, puisque l’auteur a quasiment ressuscité à lui seul le genre polar / noir dans les comics dans les années 90, à une époque où le super-héros était tellement archi dominant que même proposer l’idée de faire autre chose représentait un risque. Sans Sin City, pas de Stray Bullets, pas de Brubaker et Phillips et bien d’autres. 

Je vantais le travail de l’éditeur plus haut, je pensais notamment à son double format d’édition, les lecteurs pourront ainsi choisir entre une version abordable en format souple et une version un peu plus chère en dos dur. Une très bonne initiative qui permettra d’appeler tous les genres de public. Par contre j’ai l’impression que les versions en dos dur dites collector ne seront pas disponibles avant la semaine prochaine. 

Tout ça pour dire que Sin City est un indispensable absolu pour tout lecteur qui se respecte tout genre confondu. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien

PANINI COMICS

MARVEL DELUXE : UNCANNY AVENGERS T04 – UNION IMPARFAITE

Date sortie : 20 septembre  2023

Prix : 32,00 € I 296 pages

Episodes : US Uncanny Avengers (2015) 1-12 et Avengers (2015) 0 (partiel), précédemment publiés dans MARVEL GOLD 2 – UNCANNY AVENGERS)

Scénario : Gerry Duggan

Dessin :  Ryan Stegman, Pepe Larraz

Sollicitation : Après les guerres entre Avengers, X-Men et Inhumains, les tensions sont au plus haut. Afin de montrer au monde que l’entente est possible, Captain America reforme la Division Unité des Avengers en mêlant humains, mutants, inhumains et même l’inclassable Deadpool ! 

Avis : pas vraiment d’avis, car je crois que je n’ai pas poursuivi la lecture au-delà du run de Remender sur Uncanny Avengers. On se situe ici dans le monde post Secret wars, à un époque où les mutants furent mis de côté par Marvel au profit des inhumains. Du coup l’équipe intègre plusieurs membres inhumains qui ont depuis complètement disparu.  

Duggan ramène également son personnage, Deadpool sur lequel il travaillait encore à l’époque. Cette version de l’équipe est vite passée inaperçue, surtout comparée à la précédente et a fini sa vie dans une certaine indifférence. Il faut dire qu’à l’époque, l’univers Marvel souffrait de pas mal de maux, la relance post Secret Wars ayant vite patiné, en raison d’évolutions superficielles, amenées au forceps sans mise en place préalable juste pour dire que les choses avaient changé. 

Reste l’équipe des dessinateurs qui est intéressante, entre Stegman et Larraz. 

Verdict : pour les fans de cette période ou de l’équipe 

À lire avant : le run de Remender et se souvenir du contexte de l’époque, notamment cette XXX de M-Pox presque immédiatement oubliée. 


MARVEL OMNIBUS : DAREDEVIL PAR MARK WAID T01

Date sortie : 20 septembre  2023

Prix : 70,00 € (édition régulière), 70,00 € (édition www.panini.fr)I 728 pages

Episodes : US Daredevil (2011) 1-27 et 10.1, Amazing Spider-Man (1999) 677, Avenging Spider-Man (2012) 6 et Punisher (2011) 10, précédemment publiés dans JE SUIS DAREDEVIL, MARVEL DELUXE : SPIDER-MAN PAR SLOTT 4, MARVEL DELUXE : PUNISHER PAR RUCKA 2 et MARVEL ICONS : DAREDEVIL PAR WAID 1-2)

Scénario : Mark Waid

Dessin : Chris Samnee, Marcos Martin

Sollicitation : Matt Murdock a réussi à faire oublier au monde qu’il est Daredevil. Mais lorsque quelqu’un s’en prend à la tombe de son père, il comprend que l’attaque est personnelle. Son identité secrète menacée, le diable de Hell’s Kitchen va traquer un mystérieux adversaire qui agit dans l’ombre…

Avis : premier omnibus sur deux qui voit la réédition du run de Mark Waid sur Daredevil. Un run sur lequel je continue d’avoir une opinion très partagée…en fait avant tout parce que  je déteste les débuts. Je dirais presque que la première année m’indiffère. Au cours des 25 dernières années, il y a peu d’auteurs qui ont failli me faire lâcher DD, et un seul y est parvenu. 

Bob Gale m’a endormi, mais il n’est resté que 6 épisodes, donc ça allait encore. Shadowland fut un gros accident de parcours, mais là aussi court, donc on pouvait juste attendre que ça passe…Zdarsky n’a pas été loin de tout me faire lâcher et le seul qui y est parvenu est Soule…grand dieu que ce run était con. 

