Unspoken VF : Spider-man 142 – Big Time

Amazing Spider-man 648 & 649

Scénario : Dan Slott

Dessin : Humberto Ramos

Avis : alors si vous vous souvenez j’avais traité dans un Unspoken le amazing Spider-man 648 lors de sa sortie et…. je l’avais descendu en flammes. Alors pourquoi le retraiter ? parce que depuis je me suis à nouveau intéressé au boulot de Dan Slott sur la série, notamment à l’occasion de Spider-island, et mon point de vue a changé.

Donc dans le cas présent je vais faire mon mea culpa maxima, car en relisant ces épisodes, le 648 & 649, ben j’ai adoré de bout en bout, et pour la première fois depuis trèèèèèèèèssssss longtemps j’ai à nouveau apprécié la lecture d’un spider-man.

Donc oui j’ai eu tort de dire que ce n’était pas bon. Car il y a un peu tout ce que je voulais enfin voir Peter faire de sa vie. L’un de mes grands problèmes avec One More day/ Brand New day était combien Peter avait régressé. il n’était plus un adulte, maqué et surtout avec un boulot. Non il était un loser de presque 30 ans, sans boulot, malgré le fait qu’il soit sur-diplômé, et vivant encore chez sa vieille tante May.

Dan Slott semble avoir bien compris que cela avait exaspéré pas mal de monde, car plutôt que de ramener Peter à la case départ, il décide au contraire de le propulser dans la nouvelle phase de sa vie :

– nouveau boulot, enfin à la hauteur de ses compétences, puisque il est embauché dans un labo de recherche de pointe. Je trouve sur ce point que Dan Slott évite intelligemment le piège du « Peter est embauché dans un labo plein de scientifiques très chiants, et on va s’ennuyer comme un rat mort dès qu’on abordera son taf ». Non ici son lieu de travail est rempli de gens bien barrés, qui bossent sur des projets assez fun. Rendre la science marrante en montrant que les autres scientifiques sont des nerds comme Peter est vraiment une bonne idée, et j’espère que le scénariste développera la personnalité des camarades de jeu du héros car pour moi on a là une mine d’histoires pour des années.

– le fait qu’il fasse partie des vengeurs, et qu’il soit respecté est bien replacé, bien que certains comme Wolverine ou Hawkeye aient encore du mal.

– et … nouvelle copine. Bon là je ne suis pas Slott, car j’ai toujours connu Peter avec MJ. Et alors que les deux sont ensemble dans à peu près tous les supports dans lesquels Spider-man apparaît (en particulier les films, bien que le prochain va changer ça), ce n’est toujours pas le cas dans le comic-book…

On a aussi le retour d’ennemis classiques, comme le Super bouffon, qui n’est pas celui qu’on croît, le Caïd en fond de toile, bien sur Octopus dont je suis sûr, on entendra à nouveau parler ! On a aussi les prémices de la future série Venom qui sont introduits dans cet épisode.

A la vue de ces éléments, on peut constater que Dan Slott introduit beaucoup de choses en même temps, et pourtant la lecture est très fluide, et on prend beaucoup de plaisir. C’est vraiment très sympathique à lire ! donc ça y est après plus de deux ans à éviter le mag spider-man, me revoilou !!! Chérie je suis rentré à la maison !

Une nouvelle preuve donc, que j’ai souvent tort !

Conseillé.

Amazing Spider-man 647 

Scénario : Zeb Wells, Joe Kelly, Marc Guggenheim, Fred Van Lente & Dan Slott

Dessin :Michael Delmundo, J.M. Nimura, Graham Nolan, Adam Archer

Avis : pour compléter le mag, Panini a calé 4 petites histoires qui sont issues de Amazing Spider-man 647, qui concluait Brand New day :

– on voit Harry Osborn « faire le point » avec Vin et gentiment lui dire de pas venir le faire chier ! mouais bof, en fait ça m’a surtout rappeler que Harry avait un fils avec Liz Allen et que je me demandais ce que ces personnages étaient devenus.

– j’ai beaucoup plus apprécié l’histoire suivante signée Joe Kelly sur le personnage qu’il a crée, à savoir Norah Winters, qui a selon moi un énorme potentiel ( si vous ne me croyez pas lisez la nouvelle série Punisher de Greg Rucka, où elle fait partie du cast…). Ce qui m’a le plus amusé, ce sont ses relations avec Peter, pour moi Joe Kelly l’écrit vraiment comme s’ils étaient frère et soeur, notamment cette manière de se chambrer en permanence. Il y a de là matière pour développer un entourage proche, et durable, à Peter.

– la troisième tourne autour de Flash, qui a perdu ses jambes, et qui explique à Spidey que ce n’est pas sa faute. Là aussi un bon gros bof.

– et enfin le truc vraiment inutile, on revient sur la fille que Pete embrassait au tout début de Brand New day. Pas prise de tête, bon enfant, voir un peu drôle par moment.

Bilan du mag : si comme moi vous avez laissé tomber le mag spider-man depuis un moment « grâce » à Brand New day, et bien c’est le moment de revenir ! la série est à nouveau lisible, voire même très agréable à lire ! il faut juste maintenant que Panini accélère le rythme de publication, car pour info aux USA, on arrive au 675 en ce moment, qu’une nouvelle série Spider-man vient de débarquer, et que si Marvel supprime des titres, je ne pense pas qu’ils vont commencer à réduire la voilure concernant leur icône numero uno.

