Guide de lecture comics VF : semaine du 13 MARS 2024

Edito : une semaine encore allégée au regard des divers reports chez Panini, mais aussi un poil déprimante devant le manque de diversité de ce qui est présenté en majorité. On trouve encore des choses différentes chez Délirium et Urban comics, mais wow, chez panini, c’est du Spider-Man dans tous les sens jusqu’à l’overdose. Je pense que là aussi nous allons voir les effets de l’augmentation de la production de titres Spidey l’année dernière aux USA.

À ce stade, je crois que nous arrivons à quelque chose comme 15 voire 20 publications liées à cette franchise par mois aux USA. entre séries régulières, dérivées,  les multiples mini et les one shot sans grand intérêt. Cela ne devrait pas m’étonner de voir un tel développement, étant donné l’importance du personnage pour Marvel. Mais dans les fais, c’est en réalité un phénomène assez récent. 

Tout comme avec Batman chez DC, j’ai l’impression qu’il y a eu ce que j’appellerais un effet doudou aux USA suite à 2020, où nombre de lecteurs se sont rabattus sur les valeurs sûres, les personnages les plus emblématiques et populaires des deux éditeurs. Éditeurs qui en ont profité à plein en multipliant les bouquins dans tous les sens. 

À voir combien de temps cela tiendra alors qu’en parallèle les prix augmentent de manière régulière, les deux éditeurs en ayant profité pour imposer leur prix le plus élevé sur leurs séries les plus populaires…drôle de façon de les garder accessibles. Entre l’overdose qui se profile et des prix insoutenables pour le gros du public…l’avenir n’est pas franchement radieux et plein de promesses.

Et sans parler de runs assez peu appréciés ces derniers temps sur les titres en question…

Infos de la semaine : Panini a continué de communiquer sur son programme des prochains mois : 

En juin, vous serez mordus (et faites attention à ne pas laisser vos intégrales sous les rayons de la Lune !) avec WEREWOLF BY NIGHT ! Un premier tome qui nous ramène au début des années 70 avec du Marvel Spotlight et les débuts de la série du Loup-Garou !

* Déjà annoncé au fil du podcast First Print mais ça vaut la peine de le redire : NOVA débarque en août telle une fusée humaine avec 360 pages de 1976-78 !

* Enfin, en septembre, c’est une intégrale one-shot dans la thématique “Marvel Horror” avec un tome de plus de 300 pages qui compile du Strange Tales, du Tales of the Zombie ou encore du Dr Strange avec toutes les apparitions de BROTHER VOODOO de 1973 à 1990 !

En juin, la sixième intégrale CAPTAIN MARVEL (1978-82) nous amène jusqu’au tristement célèbre Graphic Novel de Jim Starlin racontant la mort du personnage.

* En juillet, c’est la fin de la “trilogie” UNTOLD TALES OF SPIDER-MAN de Kurt Busiek et Pat Olliffe avec l’intégrale 1997. Une série nostalgique pleine d’amour pour ses personnages !

* Enfin, en septembre, le quatrième tome de SPIDER-WOMAN flirte avec les 400 pages pour nous narrer les aventures de Jessica Drew de 1981 à 1984.

En juin, X-MEN Tome 1 par Gerry Duggan et le retour de Pepe Larraz (où la nouvelle équipe de X-Men post Hellfire Gala sauve le monde !) mais aussi IMMORTAL X-MEN Tome 1 par Kieron Gillen & Lucas Werneck où l’on suit le Conseil de Krakoa après Inferno !

* Et en août, on part pour Mars avec le X-MEN RED Tome 1 d’Al Ewing & Stefano Caselli mais on ressort aussi sa tenue de soirée pour X-MEN : HELLFIRE GALA – IMMORTAL qui compile plusieurs récits dont la pièce de résistance est le second Gala des Damnés !

Après la double claque HOUSE OF X/POWERS OF X de Jonathan Hickman, Pepe Larraz & RB Silva. Après DAWN OF X, REIGN OF X et DESTINY OF X. Après FALL OF X (qui commence cette semaine). Il est temps pour l’ère Krakoa de se refermer. Comment ? De la manière la plus explosive possible !

A partir de septembre, FALL OF THE HOUSE OF X / RISE OF THE POWERS OF X sera le nom du dernier softcover mutant de l’ère actuelle et il sera porté par les deux séries du même nom par Gerry Duggan, Kieron Gillen, Lucas Werneck & RB Silva. On y retrouvera également toutes les autres sagas qui viennent conclure cet incroyable âge d’or mutant avec DEAD X-MEN uh oh ?), un titre d’Al Ewing, la SABRETOOTH WAR ou encore X-MEN FOREVER.

