Guide de lecture Comics VF : semaine du 13 avril 2022

Edito : après plusieurs semaines relativement tranquilles, voire un peu mortes, les choses repartent doucement cette semaine. Pas autant qu’elles auraient dû, car j’ai dû modifier mon guide après m’être rendu compte que certains bouquins étaient encore décalés d’une semaine. Ne cherchez pas l’intégrale Punisher, elle a encore été retardée d’une semaine par exemple. 

Au-delà du nombre de sorties,la qualité de certaines des publications à venir est cependant au rendez-vous. Même si on peut considérer comme je l’ai fait la semaine dernière qu’il y a un ralentissement temporaire…mince, pensez y. Ces derniers temps nous avons des chefs d’œuvre reconnus comme American Flagg  ou Grendel, cette semaine Nexus, Hate et  bientôt Love & Rockets. 

C’est donc ironiquement la pire des périodes mais aussi l’une des meilleures. Nous avons du mal à avoir nos comics, mais en même temps on se noie sous les bouquins qu’on ne pensait jamais avoir…Et j’ai hâte de lire tout ça, je peux vous le dire. Est-ce que tout me plaira ? Pas forcément, car même si un bouquin est de qualité, on peut ne pas réussir à rentrer dedans. Mais j’aime le fait que nous ayons la possibilité de lire autre chose que du Marvel ou DC. J’aime ces éditeurs mais savoir que le marché français présente bien toute la diversité du comics me remplit de joie !

Sorties de la semaine : pas mal de bonnes choses : 

– chez Delcourt, une plongée dans le crime avec Ed Gein !

– chez Delirium le premier omnibus consacré à Nexus de Mike Baron et Steve Rude !

– chez Urban, le Crossover de Donny Cates et Geoff Shaw !

– chez Vagator, le premier tome du Hate de Peter Bagge !

Émissions de la semaine : au moins une émission au programme, toujours à 21h sur notre chaîne Youtube : 

– jeudi, le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !

BLISS COMICS 

SAVAGE 

Date de sortie : 15 avril 2022

Prix : 18€/112 pages 

Scénario : Max Bemis 

Dessin : Stockman 

Episodes : 

Sollicitation : Ayant grandi sur une île inexplorée pleine de dangers préhistoriques, Kevin Sauvage a du mal à s’adapter à sa nouvelle vie de célébrité londonienne. La nature lui manque. Heureusement, son ancienne vie le rattrape lorsque des dinos mutants débarquent et menacent d’envahir l’Angleterre. 

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui aiment cette série. 

À lire avant : je pense que ce tome peut servir de point d’entrée. 

DELCOURT COMICS 

ED GEIN : AUTOPSIE D’UN TUEUR EN SERIE

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 24,95€/288 pages 

Scénario : Harold Schechter 

Dessin : Eric Powell 

Episodes : 

Sollicitation : Ce récit révèle la véritable histoire d’un malade mental sous l’emprise d’une mère bigote et abusive. Cette biographie factuelle d’Ed Gein se focalise sur son enfance et sa vie de famille malheureuses, et sur la façon dont elles ont façonné sa psyché. Il explore aussi le choc collectif qui entoura l’affaire et la prise de conscience que les tueurs peuvent être des citoyens ordinaires. 

Avis : c’est parti pour le premier gros morceau de la semaine. Voilà un titre dont j’ai beaucoup entendu parler l’année dernière et vu le sujet c’est compréhensible, alors que l’on revient sur la vie d’un des premiers tueurs en série moderne connu aux USA. 

Une histoire vraie qui a inspirée toute la fascination autour des tueurs en série dans les années 80 et surtout les années 90 par la suite. C’était alors le gros genre en vogue dans la fiction, notamment au ciné. Je me demande même si la mode moderne importante aux USA sur les histoires vraies autour de meurtres n’en est pas l’extension moderne. Même si on peut aussi voir cela comme l’expression actuelle de la passion ancienne pour les fais divers bien macabres…

En tout cas, on tient apparemment le haut du panier ici, avec en outre l’association de Eric Powell sur la partie graphique qui nous promet quelque chose de très réussi visuellement.  Bien évidemment le sujet reste toujours intriguant, qu’est-ce qui pousse un esprit humain a briser certains tabous, à se transformer en monstre…J’espère que c’est cela qui est exploré avant tout. A surveiller de près car si les critiques disent vraies on tient une des sorties de l’année. 