A propos Sam 2070 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

11 Comments

  1. J’avais le mag entre les mains il y a deux jours et je l’ai reposée. J’avais lu quelques numéros de big-time en vo et j’avais trouvé ça sympa mais je me demandait si la qualité était au rendez vous par la suite.
    D’après ce que je lis je peut retourner chez mon libraire ? :p 

  2. Ah mais moi aussi je suis réconcilié avec le mensuel ! ça fait plaisir de voir que je suis pas seul, et chose marrante on a arreté presque en même temps !

    Très très convaincu par le travail de Ramos, vraiment. Du même avis que toi pour Norah, les choses semblent rentrer dans l’ordre pour Peter, on va voir comment ca va se passer !

    J’ai vraiment retrouvé le plaisir de lire un mensuel VF, je suis content la dessus ! 
     

  3. oh yé !!!
    j’avais écrit ça  sur le guide de lecture vf de debut de mois
    alors je lache un copié collé dégueulasse 😉
    mais je suis retombé dingue de Spidey.

    bazafrogg 12/11/2011 

    Spiderman Big Time 
    Dessin 
    Des dessins très cartoonies faisant penser au meilleurs moments de Chris  Bacchalo et Mark Bagley sur USM .
    L’encrage omniprésent donne un  style très comics á l’ancienne. Graphique. Plein de détails.
    Non mais je l’ai relu 3 fois juste pour ça.
    Je ne suis pas un assez bon historien du dessin Marvel, mais je découvre  Humberto Ramos.
    Scénario : Tout d’abord j’aime Spiderman pour le charisme du tisseur le mec sympa, intelligent, terre à terre qui même face à un robot géant tueur de mutant va débrancher la prise secteur.
    Slott nous décrit un Peter comme j’adore. J’achète direct le Spiderman adulte. Qui prend c’est responsabilité au milieu des vengeurs.
    Le tournant dans la vie de Peter, professionnel et amoureux me semble vraiment intéressant.l Il s’en passe des trucs.
    Une spider cave …j’en rigole encore.
    Je ne lis plus Spiderman depuis la fin de Strange. Je picore parfois deux trois arcs par ci par là. J’ ai lu un peu the gaunthet, j’ai lu l’arc avec le retour du chasseur qui était top. Je dévore ultimate Spiderman.
     Mais ce mois ci je suis redevenu fan.
    Les comics sont dans ma vie depuis que j’ai une dizaine d’année. C’est plus qu’une passion c’est une façon de vivre. Et j’ai l’impression de retrouver un vieux pote. J’ai de nouveau hâte d’acheter Spiderman. 
    Entre ça et wolwerine and the x men je redéguste du Marvel.
    Marvel réussit doucement son reboot dans ma bibliothèque.
    M’enfin je me lâche.
     Conclusion ça c’est un vrai jumping point.
    Must buy !

     

    • Oui je m’en souviens très bien parce que je m’étais dis à ce moment « mince faut que je lui réponde pour lui dire que j’ai aussi beaucoup aimé, et puis j’ai jamais eu le temps de te répondre dans des délais raisonnables (désolé).
      Bon à la place, un unspoken, oui je sais je suis bizarre

      Mais oui je conseille à tout le monde de revenir à la lecture de spider-man, ce n’est pas parfait bien entendu, mais c’est à nouveau lisible, et surtout on reprend du plaisir à suivre Peter  

      • Franchement le unspoken c’est encore mieux 😉
        Et avec le boulot que tu abats sur le site je vais pas te reprocher
        De pas répondre a mes posts enflammés.

        Merci!! Et lisons big Time en espérant que ça continue.

      • Bon et bien me voila de retour parmi les lecteurs de spider-man 😉

        Et il vrai qu’on ne le dit pas assez, chapeau Sam pour tout le boulot que tu fait sur le site, pas comme certains qui sous prétexte de monter des podcasts  se la coule douce avec leur galaxy tab :p (pastaperpastaper)

      • Tiens je saisis l’occasion pour remercier Steve qui pour sortir le dernier weekly dans les délais, à monter le pod jusqu’à 4h du mat lundi.
        Je pense qu’il faut rappeler les efforts qu’il fait pour tenir les délais et sortir les pod dans les temps !

  4. On est conscients du boulot abattu par toute l’équipe et on vous en remercie. Par contre j’ai une question, vous avez un truc pour lire en dormant (ça m’intéresse) parce que sortir les podcasts et écrire les articles c’est une chose mais il faut lire des comics avant non ? Je dis ça parce que de mon côté avec le boulot et les à côté j’arrive certaines semaines à ne lire aucun comic.

  5. Bon en fait j’ai trouvé la solution au manque de temps j’ai commencé à lire ce mag au boulot :p
    L’histoire s’engage bien et comme j’aime bien Ramos (n’est ce pas Bunny :p) même si je trouve son style super sur les passages vie privée et un peu moins réussi sur le côté super héros.
    Par contre ne lisant plus que marvel universe depuis environ 3 ans, le cap qu’on voit dans l’équipe des vengeurs au début c’est bien Bucky ? Parce que la il ne lui ressemble pas du tout.
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.