Guide de lecture comics VF : semaine du 12 JUIN 2024

Edito : après une première semaine très chargée avec nombre de publications très attendues, la tension retombe fortement pour cette seconde semaine. Certes, il y a quelques gros titres, avec la poursuite de l’arrivée de l’univers Energon notamment, mais pour le reste, il n’y a vraiment que Delcourt pour vraiment essayer de présenter quelque chose d’excitant. Pour le reste, panini s’enferme à nouveau dans une semaine de rééditions de vieux matos, soit en intégrale soit dans leur nouvelle collection de marvel poche, qui reprend des épisodes issus de l’univers Ultimate pour l’essentiel…Bref, on repart sur une semaine en demi -teinte. 

Heureusement, la semaine prochaine sera meilleure. Après deux ans d’attente, le dernier Terry Moore en date (Parker Girls) débarque, donc ce sera la meilleure semaine du mois, voire de ce début d’année. L’attente fut très très longue de ce point de vue. 

Infos de la semaine : nous avons pu voir Panini poursuivre ses annonces pour le dernier trimestre de l’année. À ce titre, saluons l’effort de présentation visuel de ses annonces par l’éditeur sur les réseaux. C’est bien plus clair. Ensuite, il y a le fond…et malheureusement de ce côté, ils sont dépendants de la production de Marvel, qui n’est guère excitante …

Mais pour ce qui concerne les choix de publication qu’ils font dans le matériel disponible, il y à encore des incompréhensions comme l’absence des Fantastic Four ou de Dr Strange ! Dans un cas comme dans l’autre, cela fait plus de deux ans que nous n’avons plus de nouvelles. 

Pour les FF c’est d’autant plus étonnant que le run de Ryan North qui va vers son 25e épisode est assez populaire et il y a de nouveau un certain intérêt pour la franchise avec l’arrivée du nouveau film !

Sinon, je retiendrai avant tout : 

  • le Gods de Jonathan Hickman ; 
  • la suite du run de Jed McKay sur Moon Knight, avec la nouvelle série qui démarre (et Strange alors ?) ; 
  • les Avengers Twilight et Invaders de Zdarsky qui débarquent aussi. 
  • la suite du Fine print de Stjepan Sejic. 

Sorties de la semaine :  je retiendrai avant tout deux sorties : 

  • chez delcourt, la suite de l’excellente série Monstress de Marjorie Liu et Sana Takeda !
  • chez Urban Comics, la relance des Transformers par l’impérial Daniel Warren Johnson !

Autres sorties de la semaine : côté manga quelques titres aussi attendus : 

  • panini manga confirme qu’ils ont une meilleure politique que leur pendant comics, en réédidant en perfect Spriggan !
  • chez Pika, lancement attendu de Gokurakugai dont le style graphique m’attire bien et surtout la suite de Nodame Cantabile !
  • chez Kurokawa, un nouveau volume d’Ippo, mais aussi la suite de One Punch Man (on reste dans la même thématique !)
  • chez Vega, la suite de Bokko-Stratège qui nous replonge dans la chine antique, mais aussi la suite de Pelleliu gaiden !

Émissions de la semaine : deux émissions au programme cette semaine, toujours à 21h, sur notre chaîne Youtube : 

  • jeudi, un nouveau Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !
  • vendredi, le retour du Comixity où nous aborderons les sorties VF des dernières semaines !

BLACK RIVER 

EARTHDIVERS TOME 2

Date de sortie : 13 JUIN 2024

Prix : 17.90€/112 PAGES 

Episodes : 

Scénario : Stephen Graham Jones | 

Dessin : Davide Gianfelice

Sollicitation : Et si la seule solution pour stopper l’apocalypse était de retourner dans le passé pour tuer Christophe Colomb ? Lorsque les enfants de Martin et Tawny ont disparu, le couple s’est précipité dans le désert pour les retrouver à tout prix et furent attirés dans une grotte les projetant ainsi à travers le temps et dans l’espace. Désormais seule, Tawny doit s’adapter aux marais sauvages de la Floride préhistorique, environ 20 000 avant JC si elle veut caresser la possibilité d’une réunion de famille.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui ont aimé le tome 1

