Guide de lecture comics VF : semaine du 06 MARS 2024

Edito : cette semaine reste encore un poil décevante, dans la lignée des précédentes, entre retard chez Panini et absence d’Urban Comics. Heureusement, en attendant, nous avons eu des annonces pour nous tenir chaud. Et si ce premier trimestre est globalement assez calme, le second sera bien plus intéressant, les éditeurs comme Panini et Urban ayant manifestement décidé qu’entre le mois de juin et juillet, manger serait optionnel pour leurs lecteurs. 

Infos de la semaine : on retiendra ainsi principalement : 

  • chez Delcourt, la sortie du second tome de Damn Them all en juillet ; 
  • chez Panini, le retour des grosses annonces pour leur second trimestre : 

* En juin, la série DOCTEUR APHRA de Kieron Gillen, Si Spurrier, Kev Walker & co rejoint la collection STAR WARS DELUXE avec un premier volume de 300 pages ! L’occasion de découvrir des artefacts, des lieux mystérieux et de nombreux mystères d’une Galaxie toujours plus dangereuse !

* Et en août, c’est le début de la Phase III de LA HAUTE RÉPUBLIQUE ! Après une Phase II en forme de flashback dans le lointain passé, on reprend quelques semaines après la fin de la Phase I et la chute du Flambeau Stellaire. Et la mini-série des OMBRES DU FLAMBEAU va nous faire découvrir le destin des Jedi (comme Yoda, Elzar Mann ou Bell Zettifar) mais aussi des Nihil (dont Marchion Ro !) dans cette période tumultueuse. Un passage obligé pour tous les fans de Star Wars et de la Haute République !

En juillet, c’est le premier tome (sur 3) du VENOM DE DONNY CATES ! Trois (épais) volumes incluant tous les épisodes signés par Cates de Venom et Web of Venom mais aussi Absolute Carnage et King in Black !

Et comme déjà sous entendu dans l’édito de Marvel Comics, ça sera également le cas pour IMMORTAL HULK en fin d’année (également en 3 volumes et avec un premier tome de …488 pages !!)

* Deuxième tome du THOR de Donny Cates & Nic Klein en juin avec les épisodes 15 à 24 de la série dans un tome de 272 pages.

* En juillet, plus de 400 pages pour le deuxième (et dernier) SHE-HULK de Dan Slott pour un tome intégralement inédit en VF ! Im-man-quable.

* Enfin, en août, c’est déjà le deuxième tome du DAREDEVIL de Zdarsky & Checchetto dans un tome de plus de 350 pages !

* En juillet, quatrième et dernier tome pour les OMNIBUS : ALIENS qui reprennent les comics de l’ère Dark Horse. On y retrouve ici des comics rares ou inédits en VF de 2011 à 2019 avec notamment les adaptations en comics des scripts non utilisés pour Alien et Alien 3 (par William Gibson !).

* Et en septembre, tome 4 également pour SAVAGE SWORD OF CONAN avec 16 épisodes de 1979 à 1981 tous scénarisés par Roy Thomas et quasiment tous dessinés par Big John Buscema !

* En juillet, c’est le deuxième volet du CAPTAIN AMERICA d’Ed Brubaker et la mort de Captain America

* En août, on enchaîne avec le deuxième et dernier volet du DAREDEVIL de Mark Waid avec la quasi intégralité des épisodes de ce tome illustrés par le génial Chris Samnee !

* Enfin, en septembre (et ça avait déjà été annoncé lors de l’interview donnée sur First Print mais on s’est dits qu’une piqûre de rappel ne ferait pas de mal), c’est le NEW AVENGERS de Brian M. Bendis Tome 2 !

En septembre, c’est le premier tome du MARVEL DELUXE : AMAZING SPIDER-MAN de Zeb Wells, John Romita Jr & Ed McGuinness ! Après leur publication dans MARVEL COMICS en 2023, retrouvez 8 épisodes pour 280 pages d’aventures et de rebondissements !