Et évidemment, c’est chez Delcourt !

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien 

DELIRIUM 

NEXUS OMNIBUS tome 1

Date de sortie : 15 avril 2022

Prix : 39€/424 pages 

Scénario : Mike Baron 

Dessin : Steve Rude 

Episodes : 

Sollicitation : Bienvenue au Vingt-Cinquième siècle, aux confins de la galaxie, sur la Lune d’YLUM, siège d’une base-cité souterraine extraterrestre antique devenue le repaire du tout-puissant NEXUS. Celui-ci est investi de pouvoirs extraordinaires par le dernier représentant alien de cette cité dans un but précis : traquer les criminels de guerre et assassins de masse, et les éliminer. A commencer par son propre père. Les « cibles » lui sont envoyées peupler ses rêves dans lesquels il va revivre leurs crimes, jusqu’à ce que, pour échapper à la folie, il doive accomplir ses missions sans autre forme de procès. En parallèle de ces missions qui le coupent progressivement de toute humanité, NEXUS décide d’ouvrir les portes de sa cité d’accueil à tous les réfugiés de conflits planétaires que personne ne veut accueillir et dont il décide de devenir le protecteur. Il espère ainsi pouvoir se servir de ses pouvoirs pour combattre certains injustices et fonder un havre de paix dans lequel il tiendra à distance à la fois la solitude et l’univers mortifère dans lequel l’enferment ses missions. Mais ces nouveaux compatriotes rêvent d’indépendance et peu à peu décident de prendre leur destin entre leurs mains et fonder leur propre état, ouvrant ainsi la porte à de nouvelles tensions sociales et politiques… 

Avis : second gros morceau de la semaine, dans tous les sens du terme, avec le premier omnibus de Nexus ! Encore une fois Delirium nous fait plaisir en allant chercher une petite perle un peu ancienne que l’on ne pensait jamais voir arriver en VF…Et pourtant tout finit par arriver. Comme je l’ai dit en intro, mine de rien, côté indépendant on a pas mal de perles qui nous parviennent depuis un an. 

Personnellement je n’ai jamais lu une seule page de Nexus. Je me souviens que Semic avait tenté le coup il y a plus de 20 ans sans succès auprès du public de l’époque. Je n’étais guère attiré par le bouquin à ce moment…les choses ont bien changé et je suppose que je ne suis pas le seul à vouloir me plonger dans cette série, en grande partie pour le travail de Steve Rude. 

Artiste relativement rare, mais génial, en apparence qui a pourtant signé une longue prestation sur ce titre aux côtés de Mike Baron au scénario. Rude ne s’est jamais caché d’être un grand admirateur d’Alex Toth et cela se retrouve un peu dans tout ce qu’il a fait. Donc pour moi, c’est un des comics à se procurer ce mois-ci ! A voir par contre si niveau scénario cela a bien vieilli, étant donné que la série accuse quelques décennies au compteur. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : rien – tome 1

PANINI COMICS

CAPTAIN MARVEL PACK DÉCOUVERTE T01 & T02

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 20,00 €

Scénario : Kelly Thompson

Dessin :  Carmen Carnero

Episodes : 

Sollicitation : Une nouvelle chance de découvrir une formidable série ! Captain Marvel fait équipe avec le Docteur Strange et Black Widow pendant la Guerre des Royaumes, entre autres aventures fantastiques !

Avis : après les Avengers de Jason Aaron et le Daredevil de Zdarsky, Panini continue son offre promotionnelle autour de séries relativement récentes, avec deux autres titres au programme cette semaine. On commence par le Captain Marvel de Kelly Thompson. Et je ne conserve que le nom de la scénariste car plus que toute autre série ces dernières années, Captain Marvel a souffert de la politique Marvel de changements d’artistes constants. 

Pour m’amuser je suis allé voir les sollicitations du premier semestre 2022 pour le titre, qui se poursuit aux USA et semble bien partis pour atteindre les 50 épisodes, et j’ai noté presque une demi-douzaine d’artistes en autant de mois…Et la pauvre Kelly Thompson subit cela presque depuis la fin de son premier arc. Elle bénéficiait de la présence de la très douée Carmen Carnero pour ses premiers épisodes avant qu’elle ne lâche l’affaire. 