Et Mark Waid…dont j’ai détesté le ton au départ, faussement léger. Je comprenais que son approche était aussi pour contrebalancer Shadowland qui précédait qui allait trop loin dans “Matt est plongé dans un récit noir et désespérant en permanence, dénué de tout espoir, juste de la souffrance tout le temps”. 

Sauf que toute cette première année de Waid m’a ennuyé. Aucune des intrigues n’était intéressante et je crois avoir laissé tomber après 5 ou 6 épisodes, ne voyant pas de changement de direction. Il a fallu attendre quelques années, que je revienne dessus et que je dépasse ces 12 premiers numéros pour voir arriver l’amorce de quelque chose qui m’accrochait vraiment. 

Le point le plus bas fut sans doute atteint lors du crossover avec Spidey et le Punisher qui était du grand vide. Je peux pardonner le n’importe quoi, mais le vide total et l’absence absolue de retombées…un peu moins. 

De fait, je préfère en réalité plus la seconde partie de son run, où Matt déménage sur la côte ouest et change un peu de vie. Et tout le ton faussement léger ? je dis faussement, car franchement, Waid a écrit certaines des histoires les plus sombres sur DD : son affrontement contre Doom était traumatisant…et tout l’arc avec Coyote est l’un des plus malaisant et noir que j’ai pu voir sur DD. 

Donc oui, si l’on s’accroche et qu’on dépasse les premiers épisodes qui restent mous du genoux, l’auteur livre un excellent run, parmi les meilleurs qu’on ait sur DD, aidé en grande partie pour cela par les dessinateurs sur le titre, que ce soit Martin ou Samnee qui insufflent une toute autre approche sur le personnage qui nous ramène à l’ère Gene Colan qui fonctionne étrangement bien. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – bon point d’entrée. 

100% STAR WARS : HAN SOLO & CHEWBACCA T02

Date sortie : 20 septembre  2023

Prix : 19,00 € I 136 pages

Episodes : US Han Solo & Chewbacca (2022), inédits)

Scénario : Marc Guggenheim

Dessin : David Messina

Sollicitation : Chewbacca est enfermé sur la planète-prison de Gulhadar, pendant que Han Solo est laissé pour mort après avoir été abattu par Greedo. Avec l’aide de Maz Kanata, Chewie doit tenter une périlleuse évasion, et retrouver le Faucon Millenium avant de découvrir ce qui est arrivé à Han. 

Avis : pas d’avis, mais David Messina au dessin, cela donne envie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars et de Messina. 

À lire avant : rien

 

100% STAR WARS : STAR WARS LA HAUTE RÉPUBLIQUE – LES AVENTURES PHASE II T01

Date sortie : 20 septembre  2023

Prix : 18,00 € I 112 pages

Episodes : US Star Wars: The High Republic Adventures (2022) 1-4, inédits)

Scénario : Daniel José Older

Dessin :  Toni Bruno 

Sollicitation : La Padawan Sav Malagán a toujours désiré intégrer l’Ordre Jedi. Mais depuis peu, ses priorités ont changé et elle se rend au château de la pirate Maz Kanata. Un soir, alors qu’elle rencontre un groupe d’aventuriers, la jeune femme décide d’embarquer avec eux pour un fabuleux périple.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour les fans de Star Wars 

À lire avant : avoir lu la première phase de la partie aventures de la haute république va aider.


100% STAR WARS : HIDDEN EMPIRE 3

Date sortie : 20 septembre  2023

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector) I 168 pages

Episodes : US Star Wars: Hidden Empire (2022) 4, Star Wars (2020) 32, Bounty Hunters (2020) 30, Darth Vader (2020) 30-31 et Doctor Aphra (2020) 28-29, inédits)

Scénario : Charles Soule, Greg Pak

Dessin : Raffaele Ienco, Minkyu Jung

Sollicitation : Au cours de la terrible bataille devant la tombe de Padmé, sur Naboo, les servantes les plus dévouées de la reine n’ont pas été de taille face à la fureur de Dark Vador. Qui triomphera lors de la revanche ? Et quel sera le prix de la victoire ? 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour les fans de Star Wars 

À lire avant : le reste du run de Charles Soule sur la franchise

 
STAR WARS DELUXE : STAR WARS T05 – REBELLES ET RENÉGATS

Date sortie : 20 septembre  2023

Prix : 28,00 €I 216 pages

Episodes : US Star Wars (2015) 68-75 et Annual 4, précédemment publiés dans 100% STAR WARS : STARS 12-13)

