ComixWeekly #72

Après une semaine sans podcast puisque nous étions au Lille Comics Festival, nous sommes de retour pour les reviews de la semaine dans un épisode… expérimental dirons-nous. Vu que le week-end s’annonce chargé pour moi et pour ne pas repousser la sortie du podcast à dimanche dans la nuit, voire lundi, nous avons essayé un épisode sans montage ou presque. Juste un petit problème de déconnexion à effacer et les traditionnels filtres pour améliorer le son, rien de plus, ce qui fait que vous aurez droit à un épisode brut.
Au programme de notre 72ème émission : les news, un bilan du LCF et des reviews (pas toujours) express sur les plus grosses sorties de la semaine.

Une réaction, une question ou encore une suggestion ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à envoyer un mail via le formulaire de contact . Just listen to it 😉

Play

(Pour enregistrer le fichier, faites un clic droit sur Télécharger puis Enregistrer sous… Une fois téléchargé, vous n’avez plus qu’à lancer le fichier pour qu’il démarre dans votre lecteur de musique habituel.)

02:23 – News

11:42 – Retour sur le LCF

47:52 – Marvel Point One

58:41 – Avenging Spider-Man #1

67:50 – reviews express

A propos Steve 1281 Articles
A l'origine du projet, chroniqueur sur tous les podcasts, c'est également à lui que revient la lourde et ingrâte tâche de l'enregistrement et du montage des émissions.

5 Comments

  1. Pourquoi Marvel tease autant ? Claire apporte la réponse que tout le monde semble vouloir se cacher : maintenant les comics ne sont que de la promo pour leurs futurs films. c’est se tirer une balle dans le pied à la longue.

  2. Ca fait bientôt 3 ans que je ne lis plus rien de marvel à de rares exceptions près et mon opinion sur leur production dans l’ensemble ne va pas en s’arrageant malheureusement.
    Le côté promo cinéma etc doit y jouer pour beaucoup mais c’est valable pour les grosses pointures de leur roster les personnages ou séries secondaires devraient tirer leur épingle du jeu mais malgré ça peux d’entres elles m’attirent encore aujourd’hui.
    Content aussi d’apprendre que green lantern semble prendre une bonne voie si en plus  ça colle avec new guardians qui m’intéresse pas mal c’est une bonne nouvelle.
    Enfin avec de tels invités ce lcf ne pouvait être que magique, je suis vraiment triste de n’avoir pas pu venir  il y avait vraiment beaucoup d’auteurs que j’apprécie beaucoup et je serais bien revenu taper un brin de causette avec vous après ma timide approche au comic con :p 

  3. Salut, quelques petits mots sur le lcf 2011 suite à ce que je viens d’écouter. Effectivement le festival s’est bien déroulé (enfin, c’est l’impression que j’ai eu côté festivalier) mais comme on ne se souvient toujours que de ce ne qui va pas, je vais plutôt parler des points à améliorer:

    L’organisation.
    Alors là, je dois dire que je les cherche encore! A part au bar (et encore, je pense que c’était en fait les bénévoles) et 5 minutes le dimanche matin, je n’ai jamais vu personne de l’organisation du week-end ou presque! Je sais que je suis resté à l’étage tout le temps mais quand même, je comprends pas. D’ailleurs, il faudra songer à utiliser un signe vraiment distinctif l’an prochain parce qu’à chaque fois que je croyais voir quelqu’un, finalement c’était soit un auteur, soit un vendeur, soit un « guest » (?) et disons que quand on est dans une file depuis des heures, on a pas envie de bouger et d’aller chercher partout quelqu’un pour nous renseigner.

    La salle.
    Très bien. Même si hélas, comme l’an passé, on a tous attrapé la crève à passer la journée en tongs dans la salle alors que dehors on gelait sur place. La disposition était meilleure aussi. J’ai toujours réussi à circuler, alors que la dernière fois, l’étage était pour moitié inaccessible et le rez-de-chaussée très difficile par endroit. Et vu que vous avez eu plus d’entrées cette année, ça prouve bien la chose.
    Par contre, j’espère vraiment que la salle ne changera pas l’an prochain!!! Déjà, parce que cet étage permet de profiter un peu de ce qui se passe en bas et surtout parce que ça voudrait dire que le festival s’agrandirait encore! Et donc fini le festival accessible.