Depuis lors c’est un ballet incessant. Ce qui est dommage, mais aussi symbolique de la gestion du titre par l’éditeur. Si comme toutes les prestations de Thompson au scénario, on a avant tout quelque chose d’assez inégal sur la longueur, le fait est que nous avons là la série la plus longue consacrée à ce personnage. Donc la première chance depuis longtemps d’avoir une approche consistante sur Carol Danvers depuis des lustres. 

Or ces changements d’artistes empêchent l’émergence d’une identité propre à la série et constitue pour moi un élément qui gêne le titre pour rassembler plus de lecteurs…Sinon, sur l’édition VF si l’offre de prix est évidemment alléchante, je sais que j’avais zappé ces tomes Panini en raison de la traduction. Dès que j’ai vu la personne en charge de cette fonction, j’ai reposé le tome sur les linéaires, je me suis trop fait avoir …

Verdict : à tester

À lire avant : rien – bon point d’entrée. 

 

100% MARVEL : CAPTAIN MARVEL T06 – ÉTRANGE MAGIE

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 16,00 € I 104 pages

Scénario : Kelly Thompson

Dessin :  David Lopez, Jamie McKelvie

Episodes : US Captain Marvel (2019) 27-30, inédits)

Sollicitation : Carol Danvers n’arrive pas à oublier ce futur apocalyptique où elle a échoué à arrêter Ove, le fils de Namor et de l’Enchanteresse. Afin de trouver un moyen de sauver ses alliés condamnés à un sort funeste, elle se tourne vers la magie et le Dr Strange…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent le run. 

À lire avant : les tomes précédents. 

 

VENOM PACK DÉCOUVERTE T01 & T02

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 20,00 €

Scénario : Donny Cates

Dessin : Ryan Stegman, Iban Coello… I 

Episodes : 

Sollicitation : Alors que la série de Donny Cates et Ryan Stegman approche de sa conclusion, voici une nouvelle occasion de découvrir le début de cette saga percutante qui a remis Venom sur le devant de la scène !

Avis : seconde offre promotionnelle signée Panini cette semaine après Captain Marvel, le Venom de Donny Cates et Ryan Stegman. Je peux ici associer l’artiste car c’est clairement la collaboration des deux qui a permis au bouquin de devenir aussi important pour Marvel le temps de quelques années. Ils sont à eux deux parvenus à ressusciter la folie des symbiotes des années 90. 

A mon sens leur première année reste la meilleure, celle qui définit tout ce que l’on a aimé sur ce run. La suite est plus inégale comme j’en parlerai un peu plus bas. Mais au cours de ces 12 premiers épisodes, les auteurs ont fait un travail fantastique pour dans un premier temps redéfinir entièrement la mythologie autour du symbiote avant dans un second temps de réussir l’impossible : rendre Eddie Brock intéressant. 

C’est un véritable exploit, tant le personnage avait toujours été la faiblesse de Venom. Autant le symbiote avait toujours été cool, autant Brock apparaissait comme un personnage unidimensionnel sans grand intérêt. Cates et Stegman lui confèrent une vraie profondeur, par le biais de quelques retcons inspirés qui remettent en perspective toutes ses actions passées sous le prisme de nouvelle révélations tournant autour de sa famille. 

Bref, c’est un excellent point d’entrée pour Venom, sans doute le début du meilleur run sur le personnage et le titre. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien – bon point d’entrée

A lire après : Absolute Carnage et King in Black 

100% MARVEL : VENOM T07 – AILLEURS

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 19,00 €I 136 pages, 

Scénario : Donny Cates

Dessin : ban Coello, Juan Gedeon, Ryan Stegman

Episodes : S Venom (2018) 26-30 et Free Comic Book Day 2020: Spider-Man/Venom, précédemment publiés dans VENOM (2020) 9-11)

Sollicitation : Virus menace tout ce qu’Eddie Brock a de plus cher, à commencer par son symbiote et son fils Dylan. L’affrontement devient hors de contrôle et la réalité même échappe à Venom, qui se retrouve projeté dans une réalité dominée par le maléfique Codex.