À lire avant : le tome 1

DELCOURT COMICS

LES AFFAMES DU CRÉPUSCULE TOME 1

Date de sortie : 12 JUIN 2024

Prix : 22.95€/

Episodes : 

Scénario : Gwendolyn Willow Wilson

Dessin : Chris Wildgoose

Sollicitation : Dans cette nouvelle série d’Heroic Fantasy, Gwendolyn Willow Wilson (Ms. Marvel), lauréate du prix Hugo, et Chris Wildgoose (Porcelaine) nous entrainent dans une histoire d’amour et de réconciliation au sein d’un monde en train de disparaître !

Sur cette terre en voie d’extinction, seuls les humains et les Orcs ont survécu. Ces ennemis mortels luttent pour le territoire et pour le pouvoir, mais vont cependant devoir accepter une alliance fragile pour résister à un nouvel ennemi commun, les Vangol. Pour cela, il va leur falloir désapprendre une vie d’antagonismes et joindre leurs forces.

Avis : après le prometteur mais finalement décevant Invisible Kingdom, et alors qu’elle semble avoir redoré son blason avec Poison Ivy, G.Willow Wilson revient cette fois à la fantasy avec un projet une nouvelle fois prometteur. On reprend des figures fantasy assez classiques avec mariage arrangé entre orcs et humains pour faire face à une menace commune. 

On sent bien que les thèmes sont la recherche de l’unité, le dépassement des griefs passés,…rien de très actuel n’est-ce pas ? Je veux dire, on baigne dans la paix et l’harmonie entre les peuples depuis de nombreuses années maintenant…Hein quoi, il y a encore de nouvelles guerres qui risquent d’éclater en plus de celles en cours…arrrhhhh mais vous êtes trop négatifs. C’est dans la tête tout ça, mais oui…Sinon, vous avez des noms pour acheter un petit abri antiatomique ? c’est pas pour moi, tout vaaa bien…c’est pour un ami. 

Si l’idée de départ est séduisante, comme d’habitude, tout va dépendre de l’exécution derrière et cette fois, si Wilson a eu la place pour développer son propos. Comme je l’ai dit, j’avais beaucoup aimé le premier arc de Invisible Kingdom, mais la suite et fin avaient des déceptions avec des problèmes de rythme et une annulation anticipée du titre par l’éditeur. De manière générale, j’ai l’impression que Wilson a tendance à bien démarrer ses séries mais a du mal sur la durée pour maintenir la qualité. 

Donc je suis du coup un poil réservé. 

Verdict : à tester

À lire avant : rien 

MONSTRESS TOME 8

Date de sortie : 12 JUIN 2024

Prix : 18.95€/

Episodes : 

Scénario : MARJORIE LIU

Dessin : SANA TAKEDA 

Sollicitation : Retrouvez MARJORIE LIU (scénariste) et SANA TAKEDA (illustratrice) – les autrices qui sont également derrière Night Eaters – dans un nouvel opus de cette saga d’heroic fantasy multi-récompensée aux Eisner, Hugo, Harvey et British Fantasy Awards.

La vérité sur la mort de la mère de Maika a été révélée et Maika ne s’en remet pas. Alors que ses alliés se démènent pour sauver son âme, ils se retrouvent dans la belle et brutale planète-prison où les Monstra sont depuis longtemps enfermés. Cette visite sur le site des pires cauchemars de Zinn pourrait bien détenir la clé de la survie de Maika et lui permettre de découvrir les origines du Monde Connu.