Un rendez-vous immanquable qui signe la fin d’une période incroyable de la grande histoire des X-Men.

Il nous restait un dernier atout dans la manche pour ces Big News et ce n’est rien de moins que l’une des séries les plus marquantes des années “Strange” : le génialissime NAMOR de John Byrne puis de Byrne & Jae Lee vous fera plonger en juin !

Un OMNIBUS de presque 1200 pages de bonheur avec des intrigues écologistes, économiques et super-héroïques, sombres et pleines de rebondissements, avec un Prince des Mers charismatique comme jamais.

Tous les lecteurs de l’époque vous le diront : c’est un des joyaux de la couronne (pourtant lourdement chargée) de John Byrne !

La Big News 2024 pour tuer toutes les Big News 2024 avec des infos inédites, des rappels, des confirmations, des nouveautés, du Marvel, de l’indé et du classique !! Il y a forcément un titre pour vous dans le lot !

* En juin, c’est le 2e volume de MARVEL PRIDE ! Retrouvez Gwenpool, Web-Weaver, Wiccan & Hulkling, Iceberg, Mystique & Destinée ou encore la Chatte Noire dans des récits qui montrent toute la diversité des personnages et des auteurs Marvel.

* En juillet, côté Marvel, c’est MARVEL ZOMBIES BLACK, WHITE & BLOOD avec une réunion d’auteurs 5 étoiles. Jugez plutôt : Garth Ennis, Gail Simone, Peach Momoko, Steve Skroce, Dale Eaglesham, Rachael Stott ou encore Alessandro Vitti ! Horreur, gore et audaces graphiques sont au rendez-vous de cette anthologie de luxe !

Toujours en juillet, du côté des indés ce sont deux titres très différents avec BIG GAME, le crossover blockbuster entre toutes les séries de Mark Millar (!) illustré par Pepe “House of X” Larraz (!!) tandis que vous pourrez découvrir le premier tome du fantastique PHANTOM ROAD de Jeff Lemire & Gabriel Walta ! On vous reparlera d’ailleurs très vite de Phantom Road qui a de grandes chances de terminer dans vos titres favoris de l’année

* En septembre ? Rien de moins que le premier OMNIBUS de la cultissime série de science-fiction ROM pour la première fois rééditée depuis les années 80 et pour la première fois en intégralité ! Un immanquable des années “Strange” qui redevient enfin disponible après quatre décennies !!

Et à côté de cela, vous pourrez découvrir le polar teinté d’horreur RIBBON QUEEN de Garth “The Boys” Ennis & Jacen “Providence” Burrows. Un récit one-shot coup de poing qui ne vous laissera pas indifférent !

Sorties de la semaine : la seule sortie vraiment incontournable est à mon goût la seconde intégrale Lazarus chez Urban Comics. 

Autres sorties de la semaine : de bien belles choses cette semaine : 

  • chez Mangetsu, le nouveau titre de Fujita : Sou bou tei débarque !
  • chez kurokawa, un nouveau tome de Spy & Family !
  • chez Kana, le second volume de l’édition deluxe de Slam Dunk ! et un artbook signé Inoue sur la série !
  • chez Noeve Grafx, débarque l’excellent série ACCA 13, dont j’avais adoré l’adaptation animée il y a quelques années !

Émissions de la semaine : deux émissions encore au programme cette semaine, toujours à 21h sur notre chaîne youtube  : 

  • mardi, un nouveau podcatch !
  • jeudi, un nouveau comixweekly, où seront abordées les sorties VO de la semaine !

DELIRIUM

ALAN MOORE – LES ANNEES 2000AD – SKIZZ EN TERRE ETRANGERE INTEGRALE 

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix : 20€/120 PAGES 

Episodes : 

Scénario : Alan Moore 

Dessin : Jim BAIKIE

Sollicitation : Skizz, interprète taucétien qui parcourt les étoiles, s’écrase sur Terre. Traqué, il va désespérément chercher un moyen de quitter la planète, aidé par quelques rares humains désintéressés. Voici enfin la réédition attendue de ce classique d’Alan MOORE publié dans les pages du magazine culte 2000 AD, dans une édition qui propose également pour la première fois cette grande épopée dans son intégralité. Au long de sa carrière dans les pages du fameux magazine britannique qui durera de 1980 à 1986, il publiera une myriade d’histoires courtes mêlant humour, science-fiction et brillante satire de nos sociétés : après l’Intégrale FUTURE SHOCKS en 2023 et le chef-d’oeuvre de SF visionnaire et féministe « La Ballade de HALO JONES », voici l’intégrale SKIZZ, nouveau récit de science-fiction créé avec l’un de ses plus talentueux compagnons d’aventures éditoriales, Jim BAIKIE.