Et en juillet on remonte dans le temps avec un MARVEL OMNIBUS consacré aux aventures de Spider-Man sous les crayons d’ERIK LARSEN ! Un prolongement parfait des volumes par Todd McFarlane puisqu’on retrouve les épisodes des séries Amazing Spider-Man et Spider-Man scénarisés par David Michelinie et par Erik Larsen lui-même dans près de 900 pages sous le sceau des années 90.

New York est prise dans une guerre des gangs d’une ampleur inédite : nul n’est à l’abri ! De juillet à septembre, Amazing Spider-Man déménage hors de MARVEL COMICS pour son propre softcover : SPIDER-MAN : GANG WAR ! Trois épais volumes d’environ 200 pages où l’on retrouve les one-shots et mini-séries dédiées à l’événement en plus des épisodes d’ASM.

Pendant ce temps, dans les pages de MARVEL COMICS, on retrouvera une double dose de Tisseurs avec à partir de juin deux séries par Dan Slott : SUPERIOR SPIDER-MAN avec Bagley aux dessins et SPIDER-BOY sur le sidekick de Spidey !

Et côté librairie ? Retrouvez en juillet en 100% le titre spider-horrifique SPINE-TINGLING SPIDER-MAN de Saladin Ahmed et un Juan Ferreyra en forme olympique !

En juin, BLADE reprend du service dans sa nouvelle série régulière ! Le Diurnambule doit faire face à un mal ancien qu’il a lui-même éveillé dans ce titre par Bryan Hill et l’extrêmement talentueuse Elena Casagrande.

* En juillet, c’est MOON KNIGHT : CITY OF THE DEAD, une mini-série qui envoie Marc Spector jusque dans le Royaume des Morts !

* Enfin, en août, c’est le début de la nouvelle série DAREDEVIL de Saladin Ahmed avec Aaron Kuder aux dessins, épaulé notamment par la future super-star (on prend les paris !) Farid Karami !

  • enfin, chez Urban, on retiendra : 
    • en juin, un nouveau Chronicles Superman ! mais aussi la suite de I Hate Fairyland, la réédition de Middlewest en intégrale, le Twig de Skottie Young et plusieurs titres indépendants comme Hitomi et Gospel !
    • en juillet, la 3e intégrale de Lazarus ! le 4e tome de World’s Finest ! un nouveau JSA Chronicles ! l’avant dernier tome de Nightwing Infinite ! la suite du Hitman de Garth Ennis ! le premier tome de l’excellente série Barbaric ! mais aussi l’improbable crossover Justice League Vs Kong Vs Godzilla !

Sorties de la semaine : peu de sorties à retenir encore une fois cette semaine : 

  • chez Delcourt, la nouvelle série indépendante de Joshua Williamson et Andrei Bressan, avec Dark Ride !
  • chez Huginn & Muninn, le dernier tome de Sin City !
  • chez Panini, le Ultimate Invasion de Hickman et Hitch et le début de la fin pour l’ère actuelle des X-Men avec le lancement de Fall of X. 

Autres sorties de la semaine : grosse semaine niveau mangas, avec : 

  • chez delcourt manga, la fin des enfants de la mer de l’excellent Daisuke Igarashi !
  • chez Ki-oon, la suite de l’adaptation de l’abomination de Dunwitch par Gou Tanabe ! mais aussi le retour de l’excellent Magus of the Library pour un nouveau volume !
  • chez Glénat, un nouveau tome de Shadows House !
  • chez Pika, un nouveau volume de Drifting dragons ! mais aussi de Bakemonogatari !
  • chez Shiba éditions, le très bon Akio Tanaka (auteur notamment de coq de combat) revient avec river end cafe 

Émissions de la semaine : trois émissions au programme, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

  • lundi, un nouveau Freaxity !
  • jeudi, un nouveau Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !
  • vendredi, un nouveau retroxity, où nous reviendrons sur le comic-book qui a traumatisé une génération entière de lecteurs. Oui, nous avons osé relire Spider-Man : chapter one de John Byrne !

