Guide de lecture Comics VF : semaine du 12 janvier 2022 – Panini Comics

100% MARVEL : MARVEL COMICS 1

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 16,00 € (édition régulière), 20,99 € (édition collector), 168 pages

Scénario : Jason Aaron, Donny Cates, Nick Spencer

Dessin : Javier Garrón

Episodes : US Amazing Spider-Man (2018) 60-63, Avengers (2018) 46, Iron Man (2020) 11 et Thor (2020) 15, inédits)

Sollicitation : Mensuel, Nouvelle ère pour les séries les plus importantes de l’univers Marvel ! Spider-Man, Thor, Iron Man et les Avengers sont réunis au grand complet pour des aventures essentielles à la continuité Marvel, dans une formule qui n’est pas sans rappeler le Strange d’antan !

Avis : comme précédemment annoncé par Panini, si vous souhaitez continuer à suivre les séries Marvel comme ASM, Avengers, Iron Man ou Thor dans le format magazine, il faudra le faire désormais dans cette formule à 16€. C’est donc bien la fin d’un format, le kiosque traditionnel. Une agonie entamée il y a presque 6 ans maintenant qui s’achève sous nos yeux. La fin d’un modèle qui avait prédominé en France pendant des décennies et permis le recrutement continu de nouveaux lecteurs à travers le temps. 

Aujourd’hui, le comics en France est arrivé à une situation proche de celle des USA : confiné dans un réseau de distribution limité avec un prix d’entrée exorbitant pour tout lecteur curieux. Il restera les fameuses offres exceptionnelles à 5-6€ qui semblent fonctionner pour attirer d’éventuels nouveaux lecteurs, avec du vieux matos…mais franchiront-ils le pas de l’achat régulier ? Ce qui amenait à être un lecteur régulier au tout début, quand on commençait, c’était de savoir qu’il y aurait un numéro le mois prochain. 

C’est une habitude qui s’inscrit dans le temps, qui aujourd’hui est clairement brisée. Je comprends que les éditeurs soient soumis à des réalités économiques qui nous dépassent tous, mais cela fait mal au coeur et surtout cela interroge sur le renouvellement du lectorat à partir du maintenant…

Autre commentaire sur la forme : je ne vois pas trop l’intérêt de ce regroupement de séries. Avec un prix faible, cela aurait eu un sens, là si vous ne lisez qu’une des séries, autant attendre la réédition en tome libraire, cela vous reviendra moins cher. Sur le fond, rien à dire des épisodes publiés dans ce volume, cela fait un moment que j’ai laissé tomber les runs concernés. 

Verdict : pour les irréductibles. 

BEST OF MARVEL : THOR – RENAISSANCE – MUST-HAVE

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 14,95 € I 160 pages

Scénario : J. Michael Straczynski

Dessin : Olivier Coipel

Episodes : US Thor (2007) 1-6, précédemment publiés dans MARVEL SELECT : THOR – RENAISSANCE)

Sollicitation : Thor est de retour mais le monde a bien changé. Les héros se sont affrontés dans une guerre sans pitié, et les dieux d’Asgard ont disparu. Le fils d’Odin va partir en quête pour réveiller un à un ses camarades, dont l’essence est cachée au sein d’êtres humains normaux.

Avis : la collection Must Have se poursuit, avec des prix plus élevés dorénavant, avec deux sorties cette semaine. La première concerne la réédition du premier arc de la reprise de la série Thor par JMS et Coipel qui …oh mon dieu des comics, elle date désormais de 15 ans !! Vraiment ? Ouch, et reouch, le temps passe à une vitesse, on ne le dira jamais assez. Au programme donc, la résurrection de Thor après quelques années difficiles pour le personnage et sa série…encore. 

Pour ceux qui s’en souviennent, le personnage n’avait pas immédiatement récupéré sa série après Heroes Reborn, dans le cadre d’Heroes Return, Marvel se laissant le temps de trouver la bonne approche. Et à ce titre, le travail de Dan Jurgens et John Romita Jr avait su ramener les lecteurs vers le titre. Mais après la longue prestation de Jurgens sur le titre et la disparition apparente du personnage dans le cadre de la mini-série Ragnarock de Oeming, Marvel s’était à nouveau laissé le temps de …voir venir. 

