Guide de lecture Comics VF : semaine du 11 octobre 2023

Edito : une semaine un peu plus diversifiée cette fois qui offre un choix de parutions bien plus intéressant. Niveau auteurs, cela remonte bien tout comme en termes de genres abordés. Du super-héros de base, à la réinterprétation de conte, au récit de guerre, en passant par le spin off de film, pas mal d’horreur, ou un peu de thriller horrifique…il y a un peu de tout et plutôt de la bonne qualité en plus. Il nous faut plus de semaines comme celle-ci. 

Infos de la semaine : l’arrivée de la nouvelle ère DC chez Urban comics en début d’année prochaine et la forme que cela va prendre. Nous aurons un regroupement thématique sous l’intitulé Dawn of. Nous débuterons avec Superman en janvier et chaque tome retrouvera des épisodes des deux séries régulières de Superman, à savoir Superman et Action comics. 

Au-delà, nous aurons droit à quelques tomes centrés sur la JSA, les Titans ou encore Shazam. Cette approche a bien entendu des avantages et des inconvénients. Le principal avantage est le côté complet. Nous aurons toutes les séries au même endroit ce qui peut s’avérer pratique quand on a des franchises où les titres sont très interconnectés. Les inconvénients…ben, le prix déjà. 

Si l’on veut suivre Superman, il faudra être prêt à sortir 35€ à chaque fois et prendre le risque en même temps de lire des épisodes qui ne vous intéressent pas. Ce qui était acceptable quand on suivait en mag à 5-6€ mais devient difficile dans des gros tomes plus onéreux. De ce point de vue, c’est un peu le même dilemme avec l’offre mags / librairie de Panini qui présente les volumes en version collector dos dur à plus de 20€. 

À voir, personnellement le complétiste en moi aime bien cette approche notamment pour Superman, car de toute façon j’aurais voulu suivre les deux séries. 

Sorties de la semaine : quelques bonnes choses au programme : 

  • chez Black river, le blanche neige de Neil Gaiman et Colleen Doran !
  • chez Cornelius, la fin du Dédales de Charles Burns !
  • chez les éditions le Paquet, enfin le Lion and the Eagle de Garth Ennis repoussé 15 fois !
  • chez Panini, la première intégrale consacrée à Génération X et le premier omnibus Predator !
  • enfin, chez Urban, on commence vraiment le mois Tom King avec Killing Time et Gotham Year one !

Émissions de la semaine : trois émissions au programme de la semaine, toujours à 21h sur notre chaine Youtube : 

  • mercredi, un nouveau podcatch consacré aux derniers shows : Wrestle Dream de la AEW et Fastlane de la WWE !
  • jeudi, le comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !
  • vendredi, le comixity qui reviendra sur les sorties VF des dernières semaines !

BLACK RIVER 

BLANCHE NEIGE – ROUGE SANG : CHRONIQUE VAMPIRIQUE 

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 17.90€/ 88 pages 

Episodes : 

Scénario : Neil Gaiman 

Dessin : Colleen Doran 

Sollicitation : Un récit fantastique effrayant du conte de fées Blanche-Neige par les créateurs à succès du New York Times Neil Gaiman et Colleen Doran ! Une reine pas si méchante est terrifiée par sa monstrueuse belle-fille et est déterminée à repousser cette créature et à sauver son royaume d’un monde où on ne vit pas si heureux que ça à la fin. Blanche-Neige est une icône de contes de fées classiques, en partie grâce à Walt Disney, son apparence est inoubliable : cheveux noir de jais, lèvres rouge foncé, peau immaculée et blanche comme neige. La description à elle seule évoque une autre légende, une autre créature, tout aussi célèbre.

Avis : pour moi le bouquin à regarder de près pour l’artiste. Si la présence de Neil Gaiman au scénario est toujours un facteur positif qui fait envisager l’achat, quand je vois la couverture de Colleen Doran, cela passe tout en haut de la liste des achats et lectures à faire rapidement. Malgré une carrière et un talent tout aussi énorme, nous avons très peu de Doran en VF à ce jour. 

Niveau scénario, j’ai l’impression que Gaiman s’est amusé à renverser les codes du conte classique. Les méchants ne sont pas si méchants et les innocents, plus…si blanc comme neige que cela (ah ah ah ). L’idée est intéressante, de renverser les archétypes, il faut voir ensuite jusqu’où les auteurs ont décidé de pousser l’idée. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien. 

CORNELIUS 

DEDALES TOME 3

Date sortie :12 octobre  2023

Prix : 25.50€/88 pages 

Episodes : 

Scénario : Charles Burns 

Dessin : Charles Burns 

Sollicitation : Pour Brian Milner et Laurie Dunn, le clap de fin approche. Entourés de leurs amis, les deux protagonistes se réunissent une dernière fois près d’un lac pour tourner les ultimes scènes de leur film amateur. Le soir venu, autour du feu de camp sur lequel grillent les poissons pêchés dans la journée, l’heure est à la fête et toutes conditions d’une happy end sont rassemblées. Pourtant, l’histoire ne semble pas suivre le storyboard initial…
Enchevêtrant subtilement le cinéma et la vraie vie, Dédales est une série qui construit sa narration autour du rapport entre l’inconscient et sa représentation. Ce thème est ici décliné par Charles Burns à travers d’incroyables séquences où le rêve devient source d’inspiration de la fiction mais aussi une échappatoire à la réalité.
Jouant avec la confusion des genres, Burns nous plonge dans une histoire qui oscille sans cesse entre science-fiction, romance et film d’horreur pour mieux nous emmener là où on s’y attend le moins. Il nous offre dans ce dernier et ultime tome un dénouement sublime qui, comme dans tout grand film, laisse de profondes réminiscences bien après le générique.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour ceux qui sont fans de Charles Burns et oui, je sais, faudra que j’y passe a un moment. 

