Unspoken VO : Avenging Spider-Man #1

Avenging Spider-Man #1

Crédits :

Scénario : Zeb Wells

Artiste : Joe Madureira

Colorisation : Ferran Daniel

Éditeur : Marvel Comics

Avenging Spider-Man #1

Avant propos : Oui, je sais. Ca fait très longtemps que je n’avais rien écrit hormis des articles concernant les festivaux ! La faute à pas de temps : un petit boulot hyper chronophage, les enregistrements de podcasts et surtout le LCF à préparer ! Mais tout est passé et toi qui en a marre de lire du Sam, réjouis toi car me revoici dans la course !

La série : Certains attendaient cette série comme un évènement majeur. D’autres n’en avaient rien à faire. Je me situe entre les deux. Joe Madureira, oué, OK, il a bien dessiné dans le temps, mais ca fait un bail qu’on a pas vu grand chose. Spidey en team-up, ca déjà, ca me plait plus. Donc, j’ai lu ce premier numéro sans rien attendre et voici donc ma réaction à chaud. Je tiens à préciser que je n’ai pas encore écouté le ComixWeekly 72 dans lequel mes compères en parlent donc, mon avis sera totalement impartial.

A noter également que chaque numéro (au moins les 3 premiers) sera livré avec un code vous permettant d’avoir une copie digitale gratuite de ce dernier sans surcoût. Ok, c’est louable, ça montre a quel point Marvel investit dans le digital, mais à quoi bon offrir le même que la version papier ? N’aurait-il pas été plus judicieux d’offrir un vieux back-issue ?

Scénario : Au niveau de la continuité, je ne sais pas très bien à quel moment ca se passe. J’aurais tendance à dire post-Fear Itself mais la présence de Thor m’indique le contraire. Donc, je suis parti sur une histoire hors-continuité, mais avec l’état des choses actuelles. C’est à dire que Spidey fait parti de plusieurs équipes. Je n’ai pas l’impression non plus que Spider-Island a eu lieu, ou alors, j’ai loupé un truc.

Avenging Spider-Man #1

Donc sinon, quoi qu’est qui se passe la dedans ? Ben, soyons honnête, pas grand chose, en tout cas, au début. Après une grosse bataille avec les Avengers, Spidey doit retourner à NY et hormis le Red-Hulk, personne ne veut le ramener… Pendant ce temps, à Vera Cruz, euh New York, une armée de Moloïdes attaque le grand défilé ou pleins de gens se baladent en petite tenue, non, ce n’est pas la Gay Pride, mais le Marathon de New York et bien entendu, Spidey et Red-Hulk arrivent à ce moment là et se retrouvent à l’intérieur
Donc, voila le topo. Au niveau écriture, Zeb Wells s’amuse bien. Il y a des bonnes vannes, des références à Star Wars (le coup du Luke/Yoda m’a beaucoup fait rire), de l’action vers la fin mais le cliff final m’a un peu laissé de marbre. Le méchant qu’on pensait derrière tout ca n’est pas celui qu’on croit, d’un je ne sais quoi qui me fait étrangement penser à l’intérieur de la baleine du dessin-animé Pinocchio… J’ai oublié de dire que JJJ est présent bien évidemment !

Le fait de retrouver des nouvelles aventures de Spidey en team-up est très sympa, surtout avec des personnages « récents » de l’univers, ici, le Red-Hulk. Il faut juste espérer que ça continuera dans cette lignée.

Dessins : Bon, il n’y a pas à tortiller du cul pour chier droit, c’est joli. Un peu brouillon par moment, mais on est content de retrouver un Joe Madureira en grande forme. La colorisation est également très bonne.

Par contre, le seul bémol que j’apporterai c’est la trop grande présence de double page un peu vide. Prenons par exemple la page des crédits, c’est blanc… Avec des écritures, mais ca reste blanc !

Cover : On l’avait déjà vu avant, ce n’est pas une grande surprise mais elle est à la hauteur du dessin à l’intérieur, forcément, vu qu’elle a été réalisée par Joe Madureira. Donc, si vous n’aimez pas la couverture, il y a de grandes chances que vous n’aimiez pas le dessin du comics.

Avis : Pour moi, c’est un Buy. Ca augure de jolies choses, reste juste à savoir si Madureira tiendra les délais…

A propos Nonö 101 Articles
Chroniqueur régulier ayant lui aussi un humour à deux balles, il participe principalement au site au travers des Unspoken, et fait également partie de l'organisation du Lille Comics Festival. Il a aussi un chapeau.

1 Comment

  1. J’ai commandé ce numéro dans l’optique d’apprécier les dessins et de la grosse baston. Ca colle plutôt avec ce qui a été dit aussi dans le weekly, pour moi c’est le comic détente et plaisir des yeux après le si l’histoire est bonne tant mieux. Apparement ça ne casse pas des briques de ce côté la mais je jugerai par moi même en espérant que je puisse le récupérer pas trop tard 🙁

Répondre à Kaostorm Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.