Tops et flops de la semaine

– le comic-book le plus merdique, le plus pourri, le plus nul de la semaine… du mois en fait, non en fait je crois bien que c’est la pire merde que j’ai pu lire cette année, donc Marvel je sais que vous ne me rembourserez pas, mais putain rendez moi les 10 minutes de ma vie que j’ai perdu à lire cette daube innommable : Iron Man 2 par Kieron Gillen & Greg Land. Et quand je dis 10  minutes je suis gentil, tant chaque page fut un supplice à lire pour arriver au bout, la narration est d’une lourdeur ahurissante et arrive même à rendre les 10 pages de baston du bouquin encore plus chiantes que les 10 pages de parlotte super chiante du début. Quant au dessin… en général je ne fais pas partie de ceux qui tapent trop durement sur Greg Land, mais là ! on a Iron Man qui se bastonne avec 4 autres types en armures et le truc n’a aucune énergie. En fait Gillen et Land dans cet épisode ont réussi à réduire un combat contre Iron man à sa plus simple expression : moi Iron man moi tirer sur plusieurs pages avec répulseurs, moi gagner ! oh nouvel ennemi : répulseur, nouvel ennemi : répulseur ! encore et encore et encore ! et encore et encore et encore et encore !!! en fait à  la fin on ne croit même pas que cet épisode n’a duré que 20 pages tellement le temps passe lentement à sa lecture. Au revoir Iron Man, je ne pensais pas que quelqu’un pouvait faire pire que Matt Fraction sur ton titre, ben en fait si.

– le comic-book de la semaine : Uncanny X-Force 34, par Rick Remender & Phil Noto. La réussite incontestable de la semaine, c’est bien simple à la fin je me suis fendu d’un Wow, ce qui est rare, devant la maîtrise de Remender et l’importance de cette histoire. Je ne vais bien entendu pas vous spoiler la conclusion du dernier arc de l’auteur sur le titre, mais disons simplement que les conséquences de la philosophie de Logan du meurtre préventif qui a animé tout le titre reviennent ici en pleine face du personnage. Il en comprend les limites et surtout que cela ne mène qu’à encore plus de violence et de mort. Dans le même temps que Wolverine est frappé par cette révélation, se conclue les arcs de Genesis et Psylocke. En ce qui la concerne les dernières pages sont particulièrement significatives. En un mot commençant : impressionnant.

– la révélation de la semaine  : car oui, même dans tout ça, Remender arrive à caser un moment marrant. Je parle bien sûr de la révélation du béguin de Deadpool pour Wolverine, ce qui en fait explique beaucoup de choses …

Vieux filou de Logan !

 

– la série qui ne traite toujours pas le crossover qu’elle est censée contenir alors que c’est toujours affiché en couverture, mais que le piètre scénariste de la série en question a décidé de ne même pas aborder: Green Lantern New Gardians 14, de Tony Bédard & Andrei Bressan & Amilcar Pinna.

– le What the Fuck de la semaine suivi d’un ouais bof de la semaine [SPOLER- RE SPOILER NON MAIS FRANCHEMENT JE SPOILE A MORT LA]: Amazing Spider-Man 698 de Dan Slott et Richard Elson

Doc Ok échange son corps avec celui de Peter, au début ça fait un choc c’est certain, d’autant que le corps du Doc est en train de mourir et qu’il doit lui rester moins d’un jour à vivre. Et puis ensuite on est pris d’un ouais bof, car au fond cette histoire du vilain qui échange son corps avec le gentil est assez classique et a déjà été faite de nombreuses fois auparavant, si bien qu’on en connaît déjà la conclusion. Donc non pas de lettres de menaces de mort pour Dan Slott, pas de nerd rage, juste l’impression d’un tour de passe passe pour essayer de réveiller un titre qui depuis des mois ronronne et nous fait gentiment somnoler.

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.