À lire avant : les deux premiers tomes 

EDITIONS LE PAQUET 

THE LION AND THE EAGLE

Date de sortie : 11 octobre  2023

Prix : 20.90€/192 pages 

Scénario : Garth Ennis 

Dessin :  P.J.Holden 

Episodes : 

Sollicitation : 1944 : le Japon impérial écrase toujours la majeure partie de l’Asie sous sa botte. Déterminés à reconquérir leur emprise sur la Birmanie, les Britanniques envoient une unité de forces spéciales, les Chindits, loin derrière les lignes japonaises, avec pour mission d’attaquer l’ennemi partout où ils le pourront. Ils vivront un véritable cauchemar, comme seule la Seconde Guerre mondiale peut en offrir. Le colonel Keith Crosby et le docteur Alistair Whitamore, deux vétérans de la longue retraite à travers la Birmanie deux ans auparavant, ont de vieux comptes à régler avec les Japonais. Mais ni la jungle ni l’ennemi ne sont devenus moins sauvages, et lorsque la fusillade éclate et que les Japonais s’abattent sur la petite force britannique, chaque homme sera mis à rude épreuve. Le scénariste Garth Ennis (The Boys, Preacher, Out of the Blue) et le dessinateur PJ Holden (Stringbags) présentent un récit de guerre infernale dans la jungle, où des êtres humains apparemment civilisés sombrent dans un cœur apocalyptique de ténèbres.

Avis : après moults reports depuis le début de l’année, il semble que cette fois, ce soit la bonne. Au moment où j’écris ces lignes moins de 5 jours nous séparent de la sortie officielle de ce tome tant attendue et je croise tous les appendices de mon corps en espérant qu’elle ne soit pas encore repoussée. 

Ce n’est pourtant pas la première sortie par l’éditeur Le Paquet des écrits de Garth Ennis dans le genre du récit de guerre et si ce dernier est sorti récemment aux USA, le matériel est bien disponible depuis la fin de l’année dernière. Les difficultés de l’éditeur US, qui a frôlé la faillite en fin d’année dernière, a peut-être joué…

Je ne sais pas mais en tout cas, j’attends beaucoup de ce nouveau récit. Je l’ai souvent dit, mais j’adore le travail de Garth Ennis et il n’est jamais aussi bon que dans le récit de guerre. C’est là qu’il s’y épanouit et qu’il nous livre ses meilleures histoires. Nous sommes ici loin des blagues potaches de certains de ses autres travaux, non ici, il explore toujours l’humain de base embringué dans la plus grande guerre de l’histoire. 

Qu’il soit du bon ou du mauvais côté, Ennis s’attache avant tout à nous en donner des portraits aussi réels et surtout humains que possible. Dans le cas présent, il s’aventure dans un coin de la seconde guerre auquel il a peu touché. En général, il préfère en effet se concentrer sur le théâtre européen du conflit et la guerre du pacifique doit être évoquée dans 10% de ses histoires. 

En outre dans le cas présent, je pense qu’il va s’intéresser aux relations entre soldats britanniques et indiens, entre l’empire colonial sur le point de disparaître et ses futurs anciens sujets…Un point que je remarque souvent est que si Ennis représente souvent les troupes nazies de manière nuancée, en montrant qu’elles étaient composées de tout ce qui faisait la société allemande de l’époque, niveau troupes japonaises, il est moins porté sur la clémence. 

Il est vrai que l’empire du Japon ne s’est pas particulièrement distingué pour sa nuance lors de cette guerre…

Verdict : à posséder comme tout récit de guerre d’Ennis

À lire avant : rien. 

HI COMICS 

TMNT CLASSICS TOME 5

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 39.95€/

Episodes : 56 à 62 

Scénario : Peter Laird & Kevin Eastman 

Dessin : Kevin Eastman 

Sollicitation : Vivez la suite des glorieuses origines des Tortues Ninja !

Ce tome regroupe les issues 56 à 62 publiées par Mirage Studios avec la poursuite et la conclusion de l’arc épique New York, Ville en guerre. Avec plus de 180 pages d’action d’arts martiaux et des annotations à la suite de chaque issue, ce volume est parfait pour les fans qui souhaitent revivre l’aventure aux côtés des Tortues de Peter Laird et Kevin Eastman, et pour les nouveaux lecteurs qui veulent découvrir où le phénomène a commencé.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour ceux qui sont fans des tortues 

À lire avant : les deux premiers tomes 

HUGINN & MUNINN 

ICE CREAM MAN TOME 2

Date sortie :13 octobre  2023

Prix : 18€/128 PAGES 

Episodes : 

Scénario : W. Maxwell Prince  

Dessin : Chris O’Halloran 

Sollicitation : Le marchand de glace est de retour… Avec sa camionnette il sillonne les rues et continue à semer l’effroi. Quel nouveau parfum vous ferait envie ? Fraise, folie, pistache, agonie ? Voici contées de nouvelles tranches de vies où la souffrance rivalise avec la désolation. Mais un étrange protagoniste semble ne pas vouloir laisser le vendeur de crème glacée asseoir son règne de terreur… Le démon aurait-il une Némésis ?