Et après nombre de circonvolutions et divers pitchs, c’est finalement la proposition de JMS qui l’a emportée et heureusement pour nous. Il arrive avec une approche particulièrement fraîche sur la série où il installe la nouvelle Asgard à côté d’une petite ville perdue au fin fond des USA. Tout le sel de cette reprise consiste souvent dans les intéractions et la cohabitation entre des créatures de légendes issues de la mythologie et les gens normaux du coin qui ne peuvent que se demander ce qui se passe. 

Les auteurs ramènent à cette occasion un vrai sens du merveilleux qui avait quelque peu disparu tant on était désormais coutumier de voir Thor et moultes créatures évoluer à New York. Après toutes ces années, on se demande même comment les habitants peuvent être surpris par les diverses invasions qu’ils connaissent continuellement.

Le scénario est donc une vraie réussite et le travail de Coipel reste sublime après toutes ces années. Il a complètement redéfini la manière dont Thor était représenté, en lui donnant un côté plus massif qui reste la norme de nos jours. Et pour moi, cela reste l’un de ses meilleurs travaux. 

Il n’y a ici que le premier arc, mais en tout ce run compte peu d’épisodes, une quinzaine, JMS ayant quitté le navire assez vite quand Marvel lui a imposé l’event Siege qui détruisait une bonne partie de ce qu’il avait installé. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – bon point d’entrée dans le monde de Thor. 

À lire après : le reste du run est disponible en deluxe de mémoire. Ensuite, on passe sur du Kieron Gillen, Matt Fraction et Jason Aaron. 

MUST HAVE : DAREDEVIL – SOUS L’AILE DU DIABLE 

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 15,99 €I 192 pages

Scénario : Kevin Smith

Dessin :  Joe Quesada

Episodes : US Daredevil (1998) 1-8 et 1/2, précédemment publiés dans MARVEL SELECT : DAREDEVIL – SOUS L’AILE DU DIABLE)

Sollicitation :  Une jeune femme confie son bébé à Matt Murdock, affirmant qu’il est le sauveur de l’humanité. Peu après, un inconnu lui fait de surprenantes révélations sur l’enfant. Ainsi débute une sombre aventure qui fera voler en éclats les certitudes de Daredevil, jusqu’à un combat tragique contre Bullseye.

Avis : autre sortie dans la collection Must Have qui me rappelle mon grand âge, la reprise du titre Daredevil par Kevin Smith, Joe Quesada, Jimmy Palmiotti et Richard Isanove à la fin des années 90 dans le cadre de Marvel Knights…il y a désormais presque 25 ans. Ouch de chez Ouch. Car mine de rien, c’est avec cette relance que j’ai commencé à lire vraiment régulièrement la série Daredevil. Une série qui connaît depuis lors bon run sur bon run (à part Soule, mais c’est un autre débat), une rareté dans le monde des super-héros. 

Il faut dire que le titre avait bien besoin d’être dépoussiéré après une année décennie 90 qui lui avait fait du mal. La série tournait un peu en rond et avait même dû adopter certains des excès de cette décade pour survivre tant bien que mal…Là, on a avant tout un retour aux fondamentaux alors que Smith rend hommage aux auteurs qui ont marqué l’histoire de DD, en particulier le run de Miller. C’est bien simple, les références sont dans tous les coins ! 

Le récit fait appel à toute sa mythologie, réserve pas mal de surprises, des morts importantes et toujours d’actualité et une bonne remise à 0 du statut quo du personnage. Même 25 ans après, je pense que cela peut se relire avec plaisir. Et vous savez quoi ? Quesada aurait vraiment dû continuer à dessiner des pages intérieures, car j’adore son style. C’est dynamique et vraiment unique. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : rien – mais je recommanderai tout de même de lire le run de Frank Miller avant. 