Avis : comme d’habitude, il est difficile de se remettre dans le bain de la série Monstress avec son rythme annuel. J’ai essayé de me replonger brièvement dans le dernier tome et alors que j’avais apprécié les développements des derniers épisodes parus en VF, je dois dire que je ressens de nouveaux des difficultés pour me remettre dans l’histoire. J’ai bien compris que Maika avait été trahie et vendue à l’un des cours des arcaniques, qui d’ailleurs s’avère encore plus pourrie que les humains. À la fin, elle était retrouvée en piteux état par ses quelques amis qui promettaient sang et vengeance…nous allons bien voir, mais plus que jamais je ressens le besoin de me faire la lecture intégrale de cette série en cours maintenant depuis bientôt presque 10 ans et qui ne semble pas prêt de la fin. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les 7 premiers tomes

PANINI COMICS

MARVEL : SUPER-HÉROS & CIE

Date de sortie : 12 JUIN 2024

Prix : 19,00 €  I 128 pages

Episodes : US Amazing Spider-Man (1963) 42, 97, Daredevil (1964) 236, X-Force (1991) 8, Strange Tales (2009) 1, I Am an Avengers (2010) 2 et Amazing Fantasy (2022) 1000, précédemment publiés dans MARVEL VISIONAIRES : JOHN ROMITA SR, MARVEL EPIC : AMAZING SPIDER-MAN – LA MORT DU CAPITAINE STACY, MARVEL STARS 9, AMAZING FANTASY 1000, Collection Super-Héros Marvel 11, X-Force 5 et inédit)

Sollicitation : Parcourez les sept décennies de la Maison des Idées aux côtés des plus grands noms des comics parmi lesquels Stan Lee (Fantastic Four), Barry Windsor-Smith (Conan), Mike Mignola (Hellboy) ou encore Paul Pope (Battling Boy). Un album anthologique où l’on retrouve de nombreux articles apr des spécialistes des comics Marvel et qui sort en parallèle de l’exposition du même nom.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui veulent tester cette nouvelle formule

CAPTAIN MARVEL : L’INTÉGRALE 1978-1982

Date de sortie : 12 JUIN 2024

Prix : 36,00 € I 296 pages

Episodes : US Captain Marvel (1968) 58-62, Marvel Spotlight (1979) 1-4 et 8, Marvel Super-Heroes (1990) 3, Marvel Graphic Novel (1982) 1 et Logan’s Run (1977) 6, précédemment publiés dans MARVEL MUST-HAVE : LA MORT DE CAPTAIN MARVEL, LES TRESORS DE MARVEL 11, MARVEL UNIVERSE (V4) 3, Titans 24-28, 32, 34 et inédit)

Scénario : Doug Moench, Jim Starlin

Dessin :  Pat Broderick

Sollicitation : La fin de l’année 1978 marque la conclusion de la première série de Captain Marvel. Toutefois, ses aventures se poursuivent dans Marvel Spotlight avec Doug Moench et Pat Broderick. Jim Starlin met un point final à la saga du héros dans le célèbre roman graphique La mort de Captain Marvel.

Avis : j’ai un peu de mal à saisir ce que contient de tome qui achève la première série Captain Marvel, on dirait que Panini a collé pas mal de one shot et d’épisodes ultérieurs qui ont revisité le personnage ensuite. Et encore une fois, la réédition de la mort de Captain Marvel derrière. Cela ne fera que la 3e ou 4e fois en autant d’années. Donc je réitère, oui, c’est un chef d’œuvre, même 40 ans après. 

Verdict : à posséder pour la mort de captain marvel, mais pour le reste…je suis très réservé

À lire avant : le run de Starlin qui reste la référence sur le personnage

SPECTACULAR SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1981 – NOUVELLE ÉDITION

Date de sortie : 12 JUIN 2024

Prix : 36,00 € I 320 pages

Episodes : US Spectacular Spider-Man (1976) 50-61 et Annual 3, précédemment publiés dans MARVEL OMNIBUS : SPIDER-MAN PAR STERN et nouvelle édition)

Scénario : Roger Stern, Bill Mantlo

Dessin :  Jim Mooney

Sollicitation : Les menaces qu’affronte Spider-Man ne manquent décidément pas de variété ! Que ce soit face à Nitro, Jack O’Lantern… ou même pour défendre le grand amour de J. Jonah Jameson, le Tisseur n’a pas le temps de s’ennuyer ! Et le voilà qui se consacre à trouver un remède pour l’Homme-Loup !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Spidey classique 