Avis : suite de cette série adorée par la critique et nombre de chroniqueurs sur Comixity, qui m’a personnellement laissé perplexe. On va dire poliment que la proposition n’était pas pour moi. En tout cas, les premiers épisodes ne m’ont pas du tout séduit. 

Verdict : pour ceux qui aiment. 

À lire avant : le tome 1

KILLADELPHIA TOME 2

Date sortie :13 octobre  2023

Prix : 24.95€/192 pages 

Episodes : 

Scénario : Rodney Barnes 

Dessin : Jason Shawn Alexander 

Sollicitation : Lorsque le policier Jimmy Sangster rentre à Philadelphie pour enterrer son père assassiné, il se retrouve vite confronté à un complot surnaturel qui gangrène l’Amérique depuis des centaines d’années. Sa ville, qui était autrefois le symbole de la liberté, est devenue la proie de la corruption, de la violence, de la misère… et des vampires. BIENVENUE À KILLADELPHIE…

Avis : mon avis sur les différentes sorties de Huginn et Muninn cette semaine va être un peu le même à chaque fois, à savoir pas pour moi. J’ai essayé le tome 1 et cela n’a pas fonctionné de mon côté. Dans le cas de Killadelphia, oui, j’aime beaucoup le dessin d’Alexander, mais niveau scénario, je n’ai pas eu le déclic. 

J’ai apprécié qu’il y ait un bon rythme, avec une intrigue qui avançait à tambours battants et atteignait vite un premier pic avec la fin de l’arc…mais en fait, je suis resté assez indifférent à l’ensemble. Les personnages autant que l’histoire ne m’ont tout simplement pas intéressés, malgré des qualités évidentes. 

Verdict : pas pour moi. 

À lire avant : le tome 1

THE SILVER COIN TOME 2

Date sortie :13 octobre  2023

Prix : 18€/128 pages 

Episodes : 

Scénario : Joshua Williamson, Ram V, Matthew Rosenberg, Vita Ayala 

Dessin : Michael Walsh 

Sollicitation : La malédiction continue à se nourrir… Un jeune garçon voulant à tout prix devenir le champion d’un jeu d’arcade, un accro aux jeux de casino soudain en veine… La mystérieuse pièce d’argent poursuit son voyage, répandant fatalité et désarroi sur son passage. A travers les siècles et les époques, le schéma reste identique : un même sou, un nouveau propriétaire, un énième malheur. Est-ce qu’un jour la boucle pourra être brisée ?

Avis : pareil que les autres tomes, j’ai lu le tome 1 et un peu rien à faire au final. D’autant plus dans le cas de Silver coin que je juge comme le plus faible des trois titres présentés. Le côté anthologique avec la pièce maudite comme fil rouge est intriguant, mais niveau horreur, cela reste globalement très gentillet à une ou deux exceptions près. Dans le premier volume, aucun récit, aucune équipe artistique, malgré de grands noms, ne m’a vraiment marqué. L’idée de base est en outre assez quelconque et ne fait pas grand chose de neuf ou d’excitant avec. 

Verdict : bof

À lire avant : le tome 

PANINI COMICS

MIGHTY MARVEL 4

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 8,99€, 168 pages

Episodes : (1963) 18-24 et Annual 1 (IV-V), précédemment publiés dans SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1964 et 1965, MARVEL EPIC : AMAZING SPIDER-MAN – DE GRANDS POUVOIRS et MARVEL VERSE : LES ENNEMIS DE SPIDER-MAN)

Scénario : Stan Lee

Dessin : Steve Ditko

Sollicitation : Les jeunes lecteurs peuvent de nouveau découvrir les super-héros Marvel en kiosque ! MIGHTY MARVEL poursuit la réédition des premières aventures de Spider-Man, avec des épisodes datant du milieu des années 60. Mystério, le Scorpion ou encore le Scarabée menacent New York !

Avis : pas d’avis,je signale juste la sortie

Verdict : pour faire découvrir. 

À lire avant : les deux premiers tomes 

100% MARVEL : CAPTAIN AMERICA SYMBOL OF TRUTH T02

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 19,00 €  I 136 pages

Episodes : US Captain America: Symbol of Truth (2022) 6-11, inédits)

Scénario : Tochi Onyebuchi

Dessin : Ig Guara, R.B. Silva, 

Sollicitation : Qu’est-ce que Sam Wilson est prêt à sacrifier pour porter le bouclier de Captain America ? Sam se rend aux Nations Unies afin d’assurer la protection de la nouvelle première ministre du Mohannda. Mais les plans du Loup Blanc viennent menacer les proches alliés de Sam, ainsi que le Mohannda. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour ceux qui sont fans de cette version de la série. 