Scénario : Greg Pak

Dessin : Phil Noto

Sollicitation : Avec des milliers de sondes envoyées aux quatre coins de la galaxie, l’Empire compte débusquer l’Alliance rebelle. Chewbacca et C-3PO tentent de les attirer sur une planète abandonnée. Luke, de son côté, doit empêcher la détection d’un poste de ravitaillement rebelle. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie de cette réédition en deluxe du court run de Pak sur Star Wars, située entre l’épisode IV et V. Il n’est pas resté éloigné de la lointaine galaxie très longtemps, puisqu’il a ensuite repris le titre dédié à Darth Vader

Verdict : pour les fans de Star Wars 

À lire avant : les autres deluxe Star wars

 
LES CHRONIQUES DE CONAN 1994 (II)

Date sortie : 20 septembre  2023

Prix : 30,00 € I 320 pages

Episodes : US Savage Sword of Conan 223-228, précédemment publiés dans CONAN 8, Spécial Conan 24, 26 et inédits)

Scénario : Roy Thomas

Dessin : John Buscema, Alfredo Alcala

Sollicitation : Dans la Désolation Picte, Conan doit affronter le sorcier maléfique Nekht Semerkeht et les monstrueux charognards du ciel, alors qu’un temple menace de l’ensevelir. Son vrai voyage commence toutefois avec la rencontre d’un chamane picte. 

Avis : pas d’avis, alors que je n’ai toujours pas commencé la série Savage Sword…peut être un jour. 

Verdict : à lire comme tout Conan 

À lire avant : rien 

 

AMERICAN JESUS T03 – RÉVÉLATION

Date sortie : 20 septembre  2023

Prix : 16,00 € I 88 pages

Episodes : US American Jesus: Revelation (2022) 1-3, inédits)

Scénario : Mark Millar

Dessin : Peter Gross, Tomm Coker 

Sollicitation : L’Antéchrist Jodie Christianson est président des États-Unis et planifie l’effondrement de l’économie, pour créer un gouvernement mondial au nom de Lucifer et réduire l’humanité en esclavage. Face à lui se dresse Catalina, la réincarnation du Christ. Mais que peut faire la jeune femme ?

Avis : je vais garder mon avis sur moi-même de cette série American Jesus. Je n’en ai jamais rien lu, mais la simple présence de Millar au scénario fait que je vais avoir un à priori négatif…

Verdict : pour ceux qui ont enduré le machin jusque là. 

À lire avant : les deux premières parties. 

URBAN COMICS

BATMAN ONE BAD DAY : RA’S AL GHUL

Date sortie : 22 septembre  2023

Prix : 15€/ 72 pages

Episodes : Batman – One Bad Day: Ra’s al Ghul

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Ivan Reis 

Sollicitation : Depuis des siècles, Ra’s al Ghul a tenté de sauver la Terre de son pire ennemi : la corruption humaine. Sans jamais y parvenir. De nombreux obstacles se sont dressés sur sa route, parmi lesquels le Chevalier Noir. Ra’s a pourtant offert à Batman de se rallier à sa cause, mais en vain. Aussi n’a-t-il d’autre choix que d’éliminer le détective de Gotham de l’équation. S’il faut en passer par là pour remodeler le monde à son image et apporter paix et prospérité à cette Terre en perdition, alors il n’hésitera pas…

Avis : on commence cette grosse semaine Tom Taylor, avec un autre one shot One bad day et c’est sans doute l’un des plus intéressants sur le papier. Il a de gros atouts : une équipe créative au gros potentiel avec l’excellent Ivan Reis au dessin et mon vilain préféré dans l’univers de Batman, Ra’s Al Ghul. Il y a de quoi faire avec sa longue histoire, son opposition récurrente et souvent épique à Batman et son objectif qui rend ses actions si non acceptables au moins compréhensibles. 

Il est moins intéressé par l’argent, le pouvoir que le fait de sauver le monde…mais selon ses termes, quitte à exterminer une bonne part de l’humanité pour le faire. L’approche idéologique du personnage le rend plus tristement d’actualité que jamais, même si toute l’idée de “l’humanité est le cancer de la planète” est désormais une très / trop usitée dans les médias de divertissement. 