Avis : pas d’avis sur cette série qui fait partie des premières œuvres de Moore publiées chez 2000AD. Il s’agit en fait d’un de ces premiers travaux tout court…Vu le sujet et le ton, ce n’est pas vraiment pour moi. 

Verdict : pour les fans complétistes de Moore

À lire avant : rien

PANINI COMICS

100% MARVEL : VENOM T04

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix : 18,00 € I 112 pages

Episodes : US Venom (2021) 17-21, inédits)

Scénario : Al Ewing

Dessin : Cafu, Roge Antonio

Sollicitation : Eddie Brock est tombé dans le piège de Ben Reilly et Madelyne Pryor. Il lui faut désormais trouver un moyen de fuir le paradoxe temporel qui le retient prisonnier dans le Jardin du Temps. Entouré d’autres Rois en Noir, Eddie doit affronter le terrifiant Bedlam, l’incarnation de sa propre rage…

Avis : en ce qui me concerne, je pense que je vais céder à la demande de Marvel et arrêter de lire Venom et tout titre lié aux symbiotes. Hein, j’ai mal compris ? vous êtes sûrs, parce que j’ai vraiment l’impression que l’éditeur a tout fait au cours des deux dernières années pour que j’arrête les frais. Entre un run mix entre Ewing et Ram V qui ne déchaîne pas les passions, les multiplications d’events sans intérêt, les épisodes ties ins aux trucs qui n’ont même pas de lien avec Venom…tous les signes sont au rouge et me disent de me barrer. 

Le fond de l’abysse a été atteint dans le tome 3 avec les épisodes ties ins à cette daube de Dark Web et grand dieu des comics que c’était médiocre. Mais médiocre de manière insultante en plus. Cela sortait de nulle part, interrompait ce que Ewing était en train de développer, rendait l’ensemble encore plus difficile à suivre et surtout ..quel intérêt ? Qu’est-ce que Venom venait concrètement faire dans ce crossover merdique ? 

Absolument rien. Il n’y avait aucune contribution à part me donner envie de me casser et de me faire rembourser l’argent et le temps perdu. Je pourrais encore céder à la tentation étant donné qu’on dirait qu’on revient vraiment sur le plan d’Ewing, mais et d’une à ce stade, je suis vraiment désabusé par la gestion par l’éditeur. De deux, il y a encore des crossovers à la con dans l’air et de trois…je vois qu’on se tape encore plusieurs artistes.

Et si j’apprécie Cafu, je suis bien moins fan d’Antonio que l’on voit sur des titres Marvel depuis quelques années sans que je ne l’ai jamais vu briller. Pour moi, c’est avant tout le signal que Marvel investit moins sur les artistes sur le titre, car ils ont compris que les lecteurs ne sont plus là en grand nombre, donc faut réduire les coûts…

Verdict : à un cheveu de laisser tomber 

À lire avant : les précédents tomes. 

 

100% MARVEL : SPIDER-MAN 2099 – DARK GENESIS

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix : 18,00 € I 120 pages

Episodes : US Spider-Man 2099: Dark Genesis (2023) 1-5, inédits)

Scénario : Steve Orlando

Dessin : Justin Mason

Sollicitation : Les détenteurs de cartes noires ont été destitués par Spider-Man et ses alliés. Alors que le peuple de Nueva York manifeste contre les privilégiés qui l’ont tyrannisé toutes ces années, des hordes de manifestants sèment le désordre dans la ville, manipulées par Carnage et Halloween Jack. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui arrivent à suivre la continuité de l’univers 2099 au vu du nombre de mini séries lancées par l’éditeur ces 5 dernières années…D’ailleurs, c’est hilarant que cela s’appelle encore 2099, vous voulez vraiment nous faire croire que tous les trucs publiés depuis 93 ont pris place sur une seule année ? 

À lire avant : un peu trop de choses ? 

BEST OF MARVEL : SUPERIOR SPIDER-MAN – MON PREMIER ENNEMI – MUST-HAVE

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix : 16,00 €I 120 pages

Episodes : US Superior Spider-Man (2013) 1-5, précédemment publiés dans MARVEL DELUXE : SUPERIOR SPIDER-MAN 1)

Scénario : Dan Slott

Dessin : Ryan Stegman

Sollicitation : Sur le point de mourir, le Docteur Octopus parvient à échanger son esprit avec celui de Spider-Man. Désormais, Otto Octavius contrôle le corps de Peter Parker. Décidé à devenir un meilleur super-héros que son adversaire, ce Spider-Man “supérieur ” fait régner la terreur parmi les criminels. 