À lire avant : les deux premiers tomes 

100% MARVEL : VENOM T03

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 19,00 €  I 144 pages

Episodes : US Venom (2019) 11-16 et Free Comic Book Day 2022: Spider-Man/Venom (2022) 1, précédemment publiés dans 100% MARVEL: DARK WEB 3 et inédits)

Scénario : Ram V, Al Ewing

Dessin : Bryan Hitch

Sollicitation : Toujours aucune trace d’Eddie Brock, le Venom originel, alors que la vie de son fils Dylan est en jeu. Celui qui s’est hissé au rang de Roi en Noir à la place de Knull tente de s’échapper d’un paradoxe temporel dans le Jardin du Temps de Meridius. 

Avis : vais-je m’arrêter avec ce volume alors que Bryan Hitch est sur le point de prendre la porte ? Je sais que le travail de l’artiste n’a pas impressionné grand monde sur cette série, mais en ce qui me concerne, il a constitué un peu la seule bonne raison de poursuivre la lecture du titre. 

Niveau scénario, je ne reviendrais pas sur le côté assez médiocre de la prestation de Ram V sur la partie qu’il écrit sur Dylan. De manière évidente, cela le faisait un peu chier et il ne s’est pas investi sur le personnage. Du côté d’Al Ewing, l’intrigue est plus ambitieuse…mais, je n’ai pas l’impression qu’elle fonctionne pleinement. 

Le concept en lui-même est très attrayant, mêlant allègrement voyage temporel, avatars divers et variés et prophétie de gros bordel…mais il est probable qu’entrecouper cela avec cette intrigue sans intérêt avec Dylan en bousille le rythme. C’est en fait assez bancal, alors que le potentiel est assez énorme quand on réfléchit aux idées mises en place…

Verdict : bof bof 

À lire avant : les deux premiers tomes. 

 

MARVEL DELUXE : NEW MUTANTS T02

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 32,00 € I 272 pages

Episodes : US New Mutants (2019) 14-24, précédemment publiés dans MARVEL DELUXE : HELLFIRE GALA et X-MEN : REIGN OF X 2-3, 7, 9, 15, 18, 21-22)

Scénario : Vita Ayala

Dessin : Rod Reis

Sollicitation : En marge de la société krakoane, les Nouveaux Mutants se déchaînent à la Chasse Sauvage. Ils grandissent, ils explosent et mélangent leurs pouvoirs afin de savoir qui parmi eux sera le plus fort. Mais quelque chose d’ancien et d’affamé se cache dans les bois… 

Avis : ouh là, pas d’avis, car j’ai fui le titre assez rapidement et d’après ce que j’ai compris cette intrigue de Vita Ayala est non seulement super lente mais aussi interminable. 

Verdict : sans moi les gars !

À lire avant : le tome 1


MARVEL DELUXE : X-MEN T02

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 32,00 € I 288 pages

Episodes :  US X-Men (2019) 16-21 et Empyre: X-Men (2020) 1-4, précédemment publiés dans MARVEL ABSOLUTE : EMPYRE, X-MEN : REIGN OF X 1-2, 6, 8 et MARVEL DELUXE : HELLFIRE GALA)

Scénario : Jonathan Hickman, Tini Howard

Dessin : Mahmud Asrar, Phil Noto

Sollicitation : Des extraterrestres végétaux envahissent la Terre. Cyclope prend une décision affectant tous les habitants de Krakoa. Deux des plus grandes menaces pour les mutants reviennent au premier plan. Les portes de la Chambre Forte s’ouvrent et Nemrod est mis en ligne.

Avis : suite et fin de la prestation de Jonathan Hickman sur les X-Men, son travail étant complété par la mini série Inferno qui est d’un tout autre niveau que les numéros publiés ici. Après une première année où Hickman explorait son nouveau statut quo et surtout la nouvelle société mutante qu’il avait établi, on peut sentir qu’il perd progressivement tout intérêt pour la franchise. 

La faute sans doute à l’intervention de la crise Covid qui a coupé l’élan créé avec Hox/Pox mais surtout un staff édito et le reste des créateurs bien plus frileux que lui. Alors qu’il avait clairement posé ces deux premières années comme son acte 1 (sur 3 comme d’hab avec lui), tout le monde a voulu rester sur l’acte 1 et en explorer davantage le potentiel. 

Plutôt que de stagner, il a préféré se concentrer sur d’autres projets, comme nous avons pu le voir ces derniers mois. Je me demande même s’il n’a pas accepté de relancer l’univers Ultimate, pour avoir son coin à lui où on ne viendrait pas le faire chier et où il pourrait tout faire péter ou apporter les évolutions qu’il veut sans créer de drame avec d’autres créatifs…

Tout ça pour dire que ces épisodes ne sont guère passionnants, bouffés par des ties ins à l’event Empyre qui ne l’ont guère passionné, tout comme moi. On a donc un Hickman en automatique et sur le départ, qui n’en a plus grand chose à faire et fais juste le service minimum. 

Tout cela est d’autant plus frustrant quand on lit son Inferno ensuite, qui est excellent. Cela fait bouger les lignes, c’est inspiré au niveau des concepts et des idées et la tension est maximale. Si l’on prend les épisodes publiés ici en comparaison, on me dirait qu’il s’est endormi sur son clavier en l’écrivant, s’est dit que ça allait passer et a tout envoyé sans relire…ben, je le croirais. 