    Les panels.
    Très simples, j’ai jamais pu en profiter. Ils étaient très mal sonorisés (d’ailleurs, ça a posé problème pendant la tombola où on ne comprenait pas grand chose). Et finalement pas toujours très visibles de là-haut. Je crois qu’ils étaient filmés, ça aurait été peut-être pas mal de louer un rétro par exemple pour qu’on puisse les suivre nous aussi. (On ne va pas quitter une file pour descendre une bonne heure et perdre la journée – surtout le dimanche où les listes ont été malheureusement vite pleines dès le matin pour pas mal d’auteurs!) 
    Les tickets dédicaces.
    … Ah là là. Aussi inutiles que l’an passé! On nous garantit un sketch rapide par ticket et pourtant, plus d’un auteur ne les prenaient pas. Et en même temps, pas mal d’auteurs ne les réclamaient pas non plus (voire n’étaient pas au courant même le dimanche soir!) ce qui fait qu’on les achète un peu pour rien. Bon c’est vrai qu’on a une litho en cadeau mais quand même, l’intérêt est très discutable. D’ailleurs, les lithos, je sais bien que tous les goûts sont dans la nature mais là, les lithos réussies se comptaient sur les doigts d’une main. Oui, on avait pas mal de choix mais on voit bien que vous avez plutôt privilégié la quantité cette année.

    L’entrée
    …. Aïe. Incompréhensible qu’il n’y ait même pas eu une personne de l’organisation (ou même rien qu’un papier sur un mur!) pour gérer la file d’attente! J’attends toujours les soi-disant trois files GMT, préco et normal du samedi! C’était si compliqué que ça à faire? Je suis pourtant pas arrivé tard et même en demandant à des gens à la grille donc arrivé surement très tôt, personne n’était au courant et tout le monde devait attendre au bout de la file. Résultat, à l’ouverture (d’ailleurs très tardive – on a l’habitude mais pourquoi persister et ne pas tout simplement décaler l’heure d’entrée?), pas mal de personnes s’avancent ‘pour voir ce qui se passe’ et finalement nous passe devant.
    C’était mieux le dimanche, même si encore une fois, il n’y avait aucune indication. Les gens avaient fait eux-même deux files. Il suffisait juste de demander à la personne devant quelle file correspondait à quoi. Problème, elles ne l’avaient pas fait dans le bon sens et les gens se croisaient pour entrer dans le couloir! MAIS, le grand mais du dimanche, on nous a poussé à acheter des précommandes qui nous garantissaient l’entrée, mais surtout nous permettaient d’entrer avant les personnes sans ticket et pourtant, RIEN DU TOUT!!! Un de mes amis sans précommande que j’ai salué quand il est arrivé quasiment 45 minutes après-moi est pourtant rentré dans la salle avant nous! Y’avait de quoi être sacrément dégouté! D’après ce que j’ai pu comprendre, il y aurait eu des soucis le samedi mais c’est pas une raison pour supprimer le seul avantage de la précommande. Par contre, il faut quand même souligner (sans être méchant, mais on a pas l’habitude) que le festival a ouvert réellement à l’heure prévue le dimanche. Très bien, et ça permettait de bien rattraper le samedi 🙂

    Les auteurs
    Aucun souci. Une liste très remplie, des habitués mais aussi pas mal de nouveaux venus, il y avait toujours quelqu’un à aller voir. Et très bon point cette année, ils étaient presque tous présents le dimanche matin! Et dès l’ouverture! 
    Par contre, gros problème sur les noms des auteurs. Encore une fois, si des personnes de l’organisation s’était un peu plus promenées pendant le festival, elles auraient pu voir le problème et le régler en même pas 2 minutes. Mais non. Pour nous ça allait, c’était pas notre premier lcf et on connaissait déjà pas mal d’auteurs mais pourquoi autant d’auteurs n’avaient-il aucune indication sur leur identité? Alors que pourtant pas mal avaient une jolie fiche avec même quelques une de leurs œuvres. Admettons que pour les auteurs centraux du rez-de-chaussée, il était plus difficile d’afficher leur nom de manière visible mais pour ceux à l’étage, avec le mur juste derrière eux, c’était vraiment si simple à faire et pourtant personne ne l’a fait. Heureusement (et c’était une très bonne idée mais il aurait fallu l’afficher dans la salle plutôt qu’uniquement à l’entrée) le plan des auteurs permettait de s’y retrouver.

    Pour terminer, c’était très bien d’avoir pensé aux poubelles le samedi mais pourquoi les avoir enlevées le dimanche? Le petit rebord à l’étage était assez crade entre les gobelets vides et les emballages, c’est dommage. Et aussi, pour le défilé de cosplay, c’est une super idée mais il aurait fallu faire un peu plus de pub dessus. Je me serais pas déguisé mais j’en connais au moins un qui adore et qui aurait participé si il l’avait su.