404 éditions 

ARCA OU LA NOUVELLE EDEN 

Date de sortie : 07 mars 2024

Prix : 22€/192 pages

Scénario : Van Jensen

Dessin : Jesse Lonergan

Sollicitation :La planète est morte mais les plus riches ont survécus en partant vers les étoiles. C’est le point de départ de ce récit dystopique brillamment conçu par Van Jensen et le dessinateur prodige Jesse Lonergan. La société humaine s’est effondrée, dévoilant le projet d’un groupe de milliardaires : une arche spatiale en partance pour la planète habitable la plus proche. L’Arca est un navire dont le luxe n’a d’égal que la richesse de l’élite qu’elle est destinée à sauver. Les besoins de ses passagers sont satisfaits par de jeunes adolescents réduits en esclavage contre une promesse : celle d’une nouvelle vie dans un monde nouveau. Mais depuis le coeur de l’Arca la jeune Perséphone, découvre que l’avenir qui se dessine pour elle et ses compagnons d’infortune est tout autre. Elle va devoir faire face aux maîtres du vaisseau, prêts à tout pour préserver leurs privilèges.

Écrit par l’auteur primé Van Jensen (Green Lantern Corps, Superman: Man of Tomorrow chez DC Comics, Two Dead en compagnie de Nate Powell) et dessinée par le prodige de la narration visuelle et du découpage Jesse Lonergan, acclamé pour ses travaux sur Hedra, Planet Paradise chez Image Comics et Miss Truesdale and the Fall of Hyperborea avec Mike Mignola. ” Arca est un concentré des thématiques que l’on aime retrouver en SF aujourd’hui, qui parle de fin du monde, de contrôle et de domination, mais qui n’oublie pas de mettre entre les mains des générations futures l’énergie de tout changer. ” Mathieu bablet (Carbone & Silicium, Shangri-La…)

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Mais n’étant pas un grand fan de ce que j’ai pu de lire de Van Jensen, jusqu’ici, je suis assez réservé, malgré un pitch et une recommandation de haut niveau. Je sens que cela va se décider à ma librairie en consultant le bouquin.

Verdict : à tester

A lire avant : rien

DELCOURT COMICS

DARK RIDE TOME 1

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 15.95€/128 pages

Episodes : 

Scénario : Joshua Williamson 

Dessin : Andrei Bressan 

Sollicitation : Devil Land est le premier parc d’attractions au monde sur le thème de l’horreur. Il abrite l’attraction la plus effrayante jamais créée : le Devil’s Due . Mais lorsque Owen Seasons, fan depuis toujours, y débute sa première journée de travail, il découvre les véritables horreurs qui se déroulent en coulisses. Le travail de ses rêves pourrait bien se transformer en son pire cauchemar ! 

Avis : après leur longue collaboration sur la série fantasy Birthright qui s’était étalé sur presque une décennie, Williamson et Bressan refont de nouveau équipe cette fois dans un genre bien différent et pour une durée plus courte. Si j’avais apprécié Birthright, on ne peut nier que le titre a duré bien trop longtemps et aurait dû être quelque peu raccourci pour se concentrer un peu plus sur l’essentiel. 

Quant à leur nouvelle série,Williamson aborde un sujet qu’il adore, les…parcs à thème ! mais bien évidemment, pas pour une série tranche de vie sur le quotidien de ces lieux de divertissement, nope. Une bonne grosse série d’horreur est au programme cette fois, le parc n’étant qu’une couverture pour des activités bien plus démoniaques. Une idée que je pense Stephen King n’aurait pas reniée dans les années 80. 

Si de prime abord je ne suis personnellement guère attiré par le titre, entre un sujet et un genre qui ne m’attirent pas beaucoup, comme j’aime cette équipe artistique, je pense donner sa chance au moins au premier tome. Et comme je l’ai dit, le titre sera trois volumes a priori, donc ce ne sera pas un long engagement comme avec Birthright. 