À lire avant : les années précédentes et plutôt Amazing Spider-Man

MARVEL POCHE : ULTIMATE SPIDER-MAN T03 – VENOM

Date de sortie : 12 JUIN 2024

Prix :  7,99 €  I 312 pages

Episodes :  US Ultimate Spider-Man (2000) 28-39 et 1/2, précédemment publiés dans MARVEL OMNIBUS : ULTIMATE SPIDER-MAN 1)

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Mark Bagley

Sollicitation : La situation familiale compliquée de Gwen Stacy pousse cette dernière à s’installer chez Peter Parker et sa tante May… au grand dam de Mary Jane ! Peter, de son côté, découvre sur quel projet scientifique travaillaient ses parents. Il décide alors de reprendre contact avec Eddie Brock. 

Avis : 3e tome de cette réédition en marvel poche du Ultimate Spider-Man de Bendis et Bagley. Le tome comprend deux arcs, le premier qui met en scène un criminel qui se fait passer pour Spider-Man et si l’antagoniste peut apparaître anecdotique, ses actions vont avoir de sacrées répercussions sur la vie personnelle de Peter, Gwen et MJ, surtout dans la traînée de la dernière confrontation avec Osborn dans le précédent arc. C’est dans ce genre de cas que Bendis brille, alors que l’histoire de super-héros est avant tout une manière de parler de la vie perso de son héros. 

Bien évidemment le gros morceau du tome est sans aucun doute l’introduction de la version Ultimate de Venom. Alors qu’à l’époque, la série USM se vendait très bien, l’arc Venom marqua en quelque sorte le pic de la popularité du titre, attirant nombre de lecteurs qui voulaient découvrir une version un peu plus fraîche de cet ennemi qui avait tant marqué les années 90. Pour l’occasion, Bendis abandonne le côté alien de la créature et là aussi crée un lien plus personnel avec Peter, le liant aux recherches de son défunt père. 

Le personnage fit forte impression lors de sa première introduction et connut l’une des meilleures conclusions d’arcs de la série, à la fois épique, mais aussi intime. Il est dommage que par la suite Bendis n’ait pas vraiment su bien exploiter la menace symbiote. Oui, je n’oublie pas sa version de Carnage, mais comme il a ensuite tout fait pour annuler les conséquences de cet arc, cela a tendance à en réduire fortement l’impact. 

Eddie Brock quant à lui ne fit qu’un bref retour quelques 80 épisodes plus tard dans un arc particulièrement anti-climatique. 

Verdict : un bon tome – certains des meilleurs épisodes de l’ère Bendis/Bagley

À lire avant :les deux premiers tomes. 

MARVEL POCHE : ULTIMATES T02

Date de sortie : 12 JUIN 2024

Prix : 5,99 € I 208 pages

Episodes : US Ultimates 2 (2005) 1-6 et Annual 1, précédemment publiés dans MARVEL OMNIBUS : ULTIMATES)

Scénario : Mark Millar

Dessin : Bryan Hitch

Sollicitation : Lorsque quelqu’un dévoile l’identité secrète de Hulk aux médias et révèle que le gouvernement américain retient ce dernier dans un laboratoire, l’opinion publique se retourne contre les Ultimates. Déstabilisés, ils vont devoir trouver qui cherche à leur nuire…

Avis : suite et pas encore conclusion du run Millar/Hitch sur les Ultimates. Après avoir révolutionné les Avengers dans le premier tome en les modernisant version début 21e siècle et en jouant avec les tropes du genre, Millar abandonne peu à peu toute prétention dans ce second volume.

L’aspect politique déjà présent, les Ultimates étant avant tout un outil de propagande dans cet univers, devient prééminent. Fury va peu à peu abandonner le vernis du super-héros propre sur lui, pour servir ses véritables plans, à savoir utiliser les sur-humains dans des opérations de politique extérieure US. 