Avis : premier best of de la semaine, très chargée en spider-man. Cette fois, on revient à la période Dan Slott avec le premier arc de Superior Spider-Man. Un titre qui partait avec une aura assez sulfureuse car nous étions nombreux à détester le nouveau statut quo de Octavius prenant possession du corps de Peter et surtout après une mise en place dans l’épisode 700 assez médiocre. Je dirais que le début de l’arc dans le 698 était très bien menée et que cela s’est dégradé jusqu’au 700. 

La bonne idée de Slott durant ce premier arc et durant tout le reste de la série est de bien imprimer le thème général de la série : montrer en quoi Octavius est différent de Peter, que ce soit autant son comportement que ses méthodes pour au final non pas glorifier Octopus mais au contraire pour montrer ce qui rend le personnage de Peter spécial à la base. 

Le premier arc au global fonctionne d’autant mieux que l’on voit vraiment Octavius mettre en place ses plans, avoir une attitude très proactive et dans un premier temps accumuler les succès. Son côté connard assumé donne une certaine fraîcheur à l’ensemble. Peter nous manque mais on ne peut nier que le début de la série est foutrement divertissant, car Octopus est bien plus imprévisible, surtout face à des menaces courantes de l’univers de Spider-Man. 

Un premier arc donc efficace, bien tenu par Slott avec un Stegman au dessin qui n’est pas encore arrivé au niveau de maturité observé sur Venom et Absolute Carnage mais qui n’en est plus très loin. Par contre ce best of vous donnera surtout envie de lire le reste de la série pour voir le reste des développements de cette intrigue, pour cela il faudra aller chercher les deluxe. 

Verdict : à lire 

À lire avant : beaucoup de choses car la mise en place de ce nouveau statut quo voit ses premières graines plantées dans ASM 600…mais vous pouvez tout de même sauter dans ce premier arc sans véritable connaissance à part le fait que c’est Octopus qui est aux manettes maintenant. 

 
BEST OF MARVEL : SPIDER-MEN – MUST-HAVE

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix :  16,00 €I 128 pages

Episodes : US Spider-Men (2012) 1-5, précédemment publiés dans MARVEL OMNIBUS : MILES MORALES – ULTIMATE SPIDER-MAN et MARVEL -VERSE : SPIDER-MEN)

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Sara Pichelli

Sollicitation : Depuis le sacrifice du Peter Parker de la Terre-616, le jeune Miles Morales lui a succédé sous le masque de Spider-Man. Mais, lorsque Mysterio crée une brèche entre leurs dimensions, le Spider-Man original se retrouve projeté dans l’univers Ultimate. 

Avis : pas vraiment d’avis, car je n’ai jamais lu cette mini. J’étais déjà au régime sec de Bendis au moment de la publication. J’avais lâché USM avec l’arrivée de Miles. Je n’avais rien contre le personnage, j’ai lu le premier arc de sa série et l’absence complète de caractérisation m’avait fait m’arrêter là dans une ambiance générale de déclin assez marqué de l’univers Ultimate. 

Cette mini met en scène la première rencontre entre Peter et Miles, alors que le premier se rend dans l’univers Ultimate pour faire face à une menace commune. Apparemment Bendis a bien géré la mini et la rencontre, tout en laissant son scénario s’achever sur un cliffanguer qui n’a jamais été vraiment résolu, puisqu’il était clairement dépendant de la séparation entre l’univers marvel classique et l’univers ultimate…et qu’il a écrit la suite de cette mini quand Miles a été transféré dans l’univers principal. 

Comme souvent, il s’est retrouvé du coup tout nu sans histoire, donc il a comblé avec du rien. 

Verdict : pour les curieux

À lire avant : bien connaître le contexte de l’époque et l’univers Ultimate. 

 

VENOM : L’INTÉGRALE 1991-1993

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix : 36,00 € I 352 pages

Episodes : US Amazing Spider-Man (1963) 346-347, 361-363 et Annual 25-26, Web of Spider-Man (1985) 95-96 et Annual 7-8, Spectacular Spider-Man Annual (1979) 12, Darkhawk (1991) 13-14, Spider-Man Special Edition (1992) 1 et Spirits of Vengeance (1992) 5-6 précédemment publiés dans SPIDER-MAN & LES HEROS MARVEL 10, BEST OF MARVEL : SPIDER-MAN VS VENOM, SPIDER-MAN CLASSIC 2 et 11, JE SUIS CARNAGE et inédits)

Scénario :  David Michelinie, Howard Mackie

Dessin : Mark Bagley, Ron Lim

Sollicitation : Entre 1991 et 1993, David Michelinie fait évoluer le personnage de Venom dans la série Amazing Spider-Man, où il continue de faire vivre un enfer au Tisseur. Associé au dessinateur Mark Bagley, Michelinie crée Carnage, une version encore plus déjantée et violente que son illustre modèle.