Verdict : gros bof

À lire avant :le tome 1 et surtout Hox / Pox

GENERATION X : L’INTÉGRALE 1994-1995

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 36,00 € I 352 pages

Episodes : US Uncanny X-Men (1963) 316-318, X-Men (1991) 36-37, Generation X (1994) 1-7 et Wolverine (1988) 94, précédemment publiés dans X-MEN : L’INTÉGRALE 1994 (III) et 1994-1995, 100% MARVEL : GENERATION X, WOLVERINE 94 et Spécial Strange 113-115)

Scénario : Scott Lobdell, Chris Bachalo

Dessin : Joe Madureira

Sollicitation : Une nouvelle équipe de mutants est née sous l’égide des X-Men… Génération X ! Rassemblés et dirigés par le Hurleur et Emma Frost, ces jeunes mutants désabusés comptent dans leurs rangs Chamber, Husk, Jubilé, la mystérieuse M, l’ancien gangster Skin, l’insaisissable Synch et Penance.

Avis : voilà une entrée dans la collection intégrale qui était tout aussi attendue que crainte. Attendue car Generation X reste une série chérie par toute une partie du lectorat (j’ai failli écrire une génération…) et crainte car cela rappelle à nombre d’entre nous nos âges désormais canoniques ! Et oui, les débuts de Génération X remonte à bientôt 30 ans maintenant et c’était censé être la génération des “djeun’s”. 

Et nous voilà 30 ans plus tard, avec quelques kilos en plus, des cheveux en moins, la vue qui baisse et des opinions sur la politique et l’inflation. La vache, ça fait mal de vieillir quand même…

Concernant la composition de ce tome, nous commençons avec le crossover Phalanx Covenant, déjà réédité il n’y a pas si longtemps dans l’intégrale X-men, mais il est vrai qu’il aurait été bizarre de lancer cette intégrale Generation X sans ce crossover, qui servait de rampe de lancement pour l’équipe. En effet, c’est à l’occasion de ce dernier que certains des membres sont apparus pour la première fois + c’est dans ce cadre que l’idée de faire passer Emma Frost du bon côté a commencé à émerger. 

Le crossover en lui-même est sympathique, mais à l’image de la plupart des crossovers des années 90 : c’est joli, grâce à Joe Mad, mais niveau substance, c’est assez creux. Je m’intéresse avant tout aux 7 premiers épisodes de Generation X, qui sont présentés ici, avec les débuts de l’équipe sous la férule de Scott Lobdell et surtout d’une jeune Chris Bachalo. 

Le dessinateur qui était alors en pleine révolution en termes de style, affirmant progressivement cette approche plus cartoony qui est devenue sa marque de fabrique, cassait pas mal les codes de ce que l’on pouvait voir dans une série mutante. On peut dire que Joe Mad avait ouvert la voie peu avant, détachant les X-Men de l’esthétique marquée par le style de Jim Lee qui prédominait jusque là. 

C’est très intéressant de voir cette passation de bâton entre deux styles majeurs et deux époques,  sur la franchise. Sur le fond, les débuts de la série et les deux premières années demeurent à mon sens la meilleure partie. Je pense que Lobdell se sentait ici plus libre et du coup était plus inspiré que sur les séries mères bien plus contrôlées. Les personnages sont très différents de ce que l’on voyait ailleurs, plus proches de monstres que des mutants top models habituels. 

Le scénariste avait bien compris le concept et revenait au concept premier des X-Men, avec la mutation vue comme une métaphore de l’adolescence. Bref, c’était à ses débuts une vraie bouffée d’air frais dans une franchise dominée par les crossovers et le contrôle édito étouffant de l’époque. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien 


DEADPOOL : L’INTÉGRALE 1994-1997

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 36,00 €  I 312 pages

Episodes : US Deadpool (1994) 1-4, Deadpool (1997) 1-2, Secret Defenders (1993) 15-17, Wolverine (1988) 88, Wolverine ’95 et X-Force (1991) 47 et 56, précédemment publiés dans MARVEL VINTAGE : DEADPOOL – LES ORIGINES, MARVEL DELUXE : WOLVERINE/DEADPOOL, X-FORCE 27, MARVEL MEGA 4, MARVEL SELECT : DEADPOOL 1, Serval 40 et inédits)

Scénario : Joe Kelly, Mark Waid

Dessin : Ed McGuinness, Ian Churchill

Sollicitation : Après diverses apparitions dans des titres tels que Secret Defenders, X-Force et Wolverine, Deadpool devient la tête d’affiche d’une nouvelle mini-série en 1994 grâce à Mark Waid et Ian Churchill. Il décroche même une série régulière en 1997, écrite par Joe Kelly et illustrée par Ed McGuinness.

Avis : ou suite de l’arnaque de Panini dans cette réédition passablement honteuse, où l’éditeur a de toute évidence décidé de continuer à tronçonner les épisodes d’X-Force. On peut voir en effet que les épisodes 47 à 56 sont inclus dedans, ce qui fait 10 épisodes…donc plus de 200 pages s’il y à les épisodes entiers. Sauf que si on compte le reste, ben on dépasse gentiment les 350 pages, pas les 312. Ce qui veut dire que Panini a simplement découpé dans les épisodes d’X-Force pour uniquement mettre les pages où apparaît ou qui concernent Deadpool…

Au-delà, je vois que l’on attaque déjà la première série régulière consacrée au personnage, avec les deux premiers épisodes du titre signé Joe Kelly et Ed McGuinness qui a commencé à sortir en 1997. Une série qui reste une référence et la seule à laquelle j’ai adhéré personnellement. Le boulot de Kelly était impeccable, il a réussi à construire un run sur la durée, malgré le contexte très compliqué à la fois de la franchise mutante, de la banqueroute de Marvel et des menaces d’annulation constante. 