    Et pour vraiment terminer, je pense que pas mal de monde serait intéressés par des ‘goodies’ lcf. Bien sûr par un badge ou un pins (très désuets) mais le classique stylo ça serait sympa pour ramener un souvenir. Même un truc tout bête mais peut-être dur à réaliser si il y a des droits ou des trucs comme ça, un sketchbook des différentes éditions avec une sélection des dédicaces réalisées pendant le week-end, ça se vendrait très facilement! (Je sais pas si ça serait rentable mais je pense que les tarifs sont plus aussi inaccessible qu’avant).

    Si j’ai donné l’impression que non, je confirme que j’ai bien aimé cette édition et que j’ai hâte de revenir à lille l’an prochain!

    • Salut Joejoe !

      Merci pour cet ENORMEEEEEEEEEEE compte rendu ^^ Et surtout merci pour ces « critiques » car je les prends toutes comme étant constructives. Je vais essayer de te répondre ici même pour que tu puisses un peu savoir le pourquoi du comment.

      Tout d’abord, les organisateurs.  Nous étions la, mais comme tu as pu l’entendre dans le podcast, nous sommes très peu, une dizaine, à tout gérer. Sachant que certains d’entre nous étions affecté à des taches très précise. Par exemple, moi, le matin, je devais aller chercher tous les auteurs à l’Hotel avec Joan (chacun un mini bus) puis le reste de la journée, je devais gerer les ITW des sites. Je n’ai donc que très peu eu le temps de me « promener » mais pourtant je répondais dans ces rares moments à des gens questionnateurs ^^ Notre signe disctinctif était un t shirt noir du LCF… Oué, je sais, on était pas les seuls vu que les années précédentes, ils ont été mis en ventes… Normalement l’an prochain, on en aura des autres.

      Concernant l’entrée, oué, ca a bien merdé. La faute à qui ? Encore une fois à un manque d’effectif de notre part et une influence extrèmement forte. Tu parles de feuilles imprimées à placer, on en avait, il y en avait d’afficher, mais pas assez. Sachant qu’on a pas le droit d’afficher dans la rue, on a été obligé de le faire uniquement dans le couloir. Le dimanche, on a décidé de faire rentrer les gens en même temps, une file préco et une normale, vu que le samedi, ca avait énormément raler… Mais bon, on fera mieux l’an prochain !

      Concernant maintenant l’affichage des artistes, chacun, je dis bien chacun, avait une feuille derriere lui avec son nom ainsi que ses « oeuvres majeures ». Le gros soucis, c’est qu’on a pas le droit de mettre du scotch au mur (interdiction formelle), et la patafix, avec la chaleur de l’étage, ne collait plus… Ah oui, et puis, on est tombé en rade de patafix aussi, ca n’aide pas…

      Pour les tickets dédicaces, c’est un problème, on le sait, mais nous n’avons pas d’autres solutions. Chaque artiste est au courant, après, on ne peut pas être derrière chaque artiste pour lui rappeler de le récuperer. Manque d’effectif ? Ah oui, je l’ai déjà dit ^^ On reviendra très prochainement (dans le prochain comixity) sur ce problème avec un invité mystère ^^ (teasingggggggggggg ^^)

      Tu parles de promenade de la part des organisateurs. Mais honnetement, on a pas le temps. Tu peux demander à n’importe qui me connaissant, j’ai passé mon WE à courir à droite à gauche. Mes seuls temps de pause étaient une clope de temps en temps, et c’est pareil pour chacun d’entre nous.

      Pour les poubelles, je n’étais pas au courant… Yen avait plus le dimanche ? Oups…

      On veut s’agrandir, on veut avoir une plus grande salle mais on veut également garder cette dimension humaine et abordable. Quand on a changé de la Halle aux Sucres au Gymnase, on s’est déjà vachement agrandi et on a rien perdu de l’humanité du festival. Ya aucune raison que ca change !

      Maintenant, les goodies, c’est une idée. On y pensera, mais vraiment, vu qu’on est toujours rickrack au niveau budget, faudra qu’on ait les sous ^^

      Merci en tout cas, encore, de ces critiques. J’espère t’avoir apporté des renseignements, et tout comme Steve, j’espère te voir l’an prochaine ! 

  4. Wow, ça c’est du rapport de convention ! Merci de nous avoir fait partager ton avis sur LCF. Par contre, pour les auteurs il me semble qu’ils avaient, pour une bonne partie en tout cas, un petit écriteau sur le mur derrière eux indiquant leur nom avec quelques covers des choses sur lesquelles ils ont travaillé. En tout cas, on espère pouvoir te voir l’année prochaine, n’hésite pas à venir nous faire un coucou 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.