Avis : ou la bonne blague qui continue. Ces intégrales Venom pour l’instant, c’est un peu du foutage de gueule du lecteur puisqu’il ne s’agit que de rééditions d’épisodes d’Amazing Spider-Man ou d’autres séries Spidey. Dans le cas présent, c’est un poil plus important, car les épisodes d’ASM inclus…n’ont pas encore été réédités en VF !

Et oui, comme vous pouvez le voir en dessous, cela fait quelques années que les intégrales ASM sont en retard, du coup on est coincé au début du run Micheline / Macfarlane depuis des lustres. Alors le run Micheline/Larsen ou Bagley, autant dire qu’il faudra attendre des années avant d’y arriver. 

Je sais que la partie Micheline/Larsen a été annoncée en omnibus pour cette année, mais je préfère attendre les intégrales. Et pour McFarlane, je les ai dans les Marvel Icons publiés il y a ouh là presque 10 ans maintenant (et oui, ça passe vite). Bref, si vous ne voulez pas attendre aussi longtemps, oui, cette intégrale peut avoir de l’intérêt…sinon…

Verdict : pour les complétistes 

À lire avant : la précédente intégrale Venom. 

 

AMAZING SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1989

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix :  36,00 € I 320 pages

Episodes : US Amazing Spider-Man (1963) 312-319 et Annual 23 et Amazing Spider-Man: Parallel Lives (1989) 1, précédemment publiés dans MARVEL GRAPHIC NOVEL: SPIDER-MAN – DESTINS CROISÉS, MARVEL OMNIBUS : AMAZING SPIDER-MAN PAR MICHELINIE/FARLANE, MARVEL OMNIBUS : ATLANTIS ATTACKS et inédits)

Scénario : David Michelinie

Dessin : Todd McFarlane

Sollicitation : Quand le Bouffon Vert affronte le Super-Bouffon, Spider-Man se retrouve au milieu du combat ! Le Lézard, Hydro-Man, Venom et le Scorpion font partie des autres ennemis qui mèneront la vie dure à Spidey !

Avis : après bien des années d’attente, les intégrales reprennent enfin le run de Micheline et McFarlane sur Amazing Spider-Man. Des retards d’autant plus étranges que ces épisodes ont désormais été réédités plusieurs fois dans d’autres formats, principalement en marvel icons comme indiqué plus haut, mais aussi en omnibus récemment. 

En fait, c’est en intégrale que ces épisodes arrivent en dernier. On peut voir comment la multiplication des formats et des collections impactent désormais les intégrales, alors que cela reste un format très apprécié des lecteurs. On peut se dire qu’on va devoir attendre un moment avant d’arriver sur les épisodes de Larsen et Bagley. Le premier ayant droit à un omnibus dans les prochains mois.

C’est encore plus étrange pour la partie Bagley, car je pense que pour nombre de lecteurs, dont moi, il représente sans doute leur artiste Spider-Man de référence. À ce stade, Bagley a dessiné le personnage, au travers de plusieurs séries et univers pendant presque 25 ans et compte des centaines d’épisodes à son actif. Il a défini Spidey non pas pour une génération mais pour plusieurs. 

Concernant les quelques épisodes rassemblés ici, puisqu’on a que 8 épisodes de la série régulière, on retrouve les forces et les faiblesses du travail de Micheline niveau scénario. C’est à dire assez léger sur le fond, avec beaucoup de retours de personnages dans ce tome, notamment Venom qui donne l’occasion à McFarlane de livrer l’une de ses couvertures les plus célèbres.

Ce n’est que le premier retour de beaucoup à venir du personnage, Venom et ses nombreux gamins s’imposant rapidement comme un pilier des titres arachnides des années 90, à tel point que l’on pouvait sentir que l’éditorial Marvel le ressortait dès qu’il s’agissait de secouer un tantinet le titre qui ronronnait pas mal à l’époque. 

Les scénarios de Micheline étant souvent assez …disons qu’il écrivait avant tout pour un public de jeunes ados, alors que l’audience avait tendance à vieillir en raison du dessin plus sombre de McFarlane qui reste la principale raison de lire ces numéros. Bien que son style 35 ans plus tard ait bien sûr vieilli, à l’époque il était révolutionnaire car sortait du cadre très normé en place sur les titres Spidey depuis l’époque Romita Sr. 