Si l’on peut voir le titre comme une comédie d’aventure au départ, en réalité, le travail de Kelly est assez sombre et Deadpool connaît pas mal de moments très durs, tragiques mêmes tout au long de la série et le personnage passe de simple blague ou concept peu poussé auparavant pour devenir un vrai personnage à part entière. 

Verdict : à lire si vous êtes fans, mais attention à la composition. 

À lire avant : la première intégrale…

 

CAPTAIN AMERICA COMICS : L’INTÉGRALE 1941-1942

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 36,00 € I 280 pages

Episodes :  US Captain America Comics (1941) 9-12, inédits)

Scénario : Joe Simon, Stan Lee

Dessin : Jack Kirby, Al Avison

Sollicitation : Les aventures de l’âge d’or de Captain America, imaginées par Joe Simon et Jack Kirby, se poursuivent dans ce troisième volume. Nous vous présentons en annexe des récits consacrés à d’autres héros dont le Farfadet, Ouragan, Père Temps et le Reporter de l’impossible.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour ceux qui sont fans de Cap et veulent découvrir ses premières années

À lire avant : les deux premiers tomes 

MARVEL OMNIBUS : ULTIMATES

Date sortie : 11 octobre  2023

Prix :  70,00 € (édition régulière), 70,00 € (édition www.panini.fr)I 768 pages

Episodes : US The Ultimates (2002) 1-13 et the Ultimates 2 (2005) 1-13 et Annual, précédemment publiés dans MARVEL PRINTEMPS 5 – ULTIMATES, MARVEL ICONS : ULTIMATES PAR MILLAR ET HITCH et MARVEL ICONS : ULTIMATES 2 PAR MILLAR ET HITCH)

Scénario : Mark Millar

Dessin : Bryan Hitch

Sollicitation : Nick Fury a réuni une équipe de héros afin de contrer les menaces hors-normes ! Captain America, Iron Man, Thor, la Guêpe, Giant-Man, Hawkeye, Black Widow, Vif-Argent et la Sorcière Rouge intègrent la formation, mais ces fortes personnalités peuvent-elles vraiment travailler ensemble ?

Avis : grosse réédition en omnibus d’une série qui demeure chère à mon cœur malgré l’évolution de mon opinion sur le scénariste. En effet, si aujourd’hui je fuis assez souvent les travaux de Mark Millar, son taf sur Ultimates demeure pour moi ce qu’il a fait de mieux, que ce soit pour Marvel ou en indépendant. 

Déjà, cela fait mal de se dire que le bouquin a désormais plus de 20 ans et représente pour toute une génération de lecteurs quelque chose de relativement ancien par rapport à leurs standards. Voilà un autre signe que la perception du passage du temps ces dernières décennies est assez faussé, car pour moi ce bouquin est encore récent…

Au-delà, de mes atermoiements habituels sur le temps qui passe, je pense nécessaire de rappeler l’impact et l’importance de ce bouquin tant dans le monde du comics et au-delà. Dans la niche comics, cela a contribué à installer la ligne Ultimates comme la référence “moderne” en termes de comics de super-héros, au-delà de Ultimate Spider-Man. 

Cela a par ailleurs poussé Marvel a vraiment s’interroger sur le devenir du titre principal Avengers qui à côté donnait une image très rétro assez ringarde et a conduit à la refonte de la franchise quelques années plus tard avec New Avengers. L’effet ricochet est énorme car ensuite New Avengers a propulsé la franchise Avengers au sommet des ventes de Marvel et en a fait la numéro 1 de l’éditeur. 

Millar et Hitch imposaient tant au niveau scénario que dessin, un autre langage qui a ensuite influencé nombre d’autres auteurs par la suite. Niveau dessin en particulier, après son passage sur Authority, cela démontrait qu’un comics de super-héros pouvait être du grand spectacle loin du côté terne de nombreuses bastons que l’on pouvait voir en général. 

Sur le fond, le bouquin est vite devenu plus qu’une simple réinterprétation de l’émergence des Avengers dans le monde moderne post 11 septembre. Millar y inclut tout le spectre politique de l’époque, d’un Thor Hippie à un Captain America issu des années 40 très conservateur. 

Pour toutes ces raisons, je peux encore lire et relire Ultimates aujourd’hui et être emporté par ma lecture, entre un scénario bien plus fin qu’habituellement qui sait développer ses personnages de manière fascinante avant d’imposer sa première baston et un partie graphique qui continue de m’époustoufler. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien

MARVEL OMNIBUS : PREDATOR T01

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 80,00 € (édition régulière), 80,00 € (édition www.panini.fr)I 1024 pages

Episodes : US Predator 1-4, Predator 2 1-2, Predator: Big Game 1-4, Predator: Cold War 1-4, Predator: The Bloody Sands of Time 1-2, Predator: Bad Blood 1-4, Predator: Invaders from the Fourth Dimension, Predator: Dark River 1-4, Predator: Strange Roux, Predator: Kindred 1-4, Dark Horse Presents 46 et 119 (extraits), Dark Horse Comics 1-2, 4-7, 10-14, 16-18 et 20-21 et A Decade of Dark Horse 1, précédemment publiés dans Predator 1-2, Predator (Soleil) et inédits)

Scénario : Mark Verheiden, John Arcudi

Dessin : Chris Warner, Evan Dorkin

Sollicitation : Assoiffés de sang, dotés d’armes ultraperfectionnées et d’une technologie de camouflage… les chasseurs les plus féroces de la galaxie sont de retour ! Dans ce recueil titanesque, les célèbres extraterrestres débarquent sur notre planète pour choisir des guerriers dignes de les affronter. 