Verdict : à tester 

À lire avant : rien

PUSSEY

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 13.50€/56 pages 

Episodes : 

Scénario : Daniel Clowes 

Dessin : Daniel Clowes 

Sollicitation : Bienvenue dans le petit monde des comics américains où nous suivons les aventures de Dan Pussey, l’alter ego antihéroïque de Daniel Clowes ! Dans ce classique hilarant publié originellement dans Eightball, Clowes pose un regard brutal et cinglant sur l’industrie de la bande dessinée américaine. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie pour ceux qui veulent continuer d’explorer la riche bibliographie de Daniel Clowes. 

Verdict : pour ceux qui suivent de près les oeuvres de l’auteur

À lire avant : rien. 

HUGINN & MUNINN 

DUNE – MAISON HARKONEN TOME 2

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 18€/112 pages

Episodes : 

Scénario :  Brian Herbert et Kevin J. Anderson

Dessin : Fran Galán 

Sollicitation : Découvrez les origines de la saga de science-fiction adulée de tous les temps : DUNE ! Dans un empire galactique féodal s’affrontent des familles vassales, chacune à la tête d’une planète : complots, traîtrises, pièges et coups d’État sont légion. Mais, dans l’ombre, une confrérie féminine millénaire cherche à créer un surhomme qui maîtrisera le temps et l’espace, renversera l’ordre établi et mettra fin à ces guerres intestines… La tension monte dans l’empire sous l’impulsion des machinations impitoyables de la Maison Harkonnen et les complots des Bene Gesserit. Le chaos se répand et les figures emblématiques qui composent le monde de DUNE sont à un tournant crucial de leur existence… Brian Herbert et Kevin J. Anderson, auteurs du best-seller Avant Dune : La Maison Harkonnen, adaptent pour la toute première fois leur récit (créé à partir des notes du créateur de Dune, Frank Herbert) en roman graphique. Magnifiquement illustré Fran Galán (Creepshow) et le coloriste Patricio Delpeche (Fissure), voici le meilleur moyen de découvrir ou redécouvrir l’une des plus grandes sagas de science-fiction de tous les temps. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour les fans ultra-complétistes de Dune, bien que d’après ce que j’ai compris, les scénarios produits par Brian Herbert et Kevin J. Anderson ne valent pas grand chose face aux œuvres de Frank Herbert. 

À lire avant : le tome 1 et Dune 

SIN CITY TOME 7

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 27€ version simple / 44€ version collector 

Episodes : 

Scénario : Frank Miller 

Dessin : Frank MIller 

Sollicitation : 

Avis : fin de la réédition de Sin City par l’éditeur. Depuis lors, Frank Miller a lancé sa propre maison d’édition et semble décidé à revenir sur ses grandes créations, je me demande dès lors si Huginn & Muninn toucheront aux nouvelles séries publiées dans ce cadre. Cela pourrait être sympa, car Miller a su attirer pas mal de talents. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les précédents tomes. 

HUBER 

GROOVY DEATH TRIP

Date de sortie : 08 MARS 2024

Prix : 29€/234 pages 

Episodes : 

Scénario : Josh Simmons 

Dessin : Josh Simmons 

Sollicitation : Véritable maître de l’horreur outre-atlantique , Josh Simmons revient en France avec un recueil d’histoires courtes qui vous glacera le sang. Au gré des 230 pages de ce massif recueil , aucun tabou, aucune limite ne seront prises en compte. C’est véritablement un coup de poing en plein ventre qui vous attend, de la part d’un auteur considéré comme une référence du récit d’horreur . Si les Japonais ont Junji Ito , les Américains ont Josh Simmons. Tenez-le-vous pour dit. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour ceux qui sont fans du genre horrifique 

À lire avant : rien 

PANINI COMICS

LES ICÔNES DE MARVEL 5 : DAREDEVIL

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 8,99€, 160 pages

Épisodes : US Daredevil (1964) 9, 53, 156, 169, 227, 268 et Daredevil (1998) 26, précédemment publiés dans DAREDEVIL : L’INTÉGRALE 1964-1965, 1969, MARVEL OMNIBUS : DAREDEVIL PAR FRANK MILLER, MARVEL MUST-HAVE : DAREDEVIL – RENAISSANCE, MARVEL ICONS : DAREDEVIL PAR NOCENTI/ROMITA JR 2, MARVEL DELUXE : DAREDEVIL 1 et inédit)