Avis : comme je le disais plus haut, après un excellent départ, la suite du run de Donny Cates sur Venom s’est révélé plus inégal. En grande partie en raison de réquisition de Ryan Stegman sur les gros events liés à la série. En effet, Absolute Carnage et King in Black étaient à la base des arcs normaux, que Marvel a élevé au rang d’events…Du coup, au revoir Stegman, bonjour plusieurs autres artistes…en général bien choisis. 

Il faut le dire nous avons eu du bol de ce côté, entre Mark Bagley dans le précédent arc, Iban Colleo et Juan Gedeon ici. Gedeo assure l’essentiel de l’arc qui projette les personnages dans une autre dimension où un certain Codex dirige les symbiotes et par leur intermédiaire contrôle le monde. L’alternance des artistes ici se justifie, car Gedeo dessine tout ce qui se passe dans l’autre dimension et son aspect plus rude, moins affiné permet de coller au ton de l’intrigue. 

Si l’arc comporte quelques bons éléments, notamment en ce qu’il permet de toucher à certaines questions sur la famille Brock…il n’est globalement pas très important. C’est un arc qui ne fait que faire gagner du temps jusqu’à King in Black et qui aurait gagné à être plus court d’un ou deux épisodes. Le titre ne devient pas mauvais pour autant, il passe simplement du statut excellent à solide. 

Verdict : à lire – pas essentiel, mais une bonne lecture quand même. 

À lire avant : les précédents tomes + Absolute Carnage. 

 

BEST OF MARVEL : FEAR ITSELF – MUST-HAVE

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 21,99 € I 248 pages

Scénario : Matt Fraction

Dessin : Stuart Immonen, 

Episodes : US Fear Itself: Book of the Skull (2011) 1 et Fear Itself (2011) 1-7, précédemment publiés dans MARVEL DELUXE : FEAR ITSELF)

Sollicitation : Le frère d’Odin est de retour… et ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’humanité ! Cul, le Serpent, envoie sur Terre des marteaux qui vont transformer des personnages connus en suppôts du mal. Et quand Sin, la fille de Crâne Rouge, s’en mêle, la situation ne peut qu’empirer !

Avis : arrrghhhh pourquoi ??? Je ne vais pas pondre un long avis sur ce truc car je n’ai guère envie de mobiliser des neurones pour me souvenir de ce machin sans intérêt. Enfin, disons plutôt que l’histoire n’a aucun intérêt, à tel point que toute conséquence potentielle a été immédiatement annulée …dès l’épisode suivant la fin de l’event…L’idée de base n’était pas mauvaise, en allant s’amuser avec l’histoire de Thor, mais clairement Matt Fraction n’avait pas les épaules pour un tel event. On ne retiendra en fait que les dessins de Stuart Immonen, comme d’habitude très bons, mais qui ne parviennent pas à sauver ce qui reste au fond un récit médiocre. 

Verdict : à éviter – cela n’a pour moi pas sa place dans cette collection. 

À lire avant :rien. 

BUFFY CONTRE LES VAMPIRES T05 – LE GRAND MÉCHANT EN CHEF

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 18,00 € I 112 pages

Scénario : Jordie Bellaire

Dessin :  Jeremy Lambert, Ramon Bachs

Episodes : US Buffy The Vampire Slayer (2019) 17-20, inédits)

Sollicitation : Willow est de retour à Sunnydale et elle détient un secret concernant Buffy et le Scooby Gang qui pourrait tout changer. De son côté, Buffy risque de ne plus être une Tueuse de vampires très longtemps, car une terrible vérité va être révélée… et met en cause le jeune Observateur Wesley.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de ce reboot – pas pour moi

À lire avant : les précédents tomes. 

URBAN COMICS 

CROSSOVER TOME 1

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 10€/

Scénario : Donny Cates 

Dessin :  Geoff Shaw 

Episodes : 

Sollicitation : Que se passe-t-il lorsqu’un mega crossover, mêlant l’ensemble des héros de toutes les séries comics, fait irruption dans notre réalité et ravage la ville de Denver et sa population ? Plusieurs années après le désastre, la bataille fait toujours rage mais elle a heureusement été circonscrite derrière un champ de force. Ellie, une survivante de ce crossover, tient depuis la dernière boutique de comics dans un monde qui a appris à détester ces héros de papier. On brûle à nouveau des comics dans la rue, Marvel et DC ont mis la clé sous la porte et sa librairie fait office de musée pour cette culture en voie de disparition. Lorsque l’une de ces créatures de papier pénètre dans la boutique pour chercher de l’aide, Ellie s’engage dans une odyssée en quadrichromie… 

Avis : encore une fois, on peut saluer la volonté d’Urban de soutenir les titres indépendants dans son catalogue cette année, puisque conformément à leur annonce : ce tome 1 est encore à 10€. Il lance l’une des dernières créations de Donny Cates qui retrouve son compère Geoff Shaw pour ce titre intitulé Crossover. 