100% MARVEL : REIGN OF X 5

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 16,00 € (édition régulière), 20,99 € (édition collector), 152 pages

Scénario : Tini Howard, Al Ewing, 

Dessin : Valerio Schiti

Episodes : US Excalibur (2019) 18-19, S.W.O.R.D. (2020) 2-3 et King in Black: Marauders (2021) 1, inédits)

 Sollicitation : Knull ne laissera aucun mutant entraver son projet d’anéantissement de la Terre. Tandis que Krakoa se mobilise, Abigail Brand met en place le Protocole V, qui pourrait radicalement changer la donne… De son côté, Excalibur veut déterminer quel destin attend Betsy Braddock.

100% MARVEL : REIGN OF X 6

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix :  16,00 € (édition régulière), 20,99 € (édition collector), 168 pages

Scénario :  Jonathan Hickman, Al Ewing, 

Dessin : Stefano Caselli

Episodes : US S.W.O.R.D. (2020) 4, X-Men (2019) 18-19, Marauders (2019) 18-19 et X-Force (2019) 17, inédits)

Sollicitation : Bimensuel,Tous les espoirs reposent à présent sur la station spatiale du S.W.O.R.D. Mais à Madripoor, les Maraudeurs s’occupent de développer les relations entre Krakoa et les autres nations du monde, tandis que Quentin Quire commence une nouvelle vie après avoir côtoyé X-Force.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui continuent. 

 

100% MARVEL : HEROES REBORN 2

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix :  16,00 € (édition régulière), 20,99 € (édition collector), 184 pages

Scénario : Jason Aaron

Dessin : Ed McGuinness, James Stokoe

Episodes : US Heroes Reborn (2021) 4-5, Heroes Reborn: Siege Society 1, Heroes Reborn: Young Squadron 1, Heroes Reborn: American Knights 1 et Heroes Reborn: Marvel Double Action 1, inédits)

Sollicitation : Mensuel,Les Avengers n’existent pas, et c’est l’Escadron Suprême d’Amérique qui défend la planète des plus grandes menaces ! Qui est responsable de la transformation radicale de l’univers ? Peut-être le Président Phil Coulson ? Les Avengers se reforment en secret pour percer ce mystère.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui continuent cet event. 

MARVEL DELUXE : L’ESCADRON SUPRÊME – LE PROGRAMME UTOPIE

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 35,00 €I 448 pages

Scénario : Mark Gruenwald,

Dessin : Bob Hall, Paul Ryan , 

Episodes : US Squadron Supreme (1985) 1-12, Squadron Supreme: Death of a Universe GN et Captain America (1968) 314, précédemment publiés dans Spidey 87-99 et inédits)

Sollicitation : Dans un monde semblable à l’univers Marvel, les héros sont un justicier milliardaire habillé en oiseau de nuit, un surhomme venu d’un autre monde, l’homme le plus rapide du monde… c’est l’Escadron Suprême d’Amérique ! Qu’arrive-t-il lorsque ces héros décident de faire de l’Amérique une Utopie ?

Avis : ahhh voici une sortie plus qu’attendue par pas mal de lecteurs, dont moi. L’escadron suprême de Gruenwald fait en effet partie de ces références super-héroïques que j’entends citer de manière régulière depuis des lustres maintenant…sans l’avoir jamais lu. Et quand vous voyez les précédentes publications vous comprenez pourquoi. En effet, il s’agit de la première fois que Panini réédite cette histoire depuis sa reprise de la franchise Marvel …soit 25 ans le mois prochain ! Vous le sentez, le temps qui passe ?

En même temps, cette non-lecture ne m’a pas manqué, car je n’ai jamais été fan de l’escadron et qu’il n’a jamais joué un rôle clé dans l’univers Marvel . Je suppose que Panini a décidé d’enfin le rééditer car l’équipe est très mise en avant dans le run de Jason Aaron sur Avengers en ce moment. Ce sera cependant une bonne découverte je pense, d’autant que Panini le ressort en format deluxe avec plusieurs bonus à côté. 

Nous verrons bien s’il mérite cette réputation de Watchmen de Marvel…j’ai quelques doutes, mais je pense que cela reste une bonne lecture. 