Pour rappel, on est alors au lendemain de l’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak par les US et la seconde présidence Bush vient de démarrer, donc on est au sommet de l’interventionnisme américain dans le monde réel…Ce qui va avoir pour effet de faire imploser l’équipe. 

Les membres “non militaires” ou en désaccord avec la nouvelle politique sont dégagés : Hulk, Thor et quelques autres (Giant man avec ses casseroles…), tandis que d’autres deviennent des piliers de l’équipe…qui va en parallèle être victime d’un complot international pour abattre le pays. La majeure partie de ce nouveau volume est à ce titre assez bien gérée.

Hitch est alors au sommet de son art tout en traversant une période de remise en question personnelle profonde, qui conduisit à des retards conséquents de la série. Niveau scénario, l’approche en chapitre fonctionne toujours aussi bien, même si on sent que les auteurs étaient un peu calcinés sur la fin. Comme d’habitude, Millar a du mal à finir correctement et on sent pas mal de lourdeurs sur le dernier épisode. 

Dans l’ensemble j’apprécie beaucoup cette seconde année, que je trouve bien plus mature et profonde que la première, qui restait très blockbuster. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : le premier tome

MARVEL POCHE : ASTONISHING X-MEN T01

Date de sortie : 12 JUIN 2024

Prix : 7,99 €  I 320 pages

Episodes : US Astonishing X-Men (2004) 1-12, précédemment publiés dans MARVEL MUST-HAVE : ASTONISHING X-MEN – SURDOUÉS)

Scénario :  Joss Whedon

Dessin : John Cassaday

Sollicitation : Pas facile d’être un mutant, même lorsqu’on est protégé par les X-Men au sein de l’école du professeur Xavier. Lorsque le Dr Rao annonce un “remède” scientifique contre les mutations, le monde entier est chamboulé… Mais est-ce une façon détournée d’éradiquer les mutants ?

Avis : nouvelle série qui arrive dans la collection marvel poche, le run Whedon/Cassaday sur Astonishing X-Men. Titre lancé à la suite de la fin du run de Grant Morrison sur New X-Men et qui avait vocation au regard de son équipe créative d’être la série mère de la franchise. Et en termes d’impact et de qualité, on peut dire que ce fut le cas…sur sa première année qui reste sans doute la meilleure. 

Le problème avec des équipes aussi célèbres est que les membres sont très occupés ailleurs. Whedon avait alors un million de show à la TV et Cassaday a toujours été connu pour être notoirement lent. Une telle combinaison ne put amener qu’à de nombreux retards. Tout d’abord entre l’épisode 12 et 13, puisqu’il y eut une longue pause. Puis dans la sortie des épisodes 13 à 24 et l’épisode spécial concluant l’ensemble.

Entre temps, la franchise mutante avait changé de braquet avec notamment la sortie de House of M qui avait redéfinit le statut quo des X-men, le lancement de la trilogie Messiah et la décision par Marvel de donner une nouvelle direction créative à l’ensemble. De fait, dans sa seconde année, AXM fut presque perçue comme une série hors continuité. Les vrais événements importants se déroulant dans Uncanny X-Men, X-Force et quelques autres titres. 

Ce n’est que quand le titre est arrivé à son terme que le reste de la franchise a intégré les conséquences de ce run, comme la disparition de certains personnages…Malgré tout, je continue d’adorer ce run. On y retrouvait un Whedon inspiré (ce fut moins le cas dans la décennie suivante), son sens du dialogue ciselé et des intrigues notamment au début particulièrement prenante. 

Et le fait que Cassaday assure tous les épisodes donne une identité visuelle unique dans tous les runs X-Men moderne, ce qui explique que presque 20 ans après son lancement, les réimpressions continuent de se vendre comme des petits pains. C’est l’un des rares runs où lors de la sortie de la conclusion, j’ai été légitimement triste, car je savais que je ne retrouverai pas ce niveau de qualité ailleurs. Le reste de la franchise étant trop occupée à repomper les années 90. 