L’objectif du bouquin est clair : parler aux amoureux du médium. Et notamment aux lecteurs de comics des années 90. Cates et Shaw sont de la même génération que nombre d’entre nous, si bien que de ce côté les références abondent, d’autant plus que les auteurs ont eu la permission de certains autres créateurs pour faire apparaître leurs personnages…Je ne vous spoile rien, mais on voit bien quels comics ont été important pour eux. 

Sur le fond, on retrouve le titre le plus méta de Cates, avec un million de références dans tous les coins. Les personnages principaux viennent en outre de milieux complètement différents et affrontent cette crise de manière radicalement opposée. On retrouve ici un bon comics Donny Cates : bourré de twists dans tous les sens nous laissant sur une dernière révélation bien choc qui change notre perspective sur l’histoire. Une technique narrative qu’il apprécie et sait en général bien utilisé. 

Crossover se situe de fait dans le haut du panier de sa production désormais pléthorique dans tous les sens. Autant sa production récente chez Marvel a tendance à me rendre indifférent, autant son travail sur Crossover est pour moi à suivre de près. Par ailleurs j’ai beaucoup de plaisir à voir Geoff Shaw progresser d’épisode en épisode. On sent qu’il arrive à un palier très intéressant. 

Verdict : à posséder, surtout pour ce prix. 

À lire avant : rien – tome 1

PAYBACKS 

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 20€/

Scénario : Donny Cates 

Dessin :  Geoff Shaw 

Episodes : The Paybacks vol.1 + 2 

Sollicitation : Dans un monde capitaliste, tout a un prix, même combattre le crime ! Il est donc naturel que les super-héros empruntent de l’argent pour financer leurs améliorations génétiques, leur matériel de haute technologie et autres ordinateurs pour traquer les vilains. Mais leurs dettes explosent et les frais de gestion super-héroïque impayés s’accumulent. Pour y remédier, une seule solution, faites appel aux Impayés ! Cette équipe de recouvrement composée d’anciens héros en faillite se chargera de saisir le matériel et les bases secrètes de tous les mauvais payeurs ! 

Avis : à l’occasion de la sortie de la nouvelle série de Donny Cates, Urban en profite pour aller puiser dans sa bibliographie et nous ramener sur le devant de la scène une de ses premières œuvres déjà produites aux côtés du très bon Geoff Shaw. On voit bien que l’on est là dans la série à concept, qui cherche un nouvel angle d’attaque un tant soit peu original dans le genre super-héroïque. 

Et il faut dire que l’idée n’est pas conne et s’annonce assez marrante. Une équipe de recouvrement qui va pourchasser les super-héros mauvais payeurs…ceux-ci ayant rarement un sou vaillant devant eux. Hein Spider-Man ? Ensuite, je préfère être prudent sur le résultat, les premiers bouquins de Cates étant assez souvent encore un peu mal dégrossis. 

Sans rien spoiler, je dois tout de même vous dire que le choix d’Urban de publier cette série la même semaine que Crossover n’est pas innocent et que certains personnages de Paybacks pourraient bien venir faire coucou le temps de quelques cases dans Crossover…Mais je ne vous ai rien dit. 

Verdict : à tester

À lire avant : rien 

SEVEN TO ETERNITY TOME 4 – VERSION NOIR ET BLANC 

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 20€/120 pages 

Scénario : Rick Remender 

Dessin :  Jerome Opena 

Episodes : 

Sollicitation : Véritable salut ou énième manipulation, les sources légendaires de Zhal promises par le Roi Fange à Adam Osidis ont soudainement rebattu les cartes d’un jeu qui semblait pourtant gagné pour le peuple Mosak et le royaume de Zhal. Aussi, Adam fait désormais cavalier seul au côté du Maître des Murmures, chargé du lourd fardeau d’avoir préféré la vie de son pire ennemi à celles de nombreux innocents. L’honneur de la famille Osidis est mis à rude épreuve et l’heure d’affronter son destin est venu pour chacun. 

