Guide de lecture Comics VF : semaine du 25 mai 2022

Edito : et onnn arrive à la fin de ce mois plus ou moins chargé. Il a été marqué par quelques sorties marquantes ici ou là (Laila Starr et Animal Man en premier lieu), chez plusieurs éditeurs tout en restant globalement assez calme. On est loin des tornades des années précédentes et je pense que c’est là aussi un signe soit que les éditeurs ralentissent soit que nous sommes un peu dans un creux en termes de sorties intéressantes, du moins correspondant à mes goûts personnels. 

Rien de vraiment mauvais dans l’ensemble, mais pas grand-chose de notable non plus. On croule sous les rééditions chez Panini, Urban se l’est joué sécurité avant tout avec beaucoup de Batman depuis le début de l’année…Seuls des acteurs comme Delcourt (qui va être absent jusqu’à mi juin…) ou Delirium tentent des choses vraiment excitantes. Bon, ne nous plaignons pas trop, juin et juillet s’annoncent très lourd…tout comma la rentrée. Oui, c’est ça. Oublions vite ce début d’année assez fade et projetons nous dans l’avenir !

Info de la semaine : on se posait tous la question, comme Marvel ne possède désormais plus les droits de la licence Conan, quid des sorties chez Panini sur le personnage ? L’éditeur a répondu que cela ne changerait rien à aucun niveau. Les intégrales se poursuivent et ils continueront à publier le matos tant issu de Marvel historique, que de Dark Horse ou de la nouvelle maison qui accueillera le personnage aux USA. Je préfère éviter de me poser la question de savoir comment sont gérés les droits internationaux du personnage…ça fait moins mal à la tête. En tout cas, cette information est rassurante, on sait que l’on continuera à avoir du Conan de manière continue dans les années à venir !

Sorties de la semaine : pas grand-chose d’incroyable : 

– il y a bien la suite du run de Zdarsky sur Daredevil…mais nous entrons dans une phase que je n’apprécie pas beaucoup personnellement ;

– sinon…euhhh Rob Liefeld sur Snake eyes chez Vestron ? Oh allezzz, pour le fun !

Émissions de la semaine : comme d’habitude, on retrouvera à 21h sur notre chaîne Youtube : 

– jeudi, le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !

PANINI COMICS

100% MARVEL : IMMORTAL HULK – À GRANDS POUVOIRS

Date de sortie : 25 mai 2022

Prix : 18,00 € I 112 pages

Episodes : US Immortal Hulk: Great Power (2020) 1, Immortal Hulk: The Threshing Place (2020) 1, Immortal Hulk: Flatline (2021) 1 et Immortal Hulk: Time of Monsters (2020) 1 (partiel), inédits)

Scénario : Al Ewing, Jeff Lemire

Dessin :  Jorge Molina, Mike Del Mundo

Sollicitation : Désormais, quand vient la nuit, Hulk prend l’ascendant sur Bruce Banner. Qu’il enquête sur la disparition d’une jeune fille dans une ville reculée, qu’il retrouve une de ses anciennes professeures ou que son pouvoir soit transféré à Spider-Man, Hulk doit composer avec sa part d’ombre.

Avis : alors que la fin du run d’Al Ewing sur Immortal Hulk sortira bientôt en VF, Panini publie dans ce tome un certain nombre de one shot réalisés par un panel varié d’auteurs, avec la participation d’Ewing sur certains, s’inscrivant dans la veine créative ouverte par ce dernier. C’est à dire des récits tournant autour de cette nouvelle mythologie ou alors la nouvelle ambiance plus horrifique qui s’est installée. 

Pour ceux qui se posent la question, non, aucun des épisodes présentés ici n’est important pour comprendre le run d’Ewing. Vous ne manquerez aucun élément réellement important, il s’agit juste d’additions souvent assez sympathiques à l’œuvre. Les auteurs y explorent quelques histoires souvent simples, mais drôlement efficaces accompagnés de dessinateurs d’exception. Je dirais que le plus significatif est sans doute celui signé par Ewing lui-même appelé Time of monsters. 