Seul vrai problème, la traduction VF que je trouve peu réussie et qui ne parvient pas à restituer correctement les dialogues de Whedon. Celui-ci est connu depuis longtemps pour s’amuser avec la langue anglaise, et cela ne passe pas du tout en français si on se contente de faire du mot à mot, ce qui fut souvent le cas ici…

Verdict : un de mes runs favoris sur les X-Men…a lire en VO

À lire avant : New-X-Men de Morrison, Whedon se situant directement dans ses pas. 

MARVEL POCHE : AVENGERS VS X-MEN T02

Date de sortie : 12 JUIN 2024

Prix : 7,99 €  I 264 pages

Episodes : US Avengers Vs X-Men (2012) 7-12, 6.5 et 10.5, AVX: Vs (2012) 4-6, précédemment publiés dans MARVEL DELUXE : AVENGERS VS X-MEN 1-2)

Scénario :  Brian Michael Bendis, Jason Aaron,

Dessin : Olivier Coipel, John Romita Jr

Sollicitation : Les Avengers voulaient empêcher que le Phénix n’investisse la jeune Hope Summers, les X-Men voulaient avoir le Phénix de leur côté. Voilà que la terrible force cosmique s’est répartie entre cinq mutants : Cyclope, Emma Frost, Magie, Colossus et Namor. Une bonne nouvelle ou pas ?

Avis : pas vraiment d’avis, à part qu’AvX ne vaut pas grand chose. Même sans avoir dépassé le 1er épisode, je peux vous dire que ce machin est un désastre bourrin, dont les conséquences ont toutes reposées sur la culpabilité de Cyclops jusqu’à ce que Marvel passe à autre chose. Il est d’ailleurs assez amusant de voir combien ils ont rétropédalé sur le personnage. Après l’avoir développé pendant des années depuis le run de Morrison, ils l’ont massacré avec cet event et ils ont clairement essayé de le faire passer pour un monstre ensuite…sauf que les fans ne l’ont pas accepté. Et c’est l’un de ces moments où on pu sentir que le staff edito a été surpris par la réaction assez virulente du lectorat. Bref, c’est de la purge uniquement dépassée quelques années plus tard par IvX…

Verdict : purrrrrrggggeeee

À lire avant : le tome 1 (mais pourquoi ?)

THE BOYS POCHE T02 : ÇA VA SAIGNER !

Date de sortie : 12 JUIN 2024

Prix :  9,99 €  I 400 pages

Episodes : US The Boys (2006) 15-30, précédemment publiés dans THE BOYS OMNIBUS 1)

Scénario : Garth Ennis

Dessin : Darick Robertson

Sollicitation : Hughie s’apprête à découvrir l’histoire, ponctuée d’actes indicibles, de Vought American, la multinationale qui gère depuis soixante ans l’image des super-héros. Quant aux P’tits Gars, ils affrontent les Sept et font connaissance avec les méprisables G-Men… 

Avis : suite de la série The Boys qui avec ces épisodes va dans un premier temps nous donner nombre de réponses attendues sur la place de Vought American dans la politique et l’histoire américaine. À ce stade de la série, Ennis commence à s’éloigner de la simple pastiche potache de super-héros qu’il déteste pour aller toucher à plusieurs thèmes plus matures qu’il affectionne particulièrement.

On le voit ainsi narrer l’histoire de Vought American et à travers elle, celle  du complexe militaro-industriel américain depuis la seconde guerre mondiale et son développement au fil des décennies, avec tout ce que cela implique de foirages et de corruption massive dans l’appareil politique. Le développement des super-héros étant presque un moyen de sauver leur réputation au début avant qu’ils n’en voient le potentiel commercial. 