C’est quelque chose que l’on a vu exploser ces 10 dernières années et je crois que l’on sature un chouia…Il va revenir à Tom Taylor d’apporter un brin de fraicheur à notre vieux bonhomme. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien

DARK KNIGHT OF STEEL TOME 1

Date sortie : 22 septembre  2023

Prix : 24€/208 pages

Episodes : Dark Knight of Steel #1-6 + Dark Knight of Steel: Tales from the Three Kingdoms

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Yasmine Putri 

Sollicitation : Un monde médiéval se voit bouleverser à jamais lorsqu’un vaisseau spatial s’écrase sur une planète condamnée. Des années plus tard, le Royaume des Tempêtes confronte le tout-puissant Royaume des El et rassemble des alliés pour le défier. Mais les El peuvent compter sur un allié de poids en la personne de Bruce Wayne, l’impitoyable et dévoué chef de la garde, bien décidé à éradiquer la magie de ses terres… Les alliances se noueront et se briseront, les monarques tomberont, les royaumes s’élèveront, et ce qui semblait être la fin du monde pour beaucoup… n’était que le début d’une nouvelle ère.

Avis : et une nouvelle dystopie, une ! mais avec une petite variation qui fait tout le charme du bouquin. Jusque là, Tom Taylor s’appuyait avant tout sur l’univers DC existant, ou une approche amalgamant plusieurs versions toujours présentes de l’univers DC. Cette fois, nous nous aventurons plus dans un exercice de type Elseworlds où l’on reprend les figures connues tout en les remplaçant dans un autre contexte : l’angleterre victorienne par exemple avec Batman Gotham by Gaslight qui a lancé le concept. 

Cette fois, ce sera le moyen âge dans un monde clairement implanté dans le genre fantasy. À part cela, on retrouve les personnages connus de l’univers DC altérés par ce nouveau contexte. Bien évidemment et cela devient suranné, on sent que Taylor est allé grappiller du côté Games of Thrones pour tout le côté opposition entre royaumes, morts choquantes, trahisons, twists  où personne n’est à l’abri. 

On sait que dans ce genre d’univers, Taylor s’est toujours senti bien plus libre et le contexte lui donne encore plus de marge dans le cas présent. Il n’a pas à respecter une quelconque image associée à tel ou tel personnage ou continuité, puisqu’il peut tout recréer comme il l’entend. En fait, le seul défaut dont j’ai entendu parler sur cette maxi série concerne les délais de publication. 

Le bouquin a connu de multiples retards tout au long de sa vie édito, avec de mémoire, une pause entre l’épisode 6 et 7. Si Taylor est très occupé, ce qui peut en partie expliquer la pause, je pense que c’est aussi dû au fait que visuellement le travail artistique est très poussé et demande plus de temps. 

Sur le fond, c’est pour moi l’un des projets les plus intéressants de Taylor et une autre incursion de DC du côté de la fantasy, un genre que j’apprécie particulièrement, juste après The Last God. L’organisation de DC est assez étrange de nos jours, car ce genre de projet aurait eu sa place du côté des Elseworlds, tandis que Last God du côté de Vertigo. Il sera intéressant de voir dans les années à venir si l’éditeur continue d’essayer de se diversifier. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien

DCEASED TOME 3

Date sortie : 22 septembre  2023

Prix : 21€/208 pages 

Episodes : DCeased – War of the Undead Gods #1 à 8

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Trevor Hairsine 

Sollicitation : L’Équation d’Anti-Vie s’est répandue sur Terre, condamnant les héros survivants à fuir la planète. Aujourd’hui, ils s’accrochent à la possibilité d’un antidote efficace permettant de guérir les infectés et à l’espoir de retrouver certains de leurs proches. Hélas, la bataille pour la Terre est désormais un conflit embrassant le cosmos entier, entraînant dans sa folie meurtrière même les Néo-Dieux ! La guerre se propage de planète en planète, réduisant lentement mais sûrement les espérances des justiciers.

Avis : autre gros morceau cette semaine, avec la sortie de la 3e et pour l’instant dernière partie de la saga Dceased. Les deux premiers volets font partie de mes travaux préférés par Taylor, bien que la seconde mini fut source de frustration. Le récit installait en effet dans un cliffhanger en plein milieu la “renaissance” d’un Darkseid zombie possédé par l’équation d’anti-vie et se déchaînant en pleine New Genesis …et puis plus rien jusqu’à la fin de la mini. 

Or j’étais persuadé que cela allait être traité dans cette seconde mini à un moment, que cela entrerait en collision avec le reste  et…ben non. Du coup, la conclusion de la seconde mini tombait un peu plat pour moi. Le “tout le monde, il est content façon série des années 80” à la fin sonnait faux, puisqu’on savait ce qui se tramait dans le décor. 