Verdict : à lire 

À lire avant : au moins les deux précédentes intégrales pour avoir le début du run de Micheline. 

 

SPECTACULAR SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1980 – NOUVELLE ÉDITION

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix : 36,00 € I 272 pages

Episodes : US Spectacular Spider-Man (V1) 38-49 et Annual 2, Fantastic Four (1963) 218, nouvelle édition)

Scénario : Bill Mantlo, Roger Stern

Dessin : Sal Buscema, John Romita Jr

Sollicitation : Spider-Man a guéri le Lézard… mais à quel prix ? C’est au tour du héros de devenir un monstre ! Peter Parker fait également alliance avec Giant Man, affronte Morbius et le Vautour, et se joint aux Fantastiques face aux Terrifics ! Et ça n’est que le début !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je vois que Roger Stern est présent au scénario, c’était un peu son banc d’essai avant de passer sur ASM en 82 livrant un run qui a fait date à l’époque. Pour Spectacular, d’après ce que j’ai compris, c’était plus une série secondaire qui à de rares exceptions (comme les passages de Dematteis) n’apportait pas grand chose. 

Verdict : pour les complétistes 

À lire avant : amazing spider-man qui était plus centrale. 

MARVEL OMNIBUS : SECRET WARRIORS

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix : 80,00 € (édition régulière), 80,00 € (édition www.panini.fr)I 904 pages

Episodes : US Mighty Avengers (2007) 13, 18, Secret Invasion: Dark Reign (2009) 1, Secret Warriors (2008) 1-28, Dark Reign: The List – Secret Warriors (2009) et Siege: Secret Warriors (2010) 1, précédemment publiés dans MARVEL DELUXE : SECRET WARRIORS 1-3, MARVEL DELUXE : DARK REIGN 1 et MARVEL GOLD CARREFOUR – SECRET WARRIORS)

Scénario : Jonathan Hickman, Brian Michael Bendis

Dessin : Stefano Caselli, Alessandro Vitti

Sollicitation : Le plus grand espion de l’univers Marvel a réuni une nouvelle équipe de super-héros. Ensemble, et dans le plus grand secret, ils vont devoir enquêter sur les liens entre l’Hydra et le S.H.I.E.L.D. ! Découvrez le récit d’espionnage culte de Jonathan Hickman à l’époque de ses débuts chez Marvel.

Avis : bonne idée de la part de Panini de rééditer en omnibus la série Secret Warriors qui fut le premier projet important d’Hickman pour Marvel. Lancée dans la foulée de Secret Invasion, la série mettait en scène, un nouveau groupe mené par Nick Fury dans sa lutte éternelle contre Hydra avec un twist assez marquant à la fin du premier épisode qui recontextualisait l’histoire de cette guerre. 

Le reste de la série voyait le scénariste développer ce conflit au vu de cette nouvelle information, mais aussi mettait en avant les nouveaux personnages créés. Si au départ le titre était co-écrit techniquement avec Bendis, la part de travail d’Hickman était telle en réalité que le crédit lui fut entièrement attribué. Si le titre possède de grandes qualités, que l’on retrouvera sur les autres runs d’Hickman ensuite, ils souffrent malheureusement de quelques défauts. 

En termes de qualité, on a comme toujours les intrigues ciselées et bien tenues par Hickman, avec régulièrement des moments forts et au début de la série une partie graphique très solide avec le très bon Stefano Caselli. Malheureusement la seconde partie est plus critiquable. Il faut dire qu’Hickman avait construit son scénario pour s’étirer sur plus de 50/60 épisodes et Marvel a coupé court à ses ambitions en 28 numéros…

Hickman a dû en conséquence accélérer tout ce qu’il avait prévu, sauter nombre de développements, ce qui donne le sentiment d’une fin assez précipitée. On sent que le scénariste avait en tête des étapes bien précises et qu’on lui a demandé un grand saut pour caler l’essentiel. Et malheureusement niveau dessin, cela se dégrade aussi dans la seconde partie. Alessandro Vitti n’est pas un mauvais artiste, mais il est clairement plusieurs crans en-deçà de Caselli et cela impacte la qualité générale du titre. 

Par ailleurs, on pourra aussi regretter que les révélations réalisées à la fin de la série n’aient conduit …à rien. La faute en revient à Marvel qui a remisé Nick Fury au placard, comme la plupart des nouveaux personnages créés par Hickman, à l’exception de quelques uns que l’auteur a ramené dans ses autres runs. 