Scénario : 

Dessin : 

Sollicitation : L’Homme Sans Peur est à l’honneur avec sept épisodes qui couvrent la carrière de Matt Murdock, alias Daredevil. De Wally Wood à John Romita Jr au dessin, de Frank Miller à Ann Nocenti au scénario, l’un des plus populaires héros Marvel brille de mille feux. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Vous connaissez tous mon avis sur ce genre de revue. 

Verdict : pour les curieux.

100% MARVEL : MARVEL AGE 1000

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 16,00 € I 96 pages

Épisodes : US Marvel Age (2023) 1000, inédit)

Scénario : 

Dessin : 

Sollicitation : Dans les années 60, Stan Lee, Jack Kirby et Steve Ditko donnent un coup de fouet aux comics de super-héros, les rendant plus humains et réalistes. Dans cet album, des auteurs comme Mark Waid (Daredevil), et J.M. Straczynski (Amazing Spider-Man) perpétuent cette tradition. 

Avis : je préfère prévenir que ce sera sans moi, malgré les auteurs affichés. Depuis l’arrivée de C.B.Cebuslki comme éditeur en chef de Marvel, nous voyons ce genre de projets se multiplier. Outre les mini séries nostalgiques, qui rappellent d’anciens créateurs à produire des épisodes sans éclat sur une période disparue depuis des décennies, la maison des ex idées nous pond régulièrement ce genre de one shot clairement destinés à uniquement doper les résultats commerciaux trimestriels. 

Le résultat est toujours le même : une anthologie où seuls quelques segments se démarquent, souvent hors de prix et toujours traduit de manière assez horrible par Panini. Là on touche en outre le fond, pour du 96 pages pour 16€…Bon, vous me direz, cela reste plus intéressant financièrement que les Batman One bad day, je vous répondrais oui, mais…là regardez derrière vous, un oiseau, un avion, non, c’est une…diversion ! (bruit de fuite…)

Verdict : sans moi pour ce genre d’initiatives dorénavant. 

À lire avant : rien

100% MARVEL : ULTIMATE INVASION

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 22,00 € I 176 pages

Épisodes : US Ultimate Invasion (2023) 1-4, inédits)

Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Bryan Hitch 

Sollicitation : Le Créateur est l’un des derniers survivants de la Terre-1610, un monde décimé. Prisonnier de Damage Control, ce Reed Richards malfaisant parvient à s’évader. Il s’enfuit vers une dimension inconnue, où il influe sur les événements pour empêcher l’existence de certains super-héros…

Avis : je ne peux pas m’empêcher d’avoir un avis qui tend vers le négatif / pessimiste face au “retour” de l’univers Ultimate, car pour moi, il est le symbole de la faillite créative de l’éditeur et ce malgré l’accueil très chaleureux réservé pour les premiers épisodes des nouvelles séries pour cet univers. Ce nouvel univers devrais-je dire. 

Plusieurs raisons me poussent à être assez négatif, voire quelque peu irrité, sur l’initiative. À mon sens, Marvel n’a pas bien compris ce que ce qui a fait le succès premier de l’univers Ultimate est aussi ce qui a, à termes, causé sa chute. Petit retour en arrière de presque…oh là vache ça fait mal, 25 ans. Le tournant du millénaire est une période compliquée pour l’éditeur. À peine quelques années après la banqueroute de 96 et dans un marché comics global qui n’arrête pas de chuter au point que l’on en vient à penser en ce début 2000 que l’industrie toute entière est sur le point de disparaître. 

Financièrement c’est compliqué, et créativement c’est pire. Les titres X-Men locomotive de l’industrie toute entière à ce moment et de Marvel pendant toute la décennie 90 sont à bout de souffle. Spider-Man, le porte étendard de la maison est dans une impasse complète et ennuie les lecteurs, la franchise Avengers/FF quelques années après les débuts de heroes return ronronne…et seul Marvel Knights semble être une lumière dans ce marasme général. 