En effet, le scénariste remonte…loin dans l’histoire et le style de l’artiste qui signe l’épisode est particulièrement adapté à ce récit bien noir et dans l’ensemble assez rude, violent, voire gore. Au delà, l’épisode signé Tom Taylor n’a pas grand intérêt, je ne pense pas qu’il ait bien compris le ton général de la série. Celui de Jeff Lemire est clairement plus ancré dans ce que fait Ewing, tout en touchant les thématiques que l’auteur aime (un enfant disparaît…hé, j’ai dit que c’était du Lemire!). 

En clair, un bon tome si vous aimez l’ambiance générale d’Immortal Hulk et que vous en voulez plus. 

Verdict : à lire.

À lire avant : peut se lire de manière indépendante, mais on comprend mieux d’où viennent certaines idées si on a lu Immortal Hulk avant. 

 

100% MARVEL : DAREDEVIL T06

Date de sortie : 25 mai 2022

Prix : 18,00 € I 112 pages

Episodes : US Daredevil (2019) 26-30, inédits)

Scénario : Chip Zdarsky

Dessin :  Marco Checchetto, Mike Hawthorne

Sollicitation : Matt Murdock est en prison où il purge sa peine, masqué. Elektra Natchios remplace Daredevil pour veiller sur Hell’s Kitchen en reprenant le costume et le code de l’Homme sans Peur. Mais Wilson Fisk a redistribué les cartes du crime organisé et peut compter sur le soutien de Mary Typhoïde.

Avis : ou le moment où Chip Zdarsky a commencé à me perdre un peu avec son run. Comme je l’ai dit, jusque là, la prestation de l’auteur était un presque sans faute à mon avis et le cliffanguer du dernier tome avec un DD se rendant aux autorités était tout simplement génial…Cela devient plus inégal et difficile à avaler à partir de là. 

Tout d’abord, parce que nous avons deux épisodes ties ins à King in Black dans ce tome qui percent pour moi la bulle de la série. Le titre avait un ton noir très particulier, plus urbain, plus terre à terre…et voilà qu’on nous balance des symbiotes de l’espace avec toute la mythologie autour de Venom…Zdarsky fait ce qu’il peut pour intégrer cela dans ses plans, mais pour moi, cela dénote trop avec le reste. 

Tout comme d’autres éléments qui sont plus apparentés au domaine de la magie et qui tranchent avec tout le reste de la série. 

Ensuite, la question de Elektra en tant que DD. L’idée est très sympa et le design fonctionne du tonnerre, mais à part quelques doutes émis ici ou là…on se demande un peu où ça va. Ce n’est pas une situation qui peut perdurer et à mon sens, Zdarsky n’en fait pas grand-chose de vraiment intéressant. 

De fait, le scénario devient à mon goût très inégal. On peut avoir certains des meilleurs épisodes de la série qui cohabitent avec les pires du run jusque là. Une grande partie de ce sentiment est aussi dû aux changements d’artistes…Malheureusement Checchetto n’assure qu’un ou deux épisodes dans ce tome et cela se ressent fortement. 


Mike Hawthorne fait ce qu’il peut pour assumer l’interim…mais le problème c’est que pour du DD, il n’est même pas passable. C’est à peine correct, que ce soit tant au niveau du dessin que de la colorisation, cela fait presque tâche par rapport à Checchetto. Et je pense que cela impacte aussi la manière dont Zdarsky écrit, car on sent bien qu’il veut garder les meilleurs passages de son histoire pour son dessinateur star. 

Bref, ce tome et le suivant m’ont fait décrocher et la série est passée de lecture indispensable chaque moi à « je lirais le TPB quand ça sortira ». Au moment où j’écris ces lignes, je n’ai même pas lu Devil’s reign et je ne suis pas plus pressé que ça. Et le fait que Zdarsky continue encore son run au-delà ne m’enthousiasme plus guère…

Verdict : cela reste bon – mais clairement un cran en dessous et bien plus inégal. 

À lire avant : les précédents tomes de ce run. 