Dans l’ensemble le titre demeure d’excellente facture 15 ans plus tard et si vous êtes fans des travaux d’Hickman, il y a quand même une certaine continuité dans ce que l’auteur installe dans ses autres runs, donc si vous êtes complétistes, cela peut être intéressant. 

Verdict : à lire 

À lire avant : secret invasion mais on peut comprendre sans. 

 URBAN COMICS 

BATMAN NOCTURNE TOME 3

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix : 24€/264 pages 

Episodes : Detective Comics #1071-1075 + Knight Terrors: Detective Comics #1-2

Scénario : Ram V 

Dessin : Ivan Reis 

Sollicitation : Un chant lugubre s’élève tandis que les ombres s’accrochent au coeur de Gotham comme à celui de son protecteur. Si l’histoire de la ville semble liée à celle de la famille Orgham, le conflit à venir s’annonce tout aussi sanglant que celui qui a jadis divisé le peuple de Svatrstal. Au cœur des aberrations qui déferlent sur la ville, un puissant artefact refait surface, qui pourrait être la source de tous ces maux… Batman parviendra-t-il à sauver Gotham, où plongeront-ils ensemble dans les ténèbres ?

Avis : suite du run de Ram V sur Detective Comics et j’espère vraiment que les choses vont commencer à chauffer un brin après deux tomes d’entrée qui correspondait à une longue mise en place de la nouvelle menace affrontée par Batman. Un nouveau joueur qui rappelle beaucoup la cour des hiboux il y a 15 ans, en foutrement plus lent. Là où Snyder installait son organisation secrète en 6 épisodes, Ram V s’étale passablement. 

Je ne retire pas à l’auteur le fait qu’il essaye de faire plus original que Snyder en termes d’organisation secrète, ajoutant nombre d’éléments mystiques qui donne une autre aura au machin, mais même quand l’intrigue commençait à monter en puissance dans le tome 2, on n’a pas évité quelques redondances et répétitions. Batman se faisait ainsi éclater deux ou trois fois en tout, se retrouvait chez Gordon pour se retaper et puis repartait pour se faire de nouveau éclater comme un bleu. 

Encore une fois, pour un grand stratège, il se pose là. Dans l’ensemble je m’attendais à mieux de la part du scénariste qui partait pourtant avec des visuels et un ton initial vraiment intriguant. Et en plus des critiques très positives côté US. Mais pour l’instant, j’attends toujours de voir ce qui rend ce run si spécial et apprécié. Peut être que cela va vraiment commencer à montrer quelque chose d’intéressant ici ? 

Il serait temps, car le run de Ram V à été annoncé pour aller jusqu’au 1089, donc il arrive ici à la moitié. Ah et je vois qu’on se tape encore des ties ins complètement inutiles à Knight Terrors. On a déjà eu ceux pour la série Batman, mais DC a décidé de doublonner parce que faut cachetonner je suppose. Cet event restera comme l’un des plus inutiles que j’ai pu voir tout éditeur confondu. 

Verdict : à lire pour les irréductibles de Batman dans mon genre qui espère que cela va enfin répondre aux attentes. 

À lire avant : les deux premiers tomes. 

LAZARUS INTEGRALE TOME 2

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix : 39€/360 pages 

Episodes : Lazarus Book Two (Lazarus #10-21).

Scénario : Greg Rucka 

Dessin : Michaël Lark 

Sollicitation : Les Seize familles contrôlant dorénavant le monde se réunissent dans le complexe privé luxurieux de Triton One, pour tenter de résoudre le conflit émergeant entre les clans Carlyle et Hock. Les têtes pensantes des familles sont présentes, et leurs bras armés, les Lazare, sont avec elles…. Tromperie et guerre vont de pair, et les l’avenir du monde, comme celui de Forever Carlyle, sera à jamais bousculé par le conclave.

Avis : je vais craquer et doublonner n’est-ce pas ? je m’étais dit que je ne craquerais que sur le premier tome, car je n’avais pas les premiers épisodes en VF, uniquement en VO, que je pouvais économiser tout le reste, parce que je dispose de l’édition de Glénat…mais je vais céder, je le sens. J’avais adoré me replonger dans les débuts de la série avec cette nouvelle édition, superbe d’Urban. Et Lazarus étant un de mes titres favoris de tous les temps, cela va être difficile de résister. 

