Déjà vu ? #28 – Pour une poignée de flingues

Avec la rubrique Déjà vu ?, Comixity vous propose de retrouver des analyses détaillées de reprises de couvertures de comic-books ou encore de rechercher les modèles ayant servis d’inspiration à certaines d’entre elles.

Que l’on soit lecteur de comic-books ou amateurs de séries télévisées, il est depuis bien longtemps difficile d’échapper à Walking Dead dont le succès parfois critique mais toujours commercial ne cesse de se propager comme une véritable invasion de morts en marche. Inévitablement, ceux-ci allaient prendre d’assaut cette rubrique qui revient aujourd’hui à une époque où la toute jeune série de Robert Kirkman et Tony Moore faisait office d’ovni dans une industrie qui n’était pas encore infectée par l’épidémie zombie. À sa lancée en 2004 rien ne laissait présager du destin qu’allait connaître la série dont la couverture du premier numéro a depuis été allègrement reprise.

Issue_4

Aujourd’hui il ne sera pas question de ce numéro à présent entré dans les annales mais du quatrième. En mai dernier, les lecteurs ont pu apercevoir sur les attelages de leurs comic-shops une nouvelle édition reliée de Pride & Joy de Garth Ennis et John Higgins arborant une couverture reprenant en grande partie la composition de celle de Walking Dead #4 ! Les deux illustrations ont de similaire de présenter une main gauche ensanglanté tenant un revolver sur lequel l’hémoglobine coule allègrement, tandis que dans le coin inférieur gauche de l’image se dressent les cibles potentielles.

WalkingDead1_29032005S’il y a effectivement une filiation à dresser entre les deux images, il n’en est rien pour les deux histoires. Pride & Joy est une mini-série de 1997 sortie chez DC sous son label Vertigo présentant une histoire de vengeance dans une ambiance violente mais très terre-à-terre. Cette série limitée avait déjà été publiée en librairie en 2004 avec une couverture bien différente.

La couverture de Walking Dead #4 aura une résonnance particulière chez les plus anciens lecteurs francophone de cette série puisqu’elle avait été choisie par Semic pour illustrer le premier et unique volume sorti en 2005 ; la série est ensuite passée chez Delcourt avec le succès qu’on lui connaît.

Tony Moore ne semble pas s’être inspiré d’une couverture de comic-book particulière (n’hésitez pas à me corriger dans les commentaires si vous en connaissez !). Toutefois, on peut supposer quelques parallèles avec l’imagerie des films de western. On voit sur les affiches sélectionnées une main prête à dégainer, la cible se trouvant dans un coin opposé. Cette filiation supposée ne paraît pas si hasardeuse que cela lorsque l’on revient sur les airs de cowboy donnés à plusieurs reprises à Rick puis à Carl symbolisés par le chapeau que le père transmet au fils.

Pour_une_poignee_de_dollars
L’affiche française de Pour une poignée de dollars (Per un pugno di dollari, de Sergio Leone, 1964) et la pocher du disque Big Western Movie Themes (1969) présentent quelques ressemblances avec la couverture de Tony Moore dans leur composition.

Ainsi s’achève notre vingt-septième numéro de Déjà vu ?! N’hésitez pas à réagir sur l’article à travers les commentaires dans lesquels vous pouvez également laisser des suggestions pour les prochaines couvertures à traiter !

A propos Marti 142 Articles
Lecteur assidu de comics et grand amateur de séries TV comme de cinéma, maître-nageur pour poneys à ses heures perdues.

2 Comments

  1. Hello Marti. J’ai au moins deux exemples immédiats de covers utilisant cette composition d’un poing armé au premier plan.
    Il y a la cover du TPB « That Yellow Bastard » par Miller/Varley, et la main ensanglantée de Hartigan.
    Et une variante avec Wolverine 98 par Adam Kubert, avec les griffes en os de Wolvie et l’adieu au Princess Bar…
    En creusant un peu, il y a aussi 100 Bullets 66 par Dave Johnson, qui utilise en gros plan une main armée avec filet de sang.

  2. Merci pour ces précisions ! J’avais complètement occulté de ma mémoire la couverture du TPB de The Yellow Bastard et je n’avais pas songé aux couvertures de ce type de Wolverine (qui pourraient faire l’objet d’un article), mais je ne connaissais pas celle de 100 Bullets.

Répondre à Marti Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.