WEST COAST AVENGERS : L’INTÉGRALE 1986-1987

Date de sortie : 25 mai 2022

Prix : 36,00 €I 328 pages, 

Episodes : US West Coast Avengers (1985) 14-24 et Wonder Man (1986) 1, précédemment publiés dans Titans 106-117 et inédit)

Scénario : Steve Englehart, David Michelinie

Dessin :  Al Milgrom, Kerry Gammill

Sollicitation : Hawkeye et Mockingbird ont formé une équipe d’Avengers pour veiller sur la côte ouest, aux côtés de Tigra, Iron Man, Hellcat et Wonder Man… mais leurs aventures vont les emmener plus loin que prévu, avec une immense aventure temporelle qui va laisser des traces chez nos héros !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent cette série. 

À lire avant :, les précédentes intégrales. 

 

STAR WARS – LE JOURNAL DE KENOBI

Date de sortie : 25 mai 2022

Prix : 28,00 € I 192 pages

Episodes : US Star Wars (2015) 7, 15, 20, 26-30 et 37, précédemment publiés dans STAR WARS ABSOLUTE : STAR WARS 1-2)

Scénario : Jason Aaron

Dessin :  John Cassaday

Sollicitation : À l’occasion de l’arrivée sur Disney+ d’une série consacrée à Obi-Wan Kenobi, nous revenons sur les moments de la série Star Wars qui ont suivi les pas du mentor de Luke Skywalker et de son père. Un nouvel éclairage sur ce personnage complexe.

Avis : tiens et si à l’occasion de la sortie de ce show TV, on saucissonnait dans le run de Aaron pour  ne prendre que les épisodes tournant autour d’Obi-Wan ? Mais ils ne craignent pas un peu ces épisodes ? Si, mais on s’en fiche, on pourra mettre la gueule du personnage sur la couverture !!! Autant j’aime bien le run d’Aaron sur Star Wars, du moins la première partie…autant ces épisodes sur Obi Wan m’ont laissé complètement froid. Comme il était prisonnier des événements des films 4 et 5, il ne pouvait pas faire de grande révélation ou présenter des aventures intéressantes, puisque le perso est resté coincé sur Tatouin pendant des décennies en se cachant…pas le meilleur terreau pour des histoires. Il est par ailleurs stupide à mon sens de détacher cela du reste du run d’Aaron. Autant aller se payer tout son travail que des trucs éparpillés selon moi. 

Verdict : à éviter. 

À lire avant : rien. 

LA GUERRE DES ÉTOILES PAR MIKE MAYHEW

Date de sortie : 25 mai 2022

Prix : 28,00 € I 216 pages

Episodes : US The Star Wars (2013) 0-8, précédemment publiés dans La Guerre des étoiles (Delcourt))

Scénario : J.W. Rinzler

Dessin : Mike Mayhew,

Sollicitation : Voici l’adaptation officielle du premier jet de George Lucas, un scénario qui finira par devenir le film qui a bouleversé l’histoire du cinéma. Les personnages et les lieux sont familiers… mais tout n’est pas exactement tel que nous nous en souvenons dans cette galaxie lointaine.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars complétistes. 

À lire avant : rien. 

BEST OF MARVEL : THOR – RÉSURRECTION – MUST-HAVE

Date de sortie : 25 mai 2022

Prix : 15,99 €I 144 pages

Episodes : US Thor (1998) 1-8 et Peter Parker: Spider-Man (1999) 2, précédemment publiés dans MARVEL ICONS : THOR PAR JURGENS)

Scénario : Dan Jurgens

Dessin : John Romita Jr

Sollicitation : Gravement blessé par le Destructeur, Thor est forcé de se lier au mortel Jake Olson… mais ça n’est pas tout ! Le fils d’Odin doit également enquêter sur la disparition de la quasi-totalité des dieux d’Asgard, et pour ça, il va demander l’aide de ses alliés super-héros.

Avis : ce tome présente le début du run sur Thor signé Jurgens et Romita Jr. Pour rappel, il s’agit du run qui faisait suite à Heroes Reborn et Heroes Return, sauf que Thor est arrivé après ses petits camarades. Après avoir relancé avec succès les FF, Avengers, Captain America  et Iron Man, Marvel a préféré prendre son temps avant de ramener Thor. 