Ce qui m’a tant satisfait dans le premier tome sont sans doute tous les bonus additionnels de cette nouvelle édition, qui apportait nombre de nouvelles informations, sur le monde, l’histoire, des clés de compréhension essentielles qui expliquent comment le monde en est venu à être partagé ainsi entre grandes familles. Ce sont des éléments que l’on comprenait en sous texte sans les bonus, mais là,  disposer de l’évolution historique claire et détaillée rendait le récit bien plus riche. 

Pour cette seconde intégrale, en outre, le récit va vraiment entrer dans une phase importante, puisque le conclave entre grandes familles va conduire à l’éclatement des tensions entre elles, qui va conduire à bouleverser l’ensemble du monde, avec les Lazarus au centre du conflit. C’est aussi le moment où la rivalité entre les familles Carlyle et Hock va devenir désormais centrale. 

Lazarus reste pour moi le chef d’œuvre absolu de Rucka et Lark, sans doute le récit le plus abouti d’un scénariste que j’adore. Il n’a pas caché lui-même les difficultés croissantes qu’il avait avec le bouquin, d’où les retards importants depuis des années. L’histoire étant devenue la plus riche, longue, importante et surtout complexe qu’il ait écrite. 

Verdict : un chef d’oeuvre total

À lire avant : à posséder !

LOVE EVERLASTING TOME 2

Date de sortie : 13 MARS 2024

Prix : 17€/136 pages 

Episodes : Love Everlasting #6-10

Scénario : Tom King 

Dessin : Elsa Charretier 

Sollicitation : “L’amour est éternel”. Joan Peterson n’en peut plus d’entendre cette maxime. D’autant qu’elle est toujours prononcée par la même personne, dans des circonstances identiques : un cowboy – dont elle ignore l’identité – surgit de nulle part, répète ces mots, et la tue d’un coup de revolver. Et à chaque mort, Joan se réveille dans une autre vie, dont elle connaît déjà l’issue. À moins que, forte de ses souvenirs des vies précédentes, elle réussisse à s’extirper de cette boucle temporelle mortelle ? Le compte à rebours est lancé pour Miss Peterson !

Avis : suite du creator owned de King et Charretier qui je l’espère sera plus compréhensible dans ce volume. La lecture du premier tome s’est en effet avérée assez frustrante, même si le pitch et son développement peuvent être attirants, l’absence de réponse, même quand elles sont promises, devient en réalité assez vite lassante. 

Un sentiment renforcé par le côté un peu vite répétitif des histoires. Si en général, elles sont limitées à un épisode avec un fil rouge autour du mystère qui se développe peu à peu dans le décor, les “sauts” de l’héroïne dans diverses romances sont aussi perturbants pour nous que pour elle. On me dira que cela nous met bien dans ses baskets…oui, mais j’aimerais aussi comprendre ce qui se passe…

Le titre a clairement du potentiel et vu l’équipe créative, dont j’apprécie les travaux en général, je vais continuer, mais j’espère qu’on y verra assez vite plus clair. 

Verdict : à lire 

À lire avant : le tome 1

A propos Sam 2325 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Bin je suis assez d’accord concernant Spider-Man et Venom. Concernant ce dernier, j’ai lâché la version US. J’aime bien Al Ewing, mais là je dois admettre ne plus rien comprendre au scénario, on s’est largement, trèèèèès largement, écarté du concept de base du personnage. On ajoute toutes les mini-séries avec les mondes alternatifs et patati et patata … plus du tout intéressé. Et on ajoute à cela que Marvel commence à faire la même chose avec Carnage. Bref avec le produit dérivé du produit dérivé.
    En fait stratégie habituelle de Marvel: quand ils ont un truc qui marche alors ils saturent le marché avec ce truc … résultat, à la fin plus personne ne sait suivre.
    Concernant Spider-Man, j’ai différents points de vue. De un je suis la série surtout parce-que je l’ai toujours fait, mais j’attends avec une impatience de plus en plus croissante que Zeb W. quitte le scénario. L’ai jamais aimé comme scénario, et çà ne s’améliore pas. Le tisseur çà a toujours été l’histoire des malheurs et bonheurs de Peter Parker. Maintenant c’est comme Batman, si tu peux entrevoir Peter une demi-case tous les 5 épisodes, tu as de la chance. Bon sang, moi qui avait adoré le boulot de Nick Spencer, quelle déchéance.
    Second point, je n’ai pas souvent été fan de Batman, mais souvent fan des séries annexes (Nightwing, Birds of Prey, etc). Un peu pareil, je vais jeter un coup d’oeil à Spider-Boy, à Superior Spider-Man … et évidemment à Symbiote Spider-Man … bref en ce qui me concerne, le syndrome du “ça m’intéresse … sauf la série principale”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.