Avis : autre omnibus sacrément tentant cette semaine, qui reprend les premières années des comics Predator publiées par Dark Horse. Ohhh oui, que je suis titillé, car je suis un grand fan du premier film et de la créature, bien plus que des aliens qui ont déjà bénéficié de deux omnibus chez Panini et le 3e est déjà annoncé pour le début de l’année prochaine. 

Je n’ai jamais lu les comics, mais je sais qu’ils font partie des premiers jamais publiés par Dark horse et qu’ils ont aidé l’éditeur à s’installer au cours de ses premières années. Bien évidemment, au début cela suivait et reproduisait beaucoup de la mécanique narrative des films, jusqu’à aller chercher un frère à Dutch (le héros du premier et seul bon film) pour l’opposer à notre bon vieux predator. 

Au-delà, les auteurs successifs ont pu s’amuser sur ce qui était un tableau presque vierge au départ, pour créer toute une mythologie au fil des années. Du coup, oui, j’ai très envie de voir ce qu’ils ont réussi à faire, même si je crains une certaine censure niveau dessin…

Verdict : à lire 

À lire avant : rien 

MARVEL KIDS : X-MEN ’92 T02

Date sortie :11 octobre  2023

Prix : 13,99 €I 112 pages

Episodes :  US X-Men ’92 (2016) 6-10, précédemment publiés dans ALL-NEW X-MEN 8-9 et 12-13)

Scénario : Chad Bowers

Dessin : Chris Sims, Alti Firmansyah , 

Sollicitation :  Les aventures des X-Men continuent. Téléportés dans l’espace ou propulsés dans le futur, Wolverine et ses amis doivent repousser de terribles vilains : les Broods, Tête de Mort, Gladiator et le pire de tous, Apocalypse.

Avis : pas d’avis,je signale juste la sortie

Verdict : pour faire découvrir aux plus jeunes ou aux fans du show des années 90, donc les plus vieux. 

À lire avant : les deux premiers tomes 

URBAN COMICS

BATMAN KILLING TIME 

Date sortie :13 octobre  2023

Prix : 19€/192 pages 

Episodes : Batman Killing Time #1-#6

Scénario : Tom King 

Dessin : David Marquez 

Sollicitation : Gotham City, 4 mars, 16h46. Banque centrale. Un étrange client fait son apparition. Personne ne le sait, mais le braquage du siècle est sur le point d’avoir lieu, dans cette banque précisément. Trois malfrats ? Catwoman, le Pingouin et le Riddler ? s’associent pour mener à bien leur mission, juste histoire de tuer le temps…

Avis : le mois Tom King débute cette semaine avec deux sorties situées dans le monde de Batman, toutes les deux se déroulant dans le passé à des époques différentes. Ici, nous commençons au début de la carrière de Batman, alors qu’il doit faire face à un complot qui va rapidement prendre des proportions énormes échappant à tout contrôle. 

Ou comment un simple cambriolage va finir par ameuter la pègre de Gotham, plusieurs super-vilains et les services secrets, avec Batman essayant de définir qui est responsable de quoi. Le pitch au fond est assez classique, mais est très bien mené et met en valeur au final un vilain peu exploité mais finement utilisé sur ce coup. 

Je dois dire qu’alors que le titre en lui-même est un indice, alors que Tom King sème des petites graines qui rendent perplexes le lecteur en faisant référence à différentes époques parfois très lointaines, avec des faits à priori sans rapport les uns avec les autres, le choix du vilain explique et noue l’ensemble de manière très satisfaisante. 

De fait, j’ai beaucoup aimé cette mini, superbement dessinée par David Marquez. Est-elle indispensable dans le monde Batman ? Pas vraiment, est-ce que j’ai simplement pris plaisir à la lire : la vache oui ! et vu la quantité de lectures Batman que je me tape, la plupart me laissant sur ma faim, cela en dit long. 

Nous avons ici un récit classique, mais super bien mené, avec une narration toujours bien ciselée, et une très bonne partie graphique. Le scénariste en profite d’ailleurs pour créer un nouveau personnage qu’il est en train de ramener dans d’autres projets et que personnellement je trouve riche en potentiel. 

Bref, du bon Batman. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – en général, je conseillerais de lire le run de King sur Batman, mais c’est en fait assez déconnecté. 

GOTHAM CITY – ANNÉE UN 

Date sortie :13 octobre  2023

Prix : 21€/208 pages 

Episodes : Gotham City: Year One #1-6

Scénario :  Tom King 

Dessin : Phil Hester 

Sollicitation : Deux générations avant Batman, le détective privé Slam Bradley se retrouve mêlé au “kidnapping du siècle” lorsque l’enfant héritier des Wayne disparaît dans la nuit… Lancé à sa recherche, il découvre vite que les faux-semblants se multiplient, et que les justes ne sont peut-être pas ceux que l’on croit. Ainsi débute l’histoire brutale d’une Gotham devenue moderne, cité d’abord radieuse abritant en son sein le vice, la violence et la corruption, et prête à déverser le chaos sur ses habitants.

