Unspoken VO : Daredevil #4

Daredevil #4 001

Crédits :

Scénario : Mark Waid

Dessins : Marcos Martin

Colorisation : Muntsa Vicente

Cover : Marcos Martin

Éditeur : Marvel

Daredevil #4 001La série : Relaunché il y a peu, Daredevil entame ici son second arc narratif. A la fois décriée par certains et encensée par d’autres, cette nouvelle mouture de l’Homme sans Peur ne laisse personne indifférent. Personnellement, je n’ai absolument pas accroché. Mais devant l’acharnement de Steve et de Damien d’Astrocity à dire que c’est génial, je suis quand même allé voir ce second arc.

Scénario : Ce qui me dérangeait dans le premier arc, c’est qu’on avait l’impression que Shadowland, Reborn ou autre travail d’Andy Diggle n’était pas pris en compte. Je ne suis pas un énorme fan de DD, mais je connais un peu sa mythologie. Après un court passage de Cap’ dans le #2, ici, rebelotte. En fait, on pourrait très bien lire cela après Born Again que ca dérangerait absolument pas la compréhension du récit…

Si on fait abstraction de cela et qu’on se plonge dans une nouvelle histoire, le statu quo est plutôt intéressant : Matt ne peut plus exercer sa profession d’avocat car, vu que tout le monde pense qu’il est Daredevil, c’est toujours le bordel dans la salle d’audience. Il décide donc avec Foggy de contourner cela et de former les gens à être leur propre avocat. Ça va des cours de diction, au rachat d’un costume et bien évidemment à aller chercher des preuves en étant déguisé en diable rouge ! Tout se passe bien et ça réussit vachement à leur client. Jusqu’au moment ou Foggy propose à Matt de défendre un jeune homme licencié à tort d’une grande entreprise. Ca n’enchante pas des masses l’ami aveugle mais il change vite d’avis en apprenant que le-dit jeune homme est lui aussi non-voyant.

Daredevil #4Franchement, partir sur ces bases là apporte un vent de fraîcheur à Daredevil. Moi qui n’avait pas du tout accroché au premier arc, j’ai vraiment beaucoup aimé le scénario de celui la. Je déplore toujours le manque de cohésion par rapport à ce qui a été fait ces dernières années sur le titres mais bon… On sent que Mark Waid s’amuse avec Matt Murdock et qu’il commence à maîtriser de mieux en mieux son personnage. Par contre, plus vraiment de news de la mystérieuse dame « indic » du premier sotry arc. Le fait que Matt joue également avec la suspicion de sa double identité fait sourire également.

Dessins : Bon c’est la que ca blesse toujours. Si le scénario m’a emballé ce mois-ci, ce n’est toujours pas le cas du dessin. J’ai vraiment du mal avec ce style rétro post années 50 old school. Marcos Martin se débrouille très bien mais vraiment, je trouve ça totalement décalé par rapport à l’histoire qui y est raconté.

Cover : Marcos Martin nous offre une cover réussie, pas folichonne, mais jolie tout de même. L’analogie entre les armes et les buildings est chouette, même si il n’est pas trop question d’armes à feu dans cet épisode.

Avis : Un bon Check it pour cet épisode alors que les trois premiers étaient clairement des Pass pour moi. J’irai voir le numéro 5, histoire de savoir si mon bon sentiment se confirme.

A propos Nonö 101 Articles
Chroniqueur régulier ayant lui aussi un humour à deux balles, il participe principalement au site au travers des Unspoken, et fait également partie de l'organisation du Lille Comics Festival. Il a aussi un chapeau.

1 Comment

Répondre à Steve Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.