Verdict :  à posséder 

À lire avant : rien

100% MARVEL : VENOM T06 – VENOM ISLAND

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix :  19,00 € I 136 pages

Scénario : Donny Cates

Dessin : Mark Bagley

Episodes : US Venom (2018) 21-25, précédemment publiés dans VENOM (2020) 6-8)

Sollicitation : Après les événements d’Absolute Carnage, Eddie Brock se retrouve sur la sinistre ÎIe des Os. Mais ce n’est certainement pas pour des vacances reposantes, car même si Cletus Kasady est mort, la menace de Carnage est encore bien vivante.

Avis : suite de la réédition du run de Donny Cates sur Venom…sans Stegman désormais. En effet après une année sur le titre, l’artiste a été réquisitionné par Marvel pour dessiner les events liés à la série, en premier lieu Absolute Carnage qui précède cet arc et ensuite King in Black.

Que dire de cet arc post Absolute Carnage, où Cates est accompagné par un habitué des symbiotes, Mark Bagley. Qu’il est globalement correct, mais sans plus. Il n’est pas mauvais, attention, il est même relativement bien rythmé, avec des moments chocs, alors que Eddie Brock se retrouve sur une île coincé avec le symbiote Carnage. Mais il manque quelque chose. 

L’ensemble est moins prenant que la première année de Cates et Stegman sur le titre. Cet arc, comme le suivant, est un peu trop étiré et aurait gagné à être plus concis. Par ailleurs, on sent que l’ensemble n’est un peu là que pour combler le temps d’arriver à King in Black. Du coup, oui la lecture reste très agréable et le travail réussi, mais il n’y a plus ce côté indispensable des débuts. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les précédents tomes + Absolute Carnage.

SUNSTONE : MERCY TOME 2

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 20,99 €  I 152 pages

Scénario : Stjepan Sejic

Dessin : Stjepan Sejic

Episodes : US Sunstone TPB Vol. 7, inédits)

Sollicitation : Les expérimentations érotiques d’Ally et Alan avec les cordes, les colliers et autres accessoires fétichistes se passent à merveille. De son côté, Anne poursuit sa relation 100 % fille avec Laura qui risque bien de changer sa vie à jamais. Tout va donc pour le mieux. Jusqu’au moment où…

Avis : ahhh quel plaisir de voir la suite de la série de Stjepan Sejic débarquer en VF. Il faut saluer ici le travail de Panini qui continue à traduire la série, malgré son pitch assez …inhabituel sur la scène comics. En effet de la romance érotique…ce n’est pas commun. Mais qu’est-ce que c’est bien fait. Il y a bien évidemment de base, l’excellent travail visuel de Sejic qui reste sublime quoi qu’il arrive. Mais il montre aussi qu’il sait écrire. 

C’est d’autant plus surprenant qu’il écrit sur un sujet complexe : relations amoureuses sur fond de BDSM. Pour ceux qui ne seraient pas tentés, je vous rassure, le BDSM n’est vraiment qu’un décor que les personnages explorent. On découvre en même temps qu’eux cette orientation sexuelle. Avec une vraie connaissance du sujet, et une autodérision bienvenue. Mais, attention, on n’est pas là pour blaguer ou se moquer. Parce que le monsieur peut aussi vous faire pleurer. 

Et d’un, il fait en sorte que vous appréciez rapidement les personnages. Et de deux, il montre bien combien il est difficile d’établir une relation, quel que soit le contexte. Après le premier arc de Sunstone qui voyait le parcours du couple Ally et Lisa, on s’intéresse ici à deux de leurs amis Alan et Laura…Alan, ex d’Ally et Laura, la future femme d’Alan. Chacun avec ses expériences et surtout ses échecs. Car l’objectif de Mercy est de montrer comment Alan et Laura ont fini ensemble. 

Donc pour cela …ben on commence avec leurs relations précédentes qui ne se sont pas bien finies, mais ont contribué à constituer les personnes qu’ils sont aujourd’hui. J’avais dis tout mon amour pour le premier tome de Mercy qui était aussi bon que tout le premier arc en 5 tomes de Sunstone. Et pour avoir lu ce second tome en VO (oui, je vais doublonner VO et VF et alors, ne me jugez pas,), je peux vous dire que cela continue à être excellent. 