Avis : second bouquin signé King cette semaine dont j’attends beaucoup. J’avais commencé à le lire en VO, avant de faire une pause de lecture VO, mais c’était tout en haut de ma liste. Finalement, j’ai préféré attendre la VF pour tout lire d’une traite. Mais King parle ici à mon coeur de fan, en nous proposant un récit situé dans le passé de Gotham, bien avant la naissance de Bruce Wayne et jouant avec les codes du genre noir. 

En faisant miroir aux événements bien connus ayant marqué le destin de la famille Lindberg, King s’amuse avec le passé de la famille Wayne pour créer une affaire qui eut de profondes répercussions sur la vie criminelle de Gotham, transformant la ville de la cité normale et prospère d’autrefois en trou corrompu bouffée par le crime à tous les niveaux. 

Pour cela King ramène Sam Bradley, qui historiquement fut créé dans les premiers épisodes de Detective Comics, avant Batman et s’en sert comme protagoniste principal. Le personnage était bien connu des fans auparavant pour son passage remarqué dans le run de Brubaker sur Catwoman. Le resituer dans le passé de la ville est vraiment intéressant et renforce encore le côté récit “détective” bien noir. 

Le style de Phil Hester est par ailleurs bien adapté à cette approche, tout en ombre et lumière. Du coup, on pourrait voir cette mini comme encore un projet dans l’univers de Gotham, si bien qu’elle est passée un peu inaperçue mais selon moi, c’est le genre de projet qui va faire progressivement parler de lui avec le temps et devenir une référence. 

Personnellement, cela rassemble deux choses que j’adore : le monde Batman + le genre noir, donc c’est un achat direct

Verdict : à posséder !

À lire avant : rien. 

THE NICE HOUSE ON THE LAKE INTEGRALE NOIR ET BLANC TOME 1 & 2

Date sortie : 13 octobre  2023

Prix : 59€/368 PAGES 

Episodes : Nice House on the Lake #1-12 en noir et blanc

Scénario : James Tynion IV 

Dessin : Alvaro Martinez Bueno 

Sollicitation : Walter est un garçon doux, gentil, extrêmement empathique et qui a su s’entourer d’amis bienveillants. D’aussi loin qu’ils se souviennent, Reg, Norah, Veronica, David et les autres ont toujours pu compter sur lui à un moment ou à un autre de leur vie. Et, cette curieuse obsession pour les scénarios de fin du monde mise à part, tous s’accordent à dire que Walter attire immédiatement la sympathie. Aussi, lorsqu’ils reçurent l’invitation de Walter les conviant, le temps d’un week-end, dans une somptueuse propriété, tous répondirent présents… Au terme de leur première soirée, ce qui s’annonçait comme un séjour idyllique tourne au cauchemar éveillé lorsqu’ils assistent, impuissants, à la fin du monde…

Avis : réédition en noir et blanc de l’un des gros succès comics de ces dernières années. Je suis ravi d’apprendre que les ventes ont été telles qu’Urban a décidé de proposer une toute nouvelle édition pour en plus apprécier le travail de Alvaro Martinez Bueno. Bien que je me demande si cela va avoir la même ambiance sans la superbe colorisation de Jordie Bellaire. 

Sur le fond, je ne peux que répéter combien l’idée de départ de Tynion IV était excellente mais surtout combien il a réussi à construire sur ce pari assez cinglé, mais quelque part très inspiré par les événements de ces dernières années. Ma seule réserve est que l’histoire ne se soit pas limitée à ces 12 premiers épisodes. 

En effet, au terme de ce qui constitue en quelque sorte une première saison, on comprend qu’il y aura forcément une suite. Une partie des éléments situés dans le futur n’étant toujours pas expliqués. J’espère que le titre reviendra vite pour raconter tout le reste de l’intrigue, car le suspense de la fin est très bien posé. 

Ensuite, avez vous besoin de posséder cette version ou l’édition normale ? tout dépend de votre appréciation du travail de l’artiste. Si vous l’adorez et voulez apprécier son trait à 100%, ce sera parfait pour vous, sinon, l’édition normale sera bien suffisante. 

Verdict : à posséder si vous n’avez pas la version normale

À lire avant : rien

A propos Sam 2326 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Predator le seul bon film de la saga ? Il est temps de revoir Predator 2 avec son ambiance moite et urbaine pour le réévaluer… ha sinon oui je prends l’omnibus ^^

  2. Bonjour, et d’abord merci pour cette chronique hebdo. Je tenais à pousser un petit coup de gueule contre Panini et son édition de l’intégrale de Generation X. En effet, je ne pense pas être le seul intéressé par l’achat alors que je suis, en parallèle, lecteur de l’intégrale X-Men. Le volume publié cette semaine fait effectivement doublon avec l’intégrale 1994 et donc, pour moi, cela ferait 36 euros pour 7 épisodes inédits. Ce sera donc sans moi. Panini aurait pu penser à ses lecteurs, en éditant une version simple et une version longue avec Phalanx, les éditions “deux versions” semblant être la nouvelle marotte de cet éditeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.