C’est dans ce contexte morose que nait la ligne Ultimate, progéniture de l’esprit dément de Bill Jémas, président de Marvel depuis peu, qui n’apprécie guère la lourdeur de la continuité Marvel et veut présenter des comics frais, libérés du passé dans lequel les lecteurs peuvent plonger sans doctorat en histoire de Marvel. Et le fait est que le choix des créateurs et le ton employé vont faire très vite la différence. En fait, dès le lancement de Ultimate Spider-Man. 

Bien qu’ils soient critiqués aujourd’hui, Bendis et Millar, les cerveaux derrière la franchise, sont en 2000 des jeunes auteurs qui apportent un ton nouveau à des franchises qui dans l’univers principal ne font plus rêver. Pour faire simple, l’une des raisons principales qui a fait le succès de l’univers Ultimate est qu’il était frais et de qualité à un moment où l’univers principal de Marvel était tout simplement en panne sèche complète. Nous sommes allés chercher notre dose ailleurs. 

Tout d’un coup, des choses qui apparaissaient impossibles dans l’univers principal étaient réalisées dans l’univers Ultimate. Ahh que n’ai-je entendu sur le fait que Wolverine saute Jean Grey était un symbole fort de prise de risque créative…Oui, mais voilà une telle idée aussi désuète apparaît-elle aujourd’hui était presque révolutionnaire en 2000 tant l’univers Marvel historique était sclérosé, englué dans ses habitudes. 

Et pendant quelques années, c’est aussi ce qui a assuré le succès de l’univers Ultimate, proposant des choses impossibles dans l’univers Marvel traditionnel…jusqu’à ce que ce dernier commence à se réveiller également. L’arrivée de sang neuf (avec…Bendis et Millar, mais aussi Morrison, JMS, ), combiné à un abandon des complexes historiques ont conduit à rendre l’univers Ultimate moins différent, moins frais. 

Tout d’un coup, les auteurs et éditeurs Marvel se sont rendus compte que beaucoup de leurs tabous étaient superflus et qu’ils pouvaient tout à fait envisager des intrigues plus radicales. À ce titre, je pense que la révolution engendrée par New Avengers a été un grand facteur dans le fait de reléguer l’univers Ultimate au second plan. Car jusque-là, Ultimates était considéré comme LA modernisation ultime des Avengers, à tel point que les films s’en sont grandement inspirés. 

Et voilà qu’en 2004, débarque une série qui sort le titre historique de son coin d’univers, le décomplexe et en fait le vrai centre du monde. Il ouvre des portes vers les autres franchises et sert de pont. Et tout d’un coup, toutes les routes possibles sont envisageables, là où les Ultimates restaient ironiquement un peu dans leur coin…

Et c’est là que le déclin commence à mon sens. Une revitalisation de l’univers historique, combinée à une continuité qui commençait à s’entasser dans l’univers Ultimate ont conduit à une banalisation. Pourquoi suivre les séries de cet univers, quand l’univers historique est bien plus dynamique ? que c’est là que ça se passe ? 

D’où ensuite la volonté de Marvel de bousculer l’univers Ultimate pour le rendre de nouveau “différent”, ce qui nous a conduit à des choses comme…Ultimatum. Regardez, regardez, on a tué la moitié des personnages !!! revenez !!! hein ? vous vous en moquez ? Attendez, on a une meilleure idée…tuer encore plus de personnages !!! ahhh là ça va marcher…s’en sont suivis une litanie de relaunchs tous sabordés assez rapidement, jusqu’à ce ce que Marvel tire la chasse en 2015…

Et nous revoilà presque 10 ans plus tard, 25 ans après que l’idée ait germé dans l’idée de Bill Jemas, confirmant la nature plus que cyclique des comics à relancer encore une vieille idée. Et on revient à mon avis initial, est-ce que l’univers principal est dans un tel état que l’éditeur ait besoin de relancer un nouvel univers pour attirer de nouveaux lecteurs ? Et bien regardons de plus près : la franchise Avengers est à mon sens essorée depuis une décennie après trop d’events, la franchise X-men arrive à la fin d’un cycle, les Gog sont aux abonnés absents, et dois-je m’attarder sur Spider-Man ? Non, le moins, on en dit, le meilleur. 