Après avoir vu comment le début de leurs relations respectives intervenaient…nous voyons le début des relations en question, comment tout est rose et magnifique et merveilleux …sauf que Sejic très intelligemment montre aussi qu’il y a des nuages à l’horizon et qu’ils sont peut être plus proches qu’on ne le pense. Bref, tout ça pour dire que Sunstone c’est très bien. Lisez, aimez et achetez les tomes. 

Verdict : à posséder. 

À lire avant : le tome 1 de Mercy, mais je vous conseille de lire tout Sunstone. Pour votre culture personnelle.

100% MARVEL : SPIDER-MAN / DEADPOOL T03 – LE MANIPULATEUR

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 18,00 € I 128 pages

Scénario : Robbie Thompson

Dessin :  Matt Horak, Jim Towe

Episodes : US Spider-Man/Deadpool (2016) 46-50, précédemment publiés dans DEADPOOL (2019) 9-11)

Sollicitation : Découvrez Infinite House of Civil et Secret Crisis War Invasion, la saga événement qui a changé l’univers Marvel pour toujours ! Deadpool et Spider-Man vont devoir réussir là où les Avengers, les X-Men et les Quatre Fantastiques ont échoué : découvrir comment vaincre le Manipulateur.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. De mémoire, il s’agit de la fin de la série. 

Verdict : pour ceux qui continuent. 

À lire avant : les précédents tomes au moins.

MARVEL DELUXE : AMAZING SPIDER-MAN – DESCENTE AUX ENFERS 

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 20,99 €I 120 pages

Scénario : Gerry Conway

Dessin : Carlo Barberi 

Episodes : US Amazing Spider-Man (2014) 16.1-19.1, précédemment publiés dans SPIDER-MAN (2015) 11-12)

Sollicitation : Le monde du crime est en ébullition depuis que le Caïd a été chassé de Shadowland par Daredevil. La situation risque de dégénérer et de déclencher une guerre des gangs. Le Tisseur doit intervenir au plus vite. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Réédition d’un vieil arc bouche trou publié durant le run de Dan Slott mais assuré par Gerry Conway. De mémoire, il ne me semble pas qu’il y ait eu de retombées particulières. 

Verdict : pour les fans ultra-complétistes. . 

À lire avant : rien – mais se souvenir du contexte de l’époque. 

100% MARVEL : MILES MORALES T02 – LA SAGA DES CLONES

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 22,00 €  I 168 pages

Scénario : Saladin Ahmed

Dessin : Carmen Carnero

Episodes : US Miles Morales: Spider-Man (2019) 22-28, inédits)

Sollicitation :Après la tragédie qui a touché sa famille, Miles Morales aurait bien besoin de souffler un peu. Mais le destin en décide autrement et les hordes de Knull envahissent New York ! L’invasion à peine terminée, Miles se retrouve face non pas à une, mais trois autres versions de lui-même. 

Avis : alors je n’ai pas vraiment d’avis sur le fond, car je ne me suis jamais intéressé à la série dédiée à Miles Morales. J’ai déjà du mal à lire la série historique Spider-Man, alors Miles…Sauf que …sauf que j’ai lu récemment le Black Bolt de Saladin Ahmed…et effectivement c’était foutrement bien mes amis. Vraiment, vraiment bien. Et si le monsieur arrive à livrer une copie aussi excellente sur un personnage comme Black Bolt…que pourrait-t-il faire avec Spider-Man ? Et puis avec une reprise de la saga du clone, il me prend par les sentiments le monsieur. Oh ça oui, il sait me parler. 

Verdict : à tester. 

À lire avant : au moins le tome 1 pour avoir le début du run de Ahmed.