Donc oui, Taylor a intérêt à nous livrer son meilleur taf dans cette maxi rallongée. Les précédentes mini faisaient plutôt 6 ou 7 épisodes, cette fois, il va à 8, ce qui indique qu’il a dû avoir toute la place pour tout traiter. Là aussi le potentiel est énorme, la qualité à part ma critique qui est plus une réserve sur la seconde mini, a toujours été au rendez vous, j’espère donc qu’il saura conclure toute la saga de manière satisfaisante…

Bien qu’il ait déjà aguicher le chaland en disant qu’il y avait de quoi faire encore une suite…

Verdict : à lire 

À lire avant : les deux premières mini + la mini Unkillables. Vous pouvez sauter la mini hope à world’s end, qui regroupe des épisodes numériques qui n’apportent rien et ne sont globalement pas très bons. 

NIGHTWING TOME 4

Date sortie : 22 septembre  2023

Prix : 17€/160 pages

Episodes : Nightwing 98-100 + Nightwing 2022 Annual

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Bruno Redondo 

Sollicitation : La disparition de Blockbuster à la tête du crime organisé de la ville a créé un vide que chaque famille du crime de Blüdhaven tente de combler. C’est le cas de Tony Zucco, fraîchement sorti de prison, ou du redoutable Sans-Coeur qui sème la terreur dans les rues de Blüdhaven et s’apprête à y déverser un chaos des plus totals. Face à une ville au bord de la rupture, Nightwing et ses partenaires auront fort à faire pour tenter de redresser la situation, et de veiller à ce que le trône de Blockbuster ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Avis : enfin le dernier gros morceau de cette semaine avec un nouveau tome de Nightwing toujours signé par Taylor et Redondo qui conclut ici leur seconde année sur le titre. Et oui déjà, je sais, cela passe vite, mais oui, les auteurs ont repris le titre avec l’épisode 78. Entre un épisode 100 double et un annual en plus, boom, deux ans. Ensuite, si cela ne donne pas l’impression qu’il s’est passé autant de temps, c’est parce que la décompression joue pas mal. 

Le premier arc, qui installait le nouveau statut quo occupait les 6 premiers épisodes, puis Fear State a bouffé le reste de la première année, avant de voir Dick commencer à faire un peu du surplace dans certains épisodes avec quelques numéros crossover avec l’autre titre de Taylor, superman son of Kal-el…mais cela bougeait de nouveau dans la vie propre du personnage vers la fin, alors que la confrontation avec Blockbuster arrivait à un terme tragique inattendu. 

Inattendu, car au final, Taylor aura ramené le personnage pour ne pas en faire grand chose. Si l’on compare cela à la confrontation des années 90 écrite par Dixon qui s’était étalée sur plusieurs dizaines de numéros, c’était la version allégée ici. À aucun moment, je n’ai vraiment senti Nightwing réellement en danger. C’est sans doute le problème avec ce run, à vouloir que tout soit plus léger et lumineux. En clair et  surtout en contraste avec la partie Rick Grayson…ben, cela dépouille le titre de toute tension inhérente. 

Au final, on sait que tout le monde va s’extasier devant le fait que Dick est génial et les ennemis sont aisément gérés. Ensuite, est-ce que cela fait de la série un mauvais titre ? Non, je suis même plutôt heureux à la fin de chaque tome, surtout quand on compare à d’autres titres. Est-ce que cela restera dans ma mémoire comme un truc incroyable. Non. 

C’est avant tout un petit bonbon très agréable, acidulé…mais qui à part son bon goût ne laisse pas vraiment d’impression sur la durée. C’est fun, c’est beau, cela tient sa promesse de mettre Dick et Barbara vraiment en couple, un truc avec lequel DC nous aguiche depuis 25 XXX d’années. Je ne déconne pas. Depuis aussi longtemps que je lis DC et la série Nightwing, cela a toujours leur carotte pour attirer le lecteur : allez venez cette fois, promis, on les met ensemble. Achetez juste ce numéro en plus, cette fois, ce sera la bonne. 

Non ? Allez la prochaine, encore ? Ah non, pas cette fois, on reboote…mais revenez, hein, après ce sera bon. Ah attendez juste encore quelques épisodes, on a un petit crossover avec Batman. Vous aimez Batman, hein ? donc ça va, allez encore quelques numéros. Ah attendez on a cet event global, ah attendez, on relance le titre, donc cette fois c’est la bonne. 25 ans comme ça !!!!!!!!! 

Et combien on parie qu’à la minute où Taylor partira, ils nous inventeront une raison à la XXX pour les séparer…Je suis un vieux fan, on ne me la fait plus…

Verdict : à lire 

À lire avant : les trois premiers tomes.

A propos Sam 2326 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.