Il y a donc à mon sens un aveu d’échec assez flagrant derrière cette relance, au-delà de simplement un appel à la nostalgie des lecteurs qui ont grandi avec l’univers Ultimate d’origine. Je trouve d’ailleurs hilarant que même la manière dont cet univers soit relancé soit très symbolique de la difficulté pour de nouveaux lecteurs d’entrer dans les comics de super-héros. 

Réfléchissez y, voilà un éditeur qui reprend un nom correspondant à un nouvel univers lancé il y a 25 ans, sans doute parce que la marque est connue des lecteurs déjà présents, mais attention, ce n’est pas l’ancien nouvel univers qu’on relance, c’est un nouveau nouveau univers avec le même nom, on a juste été trop paresseux pour aller en trouver un nouveau. 

Et enfin, dernier clou dans le cercueil. À mon sens, toute cette initiative outre la banqueroute créative que cela représente est aussi un gaspillage de ressources assez incroyable. Est-ce que l’on doit se réjouir que les premiers numéros d’Ultimate Spider-Man soient des cartons ? est-ce qu’il n’aurait pas été plus intelligent s’il y avait une telle demande de simplement confier Amazing Spider-Man à Hickman et Checchetto directement ? 

Ou alors, de créer une seconde série Spider-Man avec cette même équipe créative ? Est-ce que ce succès n’est pas le symptôme également de la désaffection assez nette pour le run en cours, car créativement on ne peut effectivement pas faire plus différent. 

Et puis, je suis désolé, mais on connaît le bordel incroyable qu’est la gestion des séries et équipes créatives par Marvel. Nous savons tous que Checchetto ne peut assurer 12 épisodes par an, donc quoi, il va se faire remplacer par un autre au bout de 6 épisodes comme tant d’autres titres. L’artiste bouche trou sera bon au début et puis plus la série avancera, plus on fera appel à des seconds couteaux pour limiter les coûts. 

Je parlerai des autres titres quand ils arriveront en France, mais en ce qui me concerne, tout cela pue l’échec à des années lumières. Dans un an ou deux, ce qui pouvait distinguer cet univers de l’univers historique commencera à être gommé en en ayant exploré tout le potentiel et le déclin recommencera…s’il n’a pas commencé avant avec des rotations d’artistes de moins en moins inspirées…

Donc oui, alors que j’étais un gros fan de l’univers Ultimate d’origine, mon expérience assez longue avec Marvel me fait voir le tableau en très noir…

Verdict : pas très positif. 

À lire avant :rien. 

100% MARVEL : VENOM & CARNAGE – SUMMER OF SYMBIOTES 1

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 152 pages

Episodes : US Web of Carnage (2023) 1, Extreme Venomverse (2023) 1-2 et Cult of Carnage: Misery (2023) 1-2, inédits)

Scénario : Christos Gage, Al Ewing

Dessin : Francesco Manna, Leonardo Romero

Sollicitation : Alors que Cletus Kasady plonge New York dans le chaos, Carnage, son symbiote, prépare sa revanche contre son éternel rival : Eddie Brock, alias Venom, le nouveau Roi en Noir ! Le terrible symbiote se lance dans une quête de pouvoir absolu à travers les royaumes et les réalités. 

Avis : alors comment dire poliment non, mais alors vraiment, vraiment non. Depuis Absolute Carnage et King in Black, de Cates et Stegman, Marvel se sent obligé de nous asséner un crossover symbiote tous les 6 mois qui passent depuis quelques années complètement inaperçu. Je ne comprends pas cette obstination à vouloir consacrer du temps et des moyens à une franchise qui n’a clairement plus la place qu’elle avait il y a 3 ans. Pour parler franchement : tout le monde s’en tape et à part me convaincre d’abandonner la série Venom et c’est ce qui va arriver si pour suivre le run de Ewing je dois me taper ce genre de merdes, ce genre de trucs n’a pas les résultats escomptés par l’éditeur…

Verdict : à éviter 

À lire avant : comme c’est à éviter, ben rien. 