100% MARVEL : LES GARDIENS DE LA GALAXIE T03

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix :  19,00 €  I 144 pages

Scénario : Al Ewing

Dessin : Juan Frigeri

Episodes : US Guardians of the Galaxy (2020) 13-18, inédits)

Sollicitation : Les Gardiens de la Galaxie sont désormais de vrais super-héros chargés de protéger l’univers. Mais ils se heurtent très rapidement à un fait étrange : la planète vivante Ego est enveloppée d’un curieux cocon noir ! L’équipe part enquêter…

Avis : suite et fin du run d’Al Ewing sur les GoG. Et oui à la surprise générale et alors qu’il développait un event autour du titre avec Last Annihilation, Marvel a décidé de couper court à la vie du bouquin, qui pourtant n’avait pas de ventes trop mauvaises et entre nous était la meilleure version du titre depuis Dan Abnett et Andy Lanning. Je vous renvoie à mes avis précédents, mais j’étais vraiment tombé sous le charme de l’écriture d’Ewing sur les 12 premiers épisodes accompagnés en outre par un très bon Juan Cabal sur la majorité des numéros. 

Que ce soit l’histoire, les personnages, les twists, le ton général, j’avais tout adoré du début à cette fin qui manque le coche pour moi. En effet, Ewing partait avec un plan ambitieux avec un titre pareil : Last Annihilation. Etant donné que les deux précédentes vagues d’Annihilation font partie des meilleurs events de l’histoire de Marvel et que leur ampleur a ravagé la galaxie, il fallait avoir des vraies munitions derrière…or en fait pas vraiment. Nous avons une aventure importante pour l’équipe, mais aux retombées presque nulles. 

On sent qu’à la base, c’était un arc normal de la série, que Marvel a décidé d’en tirer un event d’une manière ou d’une autre, sans doute pour essayer de relancer les ventes,  d’où les épisodes spéciaux plus haut, mais aucun des auteurs, dont Al Ewing n’a eu l’espace (ha ha) suffisant pour développer quelque chose qui aurait eu un vrai souffle épique. 

À la place on a un arc sympathique avec une menace surprenante car réimaginée sous une nouvelle forme impressionnante, mais qui souffre d’une résolution à mon sens assez facile. Pas de grand sacrifice, pas de vraie action d’éclat…c’est assez plan plan en fait. Il y a quelques moments touchants, car les relations entre certains membres sont bien développées, mais cela ne va pas vraiment au-delà. 

Verdict : à lire si vous avez aimé ce run. 

À lire avant : les deux premiers tomes qui demeurent excellents à mon sens.

100% MARVEL : LAST ANNIHILATION

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 16,00 € I 104 pages

Scénario : Al Ewing

Dessin : Jan Bazaldua, Germán Peralta

Episodes :  US Cable: Reloaded (2021) 1, Last Annihilation: Wiccan & Hulkling (2021) 1 et Last Annihilation: Wakanda (2021) 1, inédits)

Sollicitation : Après avoir corrompu la planète vivante Ego, le terrible Dormammu envoie ses hordes de Sans-Âme pour s’emparer de toute la galaxie. Cable, Wiccan, Hulkling ainsi que l’Empire Intergalactique du Wakanda ne seront pas de trop pour l’emporter face à lui !

Avis : tome compagnon du Guardians of the galaxy vu au dessus, ce volume contient des épisodes spéciaux publiés en parallèle qui servent de complément à l’histoire principale. Apportent-ils quelque chose ? Pour l’épisode écrit par Al Ewing, qui porte sur Cable, oui…mais on comprend l’event sans l’avoir lu. Le numéro est surtout là pour réinstaller le Cable historique et on sent qu’Ewing s’est beaucoup amusé avec cette version gavée à la testostérone écrite en pensant aux années 90. Je n’ai pas lu les autres épisodes en VO…et cela ne m’a pas du tout manqué, donc je les considère assez dispensables, à  l’image de ce tome en général. 

Verdict : dispensable. 

À lire avant : contentez vous du tome de GoG, ce sera suffisant. Même s’il est vrai il y a une ellipse à un moment…

100% MARVEL : MAESTRO – GUERRE ET PAX

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 19,00 €  I 128 pages

Scénario : Peter David

Dessin : Javier Pina,Germán Peralta

Episodes : US Maestro: War and Pax (2021) 1-5, inédits)

Sollicitation : Après avoir vaincu Hercule et pris le contrôle de la ville de Dystopie, le Maestro souhaite étendre son règne à l’ensemble des survivants. Mais il demeure encore des êtres assez puissants pour s’opposer à lui. Maestro va devoir affronter ses alliés d’antan, le Panthéon, ainsi qu’un vieil ennemi : Fatalis.