Comme cela s’est de nouveau produit au milieu des années 2000, l’éditeur a voulu se laisser un moment de réflexion pour sélectionner une équipe créative et surtout le pitch qui lui semblait le plus adapté. Pour cela ils ont décidé assez clairement de revenir aux bases de la série avec une équipe voulant s’inscrire dans l’iconographie Kyrbienne. Que ce soit au niveau des intrigues, alors que Jurgens nous sort une nouvelle armée de dieux qui défait Asgard, ou au niveau des dessins, les deux auteurs voulaient clairement rendre hommage aux premières années du personnage telles que dépeintes par Jack Kirby. 

Ce qui est amusant, car c’était aussi le but de quelques auteurs précédents sur le personnage, comme Tom Defalco et Ron Frenz au début des années 90, à contre-courant complet de la mode du moment dans l’univers des comics. Certes, ils en ont intégré certains tropes, avec le remplacement pendant un temps du héros par un autre personnage (car oui, cela se faisait déjà de mettre un autre personnage portant le nom de Thor), mais en termes de tonalité, on était clairement dans l’hommage constant à Kirby. 

Ensuite, Marvel a voulu s’inscrire plus dans les excès des années 90, avec de nouveaux designs plus extrêmes, mais tout cela a été balayé au moment d’Onslaught et Heroes Reborn. Que reste-t-il de cette reprise aujourd’hui ? Pas grand-chose, car les auteurs suivants ont tâché de sortir de certains écueils un peu dépassés, comme le besoin d’un hôte humain pour Thor, mais ce run reste apprécié à raison à mon sens. 


Ce premier long arc qui pose le nouveau statut quo est relativement basique et sert avant tout de bon point d’entrée pour de nouveaux lecteurs qui voudraient découvrir cet univers, avec en outre un Romita Jr qui était clairement à la maison avec Thor. Des personnages massifs, qui se rentrent dedans à coup de bourre-pifs, c’était parfait pour lui et je demeure surpris qu’il ne soit jamais revenu sur le personnage par la suite. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – bon point d’entrée

 

BEST OF MARVEL : WORLD WAR HULK – MUST-HAVE

Date de sortie : 25 mai 2022

Prix : 21,99 €I 264 pages

Episodes :  US World War Hulk Prologue : World Breaker (2007) 1 et World War Hulk (2007) 1-5, précédemment publiés dans MARVEL DELUXE : WORLD WAR HULK)

Scénario : Greg Pak

Dessin : John Romita Jr

Sollicitation : Hulk revient de l’espace… et il n’est pas content ! Les héros pensaient s’être débarrassés de lui en l’envoyant à l’autre bout de la galaxie, mais le voici de retour, ivre de vengeance. Si le Géant Vert devient le super-vilain que beaucoup voient en lui, quelle chance auront les héros de la Terre ?

Avis : tiens je parlais de bourre pifs au dessus avec le Thor de Jurgens et Romita Jr…ben, je crois qu’on ne fait pas plus bourre pifs que cet event qui faisait suite à l’excellent arc Planete Hulk, que je vous recommande chaudement au passage, plus que World War Hulk en tout cas. Attention, cet event n’est pas mauvais, voire entre nous relativement fun. Pak et Romita Jr ne faisant pas dans la complexité : Hulk pas content revient sur Terre pour prendre sa vengeance et tout le monde va prendre sans distinction !

Les auteurs ont bien compris quel type de récit on attendait d’eux. Autant Planete Hulk était une longue aventure à l’ancienne, bien épique, qui permettait d’installer une nouvelle personnalité de Hulk un poil plus mature, World War Hulk est le récit de vengeance qui se veut jubilatoire et centré sur la baston avant tout. Hulk taper fort, toujours plus fort jusqu’à ce que la partie adverse craque. Là encore, Romita Jr est parfait pour ce genre de scénario avec des scènes de destruction massive et des héros se fracassant les uns les autres sans retenue. 

Sanglant, fun, avec quelques passages assez sombres, World War Hulk est donc une petite lecture sympa qui sert de suite efficace à Planète Hulk. 

Verdict : à lire 

À lire avant : Planète Hulk.