 

100% MARVEL : MARVEL COMICS 3

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 176 pages

Episodes : US Amazing Spider-Man (2022) 30, Spider-Man (2022) 11, Avengers (2023) 4, Invincible Iron Man (2023) 8-9, Immortal Thor (2023) 1 et Thor Annual (2023) 1 (II), inédits)

Scénario : Jed Mackay, Al Ewing

Dessin :  C.F. Villa, Ed McGuinness

Sollicitation : Spider-Man se trouve un allié afin d’affronter le Dr Octopus. Spider-Boy essaie de convaincre Peter Parker qu’il a été son acolyte il y a de nombreuses années, puis les Avengers luttent contre le Cartel Livide. Iron Man affronte les sentinelles Stark de Feilong, et Thor fait son grand retour.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie

Verdict : pour ceux qui suivent les runs en cours

 100% MARVEL : DESTINY OF X 28

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Episodes :  US Wolverine (202) 35, X-Men (2021) 24, Immortal X-Men (2022) 13, Rogue & Gambit (2023) 5, et X-Men Red (2022) 13, inédits)

Scénario : Kieron Gillen, Al Ewing

Dessin : Lucas Werneck, Joshua Cassara

Sollicitation : Bimensuel, Malicia n’est pas une femme facilement contrôlable, ce que le Marchand de Pouvoir va apprendre à ses dépens. Genesis foule à nouveau le sol de l’île qu’elle a dirigée pendant des millénaires. Pogg Ur-Pogg attaque les X-Men et confrontation finale entre Wolverine et le Fauve.

100% MARVEL : FALL OF X 1

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 16,00 € (édition régulière), 22,00 € (édition collector), 168 pages

Episodes : US X-Men : Hellfire Gala (2023) 1, X-Men (2021) 25, Immortal X-Men (2022) 14 et Dark X-Men (2023) 1 (I), inédits)

Scénario : Gerry Duggan, Kieron Gillen

Dessin : Stefano Caselli, Jonas Scharf

Sollicitation : Bimensuel, Le Gala des Damnés est un événement incontournable mais cette année, ni les jolis costumes, ni l’élection de la nouvelle équipe de X-Men ne parviendront à empêcher cette nuit de virer au cauchemar. L’organisation anti-mutants Orchis s’invite à la soirée pour gâcher la fête… 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie, mais d’après ce que je comprends c’est le point de bascule pour la franchise et l’ère Krakoa qui entre dans sa dernière phase. 

Verdict : pour ceux qui suivent

 

SPIDER-MAN : FAKE RED

Date de sortie : 06 MARS 2024

Prix : 10,99 €  I 328 pages

Episodes : 

Scénario : Yusuke Osawa,

Dessin : Yusuke Osawa

Sollicitation : Quand Yu, un jeune étudiant maladroit, trouve dans une ruelle le costume de Spider-Man, il est enchanté ! Il va avoir les mêmes pouvoirs que son héros !!! Mais il se rend vite compte que ses actions attirent l’attention de dangereux criminels, et que le jeu va se transformer en cauchemar.

Avis : pas d’avis, cette sortie s’apparente plus à un manga qu’à un comics d’ailleurs. Je signale juste la sortie de cette réinterprétation de Spider-Man dans un autre contexte.

Verdict : pour les gens qui sont vraiment en manque de Spider-man

À lire avant :  rien

A propos Sam 2321 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Merci pour ce guide qui accompagne mon petit déjeuner du lundi et rend moins déprimant le début de chaque nouvelle semaine ^^

  2. Merci beaucoup pour le travail fourni pour ces guides de sortie que j’attend avec impatience chaque lundi et qui sont toujours d’une grande richesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.