Avis : bon, je vais être honnête, je ne vais sans doute pas continuer les mini-séries Maestro. À l’image de son travail sur Symbiote Spider-Man, j’ai trouvé la première mini-série signée Peter David assez peu inspirée. 

Je pense que le format mini série convient assez mal à un auteur comme Peter David qui toute sa carrière s’est épanoui dans des runs longs. Le monsieur a besoin de place pour développer ses histoires au long cours. 5 épisodes, c’est bien trop peu, même si de toute évidence, Marvel a en fait transformé les deux bouquins, Symbiote et Maestro en succession de mini séries à la place de lancer direct des séries régulières plus risquées. 

Ce qui m’a le plus ennuyé dans la première mini est l’impression que le scénariste passait à côté de son sujet. Pour moi l’intérêt était de montrer comment notre Hulk normal changeait au point de devenir le Maestro. Or le scénariste ne s’y est que peu intéressé, plaçant même une ellipse de plusieurs années en plein milieu de la mini…presque une blague. Du coup, oui, je pense que ce sera sans moi pour la suite. 

Verdict : à lire si vous avez aimé la première mini 

À lire avant : Future Imperfect et la première mini série Maestro

COFFRET THE BOYS : LA TOTALE T01 à T07

Date de sortie : 12 janvier 2022

Prix : 164,00 €

Scénario : Garth Ennis

Dessin : Darick Robertson, Russ Braun

Episodes : US The Boys 1-72, Herogasm 1-6, Highland Laddie 1-6, Butcher, Baker, Candlestickmaker 1-6 et Dear Becky 1-8, précédemment publiés dans THE BOYS DELUXE 1-6 et THE BOYS : CHÈRE BECKY)

Sollicitation : Retrouvez l’intégralité des sept albums de la saga The Boys (en comptant l’épilogue Chère Becky sorti en avril 2021), dans un magnifique coffret proposant en plus de nouvelles couvertures brochées et des lithographies.

Avis : réédition dans ce coffret de la très bonne série The Boys, de Ennis, Robertson et Braun. Et à cette occasion, je vois que c’est vraiment l’intégralité des épisodes, y compris avec les spin offs que Panini propose. C’est une bonne initiative…bien qu’un peu chère. Mais je me demande à qui elle s’adresse. En effet, vu le prix, il faut vraiment être sûr qu’on va aimer pour se procurer ce coffret et tout lire, sachant qu’il y a presque une centaine d’épisodes. 

Ensuite, si vous avez des doutes, oui je vous confirme que c’est une très bonne série jusqu’au bout, y compris les spin offs ou la petite mini série Chère Becky qui fait le point sur la vie des personnages quelques années après la fin de la série régulière. Certes, au début on ne peut y voir qu’une attaque assez potache d’Ennis contre un genre qu’il n’apprécie pas, puisque l’auteur ne s’est jamais caché de son mépris pour les super-héros. Mais très vite, ses habitudes reprennent le dessus. 

En effet, Ennis ne peut pas s’empêcher de raconter une histoire au final et pour cela il commence par insérer, une romance. Et pour ceux qui connaissent Ennis, vous savez qu’il excelle, dans le genre, il ajoute aussi quelques récits de guerre de la seconde guerre mondiale ici ou là, pour revenir sur les origines du machin, avec autour également une critique des grandes corporations et du capitalisme moderne. Tout cela dans un récit global avec une conclusion des plus surprenante !

Résultat, on part d’un truc assez scatologique et fun au départ pour finir sur quelque chose de bien plus abouti et profond qu’on aurait pu imaginer. En ce qui me concerne, j’adore cette série, je suis tombé sous son charme après quelques épisodes et je ne l’ai jamais lâché. 

Verdict : à posséder, mais peut-être dans un format plus économique. La série est aussi disponible en Select et en Deluxe. 

À lire avant : rien – tout est là

A propos Sam 2228 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

Répondre à cedric Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.