Ennis va loin dans cette autopsie puisqu’il s’en sert de motivation pour modifier la manière dont les attentats du 11 septembre se sont déroulés dans l’univers de The Boys, et ces épisodes sont sacrément rudes à lire. La corruption du système est montrée de la manière la plus cynique possible…Evidemment, après tout cela et pas mal de passages très noirs, Ennis va nous détendre avec sa version des X-Men…

Et comment dire…il va loin dans le n’importe quoi. On sent bien qu’il ne supporte pas ce concept et qu’il aime chier dessus en tordant les ambivalences du concept…

En parallèle, il est aussi intéressant de voir la romance entre Hugie et Annie se développer. On ne le dira jamais assez, mais peu de scénaristes savent écrire des romances aussi bien que lui. En tant que lecteur, en outre, on sait qu’il y a pas mal de secrets entre les deux et que cela finira par péter à un moment donné..Bref, un très bon second tome de la série avec pas mal de bons épisodes alors que toute l’intrigue avance bien. 

Verdict : à lire 

À lire avant : le tome 1

URBAN COMICS

TRANSFORMERS TOME 1

Date de sortie : 14 JUIN 2024

Prix : 17€/152 pages 

Episodes : Transformers #1-6

Scénario : Daniel Warren Johnson 

Dessin : Daniel Warren Johnson 

Sollicitation : Alors que Spike et son amie Carly arpentent le désert américain pour observer le ciel étoilé, un tremblement de terre gronde soudain sous leurs pieds. Après avoir chuté dans le creux béant d’un canyon à peine formé, ils se retrouvent au coeur d’une épave, celle d’un vaisseau spatial. À son bord, des robots jusque-là inanimés sortent peu à peu de leur léthargie… pour se livrer une guerre sans merci. Au milieu de ce feu nourri, Spike et Carly vont devoir faire un choix : rejoindre le camp des Autobots, ou celui de leurs ennemis, les Decepticons.

Avis : de manière assez étonnante nous avons là l’une des sorties les plus importantes de ce début d’année en VF. Et c’est une série Transformers. C’est loin d’être la première série sur cette franchise qui arrive dans notre beau pays, mais en général, les bouquins passaient assez inaperçus, cette licence ayant toujours été plus populaire aux USA qu’en France. Pourtant, le titre a de vraies chances d’être un succès cette fois sur notre marché. 

Tout d’abord, je pense qu’il y a un certain intérêt pour l’univers partagé que Kirkman et ses pairs sont en train de construire dans l’Energon et dont Transformers est une part importante. Ensuite, il y a bien évidemment l’auteur responsable de cette relance : Daniel Warren Johnson, sans doute le plus important nouveau talent à avoir émergé ces dernières années sur le marché comics. 

Au travers de petits bijoux comme Extremity, Murder Falcon ou encore Wonder Woman Dead Earth ou sa mini sur Beta Ray Bill, il s’est imposé comme un auteur à la fois intelligent dans son écriture et particulièrement innovant côté dessin, mariant les influences comics, de la BD européenne et du manga. 

Et au final, la réception a été énorme aux USA. Si l’Energon a rencontré le succès, la plus importante d’un point de vue commerciale est sans conteste Transformers qui est en compétition chaque mois avec Spider-Man et Batman dans le Top 5 des meilleures ventes. Du coup, même quelqu’un comme moi qui n’a jamais porté un quelconque intérêt aux Transformers est attiré par cette relance. 

Bon, en fait, rien que le fait que ce soit signé par Daniel Warren Johnson fait de cette sortie un immanquable, le fait que ce soit du Transformers est assez secondaire. Ce qui pose la question de l’après Johnson. Car d’après ce que j’ai compris, DWJ n’a pour l’instant signé que pour 12 épisodes dont il a dessiné uniquement les 6 premiers. Je ne doute pas que Kirkman trouve les arguments pour le conserver sur le titre, d’autant que l’auteur semble vraiment s’amuser sur le titre, mais il faut voir si le désir de refaire quelque chose en creator owned ne sera pas le plus fort aussi. 

Verdict : à posséder !

À lire avant : Void Rivals, mais j’ai cru comprendre qu’on pouvait prendre n’importe quelle série sans se préoccuper des autres. Tout dépend de l’expérience recherchée, personnellement je suis tenté de tout suivre, mais certains vont peut être préférer se focaliser sur certains bouquins.

A propos Sam 2329 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.