Avis : non vous ne rêvez pas à deux titres. Le premier est que Seven to eternity revient en VF avec son dernier tome et le second …Urban s’est un peu planté dans son calendrier de sorties et la version noire et blanc sortira une semaine avant la version colorisée. Si vous êtes comme moi, vous devrez donc attendre la semaine prochaine avant de lire la conclusion de cette série lancée il y a quelques années maintenant. 

Certes comme je l’ai dit, Rick Remender est en train de se remettre sur pieds après une période difficile et nombre de bouquins en attente ou hiatus ont enfin pu revenir voire se conclure. Seven to eternity donc, mais aussi Low (si si) qui a enfin vu sa conclusion sortir en VO et qui nous arrivera bientôt en VF. Comme quoi il suffit d’être patient…et avoir une bonne mémoire ? 

Car je dois vous avouer que le dernier tome de Seven to eternity est sorti il y a un bail (en mai …2019), donc mes souvenirs sont un tantinet flous. Je sais que cela s’aventurait dans le genre fantasy, que l’on suivait un groupe chargé de capturer le grand méchant de ce monde, réussir…assez vite avant de se diviser et être trahi par l’un des leurs. 

C’était du bon Remender dans l’ensemble avec un Opena inspiré…mais j’ai le sentiment depuis le début que le pitch ne permettait pas de soutenir une série très longue. Et la preuve en est puisqu’après 17 épisodes, la série est arrivée à sa conclusion. Ce n’est clairement pas ma série Remender préférée, mais le monsieur sait en général bien finir ses séries et je ne vais certainement pas m’arrêter juste avant la fin…

Verdict : à lire pour les quelques lecteurs encore présents. 

À lire avant : les trois premiers tomes. 

VAGATOR 

HATE TOME 1

Date de sortie : 13 avril 2022

Prix : 29€/328 pages 

Scénario : Peter Bagge 

Dessin : Peter Bagge 

Episodes : 

Sollicitation : Hate prouve que la bande dessinée a le pouvoir de développer un équivalent à La Comédie humaine. Hate raconte la vie d’un adulescent appelé Buddy Bradley, un gros feignant dont le sentiment dominant se résume au titre du comics. Haine de la société, des parents, du travail, de toute forme d’autorité arbitraire. Mais une haine gentille, sinon pathétique, ressort principal de l’humour ravageur qui est le véritable moteur de la saga. Salement drogués, tous ceux qui gravitent autour de Buddy – loser, starlette d’un jour, musicien raté ou banlieusard minable – lui rendent bien cette haine. Une exploration minutieuse de la génération grunge des années 1990. Il manquait l’ampleur d’une édition complète à cette saga qui compte près de mille pages et ne pourrait être résumée en cent. C’est là l’ambition des éditions Revival, en publiant trois volumes de plus de 300 pages chacun, sur trois ans. 

Avis : bon là, je ne vais pas vraiment pouvoir frimer car je n’ai appris l’existence de cette série que récemment par l’intermédiaire de la chaîne Youtube Cartoonist Kayfabe qui semble bien décidée à faire mon éducation en termes de comics tout en vidant mon compte en banque en passant. Et de fait, Hate fait partie de ces titres indépendants des années 90 qui ont marqué la scène comics de son empreinte, avec son ton bien acide, propre à cette époque…qui va me parler étant donné que je ne suis pas loin de cette génération (oui, je suis vieux). C’est même amusant de voir combien les années 2020 en termes de tonalité sont l’inverse complète des années 90. Sinon, sur le fond, Bagge fait ressortir son sentiment sur la ville de Seattle au début des années 90 quand la ville commence sa transformation…et que l’auteur n’aime guère les gens qu’il croise. Bref, ça va bien défoncer…

Verdict : à lire

À lire avant : rien.

A propos Sam 2228 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Merci pour ce listing de conseils avisés pour nos prochaines lectures.
    Il me semble toutefois que « Savage » de Bliss Comics risque d’être reporté. Ce titre a toujours sa campagne de financement ouverte sous Ulule !

Répondre à Ink Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.