VESTRON 

REVOLUTIONNARIES TOME 2

Date de sortie : 25 mai 2022

Prix : 16,95€/

Épisodes : 

Scénario : 

Dessin : 

Sollicitation : Qui est le Baron Ironblood ? Alors que Cobra Commander découvre la vérité sur les Transformers d’Hearts of Steel, M.A.S.K. tente de rallier un ancien membre d’Adventure Team à sa cause, Action Man découvre que le Sergent Savage est tout sauf mort, et Optimus Prime tente de protéger le Talisman qui pourrait sauver les victimes de la mutation Dire Wraith… Seconde et dernière partie de la série Revolutionaries, qui mène droit au prochain grand crossover de la saga Revolution : FIRST STRIKE. Construite à la manière d’un sérial et regroupant les personnages des lignes de jouets les plus populaires des 45 dernières années, la série Revolutionaries se joue de tous les codes en multipliant les clins d’oeil aux fans et aux collectionneurs. 

Avis : pas d’avis, je signale la sortie. 

Verdict : pour les fans de ces différentes franchises heureux de les voir se rentrer dedans. 

À lire avant : le tome 1 je suppose ? 

THE CROW MEMENTO MORI

Date de sortie : 27 mai 2022

Prix : 16,95€/

Episodes : 

Scénario : 

Dessin : 

Sollicitation : Dans les rues de Rome, David est devenu le nouveau Corbeau, en quête de vengeance après avoir été tué avec sa petite amie lors d’une attaque terroriste… Contient également plusieurs histoires courtes tirées de la mythologie The Crow. Entièrement réalisé par des artistes et auteurs italiens, cet album apporte une sensibilité européenne à l’univers sombre créé par James O’Barr. 

Avis : nouvelle petite extension de l’univers de The Crow, sans James O’Barr cependant, puisque toutes les histoires sont réalisées par des artistes européens. Je sais que la franchise a été déclinée au fil des années dans tout un tas de dérivés divers dans tout plein de médias différents, mais je trouve toujours cela étrange étant donné le caractère ultra-personnel du récit d’origine. A chacun de voir ensuite. 

Verdict : pour les fans de la franchise. 

À lire avant : The Crow original ! (qui est une perle)

G.I.JOE SNAKE EYES 

Date de sortie : 27 mai 2022

Prix : 18,95€/144 pages 

Episodes : 

Scénario : Rob Liefeld 

Dessin : Rob Liefeld 

Sollicitation : Snake Eyes, l’énigmatique ninja de G.I. JOE, au centre d’une incroyable aventure mêlant mythologie, sorcellerie et action effrenée. Alors qu’il s’engage dans une course contre le temps et Storm Shadow pour libérer le Général Colton d’une prison ultra-moderne en Norvège, une menace vieille de plusieurs milliers d’années va l’entraîner dans la quête de l’arme ultime : le marteau de THOR. Imaginé et dessiné par Rob Liefeld (créateur de Deadpool et pilier d’Image Comics) avec la participation de Chad Bowers (All-New X-Men, KISS, Secret Wars…). 

Avis : ohhhhh alllleeeezzzz !!! Soyons clairs, on ne tient pas ici un grand comics. Comme tout titre signé par Rob Liefeld, il faut avant tout le prendre pour ce que c’est : à savoir du comics pop-corn. C’est bas du front, porté sur l’action avant tout avec un scénario qui tient sur un timbre poste que l’on va voir uniquement pour retrouver les mêmes scènes et poses recyclées par le dessinateur depuis quoi, 30 ans ? 

Maissssss, je dois avouer un petit faible persistant pour l’énergie que l’on retrouve à chaque fois chez les bouquins signés Liefeld. 

Oui, c’est con, oui cela ne laisse guère de souvenirs ensuite, mais en général, c’est du comics qui divertit et qui amuse. Est-ce que je signerais si ses séries du début des années 90 étaient réédités ? Oui ? Parce que je suis faible ? Un petit Prophet signé Stephen Platt ? Oui, c’est illisible, mais cela envoyait du lourd, donc dans une belle édition, je dirais 1000 fois oui…

Donc si vous avez de la place dans le budget. Et je dis ça en sachant pertinemment que je n’ai jamais lu un comics Gi Joe de ma vie et que je n’ai jamais été particulièrement fan de cette franchise. 

Verdict : à regarder pour le côté fun. 

À lire avant : rien !

A propos Sam 2224 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.